Agenda Fpp 26 novembre

vendredi 26 novembre 2021
par  Julie agenda

Agenda du 26/11/2021

RDV MILITANTS

à 14h, la CSP 75 organise un rassemblement à République pour rendre hommage aux 27 disparu.e ;s dans le naufrage au large de Calais
alors rdv à 14h à République

A 18h ce soir, le squat du Marbré organise une Réunion Auto-défense Numérique et Logiciels Libres avec la Quadrature du Net, Et dimanche à 14h il y aura l’AG hebdomadaire du Marbré
alors rdv ce soir et dimanche, au Marbré, c’est au 39 rue des deux Communes, à Montreuil, métro Robespierre

À 18h30 ce soir, le Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’Homme en Tunisie, la Fédération des Tunisiens Citoyens des deux Rives, Agir pour le changement et la démocratie en Algérie, l’Association de Défense des Droits de l’Homme au Maroc, l’Association des Tunisiens en France, l’Association des Marocains en France, l’Association des Travailleurs Maghrébins de France, ou encore l’Association des Citoyens Originaires de Turquie organisent un RASSEMBLEMENT EN SOUTIEN au militant politique progressiste et ancien ministre de l’agriculture tunisien, SAMIR TAIEB, MAINTENU EN DÉTENTION DEPUIS LE 26 OCTOBRE dernier.
Et le rdv est donné à 18h30 à la fontaine des innocents, métro Les halles

A 18h30 ce soir, la section sequano-dionysienne du PCF organise une soirée de solidarité avec les femmes afghanes
Avec des prises de parole de plusieurs militantes afghanes : Shoukria Haidar, association Negar ; Mursal Sayas, militante des droits humains et contre les violences faites aux femmes ; Wida Saghari, activiste féministe et Abdullah Naibi, président du Nouveau Parti du peuple afghan ; et un concert de musique afghane.
Et si vous voulez y participer, c’est à partir de 18h30 ce soir à la Salle Pablo Neruda qui se trouve au 31 avenue du Psdt Salvador Allende à Bobigny, métro Pablo-Picasso

Après 1 MOIS D’OCCUPATION, et TOUJOURS aucune SOLUTION proposée par M. GERVAIS-LAMBONY pour l’inscription des 61 sans-facs restants à Nanterre, l’Unef Tacle et l’assemblée des sans-facs organisent un nouveau rassemblement ce soir pour maintenir la mobilisation
Et le rdv est donné à 19h DEVANT LE BAT. GRAPPIN sur le site de la fac de Nanterre

Dans le cadre du festival des Solidarités, Justice pour la Syrie organise un débat sur l’impunité des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité commis par le régime de Bachar al-Assad, avec Mazen Darwish
Et si vous voulez y participer, rdv à 19h à la maison de la Culture – Théâtre de Colombes qui se trouve au 96 rue St-Denis, à Colombes

A partir de 11h demain, CSIA-Nitassinan, Voyage zapatiste pour la vie IDF et Collectif Paris-Ayotzinapa organisent un MARCHÉ SOLIDAIRE AUX COULEURS ZAPATISTES AU CICP
avec au programme : STANDS MILITANTS ET SOLIDAIRES, avec des stands de la Coordination IDF du Voyage pour la Vie, du Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte (CSPCL) / Échanges solidaires, du Comité de solidarité avec les Indiens des Amériques (CSIA-Nitassinan), du Collectif Guatemala, du Collectif Haïti, etc. ; une PRÉSENTATION et DÉMONSTRATION DES JEUX ’AUTONOMIA ZAPATISTA’ ET ’ANTIFA, LE JEU’ ; une EXPOSITION D’AFFICHES ZAPATISTES DE ’GRAN OM’ (MEXIQUE) ;des ATELIERS ENFANTS avec le CSIA-Nitassinan et l’association Aukae ; et A partir de 18h30, vous pourrez participer au débat, à la performance de SLAM FÉMINISTE ET DÉCOLONIAL et au buffet marquant le 45e anniversaire du Centre international de culture populaire (CICP)
Et c’est demain à partir de 11h au CICP, 21 ter rue voltaire, métro rue des boulets ou nation

demain à 12h, les Gilets Jaunes et Citoyens en Colère donnent rdv sur la place de la bataille de Stalingrad
pour un départ 14h vers Nation en passant par le Bd de la Villette > bd de Belleville > bd de Ménilmontant > av Philippe Auguste.

Demain à 13h, le Kolektif doubout pou gwadloup organise une manif de soutien aux antillais et antillaises
Et le rdv est donné à 13h à République pour une manif en direction de Nation

Demain aussi, à partir de 13h les brigades de solidarité populaire du 18ème et le Poulpe proposent une cantine solidaire avec la récup à la Louve,
Et si vous voulez y aller c’est demain à partir de 13h au Poulpe, 4 bis rue d’Oran, métro Marcadet-Poissonnier

Demain à 14h : à l’initiative des salariés de PPG et de TUI, soutenus par de nombreuses organisations syndicales et politiques, parmi lesquelles notamment Sudposte Hauts de Seine, nfo’Com-CGT, Fédération Sud Commerces et services, Attac, Les Mutilé.e.s pour l’Exemple et le Réseau d’Entraide Vérité et Justice organisent une GRANDE MANIFESTATION NATIONALE CONTRE LES LICENCIEMENTS
Et le rdv est donné à 14h devant le Ministère de l’Économie et des Finances - 139 Quai de Bercy, pour une manif en direction du Ministère du Travail - 127 r Grenelle

Demain aussi à 14h, le Forum Palestine Citoyenneté / منتدى فلسطين المواطنة, BDS France Paris-Banlieue, l’association Femmes-Egalité et l’Union des jeunes révolutionnaires organisent un rassemblement dans le cadre de la campagne pour la libération des enfants palestiniens emprisonnés dans les geôles israéliennes
Depuis 2000, au moins 12 000 enfants palestiniens ont été arrêtés, interrogés et inculpés par les tribunaux militaires israéliens, soit 500 à 700 par an.
Aussi pour protester, le Forum Palestine Citoyenneté, la campagne BDS France, l’assoc Femmes-Egalité et l’union des jeunes révolutionnaires organisent ce rassemblement demain, et le rdv est donné à 14h à République

A 14h toujours demain, le centre démocratique Kurde de France propose une Conférence sur le Confédéralisme démocratique, un modèle de gouvernance mis en œuvre au Rojava, dans le nord de la Syrie.
Quelle réalité recouvre ce modèle de gouvernance pensé par le leader kurde emprisonné Abdullah Öcalan, et mis en œuvre au Rojava, oasis de démocratie dans le chaos du Moyen-Orient ? Qu’est-ce que la « Jineolojî » ou « science des femmes » qui guide et transcende ce modèle d’organisation de la société conçu pour apporter une solution aux guerres et aux crises qui déchirent les peuples de la région ?
C’est à ces questions que tenteront de répondre : Ibrahim Seydo Aydogan, Maître de Conférence à l’Inalco, Chloé Troadec, journaliste indépendante, Loez, photo-journaliste, Mireille Court, journaliste indépendante et Sarah Marcha, membre du Centre de Jineolojî
Et si vous voulez participer à cette conférence, rdv demain à 14h à la Bourse du Travail - Salle Eugène Henaff, dont l’entrée se fait par le 29 boulevard du Temple, métro république
Pour assister à la conférence, il faut vous inscrire en envoyant un mail à cette adresse : inscriptions@cdkf.fr

Demain à 14h et dimanche à partir de 10h, l’AERI organise des rencontres avec la Coopérative Intégrale du Haut-Berry
La Coopérative Intégrale du Haut Berry est une organisation disparate visant à mettre en œuvre une coopération sur l’intégralité des champs de la vie. Son objectif : construire dès maintenant des institutions révolutionnaires pour réduire notre dépendance aux institutions du capitalisme tout en lui faisant face ensemble.
L’un des services communs de solidarité propose la coopérative : c’est la Provision Commune. S’y engagent des personnes désireuses de se garantir mutuellement une provision régulière de biens et de services dont le besoin a été collectivement établi. Ces ressources sont ensuite partagées selon les besoins de chacun.e, permettant ainsi de nourrir une sorte de revenu d’existence en nature.
Et si vous voulez discuter avec la Coopérative Intégrale du Haut-Berry de ce mode d’expérimentation de relations non-marchandes qui soutient également la construction d’une autonomie politique, RDV demain à 14h et dimanche à partir de 10h, à l’AERI, c’est au 57 rue Etienne Marcel, à Montreuil, métro Croix de Chavaux

Demain à 15h, c’est la manifestation unitaire contre l’extrême droite et le racisme organisée par la Jeune garde, le collectif paris Queer Antifa, la Horde, l’Afa paris-Banlieue, l’UCL et le NPA Paris et pour cette manif antifasciste, l’Afa paris-Banlieue, l’Afa-Nantes, Grenoble, Lyon, Strasbourg et Toulouse, la Coordination Féministe Antifasciste, mais aussi le Réseau d’Entraide Vérité et Justice, Cerveaux Non Disponibles, Acta, Collectif Justice et Vérité pour Babacar Gueye, Collectif Paris-Ayotzinapa , Comité Vérité et Justice pour Lamine Dieng, Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires, Les Mutilé.e.s pour l’Exemple, Le Printemps du Care, L’Offensive, l’Union des Juifs Français pour la Paix, Urgence Notre Police Assassine, ou encore Act Up – Paris, la Brigade Anti-Négrophobie et la Brigade de Solidarité Populaire Aubervilliers – Pantin appellent à faire-bloc contre les violences d’État
Il y a quelque chose de pourri dans la Ve République. La campagne électorale qui s’ouvre fait déjà sauter les digues qui semblaient encadrer le débat public.
Partout, sur les plateaux, dans les journaux, sur les réseaux sociaux, on ne parle presque plus que d’un homme, Éric Zemmour, trop heureux de trouver autant de tribunes pour exprimer son racisme désinhibé, son obsession islamophobe, sa misogynie crasse et sa réhabilitation systématique de la collaboration et des guerres coloniales. Que sa candidature rencontre autant de succès, dans les sondages et les médias, en dit plus sur l’état du pays et de sa classe dirigeante que sur les mérites de ce médiocre chroniqueur télé. Au fond, Zemmour est autant le symptôme que la courroie de transmission de la fascisation des esprits.
Son succès tient à la droitisation du champ politique français en marche depuis plusieurs décennies, qui a fait de l’extrême droite un acteur incontournable des seconds tours électoraux, pendant que politiciens de gauche et de droite reprenaient ses propositions et ses mots d’ordre. Rappelons-le, la possibilité de l’élection de Zemmour ou Le Pen (qui signerait sans doute une accélération inédite dans le chemin vers le fascisme) ne tombe pas du ciel : elle tient à la progression de ce vaste consensus islamophobe et anti-social, qui voit dans la fuite en avant raciste le meilleur moyen de faire progresser l’agenda néolibéral et la précarisation massive qu’il promet.
On ne parlerait pas aujourd’hui avec tant de légèreté de « grand remplacement », de « tyrannie des minorités », d’interdiction des voiles et des kippas, et ainsi de suite, s’il n’y avait pas eu Sarkozy, Valls, Darmanin... La parole raciste s’est hissée jusqu’au plus haut sommet de l’État, accompagnant lois et pratiques scélérates : interdiction du foulard en 2003, contrôles au faciès et crimes policiers, états d’urgences à répétition et perquisitions de milliers de musulman.e.s, dissolution d’associations luttant contre l’islamophobie sous des prétextes ahurissants.
Ce déchaînement raciste s’est systématiquement soutenu d’un plus vaste tournant autoritaire. On a vu les techniques réservées jusqu’alors à la gestion néocoloniale des quartiers populaires s’étendre à l’ensemble de la contestation sociale : syndicalistes, gilets jaunes, mouvements écologistes et féministes ont connu les nasses, les éborgnements, les mains arrachées et parfois la mort. Les morts de Rémi Fraisse, Adama Traoré, Zineb Redouane et de trop d’autres sont le prix infâme payé par la population française dans la guerre que son élite mène contre elle.
Face à la fuite en avant raciste d’un capitalisme sauvage, une vaste riposte sociale est nécessaire. Il n’est pas question de remettre à l’après-élection la contestation des tendances fascistes qui se déploient actuellement, ni de placer son espoir en de vagues fronts électoraux aux côtés de ceux qui ont contribué au désastre. L’idée de dresser un cordon sanitaire entre l’extrême-droite organisée et le reste du spectre politique est dépassée : on n’arrêtera pas la marche des Zemmour et des Le Pen sans défaire le monde qui les rend possible. Il n’est pas d’antifascisme qui ne doive triompher de tous les winners de la macronie et de la bourgeoisie impérialiste. Car nous le savons : derrière chaque fascisme, il y a une révolution avortée. Nous n’avons d’autre choix que de réussir la nôtre.
Et pour faire-bloc, rdv demain à 15h à Ménilmontant !

Dimanche à 14h30 À L’INITIATIVE DES RIVERAINS des tunnels qui relient Pantin et le Pré-Saint-Gervais, à Paris, une manifestation est organisée pour exiger la MISE A L’ABRI IMMÉDIATE DES PERSONNES EXILÉ.E.S.
Depuis des semaines les tunnels reliant Paris à la petite couronne (tunnel du Pré, tunnel de Pantin) sont occupés par des exilé.e.s, y compris des mineurs, des enfants, des femmes enceintes... Leurs conditions de vie sont inhumaines et inacceptables ; et Les pouvoirs publics sont dans l’inaction la plus totale.
Aussi les habitants et habitantes du quartier, et les associations comme le collectif Solidarité Migrants Wilson organisent une marche dimanche à partir de 14h30, entre la mairie du Pré St Gervais et la mairie du 19e arr. de Paris pour exiger leur mise à l’abri.

RDV CULTURELS

A 19h ce soir, la librairie Folie d’Encre et la maison des femmes de Saint-Denis organisent une Rencontre avec les autrices Louise Oligny et Clementine Pontavice autour de leur ouvrage ’Réparer l’intime’, paru aux Editions Thierry Marchaisse ; et avec l’auteur-illustrateur Nicolas Wilde autour de sa BD ’A la maison des femmes’.
L’atelier d’art de Louise et Clémentine joue un rôle décisif pour la reconstruction des femmes brisées par la violence, souvent persuadées d’être des rebuts de la société. A travers la photo et le dessin, il leur permet de se réinventer, de retrouver leur estime de soi, et de reprendre le contrôle de leur vie. Ce livre fait partager l’aventure de cet atelier et le témoignage de ses participantes, leurs parcours, leurs émotions.
Et si vous voulez participer à cette rencontre, rdv à 19h à la librairie Folie d’Encre qui se trouve sur la Place du Caquet à Saint-Denis, métro St-Denis basilique

A 19h aussi ce soir, la Maison de Quartier des Quatre - Chemins et Les écrans du passage proposent une projection-débat autour du film OVERSEAS de Sung-A Yoon en sa présence
Aux Philippines, on déploie les femmes en masse à l’étranger comme aides ménagères ou nounous. Elles laissent souvent derrière elles leurs propres enfants, avant de se jeter dans l’inconnu. Dans un centre de formation au travail domestique, comme tant d’autres aux Philippines, un groupe de candidates au départ se préparent au mal du pays et aux maltraitances qui pourraient les atteindre. Lors d’exercices de jeux de rôles, les femmes se mettent tant dans la peau de l’employée que des employeurs. Aux abords de la fiction, OVERSEAS traite de la servitude moderne de notre monde globalisé, tout en révélant la détermination de ces femmes, leur sororité et les stratégies mises en place face aux épreuves que leur réserve l’avenir.
Et si vous voulez découvrir ce film qui dépeint la violence sociale auxquelles sont confrontées ces femmes considérées comme de simples ombres, et en discuter avec sa réalisatrice Sung-A Yoon, rdv à 19h à la maison de quartier des Quatre-Chemins qui se trouve au 42 avenue Edouard Vaillant à pantin, métro Quatre-Chemins

A 19h30 ce soir, la Librairie Le Merle moqueur organise une rencontre avec Denis Cosnard autour de son son livre intitulé l’art de mourir et de le faire savoir, un livre dans lequel il analyse, avec humour, ce qui se joue dans les quelques lignes qui constituent les avis de décès publiés dans la presse
Et si vous voulez en discuter avec Denis Cosnard, rdv à 19h3à à la librairie le Merle Moqueur, c’est au 51 rue de Bagnolet, métro Alexandre Dumas

A 20h ce soir, le Pavillon propose la première représentation du spectacle Yalla !, mis en scène par Déborah Banoun sur un texte de Sonia Ristic
A la frontière du Liban, face à face, un adolescent palestinien et une soldate israélienne. L’adolescent a une pierre à la main, la soldate le tient en joue. Un instant de temps suspendu, pendant lequel deux monologues intérieurs s’entrecroisent, soufflant un vibrant message d’espoir.
Et si vous voulez découvrir le spectacle Yalla ! c’est à 20h au Pavillon qui se trouve au 28 Av. Paul Vaillant Couturier à Romainville

A 20h aussi ce soir, la Kunda propose une projection à prix libre du film Radical Resilience, un documentaire qui traite du burn out et du soin dans les milieux militants (au sens large) et la projection sera suivie d’une cantine, végan et à prix libre, de soutien au lieu et à l’équipe du film
Et si vous voulez y participer, c’est ce soir à 20h à la Kunda qui se trouve au 46 rue Jules Lagaisse à Vitry-sur-Seine

A 20h aussi ce soir, et demain à 19h, le collectif Mizz propose une représentation du spectacle Invitation au pouvoir
Invitation au pouvoir met en scène un débat télévisé entre quatre personnages légendaires : Œdipe, Lady Macbeth, Caligula et l’empereur Hadrien ! Réunis pour faire face à une pandémie, les dirigeants confrontent leur vision du monde, le tout filmé et projeté en direct. Mais rien ne va se passer comme prévu...
Étrange écho aux élections de 2022, ’Invitation au Pouvoir’ expose la folie intemporelle de la politique, entre le marketing et l’intime. Toutes les répliques proviennent des textes de Sophocle, William Shakespeare, Albert Camus et Marguerite Yourcenar.
Et si vous voulez découvrir ce spectacle, rdv ce soir à 20h ou demain à 19h au Centre Mathis qui se trouve au 15 rue Mathis, métro Crimée

Demain de 14h à 22h, le Festival Migrant’scène, organisé par la Cimade s’installe à la maison ouverte de Montreuil pour donner la parole aux invisibles
Avec au programme : 14h30-18h, des rencontres et projections intitulées Regards de collégiens avec la Projection de « Portraits d’héro-ïne-s anonymes » : 5 films d’animation réalisés à partir d’entretiens avec les sauveteurs et les rescapés du navire l’Aquarius, un projet mené par les jeunes du Collège Solveig Anspach, en partenariat avec le Nouveau théâtre de Montreuil et le collectif F71, suivi de l’Écoute de « Tous les chemins mènent à Montreuil », un Documentaire sonore réalisé auprès des travailleurs migrants du Foyer des Sorins, par des jeunes du Collège Jean Jaurès et il y aura des Prises de paroles de jeunes, de réalisateurs et de représentants de SOS Méditerranée.
de 18h-22h, il y aura aussi Parcours de femmes : paroles et mobilisations, et une Exposition interactive : La Ballade des Gens Heureux ; À travers une installation immersive (photos, témoignages audio...), la compagnie Hors piste présente les travaux réalisés pendant plusieurs mois à l’E.S.I. Halte Femmes qui accueille des femmes sans abri. L’exposition les suit dans leurs déplacements quotidiens.
et à 20h Table ronde avec des représentantes de la permanence femme Ile-de-France de la Cimade à Montreuil, de la Cimade Montreuil, de la Compagnie Hors piste, de l’association Kali et de la Maison des femmes de Montreuil.
Et si vous voulez participer au festival Migrants Scènes de la Cimade, c’est demain de 14h à 22h à la maison ouverte qui se trouve au 17 rue Hoche à Montreuil, métro Croix de Chavaux

Dans le cadre de la saison « Six continents, ou plus », et de l’exposition « Sarah Maldoror : cinéma tricontinental , le palais de Tokyo propose demain à partir de 16h une performance musicale et de la poésie, suivi de la projection du film « Sambizanga » réalisé en 1972 par Sarah Maldoror
Angola 1961. Domingos Xavier est emmené par les autorités coloniales, emprisonné et torturé. Sa femme Maria se met à sa recherche. Ce film dénonce l’oppression coloniale et a permis l’émergence d’une parole résistante, aux origines du mouvement pour la Libération de l’Angola
Et si vous voulez découvrir ce film, inaccessible pendant de longues décennies, et qui vient d’être restauré, rdv demain à 16h au palais de Tokyo

Demain à 17h, la Librairie l’Atelier organise une rencontre autour de Cédric Villain et de son livre Horror humanum est qui retrace en 50 anecdotes une histoire de l’inhumanité : Des révoltes d’esclavages de Spartacus au génocide du Rwanda, en passant par des coutumes meurtrières et des catastrophes écologiques
Et si vous voulez en discuter avec Cédric Villain, rdv demain à 17h à la librairie l’Atelier, c’est au 2 bis rue du Jourdain, métro Jourdain

Demain à 18h, le café-librairie Michèle Firk organise une rencontre avec Aurélien Berlan, à l’occasion de la sortie de ’Terre et Liberté’ aux éditions de la Lenteur
Dans la plupart des civilisations ou des milieux sociaux, l´idée de la liberté qui prévaut est de pouvoir se décharger de la vie matérielle, des tâches de subsistance : sur les esclaves, sur les travailleurs manuels et les femmes, sur les machines... Dans cet essai philosophique remarquable, Aurélien Berlan ravive une conception opposée, subalterne, de la liberté portée par des mouvements populaires d´hier, en Occident, et des mouvements paysans d´aujourd´hui, dans les pays du Sud (en Inde et au Mexique, en premier lieu) : la prise en charge collective et égalitaire des besoins de base, des besognes nécessaires à la vie sur terre. Contre le rêve de délivrance, le projet d´autonomie , contre le libéralisme, le marxisme et notre société de services néo-domestique, la réappropriation de la part matérielle de nos vies.
Et si vous voulez en discuter avec Aurélien Berlan, rdv demain à 18h au café-librairie Michèle Firk, c’est au 9 rue François Debergue, à Montreuil, métro croix de Chavaux

Demain de 14h à 22h et dimanche à 15h30, Evry-Palestine et L’Olivier AFPS Corbeil-Essonnes organisent les 8 heures pour la Palestine 2021.
Avec au programme, demain une table ronde sur les ’Palestiniennes en résistance’ avec 3 invitées palestiniennes, un débat sur l’apartheid en Israël, exposition-photos du camp de Jenine, stands associatifs, exposition-vente de produits palestiniens, espace librairie, concert de musique palestinienne, buffet palestinien...
Et dimanche à à 15h30, la projection du film ’200 Mètres’ du réalisateur palestinien Aymen Nayfeh.
Et si vous voulez y participer, c’est demain et dimanche à la Maison départementale des syndicats sur la place des terrasses de l’Agora à Evry-Courcouronnes

Demain et dimanche, la CNT-section parisienne organise sa fête du Livre
Et c’est de 14h à 18h demain et dimanche dans les locaux de la CNT au 33 rue des Vignolles, métro Avron

Demain et dimanche, Vitry-sur-Seine commémmore les victiles de la Commune de paris, pour les 150 ans
Avec au programme : Deux expositions qui sont présentées à l’hôtel de ville de Vitry jusqu’au 4 décembre :
- ’Portraits de communards’, réalisée par les jeunes de l’atelier photo de la Maison de la Jeunesse Vitry-sur-Seine
- ’Il y a 150 ans, la Commune de Paris’ de l’Association Républicaine des Anciens Combattants, qui sera inaugurée demain à 18h avec un concert ’Cabaret Commune’ à 19h par la compagnie ’Jolie Môme’.
Et dimanche à 15h il y aura une projection d’un documentaire sur la Commune de pris et une sélection de livres ’La Commune en documents’ qui sera proposée à la Bibliothèque Nelson Mandela de Vitry-sur-Seine

Dimanche à partir de 15h30, la Compagnie Jolie Môme propose une rencontre avec le comité de défense des hôpitaux Bichat/Beaujon pour parler de leur lutte, et la rencontre sera suivie d’une représentation de la pièce la maladie blanche, proposée par la Cie sur un texte écrit en 1937 par Karel Čapek
Et si vous voulez y participer, c’est à partir de 15h30 dimanche, au théâtre de la belle étoile qui se trouve au 14 rue Saint-Just à St-denis

Dimanche à 16h : le groupe Salvador Segui de la FA propose une rencontre autour du livre « Les Pétroleuses », un récit historique du rôle des femmes pendant la Commune de Paris en 1871 proposé par Édith Thomas
Et si vous voulez y participer, c’est dimanche à 16h à à la librairie du Monde libertaire, 145 rue Amelot, métro Oberkampf

Dimanche à 16h aussi, le Bar 61 propose une projection-débat autour d’Angélique Kourounis et de son nouveau documentaire ’Aube dorée, l’affaire de tous’.
Angélique Kourounis a dédié plusieurs années de travail aux recherches autour du parti néonazi grec, toujours présent sur l’échiquier politique grec après des décennies d’actions meurtrières. C’est son quatrième film sur la question.
Malgré le procès en cours depuis plus de quatre ans, procès qui vise à démontrer qu’Aube Dorée n’est pas un parti politique mais une organisation criminelle à caractère militaire et structure pyramidale, cette formation reste toujours présente en bonne place dans le paysage politique grec. Comment est-ce possible alors que ses membres ou sympathisants continuent d’agresser en plein jour des journalistes, des avocats, des opposants politiques, et des migrants ? Comment peut- on encore voter Aube Dorée ? Comment 13,3 % des jeunes de 17 à 25 ans peuvent encore voter massivement pour ce parti ouvertement néo-nazi ?
Après avoir enquêté sur la nature et l’organisation de ce parti néo-nazi grec, la réalisatrice Angélique Kourounis recherche désormais quelles sont les réponses à donner à Aube Dorée et à toutes les Aubes Dorées d’Europe.
et si vous voulez découvrir ce documentaire et en discuter avec la réalisatrice Angélique Kourounis, rdv donc dimanche à 16h au Bar le 61, c’est au 3 rue de l’Oise, métro Crimée

Dimanche à 16h, le Verdragon, Maison de l’Ecologie Populaire propose une projection-débat autour d’Aissa Maïga et de son documentaire « Marcher sur l’eau », au Cin’Hoche de Bagnolet.
Tourné dans le nord du Niger entre 2018 et 2020, ce film raconte l’histoire du village de Tatiste, victime du réchauffement climatique, qui se bat pour avoir accès à l’eau par la construction d’un forage ; et si vous voulez d »couvrir ce documentaire et en discutre avec sa réalisatrice, rdv dimanche à 16h au cin’hoche de Bagnolet, c’est au 6 rue Hoche, à Bagnolet

Dimanche à 19h, les Éditions Syllepse organisent une rencontre en ligne autour du livre Bandung de Richard Wright, avec Amzat Boukari-Yabara et Saïd Bouamama
Seul journaliste américain accrédité à la conférence de Bandung en avril 1955, le célèbre écrivain noir Richard Wright est le témoin privilégié d’un moment historique dans l’histoire des décolonisations. A l’occasion de la sortie de l’édition française de son ouvrage, l’Historien panafricaniste Amzat Boukari Yabara et Said Bouamama reviendront sur ce bout d’histoire d’un monde en pleins bouleversements et en discuter les principaux enseignements pour nos combats d’aujourd’hui.
Et si vous voulez suivre cette rencontre, rdv dimanche à 19h sur : https://www.facebook.com/editions.syllepse.7/live/
sur Zoom : https://us02web.zoom.us/j/82672936712...

Musique : Saïan Supa Crew - La preuve par trois

Agenda du 26/11/2021

Documents joints

Agenda du 26/11/2021