Agenda FPP 29 avril

jeudi 29 avril 2021
par  Julie agenda

Aujourd’hui, on sera au téléphone avec Abeer de l’association de Palestiniens en IDF pour parler du rassemblement qu’elle organise demain pour soutenir la résistance palestinienne face à l’extrême droite israélienne
Pour les soutenir, rdv demain, de 16h à 18h Place de la République
Pour suivre l’association et retrouver le communique, rdv sur : [https://www.facebook.com/Association-de-Palestiniens-en-Ile-de-France-107266391203150]

Agenda du 2021-04-29

Ce communiqué publié par la Rete dei comunisti suite à l’arrestation des militants et militantes des Brigades rouges réfugié.e.s en France depuis 40 ans
Arrêter des personnes qui avaient obtenu l’asile 40 ans plus tard est une honte pour l’image internationale de la France et l’illusion que la France se fait de soi-même (pays des droits de l’Homme, de la liberté, etc.). L’État français revient sur sa politique à la demande d’un autre État, alors que les procédures utilisées pour imposer les peines avaient été jugées, à l’époque, incompatibles avec les principes de l’État de droit français.
Rien n’a changé dans le droit italien au cours de ces 40 dernières années. Au contraire, l’État italien a aggravé sa compression du droit de la défense.
Aucun des détenus n’a été impliqué dans un quelconque acte répréhensible par la justice durant cette période (40 ans, en fait !). De plus, on parle de personnes désormais âgées, toutes proches des 70 ans, qui ne représentent pas vraiment de danger pour qui que ce soit.
L’empressement de l’Italie à se venger est déjà incompréhensible en soi, sur le plan historique et juridique.
Mais que la France déchire la « doctrine Mitterrand » pour les réfugiés politiques de n’importe quel pays, sans aucune raison, est un précédent dangereux et honteux.
Après la demande de l’Italie, les demandes de certains régimes dictatoriaux d’Amérique latine, d’Afrique ou d’Asie seront-elles également satisfaites ? Quelle sera la nouvelle limite ? Et comment les réfugiés d’un pays peuvent-ils être sûrs que le gouvernement français ne les extradera pas pour de basses raisons de « bon voisinage » ?
L’organisation Rete dei Comunisti exige la Liberté pour les exilés italiens arrêtés sans raison après 40 ans ! Et que La France réaffirme les principes de la « doctrine Mitterrand » ! Elle invite aussi La gauche française à prendre position et à stopper cette barbarie vindicative !
rdc.internazionale@gmail.com

et à 19h ce soir, Fpp proposera une émission spéciale sur l’extradition des militant(e)s des Brigades Rouges

de 12h30 à 14h, le Centre tricontinental organise une Rencontre virtuelle avec Bernard Duterme, directeur du CETRI et coordinateur de L’urgence écologique vue du Sud, paru aux éditions Syllepse.
L’ampleur du désastre écologique, chiffrée à l’envi, sidère. Scientifiques et militants auront mis cinquante ans à agiter les consciences, avant que l’évidence s’impose. Ses causes sont connues, enfin admises. Ou presque. Principaux responsables du gâchis environnemental, le productivisme et le consumérisme des grands producteurs et des gros consommateurs. Un mode d’exploitation séculaire de la nature, irresponsable, sans limites, mû par l’appât du gain et la logique de l’accumulation. Dont les effets délétères s’accélèrent et réactualisent la sentence de Hugo – « c’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches » –, la vulnérabilité des premiers étant sans commune mesure avec celle des seconds. Les pollueurs majeurs tardent à passer à la caisse, tandis que les secteurs populaires et les pays non industrialisés en font les frais. Comment les États du Sud, « émergents » ou « moins avancés », se positionnent-ils dans les négociations climatiques internationales ? Quelles politiques mener en vertu du principe des « responsabilités communes mais différenciées » ? Green Deal velléitaire ou System Change assumé ? Les concepts d’éco-impérialisme, de justice verte, d’écologie décoloniale convoqués par les mouvements qui, en Afrique, en Amérique latine et en Asie, à rebours des opinions publiques, se mobilisent sur des enjeux environnementaux, apportent des réponses.
Et si vous voulez en discuter avec Bernard Duterme, rdv à 12h30 sur : https://www.cncd.be/Decolonisons-les-luttes

de 14h à 17h30, l’Observatoire des politiques publiques en situation d’épidémie et post épidémique de l’université de Bordeaux organise une journée d’étude en ligne sur « La lutte contre la pandémie de la Covid-19 au Moyen Orient et au Maghreb. Stratégies, politiques et bilan de la crise sanitaire ».
avec au programme, une intervention d’Eberhard Kienle, de Sciences Po Paris qui reviendra sur « L’état des chiffres, chiffres d’Etat ? » ; Baudoin Dupret, de Sciences Po Bordeaux qui reviendra sur « La pandémie au Maghreb : droit, normes, standards et religion » ; Erminia Chiara Calabrese, de l’EHESS qui parlera de « La gestion de la pandémie de la Covid-19 par le Hezbollah libanais : entre concurrence et complémentarité avec l’Etat » ; Laurent Bonnefoy, de Sciences Po Paris qui évoquera le « Discours religieux et pandémie dans la péninsule Arabique », Bayram Balci, de Sciences Po Paris qui reviendra sur « La gestion de la Covid-19 en Turquie et sa dimension religieuse », ou encore Marie Kortam, IFPO qui parlera des « réfugiés palestiniens au Liban face au Covid-19 : entre gestion de crise et recréation du lien social » et Clément Therme, Sciences Po Paris qui reviendra sur « Le virus de la crise en République islamique d’Iran » ; et si vous voulez suivre cette journée d’étude en ligne, il faut vous inscrire sur : https://forms.gle/aLFLGt6PEhi7MeTh7

de 14h30-17h00, le séminaire sur : « Les transformations de l’État social : interprétations, déclinaisons sectorielles, résistances (1980-2020) », se poursuit avec une séance virtuele qui sera consacrée aux réformes des politiques du logement social
La Politologue Marine Bourgeois de Sciences Po Grenoble reviendra sur les Tris et sélections des populations dans le logement social ; et Pierre-Edouard Weill de l’université de Bretagne reviendra sur la rationalisation des politiques sociales par le recours à la justice administrative en s’intéressant au droit au logement opposable (DALO) ; et si vous voulez suivre cette séance consacrée aux réformes des politiques de logement social, il faut vous inscrire en envoyant un mail à : transformationsdeletatsocial@gmail.com

de 16h à 17h, le collectif saccage 2024 qui défend les jardins ouvriers d’Aubervilliers menacé par les JO, organise un atelier d’écriture sur le thème ’puisqu’il n’y aura pas de solarium’
et si vous voulez y participer c’est au 6 avenue de la division Leclerc, à Aubervilliers, métro fort d’Aubervilliers ; et si vous avez des actions et activités à proposer au collectif (atelier, discussion, construction, ...) vous pouvez leur écrire à saccage2024@protonmail.com

de 16h à 19h, le séminaire critique sociale du langage organisé par le Centre de recherches sur les liens sociaux se poursuit, avec une séance virtuelle autour de Quentin Boitel qui reviendra sur la linguistique et le cybercapitalisme
et si vous voulez suivre cette séance il faut vous inscrire avant 16h en envoyant un mail à : seminairecsl@gmail.com

à 16h30, le Groupe Regards Critiques de l’Université de Lausanne proposent une visioconférence sur la Pandémie et la crise économique mondiale
Depuis un an, avec la pandémie de covid-19, l’économie mondiale se trouve dans une profonde crise, sans doute la plus grave crise depuis celle déclenchée par le krach boursier de 1929. Le PIB mondial a reculé de plus de 5% en 2020.
Or, dans le système capitaliste, les coûts d’une telle crise sont immédiatement répercutés sur celles et ceux qui n’ont que leur force de travail pour (sur)vivre, tandis que quelques-uns se remplissent les poches. D’un côté, la faim dans le monde augmente, de larges pans du salariat et de la « classe moyenne » sont précarisés, et les conditions de travail sont détériorées. De l’autre côté, pour prendre un des exemples les plus outranciers, la fortune de Jeff Bezos, propriétaire d’Amazon, bondit à 200 milliards de dollars (+70%).
Quelle était la situation économique mondiale avant que n’apparaisse la pandémie ? La pandémie a-t-elle déclenché la crise ? Quelles sont les caractéristiques spécifiques à cette crise économique ? Certaines régions du monde sont-elles plus touchées que d’autres ? Quelles sont les principales conséquences sociales et politiques de la crise ? Quelles mesures financières et monétaire les milieux dirigeants ont-ils pris face à la crise ? Quelles perspectives pour une gauche digne de ce nom ? C’est à ces questions que tentera de répondre l’historien et économiste Sébastien Guex
et si vous voulez en discuter avec lui, rdv à 16h30 sur : https://www.asso-unil.ch/.../pandemie-et-crise.../

à 17h30, l’Observatoire de la Souveraineté Alimentaire et de l’Environnement propose une visioconférence aussi sur la pandémie de Covid 19, mais en s’intéressant cette fois aux aspects politiques
L’épidémiologiste Rob Wallace reviendra sur La souveraineté alimentaire comme piste pour stopper les pandémies. Il montrera que L’autonomie des agriculteurs et le contrôle communautaire des paysages alimentaires sont les bases de la réintroduction des agrobiodiversités qui empêchent en premier lieu l’émergence de pandémies mortelles.
La politologue Vira Ameli de l’Université d’Oxford montrera quant à elle comment La pandémie a mis à nu la politisation des informations que nous consommons au niveau mondial. Tout au long de la pandémie, les faits scientifiques ont été tenus pour acquis et les débats épidémiologiques ont été supprimés.
Et l’historien Yacouba Banhoro de l’Université Joseph Ki-Zerbo au Burkina Faso reviendra sur les Perceptions et impacts de la Covid-19 au Burkina Faso.
Et si vous voulez suivre cette visioconférence, il faut vous inscrire pour recevoir le lien zoom sur : https://osae-marsad.org/.../covid-19-sous-les-pandemies.../

à 18h, les Amis du Monde diplomatique de Gironde organisent une rencontre virtuelle avec Danièle Linhart autour de son dernier ouvrage intitulé ’L’insoutenable subordination des salariés’
Les salariés sont pris dans un dilemme qui les met en grande vulnérabilité. Au-delà du besoin financier qui les tient, et malgré les contraintes permanentes qu’impose la subordination inscrite dans leur statut, ils ont pour leur travail de réelles aspirations en termes de sens, d’utilité sociale, d’identité professionnelle et citoyenne.
Cette situation permet aux directions d’entreprise d’asseoir et de pérenniser leur emprise sur leurs salariés, de façon de plus en plus savante et sophistiquée. En stimulant et exacerbant les désirs qui sous-tendent leur rapport au travail, elles parviennent à imposer de nouvelles méthodes d’organisation et d’implication des salariés, toujours plus déstabilisantes et délétères.
Et si vous voulez en discuter avec la sociologue du travail Danièle Linhart, rdv à 18h sur la page Facebook des amis du monde diplo de Gironde :
https://www.facebook.com/Amis.Monde.diplomatique

à 19h, Alternatiba, la Maison des Alternatives et l’ANV Action non-violente COP21 proposent une table-ronde virtuelle autour du défi climatique
et si vous voulez en débattre avec eux, rdv à 19h sur :
https://www.facebook.com/alternatiba.rhone

à 19h, l’Institut du monde arabe organise une table-ronde virtuelle autour de Hana Jaber, Taher Labadi et Simon Mangon qui reviendront su le rôle de la Jordanie au Moyen-Orient
Le 3 avril dernier éclatait en Jordanie une crise sans précédent. Le demi-frère du roi Abdallah II, Hamza, a été accusé d’orchestrer une « tentative de déstabilisation » contre le pouvoir actuel, avec une vingtaine de grandes figures de la vie politique du pays. Ce soubresaut politique a d’ailleurs coïncidé avec l’anniversaire du centenaire de la Jordanie, pays dont les dirigeants se prévalaient jusque-là d’une stabilité sans faille.
Cent ans après la création de « l’Émirat hachémite de Transjordanie » en 1921, Hana Jaber, Taher Labadi et Simon Mangon reviendront sur ce pays moins médiatisé que d’autres, et pourtant si essentiel à la stabilité du Moyen Orient.
Et si vous voulez en discuter avec eux, rdv à 19h sur : [https://bit.ly/2QfkVU9]

à 19h30, les Verts de Terre - Le salon de l’Agriculture Paysanne de la Loire, le VRAC Saint-Etienne, l’assoc De la Ferme au Quartier, les réseaux des AMAP Loire et la Fabrique de la Transition proposent une visioconférence sur L’élevage paysan : comme alternative à la production animale industrielle.
Et si vous voulez en discuter avec Jocelyne Porcher sociologue et zootechnicienne, directrice de recherches à l’INRA, ancienne paysanne éleveuse de brebis, rdv à 19h30 sur : https://formation.myceliandre.fr/b/le—dkq-33r

à 20h30, le collectif Feminists in the City propose une visioconférence sur Les héroïnes oubliées de l’histoire lyonnaise
et si vous voulez partir à la rencontre de femmes brillantes et inspirantes telles que Lucie Aubrac, Louise Labé ou encore Eugénie Brazier ainsi que de collectifs et mouvements féminins clés pour l’histoire de Lyon, avec Julie Marangé & Cécile Fara, fondatrices de Feminists in the City, rdv à 20h30 sur : www.feministsinthecity.com

rdv culturels
et ce rappel d’abord car il ne reste plus que 3 jours pour précommander le nouvel album ’Le Droit Au Bruit’, de l’1consolable qui anime l’émission Rap au Logis sur Fpp
Le Droit Au Bruit c’est le fruit de la rencontre du rappeur indépendant L’1consolable avec le beatmaker Tideux, talentueux compositeur du collectif breton Tamahagané Clan, qui signe ici toute la composition musicale de l’album.
Le Droit Au Bruit c’est un cri musical. Un cri empreint des voix que certains voudraient faire taire, et que d’autres feignent de ne pas entendre, celles des dominé.e.s s’insurgeant contre le sort qui leur est fait.
Le disque est aussi une ôde à la soul des 70’s. Il y est question de la brutalité quotidienne du capitalisme, comme de la réduction au silence de ceux et celles qui en font les frais, de l’effet que cela fait, de la violence spéciste sous toutes ses formes, de l’ambivalence de L’espoir, et puis de fuite, d’hommage aux luttes et musiques passées, ou encore de poésie et d’astrophysique.
Et si vous voulez précommander le disque c’est sur : https://fr.ulule.com/le-droit-au-bruit/

de 14h-16h, le séminaire Comprendre les images et les sons médiatiques organisé par la Sorbonne se poursuit avec une séance virtuelle autour de Lucie Alexis de l’Institut Français de Presse qui reviendra sur Le service audiovisuel public et comment il occupe le terrain numérique, à travers le cas de Culture Prime
Et si voulez suivre cette séance en ligne, il faut vous inscrire en envoyant un mail à : marie-france.chambat-houillon@sorbonne-nouvelle.fr

Enfin, à 21h, le Ponte Della Ghisolfa de Milan organise une visioconférence, en italien, autour du philosophe Gianfranco Marelli qui reviendra sur le recueil d’écrits de Guy Debord intitulé « Écologie et psychogéographie », paru en italien chez Eleuthera
« La formule pour renverser le monde, nous ne l’avons pas cherchée dans les livres, mais en errant » écrivait Debord. Cet aveu programmatique interpelle naturellement le géographe qui se place résolument du côté de la « géographie de plein vent », hors les murs , celui qui accepte la désorientation dans le labyrinthe d’une ville sans lieux ni bornes - métaphore de l’existence et incarnation de ses méandres - et qui cherche à appréhender cet univers labile et mouvant dans toute la complexité de ses espaces et de ses temps. A plus d’un demi-siècle de distance, les approches situationnistes, la « psychogéographie » et les protocoles de dérive associés entrent en résonance avec de nouvelles approches de la discipline géographique qui convoquent le sensible, le sens, la sensibilité et offrent une place nouvelle à l’expérience, à l’immersion et aux parcours. Elles croisent de nouvelles pratiques artistiques et citoyennes dans la ville contemporaine. Elles correspondent à certaines attentes des aménageurs et urbanistes sur la fabrique de la ville et aux interrogations des citoyens sur les formes du vivre ensemble dans la « société hypermoderne »
et si vous voulez revenir sur cette psychogéographie proposée par Guy Debord, avec le philosophe Gianfranco Marelli, rdv à 21h sur : https://vc.nebbia.fail/marelli_debord

Agenda du 2021-04-29

Documents joints

Aujourd'hui, on sera au téléphone avec Abeer de (...)