Agenda Fpp 9 juin

mercredi 9 juin 2021
par  Julie agenda

Aujourd’hui, on sera au téléphone avec Drass et Linissa pour parler du rassemblement organisé devant l’AN aujourd’hui pour la PMA
RDV à 17h30 place Édouard Herriot, devant l’AN

L’agenda 2021-06-09

On commence avec cette occupation en ce moment de la mairie du 13e par les éboueurs et égoutiers agents de la mairie de Paris qui protestent contre la réforme de la fonction publique
A l’appel de la CGT FTDNEEA, les agents grévistes de la DPE ont envahit et occupent encore la mairie du 13e arrondissement. Ils demandent à être reçus pour le maintien du temps de travail, l’amélioration des déroulements de carrière et la remunicipalisation totale des missions de service public. Si vous voulez aller les soutenir, ils sont en ce moment toujours dans la mairie du 13e, métro place d’Italie

En ce moment, le Centre d’étude de la vie politique de l’Université libre de Bruxelles organise une visioconférence autour du politologue Damir Kapidžić (University of Sarajevo) qui revient, en anglais sur :L’autoritarisme compétitif et les élections de 2020 en Europe du Sud-Est
et si vous voulez suivre en direct la visioconférence, rdv sur : https://cevipol.centresphisoc.ulb.be/fr/evenement/competitive-authoritarianism-and-2020-elections-southeast-europe

de 12h30 à 14h30 La Cantine des Gilets Jaunes de Montreuil est ouverte
et pour rappel : Les GJ de Montreuil mettent à la vente à prix libre des exemplaires d’un ouvrage photographique intitulé : Gilets jaunes, une année d’insurrection et de révolte dans Paris, publié aux édition Yellowsphere, 2020
Les sommes récoltées participeront aux frais constitués par l’organisation de l’accueil montreuillois de la délégation féministe zapatiste à l’été 2021 (transports, nourriture, matériel d’hébergement...).
Et Si vous voulez vous en procurer un, rdv directement sur place à la cantine des GJ de Montreuil et c’est dans les locaux de l’AERI, au 57 rue Étienne Marcel à Montreuil

de 12h30 à 14h, le séminaire « Rendre le “vivant” politique » se poursuit avec une séance virtuelle autour de Victoria Sachsé qui reviendra sur ’La matérialisation du politique dans les jardins partagés ou comment les poireaux perpétuels gouvernent les jardiniers’
A travers l’étude de jardins partagés en France (Strasbourg) et en Italie (Rome), elle explorera le déploiement protéiforme du politique au sein de ces espaces. Un des éléments qui caractérisent ce travail est l’attention portée aux liens entre les enjeux de redéfinition de la démocratie et la nécessaire imbrication de celle-ci avec les enjeux écologiques. La réflexion porte sur l’étude du politique au sein des associations de jardins partagés, analyse les formes de l’engagement qui s’y déploient s’appuyant notamment sur le concept d’environnementalisme ordinaire comme forme particulière de l’engagement au sein des jardins et permet d’observer le rapport particulier qui se matérialise entre humains et vivant non-humain. Ensuite, la réflexion se déplace vers le rapport de ces initiatives dans leurs arènes locales respectives et leurs rapports aux institutions avec lesquelles elles interagissent.
Et si vous voulez en discuter avec Victoria Sachsé, il faut vous inscrire sur : inscription obligatoire via ce lien

Jusqu’à 14h, les Brigades de solidarité populaire ouvrent leur point de collecte et de distribution

  • un dans les locaux de l’AERI au 57 rue Etienne Marcel à Montreuil
  • un autre à La Fabrik, 23 rue du docteur Potain (entrée par la rue Jean Carré) dans le 19ème
  • et de 14h à 18H, au 24 Rue Moret – métro Ménilmontant

A 14h, la 3e journée du colloque sur la savante et le politique reprend
Dans le contexte actuel de menaces sur les libertés académiques, de chasse aux sorcières et de tentatives d’intimidation contre certains champs d’études, ce colloque, organisé par le Laboratoire des études de genre et de sexualité (LEGS) veut permettre de réfléchir aux multiples tentatives de délégitimation des savoirs critiques, en France et à l’international
au programme de cet après midi, les discussions porteront sur la neutralité axiologique, Le corps des savoirs et le genre des sciences sociales et Le corps des représentations : les arts, les langues et les lettres
Pour participer à ce colloque,vous devez vous inscrire sur : https://zoom.us/meeting/register/tJYlc-qvrTouH9J9xU3ncdRxcDw3jw25oQj2

A 14h également s’ouvre un colloque en ligne sur la masse et l’individu dans la modernité capitaliste
Les récentes grandes manifestations populaires, l’importance extraordinaire acquise par les réseaux sociaux, l’attrait renouvelé exercé par les théories conspirationnistes, ainsi que les phénomènes dits « populistes » ont remis à l’ordre du jour la notion de « masse ». Depuis son émergence au début de la modernité capitaliste, le concept de « masse » implique une certaine conception réactionnaire de l’action collective, où la capacité de jugement de l’individu est éclipsée au profit d’un comportement irrationnel. Cette représentation avait déjà gagné une effrayante réalité lors de la première guerre mondiale et, surtout, lors de la montée du fascisme en Europe, où l’individu affaibli par l’atomisation sociale a semblé succomber à une masse tyrannisée.
Au programme de cet après midi les discussions porteront sur l’Expression artistique de la foule, les Tendances autoritaires dans la société de masse, Et sur L’individu et la machinerie sociale
Au programme de demain matin à 11h30 : culture de masse en débat
Vous retrouverez le lien pour vous inscrire : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSee4szbZkPNJ7FD6Wl9zNgliq9lO3nj2jzgGmKb3CUjY21Ybg/viewform

Depuis ce matin, le campus Condorcet a ouvert une journée d’étude en ligne autour du thème « gouverner la pandémie »
S’inscrivant dans l’esprit interdisciplinaire du campus Condorcet, cette journée d’étude se propose de réunir des doctorantes et doctorants de différentes disciplines autour de présentations individuelles, afin de partager et construire une compréhension scientifique du phénomène des pandémies.
Au programme de cet après midi à 14h30 : il s’agira de revenir sur des exemples de politique appliquée : gestion des espaces urbains et publics
Pour participer à cette journée d’étude en ligne, vous devez vous inscrire sur : https://framaforms.org/inscription-journee-doctorale-gouverner-la-pandemie-1621978807

à 16h, heure de Paris, le séminaire ’Co-production sociale de la ville et recherche citoyenne. Regards croisés sur les quartiers populaires et précaires en France et au Brésil’ se poursuit avec une séance virtuelle autour de Xavier Desjonquères (Commission Rénovation Urbaine d’Etouvie – Amiens) et Bénédicte Madelin (Coordination Nationale Pas Sans Nous) qui proposeront de Repenser la politique de rénovation urbaine. De la mobilisation contre des démolitions à la co-écriture d’une proposition de loi
et si vous voulez suivre cette séance en ligne, il faut vous inscrire avant 16h sur : https://framaforms.org/seminaire-public-de-lanr-copolis-1604763020?info=republished

à 17h, Solidaires étudiant-es Paris 1 organise un Rassemblement de soutien pour les inscriptions des étudiant-es ’sans papiers’ alors qu’une délégation doit être reçue par la présidence de Paris 1 pour obtenir une inscription gratuite, collective et sans sélection de tou-tes les étudiant-es sans papiers !
Et le rdv et donné à 17h sur la place du Panthéon, RER B Luxembourg

A 17h, le syndicat du travail sexuel organise un atelier en ligne et en mixité sur « les outils de plaisir en pâte à sel », avec Romea Diabla
C’est un atelier que qu’elle propose dans le cadre de sa pratique autour de la sexualité et de la gynécologie. Il permet de créer un moment d’attention particulière à son bien-être, de manière ludique et accessible économiquement. La consigne principale de cet atelier et de se concentrer sur son plaisir et ses désirs, puis malaxer la pâte et modeler des objets pour soit, pour les autres, dans une recherche d’expérience sensorielle. Si vous voulez participer à cet atelier en ligne, vous aurez besoin de farine, de l’eau, du sel, et éventuellement des encres, des pigments et des huiles essentielles.
Cet atelier sera mené en français et espagnol avec possibilité de parler en anglais.
Vous retrouverez le lien zoom de l’atelier :
https://zoom.us/j/93420172474?fbclid=IwAR0ZewsfDNDIJ6TikA6RLFrxItUgmG-JioJc8DKocbNxz7NhrYKZNJWeTTA#success

de 17h à 19h, le séminaire de Sociologie Politique de l’International se poursuit, avec une séance virtuelle autour de Lise Cornilleau (l’UVSQ) qui reviendra sur : ’Gouverner la faim dans le monde ? Le paradigme de la sécurité alimentaire mondiale, ses instruments et ses critiques’.
Et si vous voulez suivre cette séance en ligne, il faut vous inscrire sur : préalablement sur ce lien.

à 18h, le Comité national CGT Chômeurs précaires et la CGT Pole Emploi IdF organisent une grande AG des chômeurs et précaires pour faire le point sur la réforme de l’assurance chômage et sur la mobilisation
alors que la réforme doit prendre effet le 1er juillet prochain, la mobilisation ne faiblit pas et pour préparer les prochains rdv, celui du 10 devant le Conseil d’État où un recours est déposé, celui du 17 devant l’AN et celui du 19 avec la manifestation nationale, une AG est donc prévue ce soir
et pour y participer, c’est à 18h à la BDT de Paris, dans la salle Hénaff, 29 boulevard du Temple, métro Temple ou Répu

A 18h45, extinction rebellion organise une réunion d’accueil pour les nouvelles et nouveaux
Si vous voulez rejoindre extinction rebellion ou simplement en savoir un peu plus sur cette association, sur leurs revendications, leurs principes, leur organisation, leurs stratégies, leurs outils, etc, c’est à 18h45 à la sortie du parc des Buttes chaumont.
Si vous souhaitez y participer, vous devez vous inscrire sur : https://www.eventbrite.fr/e/billets-reunion-daccueil-pour-les-nouvelles-et-nouveaux-156902131499?fbclid=IwAR1WGkb4iWfYd3FSJZDSxDRzk0By1H1YEVSp86LPb8QpLml7R3QNblDT9vs

demain matin à 8h30, l’UNEF Tacle organise un rassemblement de soutien à ROSETTE NAIGA alors qu’elle passera en audience au Tribunal administratif de Cergy-Pontoise pour obtenir l’annulation de son expulsion
et le rdv est donné demain à 8h30 devant le tribunal qui se trouve au 2-4 bvd de l’Hautil, à Cergy-pontoise

enfin demain à partir de 10h, l’Université de Tours et l’école pratique des Haute études organisent un colloque en ligne de deux jours consacré aux théories du complot : discours, qualifications et usages
L’étude académique des « théories du complot », en dépit de quelques travaux pionniers, a longtemps constitué un angle mort pour les sciences sociales francophones alors que l’étude des « conspiracy theories » s’était largement développée dans le monde académique anglo-saxon depuis la fin de la seconde Guerre Mondiale. Cependant, depuis les années 2000 et l’intérêt suscité par les attentats du 11 septembre 2001, cette thématique a su s’imposer et donner naissance à une production pluridisciplinaire d’ampleur, aux approches diverses et la qualification, l’étiquette, voire le mot-valise, de « théories du complot » a dans le même temps été l’objet d’un processus de « naturalisation » à la fois académique, médiatique et politique.
En effet, tout se passe comme si cette catégorie, et ses « effets vagues », faisait immédiatement sens, au point qu’il serait inutile et vain d’en interroger les significations, les présupposés, les conditions sociales d’émergence et de production, les usages et les effets qu’elle induit sur les acteurs sociaux. Plusieurs études scientifiques, productions journalistiques et discours politiques qui, dans certains cas, sont marqués par une approche passionnelle ou militante et pas toujours exempte de présupposés idéologiques, tendent ainsi à regrouper sous la dénomination de « théories du complot » des croyances, des représentations, des pratiques ou des discours critiques, marginaux ou radicaux qui, même s’ils peuvent présenter des liens, méritent d’être distingués et interrogés.
Aussi, la conspiration comme système idéologique et représentation symbolique, la peur provoquée par des complots fictifs, imaginaires ou impossibles à démontrer au même titre que l’hypothèse de l’existence de complots derrière divers événements historiques, les dénonciations de certains groupes d’influence ou think-tanks, les expressions de diverses croyances alternatives, les phénomènes de rumeurs, les fausses informations, les « extrémismes » politiques et religieux, voire certaines approches en sciences humaines et sociales, forment un ensemble hétéroclite dans bien des cas convoqués sans distinction lorsqu’il s’agit d’évoquer les « théories du complot ». Aussi, plus que les « théories du complot » en tant que telles, ce colloque entend interroger dans une perspective critique, d’une part, les discours et les usages de cette labellisation infamante et (dis)qualifiante mis en œuvre par des chercheurs issus de différentes disciplines des sciences humaines et sociales et, d’autre part, les interactions entre ces approches académiques divergentes et les champs médiatique et politique au travers du développement d’un militantisme « anti-complotiste » dont il s’agira de comprendre les conditions sociales d’émergence et les formes de mobilisations.
Au programme demain matin, les discussions porteront sur Les enjeux épistémologiques et programmatiques du “conspirationnisme” et de “l’anticonspirationnisme” » au prisme des SHS, sur Les « théories du complot » comme objets et enjeux de luttes au sein des SHS contemporaines et sur Les « fake news », et les enjeux qu’elles posent pour les sciences sociales
et si vous voulez suivre ce colloque en ligne, ça commence demain matin, à partir de 10h sur : https://miniurl.be/r-3qvs

RDV CULTURELS

A partir de 13h45, l’ENS organise une journée d’étude en ligne sur le génie à l’épreuve du genre
ce colloque réunira des spécialistes de la littérature, de la philosophie et des arts pour confronter différentes perspectives et analyses autour des usages genrés de l’idée de génie. 
Au programme de cet après midi : des discussions autour « Du génie et de la grâce. Le genre et les passions au XVIIe siècle » et autour des Créatrices et créatures
Pour participer à cette journée d’étude en ligne, vous devez envoyer un mail à figee@ens-lyon.fr

De 16h à 20h, le monte-en-l’air organise une fête pour célébrer la sortie de leurs dernières nouveautés : le dernier livre d’Anne Brugni et de McCloud Zicmuse ainsi que les 2 Coco Comics
Au programme : quizz bd, lecture de Festin par McCloud Zicmuse, Multiplication du pain et le changement d’eau en vin
Pour aller fêter avec le monte en l’air leurs dernières sorties, rdv à aprtir de 16h au 2 rue de la mare, métro Ménilmontant

A 18h, la librairie la petite Égypte organise une rencontre avec Jean-Luc D’Asciano, éditeur de ’Je suis une sorcière. Kaléidoscope de ma vie’ de Valeska Gert (éditions L’œil d’or)
Artiste inclassable, performeuse avant l’heure, tout à la fois danseuse, mime, actrice au cinéma comme au théâtre, cabarettiste, inventeuse de la danse dite « grotesque » , Valeska Gert était une « étincelle dans un baril de poudre ». Une figure, scandaleuse et adulée, du Berlin de l’entre-deux-guerres. L’arrivée au pouvoir des nazis la contraignit à s’exiler dix ans aux US. Cette « fille du peuple » dont la route croisa, comme chorégraphe, actrice et féministe, celles de Pabst et Renoir, Brecht et Einsenstein, Tenessee Williams, Fellini ou Schlöndorff, n’en continue pas moins, aujourd’hui encore, d’exercer son influence sur l’art chorégraphique.
Pour participer à cette rencontre, c’est à 18h 35 rue des Petits Carreaux, dans le 2e, métro Bourse, Réaumur Sébastopol ou bonne nouvelle

A 18h, le squat du marbré projette le documentaire « Fliquez-vous les uns les autres » d’olivier l’amour, sortie en 2020
En suivant « le maire, le gendarme et l’installateur » de caméras de vidéosurveillance, le documentaire fait le point sur l’envahissement de la vidéosurveillance dans nos rues, dans nos vies. « A-t-on glissé sans le voir, vers un monde sous surveillance ? Comment en sommes-nous arrivés là ? »
À partir de villages jusqu’au Ministère de l’Intérieur, en passant par la ville de Nice, connue pour être à la pointe de la vidéosurveillance, les exemples montrant la généralisation des caméras ne manquent pas. Avec des perspectives technologiques comprenant notamment la reconnaissance faciale et les drones, l’avenir de la société de contrôle semble toujours plus dystopique.
Le collectif Prenons la ville propose donc ce documentaire qui sera suivie d’une discussion, un kiosque, et de la restauration
Pour assister à cette séance, rdv donc au marbré, au 39 rue des deux communes à Montreuil, métro Robespierre

à 18h30, la Librairie El Ghorba mon amour organise une RENCONTRE avec Gwenola Ricordeau
Française installée aux États-Unis depuis quelques années, Gwenola Ricordeau est professeure assistante en justice criminelle à la California State University à Chico. Féministe et militante de longue date pour l’abolition du système pénal, elle publie un nouvel esai avec trois textes majeurs - inédits en Français - de pionnier.ères de l’abolitionnisme pénal qui ont forgé ses engagements académiques et politiques.
Les auteur.trices Nils Christie, Louk Hulsman et Ruth Morris appartiennent à une génération qui, au tournant des années 70 et 80, a contribué à un renouvellement profond des réflexions théoriques sur le système pénal et nourri un vaste champ de luttes et de pratiques au travers de questions très concrètes comme : qu’est-ce que le crime ? Que font les politiques pénales à la criminalité ? Peut-on rendre justice sans punir ? Peut-on penser un monde futur sans prisons ? Comment éviter le recours au système pénal ? Comment s’y prendre pour l’abolir ?
Si vous voulez en discuter avec Gwenola Ricordeau, rdv à 18h30 à la librairie El Ghorba Mon Amour qui se trouve au 148-152 bvd des provinces françaises, bâtiment D, à Nanterre

à 18h30 aussi, l’Institut Culturel Italien de Paris propose une soirée-ciné autour des splendeurs documentaires de Cecilia Mangini, une des pionnières du cinéma documentaire italien de l’après-guerre.
Et si vous voulez découvrir ou Redécouvrir cette figure majeure à travers ses court-métrages, un dialogue vidéo-enregistré avec Agnès Varda et une discussion avec le réalisateur Paolo Pisanelli, Anne-Violaine Houcke (de l’Université Paris Nanterre), Simonetta Dellomonaco (Apulia Film Commission), rdv à partir de 18h30 à l’Institut Culturel Italien de Paris qui se trouve au 50 rue de Varenne

A 19h30, le cinéma la clef propose une séance de « amour rue de lappe » de Denis Gheerbrant, dans le cadre du cycle « commerce, etc ».
Ce n’est peut être pas tant les services qu’ils rendent ou ce qu’ils vendent qui nous ont manqué cette année, mais les inconnu.es qu’on y croise, la vie qui s’y joue, la hasard qui s’y invite. La clé vous propose de se plonger dans ces lieux essentiels ou non dont de nombreux cinéastes ont fait le portrait. Le cinéaste Denis Gheerbrant sera présent pour discuter de son film.
Pour assister à cette séance, c’est à 19h30 au cinéma la clef, 34 rue Daubenton, métro censier

à 20h, Jour2Fête et le Cinéma Les 3 Luxembourg organisent une projection du film Slalom en présence de l’association Le Point Noir et de l’ONG Plan International France
et si vous voulez découvrir ce film, et en discuter avec sa réalisatrice de Charlène Favier, et l’association Le Point Noir qui vient en aide aux victimes de violence et L’ONG Plan International France qui lutte pour les droits des enfants et œuvre pour l’égalité filles-garçons dans le monde, rdv donc à 20h au cinéma Les 3 luxembourg qui se trouve au 67 rue Monsieur le Prince

Depuis hier s’est ouvert une nouvelle exposition de Kerwin Rolland à la péniche « la pop »
Il s’agit d’une installation sonore intitulé « swawing » qui vous propose d’explorer l’impact des fréquences sur vos corps
Pour sentir vos pieds, vos tympans, vos intestins vibrer, c’est en face du 61 quai de la seine, dans le 9e, métro Jaurès.

demain à partir de 12h et jusqu’à dimanche, médecins sans frontières organise un festival pour fêter ses 50 ans
Au programme : Débats, tables rondes, ateliers pour petits et grands, projections, expositions, écoutes sonores, groupes de parole
Un week-end de rencontres et d’échanges, pour parcourir ensemble les combats humanitaires d’aujourd’hui et de demain.
Pour aller à ce festival, c’est à la cité fertile, à Pantin, au 14 avenue Édouard Vaillant

Musique : Wayne County and The Electric Chairs - Fuck Off

L’agenda 2021-06-09

Documents joints

Bonjour et bienvenu...