Agenda Fpp 9 avril

vendredi 9 avril 2021
par  Julie agenda

samedi à 14h, la coordination antifasciste francilienne qui regroupe la Jeune Garde Paris,le Collectif Paris Queer Antifa , La Horde le Comité pour Clément, l’Union Communiste Libertaire (groupes Grand-Paris-Sud, Saint-Denis, Montreuil), CLAP, Gilets jaunes intermittents chômeurs et précaires, Solidaires Paris, Solidaires étudiant·e·s et Solidaires Lycéen·e·s, ou encore la CNT ETPRECI75, le collectif des Juives et Juifs Révolutionnaires, et l’Initiative des étudiant-e-s, travailleurs et travailleuses grecques à Paris organisent une manifestation pour contrer l’extrême droite et La manifestation est autorisée par la préfecture !!!!!  
Face à l’extrême droite, il faut une riposte antifasciste sociale ! En effet, La lutte face à l’extrême droite ne se résume pas à la dissolution de Génération Identitaire ... A côté de GI, il existe une multitude d’autres groupes, comme les Zouaves Paris, responsables de multiples agressions sur des personnes racisées, ou des lieux et cortèges militants, l’Action Française, le collectif féminin raciste et identitaire Némésis ou encore la Cocarde étudiante qui est de plus en plus active dans les universités et qui tente de s’inviter dans les manifestations étudiantes.
Le Rassemblement National (RN) est aujourd’hui représenté dans les institutions avec des sièges à l’assemblée et plusieurs mairies, et conforte sa position de ’deuxième parti’ de France dans les sondages. Les élections régionales à venir continuent de le montrer : le RN est désormais présent dans les grands médias avec un temps d’antenne important, traité comme un parti ’classique’, et toutes les échéances électorales semblent maintenant à sa portée.
Une portée qui semble d’ailleurs souhaitée par une majorité présidentielle qui, dans la perspective de 2022, donne une place de choix à son ’meilleur ennemi’ idéal. Meilleur ennemi qu’il qualifie de ’trop mou’ sur ses propres thématiques historiques d’une part, tout en s’offusquant de l’autre qu’une partie de l’électorat soit lassée de jouer le jeu d’une démocratie sans choix.
Plus inquiétant encore, les idées d’extrême droite sont reprises par des partis dits ’libéraux’ ou ’sociaux-démocrates’, souvent pour des raisons électoralistes, mais parfois de proximité idéologique.
Avec un gouvernement qui réprime violemment les mouvements sociaux et tente de protéger coûte que coûte ses policiers avec une loi dite ’de sécurité globale’. Qui diabolise encore plus la communauté musulmane avec une loi dite ’contre le séparatisme’. Un ministre de l’éducation et une ministre de l’enseignement supérieur qui reprennent le terme ’islamo-gauchisme’ popularisé par l’extrême droite et demandent une enquête sur les contenus enseignés à l’université.
Il faut prendre acte de cette situation, et reconstruire un front antifasciste large, incluant des collectifs spécifiques, des organisations syndicales et politiques....et ne plus laisser à l’extrême droite ni la rue, ni l’espace médiatique.
Et pour commencer rdv donc demain à 14h au métro Château D’eau

Agenda du 2021-04-09

À partir de 12h, Nanterre VNR en lutte organise une AG et un rassemblement pour exiger le rétablissement des droits étudiants en matière de Compensation, rattrapages, et semaines de révisions...
le rdv pour l’AG est en ce moment devant le bâtiment DD (Rouch) et le rassemblement est prévu à 13h devant le bâtiment B (Grappin), sur le site de Nanterre, dont l’entrée se fait par le 200 avenue de la République, RER A Nanterre-Université
et si vous voulez les soutenir, une pétition circule : https://forms.gle/rY7DU1SxLywdqZer7

de 12h à 14h, la Maison des Sciences de l’Homme, MSH-Alpes poursuit son séminaire ’Société et souveraineté’ avec une séance virtuelle consacrée à la ’Critique institutionnelle et lutte de classe à bas bruit. Interroger la notion de ’souveraineté populaire’ au regard du mouvement des gilets jaunes’avec des membres du collectif d’enquête sur les Gilets jaunes des agglomérations lyonnaises et stéphanoises.
La mobilisation des gilets jaunes a été l’occasion de nombreux commentaires médiatiques et politiques. Certains d’entre eux considéraient cette mobilisation comme la marque d’un « souverainisme populaire ». Pour d’autres, ce mouvement social marquait le retour au premier plan de la lutte des classes. Derrière ces commentaires, l’enquête de terrain permet d’apprécier, de manière localisée et circonstanciée, le sens que les acteurs donnent à leur mobilisation. En revenant sur une enquête collective menée sur des ronds-points des agglomérations lyonnaises et stéphanoises il s’agira de montrer l’hétérogénéité des positions et prises de positions qui caractérisent ce mouvement social.
Et si vous voulez en discuter avec le Collectif d’enquête sur les Gilets jaunes des agglomérations lyonnaises et stéphanoises , il faut vous inscrire en envoyant un mail à : msh-communication@univ-grenoble-alpes.fr

À 13h30, le syndicat Sud CT de St-Denis lance les vendredis de la colère à St-Denis pour protester contre la réfomre de l’assurance chômage
et le rdv est donné à 13h30 devant la mairie de St Denis, métro st-Denis Basilique

les Brigades de solidarité populaire du 18ème ouvrent leur point de collecte-distrib de nourriture et produits d’hygiène aujourd’hui de 14h à 18h
et c’est au poulpe, 4 bis rue d’Oran.

Et de 18h30 à 20h, les BSP organise un ATELIER de rue d’EDUCation POPulaire auprès des exilé.es qui attendent un hébergement pour la nuit
Et si vous voulez les rejoindre, rdv à 18h30 à la porte d’Aubervilliers

de 14h à 17h, le séminaire du Groupe d’Etudes et de Recherche Permanent sur l’Industrie et les Salariés de l’Automobile se poursuit, avec une séance viruelle autour de Quentin Belot (ENS Paris-Saclay) qui reviendra sur : « L’abstraction financière, comme corollaire des recompositions industrielles de long terme, à partir du cas PSA »
et si vous voulez en discuter avec lui, rdv à 14h sur : https://us02web.zoom.us/j/82197214852?pwd=N0pSQ0EzZk9zNCt4ZExQVEJNY2ozQT09
ID : 821 9721 4852

Passcode : GERPISA263

de 15h à 17h, la permanence Santé et Conditions de Travail sera ouverte à la BDT de Paris
pas besoin de prendre rdv mais si vous préférez un rdv par visio, vous pouvez les contacter par mail à : permanence@neplusperdresaviealagagner.org
et pour aller à la permanence c’est cet aprem, à partir de 15h à la BDT, 3 rue du Château d’Eau, métro République

à partir de 16h le collectif de la place Sainte-Marthe qui lutte contre la gentrification du quartier propose un apéro-discussion
et si vous voulez apéroter avec elleux, ça commence à 16h au local du H qui se trouve au 18 de la rue Jean et Marie Moinon, métro Colonel Fabien

à 16h, les Ateliers du Temps libre proposent un atelier informatique en ligne
Cet atelier s’adresse aux débutants pour apprendre à :

demain, à partir de 10h et jusqu’à 18h, l’association Ressources Alternatives, La Maison Ouverte et La Fabrik coopérative proposent une formation intitulée ’S’engager sans s’épuiser’  
L’engagement fait partie de la vie de beaucoup d’entre nous. Que ce soit à travers l’engagement dans une association, un collectif, pour défendre une cause locale ou plus large : environnement, antisexisme, justice sociale, lutte contre les violences policières et les discriminations de toutes sortes... Bref, les combats à mener sont vastes et innombrables, si bien qu’on peut facilement se laisser dépasser par l’ampleur de la tâche. Le phénomène est d’autant plus important qu’on se sent ’dévoué’ à la cause si bien qu’on vient facilement à ne pas prêter attention aux dysfonctionnements, à s’oublier, voire à épuiser totalement nos forces...
D’autant que ces efforts sont accentués par des problématiques qui traversent à la fois nos organisations et nos vies : baisse des financements, Crise Sanitaire, enchaînement des réformes néo-libérales, auto-exploitation, individualisation des problèmes collectifs, précarité, évènements familiaux, manque de reconnaissance, conflits, départ de membres, charge de travail qui augmente, etc..
Aussi, le stress, la fatigue, le découragement et le burn-out sont des sujets qui s’immiscent de plus en plus souvent dans nos organisations.
Pourtant, à côté de ça, il y a aussi des tas de bonnes raisons de s’engager. Alors comment perdurer, continuer à renouveler les efforts, tout en se préservant et en y prenant du plaisir ?
Inspirée du concept de l’activisme soutenable et basée sur les outils et méthodes de l’éducation populaire, cette formation propose d’échanger sur nos expériences d’engagement, d’identifier ce qui nous épuise mais aussi ce qui nous motive et nous donne envie de persévérer et de prendre soin de soi et des autres dans la lutte.
Et si vous voulez participer à cette formation, il faut vous inscrire en envoyant un mail à : formation@ressources-alternatives.org
et ça se passe donc demain de 10h à 18h à La Maison Ouverte, 17 rue Hoche, à Montreuil, Métro Mairie de Montreuil

Demain matin à 10h30, une MANIFESTATION CONTRE LE LICENCIEMENT DE VINCENT, SALARIÉ DE LA POSTE est organisée
La Poste a voté le licenciement à l’encontre de Vincent Fournier, syndicaliste à la Poste dans les Yvelines depuis de nombreuses années et l’une des figures de la résistance aux réorganisations et aux suppressions d’emplois dans le département. Elu en CHSCT, en Comité Technique et en commission consultative paritaire, la Poste tente de se débarrasser de Vincent mais devra pour ça obtenir l’autorisation de l’inspection du travail.
Alors pour exiger le maintien de Vincent dans ses fonctions, une manif est organisée demain matin à partir de 10h30 et le rdv est donné à la gare de Saint Quentin en Yvelines (RER C, ligne N) pour une manif jusqu’à la direction opérationnelle de la Poste des Yvelines

demain de 12h à 14h, le point de collecte des brigades de solidarité populaire de Montreuil sera ouvert
et c’est dans le local de l’AERI au 57 rue Etienne Marcel, à montreuil

demain à 13h, les TUI France organisent leur 6e- Réunion Nationale de lutte contre les suppressions d’emploi
Avec 884 plans de licenciements collectifs depuis mars et plus de 100 000 ruptures de contrats liées à un plan de licenciement, le patronat accélère son offensive : la pandémie est décidément une aubaine pour les directions d’entreprises du public comme du privé pour supprimer des emplois comme jamais. Et ceci avec l’aide d’un gouvernement qui ne lésine pas sur les moyens : 86 milliards ont été déboursés par l’État en 2020, dont 12 seulement pour la santé, et 2 milliards pour les ménages les plus pauvres… tout le reste pour le patronat ! Sans compter les plus de 8 milliards pour les exonérations de cotisations sociales. Cette offensive ne reste pas sans réponse. Les salariés résistent dans de nombreux secteurs, souvent isolées et loin de l’œil des grands media.
Les occupations de théâtre, la mobilisation contre l’assurance chômage trouvent une résonance nationale, et font ressortir le besoin de regrouper les forces pour s’affronter au gouvernement.
En octobre dernier, la CGT TUI touché par un massacre social avec plus de 600 licenciements, lançait un appel à manifester de l’Assemblée Nationale au siège du MEDEF avec un collectif d’entreprises du privé comme du public pour une manifestation le 23 janvier avec un seul mot d’ordre « l’interdiction des licenciements ». Malgré le couvre-feu, cette manifestation a montré qu’il était possible de répondre collectivement !
Mais Pour inverser la tendance et durcir le rapport le force : il faut regrouper un maximum de forces. C’est pourquoi les TUI France proposent une rencontre nationale des équipes militantes des entreprises en lutte contre les suppressions d’emplois du public comme du privé. Et si vous voulez y participer, il faut envoyer un mail à contact.appeldestui@gmail.com et ce sera samedi entre 13h et 16h sur zoom.

Samedi aussi à 13h, un Big Band XXL en soutien aux occupations est organisé devant le théâtre de l’Odéon
si vous voulez participer à ce Big Band ouvert à toutes et tous,il faut vous inscrire via : https ://framadate.org/NwqNdUe7au9PxaqP

demain à 14h, Vive la Commune et les GJ de Montreuil organisent une déambulation communarde dans le 20ème pour rendre femmage aux femmes connues et inconnues de la Commune, de Gambetta à Ménilmontant.
Au programme : chorales et collage au gré de la promenade
et le rdv est donné à 14h devant l’hopital Tenon, rue de la Chine, pour une bllade qui fera : Gambetta > rue des Pyrénées > Rue de Ménilmontant > Rue des Amandiers > rue de Ménilmontant > place Maurice Chevalier

demain à 14h aussi, plusieurs groupes de GJ, parmi lesquels Force Jaune, organisent un rassemblement pour la Liberté
et le rdv est donné à 14h sur la place Joachim du Bellay

demain à 14h toujours, la MOBILISATION InterPro du 91 organise une manifestation pour léducation
et le rdv est donné à 14h sur la Place Des Droits De L’homme, en face de la sortie principale de la gare RER d’Évry Courcouronnes.

à 15h demain, l’association la PAZ organise un rassemblement devant LA FERME TROPICALE pour protester contre la marchandisation des animaux tropicaux
et le rdv est donné à 15h devant la Ferme Tropicale qui se trouve au 54 Rue Jenner, dans le 13è

demain à 15h, le Comité Marche du 23 Mai 1998 organise une visioconférence sur Les traites négrières dans les Mascareignes : le rôle de la Cie des Indes Orientales (1664-1767)
L’historiographie estime aujourd’hui à 360.000 le nombre de personnes déportées légalement et illégalement dans les iles Mascareignes (Maurice, La Réunion et Rodrigues) entre la fin du 17e et le milieu du 19e siècle. Étendues à tout le pourtour de l’océan Indien, espace distinct à bien des égards de celui de l’Atlantique, ces traites négrières reposent d’abord sur des modes spécifiques de capture et de transport des populations africaines, malgaches, indiennes et malaises. Dans un premier temps (1764-1767), elles s’appuient sur des relations commerciales singulières entretenues par les élites autochtones d’une part et les agents de la Compagnie des Indes Orientales ou des négriers « interlopes » d’autre part, non sans avoir été révisées au fil du temps selon le poids économique et militaire des uns et des autres.
Et si vous voulez suivre cette visio-conférence avec l’historien Bruno Maillard, rdv demain à 15h sur : https://zoom.us/webinar/register/8916144647659/WN_aMGz96R6Qkysy84T_o4I3

alors que le juge des référés de la cour d’appel administrative de paris vient de prononcer une suspension partielle de l’autorisation environnementale du cluster des médias, le MNLE 93 et nord-est parisien appelle à poursuivre la mobilisation contre l’urbanisation et la construction sur l’Aire des Vents du Parc Georges Valbon
et si vous voulez défendre le parc de la courneuve comme bien commun, le rdv est donné dimanche à 11h30 sur l’Aire des Vents, par l’entrée Rabelais côté Dugny et c’est accessible en bus 133 ou 249 jusqu’à l’arrêt Albert Chardavoine

à partir de 12h, dimanche les Brigades de Solidarité Populaire de Ménilmontant organisent un repas solidaire et une collecte pour aider les étudiantes et étudiants à faire face à la précarité
et ça se passe dimanche à partir de 12h sur l’Esplanade Roger-Linet, métro Couronnes

dimanche à 13h, le Marbré poursuit ses AG publique hebdo
rdv donc ce dimanche encore à 13h pour l’AG, au 39 rue des deux communes à Montreuil.

dimanche à 15h30, le Conseil National de la Nouvelle Résistance organise une visioconférence sur la CRISE SANITAIRE : quelles leçons ? comment refonder notre système public de santé ?
Et si vous voulez en discuter avec :
- André Grimaldi, Professeur émérite au CHU Pitié-Salpêtrière (Paris), auteur de Santé : Urgence aux éditions Odile Jacob,
- Didier Ménard, médecin généraliste, Président de La Place santé, auteur de Pour une médecine sociale aux éditions Anne Carrière
- Pierre Schwob-Tellier, infirmier aux urgences de l’hôpital Beaujon (Clichy) et membre du collectif Inter-urgences
il faut demander le lien zoom en envoyant un mail à : communication@cnnr.fr

dimanche à 17h, l’association ‎Souria Houria organise un débat en ligne avec la géographe Leïla Vignal, maître de conférences à l’université de Rennes 2, qui reviendra sur les politiques de guerre, de destruction, d’urbicide, de déplacement des populations et sur la fragmentation du territoire syrien.
Et si vous voulez en discuter avec elle, rdv dimanche à 17h sur le lien zoom que vous retrouverez avec les codes sur le site de l’agenda : https://us02web.zoom.us/j/81774473788...
Meeting ID : 817 7447 3788
Passcode : 338473

dimanche à 17h30, la coopérative de garde d’enfants les Tipis Volants organise un débat en ligne autour de la question : “L’Etat est-il l’ami des enfants ?’  
Depuis une décennie, l’Etat fait preuve d’un volontarisme particulièrement énergique en matière de réglementation de la vie des enfants : Abaissement de l’âge de l’instruction obligatoire, renforcement des contrôles sur l’Instruction en Famille et les écoles hors contrat, les mesures visant à protéger les enfants, notamment des dérives sectaires et de l’intégrisme, se multiplient.
Pourtant, nombreuses sont les voix qui aujourd’hui s’élèvent contre ce qu’elles considèrent comme des attaques à la liberté éducative et pédagogique.
Que faut-il penser de ces mesures de protection des enfants qui sont aujourd’hui prises ? L’Etat agit-il réellement avec pour priorité “l’intérêt supérieur de l’enfant” ? Ou assiste-t-on à un glissement autoritaire dangereux ?
C’est à ces questions que tenteront de répondre : Daliborka Milovanovic, Claudia Renau et Yessa Belkhodja, qui participent à la lutte contre la loi “confortant le respect des principes de la République” et si vous voulez en discuter avec elles, il faut vous inscrire via :https://docs.google.com/.../1FAIpQLScWK7gJGAR.../viewform.. .

Dimanche à 18h30, le collectif Feminists in the City propose un webinaire sur Les origines de la domination masculine  
Pourquoi une hiérarchie s’est-elle greffée sur la différence sexuée ? Pourquoi cette hiérarchie s’exprime-t’elle de façon variée mais universelle au sein des sociétés humaines ? Comprendre ses fondements peut-il nous aider à dissoudre cette hiérarchie ? 
C’est à ces questions que tentera de répondre l’anthropologue Marie Serre, en s’appuyant sur les travaux de Françoise Héritier qui a consacré sa carrière à ces questions et élaboré des outils puissants pour penser le féminisme.
Et si vous voulez en discuter avec elle, rdv dimanche à 18h30 sur le site internet : www.feministsinthecity.com

rdv culturels

à partir de 15h, le Festival Ciné-Palestine et l’Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman, en partenariat avec le séminaire « Penser l’expérience palestinienne » de l’EHESS proposent un Ciné-Club avec une Rétrospective Jocelyne Saab
Avec au programme, la projection de :
LE FRONT DU REFUS, réalisé en 1975 : un docu dans lequel Jocelyne Saab filme des adolescents, de seize à vingt-deux ans, qui s’entraînent dans une base secrète souterraine, à devenir des commandos-suicides.
LES ENFANTS DE LA GUERRE, réalisé en 1976, Quelques jours après le massacre de la Quarantaine, dans un bidonville à majorité musulmane de Beyrouth, Jocelyne Saab suit et rencontre les enfants rescapés, marqués par les visions horribles des combats qui se sont déroulés sous leurs yeux.
LE BATEAU DE L’EXIL, réalisé en 1982 , un docu dans lequel la ocumentariste libanaise rend hommage a Yasser Arafat. Après avoir vécu dans la clandestinité à Beyrouth pour échapper aux Israéliens, le chef de l’OLP a quitté le Liban pour un nouvel exil en Grèce puis en Tunisie. Dans ce documentaire : Il parle de son destin et de l’avenir de l’OLP.
Et si vous voulez découvrir ou redécouvrir ces documentaires de Jocelyne Saab et en discuter Mathilde Rouxel qui en a assuré la rénovation, rdv donc à partir de 15h sur :
Pour regarder les films, c’est par ici :
Les Bateaux de l’Exil : https://vimeo.com/533044940
Le Front du Refus : https://vimeo.com/533079863
Les Enfants de la Guerre :https://vimeo.com/533156611=AT39o5FV32whszCzRkDaiFoiRySATy98l7AxYQ1oeMZalQyEYvplG0SgkMDIrmVSOXnGRR2zAlulHJ6hiGP1XWzhs6BTBl9GFf8mdzAIdn2pEdM2WjAnV34xHMihAz3UoSJDBVDm9w6xNndLcwJmCL4C]
pour le débat : https://zoom.us/j/92694406152.. .=AT39o5FV32whszCzRkDaiFoiRySATy98l7AxYQ1oeMZalQyEYvplG0SgkMDIrmVSOXnGRR2zAlulHJ6hiGP1XWzhs6BTBl9GFf8mdzAIdn2pEdM2WjAnV34xHMihAz3UoSJDBVDm9w6xNndLcwJmCL4C]

à partir de 16h, La Maison de l’Ecologie et de la Résistance de Cachan vous ouvre ses portes pour le vernissage de l’expo FeminiNe faits miniMes proposée par Dounia T.
Et si vous voulez découvrir cette exposition de tableau autour d’un projet artistique portant sur les femmes victimes de violences et féminicides, rdv donc à 16h pour le vernissage. Ça se passe à la Maison de l’écologie et de la résistance qui se trouve au 12 rue Gallieni à Cachan, RER B : Arcueil-Cachan

à 19h, l’Institut Culturel Italien de Paris propose une Projection gratuite et en ligne du film : Respiro d’Emanuele Crialese.
Lampedusa est une île perdue au sud de la Sicile, belle et aride, avec sa mer d’un bleu parfait, sa communauté de pêcheurs, ses bandes d’enfants bagarreurs, ses familles solidaires mais jalouses. La vie y est immuable : aussi rassurante qu’étouffante, aussi charmante que cruelle. Grazia est la jeune mère de deux adolescents et d’un jeune garçon. Fantasque, affectueuse et éprise de liberté, sa personnalité s’accommode mal des conventions villageoises...
et si vous voulez découvrir ou redécouvrir ce film qui raconte la rébellion d’une femme trop libre pour supporter le machisme d’une société archaïque, il faut réserver votre place avant 17h via : http://bit.ly/RespiroiIC

dans le cadre de son cycle Pasolini, La Cinémathèque du documentaire à la Bpi- proposent plusieurs projections virtuelles
- ce soir à 20h : elle propose la projection de Les murs de Sanaa réalisé en 1971, et Carnet de notes pour une Orestie africaine réalisé en 1970
- et demain à 20h, elle propose la projection de Pasolini et la forme de la ville réalisé par Pasolini & Paolo Brunatto en 1974, un film court qui dénonce les outrages et ravages urbains et immobiliers, à partir de l’exemple de la petite ville d’Orte dans le Latium ; et la projection de Pasolini, la passion de Rome, réalisé par Alain Bergala en 2013
et si vous voulez voir ou revoir ces films proposés dans le cadre du cycle Pasolini de la BPI, rdv sur la page Facebook de la cinémathèque de la BPI : La Cinémathèque du documentaire à la Bpi

Dans le cadre du festival Cinéma et écologie de Vanves qui se tient cette année en ligne, sur le thème : quelle économie pour un monde écologique ?, plusieurs projections sont prévues :
- aujourd’hui, à 20h30, ce sera la projection de Océans, la voix des invisibles (2016) de Mathilde Jounot
Selon certaines études une consommation trop importante de poissons épuiserait les réserves halieutiques des océans. C’est à partir de ce constat que Mathilde Jounot a démarré son enquête. Pourtant, au cours de ses recherches, la réalisatrice a mis au jour les intentions réelles de certains défenseurs de l’environnement. En exploitant ce thème de la surpêche, des ONG dépendantes de grands groupes financiers utilisent cet argument afin de s’approprier le milieu marin par le biais de réserves naturelles censées protéger la biodiversité. En décryptant le discours de ces organisations il s’agit bien d’investissement et de capital à valoriser dépossédant par là même les États et les populations de leur pouvoir décisionnaire sur leurs territoires maritimes. Au vu de l’état actuel des espèces marines, il s’avère que leur raréfaction supposée ne serait qu’un prétexte permettant la privatisation et l’exploitation des océans. Une mainmise qui de surcroît priverait toujours davantage les petits pêcheurs de l’exercice de leur métier et de leur mission, nourrir l’humanité.
- Et dimanche à 16h ce sera : Tout s’accélère (2015) de Gilles Vernet
La modernité nous pousse à vouloir aller toujours plus vite pour acquérir reconnaissance sociale et biens matériels. Gilles Vernet, ancien trader, témoigne de ce temps qui lui filait entre les doigts jusqu’au jour où il apprit que sa mère était atteinte d’une maladie incurable. Ce fut un déclic devant l’emballement du monde toujours plus prégnant qui nous détourne de ce que nous avons de plus précieux.
Gilles Vernet a abandonné son travail de trader pour devenir enseignant et documentariste. Autre rythme, autre monde où l’apprentissage de l’enfant demande du temps et de la patience. Mais ici comme ailleurs, la compétitivité est devenue force de loi notamment au rythme accéléré des nouvelles technologies. À l’heure de la prédominance d’internet et des écrans, comment échapper à cette frénésie destructrice à plus d’un titre ?
Gilles Vernet a recueilli les réflexions de ses élèves présentées à la lumière des explications de quelques experts venus de différents horizons. Tous nous alertent sur cette urgence et sur le besoin de retrouver des rythmes en adéquation avec la nature humaine. Dans quelle mesure la crise du COVID, avec en particulier l’école à distance et le télétravail, a-t-elle contribué à cette accélération ?
Et si vous voulez voir ou revoir ces films, il faut vous inscrire sur : https://www.imagotv.fr/festival/festival-cinema-ecologie-laruchedevanves

Enfin dimanche à partir de 14h, l’Atelier Corps, genre, arts, propose un atelier d’écriture avec Anna Tje, artiste transdisciplinaire et co-fondatrice de la revue Atayé, autour de son projet Fruits du futur.
Depuis janvier 2020, Anna Tje s’intéresse aux corps-fruits dits ’exotiques’ comme métaphore de corps queer-racisés et anime des ateliers alliant conversation, dégustation collective et écriture créative dans une démarche d’écologie du soin et d’écologie décoloniale.
Avec cet atelier , elle propose une investigation du circuit d’importation et de consommation de produits fruits forestiers non ligneux ’spéciaux’ pour questionner la notion d’altérité et les dynamiques de pouvoir qui s’exercent entre humains et non-humains.
Et si vous voulez participer à cet atelier, il faut vous inscrire : https://framaforms.org/anna-tje-pfnl-importes-fruits-du... ou par mail à : corpsgenrearts@gmail.com

restez branchés sur le 106.3 : à 15h l’émission Tambou Kreyol propose une émission spéciale Mumia For Keziah, avec la diffusion d’un message exclusif de soutien à Keziah Nuissier, adressé par Mumia Abu Jammal, depuis la prison où il est incarcéré depuis 39 ans, et autour de Julia Wright du comité de soutien international à Mumia Abu jammal, Naema Dubo Rainette et Guilaine Sabine du collectif Zero Chlordécone, zero poison, et Ramata Dieng du collectif Vie Volées
RDV à 15h sur Fréquence Paris Plurielle, 106.3 Fm

Agenda du 2021-04-09

Documents joints

OpenDocument Text - 45.8 ko