Agenda Fpp 15 octobre

vendredi 15 octobre 2021
par  Julie agenda

Agenda du 15 10 2021

RDV pour la commémoration du massacre du 17 octobre 1961

de 13h à 19h cet aprem, un COLLOQUE INTERNATIONAL intitulé « 17 Octobre 1961, la gangrène du racisme » est organisé par l’association au nom de la mémoire, au Sénat
Avec notamment : l’historien Benjamin Stora, qui reviendra sur Le contexte de la guerre d’Algérie en France, l’historienne Linda Amiri sur L’émigration algérienne et la lutte de libération nationale en France, l’anthropologue Tassadit Yacine qui reviendra sur les silences autour du 17 octobre 1961, l’historien Fabrice Riceputi, qui reviendra sur L’apport de Jean-Luc Einaudi à la connaissance historique et à la reconnaissance publique du 17 octobre 1961 , l’historien Bernard Ravenel qui parlera de La réponse de la gauche au massacre, ou encore la journaliste Nadjia Bouzeghrane, les historiens Gilles Manceron, Daho Djerbal, et Jim House, et Mehdi Lallaoui, président de l’association Au nom de la mémoire.
Et si vous voulez y participer, c’est de 13h à 18h au sénat, et il faut réserver avant en appelant le : 06 09 47 08 16

ce soir à 19h, les étudiants algériens de France organisent une soirée projection-débat autour du film ’ICI ON NOIE LES ALGERIENS’ de Yasmina Adi
et c’est ce soir à 19h au centre culturel algérien de Paris qui se trouve au 171 rue de la Croix Nivert dans le 15ème

ce soir et demain, le Musée national de l’histoire de l’immigration propose un we de Commémoration du 60e anniversaire du 17 octobre 1961, avec au programme :
ce soir à 20h, la Projection de ’Vivre au paradis’, et demain à 14h30 : il y aura Une lecture des textes écrits par des jeunes adultes dans le cadre de l’atelier d’écriture de la MJC Les Hauts de Belleville portant sur la manifestation du 17 octobre 1961 et sur les mémoires de cet évènement, animé par Mehdi Charef.
Demain à 18h : une Conférence avec l’historien Benjamin Stora et l’écrivaine Faïza Guène sur l’État, la violence coloniale et nous !
et demain à 20h30 : une Performance avec Le chanteur et romancier Mounsi autour du texte ’Mémoires d’Outre-Seine’.
Et si vous voulez y participer, rdv ce soir et demain, au Palais de la Porte Dorée, 293 Avenue Daumesnil, Métro Porte Dorée

demain à partir de 15h, dans le cadre de la semaine décoloniale, Décolonisons l’espace public propose une journée de rencontres, projections et débats sur les « Crimes coloniaux et les résistances en héritage ».
Avec à 15h, une projection-débat autour du film ’le silence du fleuve’ en présence du réalisateur Mehdi Lallaoui et avec Youssef Girard, spécialiste du mouvement de libération national algérien ; Et à partir de 18h30, il y aura une Présentation de Disques en lutte, ce que les pochettes nous disent...Avec Rocé, Rappeur et créateur de l’exposition Les Damné.e.s de la terre
et si vous voulez y participer, rdv demain à partir de 15h au théâtre Antoine Vitez, au 1 rue Simon Dereure, à Ivry-sur-seine

dimanche à partir de 11h, le Réseau d’Entraide Vérité et Justice lance un appel intitulé : “D’hier à aujourd’hui, ensemble pour le 17 octobre - Hommage aux victimes des crimes d’État : avec la Commémoration du massacre d’octobre 1961 et la Marche en mémoire d’Olivio Gomes tué par la police le 17 octobre 2020
Cette année, plusieurs évènements étaient programmés autour des 60 ans du massacre du 17 octobre 1961, dont le 9 et 10 octobre 2021, avec la participation du Réseau d’Entraide Vérité et Justice, le collectif Graines Pop des Luttes et, L’Envolée journal à La Parole errante demain à Montreuil.
Le Collectif Vies Volées (membre du Réseau d’Entraide Vérité et Justice) signataire ces dernières années, avait participé à la commémoration des 50 ans. Cette année, depuis le début, le Réseau d’Entraide Vérité et Justice a participé à l’organisation de la marche avec la volonté de la lier à la continuité des violences et crimes d’État d’aujourd’hui. Le lien avec les continuités et le caractère systémique des violences policières et le racisme d’État s’est révélé difficile puis impossible à faire valoir, face aux organisations institutionnelles, dites de gauche. Leurs attitudes méprisantes laissent penser qu’elles ont été installées pour faire de cette histoire un passé révolu qui n’aurait plus de lien avec les crimes d’État actuels.
Ces tentatives d’invisibilisation vont à l’encontre même de l’histoire et des fondements du Réseau d’Entraide Vérité et Justice qui rassemble des collectifs contre les violences et crimes d’Etat, dont des familles de disparu.e.s, ayant perdu un proche tué par la police, la gendarmerie ou l’administration pénitentiaire, des personnes mutilées et blessées par les forces de l’ordre, d’ici et là bas, d’hier à aujourd’hui.
Le Réseau d’Entraide Vérité et Justice ne participera pas à la marche du 17 octobre, pour la commémoration des 60 ans du massacre de centaines de manifestants algériens à Paris.
Par cette décision, il retire également sa signature ainsi que celles d’autres collectifs membres du Réseau d’Entraide Vérité et Justice, comme le Collectif Vies Volees, Graines Pop des luttes et le Comité Vérité et Justice pour Lamine Dieng.
En revanche, le réseau se joint au rassemblement commémoratif du 17 oct 61 au pont d’Argenteuil, à l’initiative du collectif 17 oct 61 Banlieue Nord/Ouest, en hommage à ce massacre également commis en banlieue parisienne.
Et dimanche aussi, à 13h, pour faire le lien entre le 17 octobre 61 et aujourd’hui, le Réseau d’Entraide Vérité et Justice rendra hommage à Olivo Gomes, 28 ans, abattu par un policier de la Bac, le 17 oct 2020 à Poissy, en marchant, aux côtés de sa famille, ses proches, et son collectif Lutte pour Olivio Gomes- Collectif Oliv’Vit’Haut, membre du Réseau d’Entraide Vérité et Justice.
Rendez-vous donc Dimanche
➡ à 11h au pont d’Argenteuil
➡ à 13h Gare du Val d’Argenteuil (sortie avenue Marcel Cachin)

DIMANCHE À 11:00, le Collectif Clichois du 17 octobre 1961 organise une Commémoration du 17 octobre 1961 sur l’esplanade du pont de Clichy
rdv dimanche, 11h, pont de Clichy

DIMANCHE À 11:00 aussi, une Commémoration du massacre du 17 octobre 1961 est organisée à Noisy-le-Sec
Et le rdv est donné dimanche à 11h Rue Bouquet, à Noisy-le-Sec

dimanche à 14h, le CRC de Saint-Denis organise un rassemblement pour commémorer le massacre du 17 octobre 61
et le rdv est donné dimanche à 14h, sur la Place des Victimes du 17 Octobre 1961, à Saint-Denis

à partir de 14h dimanche, le Verdragon, Maison de l’Ecologie Populaire propose une journée de rencontres, de témoignages et d’ateliers pour enfants, avec une soirée concert pour commémorer le massacre du 17 octobre 61
et si vous voulez y participer, c’est dimanche à partir de 14h au Verdragon, Maison de l’Ecologie Populaire, 14 rue de l’Épine prolongée, Bagnolet

dimanche à 14h aussi, Le Collectif « Orly Devoir de Mémoire du 17 Octobre 1961 », organise un rassemblement Citoyen pacifique avec dépôt de gerbes
et le rdv est donné dimanche à 14h au 1, place Gaston Viens sous le parvis du Centre Culturel Aragon-Triolet d’Orly

DIMANCHE À 15:00, la manifestation de Commémoration du 60ème anniversaire du 17 octobre 1961 partira depuis Le cinéma Grand Rex vers le pont Saint-Michel
alors pour exiger :
✓ Que le Président de la République, au nom de la France, confirme la reconnaissance et la condamnation de ce crime d’État. ;
✓ Que l’État français reconnaisse sa responsabilité dans l’internement arbitraire, pendant la Guerre d’Algérie, d’Algériens dans des camps ;
✓ Que la liberté d’accès aux archives soit effective pour tous, historiens et citoyens
✓ Que la recherche historique sur ces questions soit encouragée, dans un cadre franco-algérien, international et indépendant.
✓ Qu’une loi de réparation soit mise en œuvre.
Rdv dimanche à 15h devant le Grand Rex, c’est au 1 bvd Poissonnière, métro Grands Boulevards ou Bonne nouvelle

dimanche à partir de 15h, À l’occasion des 60 ans du massacre du 17 octobre 1961, Shellac films, Maghreb des films, les films de l’Atalante et le Saint-André des Arts s’associent pour rendre hommage aux victimes, avec au programme :
- 15H00 : la projection d’’Octobre à Paris’ de Jacques Panijel (1962) + ’À propos d’Octobre’ de Mehdi Lallaoui (2011), suivi d’une rencontre avec Gilles Manceron (Historien) et Mehdi Lallaoui (association ’Au nom de la mémoire’)
- 17H30 : ’Ici on noie les Algériens’ de Yasmina Adi (2011), suivi d’une rencontre avec la réalisatrice et Mouloud Mimoun (journaliste).
Et si vous voulez assister à cette double projo, rdv dimanche à partir de 15h au cinéma le Saint-André-des-Arts qui se trouve au 30 rue Saint-André-des-Arts, métro St-Michel

dimanche à 16h, l’association Asafa organise une commémoration
et c’est dimanche à 16h à l’Espace Nelson Mandela, qui se trouve Avenue Paul Langevin, à Sarcelles

DIMANCHE à partir DE 17:30, l’association Algeria Democracy et le Cirque électrique propose ue soirée intitulée : 17 Octobre 1961-2021 à l’heure du Hirak. De la répression coloniale à la répression néocoloniale
Avec au programme : la Projection du film ’le silence du fleuve’ de Mehdi Lallaoui, suivi d’une lecture de texte proposée par PEPS, une lecture de ’Lettre à mon père’ par le militant Amara Ben Amara, des lectures de Poésies de Kateb Yacine, des textes de GJ sur la Répression d’hier et d’aujourd’hui, du colonial au néocolonial, texte des gilets jaunes, une Présentation du livre de Fabrice Riceputi , en présence de l’auteur, de Ludivine Bantigny, d’Edwy Plenel, et de Samia Messaoudi, une discussion sur La situation en Algérie avec Madjid Benchikh, professeur émérite en droit, et Malik Aït Aoudia, et un concert de l’orchestre ’Les Bled’Arts’ ; et si vous voulez y participer, c’est dimanche à partir de 17h30 au cirque électrique, porte des Lilas

Autres RDV MILITANTS

de 12h30 à 14h, lIremmo - Institut de Recherche et d’Études Méditerranée Moyen-Orient organise une conférence avec l’historien Hamit Bozarslan qui reviendra sur L’anti-démocratie au XXIe siècle : Iran, Russie, Turquie
et si vous voulez en discuter avec Hamit Bozarslan qui a notamment publié une Histoire de la Turquie de l’Empire à nos jours (chez Tallandier, 3e éd. 2021) et Crise, violence, dé-civilisation (CNRS Éditions, 2019), rdv donc à 12h30 dans les locaux de l’Iremmo qui se trouvent au 7 rue des Carmes, métro Maubert-Mutualité, et il faut vous inscrire : https://www.linscription.com/pro/activite.php?P1=76810

à 14h cet aprem, les collectifs de sans-papiers et la marche des solidarités organisent une manif Suite à l’arrestation de plusieurs sans papiers lors de leur arrivée à Montpellier pour participer au contre-sommet Afrique-France
et pour exiger que leurs OQTF et IRTF soient levées, les collectifs de sans papiers et la marche des solidarités organisent donc cette manif qui partira à 14h de République vers la préfecture
et ils ont aussi lancé un appel auquel vous pouvez joindre vos signatures en les envoyant à : marche-des-solidarites@riseup.net

pour les manif GJ de demain, rdv sur le site internet qui les répertorie
c’est le site : https://manifestationgiletsjaunesparis.fr/

demain, à partir de 11h, le collectif Saccage2024 propose une journée de discussion pour organiser la suite de la lutte contre le monde sécuritaire, bétonneur, gentrificateur, compétitif et anti-démocratique qu’accélère l’arrivée des JO en 2024 à Paris.
Et si vous voulez y participer, rdv donc demain, à partir de 11h ça se passera sur Pantin/Aubervilliers ; et pour avoir l’adresse exacte, il faut envoyer un mail à : saccage2024@protonmail.com

demain de 13h à 15h, la brigade de solidarité populaire du 18ème et Le Poulpe organisent une cantine solidaire
Et si vous voulez y participer, rdv demain de 13h à 15h au Poulpe, c’est au 4 bis rue d’Oran, métro Marx Dormoy

demain de 14h à 17h, Les Midis du Mie organisent une grande collecte automne hiver pour les mineurs isolés
et il y a besoin en particulier de vêtements chauds, taille ado, en bon état ; de sacs à dos ; de produits d’hygiène ou encore de tickets de métro, tickets restau, carte de téléphone et téléphones débloqués
et si vous voulez déposer vos dons, c’est demain entre 14h et 17h au centre socio-culturel de Belleville qui se trouve au 17 Rue Jules Romains, métro Belleville

demain aussi, de 14h à 18h, le Collectif Solidarité Kanaky, le mouvement des jeunes kanak en France, le comité d’organisation du 10 Mai et le collectif Panafricain, K-Ubuntu organisent un rassemblement politique et artistique pour sensibiliser dan le cadre du référendum du 12 décembre prochain en Kanaky
et ça se passe demain de 14h à 18h sur la place de la République

Demain de 14h30 à 17h30, les économistes atterrés organisent un conférence sur le Budget 2022 : Le néo-libéralisme au service du capital
Dans cette conférence les économistes Sylvain Billot, Anaïs Henneguelle, et Henri Sterdyniak présenteront les mesures phares du budget 2022, replacées dans l’ensemble du quinquennat : baisse des impôts des entreprises et des plus riches ; tentatives, souvent mises en échec, de réduction des dépenses publiques et des dépenses sociales (chômage, retraite, santé...) ; transition écologique affichée, mais pas enclenchée avec l’ampleur nécessaire ; projet de réforme peu ambitieuse des règles budgétaires européennes ; puis David Cayla reviendra sur Les avatars du néo-libéralisme en 2022, vers un capitalisme technologique vert
Et si vous voulez participer à ctte conférence proposée par les Économistes atterrés, rdv à partir de 14h30 dans l’amphithéâtre Richelieu de l’université de la Sorbonne, dont l’entrée se fait par le 17 rue de la Sorbonne

Demain à 15h, le Droit au Logement, le Droit à la Ville de Douarnenez, l’Alda Pays Basque, le BNB Val d’Europe, Saint-Malo, j’Y vis...j’y reste !, Paris Versus BNB et Ressac de l’ile de Groix organisent une conférence de presse devant le siège d’Airbnb pour dénoncer les dérives des locations de courte durée !
Dans cette conférence de presse, les collectifs exposeront les impacts négatifs (dégradation environnementale, destruction du lien social, difficulté croissante à se loger à l’année…) dans nombre de métropoles et communes touristiques, du développement exponentiel des locations de meublés de courte durée type Airbnb, Abritel, etc.
Ils présenteront aussi leurs principales revendications et les outils déjà existants pour réguler efficacement cette activité devenue un véritable fléau pour de nombreuses villes de l’Hexagone et leurs habitant.es.
Et si vous voulez suivre en direct cette conf de presse, rdv demain à 15h devant le siège national d’Air BNB qui se trouve au 4 avenue de l’opéra, métro Pyramides

demain de 15h à 19h, l’Université du Bien Commun organise une émission publique qui sera consacrée à La Res publica : comment les biens communs peuvent-ils réinventer les politiques publiques ?
Et si vous voulez y participer, rdv de 15h à 19h, au bar/jardin de l’Eternel Solidaire, 1 rue de la solidarité , Métro : Ourcq ou Danube
Et il faut vous inscrire au préalable : https://framaforms.org/universite-du-bien-communparis-la-res-publica-1633025711

demain à 16h30, la CRIIRAD, Commission de Recherche d’Information Indépendantes sur la RADioactivité propose un Webinaire intitulé Tchernobyl 1986 : la naissance d’un lanceur d’alerte
dans la Nuit du 25 au 26 avril 1986 : le réacteur n°4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl entre en fusion, une grave explosion se produit, des matières radioactives sont rejetées dans l’atmosphère.
L’évènement est sans précédent. Nombre de pays européens mettent en place des mesures de protection sanitaire, mais pas la France qui déclare son territoire épargné par les retombées radioactives.
Un groupe de citoyennes et citoyens de la Drôme cherche à connaître la vérité. Face à l’impossibilité d’obtenir des informations fiables et cohérentes, il décide de fonder la CRIIRAD, une association destinée à informer la population sur la base des mesures de son laboratoire indépendant. Dans ce webinaire, des femmes et des hommes à l’origine de la CRIIRAD reviendront sur la situation de 1986, et sur la création de l’association et ses premiers travaux.Ils et elles évoqueront aussi le rôle de la CRIIRAD dans le contexte actuel où la radioactivité reste un sujet majeur, au cœur des préoccupations contemporaines.
Et si vous voulez suivre ce webinaire, rdv demain à 16h30 sur : https://us02web.zoom.us/.../reg.../WN_LX0may5RQfOwSRpkBnL3Tg
ou en direct sur la chaîne YouTube : https://www.youtube.com/user/criirad=AT1r01qsi2Qcdd0YI-hN9Z60ICjg0EicPXVCS3I9ZJ6-nPfFXBqpJZUfi-0wtqzk-hlW0Izt5S1aSFS_SJTBEk6HVRY7n65u43RTCHHxAgphdmZj6w1mH9eFpX82dqZWhQ43_d_cQispNjsRrpYLfBKc]

demain, à 19h30, Dans le cadre du Voyage pour la vie de l’EZLN et du Congrès National Indigéne en Europe, La clef reviva recevra les membres du CNI, dont María de Jesús Patricio.
Première femme indigène à aspirer à la présidence au Mexique, « Marichuy » mena une campagne en 2017-2018 qui fut une invitation à découvrir l’histoire qui se cache derrière la lutte du CNI pour défendre le territoire, préserver la nature et proposer une nouvelle façon de comprendre le progrès dans le monde d’aujourd’hui.
Et si vous voulez la rencontrer, rdv demain à 19h30 au ciné la Clef, 34 rue Daubenton, métro Censier
et pour le reste du programme au ciné la clef, ce soir il y aura la projection d’El Despertar de las Hormigas réalisé en 2019 par Antonella Sudasassi , un film sur le féminime au Costa-Rica, et dimanche soir ce sera la projection de Seize the Time réalisé en 70 par Antonello Branca, Un film culte sur la lutte du Black Panthers Party, entre cinéma vérité et théâtre de guérilla - le tout sur la musique d’Elaine Brown.

demain et dimanche, la CNT-RP et le groupe Commune de Paris 1871 de la Fédération Anarchiste organisent un Colloque sur la Commune de Paris au Lycée autogéré de Paris
Ce colloque se propose de porter un regard libertaire sur la Commune de Paris. Les intervenant.e.s aborderont la place de l’AIT, du travail, des femmes, de l’éducation, etc. durant les 70 jours de l’auto-organisation parisienne. Seront aussi évoquées les Commune de Lyon, Marseille, Narbonne, etc.
et si vous voulez participer à ce colloque de deux jours consacré à la Commune de Paris de 1871, rdv demain à partir de 11h et dimanche à partir de 9h30 au Lycée autogéré de Paris- LAP, 393, rue de Vaugirard, métro Convention ou Porte de Versailles

demain et dimanche aussi, Osez le féminisme ! Organise son Féminist’Camp : un week-end de formation féministe à Rambouillet
Avec au programme : des dizaines d’ateliers sur l’Écoféminisme, les formes d’exploitations masculines, Construire une sexualité libérée des injonctions, Maternité et injonctions à la maternité, Elections 2022 : Extrême-droite et masculinisme...
et si vous voulez consulter le programme complet et vous inscrire, rdv sur : https://www.helloasso.com/.../feministcamp-d-osez-le...=AT0cEOb5yyeGJlqmo3hr1f3595o5AUp3Al0Qi5dNgLcqLxuaPvQnu6SXbEFbUulf7roA7uTudhyMKw4eeIKADdM7VUXsynAHuEGVPgGFpuB49UeMl5bRePMje7rLK3BsA-prF8xbQTUiiTxG8-9FBotH]

DIMANCHE À 14:00, Les Mamans de Couronnes et d’ailleurs - La Brigade des Mamans - la Perm’ Belleville - Pazapas Belleville - MCDS - STRATA’J’M - La Cantine des Pyrénées – et La Maraude COPWATCH organisent une rencontre publique avec la sociologue Aline DALIERE, et l’avocate Clara GANDIN pour une discussion collective autour des amendes abusives
Il s’agira de discuter des questions que soulèvent les amendes abusives qui s’accumulent et surendettent les jeunes mais aussi des familles entières, avec les personnes se mobilisant sur le quartier Belleville. Ce temps d’échange permettra aussi de réfléchir sur les différentes mobilisations présentes sur le quartier et sur les moyens de lutter contre cette pratique de verbalisation abusive et discriminatoire des jeunes de quartier.
Et si vous voulez y participer c’est dimanche à 14 au Belvédère, du Parc de Belleville dont l’entrée se fait par le 47 rue des Couronnes

dimanche à 14h aussi, le squat du Marbré organise son AG hebdomadaire
et c’est dimanche à 14h au 39 rue des deux Communes, à Montreuil, métro Robespierre

enfin, dimanche à 15h, les médiathécaires en lutte à St-Denis organisent un rassemblement pour protester contre le travail du dimanche imposé par Plaine Commune
et le rdv est donné dimanche à 15h devant la médiathèque du Centre-ville, sur la place du Caquet, métro St-Denis Basilique

RDV CULTURELS

à partir de 18h cet aprem, la Librairie l ’Atelier propose un atelier lecture et discussion dédié aux ados
et si vous voulez y participer, ca commence à 18h à la librairie l’Atelier qui se trouve au 2 bis rue du Jourdain, métro Jourdain

à 19h30, la librairie LE PIED À TERRE recevra Mona Chollet pour une discussion autour de son dernier essai intitulé Réinventer l’amour. Ou comment le patriarcat sabote les relations hétérosexuelles, paru aux éditions Zones
Nombre de femmes et d’hommes qui cherchent l’épanouissement amoureux ensemble se retrouvent très démunis face au troisième protagoniste qui s’invite dans leur salon ou dans leur lit : le patriarcat. Sur une question qui hante les féministes depuis des décennies et qui revient aujourd’hui au premier plan de leurs préoccupations, celle de l’amour hétérosexuel, ce livre propose une série d’éclairages.
Au cœur de nos comédies romantiques, de nos représentations du couple idéal, est souvent encodée une forme d’infériorité féminine, suggérant que les femmes devraient choisir entre la pleine expression d’elles-mêmes et le bonheur amoureux. Le conditionnement social, qui persuade les hommes que tout leur est dû, tout en valorisant chez les femmes l’abnégation et le dévouement, et en minant leur confiance en elles, produit des déséquilibres de pouvoir qui peuvent culminer en violences physiques et psychologiques. Même l’attitude que chacun est poussé à adopter à l’égard de l’amour, les femmes apprenant à le (sur ?) valoriser et les hommes à lui refuser une place centrale dans leur vie, prépare des relations qui ne peuvent qu’être malheureuses. Sur le plan sexuel, enfin, les fantasmes masculins continuent de saturer l’espace du désir : comment les femmes peuvent-elles retrouver un regard et une voix ?
Et si vous voulez en discuter avec Mona Chollet, rdv à 19h30 à la librairie Le pied à terre qui se trouve au 9 rue Custine, métro Chateau rouge

à partir de 19h30 aussi, le Chapiteau Raj’ganawak propose une conférence avec l’historienne de l’art Nadia Barrientos qui parlera de la mort, la grande illusion
et si vous voulez réveiller avec elle les hantises que sa représentation envoûte dans les discours et les images figées, conjurer les destins institutionnels de la mémoire, et redonner souffle à l’intuition que l’imaginaire est l’outil vivant et offensif des métamorphoses, rdv donc à 19h30 au chapiteau Raj’ganawak qui se trouve au 3 rue Ferdinand Gambon, à St-Denis, juste en face de la sortie

à 20h, l’Espace Paul Eluard de Stains propose la projection en avant-première du film Petit Pas réalisé par Nadir Dendoune
et si vous voulez découvrir ce documentaire qui raconte la première expérience à la montagne de jeunes hommes suivis par le juge, et en discuter avec Nadir Dendoune, rdv donc à 20h à l’espace Paul Eluard qui se trouve sur la place Marcel Pointet, à Stains

demain à 16h, le Théâtre aux Mains Nues propose un « Hors les murs » à la médiathèque Marguerite Duras, avec un atelier marionnette et un spectacle intitulé Tarakeeb, et proposé par la Compagnie Hékau
Les quartiers populaires du Caire sont jalonnés de pigeonniers, immenses structures en bois bricolées par des éleveurs de pigeons qui pratiquent là une activité sportive. Un dresseur de pigeon égyptien vient à Paris pour visiter le salon de la colombophilie parmi d’autres dresseurs de pigeons. Quand ses amis partent pour rentrer en Égypte, il décide de rester en France. S’installant dans la banlieue parisienne, il se lance dans la construction d’un pigeonnier sur le toit de son immeuble. Dans ce nouvel environnement austère, il est confronté à des sentiments de solitude et d’isolement, et aux préjugés qu’ont certains parisiens contre les pigeons.
Et si vous voulez découvrir ce Théâtre d’ombres, accessible à partir de 8 ans, rdv donc demain à 16h à la médiathèque Marguerite Duras qui se trouve au 115 rue de Bagnolet, métro Alexandre Dumas

demain à 17h, la librairie l’Ateier organise une rencontre avec Blandine Denis, autour de son livre Vas te coucher, demain tu t’aimeras et avec Laurier The Fox autour de sa BD Reconnaitrans & avec Nikesco autour de son livre intitulé Le bruit des gens, tous parus aux éditions du Lapin
et si vous voulez les rencontrer, rdv demain à 17h à l’Atelier, 2 bis rue du Jourdain, métro Jourdain

demain à partir de 18h30, le lieu-dit et les éditions Libertalia proposent une Fête de lancement autour du livre collectif Feu ! Abécédaire des féminismes présents coordonné par Elsa Dorlin
Plutôt que de réduire le féminisme à des revendications faites à l’État, au patron, au chef ou à papa, pour plus de lois, plus de « sécurité », à n’être que le porte-drapeau ou le cache-misère du capitalisme, de tel ou tel gouvernement nationaliste, ces histoires des féminismes présents rappellent et font résonner ensemble nos vies féministes. Ce livre fonctionne comme un abécédaire, un manuel, une boîte à outils, un dictionnaire amoureux, dans lequel échanger des idées, affûter des armes, écouter des voix, partager des expériences et des pratiques, vibrer pour des luttes présentes. Il s’adresse à tous·tes : il contient à la fois des ressources et foisonne de références utiles, de notions, mais il est fabriqué par des plumes et des voix, des points de vue situés sur des retours d’expériences collectives, des itinéraires politiques et intimes, des réflexions et des rétrospections sur des parcours, des engagements, des révoltes et des espoirs.
En pluralisant les styles, en se situant à la fois du côté de la théorie et de la pratique, de la création, des écritures au « nous » et au « je », il témoigne de la force d’une approche féministe de l’histoire intellectuelle et politique. Il est dédié à toutes les résistantes anonymes au quotidien des violences les plus crasses, à celles qui embrasent les tribunaux, cassent des genoux et brisent les vitrines, à celles qui inventent mille tactiques imperceptibles pour survivre et se mettre à l’abri, à la mémoire de celles dont les noms recouvrent les murs de nos villes la nuit, à la puissance des collectifs qui se font, à ceux qui se sont défaits, qui se sont (re)constitués ailleurs ou autrement, à ce qui nous lie....
et si vous voulez discuter de ce livre collectif qui réunit des contributions notamment du Collectif des colleuses de Marseille, de Fatima Ouassak, d’Adèle Haenel, de Geneviève Bernanos ou encore de Gwenola Ricordeau, et Assa Traoré, rdv demain à partir de 18h30 au Lieu-Dit, 6 rue Sorbier, métro Ménilmontant

dimanche à 16h30, le collectif Kino Reason lance son ciné-club mensuel au Lieu-Dit avec une sélection de courts-métrages hors-circuits
et si vous voulez y participer, c’est dimanche à 16h30 au Lieu-Dit, 6 rue Sorbier, métro Ménilmontant

restez branchés sur le 106.3, Fpp poursuit la diffusion d’archives à l’occasion du 60ème anniversaire du 17 octobre 1961, avec à 16h : la diffusion de Good Actu du 17 octobre 2016, un montage autour de la bande son du film « Une journée portée disparue », et de 20h à 21h30 ce soir, Fpp propose une émission spéciale en direct avec notamment Mogniss Abdallah, Marc Ploki

Musique : Médine -17 octobre

Agenda du 15 10 2021

Documents joints

Salut à toutes et à tous et bienvenue dans (...)