Agenda des luttes 5 octobre

lundi 5 octobre 2020
par  Julie agenda

Aujourd’hui, on sera au téléphone avec Adrien de la CGT pour parler du rassemblement organisé demain matin par la Raffinerie de Grandpuits devant le siège de Total
après l’annonce de la fermeture de la Raffinerie, les salariés, soutenus par des groupes écologistes comme Youth for Cliimate, organisent un rassemblement demain devant le siège de Total.
rdv mardi 6 octobre, à 9h30, devant le siège de Total à la Défense.

Agenda05102020

et on commence avec cette grève lancée par les agents municipaux de la ville de saint-denis qui protestent contre la réforme du temps de travail et de leurs primes imposée par le maire PS, Monsieur Hannotin.
Les parents d’élèves ont lancé une pétition pour soutenir les ATSEM, les cantinières, les animateurs et animatrices des centres de loisirs, les puéricultrices des crèches, les éducateurs et éducatrices sportifs, les personnels soignants des centres de santé, ainsi que les assistantes sociales qui viennent en aide aux plus démuni.es, bref tous les agents de la Ville qui assurent des services publics au quotidien.
Des enseignements doivent être tirés de la crise sanitaire. Le premier est que nous avons un besoin absolu de ces personnels. Le second est que le travail de ces agents, souvent des femmes exerçant des métiers à forte pénibilité, doit être davantage valorisé et reconnu.
Pourtant, alors que la situation sanitaire et socio-économique se dégrade de jour en jour et que nous avons tous et toutes besoin d’être solidaires et de nous projeter ensemble dans les mois difficiles qui nous attendent, la nouvelle équipe municipale a engagé un bras de fer avec les agents municipaux, en leur imposant une réforme de leur temps de travail et de leurs primes.
Aussi, les parents d’élèves demandent au Maire et à son équipe municipale :
- qu’ils retirent sans délai la réforme du temps de travail et des primes des agents
- et qu’ils tirent toutes les conséquences de la crise sanitaire pour valoriser et revaloriser les personnels.
Pour les soutenir, vous pouvez signer la pétition : https://www.change.org/p/p%C3%A9tition-de-soutien-aux-personnels-municipaux-de-saint-denis-qui-protestent-contre-la-r%C3%A9forme-administrative-de-leur-temps-de-travail-et-de-leurs-primes?utm_content=cl_sharecopy_25069598_fr-FR%3A1&recruiter=169932774&recruited_by_id=8020d3fe-1182-4e53-9321-e3563b30f3c0&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink&utm_campaign=psf_combo_share_initial&fbclid=IwAR26Stt_k8suECXyY4XH9N_BWlYluAHWSya6AcP1Ji6OZbR981IcXB7x2Jg&use_react=false

Des livreurs à vélo se regroupent en coopératives pour s’émanciper d’Uber Eats et Deliveroo
En quête d’indépendance et de meilleures conditions de travail, des livreurs aidés par la fédération CoopCycle misent sur un nouveau modèle. CoopCycle c’est une plateforme de livraison de repas à vélo open-source, gratuite pour les coopératives desireuses de fournir un service de logistique urbaine à taille humaine, et soucieux de l’environnement.
Et si vous voulez les suivre, vous pouvez consulter leur site internet : https://coopcycle.org/fr/

Les brigades de solidarité populaire maintiennent certaines de leurs permanences où elles distribuent encore des colis alimentaires et produits d’hygiène, des masques et du gel hydroalcoolique qu’elles produisent : alors voici les points de collecte et de distribution qui seront ouverts aujourd’hui et demain à Paris et en banlieue :

  • dans le 11eme : une perm sera ouverte au 5 passage du marché, de 14h30 à 18h
  • dans le 13ème : une perm sera ouverte au 25 rue du moulinet de 14h à 18h
  • à Saint-Ouen : la perm de l’épicerie les 3 poireaux sera ouverte jusqu’ à 19h et c’est au 21 rue Saint-Denis
  • à Montreuil : la permanence du local de l’AERI sera ouverte jusqu’à 18h au 57 Rue Etienne Marcel et c’est la cantine syrienne qui régalera ce midi entre 12h et 14h ; et à montreuil toujours la perm Chez Natalia sera ouverte jusqu’à 14h au 68 rue des Ramenas
    demain matin :
  • à Montreuil, la permanence chez Natalia sera aussi ouverte à partir de 11h
  • et demain aussi la permanence de Saint-Ouen au 3 poireaux sera ouverte à partir de 9h

Les consultations en droit du travail à la Bourse du Travail ont repris et se font désormais sur rdv
et pour prendre rdv vous pouvez les contacter du lundi au vendredi
De 8h à 15h30, au : 01 44 84 50 21

depuis 09:00 ce matin et jusqu’à 16:30, la Bibliothèque publique d’information et La Charte des auteurs et des illustrateurs pour la jeunesse organisent des états généraux de l’égalité en littérature jeunesse
Les chiffres montrent les différences de rémunération entre auteurs et autrices jeunesse et le manque de représentation dans les prix littéraires, et témoignent du fait que les femmes ont moins accès aux bourses de création... Tous ces éléments sont autant de signaux d’alerte...et C’est à partir de ce constat que la Charte a souhaité organiser des États généraux de l’Égalité pour dresser un bilan et trouver des moyens d’agir.
Pensés comme une journée d’études, ces États généraux inviteront chaque acteur·rice du secteur à la réflexion pour questionner et débattre ensemble des pistes d’évolution possibles et des moyens concrets pour agir.
Ces États généraux ont vocation à constituer une « premier acte », qui répond à une demande d’impulsion généralisée dans le secteur du livre.
Pour participer à ces états généraux de la littérature jeunesse, il faut s’inscrire sur : Les inscriptions sont ouvertes : prenez votre place en cliquant sur ce lien : https://www.helloasso.com/.../etats-generaux-de-l-egalite...
et pour vous y rendre, rdv jusqu’à 16h30 à la BPI qui se trouve au 19 rue Beaubourg, métro Châtelet.

de 10:00 à 18:30, l’Ordre des avocats de Paris propose des permanences juridiques gratuites
pour trouver les points de rdv des permanences, rdv sur le site internet : www.avocatcite.org

depuis 11:00 ce matin et toute la journée, Extinction Rebellion Ile de France/Paris organise un rassemblement pour protester contre la réintroduction des néonicotinoïdes qui doit être débattue aujourd’hui à l’Assemblée nationale
Les Néonicotinoïdes, c’est un ensemble de sept pesticides neurotoxiques, introduits au début des années 90 dans diverses cultures agricoles (betterave, maïs, coton, blé, colza, tournesol, arbres fruitiers, vignes...). Les effets toxiques du produit touchent non seulement les pollinisateurs (abeilles et autres) mais sont également rémanents dans le sol, les cours d’eau et les nappes phréatiques.
En Europe, on estime à environ 80 % la chute de la population des insectes en moins de trente ans. C’est l’un des socles de la chaîne alimentaire qui s’est effondré. Il est vital de protéger les pollinisateurs, et notamment les abeilles !
En septembre 2018, Macron déclarait son ’engagement pour la biodiversité’ et interdisait l’utilisation des pesticides tueurs d’abeilles. Il reconnaissait donc le danger qu’ils faisaient peser sur la biodiversité et sur l’avenir des citoyens.
Sous la pression des lobbys du sucre – et alors que la France est le second producteur mondial de sucre de betterave et le premier producteur européen de tous sucres confondus (45 000 emplois, une vingtaine de Sucreries, 1 milliard d’euros d’excédent)... le gouvernement veut réintroduire les néonicotinoïdes dans la culture de la betterave sucriere.
Il fait donc le choix de mettre en danger notre avenir et notre sécurité alimentaire, et montre aussi sa faculté de revenir sur ses engagements, entre autres ceux tenus devant les membres de la Convention Citoyenne pour le Climat.
Alors pour protester, XR prévoit plusieurs actions courant octobre et aujourd’hui il organise une action sous le slogan : Bee Alive.
Pour y participer, il faut s’inscrire : https://framaforms.org/bee-alive-1599838266

de 15:30 à 17:30, l’association Paris Animaux Zoopolis organise un rassemblement pour demander la fermeture de la ménagerie du jardin des plantes
Alors que le zoo du Jardin des Plantes de Paris est placé sous la double tutelle du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire et du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, les conditions de captivité y sont déplorables en raison, particulièrement, de la vétusté et de l’exiguïté des installations, bien en dessous des ambitions affichées, de manière générale, par les zoos. Alors pour exiger sa fermeture et sa transformation en un véritable lieu éducatif et scientifique, sans animaux, ainsi qu’un placement des animaux dans des refuges adaptés, l’association la PAZ organise aujourd’hui un rassemblement.
Le rdv est donné à 15h30 sur la place Valhubert, métro Gare d’Austerlitz
et si vous vous voulez signer la pétition lancée par ’association, rdv sur : https://www.mesopinions.com/.../fermons-menagerie.../73759

de 19:00 à 21:00, le syndicat étudiant le poing levé organise une discussion publique sur la gestion sanitaire et la casse de l’Université
La rentrée universitaire se fait cette année sous le signe d’une crise sanitaire et économique qui bouleverse notre avenir.
Même si l’administrateur provisoire considère que ’la rentrée se déroule parfaitement bien’, à Paris 1, les premiers jours de cours ont rimé avec amphis bondés et professeurs débordés. La gestion erratique de la pandémie par le gouvernement se répercute dans les centres d’études. En parallèle, ce qui se dessine c’est une crise économique sans précédent et l’augmentation de la précarité. 1 jeune sur 5 a déjà perdu son travail et le taux de chômage chez les jeunes de moins de 25 ans a déjà augmenté de plus de 29%, cela alors que 20% des jeunes vivent déjà sous le seuil de pauvreté.
Pour discuter des perspectives et organiser la riposte, le syndicat étudiant le poing levé organisé donc cette réunion publique : ça se passe de 19h à 21h au 114 rue de tolbiac.

à 0h30, the Marxist Education Project organise un webinaire, en anglais intitulé :
Sang et argent : de l’accumulation primitive au capitalisme racial

La naissance et le développement du capitalisme depuis ses origines au XVe siècle sont entièrement liés à la subordination des peuples racialisés. Même avant l’apparition du capitalisme - dans un processus que Marx a appelé la « soi-disant accumulation primitive » - l’argent et les marchés étaient impliqués dans la montée et la chute des États et des empires qui ont conquis et asservi un grand nombre de corps humains. Ce groupe d’étude abordera ces histoires et leurs conséquences, à partir de deux ouvrages parus récemment : Blood and Money de David McNally et A Brief History of Commercial Capitalism de Jairus Banaji - et du classique Black Marxism de Cedric Robinson.
Pour rejoindre la discussion en ligne, il faut envoyer un mail à : info@marxedproject.org

infos et RDV culturels
et cette info d’abord : Le séminaire Apprendre la Palestine arrive sur podcast !
Connaître, apprendre et transmettre la Palestine – son histoire, sa géographie, sa culture, son combat – relèvent d’un constant défi pour le peuple palestinien. Ici et là, celui-ci n’a que peu de prise sur le contenu de l’enseignement dispensé aux nouvelles générations, à quoi il faut ajouter les contraintes qui pèsent sur l’accès à l’enseignement lui-même, du fait des couvre-feux, des guerres, du confinement ou de la dispersion. La lutte des Palestiniens pour l’auto-détermination s’accompagne pourtant du besoin impératif de sauvegarder une culture et une mémoire collectives, de fonder un projet de libération commun ainsi que de décoloniser le discours (politique et savant) les concernant. Pour cela, l’éducation, la création scientifique, littéraire ou artistique comme le développement d’espaces autonomes dédiés à la culture et aux savoirs s’avèrent décisifs.
A travers le monde, et plus spécifiquement dans les sociétés européennes, celles et ceux qui s’engagent pour la Palestine font également face au défi de savoir et de conscience dans des conditions parfois difficiles. En France, la criminalisation de l’antisionisme – abusivement assimilé à de l’antisémitisme – ou encore du soutien à la résistance palestinienne – opportunément taxé d’apologie du terrorisme – tend à frapper d’anathème toute expression de solidarité avec la cause palestinienne. A ceci s’ajoutent des interdictions de tenir des colloques sur la Palestine dans certaines universités ou encore la condamnation en justice de militants de la campagne Boycott, Désinvestissement, Sanction, tout cela dans un contexte plus large de répression accrue des mouvements sociaux, d’islamophobie, et de diabolisation de l’antiracisme politique. Apprendre la Palestine, ce n’est donc pas simplement prendre la Palestine et les Palestiniens pour objets d’étude. C’est aussi et surtout s’éduquer à l’histoire ainsi qu’au monde qui nous entoure, et prendre conscience des rapports de pouvoir qui structurent nos propres praxis. La réflexion développée dans ce séminaire se veut ainsi une forme de pédagogie qui prend la Palestine comme porte d’entrée sur le monde et sur l’engagement à le transformer.
Et pour retrouver les podcast du séminaire qui sont déjà en ligne, rdv sur le lien : https://apprendrelapalestine.blogspot.com/p/le-podcast.html

de 19:00 à 23:00, le Festival La Voix est Libre se tiendra au FGO-Barbara, avec Vîrus,Ausgang et Casey
ca se passe au FGO-Barbara, 1 rue Fleury 75018 Paris, Métro Barbès Rochechouart, La Chapelle, Gare du Nord
Plus d’infos sur www.festival-lavoixestlibre.com

de 19:00 à 22:00, le 61 et les Editions Grasset et Fasquelle proposent une rencontre autour d’Alice Coffin et de son livre ’Le génie lesbien’
« Enfant, je m’imaginais en garçon. J’ai depuis réalisé un rêve bien plus grand : je suis lesbienne. Faute de modèles auxquels m’identifier, il m’a fallu beaucoup de temps pour le comprendre. Puis j’ai découvert une histoire, une culture que j’ai embrassées et dans lesquelles j’ai trouvé la force de bouleverser mon quotidien, et le monde. »
Dans cet essai très personnel, Alice Coffin raconte et tente de comprendre pourquoi, soixante-dix ans après la publication du Deuxième sexe, et malgré toutes les révolutions qui l’ont précédé et suivi, le constat énoncé par Simone de Beauvoir, « le neutre, c’est l’homme », est toujours d’actualité.
Elle y évoque son activisme au sein du groupe féministe La Barbe, qui vise à « dénoncer le monopole du pouvoir, du prestige et de l’argent par quelques milliers d’hommes blancs. » Elle revient sur l’extension de la PMA pour toutes, sur la libération de la parole des femmes après #Metoo ; interroge aussi la difficulté de « sortir du placard ». Et sans jamais dissocier l’intime du politique, nous permet de mieux comprendre ce qu’être lesbienne aujourd’hui veut dire, en France et dans le monde.
Pour en discuter avec elle, rdv donc ce soir au bar 61, 3 rue de l’oise, métro crimée

de 19:30 à 22:30, La clef revival propose de donner la parole aux morts avec Joffrey Speno, cinéaste, critique et programmateur.
La parole aux morts’ est une collection en cours depuis 2013 qui réunit pour le moment 23 entretiens avec différentes personnes, tous traversés par la question de la mort. Cet ensemble vise à s’étoffer au fil des années, des rencontres, inlassablement, creusant un sillon qui ne pourra que s’enrichir et croître, créant des échos émouvants et troublants entre ces filmés, seuls mais qui pour autant dialoguent ensemble.
La parole aux morts - Elle change tout ce qu’elle touche et tout ce qu’elle touche la change ; pour découvrir ce film de Joffrey Speno, rdv ce soir à la Clef revival, 34 rue daubenton, métro censier

Plusieurs projections-débat du film de Dufresne un pays qui se tient sage sont organisées aujourd’hui :

  • de 20:00 à 22:30 : avec la sociologue Vanessa Codaccioni, au Mk2 Bastille, 4 bvd beaumarchais
  • 20:10 à 22:15 avec un représentant du Syndicat des Avocats de France et une représentante de l’Observatoire Parisien des Libertés Publiques, au Reflet Médicis, 3 rue Champollion

enfin, à partir de 21h ce soir, le théâtre de Belleville propose une représentation de la pièce intitulée comme une vague, mise en scène par Jules Audry.
Le 28 février 1953, Staline dîne pour la dernière fois avec ses quatre généraux. Le lendemain il est retrouvé inanimé et meurt quelques jours plus tard. Entre paranoïa, manipulation et ivresse, cette pièce explore les symptômes de la transformation de l’homme en tyran.
Pourla découvrir, rdv à partir de 21h ce soir, au théâtre de Belleville qui se trouve au 94 rue du Faubourg du Temple,métro Belleville.

Musique : La Canaille - République

Agenda05102020

Documents joints

Aujourd'hui, on sera au téléphone avec Adrien (...)