Agenda Fpp 13 avril

mardi 13 avril 2021
par  Julie agenda

Aujourd’hui, on sera au téléphone avec June de l’association Grisélidis pour parler des 5 ans de la loi de pénalisation des clients
pour suivre l’asociation, rdv sur : http://www.griselidis.com/
et aujourd’hui, à Paris, le Strass, Acceptess-T, AIDES, Bad Boys, Bi’Cause, Bus des Femmes, Cabiria, Collectif féministe de Paris 1, Collectif féministe révolutionnaire, Collectif des femmes du quartier Strasbourg St-Denis, Collectif sorore ensemble, Décolonisons le féminisme, Génépi, Grisélidis, Inter-LGBT, Médecins Du Monde, Nta Rajel, Paris Queer Antifa, PASTT, PDA, QTOPC autonomes, Qwinz, STRASS, XY média : organisent un rassemblement contre la loi ’prostitution’ et les politiques de pénalisation
et le rdv est donné à 14h sur l’Esplanade des Invalides, entre rue Constantine et de l’université

Agenda 13042021

retour en 2021 : à 12h30, l’assoc Évolution Condition Animale organise une Manifestation contre la marchandisation des animaux de compagnie
et pour réclamer que la Ville de Paris n’accueille plus salons/expositions ventes d’animaux, comme Animal Expo au Parc Floral, le rdv est donné devant l’Hôtel de ville de Paris.
Et si vous ne pouvez pas y aller mais que vous voulez soutenir la cause animale, une pétition circule : https://www.mesopinions.com/.../paris-accueillir.../127454

à 13h, Le Collectif Austerlitz, SOS Paris, Extinction Rebellion, Les Amis de la Terre, Alternatiba Paris, Les inCOPruptibles, La Rue est à Nous, Retrouvons le Nord de la Gare du Nord (RL2GN), et Attac paris 13 organisent un rassemblement devant l’Hôtel de ville de Paris aussi, pour protester contre le projet dit de modernisation de la gare d’Austerlitz
Le projet dit de « modernisation » de la gare d’Austerlitz comporte la création de 20000 m² de commerces dans le nouveau bâtiment, auxquels s’ajoutent la création de 5000 m² de commerces dans la gare. Or, la convention citoyenne sur le climat a demandé un moratoire sur les surfaces commerciales supérieures à 10 000 m². D’autant que ces nouvelles surfaces commerciales créeraient une concurrence directe aux commerces de proximité du 5e.
Le Projet Local d’Urbanisme bioclimatique dont la délibération a été votée lors du Conseil de Paris en décembre 2020 indique dans ses objectifs une renaturation de la Bièvre qui se jette dans la Seine à cet endroit et que densifier cette zone reviendrait potentiellement à priver Paris d’un espace de nature à valoriser.
Le projet ne comprend que 550 m2 d’espaces verts sur une parcelle de près de 10 000 m2, alors même que le plan climat de la Ville de Paris stipule que “la préservation des espaces de pleine terre et la création de nouvelles surfaces de pleine terre sera systématiquement recherchée”.
Ce même plan climat indique que “la transformation de bureaux en logements constitue une priorité”. Or, cette opération de rénovation donne très clairement la priorité aux bureaux et constitue une densification lourde d’une parcelle, s’opposant directement aux objectifs du plan climat de la ville. De plus, ce projet paraît complètement aberrant au vu du manque cruel de logements sociaux pour les classes populaires et moyennes.
Ce projet aboutirait à la création d’un « mur urbain » de 37 mètres de haut sur 300 mètres de long, renforçant la densité d’une des villes les plus denses au monde et écrasant le patrimoine historique environnant : verrière de la gare d’Austerlitz rénovée à grands frais, Museum d’Histoire Naturelle, bâtiments historiques de la Salpêtrière.
C’est pourquoi le collectif Austerlitz, SOS Paris, Extinction Rebellion, Les Amis de la Terre, Alternatiba Paris, Les inCOPruptibles, La Rue est à Nous, le RL2GN et Attac paris 13 demandent la révision du projet, pour intégrer logements sociaux et mobilités douces, donner la priorité à la végétalisation en pleine terre et affecter une partie des surfaces aux services publics.
et si vous voulez vous joindre au rassemblement : c’est à partir de 13h sur la Place Saint-Gervais (derrière l’Hôtel de Ville) ; et là aussi, une pétition circule : https://www.change.org/austerlitz

à 13h30, Sud CT Saint-Denis organise un rassemblement des agents municipaux de la ville de saint-Denis et un Atelier de défense juridique des vacataires !
L’ensemble des vacataires de la mairie de St Denis se retrouve sans salaire pour service non fait alors que la fermeture des écoles et la réduction des ADL les privent de travail.
L’an dernier, avec la fermeture des écoles, ces collègues étaient rémunéré.es (sur la moyenne des trois derniers mois de travail effectué), comme c’était le cas dans la plupart des collectivités territoriales, car l’Etat le permettait et le permet encore dans le cadre exceptionnel de la Crise sanitaire.
Désormais, le maire de St Denis prétend ’qu’il ne peut rien faire’, alors pour organiser leur défense juridique, les agents vacataires de la mairie de Saint-Denis sont invités à venir avec leur contrat de travail pour réfléchir à une riposte collective ; et le rdv est donné à 13h30 devant la mairie de Saint-Denis, métro St-Denis Basilique

à partir de 13h30, le département de sociologie de l’université de Nanterre poursuit sa journée d’étude sur les IDENTITÉS MIGRANTES DÉFINITIONS, REPRÉSENTATIONS ET LUTTES INTERNES
Depuis la Deuxième guerre mondiale, les phénomènes migratoires semblent s’être accélérés. A partir de la fin des années 1960 la question migratoire est devenue centrale en Europe, dans nombre de travaux littéraires, scientifiques et politiques. Selon l’Organisation Internationale pour les Migrations, les études sur la migration et la mobilité « montrent que la migration est en grande partie liée aux transformations économiques, sociales, politiques et technologiques mondiales qui affectent un large éventail des questions politiques hautement prioritaires ». Aujourd’hui, le total des migrants internationaux est estimé à 272 millions (3,5% d’une population mondiale de 7,7 milliards, c’est-à-dire, 1 personne sur 30 : d’après l’OIM).
Dans ce contexte, cette journée d’étude entend s’intéresser à l’évolution des politiques migratoires au sein des Etats qui attirent un grand nombre de migrants et de demandeurs d’asile ainsi que les institutions nationales et supranationales, en questionnant l’hétérogénéité de la catégorie ’migrant’.
Il s’agira aussi de s’intéresser à La question de l’immigration qui s’est imposée ces dernières années avec force dans le débat public....à grand renfort de théories nauséabondes comme celle « du grand remplacement » (élaborée par l’idéologue d’extrême droite Renaud Camus). Cette journée d’étude analysera la manière dont les migrants s’emparent de ces propos à leurs égards et construisent de nouveaux discours les concernant.
avec au programme cet aprem, à partir de 13h30 : la PROJECTION EN LIGNE DU FILM BARIZ (PARIS) : LE TEMPS DES CAMPEMENTS suivi d’une discussion autour du film, puis des discussions autour des REPRÉSENTATIONS ET des CATÉGORISATIONS DE L’EXPÉRIENCE MIGRATOIRE
et si vous voulez suivre cette journée d’étude en ligne, il faut vous inscrire en envoyant un mail à : orgaconf.projet.tut.parisnanterre@gmail.com

à 14h, Occupation Odéon propose une agora spéciale Commune de Paris, avec Ludivine Bantigny et Mathilde Larrère, et en musique avec les Brigades Louise Michel et Gabi.
alors rdv à 14h devant le théâtre de l’odéon, métro Odéon

de 14h à 17h, le séminaire sur les ’Approches Contemporaines de la Mémoire’ propose une séance virtuelle consacrée aux ’Espaces et mémoires : la douleur à l’épreuve de l’oubli’
et si vous voulez suivre cette séance, rdv à 14h sur :
https://us02web.zoom.us/j/89822912988?pwd=em5wbXQ4SHFZK1N1REZIdnNmRlhNdz09
ID de réunion : 898 2291 2988
Code secret : 588204

De 17h à 18h30, le webinaire « Poli(cri)tique » organisé par l’association française de science politique se poursuit avec une séance virtuelle consacrée à la Convention Citoyenne pour le Climat.
Après un an de débats et de travail, la Convention Citoyenne pour le Climat a remis au gouvernement ses 149 propositions pour lutter contre le changement climatique. Initiative exceptionnelle de par sa composition (150 citoyennes et citoyens tiré.e.s au sort), sa gouvernance – censée garantir son indépendance vis-à-vis de l’exécutif –, et la promesse présidentielle de mettre en œuvre ses recommandations « sans filtre », et d’organiser un referendum, la CCC a fait couler beaucoup d’encre.
Quels sont à ce jour, les résultats concrets de la CCC ? N’a-t-on pas qualifié la CCC un peu trop vite d’expérience démocratique inédite ? Comment évaluer le succès ou non de cette entreprise ? Peut-on et doit-on distinguer l’intérêt de ce processus de ces résultats, plus mitigés ?C’est à ces questions que tenteront de répondre : le politiste Loïc Blondiaux, de l’université Paris 1 qui a notamment été membre du comité de gouvernance de la Convention Citoyenne pour le Climat, la politiste Alice Mazeaud, de l’Université de La Rochelle, et co-autrice (avec Magali Nonjon) de l’ouvrage Le marché de la démocratie participative (Editions du Croquant, 2018), et le politiste Simon Persico, de Sciences Po Grenoble, et co-auteur (avec Florent Gougou) de l’essai « Décider ensemble. la Convention Citoyenne pour le Climat et le défi démocratique », La Vie des idées, 29 mai 2020.et si vous voulez suivre cette visioconf, il faut vous inscrire sur : cliquez ici

De 17h à 19h30, le séminaire ’Migrations, Ethnicité, Santé’ se poursuit avec une séance virtuelle autour de Caroline Desprès (du Laboratoire d’éthique médicale) qui reviendra sur la ’Différenciation, et la discrimination dans les soins en pratique médicale libérale’
et si vous voulez en discuter avec elle, il faut vous inscrire via : https://u-paris.zoom.us/meeting/register/tZwud-mgrz8uGt2KyF2NfTJoX2NWG3qp50RZ 

à 18h, le séminaire Co-Polis ’Co-production sociale de la ville et recherche citoyenne. Regards croisés sur les quartiers populaires et précaires en France et au Brésil’ se poursuit avec une séance virtuelle consacrée aux expériences brésiliennes de mutirão et d’autogestion dans la production du logement
et si vous voulez suivre ce séminaire, il faut vous inscrire : https://framaforms.org/seminaire-public-de-lanr-copolis-1604763020?info=republished

à 18h30, Les amis du monde diplomatique Rennes proposent une visioconférence sur Les brevets, comme obstacle aux vaccins pour tous
et si vous voulez suivre cette visioconférence autour de Frédéric Pierru, et de son article publié dans Le Monde diplomatique de mars 2021, rdv à 18h30 sur : [https://us02web.zoom.us/j/88586044577?fbclid=IwAR0dkYVHPYsxdaxlAy6eh1K8tq-eU39q2WIXjhm0lVl1-3Y8R_ejMYzxwKk]

à 18h30 aussi, la Convention citoyenne pour le climat, l’organisation Wild Legal et le collectif Or de question organisent une réunion publique en ligne pour discuter de l’enjeu de Faire de l’écocide un crime, et rendre justice aux victimes
Algues vertes, boues rouges, agents oranges ... les victimes humaines et non humaines attendent toujours d’obtenir justice ! Mais avec la soi-disant innovation gouvernementale du “délit d’écocide” ils ne l’obtiendront pas.
Car ce délit, conditionné par la preuve de l’intention de l’auteur de commettre le dommage, limité à des dommages écologiques d’une durée de plus de 10 ans, dépendant du droit administratif et, de surcroît, restreint aux seules cas de pollutions, n’a que très peu de chances d’aboutir à des condamnations. Le champ d’application de cette nouvelle incrimination se réduit donc à peau de chagrin.
Dans le cadre de l’examen de la Loi Climat : les député.es vont bientôt se pencher sur la question de l’écocide, aussi pour donner la parole à des témoins d’écocide et qu’ils attestent de l’avancée que permettrait l’inscription de ce crime dans notre droit pénal comme le propose les membres de la Convention citoyenne pour le climat et Wild Legal, ces organisations proposent d’en discuter avec :
▪️Yves Marie Le Lay de l’Association Sauvegarde du Trégor mobilisé contre les algues vertes
▪️Tran To Nga, victime de l’agent Orange et Tom Nico, membre du Collectif Vietnam Dioxine
▪️Jean Ronan Le Pen de l’association ZEA engagé contre la pollution industrielle des boues rouges de Gardanne
▪️Guy Kulitza, membre de la Convention citoyenne pour le climat défenseur de la reconnaissance du crime d’écocide dans la Loi Climat
▪️Michel Dubouillé, porte parole du collectif Or de question engagé contre l’industrie minière en Guyane
▪️et Un.e représentant.e des collectifs citoyens anti chlordécone
et si vous voulez suivre ce live facebook, rdv à 18h30 sur la page de Wild Legal : https://www.facebook.com/wildlegalfrance

à 18h30 encore, le Centre Arabe de Recherches et d’Etudes Politiques de Paris propose un webinaire sur les Dix ans de stratégie russe en Syrie
La Russie est régulièrement donnée pour la grande gagnante de la guerre en Syrie. Dix ans après le début de la révolution pro-démocratie, le Kremlin a-t-il vraiment remporté la partie ? Cet anniversaire est l’occasion de revenir sur les enseignements diplomatiques, militaires et politiques de la stratégie russe en Syrie, et de son expansion dans l’ensemble du Moyen-Orient. Avec son activisme inébranlable en faveur du régime de Damas, Moscou se positionne désormais au cœur de la recomposition géopolitique en cours dans cette région centrale pour l’évolution de l’ordre international.
Et si vous voulez en discuter avec le politiste Julien Théron, co-auteur, avec Isabelle Mandraud, de Poutine, la stratégie du désordre, paru chez Tallandier, rdv à 18h30 sur : https://bit.ly/39OxYlT

à 18h30 toujours, l’ IRIS - Institut de relations internationales et stratégiques propose un webinaire sur Joe Biden et le Moyen-Orient : infléchissements, ruptures, ou effets d’annonces ?
Trois mois après son accession à la Maison Blanche, Joe Biden a manifesté à plusieurs reprises sa volonté de modifier la politique des États-Unis au Moyen-Orient. Qu’il s’agisse du nucléaire iranien, des relations avec l’Arabie saoudite, du conflit israélo-palestinien, du chaos yéménite, ou encore des relations avec la Turquie… nombreux sont les dossiers sur lesquels le nouveau président semble décidé à marquer sa différence avec son prédécesseur. Pour autant, s’agit-il d’une réelle refondation de la politique régionale de Washington ?
C’est à cette question que tenteront de répondre :
la sociologue Amélie Myriam Chelly
le politiste Philip Golub, professeur de relations internationales à l’Université américaine de Paris
et le journaliste Dominique Vidal,
rdv donc à 18h30 sur : https://my.eudonet.com/XRM/frm...=AT21oxDhzRnRFZuRuvLgAxw646ZSzBDreylEwjccIFWCCKD_4pijQMah3s20TzTuUBMR-D6Z5ik8n_aX48mj_6VEHNjcnkvFgCdKeTiWijlXTtOrnO__YedqGc1uj6Ab9lHy8JOu29zb51DrcSMr9NfO]

à 19h30, Alternatiba Paris et La base organisent une visioconférence intitulée : Nous ne respirons pas le même air ! - Pollution de l’air et justice sociale
Aujourd’hui, à Paris, ce sont 2 500 décès prématurés par an qui sont causés par la pollution de l’air et pourraient être évités. Ce sont plus de trois enfants sur quatre qui respirent un air toxique en France.
Nous savons que le trafic routier est l’une des principales causes de la pollution de l’air dans nos villes. Mais quels sont véritablement les impacts de la pollution de l’air sur notre santé ? ️Sommes-nous tou.te.s égaux face à ce mal invisible ? Et surtout comment peut-on agir pour changer les choses ?
C’est à ces questions que tenteront de répondre :
Vincent Bezaguet et Maïder Olivier de la campagne La Rue Est À Nous ;
Sophie Perroud, coordinatrice du plaidoyer au sein de l’alliance européenne Health and Environment Alliance (HEAL), spécialisée sur le lien entre santé et environnement
Sandra Cerqueira, parent d’élève mobilisée contre la pollution de l’air autour de l’école Lesseps dans le 20e arrondissement
et Olivier Blond, président de l’association Respire qui milite pour l’amélioration de la qualité de l’air en France,
et si vous voulez en discuter avec eux, rdv à 19h30 sur : https://www.facebook.com/AlternatibaParis

à 20h30, le collectif Feminists in the City propose une visioconférence sur L’émancipation féminine par le vêtement
La mode n’apparaît pas forcément au départ comme un sujet féministe et pourtant depuis quelques décennies, les études se multiplient sur le sujet.
Dans cette visioconférence, Marine Chaleroux, historienne de l’art, montrera comment le vêtement est devenu un enjeu d’émancipation pour les femmes, que ce soit par le port du pantalon, par l’apparition de nouveaux vêtements comme la mini-jupe ou encore par l’allègement des sous-vêtements. 
Et si vous voulez en discuter avec elle, rdv à 20h30 sur le site internet : www.feministsinthecity.com

RDV CULTURELS

et cet appel à financement participatif d’abord, lancé par l’1consolable qui anime Rap au Logis sur Fpp, pour son projet : Le droit au Bruit
Le Droit Au Bruit c’est le fruit de la rencontre du rappeur indépendant L’1consolable avec le beatmaker Tideux, talentueux compositeur du collectif breton Tamahagané Clan, qui signe ici toute la composition musicale de l’album.
Le Droit Au Bruit c’est un cri musical. Un cri empreint des voix que certains voudraient faire taire, et que d’autres feignent de ne pas entendre, celles des dominé.e.s s’insurgeant contre le sort qui leur est fait.
Le disque est aussi une ôde à la soul des 70’s. Il y est question de la brutalité quotidienne du capitalisme, comme de la réduction au silence de ceux et celles qui en font les frais, de l’effet que cela fait, de la violence spéciste sous toutes ses formes, de l’ambivalence de L’espoir, et puis de fuite, d’hommage aux luttes et musiques passées, ou encore de poésie et d’astrophysique.
Le Droit Au Bruit entend faire d’autant plus de bruit que les voix qui le scandent sont nombreuses : Kimo, Res Turner, Skalpel, ou encore Nada viennent ici et là adjoindre la leur à celle de L’1consolable.
Le disque doit sortir au printemps sous la forme d’un DIGIPACK 14 titres accompagné d’un livret avec les textes, le tout signé de la main habile de Sylvain Bec ;
et si vous voulez aider au financement du projet, rdv sur : https://fr.ulule.com/le-droit-au-bruit-lp-de-l1consolable-et-tideux/

à 18h30, l’Atelier Corps, genre, arts propose une rencontre en ligne avec l’artiste Hélène Fromen, pour une lecture performée virtuelle de Mon trouble dans le genre, comment je l’ai dessiné
Cette lecture performée est basée sur la pratique mais aussi sur la recherche menée par Hélène Fromen dont la pratique se situe à la rencontre du dessin, de la performance et de l’action in situ et collective, qu’elle mène dans l’atelier Modèle vivant.e., un Atelier transféministe créé en 2019 pour ouvrir un espace de dessin aux personnes queer, non-binaires, racisé.es, précaires.
Cet atelier vise ainsi à contribuer à la représentation des corps minorisés ou considérés dissidents.
Et si vous voulez participer à cet atelier, il faut vous inscrire sur : https://framaforms.org/helene-fromen-modele-vivante...=AT26NiLdJPboFJVhEEwZEvZRKeVP4Y1cTXwh6hhZlW_dEdsceCC_jN-uAHYeoKGuiXT2MIuql0BiKkyTJV3SuXhN1PzU5a-Y8Gq2kdXgXIKGfPmlWNhnTBzVbswQtFWHlhtqvVlSP9DWz2AD_p6mUdfH]

à 20h, l’association des Politistes Sorbonne propose une visio-Conférence sur : Le rap, comme alternative à la scène politique traditionnelle ?
Il s’agira de revenir sur l’influence politique du rap sur l’engagement de la jeunesse et de s’interroger sur le rap en tant qu’espace politique à part entière, en s’interessant aux évolutions et à l’avenir du rap.
Et si vous voulez suivre cette visioconférence avec :
- le rappeur Médine Zaouiche
- et la sociologue Marie Sonnette : auteure d’une thèse sur « les manières de faire du rap : pratiques artistiques, pratiques politiques ».
rdv à 20h sur : https://forms.gle/oVRG2azgPmy4uUrs9

à 23h, l’université du Québec à Montréal propose une rencontre en ligne avec le centre artistique Articule pour une discussion collective en ligne autour des pratiques organisationnelles anti-oppressives
Articule est un centre d’artistes à Montréal qui propose notamment une base de données et de ressources sur les luttes anti-racistes et si vous voulez discuter des pratiques anti-oppressives avec eux, il faut vous inscrire en envoyant un mail avant ce soir à : aemdm@courrier.uqam.ca

Musique : Marcel Khalife-Rita

Agenda 13042021

Documents joints

Aujourd'hui, on sera au téléphone avec June de (...)