Agenda Fpp 24 septembre

vendredi 24 septembre 2021
par  Julie agenda

Aujourd’hui on sera au téléphone avec Iabe du Mouvement des Jeunes Kanaks en France pour parler du rassemblement qu’il organise, avec le comité d’organisation du 10 mai et le mouvement international pour les réparations, pour sensibiliser et informer dans la perspective de la troisième et dernière consultation référendaire de l’accord de Nouméa, prévue le 12 décembre prochain
rdv de 14h à 18h, sur la place du Trocadéro, à l’angle des avenues Paul Doumer et Georges Mandel

Agenda 2021-09-24

de 14h-15h30, le séminaire de recherche de l’équipe Sciences sociales du contemporain de l’IREMAM accueille Stéphane Beaud pour une intervention intitulée ’Qu’apporte une monographie de famille à la sociologie d’enfants d’immigrés (en France) ?’.
Stéphane Beaud reviendra sur son livre ’La France des Belhoumi. Portraits de famille (1977-2017)’ (La Découverte, 2018). Dans cet ouvrage, l’auteur avait choisi de décentrer le regard habituellement porté sur les jeunes « issus de l’immigration ». Son enquête retrace le destin des huit enfants (cinq filles, trois garçons) d’une famille algérienne installée en France depuis 1977, dans un quartier HLM d’une petite ville de province. Le récit de leurs parcours – scolaires, professionnels, matrimoniaux, résidentiels, etc. – met au jour une trajectoire d’ascension sociale.
En suivant le fil de ces histoires de vie, le lecteur découvre le rôle majeur de la transmission des savoirs par l’école en milieu populaire et l’importance du diplôme. Mais aussi le poids du genre, car ce sont les deux sœurs aînées qui redistribuent les ressources accumulées au profit des cadets.
Cette biographie à plusieurs voix, dont l’originalité tient à son caractère collectif et à la réflexivité singulière de chaque récit, montre différents processus d’intégration en train de se faire. Elle pointe aussi les difficultés rencontrées par les enfants Belhoumi pour conquérir une place dans le « club France », en particulier depuis les attentats terroristes de janvier 2015 qui ont singulièrement compliqué la donne pour les descendants d’immigrés algériens.
Et si vous voulez suivre cette rencontre en vision, rdv à 14h sur : https://univ-amu-fr.zoom.us/j/97347683762...
ID de réunion : 973 4768 3762
Code secret : t3wLfM

de 16h à 18h, le Séminaire Marx : Travaux en cours accueillera Frédéric Monferrand qui reviendra sur L’organicisme de Marx
Frédéric Monferrand problématisera l’idée, devenue courante dans les débats en philosophie environnementale, selon laquelle « la modernité » serait fondée sur une distinction rigide entre nature et société. Pour ce faire, il se concentrera sur le cas de Marx qui, dans Le Capital, compare la société à « un organisme susceptible de mutation, et constamment pris dans un processus de mutation ». Deux hypothèses principales guideront l’analyse de cette comparaison. La première est qu’elle est épistémologiquement et ontologiquement engageante : elle détermine la manière dont Marx définit son objet (les « lois naturelles » qui animent le capitalisme) ainsi que les concepts à travers lesquels il le pense (« substance », « métamorphose », « métabolisme », « tendances ») et se fonde finalement sur une ontologie processuelle de la société. La seconde hypothèse est que cette comparaison de la société à un organisme implique différentes analyses de l’historicité du capitalisme : une analyse de son émergence et de son déclin, une analyse de sa croissance ou de sa « reproduction élargie » et une analyse de ses transformations internes.
Et si vous voulez en discuter avec Frédéric Monferrand, rdv donc à 16h à l’Université Paris Nanterre, Salle M114, Bâtiment Éphémère 1, 1er étage droite

à 17h : Grande AG de Lutte des chômeurs et précaires d’IDF
rdv à 17h à la BDT de Paris, 3 rue du château d’eau, métro République

de 18h à 20h, le Copaf organise son AG de RENTRÉE, avec à l’ordre du jour :
des discussions autour de la situation dans les foyers et sur la Possibilité de relancer la ’coordination’ des délégués Adoma ; l’organisation de la résistance à l’accaparement par les gestionnaires des salles collectives, et de la mobilisation pour imposer des modifications aux conventions proposées ; une discussion sur les rapports avec les habitants sans papiers et les mouvements de sans papiers, et notamment la mobilisation autour du déménagement des foyers vers les résidences sociales, et la mobilisation des foyers dans les manifestations pour la régularisation des sans papiers ;et enfin il y aura un point sur l’organisation de Deux forums départementaux et une discussion autour de l’organisation d’une journée Portes Ouvertes dans le 20ème
Et si vous voulez participer à cette AG de rentrée du Copaf, rdv à 18h au Sous-sol DAL, 29 avenue Ledru Rollin, Paris 12ème, métro Gare de Lyon

à 20h ce soir, LE TOUR DE LA QUESTION de Blackfeeling Radio propose une émission spéciale autour de la LEGALISATION DU CANNABIS
Et si vous voulez suivre cette émission qui sera animée par le président de Fpp, Jacques Soncin, qui recevra notamment : le Docteur Rougerie Baïla, psychiatre et addictologue à l’hôpital Edouard-Toulouse à Marseille, Mohamed Bensaada animateur de l’association ’Quartiers nord, quartiers forts’, et Léo et Gilles, gérants d’un magasin de CBD dans le 15ème arrondissement de Marseille, rdv à 20h ce soir sur :
Le facebook de Jacques Soncin : http://www.facebook.com/jacquessoncino/?ref=pages_you_manage
Le youtube de blackfeeling radio : https://youtube.com/channel/UCSmR8TgD4CSg__jJwQvH-w

à partir d’aujourd’hui et tout le we, l’association Autre Champ, en partenariat avec le collectif d’habitant.e.s du Ver galant, organise la deuxième édition de son Festival Plein Champs
pour cette deuxième édition : le festival dédié au cinéma et à l’agro-écologie consacre sa programmation autour de la vaste et tout autant nécessaire thématique des « pratiques collective d’émancipation et de réappropriation de l’écologie. »
Comme un écho aux réalités des espaces écologiques en mouvement dans les quartiers sud de Villetaneuse, où une grande majorité de femmes s’investissent, la programmation cinéma du Festival se veut féministe, avec de nombreux films qui mettent en valeur des points de vue de femmes engagé.e.s dans des pratiques agricoles, et faisant face au patriarcat et au productivisme. Une séquence du Festival, prévue demain après-midi, proposera aussi des films et des échanges autour de pratiques développées par des collectifs de femmes en Amérique Latine, et tentera de dégager des perspectives et des liens avec les réalités sociales de nos quartiers.
Par le biais de films et d’échanges, le Festival abordera enfin d’autres thématiques telles que l’agro-foresterie, le soin par les plantes, les luttes contre l’artificialisation de nos territoires. Et Tout au long du week-end, vous pourrez aussi bricoler, dessiner, récolter des graines, creuser une mare… Et prendre soin aussi de ses oreilles, avec le bon son du trio Al Akhareen en clôture du Festival dimanche soir.
Et si vous voulez aller voir la programmation complète, rdv sur : https://autrechamp.fr/.../le-programme-du-deuxieme.../
et rdv donc aujourd’hui et ce we, au 181 Avenue de la Division Leclerc, à Villetaneuse

au programme du Marbré aujourd’hui et ce we, il y aura :
aujourd’hui à 14h une discussion collective sur la communication dans nos milieux, et à 18h un apéro pour fêter les 1 an du squat qui risque l’expulsion depuis hier, demain à 13h il y aura une discussion sur la stratégie de rue animée par la défense collective Paris-Banlieue et à 19h un concert, et dimanche à 14h il y aura l’AG Hebdomadaire et à 16h l’atelier de déplacements collectifs en manif animé par la Défense collective Paris-Banlieue
alors rdv aujourd’hui et ce we au Marbré, c’est au 39 rue des deux Communes à Montreuil, métro Robespierre

‎à partir de 19h ce soir, La Cantine Syrienne de Montreuil et la COLLECTIVE 98 , un collectif internationaliste iranien, proposent une discussion collective autour de la situation en Afghanistan
si vous voulez y participer, c’est à partir de 19h à l’AERI au 57 rue étienne marcel, à Montreuil, métro Croix de Chavaux

à partir de 11h30 demain et dimanche, The Sorority et l’Association Française du Féminisme organisent le festival “Genres ?!”, un Festival féministe sur les sexualités et les genres
Avec au programme : des ateliers éducatifs, des stands, des projections, des cercles de parole ou encore des conférences sur les sexualités et les genres, en passant par des expositions, des DJs sets, des performances et le FéminismeCamp.
Et si vous voulez consulter la programmation, rdv sur : https://www.facebook.com/events/4591027897595141/?acontext=%7B%22event_action_history%22%3A[%7B%22extra_data%22%3A%22%22%2C%22mechanism%22%3A%22calendar_tab_event%22%2C%22surface%22%3A%22bookmark_calendar%22%7D%2C%7B%22extra_data%22%3A%22%22%2C%22mechanism%22%3A%22calendar_interested_events_unit%22%2C%22surface%22%3A%22bookmark_calendar%22%7D]%2C%2C%22ref_notif_type%22%3Anull%7D]%22ref_notif_type%22%3Anull%7D%2C%22ref_notif_type%22%3Anull%7D]
et ça se passe au Kilomètre 25 qui se trouve au 12/A Rue Ella Fitzgerald, Metro Porte de Pantin ou Hoche

demain à 14h, à l’occasion de la journée mondiale pour le droit à l’avortement, le collectif avortement en Europe, les femmes décident organise une manifestation pour exiger l’harmonisation par le haut des délais pour avorter et la dépénalisation de l’avortement, exiger que chaque femme ait le choix de la méthode pour avorter, que les sages-femmes puissent pratiquer l’IVG instrumental et que des moyens financiers soient donnés pour les centres pratiquent l’avortement
et le rdv est donné demain à 14h devant l’hôpital Tenon

demain, à 14h, le Collectif Paris-Ayotzinapa, le Réseau d’Entraide Vérité et Justice et le Collectif Vies Volees organisent un rassemblement contre les violences d’État, 7 ans après la disparition forcée de 43 étudiants de l’École normale rurale d’Ayotzinapa (au Mexique), et en soutien des luttes contre les violences policières et carcérales en France
Le Mexique cumule actuellement 90 000 personnes portées disparues et environ 350 000 mort.e.s depuis le début de la « guerre contre la drogue » en 2006. Or, le déploiement de l’armée dans les rues du pays en opération conjointe avec les différentes forces de police, plutôt que d’assurer la paix publique, a intensifié la violence d’État, notamment à l’égard des classes populaires, des femmes, des migrant.e.s et des défenseur.e.s du territoire. Dans le même temps, et souvent en dissimulant ses actions derrière la prétendue lutte contre le trafic de drogue et le crime organisé, l’État mexicain continue de mener ou de cautionner des actions contre-insurrectionnelles, comme en témoigne la disparition, le 11 septembre dernier, de deux membres de l’un des conseils de bon gouvernement zapatistes.
En France, les cas de violences policières ne cessent d’augmenter et ces violences systémiques se produisent surtout à l’encontre de personnes racisées et des habitants des quartiers populaires, mais elles s’étendent désormais à tou.te.s celles et ceux qui contestent la politique gouvernementale, comme on a pu le constater lors du mouvement des Gilets Jaunes.
Malgré les différences géographiques, il s’agit de la même violence : les forces de l’ordre qui pratiquent la disparition forcée au Mexique ont été entraînées par des gendarmes français et les juteux contrats d’armement entre l’Europe et le Mexique se poursuivent comme si de rien n’était.
Au Mexique comme en France, l’État tue, et avec la criminalisation des victimes, l’impunité est la règle.
Aussi pour exiger vérité et justice pour les disparu.e.s, les blessé.e.s, les mutilé.e.s et les mort.e.s. De ces violences d’État, un rassemblement est organisé demain à 14h sur la place de la république

à 14h aussi demain sur la place de la République, les organisations écologistes Youth For Climate, UNIS POUR LE CLIMAT ET LA BIODIVERSITÉ, le COLLECTIF EN MARCHE POUR LA PAIX, le MOUVEMENT POUR LA PAIX, ou encore le collectif ON EST PRÊT organisent une Agora pour le CLIMAT, PAIX, DÉMOCRATIE, JUSTICE SOCIALE, DROITS HUMAINS, et la santé et pour dénoncer l’inaction des gouvernements face à la 6e EXTINCTION DE MASSE…
et si vous voulez y participer, c’est demain 14h à République

demain à 14h, les Gilets Jaunes et Citoyens en Colère organisent une manifestation contre le pass sanitaire
et le rdv est donné à 14h à Nation

demain à 14h, la Coordination Soutien Résistance Palestine organise une réunion
et si vous voulez y participer, c’est à 14h demain dans les locaux de l’union locale CGT Paris 18e, 42 rue de Clignancourt ; et vous pouvez aussi y participer en visio :
https://us06web.zoom.us/j/88599157611...
ID de réunion : 885 9915 7611
Code secret : 615124

demain de 15h à 19h, Sciences Critiques organise, dans le cadre de l’Université du Bien commun à Paris, une session d’ateliers et de discussions autour des Mondes paysans, marchandisation du vivant et résistances : Vers une autonomie paysanne et alimentaire ?
Il y aura d’abord une rencontre autour du livre-manifeste de l’Atelier Paysan : Reprendre la terre aux machines paru aux Éditions du Seuil.
Le modèle agricole productiviste favorise l’utilisation de machines surpuissantes et high-tech, qui rendent l’agriculteur dépendant de l’ingénieur, des pouvoirs financiers, et de l’expansion numérique. Ces pratiques ont également un impact sur les milieux naturels, les communautés paysannes, l’aménagement du territoire, l’emploi rural, la santé, ou encore l’offre alimentaire. « En somme, la logique « techniciste » et industrielle en agriculture affecte toute la société ». Comme l’expose la coopérative l’Atelier Paysan, « l’escalade technologique permanente, rarement perçue comme un facteur décisif, assure la poursuite du mouvement de dépossession et d’élimination des agriculteurs ». Né en 2009 en Isère, l’Atelier Paysan propose une réorientation complète afin d’unir les paysans et paysannes sur la question des techniques agricoles. Référencer, concevoir, colporter. En partant des besoins des paysans, la coopérative constitue une plateforme de ressources et de formations qui essaime ces communs sur tout le territoire dans un esprit d’autonomie et de réappropriation des savoirs et des savoir-faire agricoles.
Ensuite, à l’occasion de la publication de son ouvrage La croissance verte contre la nature, Critique de l’écologie marchande (La découverte), Hélène Tordjman analysera les différents mécanismes d’instrumentalisation du vivant à l’œuvre à l’heure actuelle : « Capital naturel », « services écosystémiques », « solutions basées sur la nature », « bioéconomie inclusive », « croissance verte » : toute une novlangue faite d’acronymes et de détournements du langage s’est développée. L’économiste Hélène Tordjman reviendra sur les écueils de cette conception utilitariste et marchande de la nature et analysera la fuite en avant technologique résultant des interactions des NBIC (nanotechnologies, biotechnologies, technologies de l’information et sciences cognitives).
Enfin, Bernard Loup, président du Collectif pour le Triangle de Gonesse (CPTG) et porte-parole de la lutte contre le projet de centre commercial EuropaCity qui a été abandonné, reviendra sur ce projet et sur le projet de construction d’une gare en plein champ sur les terres agricoles fertiles de Gonesse, et un membre du collectif des jardins des Vertus à Aubervilliers reviendra sur la lutte menée sur la JAD d’Aubervilliers.
Et si vous voulez assister à cette université du bien commun, rdv demain de 15h à 19h à l’Espace associatif et culturel du Campus Condorcet dont l’entrée se fait par le 15 Cours des humanités à Aubervilliers, Métro Front populaire
Inscription : https://framaforms.org/universite-du-bien-communparis-mondes-paysans-1630329877
Plan du campus : https://www.campus-condorcet.fr/fr/plan/espace-associatif-et-culturel

demain à 17h, le collectif lignes de crêtes organise une conférence sur les origines de l’anti système, Soral et Dieudonne.
En 2021, beaucoup de gens utilisent la rhétorique dieudonniste et soralienne sans même savoir d’où elle vient. Qu’il s’agisse des antivaxx ou de l’antiféminisme en passant par la banalisation des génocides, cette mouvance soralo-dieudonniste a popularisé des thèmes aujourd’hui devenus mainstream.
Cette formation aura pour objectif de faire connaître l’histoire de cette mouvance, ses acteurs, sa chronologie, ses réussites et ses complicités, et ses références idéologiques.
Et si vous voulez suivre cette conférence-formation, rdv demain à 17h et pour savoir où ça se passera, il faut écrire au collectif via : https://www.facebook.com/Lignes-de-Cr%C3%AAtes-400565207088480

dimanche à 8h30, plusieurs sections locales du NPA organisent un départ collectif en car pour celles et ceux qui voudraient participer à la manifestation 2 ans après Lubrizol qui se déroulera à Rouen, à l’appel de nombreuses organisations associatives, syndicales et politiques de l’agglomération rouennaise
Le départ s’effectuera dimanche à 8h30 à partir de la Gare Saint-Lazare pour un retour prévu vers 17h30/18h ; et si vous voulez réservez vos places, il faut envoyer un mail à : maniflubrizoldepartparis@gmail.com

dimanche à 14h30, Queer Éducation fait son AG de rentrée
et ça se passe à La Station - Gare des Mines qui se trouve au 29 avenue de la Porte d’Aubervilliers ; et pour y participer il faut vous inscrire en envoyant un mail à : educationqueer@gmail.com

dimanche à 15h, l’association Bi’Cause organise un rassemblement à l’occasion de la journée de visibilité Bi
et le rdv est donné dimanche, à 15h sur la place Edmond Michelet Paris 4e

dimanche, à partir de 16h, Las Rojas Paris organise une Réunion ouverte à l’occasion de la Journée mondiale pour le droit à l’avortement
et si vous voulez partager des expériences de lutte, réfléchir aux stratégies à mettre en œuvre en France et ailleurs pour garantir le droit à L’iVG et en discuter avec Carla Tog de Las Rojas Argentine, Heidy Valencia de Las Rojas Costa Rica, et Mary de Las Rojas Paris, rdv Dimanche à 16 h , au Café de Paris, 158 rue de Oberkampf - Métro Ménilmontant

dimanche à 17h, Friction Magazine et Le Hasard Ludique organisent un Atelier d’autodéfense pour les hommes gay
ça se passera dimanche, à 17h au Hasard Ludique qui se trouve au 128 avenue de Saint-Ouen, et si vous voulez y participer, il faut vous inscrire via : https://forms.gle/SWR5WKRm8Q72ziAk7

enfin lundi matin, à partir de 9h3à, l’association de jeunes chercheurs sur le Moyen-Orient, le CCMO organise un colloque sur l’Espace public / Espaces privés : une frontière historique et épistémologique ?
Au programme lundi matin, les discussions porteront sur les Politiques et le contrôle des espaces, avec un focus sur le contrôle autoritaire dans le centre-ville du Caire, sur la surveillance et les communautés fermées, ou encore sur la gouvernance du Hezbollah, et sur la quête du public dans un État privatisé comme le Liban, et si vous voulez assister à ce colloque, ça commence à 9h30 lundi et c’est à l’hôtel de ville de Paris, dans l’auditorium au sous-sol, et l’entrée se fait par le 5 rue Lobeau, métro Hôtel de ville

RDV Culturels

jusqu’à dimanche soir, les Artistes de Ménilmontant font leurs portes ouvertes
et pour cette 30ème éditions des portes-ouvertes des artistes de Ménilmontant, l’Atelier-mémoire du 57 rue de la Mare organisera un hommage à l’artiste de rue Nemo qui nous a quitté le we dernier
et pour le reste des portes-ouvertes des artistes de Ménilmontant, deux points de rendez-vous sont fixés : à la galerie Ménil’8, au 8 rue Boyer ; et à l’Esat, 40 rue des Panoyaux. Vous y trouverez toutes les infos pratiques pour faire votre choix et si vous voulez en savoir plus, vous pouvez aussi aller voir sur le site internet dédié : www.ateliersdemenilmontant.org=AT0XOnytOTtsbLLt8JJQdNHZvhglHZCP6Zq_3Wa_JWtT3aqiiouSF8iW_u5-8FzAPtNSIgVH-S0qPKlA16I2NDeNSN2CKNMM4KIfrBQQU_2KRBgmfbuhjjrs2c97n-d05NhtDUhxVPrK_gKcC8n7A0c2]

de 17h à 20h, aujourd’hui, al librairi l’Atelier organise une Avant-première dédicace de Romain Dutter & Bouqué pour Goodbye Ceausescu, un roman graphique paru aux éditions Steinkis
Un témoignage en bande dessinée sur la culture roumaine au XXIe siècle et sur la vie dans le pays à l’époque post-communiste. Ses difficultés politiques et économiques, le phénomène de l’émigration massive vers l’Europe occidentale ainsi que les atouts et la beauté d’une nation dynamique restée attachée à ses traditions sont décrits.
Et si vous voulez rencontrer Romain Dutter, qui a déjà signé une BD intitulée ’Symphonie carcérale’, rdv de 17h à 20h, à la librairie l’Atelier, c’est au 2 bis rue du Jourdain, métro Jourdain

à 18h30, ce soir, la librairie La Brèche organise une rencontre autour du livre collectif Nous vous écrivons depuis la révolution
avec au programme : une présentation/discussion sur l’actualité au Rojava et à 20h, une présentation du livre et une discussion sur la révolution des femmes et la construction d’une alternative au Rojava.
Et si vous voulez y participer, rdv à 18h30 ce soir, à la Librairie La Brèche, 27 Rue Taine, métro Dausmenil

à 19h, la Librairie El Ghorba mon amour organise une Rencontre avec Ludivine Bantigny et Ugo Palheta autour de leur ouvrage intitulé ’Face à la menace fasciste’, paru chez Textuel
Un sentiment de basculement, c’est ce que nous éprouvons face au durcissement autoritaire actuel. De la répression des gilets jaunes à la brutalité des contre-réformes, en passant par les lois « Sécurité globale » et « Séparatisme », le macronisme constitue une accélération historique. Ce n’est pas le fascisme qui, quant à lui, élimine méthodiquement ses opposants. Pas encore. Mais le fascisme est toujours préparé par une période chaotique et incertaine de fascisation. Il ne s’agit pas seulement ici d’en faire le constat, mais d’ouvrir des pistes pour affronter la menace.
Et si vous voulez en discuter avc Ludivine Bantigny et Ugo Palheta, rdv à 19h, à la librarie El Ghorba mon Amour qui se trouve au 148-152 bvd des provinces françaises, à Nanterre

aujourd’hui et demain, le média HIYA propose toujours l’expo collective intitulée Les Armées du Vivant du collectif de graffeurs Black Lines
avec au programme aujourd’hui, une projection exclusive de Graffiti Vandal : Les démarches invisibles, réalisé par Jules Hardi et demain, un concert de hip hop
Et si vous voulez découvrir l’expo, et assister aux événements autour, c’est aujourd’hui et demain de 10h à 22h au 3537.org et c’est au 35-37 rue des Francs-Bourgeois ; et il faut vous inscrire avant, via : https://forms.gle/WZhucAt4qn8gQKUf9=AT0CTpbtYnSBlDYRMK4z7WbSYwU7WHIc3wy4RpEeShq00yy2i3Wqrc6B0rAvY3UftHmSW8HMqFnFP2KyeDNf3N6K-8TlLZvQgZuA8wf7yHutTWX9JwCjK-QMCQltvFGH9BxMOYdC1lwM8EXXK5RVYfc3]

au programme au ciné la Clef aujourd’hui et ce we :
ce soir il y aura la projo d’Histoire d’A ...A pour avortement... En 1972, des centaines de milliers d’avortements clandestins chaque année en France font des morts et des stérilités. Ils sont un fléau. Des médecins du Groupe Information Santé (GIS) découvrent la méthode Karman d’avortement par aspiration et décident de pratiquer des avortements gratuits, comme une provocation utile. Ils lancent un Manifeste dans la presse, qui sera signé dans un premier temps par 331 médecins puis par plus de 600 praticiens. C’est un point de non-retour. Afin d’informer sur cette méthode Karman, ils demandent à Charles Belmont et Marielle Issartel de tourner un petit film didactique, qui deviendra un long métrage politique féministe de 1h30. Frappé d’une interdiction totale, même en projection privée, même à l’exportation, (et même son affiche est interdite) Histoires d’A devient l’objet d’une gigantesque partie de cache-cache entre la police et les militants du Mouvement pour la Liberté de l’Avortement et de la Contraception regroupés dans des comités MLAC locaux chaque jour plus nombreux. Car les réalisateurs et le distributeur ont décidé de passer outre l’interdiction et de projeter le film partout en France, ainsi qu’à l’étranger : Belgique, Italie, Espagne, Allemagne, Algérie... Il sera vu par des centaines de milliers de personnes, en deux ans à peine.
Demain, à partir de 16h30, l’association Home cinéma propose une journée de projo sur le Nicaragua, en partenariat avec le collectif Pico & Pala
et dimanche soir, il y aura la projo de Eia pour Césaire, réalisé en 2009 par Sarah Maldoror
alors rdv ce soir et dimanche à 19h30 et demain à 16h30, au ciné la Clef, 34 rue Daubenton, métro Censier

demain et dimanche, Faisons Vivre la Commune organise un tour de chant pour les 150 de la Commune de Paris avec plusieurs concerts de la Commune en chantant
demain, à 16h30 au pavillon Carré de Baudoin, 121 Rue de Ménilmontant
et dimanche à 15h à l’amphithéâtre du parc de Belleville 47 Rue des Couronnes

demain et dimanche aussi, c’est La 19ème édition de Femmes en résistance, le festival féministe de documentaires
ça se passe à l’espace municipal Jean Vilar, au 1, rue Paul Signac à Arcueil, RER B Arcueil Cachan ou Laplace.
le programme : https://www.facebook.com/femmesenresistance

demain et dimanche encore, la CNT Région Parisienne propose de revenir sur Une histoire méconnue de l’exil républicain : celle de l’imprimerie des Gondoles
50 ans au service du Mouvement libertaire espagnol, des partis républicains, de la Fédération espagnole des déportés et internés politiques, mais aussi des libertaires de l’hexagone et de la CNT de France.
Au programme de ce week-end : Samedi et dimanche à 15 et 16 heures : visite commentée de l’exposition sur l’imprimerie des Gondoles et à 17 heures, une projo de : La fabuleuse histoire de l’imprimerie des Gondoles, un film de Richard Prost.
Et si vous voulez en savoir plus sur l’imprimerie des gondoles, rdv donc ce we dans les locaux de la CNT, c’est au 33 Rue des Vignoles, dans le 20ème

demain et dimanche, les associations Trajectoires, Belleville citoyenne, Belleville en commun, Droit à la Belle Ville, l’Amicale des locataires du Groupe Botha, United Belleville, Association Benkadi/Afema 20, le Collectif St Blaise Ensemble, Slam productions, La Cantine, Le Vieux Belleville, Le Bistrot des Cascades et La Maison de l’air aux habitant-e-s organisent un we de fête au parc de Belleville
avec au programme : demain soir, une projo en plein-air du film ’Le Ballon rouge’ d’Albert Lamorisse suivi du « Kid » de Charlie Chaplin , et dimanche des balades thématiques et des concerts
et si vous voulez participer à la fête du Parc de Belleville, rdv demain et dimanche autour du belvédère du parc de Belleville, dont l’entrée se fait par le 27 rue Piat

dimanche à 17h, le Café-librairie Michèle Firk reçoit Pierre Douillard-Lefèvre pour discuter de son livre ’Nous sommes en guerre’ paru aux éditions Grevis.
Blessé à l’œil en 2007 alors qu’il était lycéen, par le tir d’un policier qui expérimentait le Lanceur de Balles de Défense – LBD 40 –, Pierre Douillard-Lefèvre mène depuis des recherches sur la militarisation de la Police et s’engage au sein de collectifs de mutilés. Et si vous voulez discuter avce lui, de son bouquin qui retrace la généalogie d’une militarisation du maintien de l’ordre, et propose des pistes pour y résister, rdv dimanche à 17h au café-librairie Michele Firk, c’est au 9 rue François debergue, à Montreuil, métro Croix de Chavaux

Musique : Nodeak- « Gossanah Iaai »

Agenda 2021-09-24

Documents joints

Salut à toutes et à tous, et bienvenue dans (...)