agenda des luttes 13-14 juillet

lundi 13 juillet 2020
par  Julie agenda

Aujourd’hui, on sera au téléphone avec Elisa du Tour des Femmes pour parler du rassemblement organisé cet après-midi en soutien aux femmes victimes de violences policières
rdv lundi 13 juillet, 17h, Bastille !
https://www.facebook.com/letourdesfemmes

et je signale aussi au passage que là-bas si j’y suis a lancé une pétition de soutien à Farida, l’infirmière qui s’est faite violemment interpelée lors de la manif des soignants sur l’esplanade des Invalides et si vous voulez la signer, rdv sur : https://la-bas.org/la-bas-magazine/au-fil-de-la-bas/petition-violence-de-la-police-soutien-a-farida-c-infirmiere-en-lutte?fbclid=IwAR2Q2a5NTdDdz7vqIGN7Hvd3Jl6YcASBK_ru5HmmDhRa7Zfml1nyHhBiJQ8

On commence avec une douloureuse piqure de rappel ...Il y a 67 ans, le 14 juillet 1953, la manifestation parisienne virait au massacre.
Depuis 1936, avec une interruption sous Vichy et l’occupation allemande, le PCF et la CGT organisaient ce jour-là, à Paris, un défilé pour célébrer les « valeurs de la République ». Depuis le début des années 1950, les indépendantistes algériens du Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques, dirigé par Messali Hadj, prenaient part au défilé.
Ce 14 juillet la manifestation suit le parcours habituel République-Nation. Des parachutistes français de retour d’Indochine pour une permission, attaquent violemment les manifestants rue du faubourg Saint-Antoine, mais ceux-ci se défendent. A plusieurs reprises les « bérets rouges » continuent de provoquer les manifestants sans que la police ne les interpelle. Ils sont même protégés et exfiltrés lorsque les manifestants ripostent. A la dispersion de la manif à Nation, les manifestants se dirigent vers l’avenue du Trône pour déposer les banderoles et pancartes aux camions de leur organisation.
C’est à ce moment là, que des centaines de policiers surgissent des rues adjacentes et les matraquent. Ils piétinent les pancartes et en particulier celle représentant le leader indépendantistes Messali Hadj. Les manifestants se défendent et la police tire intentionnellement et sans sommation. Les manifestants utilisent les barrières pour affronter les policiers. Trois cars de police sont incendiés. On relève 7 morts, six algériens et un militant français de la CGT : : Amar Tabjadi, 26 ans ; Abdallah Bacha, 25 ans, décédé des suites d’une balle reçue dans la gorge ; Larbi Daoui, 27 ans, tué d’une balle dans le cœur ; Abdelkader Dranis, 31 ans ; Mohammed Isidore Illoul, 20 ans ; Medjen Tahar et enfin Maurice Lurot, 40 ans, mort d’une balle dans le cœur. On comptabilise également 63 blessés graves parmi les manifestants dont 40 par balles.
Pour couvrir ses policiers, l’État dépose plainte pour « rébellion et violence envers une personne dépositaire de la force publique ». Les familles des victimes se constituent parties civiles. Le procès aboutit à un non-lieu le 22 octobre 1957 qui est confirmé en appel le 23 janvier 1958.
Et pour ne pas oublier et en apprendre davantage sur ce massacre du 14 juillet 53, je vous renvoie au bouquin de Maurice Rajsfus, 1953, un 14 juillet sanglant.

Le Vestiaire pour les migrants a lancé un appel à dons de vêtements, tentes et argent pour acheter des médicaments alors que les cas de gale se multiplient sur le campement sous le pont du Landy à Saint-denis-Aubervilliers, où plus de 600 migrants survivent
Pour les contacter, vous pouvez les appeler au 06 03 02 83 72, et pour faire un don, vous pouvez envoyer un don par chèque à l’ordre de la Pharmacie SEFIANI, et il faut l’envoyer à la Compagnie Amour Amor/ Migrants et l’adresse c’est : 24 place de la Chapelle 75018 Paris.

Malgré le déconfinement, Les brigades de solidarité populaire maintiennentleurs différentes permanences où elles distribuent encore des colis alimentaires et produits d’hygiène, des repas chauds, ou encore des masques et du gel hydroalcoolique qu’elles produisent : alors voici les points de collecte et de distribution qui seront ouverts lundi et mardi à Paris et en banlieue :

  • Dans le 10ème, les Brigades tiennent une permanence à la Nouvelle Rôtisserie où elles préparent aussi des repas : et vous pouvez y déposer vos dons tous les jours de 18h30 à 20h30 et c’est au 4 rue Jean et Marie Moinon
  • la Brigade nord-est de Paris tient une permanence de 14h30 à 18h, au 5 passage du marché, dans le 10ème.
  • Toujours dans le nord de Paris : une permanence sera ouverte dans le 19ème arrondissement : demain de 14h à 18h – au 92 rue d’Aubervilliers, et une autre dans le 20ème arrondissement : sera ouverte demain de 14h à 17h et c’est au 33 rue de Vignoles
  • dans le 12ème, la permanence du local de Charenton où les brigades préparent et distribuent 80 repas/jour : sera ouverte demain de 18h à 20h et c’est au 249 rue de Charenton.
  • dans le 5ème arrondissement, le point de collecte au cinéma La Clef Revival sera ouvert demain de 17h à 19h et c’est au 34 rue Daubenton, métro Censier.
  • la Brigade de Montreuil : tient une permanence aujourd’hui et mercredi jusqu’ à 18h à l’AERI, 57 rue Étienne Marcel et demain jusqu’à 13h chez Natalia, au 68 rue des ramenas.
  • à Saint-Ouen : la permanence sera ouverte aujourd’hui et demain de 9 à 19 heures et c’est à l’épicerie Les Trois Poireaux, au 21 rue Saint Denis
  • la brigade sud de Paris tiendra une permanence demain de 14h à 18h au Moulin à café qui se trouve au 9, place de la Garenne, et une autre dans le 13ème : est ouverte aujourd’hui de 14h à 18h au 25 rue du Moulinet, métro Tolbiac ou place d’italie
  • dans la banlieue sud : une permanence sera ouverte à IVRY, demain, de 15h à 18h – et c’est à La petite pagaille, qui se trouve au 65 rue Molière.
  • mercredi, la Brigade Place des Fêtes tient une permanence jusqu’à 13h dans le bâtiment B de la Fabrik, qui se trouve au 23 rue du docteur Potain
  • mercredi aussi : la brigade du 18 tient une permanence de 16h à 19h au Bar commun, et c’est au 135 rue des poissonniers ; et une autre permanence sera ouverte mercredi toujours de 14h à 19h au Hasard ludique et c’est au 128 avenue de St-Ouen
  • mercredi, dans le 13ème : une perm sera ouverte de 14h à 18h au 25 rue du Moulinet, métro Tolbiac ou place d’italie
  • et dans la banlieue sud : une permanence sera ouverte mercredi à VILLEJUIF, de 14h à 18h, devant le 3 rue Jean Lurçat, à CACHAN mercredi aussi, de 14h à 18h au 12, RUE GALLIENI, et à FONTENAY-SOUS-BOIS : mercredi encore de 14h à 17h – au Mille Plateaux, qui se trouve au 4 rue Alfred De Musset.
    Pour aider les Brigades à poursuivre leurs actions, vous pouvez bien sûr tjr renflouer leur cagnotte en ligne : https://www.lepotsolidaire.fr/pot/ebnv1fg9?fbclid=IwAR2YV5NR74MCsd_t57eWhfWgjiJCg9LNZ3dhS3c4LW84ZqGRzi2EpvJ_u4E

à Montreuil, plusieurs point de collecte et distribution sont maintenus dans les quartiers Branly-Boissière, Ramenas, Léo Lagrange et Fabien :
vous pouvez déposer vos dons de produits alimentaires et d’hygiène ou encore des fournitures scolaires :
- demain matin de 10h à 13h AU COMITE DES FÊTES DES RAMENAS et le point de contact c’est Céline : comitedesfetesdesramenas@yahoo.fr
- demain de 10h à 12h : à l’antenne république qui se trouve au 59 bis rue Barbès, et à la salle Jean Lurçat au 5 place du marché
- demain jusqu’à12h30 : à la maison de quartier qui se trouve au 100 rue Hoche, et à la maison de quartier Gérard Rinçon qui se trouve au 30 rue Ernest Savard
- et mercredi matin ; au local de ensemble notre quartier au 35 avenue d ela résistance et au café associatif le Fait tout qui se trouve au 166 rue Edouard Branly
et si vous voulez soutenir ces actions sur Montreuil, une cagnotte a été mise en ligne : https://www.cotizup.com/soutiendistribalimboissiere

à Bagnolet, la cantine solidaire anti-Gaspi a repris du service et ouvre ses portes tous les jours à partir de 17h
et c’est à la salle Pierre et Marie Curie qui se trouve au 36 rue Pierre et Marie Curie, métro Galliéni.

à Pantin, les associations Têtes Grélées et Solid19Pantin organisent une distribution gratuite de soupe et bricks, tous les lundis, de 17h à 20h
et c’est au 83 avenue Jean Lolive, à Pantin.
Et si vous voulez soutenir l’association Têtes Grêlées et Solid19Pantin, une cagnotte est en ligne : https://www.leetchi.com/c/venir-en-aides-aux-familles-en-difficultes?fbclid=IwAR3iXd82YEr85gbdn3s21veLJfY5siPHxJWCvg1i9mdS-CJxd4XyUzfkjJA

Le Bus de la Solidarité du Barreau de Paris Solidarité reprend aussi ses permanences juridiques sur rdv
Pour prendre RDV, vous pouvez les contacter le lundi entre 14h et 16h au 07.54.41.75.88

l’association Féminité Sans Abris Paris-IDF tient plusieurs points de collecte de produits de soin et d’hygiène qu’elle redistribue à des personnes sans-abri ou en situation de très grande précarité

  • à Paris, une permanence est ouverte à partir de 9h, au Lamazuna qui se trouve au 31 rue Louis Blanc, dans le 10ème
  • dans les Yvelines, un point de collecte est ouvert aujourd’hui et demain ? de 9h à 19h, au bons soins d’Émilie qui se trouve au 3 rue Eric Tabarly à Carrière-sur-Seine ; et une autre permanence est ouverte aujourd’hui et demain de 9h30 à 19h30, à la Grande Cave Terres de Vigne qui se trouve au 4 rue du Moulin à Vent à Coignières
  • dans l’Essonne, une permanence est ouverte de 9h à 19h a l’atelier Nature qui se trouve au 36 place de la république, à Draveil
  • en Seine-Saint-Denis, une permanence est ouverte de 9h à 17h au magasin un Look pour tous qui se trouve au 2 avenue jean Jaurès à Gagny
  • enfin, dans le Val-de-Marne, une permanence est ouverte aujourd’hui et demain, de 10h à 18h au Pic qui se trouve au 84 rue Garibaldi à Saint-Maur des Fossés.

du lundi au vendredi, de 9h à 16h, l’UNEF-TACLE : Tendance Action collective et Luttes Étudiantes ouvre une permanence physique sur le site de Nanterre pour aider les étudiantes et étudiants dans leurs démarches d’inscriptions universitaires
si vous avez été recalé sur Parcoursup, que vous n’avez pas eu le temps de faire les procédures, si votre demande de maintien a été refusée ou encore si vous êtes en incapacité de payer vos frais d’inscription, des militantes et militants seront présents pour vous aider et vous conseiller dans vos démarches.
Pour les rencontrer, rdv donc à partir d’aujourd’hui, et tous les jours de semaine, de 9h à 16h, et comme la fac est fermée, la permanence sera installée dans ’l’allée couverte’ de la fac de Nanterre
et si vous voulez contacter l’UNEF-TACLE , vous pouvez leur écrire à : uneftacle.nanterre@gmail.com ; vous pouvez aussi les contacter via leur page facebook :https://www.facebook.com/UNEFTACLE ; ou encore via l’instagram : www.instagram.com/uneftaclenanterre

Le Parti Poétique recherche des bénévoles en permaculture sur la ferme urbaine Zone Sensible de Saint-Denis
Pour y participer, aucun pré-requis n’est nécessaire, si ce n’est la motiv de jardiner !
Alors si ça vous intéresse de rejoindre le parti poétique pour une demi-journée ou une journée, ou plus, du lundi au vendredi de 9h à 17h, vous pouvez leur écrire à : public@parti-poetique.org

enfin, pour rappel : L’équipe de Paris d’Exil Mineurs est à la recherche d’hébergeurs solidaires supplémentaires pour cet été ou d’appartements prêtés pour héberger des mineurs.
Si vous voulez avoir plus d’infos et éventuellement proposer un hébergement, vous pouvez les contacter en leur envoyant un mail à parisdexil@gmail.com

on poursuit avec les autres rdv confinés et déconfinés pour aujourd’hui et demain :
à 19h30 ce soir, le comité de soutien aux 3 de Melle, l’AG Éducation IdF, Stop Bac Blanquer - Stop E3C, Les Stylos Rouges et Touche pas ma ZEP organisent un meeting en ligne contre la vague de répression dans l’éducation nationale et en soutien aux 3 enseignants de Melle suspendus pour s’être mobilisés contre les réformes Blanquer.

Le 23 juin dernier, Aladin, Sylvie et Cécile ont reçu un courrier du rectorat de Poitiers, leur stipulant la prolongation de leur suspension jusqu’au 10 novembre, et ce sans entretien, ni possibilité de se défendre... Alors que mercredi prochain, le tribunal administratif de Poitiers examinera la demande en référé qu’ils ont déposée pour contester la prolongation de leur suspension et que jeudi, L’intersyndicale de l’académie de Poitiers (réunissant le SNES-FSU, la CGT Educ’action, et Sud Éducation) a obtenu une audience avec le rectorat pour demander une nouvelle fois l’abandon des procédures disciplinaires qui visent les 3 enseignants de Melle, un meeting de soutien est organisé en amont.
Pour suivre le meeting, rdv sur :
https://www.facebook.com/stylosrouges93/
https://facebook.com/events/s/rassemblement-de-soutien-natio/741173270028644/?ti=as
et pour info, si vous voulez vous rendre à Poitiers pour soutenir Aladin, Sylvie et cécile, un framaform a été mis en place pour faciliter le covoiturage et l’hébergemen : https://framaforms.org/poitiers-16-juillet-offres-et-demandes-de-covoiturage-et-dhebergements-1594224185=AT2LPqJ4JxjsGfH0wViqFDgOd5bn64htQqpNDx3ZExlqU3chAx1NdNAzF8mJcfjB5g-HKf5g-ns_IegecFZ2_GBMgM7SN2iX_jduJ1cuoASJnmfX34NBs859JJfOIxoCckCt8I9by8foODR4EfVW7Li8Sb6nBbzKs-zkGxXUYKlnyBfCufM]

toute la journée de demain, le groupe opérations spéciales GJ proposent de multiplier des lâchers de ballons jaunes et-ou de se balader en arborant un ballon jaune pour la fête nationale
et si vous voulez publier vos photos et vidéos de votre action, vous pouvez les envoyer sur : https://www.facebook.com/groups/554755525206513

dès 9h demain, plusieurs groupes de GJ ont lancé un appel national et se donnent rdv sur l’avenue des Champs-Élysées, pour une fête nationale populaire
et l’union départementale CGT des Alpes de Hautes Provence appellent à les rejoindre et organisent des départs collectifs en Bus pour Paris.

à 10h, plusieurs groupes et personnalités GJ dont Jérôme Rodrigues et les réfractaires du 80 appellent à un rassemblement devant le siège de l’IGPN
alors que les violences policières continuent de blesser, de mutiler et de tuer, que les plaintes déposées sont classées sans suite, et que les arrestations arbitraires et les GAV abusives se multiplient, Il est temps que les organismes d’enquête tels que l’IGPN et l’IGGN soient indépendants et puissent être composés de médecins, sociologues, avocats, magistrats, psychologues, et citoyens, et non seulement de policiers !
Alors pour exiger plus d’impartialité, un rassemblement est organisé devant l’IGPN, mardi, à 10h au 30 rue Antoine Julien Henar, Métro Montgallet

à 14h demain, l’intersyndicale régionale CGT-FSU-Solidaires, le collectif Inter-Urgences, le mouvement Bas les Masques, le mouvement le Monde d’après, et plusieurs groupes de GJ organisent une manifestation des soignants et des premier-e-s de corvé-e-s
Les caissièr-e-s, peronnel-le-s de santé, du medico-sociale, les assistant-e-s maternelles, les égoutier-e-s, les éboueurs, les pompiers, postier-e-s, electricein-ne-s et gazier-e-s, professeurs, agents de nettoyage, livreurs, intermittents du spectacle ....toutes les premières de corvée et tous les premiers de corvée sont appelés à manifester en habit de travail pour réclamer de meilleures conditions de travail et une hausse des salaires
le rdv est donné à 14h à République pour une manifestation qui s’élancera vers Bastille !

mercredi, à 12h, Youth for Climate et XR France organisent une action contre la bétonisation du Val d’Oise
l’action vise à empêcher un chantier de se faire sur un terrain boisé de près de 2 hectares. Il se situe dans le Val d’Oise a 20 minutes de la gare du Nord. Comme il est trop tard pour engager un recours juridique, youth for climate et XR entendent occuper ce lieu pour éviter la destruction de ce refuge écologique.
Pour participer à l’action et en connaitre les modalités, il faut s’inscrire sur le framaform : https://framaforms.org/stop-betonisation-1594325198

et on finit avec quelques rdv et infos culturels : à 13h, le cinéma le saint-André des Arts propose une projection gratuite du film Parkour(s) réalisé par Fatma Zohra Zammam, en 2019.
Pour découvrir ou redécouvrir ce film qui fait s’entrecroiser les histoires d’un vendeur à la sauvette, d’une aide cuisinière, et d’une chanteuse, dans un mariage traditionnel algérien, rdv donc à 13h au Saint André des des Arts qui se trouve au 30 rue St André des Arts, métro Saint-Michel.

à 19h30 ce soir, le cinéma l’Écran de Saint-Denis rend hommage à Ennio Morricone en projetant Le bon, la brute et le truand, de Sergio Leone
rdv donc à partir de 19h30 au Cinéma l’Ecran qui se trouve au 14 passage de l’Aqueduc à Saint-Denis, métro basilique.

À 19h30 aussi ce soir, le cinéma Luminor propose la projection du film ’Mon Nom est Clitoris’ de Lisa Billuart Monet et Daphné Leblond, suivie d’une rencontre avec Daphné Leblond
Douze jeunes femmes de 20 à 25 ans racontent le parcours de leur sexualité depuis l’enfance. Dans Leur chambre, face caméra, elles s’adressent aux deux réalisatrices en proie aux mêmes questions. Elles se remémorent les premières sensations, les explorations hasardeuses, les conversations dans le noir et les obstacles inattendus. Toutes sont mues, chacune à leur manière, par un même élan : la quête d’une sexualité épanouissante, libre et égalitaire.
Pour découvrir ou redécouvrir ce film qui invite à repenser des inégalités qui se sont érigées en système social, rdv donc à 19h30 au cinéma Luminor qui se trouve au 20,rue du temple, métro Hotêl de Ville.

Demain soir, à partir de 19h30, à l’occasion du 14 juillet, le cinéma La Clef propose la projection, du film TAHRIR, PLACE DE LA LIBÉRATION réalisé par Stefano Savona, en 2011.
Le Caire, février 2011 :3 jeunes Égyptiens, Elsayed, Noha et Ahmed occupent la place Tahrir jour et nuit. Ils disent, crient, chantent, avec des milliers d’autres Égyptiens, ce qu’ils n’ont pas pu dire à voix haute jusqu’ici. Les répressions sanguinaires du régime attisent la révolte : à Tahrir on résiste, on apprend à discuter et à lancer des pierres, à inventer des slogans et à soigner les blessés, à défier l’armée et à préserver le territoire conquis — un espace de liberté où l’on s’enivre de mots. 
Pour découvrir ou redécouvrir cette chronique au jour le jour de la révolution, aux côtés de ses protagonistes, rdv donc demain à partir de 19h30 au cinéma La Clef qui se trouve au 34 rue Daubenton, métro Censier.

le site Politika diffuse un entretien avec l’historienne Maud Chirio sur la droite de Bolsonaro.
« Populisme », « extrême-droite », « néo-fascisme » : comment caractériser et comprendre le nouveau pouvoir brésilien ? Dans cet entretien, l’historienne Maud Chirio, spécialiste de la dictature brésilienne (1964-1985) – pour laquelle le président brésilien professe ouvertement une certaine nostalgie –, nous éclaire sur la nature et l’inscription historique du nouveau régime.
Pour retrouver cet entretien, rdv sur : https://politika.io/fr/entretien/droite-jair-bolsonaro

L’Observatoire des Migrations dans les Alpes Maritimes vient de publier un ouvrage collectif coordonné par Pinar Selek et Daniela Trucco, intitulé Le manège des frontières. Criminalisation des migrations et solidarités dans les Alpes Maritimes, aux éditions du passager clandestin.
Les Alpes-Maritimes – entendues comme une région transfrontalière englobant le département français homonyme et le versant italien de cette frontière – sont devenues en 2015 un pôle migratoire de premier plan, tant par le volume de personnes migrantes concernées que par l’enjeu politico-médiatique que celles-ci représentent. Ce territoire, marqué par un imaginaire des confins vieux de 150 ans, est emblématique – au même titre que Calais ou Lampedusa – du « retour des frontières » en Europe. Il est aussi l’une des scènes majeures du « spectacle de la frontière » et des multiples luttes et rapports de forces qu’il génère. Pour comprendre ce qui s’y joue, l’Observatoire des migrations dans les Alpes-Maritimes réunit ici des sociologues, des anthropologues, des politistes et des historiens, ainsi que des acteurs associatifs, autour d’une analyse approfondie des processus de « frontiérisation », et de la criminalisation des migrations et des solidarités qu’ils suscitent.

et enfin, la parution du dernier numéro de la revue comparative de sciences sociales CRITIQUE INTERNATIONALE consacré aux Citoyennetés industrielles et aux formes du lien syndical
et pour retrouver la liste des articles et les liens pour les consulter :
SOMMAIRE
Éditorial
Sciences en danger, revues en lutte, par le collectif des revues en lutte et Camille Noûs
https://www.cairn.info/revue-critique-internationale-2020-2-page-5.htm
Thema/Citoyennetés industrielles et formes du lien syndical
- Citoyennetés industrielles, (in)soumissions ouvrières et formes du lien syndical : pour une sociologie politique des relations de travail, par Amin Allal et Karel Yon
https://www.cairn.info/revue-critique-internationale-2020-2-page-15.htm
- Une cité logistique fragmentée. Intégration et segmentation du groupe ouvrier dans trois entrepôts en France et en Allemagne, par Clément Barbier et Cécile Cuny
https://www.cairn.info/revue-critique-internationale-2020-2-page-33.htm
- Des coopératives au syndicalisme de base : la citoyenneté industrielle dans le secteur de la logistique en Italie (1990-2015), par Francesco Sabato Massimo
https://www.cairn.info/revue-critique-internationale-2020-2-page-33.htm
- Contestation et apprentissage, ou l’entrée en citoyenneté des ouvriers immigrés (Talbot-Citroën, 1982-1983), par Vincent Gay
https://www.cairn.info/revue-critique-internationale-2020-2-page-79.htm
- « Si les salariés nous suivent, c’est parce qu’on leur est utiles. » Les ambivalences de la citoyenneté industrielle dans une usine agroalimentaire en Argentine, par Pierre Rouxel
https://www.cairn.info/revue-critique-internationale-2020-2-page-99.htm
- La représentation syndicale comme lien personnel : ouvriers et délégués dans une usine italienne, par Angelo Moro
https://www.cairn.info/revue-critique-internationale-2020-2-page-119.htm
De vive voix
- Un mouvement de défense des retraites victorieux ? La mobilisation des retraités espagnols en 2018, Entretien avec Manuel Jiménez-Sánchez réalisé par Hélène Combes 
https://www.cairn.info/revue-critique-internationale-2020-2-page-143.htm
En complément de ce dossier, en ligne sur le site du CERI : Citoyennetés industrielles et formes du lien syndical
- entretien avec Amin Allal et Karel Yon
https://www.sciencespo.fr/ceri/fr/content/citoyennetes-industrielles-et-formes-du-lien-syndical
Varia
- L’autonomie dans les bureaucraties régionales latino-américaines : le rôle et la place des Secrétaires généraux, par Kevin Parthenay
https://www.cairn.info/revue-critique-internationale-2020-2-page-153.htm
- Les charmes du cheikh. Construire et défendre sa notabilité au Yémen (2009-2019), par Marine Poirier
https://www.cairn.info/revue-critique-internationale-2020-2-page-175.htm

Musique : Boris Vian - On n’est pas là pour se faire engueuler

MP3 - 68.3 Mo

Documents joints

Et aujourd'hui, on sera au téléphone avec Elisa (...)