Agenda des luttes 16 septembre

mercredi 16 septembre 2020
par  Julie agenda

Aujourd’hui, on sera avec Djou du Collectif-18 qui squat un immeuble vide de la rue Pradier et qui passe en jugement pour expulsion demain matin
Pour soutenir le collectif-18, rdv donc demain matin, 08h00 au Tribunal, Porte de Clichy.
Pour les rencontrer, rdv au 18 rue Pradier, 18ème.
Pour les contacter : 18ruepradier@gmail.com
Page Facebook : https://www.facebook.com/Collectif-18-105727577822808/about/?ref=page_internal

Agenda16092020

depuis hier matin, le collectif montreuillois Garde la Pêche occupe le site de l’ancienne usine de blanchisserie EIF aux Murs à Pêche pour protester contre sa démolition sans qu’aucune étude n’ait été menée concernant les risques générés par le chantier de dépollution
depuis des mois, des associations et collectifs locaux se mobilisent pour exiger que des études soient menées sur la dépollution du chantier, mais à la fin du mois de juillet tous les collectifs parmi lesquels Reste ensemble, ont été expulsées pour entamer les travaux. S’appuyant sur le précédent d’un chantier de dépollution à Romainville, dont les effets ont été néfastes pour les riverains, les collectifs montreuillois Reste ensemble et Garde la Pêche veulent alerter les pouvoirs publics sur les conséquences sanitaires qui peuvent être engendrées étant donné la dangerosité des produits toxiques présents sur le site.
C’est pourquoi le collectif Garde la pêche a décidé d’occuper le site depuis hier matin et pour le soutenir vous pouvez passer les voir, c’est au niveau du 97 rue Pierre de Montreuil, à Montreuil
et pour contacter le collectif Reste ensemble : https://www.facebook.com/restesensemble

on poursuit avec cet appel à souscription, lancé par l’association A.P.A.C.H.E pour la production d’un film, réalisé par Pedro Fidalgo, sur le parcours de la chanteuse icône de Mai 68 : Dominique Grange
En tant que film auto-produit, « N’effacez pas nos traces ! » se veut une œuvre militante autant qu’un documentaire de création. Jusqu’à présent, le film a été tourné avec les propres moyens du réalisateur et l’aide indispensable de quelques amis techniciens bénévoles. Mais l’exigence d’une forme et l’engagement pour traiter un sujet politique ne sont pas chose facile quand sa réussite dépend d’une solide post-production. Aussi, pour arriver à une bonne finalisation du projet, le réalisateur a imaginé une autoproduction solidaire et engagée, seule à même de surmonter les différents impératifs financiers.
L’association A.P.A.C.H.E lance donc cet appel à un financement solidaire, seul capable de rendre possible ce type de films réalisés avec peu de moyens.
Si vous voulez les soutenir :https://www.helloasso.com/associations/a-p-a-c-h-e/collectes/a?fbclid=IwAR2W5Se4O8-G0VzZtJRhOaU4IjZNGG8L4kV_KTWB8fa7KwcHX6gx1qpydXA
Si vous les Contacter : neffacezpasnostraces@gmail.com

Les brigades de solidarité populaire maintiennent certaines de leurs permanences où elles distribuent encore des colis alimentaires et produits d’hygiène, des masques et du gel hydroalcoolique qu’elles produisent : alors voici les points de collecte et de distribution qui seront ouverts aujourd’hui à Paris et en banlieue :

  • dans le 13ème, une perm sera ouverte de 14h à 18h au 25 rue du Moulinet
  • dans le 14ème, une perm sera ouverte de 14h à 18h au 9 place de la Garenne
  • dans le 18ème, une perm sera ouverte de 16h à 19h et c’est au Bar Commun,135 rue des Poissonniers ; et dans le 18ème aussi, une perm sera ouverte de 14h à 19h au Hasard Ludique, 128 avenue de Saint-Ouen
  • dans le 19ème, la Brigade de la Place des fêtes ouvre sa permanence de 11h à 13h et c’est dans le bâtiment B de la Fabrik qui se trouve au 23 rue du Docteur Potain
  • à Montreuil, la permanence au local de l’AERI sera ouverte jusqu’à 18h et c’est au 57 rue Etienne Marcel
  • à Saint-Ouen, la permanence est ouverte de 9h à 19h à l’Epicerie Les Trois Poireaux, 21 rue Saint-Denis
  • à Aubervilliers, une permanence est ouverte de 14h à 18h à La Collective qui se trouve au 2ter rue du Moutier
  • à Villejuif, la permanence sera ouverte de 14h à 18h et c’est au 3 Rue Jean Lurçat
  • à Cachan : la perm sera ouverte de 14h à 18h et c’est au 12 rue Galliéni
  • enfin à Fontenay-sous-Bois : la permanence sera ouverte de 14h à 17h, et c’est au Mille Plateaux, 4 rue Alfred Musset

comme tous les mercredis, de 12h à 14h, les GJ de Montreuil ouvrent leur cantine solidaire
et c’est dans les locaux de l’AERI au 57 rue Etienne Marcel, métro Croix de Chavaux

à 12h30, une AG est organisée par Nanterre VNR en Lutte pour s’organiser contre la précarisation étudiante
pour y participer, rdv donc à 12h30 sur le site de Nanterre dont l’entrée se fait par le 200 avenue de la République, RER A Nanterre Université

à 13h, le Comité Vérité pour Mamadou organise une conférence de presse pour présenter les nouveaux éléments dont il dispose à propos des circonstances de la mort de Mamadou, alors que les policiers viennent de changer leur version des faits.
Rdv à 13h devant l’Institut médico-légal, 104 bvd Poincaré, Garches.

de 15:00 à 18:00, la CGT Hôtellerie organise un rassemblement devant le Hyatt Madeleine pour soutenir 6 de ses Salariés qui sont convoqués aujourd’hui à un entretien préalable à licenciement économique
Après le groupe ACCOR qui a annoncé la suppression de 1000 postes, puis la direction de l’UES Constellation qui veut en supprimer 247 dans ses 3 hôtels, c’est au tour du Hyatt Madeleine de supprimer des emplois alors que ses actionnaires ont empochés plus de 4 millions d’euros de dividendes, en 2019.
Quelques mois de crise et de reflux de l’activité ont suffi pour que ces multinationales imposent des mesures drastiques dont notamment des suppressions d’emplois et la restructuration des services, alors même qu’elle bénéficient des mesures de soutien du gouvernement avec notamment : la prise en charge à 100% de l’indemnité d’activité partielle pour les heures non travaillées jusqu’au 31 décembre prochain, voire jusqu’au 31 mars 2021.
alors pour protester contre les licenciements dans ce secteur et pour soutenir les 6 salariés du Hyatt Madeleine qui sont convoqués aujourd’hui, la CGT Hôtellerie organise un rassemblement de 15h à 18h, devant le Hyatt Paris Madeleine qui se trouve au 24 bvd Malesherbes

de 18:30 à 20:00, l’IRIS organise une conférence virtuelle et en présentiel autour de l’ouvrage Géopolitique de l’Afrique, co-écrit par Philippe HUGON et Jean-Christophe SERVANT (Eyrolles, 2020)
Pour discuter de l’influence de la colonisation, et des trajectoires possible pour l’Afrique, et pour rendre hommage à Philippe Hugon qui est décédé juste après la publication de cet ouvrage, rdv donc à 18h30 à l’IRIS qui se trouve au 2 bis rue Mercoeur, ou sur : https://my.eudonet.com/XRM/frm?lbl=formulaireconfgeopoafrique2020visio&tok=A604225B&cs=iTldE83tATZXuT2qzXlcIfn8EhJR_tON&p=KEq9JKSPWanvGoC6lpXRRXBL2dlggXg8Jaz0sbrKHUc%3d

de 19:00 à 22:00, les Éditions de l’iconoclaste organisent une rencontre avec Carola Rackete, la capitaine du Sea Watch 3, qui porte secours aux migrants depuis 2016.
Entre 2014 et 2018, plus de 17.000 personnes seraient mortes ou disparues en Méditerranée d’après l’Organisation internationale des migrations, et d’après le NY Times, la Grèce aurait expulsé depuis mars plus de 1000 réfugiés hors des frontières européennes sur des canaux de sauvetage gonflables.
Pour revenir sur la nécessité de secourir les migrants en mer avec celle qui a défié le premier Ministre italien, Matteo Salvini, en secourant 40 migrants à la dérive en juin 2019, rdv donc au Bar 61 qui se trouve au 3 rue de l’Oise, métro Crimée

de 19:00 à 20:00, le Festival Raccords, et les Éditeurs Associés organisent une conférence anti-auto à partir du roman-documentaire ’Dix chevaux vapeur’, qu’Ilya Ehrenbourg a publié en 1930 et qui a été réédité en 2019 par les éditions Héros Limite.
Dans ce roman-documentaire l’écrivain russe retrace la naissance de l’industrie automobile, à l’heure où la Tour Eiffel se pare du nom de Citroën, emblématique de la fascination pour ce nouveau moyen de transport et d’émancipation qu’incarne la voiture. Mêlant enquêtes, témoignages, petites et grande histoires, le texte remet en perspective l’aliénation humaine du travail à la chaîne dans les usines, l’extraction du pétrole et du caoutchouc dans les colonies, les morts causées par les accidents et l’illusion néfaste que la vitesse rend l’homme plus libre.
En s’appuyant sur ce roman-documentaire, le journaliste Pierre Thiesset, spécialiste de la décroissance et éditeur, entre autres, d’une anthologie de textes et d’images faisant état de la controverse qui accompagne l’irruption de l’automobile à la « Belle Époque », retracera l’histoire de cette résistance à l’automobile à ses débuts, qui n’a pas toujours incarné que la mythique ’Déesse’.
Pour en discuter avec lui, rdv donc ce soir au Lieu-Dit, 6 rue Sorbier, métro Ménilmontant
Réservations à contact@festival-raccords.com ou au / 01 43 36 81 19

de 19:00 à 21:00, la librairie Le Monte-en-l’air organise une discussion croisée entre David Dufresne et Paul Rocher, autour des ouvrages publiés par les Éditions La Fabrique : Gazer, mutiler, soumettre de Paul Rocher ; et l’ouvrage collectif Police auquel Dufresne a participé.
Nuages lacrymogènes, grenades de désencerclement, LBD 40… Des ZADs aux campus, des quartiers populaires aux cortèges syndicaux, manifester en France expose aujourd’hui à la violence des armes non létales. Les forces de l’ordre dégainent à la moindre occasion et la liste des blessés et mutilés s’allonge de mois en mois. Face à ce qu’il perçoit comme une crise du maintien de l’ordre, l’État attise la brutalité de sa police en la dotant d’un arsenal militaire toujours plus puissant et fourni – au grand bonheur des marchands d’armes.
Pour discuter de répression policière et de la violence d’État avec Paul Rocher et David Dufresne, rdv donc à 19h, au monte-en-l’air qui se trouve au 71 rue de Ménilmontant, métro Ménilmontant

de 19:30 à 21:30, un MEETING INTERPROFESSIONNEL CONTRE LA RÉPRESSION AU TRAVAIL, est organisé à la BDT de Paris avec les comités et campagnes de soutien à Anthony Smith (responsable syndical à l’inspection du travail), Alexandre El Gamal (RATP), Éric Bezou (SNCF), Yann Gaudin (Pôle Emploi), Les 3 de Melle (Éducation), Les infirmiers du Rouvray (Hôpital), Anissa Amini (EHPAD), Vincent Fournier (La Poste), Gaël Quirante (La Poste), Roga et Victor (Université)
Licenciement d’un conseiller Pôle Emploi et d’un gréviste de la SNCF en juillet, déplacement d’office d’un inspecteur du travail et révocation d’un gréviste de la RATP en août, conseils de discipline de grévistes de l’Éducation nationale ou de la Poste à la rentrée, jusqu’à des mises à pied voire des licenciements dans la Santé en pleine épidémie... sans compter les nombreux cas qui restent dans l’ombre car la répression isole : c’est une véritable vague de répression qui déferle depuis quelques temps sur le monde du travail. Et c’est d’ailleurs sous ce titre qu’une Tribune a été publiée sur Médiapart hier.
Dans cette Tribune, les comités de soutien dénoncent les violences dont ils sont les cibles et rappellent que cette répression dépasse très largement les cas individuels et témoigne de la transformation profonde de notre société. Si la violence au travail n’a rien d’inédit, ils estiment en effet qu’un cap est franchi en ce que l’État n’en est plus seulement le complice, mais l’auteur....ce qui témoigne d’une dérive autoritaire.
C’est pourquoi, les comités de soutien appellent l’ensemble des acteurs sociaux à prendre la mesure de cette vague répressive : car lorsque l’État se fait ainsi agresseur, ce n’est pas seulement à un contrat de travail qu’il s’attaque mais au contrat social lui-même.
Pour s’organiser, un grand meeting interpro est donc organisé ce soir à la BDT de Paris.
Étant donné le contexte sanitaire, les places sont limitées et il faut réserver sur : https://billetto.fr/e/meeting-interprofessionnel-contre-la-repression-au-travail-billets-473784
Le meeting sera retransmis EN LIVE FACEBOOK sur la page du comité de soutien à Anthony Smith : https://www.facebook.com/SoutienAnthonySmith/
La Tribune intégrale : https://blogs.mediapart.fr/les-invites-de-mediapart/blog/150920/une-vague-de-repression-deferle-sur-le-monde-du-travail?fbclid=IwAR2HrAqzG4Fs_Ss8ny7ROEvER4xEKhvi8gC7iozELYqJ7Fq-wFOSz5Y3J70

à partir de 21h30, heure française, le Socialist Workers Party organise un webinaire en anglais intitulé : avons-nous besoin de violence pour obtenir le socialisme ?
Les dirigeants du monde qui dénoncent la « violence » sont des hypocrites. Ils jettent des gens dans des guerres sanglantes à travers le monde et maintiennent l’ordre dans les rues avec la répression policière. C’est ce système qui engendre la violence.
Pour résister à cette violence systémique, la violence peut-elle être un moyen nécessaire ?
Pour en parler avec le Socialist Workers Party, rdv donc à 21h30 sur : https://www.facebook.com/events/402536694045420
Meeting ID : 288 098 8827
Password : 967537

à 2h du matin, heure française, les communistes de Denver organise une discussion en anglais autour de L’économie politique du racisme de Keeanga-Yamahtta Taylor
Avant de rejoindre la discussion en ligne, il est recommandé de consulter l’enregistrement de Keeanga-Yamahtta Taylor, sur l’économie politique du racisme : https://wearemany.org/a/2013/06/political-economy-of-racism
le lien du zoom, et les identifiants : https://us02web.zoom.us/j/89696732262?pwd=SU4raGJiY3gyalhWcUtuSU15MzBSdz09
Passcode : 256915

Demain matin, à partir de 10h, Sudposte Hauts de Seine, l’AG interpro 92 et Solidaires 92 organisent une AG sur le site de l’université de Nanterre avant la journée de grève et de manifestation
Pour y participer, rdv à 10h à la Fac de Nanterre, dont l’entrée se fait par le 200 avenue de la République, RER A Nanterre-Université

RDV Culturels
à partir de 19:30, la Librairie Le Merle moqueur propose une rencontre autour de Trois auteurs pour une présentation de leurs ouvrages respectifs publiés aux éditions Sans Crispations :
- Thierry Girandon, présentera son roman « Perpète » qui traite des violences conjugales,
- Jacques Cauda, pour « Fête la mort ! »
- et Philippe Sarr, pour son œuvre de science-fiction intime « Imago » :
Pour cette rencontre multiple, rdv donc à 19h30 a la librairie le Merle Moqueur, 51 rue de Bagnolet

à 20:00, le Cinéma La Clef propose une projection-débat autour du film PALAZZO DELLE AQUILE réalisé par Stefano Savona, Alessia Porto et Ester Sparator, en 2011

Ce film fait la chronique quotidienne de l’occupation de l’Hôtel de ville de Palerme par vingt familles sans abri. Tout en dressant le portrait d’une institution publique dans des circonstances exceptionnelles, c’est aussi l’occasion d’enquêter sur les relations controversées et souvent ambiguës entre les citoyens et leurs représentants élus.
Pour découvrir le film et en discuter avec Penelope Bortoluzzi, collaboratrice et productrice du film, Rdv donc ce soir à 20h, au 34 rue Daubenton, métro Censier

à 20:00, la 25ème heure propose une projection-débat virtuelle autour du film SANKARA N’EST PAS MORT, avec sa réalisatrice Lucie Viver
Pour rejoindre la séance virtuelle, rdv sur : https://sallevirtuelle.25eheure.com/

Ce soir, La Cinémathèque du documentaire à la Bpi poursuit son cycle Chili, cinéma Obstiné, qui propose une rétrospective de documentaires chiliens depuis 1958.
Pour la séance de ce soir, il propose la projection de : La Flaca Alejandra, réalisé par
Carmen Castillo et Guy Girard, en 1994
Marcia Merino, dite la Flaca Alejandra, fut militante du MIR. Arrêtée et torturée en 1974, elle trahit. Pendant 18 ans elle travaille pour la police politique de Pinochet, avant de se retourner à nouveau. Désormais, elle témoignera contre ceux pour lesquels elle a travaillé. Carmen Castillo, victime de la dictature, tente d’éclairer avec elle le passé.
Pour découvrir ce film, rdv ce soir au Centre Georges Pompidou dont l’entrée se fait, pendant les travaux, par la rue Beaubourg, côté rue Saint-Merri, métro Rambuteau
et pour retrouver toute la programmation du cycle qui est proposé par la BPI jusqu’au 18 décembre, rdv sur : https://cinemathequedudocumentairebpi.fr/cycle/chili-cinema-obstine/

Musique : Bérurier Noir - Ainsi squattent-ils

Agenda16092020

Documents joints

Aujourd'hui, on sera avec du Collectif18