Agenda Fpp 11 octobre

lundi 11 octobre 2021
par  Julie agenda

aujourd’hui on sera au téléphone avec Fabrice pour parler de la lutte des médiathèques de Plaine Commune contre le travail le dimanche
Et si vous voulez signer la pétition : https://www.change.org/p/elus-de-plaine-commune-contre-le-travail-du-dimanche-dans-les-m%C3%A9diath%C3%A8ques-de-plaine-commune?redirect=false&fbclid=IwAR13ElafmZMM80aeMFYQJQJG6gTTqToSs_REnQo5LXzQ6yFmdaElFJ9NmsY

Agenda du 11 10 2021

les Brigades de solidarité populaire d’Aubervilliers poursuivent leur collecte de produits de première nécessité pour les 120 familles que les Brigades soutiennent sur Pantin et Aubervilliers, et il y a toujours besoin en particulier de couches taille 3,4 et 5, de lait maternelle n°2 et 3 et de fournitures scolaires
et vous pouvez déposer vos dons : à Aubervilliers dans le quartier mairie : à la librairie Les mots passants qui se trouve rue du Moutier ; et à Pantin dans le quartier Canal : au restaurant Chez Agnès qui se trouve au 21 rue Délisy

à 13h, l’assemblée des sans facs et l’unef tacle organisent un rassemblement pour exiger l’inscription immédiate de toutes et tous les sans-facs à Nanterre
après avoir occupé vendredi dernier le bâtiment de la présidence de l’université, ils exigent toujours que la présidence prenne en charge la centaine de dossiers restants et pour cela un nouveau rassemblement est donc organisé aujourd’hui et le rdv est donné à 13h devant le Bâtiment B ou Grappin sur le site de la fac de Nanterre

De 17h à 19h, la permanence Santé et conditions de travail sera ouverte à la BDT de Paris
alors si vous avez besoin de conseils, et de soutien, vous pouvez vous y rendre sans rdv entre 17h et 19h, c’est au 3 rue du Château d’Eau, métro République
et vous pouvez aussi avoir un rdv en visio, en demandant par mail à : permanence@neplusperdresaviealagagner.org

à 18h le comité de soutien à la maison de l’ermitage organise un rassemblement pour protester contre l’expulsion de l’ermitage
et le rdv est donné à 18h devant la mairie de Montreuil pour une déambulation vers la maison de l’ermitage

De 18h30 à 20h30, les Gilets Jaunes de Montreuil tiennent leur AG hebdomadaire
Et c’est tjr à l’AERI , au 57 rue Étienne Marcel, à Montreuil, métro Croix de Chavaux

À 18h30, l’ens propose la Première séance du séminaire Jacques Rancière - en commun avec le séminaire Marx
cette première séance de ce nouveau séminaire sera consacrée au rapport qu’entretient Rancière à Marx et à la tradition marxiste. Quel est le rapport de Rancière à Althusser ? Comment réinvestit-il ou déplace-t-il certains des grands concepts de la pensée marxiste comme ceux de lutte des classes, de conscience de classes ou d’histoire ? Quelle compréhension alternative Rancière propose-t-il de la pensée ouvrière ? Quelles voies peuvent, à ses yeux, ouvrir à l’émancipation, si celle-ci ne passe pas par l’acquisition d’une science qui révèlerait aux ouvriers le mouvement réel des forces historiques ?
et si vous voulez suivre ce séminaire, rdv à 18h30 dans la salle des Résistants de l’ENS, au 45 rue d’Ulm, 1er étage, couloir AB

à 19h30, le collectif Sécurité toi-même propose sa maraude dans le 19ème pour lutter ensemble contre le harcèlement policier des contrôles d’identité
et suite à la descente de flics qu’il ya eu la semaine dernière au foyer de travailleurs migrants de la rue Bisson, le collectif prévoit d’étendre ses maraudes aux foyers
et pour la maraude de ce soir : le rdv est donné à 19h30 sur le belvédère de Belleville à côté de la fontaine bleue (en face du café Moncoeur). 
Et si vous voulez les contacter vous pouvez les appeler au : 07 58 48 86 78

À 20h, le Centre lgbtqi+ Paris-ÎdF propose une Bi’Causerie en présentiel et en distanciel sur le consentement et la mixité de genre
et si vous voulez y participer en présentiel c’est au Centre LGBTIQ+ de Paris au 63 rue Beaubourg, métro Rambuteau et en distanciel sur le lien du Discord : https://discord.com/invite/Hj4T4S9

À 21H, le collectif Contre Pouvoir qui propose d’organiser des stratégies unitaires pour faire face au bloc bourgeois et identitaire lors des prochaines élection, propose sa Deuxième réunion publique ce soir avec à l’ordre du jour : Organiser le Boycott
Lors de chaque élection présidentielle, 70 à 80% des votes exprimés au premier tour sont systématiquement jetés à la poubelle. La critique du monarchisme présidentiel fait consensus au sein d’un pan de plus en plus large de la société, marcheurs inclus...
Cette deuxième réunion s’adresse aux abstentionnistes mais aussi à tous les déçus de la politique, et surtout aux bâtisseurs de démocratie qui souhaitent profiter de cette période électorale où l’État est le plus en difficulté, pour renverser la table et tout révolutionner !
Nous y échangerons sur les différentes manières de déjouer les plans de la classe dominante, notamment en convertissant notre majorité silencieuse et complètement légitime en une véritable force politique.
Au programme : comment politiser l’abstention et construire une réelle posture apartisane, comment s’ériger en contre-pouvoir dans la bataille médiatique, judiciaire et politique, comment rassembler autour de dates, revendications et objectifs communs tout en évitant les divisions habituelles de campagnes présidentielles, comment passer d’une abstention passive à une abstention active et interactive, comment réécrire les règles du jeu, comment, enfin, construire la menace d’une réelle grève civique si l’on se retrouve de nouveau face à un mur.
Et si vous voulez participer à cette réunion, rdv à 21h sur la plateforme Discord : [https://discord.gg/Cf6xVVf7bP]
Le Fil Stratégie, pour rejoindre la discussion ou y inviter des personnes : https://t.me/joinchat/RojcfZbiol8yNmRk
leurs précédents textes sur leur Blog Médiapart : https://blogs.mediapart.fr/contre-pouvoir-0/blog
La page Telegram : https://t.me/contrepouvoir
Le Facebook Officiel : https://www.facebook.com/contrepouvoir2022
Le Facebook Actu : https://www.facebook.com/larevueapartisane
Mail : contre.pouvoir.info@gmail.com

Demain matin, à partir de 8h30, le séminaire « Sociologie de l’articulation travail/famille et des temps sociaux »fait sa rentrée et accueillera le sociologue Bernard Fusulier de l’Université de Louvain qui reviendra sur La « question » de l’articulation travail/famille
Et si vous voulez y participer, rdv demain matin de 8h30 à 10h30 à l’EHESS - SALLE 3.07 au CENTRE DES COLLOQUES, dont l’entrée se fait par la COURS DES HUMANITES, à AUBERVILLIERS, métro Front populaire
INSCRIPTION EN LIGNE

Demain matin, à partir de 9h30 : le musée d’Aquitaine organise un colloque international dans le cadre des commémorations de la journée du 10 mai sur les mémoires des traites, des esclavages et de leurs abolitions en partenariat avec le Centre International de Recherches sur les Esclavages et les Post-esclavages, et ce colloque de deux jours propose de revenir sur les Indemnités et réparations au titre de l’esclavage : approches comparatives
20 ans après la loi dite Taubira qui déclarait la traite et l’esclavage transatlantique et dans l’océan Indien comme « crime contre l’humanité » mais et recommandait que l’enseignement, la recherche et les lieux patrimoniaux rendent compte de cette histoire et soient valorisés, ce colloque aura notamment pour objectif de présenter les travaux produits au sein d’un grand projet de recherche international et interdisciplinaire, « REPAIRS », financé par l’Agence Nationale de la Recherche.
L’approche historique sera consacrée aux indemnités versées par la France aux anciens propriétaires d’esclaves en 1825 pour Haïti et en 1849 pour l’empire colonial français. La dimension contemporaine, menée par des anthropologues et sociologues, abordera le thème des demandes de réparations actuelles à une échelle internationale (Amérique du sud, Caraïbes, Europe et Afrique). La philosophie et le droit contribueront à la compréhension de ce phénomène en apportant un éclairage essentiel sur les termes utilisés par les acteurs et penseurs des réparations.
Il s’agira par ailleurs de faire discuter ces travaux avec ceux déjà réalisés à l’étranger, avec notamment la présence de l’historienne Catherine Hall, dont l’équipe a travaillé sur les indemnités anglaises, et les diverses contributions proposées par des chercheurs dont les recherches croisent les thèmes abordés dans le colloque, permettant ainsi de dresser un aperçu général des enjeux actuels autour des réparations au titre de la traite et de l’esclavage.
Au programme demain matin : les discussions porteront sur la la Justice et les réparations avec Annie Fitte-Duval (Université de Pau) qui parlera des : « Les réparations au titre de l’esclavage atlantique : et de l’échec du droit » ; et Sibylle Fourcaud (Sciences Po Paris) qui reviendra sur : « Les secours aux colons de Saint-Domingue réfugiés en France : un siècle ’d’indemnisation à caractère social’ (1793-1911) » ; puis les discussions porteront sur Les indemnités post abolitions
Et si vous voulez les suivre en visio, il faut envoyer un mail à Katia Kukawka à l‘adresse : k.kukawka@mairie-bordeaux.fr

Demain matin à 10h, les grévistes de Bergams soutenus par la CGT-FO- et Sud Solidaires organisent un rassemblement pour exiger le retrait de l’accord de performance collective qui entraine des baisses de salaires et l’ouverture de négociations
C’est une grève massive qui touche depuis mi-septembre l’usine Bergams de Grigny. En effet, Selon l’intersyndicale CGT-FO-Sud Solidaires-CFTC, 95% des 280 salariés de cette entreprise fabricant des sandwichs et plats cuisinés sont en grève . Avec cette grève, Ils et elles protestent un accord de performance collective approuvé en fin d’année dernière à l’issue d’un référendum au sein de l’entreprise. Cet accord était censé garantir la préservation des emplois menacés par la crise sanitaire en échange d’une baisse des rémunérations et d’une augmentation du temps de travail.Pour l’intersyndicale, l’entreprise qui fait partie du groupe Norac « a profité du Covid-19 pour faire un chantage à l’emploi sur les salariés en leur mettant la pression pour qu’ils valident l’APC », et aujourd’hui ils subissent des heures supplémentaires obligatoires et une baisse de salaire équivalent pour certains salariés à plusieurs centaines d’euros.
Aussi pour protester ils organisent un rassemblement demain matin et le rdv est donné à 10h devant la préfecture du 91 qui se trouve boulevard de France à Evry-Courcouronnes

Demain matin, à partir de 11h : le séminaire sur ’Les territoires de la santé’ se fera autour de Nicolas Da Silva (économiste, Université Paris 13) qui proposera de dresser un bilan pour les 10 ans du paiement à la performance en médecine libérale, et de Laure Pitti (sociologue, Université Paris 8) qui reviendra sur les « Alternatives au paiement à l’acte en médecine générale : expériences et enjeux à l’échelle des territoires »
Et si vous voulez suivre ce séminaire en ligne, rdv sur  : https://docs.google.com/forms/d/1ay0RoReXG9G_pRqbvRh-C1qVca-X7zcxv5ukyCDDHIw/viewform?edit_requested=true

Rdv culturels

à 14h30, le séminaire ’Radio et Télévision dans les Afriques’ fait sa rentrée autour d‘Aïssatou Mbodj-Pouye ( CNRS) qui reviendra sur ’Daaru do lenki (hier et aujourd’hui). La production de récits historiques à la Radio Rurale de Kayes (fin 1980s-début 2000s)’
Qu’est-ce qui compte comme récit historique ? Qui est légitime pour parler publiquement du passé ? Quel type d’histoire locale est-il possible de diffuser via la radio ? C’est à ces questions que la chercheuse tentera de répondre à partir de l’étude d’une émission historique réalisée à la Radio Rurale de Kayes, de l’ouverture de cette station en 1988 au début des années 2000. Dans les premiers temps de la radio, le travail de terrain était valorisé, notamment autour d’un pôle de productions dites « socio-culturelles » qui consistaient à enregistrer dans les villes et villages de la région des récits, contes et chansons. M’appuyant sur la classification de certains de ces récits comme historiques par les animateurs, je me demanderai ce que le travail radiophonique fait à la production historique à Kayes au moment où le Mali bascule d’un régime militaire à un régime démocratique. Elle monterera qu’au-delà du genre attendu du récit de fondation d’une localité, récit fait selon des normes établies et par des orateurs autorisés, des comptes-rendus plus libres du passé sont aussi enregistrés et diffusés.’
et si vous voulez assister, à ce séminaire, il faut vous inscrire : https://participations.ehess.fr 
et rdv à 14h30 sur le Campus Condorcet à Aubervilliers, Bâtiment de l’EHESS, Salle gradinée, 2 cours des humanités 93300 Aubervilliers, Métro Front Populaire.

aujourd’hui Fpp commence la diffusion d’archives à l’occasion du 60ème anniversaire du 17 octobre 1961
avec à 16h : la diffusion de la première partie d’un débat qui a eu lieu au Forum des Images en 2001 avec Jean-Luc Einaudi, Mehdi Lallaoui, Gilles Manceron et Maurice Rasjfus

A 19h, la librairie La Brèche organise une Rencontre avec Michael Heinrich, autour de son livre : Critique de l’économie politique. Une introduction aux trois Livres du Capital de Marx, paru aux éditions Smolny
il reviendra sur les grandes thématiques qui démarquent sa contribution d’autres lectures de Marx aujourd’hui. Ses critiques systématiques de certaines idoles du ’marxisme idéologique et de parti’ que sont l’économisme, le déterminisme historique, ou encore la conception restreinte du fétichisme de la marchandise comme illusion, servent d’antidote à un héritage qui pèse encore aujourd’hui. La reconstruction de l’ensemble de la critique formulée dans les trois volumes du Capital, permet quant à elle de s’emparer de la critique de l’économie politique comme d’un véritable outil de lutte et d’émancipation.
Et si vous voulez en discuter avec lui, rdv à 19h à la librairie la brèche, 27 rue Taine, métro Dugommier

Ce soir, au ciné La clef revival, l’assoc Home cinéma et le Festival des Cinémas Différents de Paris proposent une soirée projection de courts-métrages
Avec notamment : Kamala d’Adelaïde Naturel, Happiness d’Angélica Cuevas Portilla, Le journal d’un chien de Gilles Touzeau, La Femme Rouge vomit ses mots de Marie Sochor
et les projections commencent à 19h30 au ciné la Clef, 34 rue Daubenton, métro Censier

À 20h, La Cinémathèque du documentaire à la Bpi poursuit son festival Voir grand avec La Lucarne • avec la projection de Tu crois que la terre est chose morte, réalisé en 2019 par Florence Lazar
Les sols de la Martinique sont pollués par le chlordécone, un pesticide très largement pulvérisé par l’industrie bananière. Loin de la monoculture intensive, des Martiniquais renouent avec les savoirs de leurs ancêtres. Car les espèces endémiques à l’île constituent un trésor exceptionnel, qu’il faut cultiver et transmettre pour déjouer la malédiction coloniale.
Et si vous voulez découvrir ou redécouvrir ce film et en discuter avec sa réalisatrice Florence Lazar, rdv à 20h à la cinémathèque du Centre Pompidou, métro Rambuteau

enfin à 20h, l’UCG Ciné Cité des Halles propose la projection en avant première de FREDA, en présence de MABOULA SOUMAHORO et de la réalisatrice Gessica Généus.
Freda habite avec sa mère, sa sœur et son petit frère dans un quartier populaire d’Haïti. Ils survivent avec leur petite boutique de rue. Face à la précarité et la violence de leur quotidien chacun cherche une façon de fuir cette situation. Quitte à renoncer à son propre bonheur, Freda décide de croire en l’avenir de son pays.
Et si vous voulez découvrir ce film en avant première et en discuter avec l’équipe du film, rdv à 20h à l’ UGC Ciné Cité les Halles de Paris qui se trouve au 101 Rue Berger, métro Châtelet les Halles

Musique : Alpha Blondy - Sankara

Agenda du 11 10 2021

Documents joints

Salut à toutes et tous et bienvenue dans (...)