Agenda Fpp 23 juin

mercredi 23 juin 2021
par  Julie agenda

Aujourd’hui on sera au tel avec Niglo pour parler de sa convocation demain au tribunal suite à l’occupation du petit Cambodge par le collectif de la place Sainte-Marthe qui lutte contre la gentrification du quartier
Pour le soutenir, rdv demain à 13h au tribunal porte de Clichy, chambre n°28

Agenda 2021-06-23

et on commence avec cette bonne nouvelle : Saisie par plusieurs syndicats qui contestaient la réforme de l’assurance-chômage, la juge des référés du Conseil d’État a suspendu hier, les règles de calcul du montant de l’allocation chômage qui devaient entrer en vigueur le 1er juillet.
En effet, la juge a considéré que les incertitudes sur la situation économique ne permettent pas de mettre en place, à cette date, ces nouvelles règles qui sont censées favoriser la stabilité de l’emploi en rendant moins favorable l’indemnisation du chômage des salariés ayant alterné contrats courts et inactivité. En revanche, la juge ne remet pas en cause le principe de la réforme elle-même

L’association Watizat lance un Appel à bénévole pour de la traduction en arabe
Elle recherche un·e traducteur·ice en ARABE pour quelques heures de bénévolat par semaine. Sous la direction de la traductrice référente en arabe, la personne sera chargée de traduire la mise à jour du contenu du guide et des nouveaux flyers du français vers l’arabe. La mission est de quelques heures par semaine, en fonction des besoins.
Et si vous voulez vous proposer il faut envoyer un mail avant le 30 juin à l’adresse suivante : translation@watizat.org

depuis 9h ce matin, l’ANV Action non-violente COP21 et Alternatiba organisent un rassemblement de soutien aux Décrocheur·ses de Bordeaux et Lyon qui passent devant la Cour de Cassation
Aussi si vous voulez les soutenir, rdv sur la place Dauphine ; et vous pouvez aussi renflouer la cagnotte de soutien pour les frais de justice : https://don.anv-cop21.org/decrochons-macron-soutenir=AT3iffct_3qLfUdOt9EvSbG2DFK4sT3BUXxv_ckw9t6maSjJi1YLaKGz9M1IZUTkJrBjyhldE1g8_juIW4Y588SMz012WlvmxZTQkX2akqqiv-pkxBaO3AIotml8qyScImlJeVZHmyTbh2_kZ3sTXwyq]

aujourd’hui encore, l’université de Nanterre et l’université Paris 8 poursuivent leur semaine de résistances visuelles : regards croisés France-Amérique du Sud, un projet qui mêle expo, conférences et ateliers autour des questions de genre et de résistances visuelles avec la participation du GeFemLat, de l’asssoc Alerta Feminista et du collectif chilien LASTESIS
avec au programme : un atelier affiches-sérigraphie avec le collectif Punta Seca, suivi d’une projection-débat autour du film Mujer de soldado (2020, Pérou), avec sa réalisatrice, Patricia Wiesse, et Pablo Landeo Muñoz (de l’Inalco)
Voici les liens pour s’inscrire aux différentes activités :

depuis ce matin, s’est ouvert un colloque en ligne sur trois jours consacré à l’internationalisme et à l’éducation pendant la guerre froide
Dans le sillage du tournant transnational et global de la recherche historique de ces dernières années, plusieurs études se sont focalisées sur l’histoire des internationalismes aux XIXe et XXe siècles. Il s’agit dans ce colloque de poser les bases pour une histoire plurielle et croisée de l’internationalisme éducatif, en retraçant ses formes, ses trajectoires, ainsi que son impact sur le cadre politique et les rapports de force déterminés par la « Guerre froide globale ». L’ambition de ce colloque est d’une part d’approfondir et de prolonger les réflexions historiographiques récentes mettant en avant la porosité du « rideau de fer », les ambiguïtés des processus d’« américanisation » et de « soviétisation » des sociétés occidentales ainsi que les intenses interactions entre les deux blocs et les pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine. D’autre part, cette rencontre aspire aussi à réintroduire le paradigme européen au cœur des enjeux marquant la deuxième moitié du XXe siècle.
Et si vous voulez suivre ce colloque en ligne qui aura lieu en français et en anglais, vous devez vous inscrire en envoyant un mail auprès des organisateurs :
raphaelle.ruppencoutaz@unil.ch ou damiano.matasci@unige.ch

depuis ce matin, l’INSPE organise une journée d’étude autour de l’école, de son Rôle et des enjeux de l’éducation nouvelle aujourd’hui
À l’occasion du centenaire de l’Éducation nouvelle, cette journée d’étude est organisée à destination de celles et ceux qui souhaitent découvrir son histoire, comprendre ses enjeux et mieux connaître les pratiques des mouvements pédagogiques qui s’en réclament.
Pour participer à cette journée d’étude, c’est à partir de 9h à l’INSPE, au 45 avenue Jean Zay à Livry-Gargan, et c’est accessible par le tramway T4 arrêt Léon Blum, et vous retrouvez le lien d’inscription sur le site de l’agenda https://framaforms.org/inscription-a-la-journee-detude-du-23-juin-2021-a-linspe-de-livry-gargan-1616838160

Depuis 11h ce matin, les jardins ouvrier à défendre d’Aubervilliers organisent la journée Nolympique
L’objectif est de soutenir les peuples opposés aux deux prochains Jeux Olympiques (à Tokyo en 2021 et à Pékin en 2022). Les Japonais ne veulent pas des Jeux Olympiques de Tokyo. Pourtant, le Comité d’organisation des Jeux Olympiques de Tokyo, le Comité international olympique, le gouvernement métropolitain de Tokyo et le gouvernement japonais continuent à ignorer la voix grandissante des opposants. Si l’organisation des JO de Tokyo est la terrible banalisation de la catastrophe nucléaire par un spectacle « destiné à inspirer et unifier l’esprit national » pour certains, l’organisation des JO de Pékin serait la reconnaissance de la politique de Xi Jinping par la communauté internationale pour les Ouïghours détenus en masse, les Tibétains privés de la liberté depuis 1949 et les Hongkongais qui sont en train de perdre leurs droits fondamentaux en ce moment même. En 1948, les CIO a décidé que le 23 juin serait la journée olympique mondiale. Les opposants à l’olympisme en Asie de l’est ont choisi cette date pour manifester leur demande : l’annulation des Jeux de Tokyo et de Pékin. Ce même jour, les organisateurs de Paris 2024 vont célébrer la journée olympique entre le pont d’Iéna et le Grand Palais éphémère, un symbole du nouveau modèle « gobelet jetable » des méga événements.
Au programme de cette journée : ,
14:00 : Discussions JO d’hiver 2022 de Pékin : boycott, annulation ou abolition ?
15h30 : Corsetage juridique : lois olympiques et contrats ville hôte
17h : Atelier culinaire participatif : Véganisme au Japon (shojin ryori), ou comment le bouddhisme a contribué à la cuisine japonaise.
18:30 : Discussion/Arpentage autour de « Radiations et révolution » de Sabu Kohso (Éditions Divergences), notamment le chapitre 2, « Une nation catastrophique ».
21:00 : Repas partagé (prix libre)
Pour participer à cette journée, rdv donc aux Jardins ouvriers d’Aubervilliers, 6 avenue de la Division Leclerc, métro fort d’Aubervilliers

à 12h, un rassemblement de soutien à Danielle Obono est organisée devant le TGI alors que débute son procès contre Valeurs Actuelles qui l’avait représenté en esclave en aout dernier
alors pour la soutenir rdv devant le TGI de Paris, à Porte de Clichy

à 12h30, AIF organise un rassemblement pour exiger la libération du prisonnier politique Ramy Shaat
La mobilisation de milliers de personnes, d’organisations de la société civile, d’[élus français et des militants d’Amnesty International s’intensifie alors que la date du 5 juillet, échéance clef pour faire libérer Ramy Shaath, se rapproche. La date du 5 juillet 2021 marque en effet la fin de la durée légale de détention préventive en Égypte, fixée à deux ans. Si Ramy Shaath n’est pas libéré d’ici cette date, il court le risque d’être poursuivi dans le cadre d’une nouvelle affaire, une pratique courante des autorités égyptiennes pour maintenir en prison les voix critiques.
Aujourd’hui, des centaines de personnes se rassemblent donc dans plusieurs capitales (Paris, Bruxelles, Madrid, Ramallah et Washington) pour remettre aux autorités égyptiennes une pétition de 100 000 signatures demandant la libération du défenseur des droits humains égyptien.
Et si vous voulez exiger sa libération, le rdv à Paris est donné à 12h30, à proximité de l’ambassade d’Égypte- place de Iéna, Paris, 16ème

de 12h30 à 14h30, La Cantine des Gilets Jaunes de Montreuil est ouverte
et pour rappel : Les GJ de Montreuil mettent à la vente à prix libre des exemplaires d’un ouvrage photographique intitulé : Gilets jaunes, une année d’insurrection et de révolte dans Paris, publié aux édition Yellowsphere, 2020
Les sommes récoltées participeront aux frais constitués par l’organisation de l’accueil montreuillois de la délégation féministe zapatiste à l’été 2021 (transports, nourriture, matériel d’hébergement...).
Et Si vous voulez vous en procurer un, rdv directement sur place à la cantine des GJ de Montreuil et c’est dans les locaux de l’AERI, au 57 rue Étienne Marcel à Montreuil

A 15h, la parole errante accueille le gouter/bilan de fin d’année des AED d’IDF
Après une année de luttes, de rassemblements et manifestations déterminées, ils et elles vous proposent de se retrouver pour discuter, faire un bilan et élaborez des perspectives communes.
Pour participer à ce gouter/bilan des AED d’IDF, c’est à la parole errante, au 9 rue François Debergue à Montreuil, métro croix de chavaux

À 15h, le Collectif de bibliothèques de Plaine Commune organise un rassemblement pour protester contre le travail dominical qui leur est imposé
L’ouverture des médiathèques le dimanche s’opère au détriment du réseau de lecture publique. Pour ouvrir les équipements du centre-ville le dimanche, les élu.e.s de Plaine Commune ont décidé de fermer le jeudi les médiathèques des quartiers plus populaires.
Ouvrir les médiathèques de centre-ville ne répond pas à un objectif d’égalité d’accès à la lecture publique, mais il s’agit de répondre aux attentes présupposées de certains publics qui habitent les centres-villes. Pour compenser la fermeture du jeudi, les élu.e.s prévoient que les médiathèques de quartiers soient ouvertes à un moment où le public n’est pas disponible : le vendredi à partir de 14h au lieu de 15h, quitte à supprimer un créneau réservé à l’accueil des classes.
D’autant que Les élus imposent le travail du dimanche aux bibliothécaires dès la mi-septembre prochaine : très difficile, voire impossible, de s’organiser en conséquence, notamment pour les familles monoparentales ou celles dont la garde des enfants est partagée. A moins que le maire de St-Denis qui est aussi le Président de Plaine Commune ne décide de soutenir financièrement la garde des enfants des agent.e.s municipaux concernés, comme il l’a fait pour les frais de garde d’enfants des élus municipaux ? On peut en douter.... alors pour protester contre cette ouverture dominicale, le collectif de bibliothèques de Plaine Commune organise ce rassemblement et le rdv est donné à 15h devant la Mairie de Saint-Denis, métro St-Denis Basilique
et une pétition a été mise en ligne : change.org/mediatheques=AT2oA49AaGwTGkp9ynavva7UQIcjslWl1qj1BAkxa2ovnBHKQYMVT9X3F01vkYg4ymhpPvkkUqqZ_3UpfZHsh6iLPDBRZbcCUPUe-tEI7j1XWFZQup3XIhLzgSQzV7UrMc1yf4xql8cXLu-u4rigtVDJf_bg9jrMP2RHHdztr3nW8w-ysQGJNI6ZyXsTbBZSVEwShjgptbGpv3lTA46Jf_m21w]

à 17h30, l’Association des Travailleurs Maghrébins de France, l’Association de défense des droits de l’Homme au Maroc, l’Association des Marocains en France, l’Association des Familles Prisonniers et Disparus Sahraouis, ou encore le Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’Homme en Tunisie, la Fédération des Tunisiens Citoyens des deux Rives, Agir pour le changement et la démocratie en Algérie, et L’Assemblée des Originaires de Turquie organisent un rassemblement de soutien aux journalistes marocains Soulaiman Raissouni, Omar Radi et Nourredine Aouaj, emprisonnés arbitrairement au Maroc
le rdv est donné de 17h30 à 19h30 devant la Mairie de Gennevilliers au 177 avenue Gabriel-Péri, métro Gabriel Péri

À 18h, une grande AG de lutte contre la réforme du chômage est organisée à la BDT de Paris pour discuter des prochaines étapes de la mobilisation
et le rdv est donné à 18h dans la salle Henaff, de la bourse du travail au 29 bd du temple, métro République

A 18h, la cité fertile organise un atelier « fresque du textile »
l’atelier vise à découvrir les dessous de l’industrie du textile, ses impacts et les alternatives pour une mode durable.
La fresque du textile est un atelier collaboratif co-créé par les bénévoles de Green Donut pour sensibiliser aux impacts de l’industrie textile sur l’environnement, et susciter le débat sur les solutions à la portée des consommateurs afin d’aider le secteur à réduire son impact.
Pour participer à cet atelier, rdv à la cité fertile à 18h, au 14 Avenue Édouard Vaillant à Pantin, métro Quatre Chemins ou Hoche

à 18h30, le Mouvement Jeunes Communistes de France organise une visioconférence sur la lutte du peuple sahraoui : le rôle de la communauté internationale, les perspectives et responsabilité Française
Le Sahara occidental est encore aujourd’hui le dernier territoire non autonome d’ Afrique selon l’ONU. Depuis 1964, le référendum sur l’ autodétermination du Sahara occidental, résolution de l’ ONU dont sa mission MINNURSO est encore chargée de son organisation,n’ a toujours pas été mis en place. Bloqué de toutes parts par le Maroc et ses alliés, la France demeure encore le soutien le plus indéfectible au régime marocain.La situation sanitaire et humaine des camps de réfugiés se dégrade d’ année en année, les tortures et le non-respect des droits humains sont le quotidien des Sahraouis dans les territoires occupés, et l’ offensive marocaine du 13 novembre dernier a relancé les affrontement entre l’armée Marocaine et les combattants du Front Polisario.
Et si vous voulez revenir la-dessus, rdv à 18h30 sur : https://www.facebook.com/jeunes.communistes

A 18h45, XR organise une nouvelle réunion d’accueil pour les nouvelles et nouveaux
Si vous voulez rencontre l’association et échanger sur leurs revendications, leurs principes et leur organisation, rdv à 18h45 au parc des buttes Chaumont, et vous devez vous inscrire sur : https://www.eventbrite.fr/e/billets-reunion-daccueil-extinction-rebellion-158308048635?fbclid=IwAR30JHZwzkXPlJSmPr0dEL1bDgZZSoa4mHo-OOMW1IUzVoM5XHbcT78toXo

A 20h, touche pas à ma zep et les stylos rouges du 93 organisent une réunion de coordination nationale de l’éducation
L’objectif est de faire le point sur les premiers jours des épreuves de Grand Oral et sur les conditions de passation et de correction du bac. Plusieurs rassemblements de grévistes ont eu lieu le premier jour du Grand Oral et il y a eu des AG, notamment de correcteurs de philosophie. L’idée est donc de faire le point sur les différentes décisions des AG pour se coordonner et discuter des suites de la mobilisation. Attention cette réunion de Coordination nationale de l’Éducation se déroulera par téléphone, le 07 55 50 07 79. Pour accéder à la réunion vous devez ensuite rentrer un code d’accès : le 85 79 80#. Et enfin pour vous s’inscrire au tour de parole vous devez taper *61 et attendre votre tour.

Demain à 8h du matin, alternatiba Paris et les amis de la terre paris lance un appel pour venir soutenir les activistes en procès qui dénonçait le projet de terminal 4 l’aéroport de Roissy
En abandonnant le projet d’extension de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, le gouvernement leur a donné raison : ce projet de Terminal 4 est une aberration écologique. C’est l’alerte qu’ils et elles avaient voulu lancer, le samedi 3 octobre 2020, lorsqu’ils et elles s’étaient introduit·es dans l’aéroport, en présence de scientifiques, de salarié·es et d’étudiant·es du secteur aérien. Ils et elles étaient 350 ce jour-là à Roissy et ils et elles sont 5 en procès.
Alors pour aller les soutenir, rdv dès 8h du matin demain, au tribunal de Bobigny, au 173 avenue Paul Vaillant Couturier, accessible par le T1, arrêt Jean Rostand

RDV CULTURELS

à 14h, La Cinémathèque du documentaire à la Bpi poursuit son Séminaire Le cinéma en Acte : avec une séance qui sera consacrée au travail de Patricio Guzmán sur le Chili, la mémoire obstinée
Pour son tryptique monumental La Bataille du Chili, Patricio Guzmán a filmé les derniers mois de la présidence Allende et le coup d’État de Pinochet. Un temps emprisonné par les militaires, il lui a ensuite fallu prendre le chemin de l’exil.
Vingt-deux ans plus tard, il reprend sa caméra pour comprendre comment et jusqu’où l’oubli imposé par Pinochet a pu détruire la mémoire de l’énergie d’un peuple. Le rêve brisé par la répression sanglante qui lui a succédé est encore trop douloureux pour être assumé par ceux qui l’ont vécu de près.
Et si vous voulez voir ou revor son travail et en discuter avec lui, Stéphane Breton (EHESS) et Arnaud Hée (La cinémathèque du documentaire à la Bpi), rdv à 14h30 à la BPI qui se trouve place Georges Pompidou, métro Rambuteau

A 15h, l’accorderie de Paris 19e organise un atelier d’écriture créative
Si vous voulez participer à cet atelier, rdv à Chaufourniers au 97-99 Avenue Simon Bolivar, métro colonel Fabien, et vous devez vous inscrire en envoyant un mail à accueilparis19@accorderie.fr

Comme tous les mercredis et vendredis après midi, la Cyklette propose sa permanence auto-réparation vélos de 15h à 18h
Alors pour apprendre à réparer votre vélo, rdv au 6 rue Goncourt, métro Goncourt, et vous devez réserver un créneau sur : http://www.lapetiterockette.org/atelier_velo_cooperatif_cycklette/?fbclid=IwAR0PKDlKmX7ikiQOwgl4J6mvxAVcpcHxXni9QtdslMsgVzjfj_NaGTMcnt0

A 18h, la librairie la petite Égypte propose une rencontre avec l’historien de l’art Jérémie Koering autour de son livre Les iconophages. Une histoire de l’ingestion des images, paru aux éditions Actes Sud.
Pour participer à cette rencontre, rdv à la librairie Petite Egypte, au 35 Rue des Petits Carreaux, métro Sentier

A 18h, les éditions lapin et le pavillon des canaux organise une soirée en ligne avec Léa Castor et Esther Meunier pour le lancement de leur BD pas prêtes à se taire paru aux éditions lapin
Dans ’Pas prêtes à se taire’, vous croiserez Louise Michel, Rokhaya Diallo, Françoise Héritier, Amandine Gay, Gisèle Halimi ou encore Adèle Haenel... 35 féministes françaises contemporaines, d’autres moins, dessinées et présentées par le biais de leurs nombreuses citations, afin de laisser une place à la parole de ces femmes qui n’ont pas toujours été entendues. Un livre fort pour la liberté d’expression, où chaque citation est liée à un moment fort de la biographie de ces femmes, et fait écho avec l’époque que nous traversons. Les autrices parlerons des prémices du livre, de leur engagement et des portraits présents dans l’ouvrage. Pour assister à cette présentation, rdv à 18h sur : https://www.facebook.com/events/165118605577581/?acontext=%7B%22event_action_history%22%3A[%7B%22mechanism%22%3A%22discovery_this_week_tab%22%2C%22surface%22%3A%22bookmark%22%7D]%7D%7D]
Jusqu’au 30 juin, vous pouvez également visiter l’exposition des portraits tirés du livre et dessinés par Léa Castor. Déambulation proposée à l’intérieur du Pavillon des canaux, au 39 quai de Loire, métro Riquet ou Laumière

à partir de 18h30, la Librairie Violette and Co recevra RACHELE BORGHI pour une séance de dédicace de son livre Décolonialité & privilège. Devenir complice, publié par les éditions Daronnes.
C’est un livre inclassable, sorte d’anti-manuel d’usage féministe et décolonial.
À partir de sa position d’enseignante chercheuse en géographie, de femme blanche et de militante féministe, Rachele Borghi présente non seulement une réflexion sur la construction coloniale des savoirs en sciences mais aussi une manière de les remettre en question de façon radicale. Pour cela, elle met à disposition une boîte à outils critique que chacun·e peut mobiliser pour interroger les savoirs dominants des disciplines académiques, ainsi que les catégories de classe, race, genre, espèce et pour en sortir.
Et si vous voulez en discuter avec elle, rdv à 18h30 à la librairie Viollette and Co qui se trouve 102 rue de Charonne

A 18h30, le monte en l’air accueille Barbara Glowczewski pour la présentation de son ouvrage Réveiller les esprits de la terre aux Éditions Dehors
Ce livre part d’une multiplicité d’expériences et de savoirs : du chamanisme aux rites totémiques, des luttes pour des droits à la terre aux pratiques visant à devenir-territoire pour résister à l’accélération des politiques destructrices des milieux de vie.
Pour les Warlpiri et leurs voisins du désert central australien, les esprits de la terre, de l’eau, de l’air sont en colère quand les humains ne respectent pas certaines lois d’équilibre qui pour ces gardiens et gardiennes de sites sacrés sont à la fois sociales, environnementales et cosmologiques. Cette sagesse ancestrale se réactualise ou se retrouve dans nombreuses situations un peu partout sur la planète. Depuis l’Australie ou la France, de la Montagne limousine à la Zad de Notre-Dame-des-Landes, en passant par la Guyane et la Polynésie françaises, Barbara Glowczewski fait le récit de ces multiples stratégies pour « résister au désastre » en montrant la créativité des luttes qui prennent forme aujourd’hui contre un rapport prédateur à la terre devenu hégémonique. Le constat commun à ces expériences invite à favoriser de nouvelles alliances pour réveiller les esprits de la terre et mieux défendre tout ce qui y vit.
Pour assister à cette présentation, rdv à 18h30 à la librairie du monte en l’air, au 2 rue de la mare, métro Ménilmontant

A 18h30, la cimade organise la projection du film « En territoire hostile » en présence de la réalisatrice du film Chloé Guerber Cahuzac
Dans le plus grand silence, l’étau se resserre sur les personnes exilées : règlement Dublin, ADA, PADA, OQTF...Les récits de sept d’entre elles lèvent peu à peu le voile sur la violence physique et administrative du système français. Quels drames, quelles réalités se cachent derrière ces procédures et ces acronymes ? Pour mieux comprendre ces réalités, La Cimade vous invite à participer à cette projection-débat en ligne autour du film documentaire ’En territoire hostile ’ de Chloé Guerber Cahuzac. Le débat sera animé par Clarisse Delforge, psychologue au Centre Frantz Fanon de Montpellier et Gérard Sadik, responsable national Asile à La Cimade
Pour assister à cette projection et participer au débat, vous devez vous inscrire sur : https://zoom.us/webinar/register/WN_u2ifgVj2QUSbmKujR3YCLA?fbclid=IwAR3EAJ3ohfDEWRUXNZeTtRs15XZYJpa58nnfD0LMpnOKwM7Yk4tcfgZhRNM

A 19h, l’association le VRAC organise un arpentage de l’ouvrage Joie militante. Construire des luttes en prise avec leurs mondes, de Carla Bergman et Nick Montgomery. Publié en 2021 en français aux éditions du commun.
L’arpentage est une méthode de lecture collective issue des cercles ouvriers qui permet la découverte à plusieurs d’un ouvrage, en vue de son appropriation critique. A travers cette soirée, le vrac vous propose de lire la première partie d’un livre en une soirée, à plusieurs, et à en débattre. Le principe est de diviser les textes en parts égales : chaque participant‧e lit un passage du livre, puis restitue aux autres les idées marquantes. On repart avec plein de connaissances, apportées tant par le livre que par les autres arpenteur‧se‧s qui peuvent avoir des points de vue différents et complémentaires. Pour participer à cet arpentage, rdv à 19 à l’association vrac, au 29 rue du soleil, métro Oberkampf ou fille du Calvaire

Pour rappel, la piscine des amiraux propose de nouveaux des créneaux pour les personnes transgenres, intersexes et leurs proches, avec eaux z’ons le genre et acceptess transgenres
rdv tous les mercredis de 19h à 21h à la piscine des amiraux, au 6 rue Hermann Lachapelle, métro simplon

à partir de 20h, La Cinémathèque du documentaire à la Bpi et la Revue Images documentaires poursuivent leurs Rencontres d’Images documentaires avec une séance consacrée au Soulèvement autour de The Uprising, réalisé par Peter Snowdon (2013, 1 h 20 min)
Entièrement construit à partir des images amateurs des manifestants des Printemps arabes, The Uprising raconte une révolution imaginaire composée de, inspirée par, et rendant hommage aux révolutions réelles.
Et si vous voulez suivre cette séance, il faut vous inscrire sur : www.billetterie.centrepompidou.fr

à 20h, le Cinéma Les 3 Luxembourg et la Vingt-Cinquieme Heure, en partenariat avec Mediapart / Basta / La Cimade / Les midis du MIE / GISTI / Paris d’Exil / et la Ligue des Droits de l’Homme, proposent la projection de Paris-Stalingrad, en présence de la réalisatrice Hind Meddeb et Vanina Rochiccioli, avocate au Barreau, Héloïse Cabot, avocate à la Cour, et Violaine Carrère, chargée d’études au GISTI
et si vous voulez voir ou revoir ce film qui dresse le portrait de Souleymane, 18 ans, réfugié du Darfour. Arrivé en France après un périple de cinq longues années, et en débattre, rdv à 20h au cinéma les Trois luxembourgs qui se trouve au 67 rue Monsieur Le Prince

Musique : Les Ramoneurs de Menhirs - Lacri-moged (da Steve)

Agenda 2021-06-23

Documents joints

Aujourd'hui on sera au tel avec Niglo pour (...)