Agenda Fpp 30 avril

vendredi 30 avril 2021
par  Julie agenda

Et on commence avec cette bonne nouvelle : les neuf ex-membres des Brigades rouges italiennes arrêtés mardi, ont finalement été relâchés, hier soir, et placé sous contrôle judiciaire strict, le temps que la justice examine la validité des demandes d’extradition de Rome.

Agenda du 2021-04-30

À 12h30, l’ Iremmo - Institut de Recherche et d’Études Méditerranée Moyen-Orient propose une visioconférence autour du journaliste Charles Enderlin qui a longtemps été correspondant à Jérusalem, et qui reviendra sur l’embarras des médias à couvrir les violences racistes commises par l’extrême droite israélienne à l’encontre des Palestiniens de Jérusalem la semaine dernière
et si vous voulez en discuter avec lui, rdv à 12h30 sur :https://bit.ly/2R3WOYA
Pour suivre la conférence sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=zltNnVFE7cA

de 13h à 17h, le collectif ici on occupe propose une action web pour ce 5ème vendredi de la colère contre la réforme de l’assurance chômage
la proposition est simple : il s’agit de diffuser au maximum sur les réseaux sociaux, sur les l’émission À l’air libre ! (par Médiapart), qui propose une analyse des impacts de la réforme de l’assurance chômage.
Et si vous voulez participer à cette action web, vous retrouverez le lien vers l’émission ici : https://www.youtube.com/watch?v=dw16dmvWJ4E

les Brigades de solidarité populaire du 18ème ouvrent leur point de collecte-distrib de nourriture et produits d’hygiène aujourd’hui de 14h à 18h
et c’est au poulpe, 4 bis rue d’Oran.
Et de 18h30 à 20h, les BSP organise un ATELIER de rue d’EDUCation POPulaire auprès des exilé.es qui attendent un hébergement pour la nuit
Et si vous voulez les rejoindre, rdv à 18h30 à la porte d’Aubervilliers

à partir de 14h aujourd’hui, l’Université Paris Nanterre, l’Université Paris 8, l’Institut Nicos Poulantzas (Athènes) et la revue Actuel Marx organisent une journée d’étude en ligne consacrée à « L’État, le pouvoir et la révolution : actualité et inactualité de la pensée de Nicos Poulantzas »
Collaborateur de Louis Althusser avant de s’en éloigner intellectuellement et politiquement, inspiré par Antonio Gramsci et entretenant un dialogue critique avec Michel Foucault, Nicos Poulantzas a été l’un des rares marxistes à construire une théorie de l’État et du pouvoir, à la fois systématique et complexe. Cette théorie lui a permis de proposer des analyses pénétrantes de la démocratie, dans ses limites – puisque les démocraties représentatives existantes constituent un régime permettant la reproduction du système capitaliste – et dans ses promesses – puisque la démocratie est le terrain de la lutte des classes dominées, ainsi que l’un de ses objectifs. Il a également cherché concevoir les « régimes d’exception » auxquels le renversement de la démocratie pouvait donner lieu (fascisme, dictatures militaires ou bonapartisme), ainsi que les déformations qu’elle pouvait subir (l’étatisme autoritaire). La situation de crise de la démocratie représentative qu’il diagnostiquait à la fin des années 1970 et la montée de l’étatisme autoritaire rendaient indispensable pour lui d’emprunter une « voie démocratique au socialisme » : de réinterpréter la stratégie léniniste du “double pouvoir” en dépassant sa compréhension traditionnelle bolchevique. Nous aborderons donc la pensée de Nicos Poulantzas à partir de trois de ses dimensions : sa théorie de l’État et du pouvoir ; son analyse de la démocratie et de ses crises ; sa stratégie politique pour dépasser le capitalisme. Selon ces trois perspectives, nous nous interrogerons sur l’actualité et l’inactualité de sa pensée, et en particulier sur la manière d’articuler la pratique de la démocratie et les luttes sociales dans un présent caractérisé par le tournant autoritaire des systèmes sociopolitiques néolibéraux.
Et si vous voulez suivre cette journée d’étude et discuter de la pensée de Poulantzas avec notamment Étienne Balibar, Yohann Douet, Alexis Michaloudas, ou encore Costas Douzinas, rdv à 14h sur : le lien

de 15h à 17h, la permanence Santé et Conditions de Travail sera ouverte à la BDT de Paris
pas besoin de prendre rdv mais si vous préférez un rdv par visio, vous pouvez les contacter par mail à : permanence@neplusperdresaviealagagner.org
et pour aller à la permanence c’est cet aprem, à partir de 15h à la BDT, 3 rue du Château d’Eau, métro République

à 16h, l’Association de Palestiniens en Ile de France organise, avec le soutien de plusieurs organisations dont : CAPJPO-Euro-Palestine, Forum Palestine Citoyenneté, Campagne Unitaire pour la Libération de Georges Abdallah, Collectif Ni Guerres Ni État de Guerre, Rete dei Comunisti (Italie), Fondation Frantz Fanon, CRI Rouge (Paris), et l’Union Juive Française pour la Paix, un rassemblement de solidarité avec les Palestiniens suite aux manifestations anti-arabes de l’extrême droite israélienne la semaine dernière à Jérusalem
et le rdv est donné de 16h à 18h sur la Place de La république

à partir de 16h aussi, le collectif de la place Sainte-Marthe qui lutte contre la gentrification du quartier propose son apéro-discussion hebdomadaire
et si vous voulez apéroter avec elleux, ça commence à 16h au local du H qui se trouve au 18 de la rue Jean et Marie Moinon, métro Colonel Fabien

à 18h, des habitant.s et habitantes du quartier Cachin de l’île Saint-denis organisent un rassemblement pour défendre les arbres menacés par les sondages et la construction d’une bouche d’aération pour le passage de la ligne 15 du Grand Paris Express
et le rdv est donné à 18h rue Marcel Cachin, sur l’île Saint-Denis

à 18h, le collectif belge de Travail Social en Lutte et le collectif de solidarité contre l’exclusion proposent une discussion collective en ligne autour du secteur social avec des travailleu.se.r.s de terrain
et si vous voulez y participer, il faut demander le lien zoom par mail à : travailsocialenlutteliege@gmail.com

à 20h ce soir, la Formation Léon Lesoil organise une soirée Veillée du 1er Mai internationaliste avec des militant.e.s du Brésil, de Syrie, de Suisse, de Catalogne, de France et de Belgique
et si vous voulez suivre cette soirée avec :
 ?Antonio Mota, militant à Comuna au Brésil, courant anticapitaliste du PSoL (parti de gauche radicale), militant LGBT et doctorant sur la pensée de Rosa Luxembourg
 ?Manon Boltansky, technicienne d’art à la Bibliothèque Nationale de France, militante CGT et membre de la direction du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
 ?Joseph Daher, militant anticapitaliste originaire de Syrie, enseignant à l’université de Lausanne et membre de solidaritéS
 ?Roxanne, militante féministe et internationaliste, membre de la Gauche anticapitaliste (Belgique) et de Feminisme Yeah
 ?Solenn Ochsner, responsable au syndicat du secteur privé Unia, militante pour la grève pour l’Avenir et la grève des femmes et membre du parti de gauche radicale solidaritéS en Suisse
 ?Marc Casanovas, porte-parole du syndicat IAC (Intersindical alternativa de Catalunya) en Catalogne
rdv à 20h ce soir sur : https://www.facebook.com/LeonLesoilFormation

à 20h30, l’Union Communiste Libertaire – Toulouse propose une discussion collective en ligne sur le thème du Syndicalisme et intersectionnalité
et si vous voulez en discuter avec les militantes te militants de l’UCL Toulouse, rdv à 2h30 sur : https://discord.gg/UJrZfXCeRp

à 20h30, la section locale du NPA 38 organise une discussion collective en ligne autour du fascisme et de l’antifascisme
et si vous voulez en discuter avec des militantes et militantes du NPA 38,rdv à 20h30 sur :https://www.facebook.com/npa38

RDV POUR le 1ER MAI

un appel national GJ est lancé avec un rdv dès 8h du mat’
et pour connaitre le point de rdv il faut s’inscrire sur le groupe Facebook :https://www.facebook.com/groups/mouvementcitoyensansetiquette

à 10h, l’assemblée de lutte du Mantois donne rdv pour une flashmob et un départ commun pour la manif unitaire
et le rdv est donné à 10h devant La Collégiale de Mantes la Jolie 

à 11h, le syndicat GJ donne un rdv à la Gare de Versailles pour un départ en cortège commun des GJ de la Marche oubliée partie de Montpellier le 19 mars dernier
Rdv à 11h à la gare de Versailles Chantier

à 12h le collectif Occupation Odéon 2021 donne rdv devant l’odéon pour un départ collectif vers République
rdv à 12h devant l’Odéon

à 12h aussi le cortège libertaire donne rdv sur la place des fêtes pour un 1er mai Festif et chamailleur
rdv en rouge et noir à 12h place des fêtes

à 12h encore, la coordination des sans-papiers de Montreuil organise un rassemblement e hommage à Bary Keita, travailleur sans-papiers qui est mort le 18 avril dernier après une chute de 5mètre sur le chantier où il travaillait, mort à cause des conditions de travail dans le bâtiment qui ont fait 176 morts en 2019
pour rendre hommage à Bary Keita c’est à 12h devant la mairie de Montreuil demain

à 12h30, l’orchestre debout donne rdv à République pour mettre l’ambiance en musique au son du temps des Cerises, de La Semaine Sanglante, des classiques bella Ciao et el pueblo unido, et du Chant des Occupants du Théâtre de l’Union de Limoges
rdv à 12h30 à République avec l’orchestre debout qui propose le dress code rouge et noir

à 13h30, le Bureau d’accueil et d’accompagnement des migrants donne un rdv à République, au niveau du métro Temple, pour former un cortège pour dénoncer l’organisation par les pouvoirs publics de l’exploitation raciste et systémique des migrant.es au profit du capital
rdv à 13h30 métro Temple

à 14h, le cortège pour la Commune donne rdv en tête de manif, avec drapeaux rouges et noirs, cantines et victuailles, fanfares et détermination, amour et révolution
rdv à 14h en tête de cortège

et pour la manif unitaire le rdv est donc donné à 14h à République pour une manifestation en direction de Nation via Bastille

et comme la manif s’annonce massive, les street médic lancent un appel à bénévoles pour demain
et si vous voulez les rejoindre, vous les pouvez contacter via leur page Facebook : Partage Info Medic et Violences policières=AZXKnGLJj8LNc_OQ-46W8HCWp1Gcs6erVjE1XN7diAZnonYRgLVHq-gQu08BWnq7MmliuiM55Sq4IaIx3O1LyYyfbEkBj_4Tq77txgRsB0lsl7PN0ADRDtPwQEbbF_bEfUR2yCaNri7E0RISs0AtT-I27oXyLm_9814QshV5augGws1lSawclWYPMDOkAaAnFdQ&__tn__=-UC%2CP-R]

de son côté l’Observatoire des Street-Médics lance son recensement des violences policières et invite les secouristes à faire remonter leur chiffre d’intervention sur la journée
et vous pouvez le faire via le formulaire :obs-medics.org/formulaire-bilan

pour info : la ligne de la Legal Team Paris sera ouverte, alors je rappelle le numéro, c’est le : 07 52 95 71 11
et si vous êtes interpelé.e.s, voici les noms des avocates disponibles sur Paris ce jour là :

  • Hanna RAJBENBACH
  • Servane MEYNIARD
  • Cynthia VAZQUEZ
    et si vous voulez participer à la caisse de soutien qui permet de payer les frais d’avocat·e·s des personnes interpellées : cliquez ici !

dimanche à partir de 10h et jusqu’à 18h, le café associatif culturel dédié aux enfants, le Cafézoïde, lance sa commune pirate
avec au programme : Construction et Végétalisation Participative avec les Sans-abris, bricolage d’un bateau pirate, mosaïque, peinture …
et si vous voulez y participer, ça se passe dimanche de 10h à 18h au cafézoïde et c’est au 92 bis quai de la Loire, métro Laumière

dimanche à 13h, le Marbré poursuit ses AG publique hebdo
rdv donc ce dimanche encore à 13h pour l’AG, au 39 rue des deux communes à Montreuil, métro Robespierre

à 15h dimanche, la Maison commune de Saint-Denis organise un rassemblement festif pour les 150 ans de la Commune de Paris
avec au programme : Chorale, chants, barricades, peintures, débats, lecture, mise en valeur de la collection du musée de Saint-Denis et débat avec l’historien Roger Martelli, de l’Association des Amis de la Commune
et si vous voulez fêter la Commune de Paris avec la maison commune de St-Denis et l’Association des Amis de la Commune, le rdv est donné de 15h à 18h dimanche sur la place de la résistance à St-Denis, métro Porte de Paris

Dimanche de 16h à 18h, la Défense collective Paris-banlieues poursuit ses réunions hebdomadaires publiques pour s’organiser face à la police et à la justice, et pour la réunion de ce dimanche c’est en non-mixité sans mecs cis
et ça se passe au local de La Fabrik, au 23, rue du docteur Potain dans le 19e, métro Télégraphe ou Place des Fêtes.

‎dimanche à 17h, heure de Paris, le Centre culturel libanais de Montréal, la Plateforme altermondialiste et le Groupe de travail Liban proposent une rencontre virtuelle avec des représentants syndicaux du Québec et du Liban qui feront le point sur les perspectives pour le mouvement syndical au Liban
Depuis près de deux ans, le Liban vit une crise socio-économique sans précédent et Cette crise structurelle affecte en premier lieu le monde du travail qui se mobilise. En effet, depuis de nombreuses années, certains syndicats mènent des luttes émancipatrices pour améliorer les conditions de travail des travailleuses et des travailleurs. Depuis le 17 octobre 2019, il y a eu une volonté de réaffirmer la place des syndicats et de définir ces mouvements comme étant une partie active du soulèvement face à la classe dirigeante. Ce soulèvement qui rejette en bloc les élites au pouvoir a mis en avant deux principales revendications, à savoir la déconfessionnalisation de l’État et la réalisation d’une justice sociale.
Il s’agira avec cette rencontre de faire le point sur l’actualité de trois des principaux mouvements syndicaux au Liban : La Fenasol qui defend le secteur du travail domestique formé en très grande majorité de travailleuses étrangères surexploitées et soumises aux contingences du travail informel ; Le Courant syndical indépendant qui tente de structurer le combat syndical notamment dans l’enseignement public ; et le Rassemblement des professionnelles et des professionnels qui représente une voie syndicale indépendante dans le monde des professions libérales, trop souvent soumises aux forces politiques confessionnelles.
et si vous voulez discuter avec les représentantes et représentants de ces organisations syndicales libanaises, rdv donc dimanche à 17h, heure de Paris, sur : www.facebook.com/cclmtl

rdv culturels
et cette parution d’abord aujourd’hui en librairie du livre signé par Pierre Guérinet et Pierre Bonneau intitulé Je ne pensais pas prendre du ferme. Des Gilets jaunes face à la violence judiciaire et paru aux[ Éditions Du Bout De La Ville
L’incroyable mouvement de contestation des Gilets jaunes a connu, depuis sa naissance, la violence de la police comme celle de la justice. Des milliers de Gilets jaunes font l’expérience de la garde à vue – la plus courte des peines d’enfermement. Plus de 500 d’entre eux écopent d’une peine de prison ferme.
Onze Gilets jaunes reviennent ici sur ce qui les a menés, eux ou leur proche, du rond-point au tribunal puis à la prison. Onze récits de métamorphose, de révolte, de solidarité. Onze regards que rien n’avait préparés à la prison, qui mettent à nu, avec une force étrange, la déshumanisation étatique.
Et ca sort donc aujourd’hui en librairie et Une partie des bénéfices est reversée à des caisses de soutien aux enfermé·e·s et blessé·e·s du mouvement.

à 19h, Le Collectif Malgré Tout et les Éditions La Découverte en collaboration avec Rencontres et Débats Autrement organisent une rencontre en ligne avec Miguel Benasayag et Bastien Cany à l’occasion de la sortie de leur livre intitulé Penser et s’engager depuis le vivant-les nouvelles figures de l’agir, paru aux Éditions La Découverte
Comprendre ce qui agit avant de répondre au « comment agir ? »
Comment lutter concrètement contre le désastre environnemental ? Comment prendre sa part ? Et après tout, y a-t-il seulement quelque chose à faire ?
On dénonce l’inaction de la classe politique, la passivité des masses, notre incapacité à changer nos modes de vies, la schizophrénie du citoyen indigné un jour, consommateur effréné l’autre jour. Revient alors cette vieille et lancinante question : comment agir et convaincre les autres d’agir ? Or si cette interrogation reste aujourd’hui encore en suspens, c’est précisément parce qu’elle s’adresse à une figure, l’individu, qui croit voir le monde se décomposer sous ses yeux alors que c’est lui en tant que sujet qui est en train de se déconstruire.D’où la question à laquelle tente de répondre ce livre qui ne vise pas à se demander une nouvelle fois « comment agir ? », mais plutôt « qui agit ? » et « qu’est-ce qui agit ? ».
et si vous voulez en discuter avec les auteurs du livre, rdv à 19h sur : [https://collectifmalgretout.net/.../soiree-de.../-]

dimanche à 15h, Le Monte-en-l’air invite Nicolas Moog pour le lancement de l’anthologie Underground, paru chez Glénat
La bible de la musique indépendante ! Ces hommes et ces femmes ne sont pas connus du grand public et pourtant, leurs oeuvres ont bouleversé l’histoire de la musique. Pour remettre sur le devant de la scène des artistes dont la popularité n’égale pas l’influence, Arnaud Le Gouëfflec et Nicolas Moog nous content les histoires de ces fabuleux créateurs. Parmi eux, (re)découvrez le génie sensible et maniaco-dépressif Daniel Johnston, la reine péruvienne de l’exotica Yma Sumac, l’improbable SDF aveugle Moondog, les chineurs classieux de The Cramps, la légendaire Patti Smith et tellement d’autres... Véritable bible illustrée de la scène musicale underground, cette anthologie de 50 récits biographiques invite à découvrir des maestros méconnus, géniteurs de chefs d’oeuvres sous-écoutés. Destiné aux érudits comme aux simples curieux, Underground parvient par ses nombreuses anecdotes et son sens du récit à ouvrir les portes d’incroyables mondes personnels et sonores. Et si vous voulez en discuter avec Nicolas Moog, rdv donc dimanche à 15h au monte-en-l’air, 71 rue de Ménilmontant

dimanche à 17h, La Cinémathèque du documentaire à la Bpi et la Société Française d’Anthropologie Visuelle proposent une projection virtuelle du documentaire Grass réalisé par Merian Cooper, Ernest Schoedsack, et Marguerite Harrison (en 1925, 1 h 37 min)
Dans ce film, Schoedsack et Cooper, les futurs réalisateurs de King Kong (1933), accompagnent la grande transhumance des Bakhtiari dans les vallées du Kurdistan iranien. La traversée mouvementée du fleuve Karun par plus de 5 000 personnes et leurs troupeaux, comme l’ascension des parois verticales de la montagne Zard Kuh, ont façonné notre imaginaire du nomadisme au cinéma.
Et si vous voulez voir ou reoir ce film, et en discuter avec Teresa de Castro (de l’Université Sorbonne nouvelle - Paris 3) et Cécile Gouy-Gilbert (de la Société française d’anthropologie visuelle), rdv dimanche à 17h sur la page facebook de la Société française d’anthropologie visuelle : https://www.facebook.com/sfavisuelle

enfin, dimanche à 18h, le collectif langue de lutte organise un atelier virtuel d’écriture féministe sur le thème du Feu
En mai, flambe ce qu’il te plait ! Dans cet atelier d’écriture féministe sur le thème du feu, on se brûlera la langue sur des luttes incandescentes, on lèchera les flammes indécentes de nos révoltes incendiaires, on cramera les corsets capitaux ou capitonnés et on fera une ronde de mots autour des bûchers patriarcaux.
Et si vous voulez participer à cet atelier d’écriture créative en non mixité queer et féministe, ouvert à toutes les femmes, personnes trans et/ou non binaires., il faut vous inscrire en envoyant un mail à : atelier@languedelutte.fr

Musiques :
Chant des Occupants du Théâtre de l’Union de Limoges
Haymarket Riots – Squared Off

Agenda du 2021-04-30

Documents joints

Et aujourd'hui pas d'invité ni de cri du (...)