Agenda des luttes 1er octobre

jeudi 1er octobre 2020
par  Julie agenda

Aujourd’hui, on sera au téléphone avec Florence du collectif Facs et labos en lutte pour parler de la loi de programmation pluriannuelle de la recherche qui est en ce moment examinée à l’Assemblée nationale et bientôt au Sénat
Pour organiser la mobilisation, une rencontre nationale dématérialisée est prévue ce soir, à partir de 18h sur : https://discord.gg/Ts4gcfp
Plus d’infos : https://universiteouverte.org/

Agenda01102020

L’association Survie vient de publier un document qui revient, à l’approche du référendum sur l’indépendance de la Kanaky-Nouvelle-Calédonie, sur le processus de confiscation des indépendances des anciennes colonies africaines de la France.
Et pour consulter le document, rdv sur :
https://survie.org/publications/brochures/article/vers-l-independance-de-kanaky-eviter-les-pieges-de-la-francafrique?fbclid=IwAR37HSEb0oJl-nevhvVL8BUAzP7n_sJfyAQTYn1V0E5iDofO50QNH-3EUoA

depuis 9h, L’union locale CGT d’Evry appelle les salariéEs de l’ADEP 91, les éluEs et mandatéEs CGT ainsi que l’ensemble des travailleurs sociaux de l’Essonne à un rassemblement de soutien pour soutenir Elza, victime de répression syndicale
pour la soutenir, rdv donc devant l’ADEP 91, qui se trouve au 7 Cours Mgr Romero, à Evry Courcouronnes.

Depuis 10h, les salarié.e ;s de l’EHPAD Verdier à Montrouge débrayent et se mobilise pour protester contre le management répressif de la direction
pour les soutenir, rdv devant l’ehpad Verdier, 5 allée de la Valliere à Montrouge

Les brigades de solidarité populaire maintiennent certaines de leurs permanences où elles distribuent encore des colis alimentaires et produits d’hygiène, des masques et du gel hydroalcoolique qu’elles produisent : alors voici les points de collecte et de distribution qui seront ouverts aujourd’hui à Paris et en banlieue :

  • dans le 14ème, une perm est ouverte de 14h à 18h au 9 place de la garenne
  • à Saint Ouen, la perm est ouverte toute la journée jusqu’à 19h et c’est à l’épicerie les 3 poireaux qui se trouve au 21 rue Saint-Denis
  • enfin, à Montreuil, la perm de chez Natalia est ouverte de 11h à 14h et c’est au 68 rue des Ramenas et demain matin, à Montreuil, la perm de l’AERI sera ouverte à partir de 10h au 57 rue Etienne Marcel

de 12h à 14h, la cantine syrienne de Montreuil ouvre ses portes
Rdv donc ce midi dans le local de l’AERI qui se trouve au 57 rue Etienne Macrel à Montreuil, métro Croix de Chavaux.

de 12:30 à 14:00, l’Institut de Recherche et d’Études Méditerranée Moyen-Orient organise un webinaire avec Damien Simonneau autour de son ouvrage intitulé ’L’obsession du mur – Politique de militarisation des frontières en Israël et aux États-Unis’, publié aux éditions Peter Lang.
À l’image du mur de Trump ou du renforcement des frontières européennes, de plus en plus d’États militarisent leurs frontières au moyen de murs à l’efficacité discutable. Pour expliquer cette obsession globale, il est utile de revenir sur les controverses qui banalisent ces outils militaires à partir de deux matrices de la sécurité frontalière contemporaine, à savoir la « barrière de sécurité » israélienne en Cisjordanie et la « barrière frontalière » états-unienne à la frontière mexicaine. Les murs s’inscrivent dans un spectacle politique, destiné aux citoyens emmurés, et joué par des acteurs conservateurs, sécuritaires et xénophobes. Ces acteurs problématisent les mobilités, développent une expertise sécuritaire, et attaquent l’État pour mieux le forcer à agir. Fondé sur deux enquêtes en immersion auprès d’eux, ce livre entend dépasser la thèse des murs comme signe du déclin de la souveraineté étatique dans le monde globalisé pour mieux souligner comment la répétition de ces spectacles renforce le militarisme des sociétés au détriment d’autres approches humanitaires, juridiques ou économiques des mobilités.
Pour en discuter avec Damien Simmoneau, rdv donc à 12h30, sur : www.helloasso.com/associations/iremmo/evenements/l-obsession-du-mur-le-controle-territorial-israelien-en-perspective-en-ligne

A 14h, un rassemblement est organisé devant le TGI de Paris pour demander la libération des 5 militants arrêtés lundi sur la place Sainte-Marthe ou s’est établi le we dernier, le Camp Climat de Youth for Climate
pour les soutenir, rdv donc à 14h devant le TGI de Porte de Clichy.

A 14h, la CGT Interim organise un rassemblement salarié-e-s intérimaires soignants pour exiger L’EGALITE DE TRAITEMENT POUR TOUS LES INTERIMAIRES !
À savoir :
- L’égalité de traitement sans conditions d’ancienneté !
- Le versement de la prime et la revalorisation des salaires !
- L’embauche des intérimaires qui le souhaitent !
- Le renforcement en emplois et matériels de qualité dans les établissements de santé
- L’arrêt de toutes les fermetures d’établissements, de services et de lits
le rdv est donné à 14h donc devant le siège de l’APHP, 3 avenue Victoria, métro Châtelet.

À l’occasion des 70 ans du Parti communiste chinois, l’organisation internationale des étudiants pour un Tibet libre organise des rassemblement partout dans le monde avec les collectifs représentants les communautés taïwanaise, Hong-kongaises, mongoles, ouïghours et du Turkestan oriental pour dénoncer la politique du PCC
à Paris, le rdv est donné à 17h sur le parvis des Droits de l’Homme, au Trocadéro.

À 17h, les GJ se donnent rdv à Bastille pour accueillir Yannick Plaisir, aide-soignant et GJ, qui termine son parcours de 250 km à pied, depuis Chaumont en Haute-Marne jusqu’aux portes de l’Élysée.
Il a effectué ce parcours pour dénoncer les conditions de travail et les injustices sociales dont il témoin dans son travail.
Pour l’accueillir, rdv donc à 17h a bastille
En savoir plus : http://bit.ly/250KMacron

de 17h à 19h, Solidarités Migrants Wilson qui vient en aide aux exilé.e.s du campement de la porte de Paris organise une collecte d’urgence suite à l’arrivée de plusieurs femmes et enfants sur le campement
ils ont besoin de lait, de couches, et de protections hygiéniques
pour apporter vos dons, rdv entre 17h et 19h au théâtre de la belle étoile au 14 rue Saint-Just à Saint-Denis

de 18:30 à 20:00 l’Institut de relations internationales et stratégiques organise une conférence virtuelle autour du numéro 119 de La Revue internationale et stratégique, dont le dossier coordonné par Marie NAVES s’intéresse à « La géopolitique par le genre : des réflexions aux nouveaux répertoires d’action »
En tant que concept, champ de recherche et outil d’analyse du réel, le genre demeure peu mobilisé en géopolitique. Or, les droits des femmes, ceux des LGBTI, les violences sexuelles et sexistes, les questions relatives au corps, à la sexualité, aux rapports sociaux du sexe, quelle que soit l’aire géographique considérée, deviennent des préoccupations incontournables..d’autant qu’analyser la géopolitique par le genre invite à (re)questionner tous les domaines «  classiques  » de l’agenda international : de la religion, au développement, en passant par la santé, les migrations et les mobilités, ou encore le travail et le modèle capitaliste et productiviste. L’approche par le genre a également une fonction programmatique invitant à s’appuyer sur la recherche pour transformer le réel en promouvant la liberté, l’émancipation, la lutte contre les inégalités, le respect de l’autre et de l’environnement, contre les politiques de prédation et les manières virilistes de gouverner.
C’est cette double perspective que propose d’analyser ce numéro de la Revue Internationale et Stratégique Et donc pour rejoindre la discussion en ligne qui lui est consacré, rdv à 18h30 sur : https://my.eudonet.com/XRM/frm?lbl=formulaireconfris119visio&tok=A604225B&cs=iTldE83tATZXuT2qzXlcIeiBSHJ-LOXU&p=KEq9JKSPWal-KM1CohQH2YVN-TdVP7nQIPtdWOqcmbk%3d

de 19:00 à 21:00, Alternatiba Paris organise une réunion pour présenter ses revendications et modes d’actions
pour rencontrer les militantes et militants d’Alternatiba paris et éventuellement les rejoindre, rdv donc ce soir pour la réunion, ça se passe à 19h a la base, 31 rue Bichat, métro Goncourt.
Et si vous voulez les suivre :▶︎ https://t.me/alternatibaparis

de 19:00 à 21:00, l’association Robin des Villes paris-IDF qui est devenue Des Cris des Villes organise un apéro de rentrée pour présenter ses activités et accueillir de nouveaux bénévoles
Pour les rencontrer, rdv donc à 19h à la Fabrik Coopérative qui se trouve au 23 rue du Docteur Potain, métro télégraphe

A partir de 19h, ce soir et demain soir, un nouvel atelier de création/détournement d’affiches ouvre ses portes
ça se passe à La Montreuilloise, qui se trouve au 97 rue Pierre de Montreuil, Métro Mairie de Montreuil (Sonner à la porte bleue de gauche).

de 19:30 à 20:00, le collectif féministe Nous Toutes reprend ses discussions en ligne, et pour cette rentrée, la discussion portera sur la question des violences sexistes et sexuelles au travail, avec un focus sur la nouvelle convention de l’Organisation Internationale du Travail contre les violences sexistes et le harcèlement sexuel au travail.
Pour rejoindre la discussion en ligne avec Ludovica Anedda (CARE France), Sophie Binet (CGT) et Alice Bordaçarre (ActionAid France), rdv sur : http://bit.ly/DirectNT-ViolencesTravail

de 19:30 à 21:00, Extinction Rebellion Ile de France/Paris organise une réunion de présentation de ses activités et d’accueil de ses nouveaux membres
le rdv est donné à 19h30 près de la station de métro Exelmans et pour avoir le lieu de rdv exact, il faut s’inscrire sur : www.eventbrite.fr/e/billets-accueil-nouveauxelles-extinction-rebellion-121858826029

de 20:00 à 22:30, l’association Débattre en Sorbonne de l’université Paris 1 invite l’ancien défenseur des Droits, Jacques Toubon, pour un débat sur le rôle du défenseur des droits et ses limites.
Le Défenseur des droits est une autorité administrative indépendante, créée par la révision constitutionnelle du 23 juillet 2008 et instituée par la loi organique du 29 mars 2011. Selon l’article 71-1 de la Constitution : « Le Défenseur des droits veille au respect des droits et libertés ».
Nommé par le président de la République pour un mandat de six ans, le Défenseur des droits est chargé de défendre les droits des citoyens non seulement face aux services publics, mais dispose également de prérogatives particulières en matière de défense des droits de l’enfant, de lutte contre les discriminations et de respect de la déontologie des professionnels de la sécurité. S’il a de nombreuses fois tiré la sonnette d’alarme, l’ancien défenseur des Droits n’a pourtant jamais été écouté.
Alors Pour discuter avec lui du rôle du défenseur des droits et de ses limites, rdv donc à 20h à la Sorbonne, dont l’entrée se fait par le 17 rue de la Sorbonne, métro Cluny-la Sorbonne.

de 20:30 à 21:30, le collectif Feminists in the City organise un webinaire sur l’écoféminisme
pour partir à la rencontre de grandes figures de l’écoféminisme, comme Françoise d’Eaubonne, Starhawk, ou encore Vandana Shiva, rdv donc à 20h30 sur : https://www.feministsinthecity.com/webinars

À 00h30, le média canadien, AlternaTV organise une discussion virtuelle sur le le mouvement populaire chilien du 18 octobre 2019.
Pour rejoindre la discussion en ligne avec l’anthropologue féministe, Cecilia Valdebenito, la géographe féministe, Maria Rodriguez, et le sociologue Pierre Mouterde, rdv à 00h30 : https://www.facebook.com/events/3148963401818858/

à 2h du matin, heure française, le Parti international des Travailleurs organise une discussion en ligne autour des élections présidentielles américaines
alors que Donald Trump a menacé de ne pas céder sa place s’il était défait aux élections, et qu’il a appelé, les forces suprémacistes et néo-fascistes, qui sont armées juqu’aux dents, à se préparer à descendre dans la rue après les élections pour le soutenir, le Parti international des Travailleurs organise une discussion collective pour envisager la riposte.
Et pour rejoindre la discussion en anglais, rdv à 2h du matin, sur : https://us02web.zoom.us/.../reg.../WN_DvUiHvO2R8-SOn40kz_bjA

enfin, à 10h demain matin, le syndicat SUD des collectivités territoriales du 93 organise un rassemblement des salariés de la mairie de Saint-Denis pour défendre leurs conquis sociaux
reçus les 15 et 22 septembre dernier par le maire de Saint-Denis, les salarié de la mairie ont appris que le maire avait décidé de revenir sur certains de leur conquis sociaux. Il a notamment annoncé 3 jours de congés annuels en moins, une suppression de 1 jour de RTT après 14 jours d’absence, et la fin des congés retraite.
Aussi pour défendre leur conquis sociaux et protester contre la méthode autoritaire de Mathieu Hannotin, les salarié.e.s de la mairie de Saint-Denis se mettent en grève et organisent un rassemblement demain matin, 10h, devant la mairie de Saint-Denis, métro St-Denis Basilique.

Infos et RDV culturels
La Revue Lien Social lance un appel à textes sur le thème des mobilisations dans le travail social.
Dégradation des conditions de travail, management délétère, marchandisation du social, reflux des financements publics : les raisons de se mobiliser dans le secteur social ne manquent pas. Depuis quelques années, les syndicats semblent s’effacer au profits de nombreux collectifs regroupant des personnes syndiquées ou non, portant des revendications locales et nationales et s’inscrivant souvent dans des mouvements sociaux plus larges. Cet appel s’adresse à tous les membres de ces collectifs de travailleurs sociaux pour témoigner de leur engagement et de leurs luttes.
Pour participer, il faut envoyer vos textes compris entre 3000 et 8000 signes, avant le 2 novembre, à l’adresse : red@lien-social.com
https://www.lien-social.com/.../appel_lecteurs-sept2020.pdf

aujourd’hui encore, de 13:00 à 15:00, la section française de l’Observatoire international des prisons et la section locale de la Ligue des Droits de l’Homme du 14ème proposent une projection-débat autour du film documentaire ’AI-JE LE DROIT D’AVOIR DES DROITS ?’, réalisé par Catherine Rechard
De prison en prison, plusieurs fois par semaine, des avocats se rendent au parloir pour rencontrer les clients qu’ils accompagnent dans leur détention. Présents à leurs cotés après le procès et tout au long de leur peine, ils assurent ainsi une forme de « service après vente ». Le droit n’est entré en prison que dans le milieu des années 90 et les avocats sont encore peu nombreux à exercer dans cette spécialité.
Alors, à l’intérieur des murs, des détenus s’emparent du droit et entreprennent seuls des procédures juridiques et contentieuses ouvrant pour certains de nouvelles perspectives.
Pour découvrir ce film et en discuter avec sa réalisatrice et des représentants de la section française de l’observatoire international des prisons et d ela ligue des droits de l’homme, rdv donc à 13h au cinéma le Saint-André des Arts qui se trouve au 30 de la rue Saint-André des Arts, métro Saint-Michel.

de 19:00 à 22:00, la Librairie De beaux lendemains invite Fatima Ouassak pour une discussion autour de son livre ’La puissance des mères’, publié aux éditions La Découverte.
En s’appuyant sur les luttes menées par les Folles de la place Vendôme, dans les années 1980, comme sur les combats du Front de mères aujourd’hui, Fatima Ouassak montre, dans son livre le potentiel politique stratégique des mères. En se solidarisant systématiquement avec leurs enfants, en refusant de jouer un rôle de tampon entre eux et la violence des institutions, bref, en cessant d’être une force d’apaisement social et des relais du système inégalitaire, elles se feront à leur tour menaces pour l’ordre établi.
Pour discuter avec Fatima Ouassak de cette alternative politique portée par les mères, rdv donc ce soir à 19h à la librairie de Beaux lendemains qui se trouve 8 allée rosa Parks, à Bagnolet

A partir de 19:00, le 61 accueille Ariane Puccini et Delphine Bauer, à l’occasion de la sortie de leur ouvrage intitulé ’Mauvais traitements, pourquoi les femmes sont mal soignées’, et publié aux éditions du Seuil.
Sous-représentation des femmes dans les essais cliniques, surreprésentation des femmes parmi les victimes d’effets secondaires, injonctions sociales renforcées par les traitements, marketing des labo qui ciblent les femmes, psychiatrisation des symptômes et réalités des combats judiciaires des lanceuses d’alerte : Dans ce livre qui sort aujourd’hui, les autrices se sont intéressées aux biais de genre dans la santé.
Pour en discuter avec elles, rdv donc ce soir au Bar 61, 3 rue de l’Oise, métro Crimée

De 19h à 22h, la Librairie Michèle Firk organise une soirée bière-frite pour discuter de la rentrée littéraire
rdv donc à partir de 19h à la librairie Michèle Firk qui se trouve au 9 rue François Debergue, à Montreuil

de 19:30 à 21:30, Le Monte-en-l’air organise une rencontre avec Stéphanie Besson autour de son livre ’Trouver refuge’ publié aux éditions Glénat.
Devenues un lieu de passage pour de nombreux migrants, les Alpes frontalières défrayent régulièrement la chronique. Ce livre retrace l’histoire de ces rencontres entre ceux qui ont fait un long chemin et ceux qui, attachés à leurs montagnes, ont décidé d’ouvrir leurs portes.
Pour discuter de cette solidarité qui s’est organisée dans le Briançonnais, avec l’autrice Stéphanie Besson qui est aussi cofondatrice de l’association Tous Migrants, rdv donc ce soir à la librairie le Monte-en-l’air qui se trouve au 71 rue de Ménilmontant, métro Ménilmontant.

de 19:30 à 22:30, les Éditions Libertalia accueillent Mathilde Larrère autour de son dernier livre ’Rage against the Machisme’, paru aux Éditions du Détour.
Dans ce livre, l’historienne retrace les combats féministes de la Révolution française jusqu’au mouvement #MeToo d’aujourd’hui, sur les pas de Louise Michel, de Gisèle Halimi, mais aussi de tant d’autres invisibilisées, comme Pauline Léon, Malika El Fassi, les colleuses contre les féminicides…
À l’histoire, le livre mêle des récits, des documents d’époque, des chansons et des slogans, reflétant l’ardeur et la détermination de celles qui n’acceptent pas l’inégalité des sexes, montrant combien elles se tiennent la main au-delà des siècles.
Luttes pour l’égalité, pour les droits de voter, s’instruire, se défendre, gouverner leurs propres corps, mais aussi pour l’émancipation des femmes des colonies : autant de domaines où la liberté des femmes a été bafouée, autant de droits à conquérir et à défendre, encore, aujourd’hui et demain.
Pour en discuter avec elle, rdv donc ce soir aux éditions Libertalia qui se trouve au 12 rue Marcellin Berthelot, à Montreuil.

de 20:00 à 22:00, la Librairie l’Atelier organise une Rencontre autour des volumes 7 et 8 des écrits politiques de Cornélius Castoriadis qui viennent d’être réédités
Pour discuter du rapport entre l’écologie et la politique, entre le savoir et le pouvoir, mais aussi de l’imaginaire social, religieux et national, et du capitalisme décadent, dans l’œuvre de Castoriadis, rdv donc ce soir à la Librairie de l’Atelier qui se trouve 2 bis rue du Jourdain, métro Jourdain.

de 20:00 à 23:00, le Festival Images mouvementées d’ATTAC propose une projection-débat autour du documentaire ’’Gilets jaunes, une répression d’État’, réalisé par Cléo Bertet, Matthieu Bidan et Mathieu Molard de Streetpress
La réponse policière et judiciaire au mouvement social des Gilets jaunes est un fait politique majeur. Rarement un mouvement social n’a été autant réprimé : 3.830 blessé·e·s, 8.700 gardé·e·s à vue, 13.460 tirs de LBD 40 et 1.428 tirs de grenades lacrymogènes instantanées explosives, selon le ministère de l’Intérieur.
Certes, Les violences policières contre les manifestant·e·s ne sont pas nées avec les Gilets jaunes mais pourquoi ce recours à la force est-il devenu systématique ? De quoi ces violences sont-elles le symptôme ? Et Quelle image du pouvoir cherchent-elles à montrer ?
Pour en discuter avec l’un des réalisateurs du film, mais aussi avec François Marchand, du Mouvement pour une Alternative Non-Violente, la sociologue Vanessa Codaccioni, et l’économiste Paul Rocher, rdv donc ce soir au cinéma lmes 5 Caumartins qui se trouve au 101 avenue Saint-Lazare.

Musique : Ministère Amer – le Savoir est une arme

Agenda01102020

Documents joints

Aujourd'hui, on sera au téléphone avec Florence (...)