Agenda des luttes 9 juillet

jeudi 9 juillet 2020
par  Julie agenda

Aujourd’hui, on sera au téléphone avec Marie du DAL pour parler de la manifestation prévue samedi pour exiger un logement pour toutes et tous à l’approche de la fin de la trêve hivernale

  • que 2020 soit une année blanche des expulsions et des coupures d’energie
  • un moratoire sur les expulsions, l’effacement des dettes de loyer et d’energie, et la création d’un fond public d’aide aux impayés
  • respect du droit à l’hébergement jusqu’au relogement
  • face aux défaillances de l’Etat : que les maires prennent des arrêtés contre les expulsions et les coupures d’énergie et fassent des réquisitions
  • hausses des APL baisse des loyers et mesures pour bloquer la spéculation
  • et réalisation massive de logements sociaux accessibles
    Rdv donc samedi à 15h : à Palais-Royal

et on commence avec cet appel à souscription lancé par l’antenne française de l’association libanaise Amel, pour la réalisation d’un documentaire sur les migrantes et migrants, par Fatima Ejjaki.
Alors qu’Aujourd’hui en Europe, les migrantes et migrants sont diabolisés et humiliés, renvoyés à l’illégalité ou soit-disant porteur de crise...la fameuse crise migratoire, le projet de ce documentaire est de raconter leur histoire et de donner la parole à ces personnes déplacées qui se trouvent actuellement en Grèce.
Alors si vous voulez soutenir ce projet, rdv sur : https://www.helloasso.com/associations/amel-france/collectes/documentaire-people-on-the-move-documentary-people-on-the-move?fbclid=IwAR0KEIBChKw5Cs_MsRh3cE2ZfMhD1DNfRLK0ZR0rAK_KbKHrQDqW41ZZn_o

Malgré le déconfinement, Les brigades de solidarité populaire maintiennent leurs différentes permanences où elles distribuent encore des colis alimentaires et produits d’hygiène, des repas chauds, ou encore des masques et du gel hydroalcoolique qu’elles produisent : alors voici les points de collecte et de distribution qui seront ouverts aujourd’hui et demain à Paris et en banlieue :

  • Dans le 10ème : la permanence à la Nouvelle Rôtisserie où les Brigades préparent aussi des repas est ouverte tous les jours, vous pouvez y déposer vos dons de 18h30 à 20h30 et c’est au 4 rue Jean et Marie Moinon
  • la brigade du 18 tient une permanence de 14h-19h au poulpe qui se trouve au 4 bis rue d’oran.
  • dans le 5ème arrondissement, le point de collecte au cinéma La Clef Revival sera ouvert de 17h à 19h et c’est au 34 rue Daubenton, métro Censier.
  • la Brigade de Montreuil : tient une permanence jusqu’à 13h chez Natalia, au 68 rue des ramenas.
  • à Saint-Ouen : la permanence sera ouverte aujourd’hui etdemain, de 9 à 19 heures et c’est à l’épicerie Les Trois Poireaux, au 21 rue Saint Denis
  • demain, dans le 14ème : une permanence sera ouverte de 15h à 18h au
    jardin des Thermopyles qui se trouve au 4, rue des Thermopyles
  • demain aussi à Pantin : une perm sera ouverte de 14h à 18h chez Agnès au 21 rue Delizy
  • enfin, dans la banlieue sud : une permanence sera ouverte à IVRY, de 15h à 18h et c’est à La petite pagaille, qui se trouve au 65 rue Molière.
    Pour aider les Brigades à poursuivre leurs actions, vous pouvez bien sûr tjr renflouer leur cagnotte en ligne : https://www.lepotsolidaire.fr/pot/ebnv1fg9?fbclid=IwAR2YV5NR74MCsd_t57eWhfWgjiJCg9LNZ3dhS3c4LW84ZqGRzi2EpvJ_u4E
    et vous pouvez toujours suivre Les Brigades sur leur site internet : https://www.brigades.info/fr/

Par ailleurs, Dans le 18ème arrondissement, les Brigades de solidarité populaires se sont associées avec la ligue des Droits de l’Homme pour ouvrir un permanence juridique spéciale Amende
si vous avez reçu un avis de contravention relatif au non-respect du confinement ou aux règles du déconfinement, et que vous voulez la contester ou demander une remise, si vous avez besoin de conseils ou d’être orienté.e.s pour faire un recours, vous pouvez les contacter et prendre rdv :
soit par téléphone au 07.58.50.51.01/soit par mail à : confinement@ouvaton.org ; puis rdv à la permanence qui est ouverte demain, de 15h à 16h30 et c’est à la salle Saint-Bruno qui se trouve au 9 rue Saint-Bruno, dans le 18ème.

à Montreuil, plusieurs point de collecte et distribution sont maintenus dans les quartiers Branly-Boissière, Ramenas, Léo Lagrange et Fabien :
vous pouvez déposer vos dons :

  • jusqu’à 12h30 : vous pouvez déposer vos dons : à la maison de quartier qui se trouve au 100 rue Hoche ; ou à la maison de quartier Gérard Rinçon qui se trouve au 30 rue Ernest Savard ; ou encore à l’antenne République qui se trouve au 59 bis rue Barbès ; et à la salle jean Lurçat qui se trouve au 5 place du marché
  • et juqu’à 13h AU COMITE DES FETES DES RAMENAS qui se trouve au 165 rue de Saint-Denis à Montreuil, et le point de contact c’est Céline : comitedesfetesdesramenas@yahoo.fr
    enfin, une cagnotte a été mise en ligne : https://www.cotizup.com/soutiendistribalimboissiere

à Pantin, l’association Solid19Pantin ouvre son point de collecte de produits alimentaires et produits d’hygiène aujourd’hui
pour déposer vos dons rdv donc à partir de 18h15 et c’est au 83 avenue Jean Lolive à Pantin.
Enfin, si vous voulez soutenir l’association Têtes Grêlées et Solid19Pantin, une cagnotte est en ligne : https://www.leetchi.com/c/venir-en-aides-aux-familles-en-difficultes?fbclid=IwAR3iXd82YEr85gbdn3s21veLJfY5siPHxJWCvg1i9mdS-CJxd4XyUzfkjJA

à Bagnolet, la cantine solidaire anti-Gaspi a repris du service et ouvre ses portes tous les jours à partir de 17h
et c’est à la salle Pierre et Marie Curie qui se trouve au 36 rue Pierre et Marie Curie, métro Galliéni.

Le Bus de la Solidarité du Barreau de Paris Solidarité a repris ses permanences juridiques sur rdv
Pour prendre RDV, vous pouvez les contacter le jeudi entre 14h et 16h au 07.54.41.75.88

La FASTI a aussi repris ses permanences juridiques et accueille du public, sans rdv mais en nombre limité et avec les précautions nécessaires
Les permanences sont ouvertes les jeudis, de 14h à 17h, et c’est au 58 rue des Amandiers, métro Père lachaise

l’association Féminité Sans Abris Paris-IDF tient plusieurs points de collecte de produits de soin et d’hygiène qu’elle redistribue à des personnes sans-abri ou en situation de très grande précarité

  • à Paris, la permanence est ouverte de 14h à 19h30 et c’est chez Louisette au 29 rue Véron, dans le 18ème ; et de 9h à 17h30, une autre permanence est ouverte au Lamazuna qui se trouve au 31 rue Louis Blanc, dans le 10ème
  • dans les Yvelines, un point de collecte est ouvert de 9h à 19h, au bons soins d’Émilie qui se trouve au 3 rue Eric Tabaly à Carrière-sur-Seine ;
    un autre point de collecte est ouvert de 17h à 20h à l’épicerie l’Epi-Plette qui se trouve au 14 route de Houdan au Perray-en-Yvelines ; et une autre permanence est ouverte de 9h30 à 19h30, et c’est à la Grande Cave Terres de Vigne qui se trouve au 4 rue du Moulin à Vent à Coignières
  • dans l’Essonne, une permanence est ouverte de 9h à 19h a l’atelier Nature qui se trouve au 36 place de la république, à Draveil
  • en Seine-Saint-Denis, une permanence est ouverte de 9h à 17h au magasin un Look pour tous qui se trouve au 2 avenue jean Jaurès à Gagny
  • enfin, dans le Val-de-Marne, une permanence est ouverte de 10h à 18h au Pic qui se trouve au 84 rue Garibaldi à Saint-Maur des Fossés.

du lundi au vendredi, de 9h à 16h, l’UNEF-TACLE : Tendance Action collective et Luttes Étudiantes ouvre une permanence physique sur le site de Nanterre pour aider les étudiantes et étudiants dans leurs démarches d’inscriptions universitaires
Pour les rencontrer, rdv donc tous les jours de semaine, de 9h à 16h, et comme la fac est fermée, la permanence sera installée dans ’l’allée couverte’ de la fac de Nanterre
et si vous voulez contacter l’UNEF-TACLE , vous pouvez leur écrire à : uneftacle.nanterre@gmail.com ; vous pouvez aussi les contacter via leur page facebook :https://www.facebook.com/UNEFTACLE ; ou encore via l’instagram : www.instagram.com/uneftaclenanterre

on poursuit avec les rdv confinés et déconfinés : à 9h30, l’Union départementale de la CGT 92 organisait un rassemblement de soutien aux salariés de l’EHPAD Larmeroux à Vanves pour exiger la reconnaissance de leur travail, le respect de la réglementation sur le temps de travail, des recrutements supplémentaires et un véritable dialogue social dans l’établissement.
Pour les soutenir, rdv donc devant l’EHPAD Larmeroux qui se trouve au 2 ter rue Aristide Brian, à VANVES ; et c’est accessible par le Transilien N jusqu’à la gare de Vanves-malakoff

depuis 10h, le collectif des Gilets roses, Action Aid, la Fédération CGT Commerce et Services et Femmes Égalité organise une journée de mobilisation pour la reconnaissance des travailleuses invisibles.
Pour les soutenir, RDV donc devant le Centre Commercial Italie 2 sur la place d’Italie, dans le 13ème.
D’ici là : vous pouvez signer la pétition pour faire #entrerdanslalumière les travailleur.e.s de l’ombre : https://bit.ly/entrerdanslalumiere
et sur le site dédié à cette campagne dont vous trouverez le lien sur le site de l’agenda, vous trouverez les différents kits de mobilisation pour interpeler nos députés et sénateurs, ainsi que pour interpeller le président de la république : [https://occupons-la.place/petitions/entrer-dans-la-lumiere/-]

depuis 10h30, l’association Droit au Logement tient une conférence de presse avant la manifestation prévue samedi pour exiger un logement pour toutes et tous à l’approche de la fin de la trêve hivernale
la conférence de presse qui se tient en présence des signataires et des habitant.e.s en instance d’expulsion, des personnes hébergées remises prochainement à la rue, des habitant.e.s menacé.e.s de coupure d’énergie, a lieu depuis 10h30 donc, au café le ’Toucan’ qui se trouve au 10 Av de la République – métro République.

Jusqu’à la fin du Ségur de la Santé, les jeudis de la colère se poursuivent et à 13h30, les collectifs Inter-Hôpitaux et Inter-Urgences, le mouvement Bas les Masques et le collectif STOPP - Santé Toujours Oubliée Par les Politiques des soignants de St-Louis organisent un rassemblement devant l’hôpital Saint-Louis
Pour les soutenir, rdv donc à 13h30 devant l’hôpital St-Louis qui se trouve au 1 avenue Claude Vellefaux, métro Goncourt.

À 17h, l’AG Lycéenne du 92 organise une coordination lycéenne du 92 pour préparer la rentrée de septembre et avant ça, la mobilisation intersyndicale de la santé du 14 juillet et la mobilisation Adama/climat du 18 juillet prochain.
Pour participer à la coordination lycéenne du 92, rdv donc à 17h au 27 rue Sadi Carnot à Nanterre et c’est accessible par le RER A jusqu’à Nanterre-Ville.

à 18h, les vergers urbains proposent un atelier bouture pour participer à la végétalisation du 18ème
le rdv est donné à 18h au 132 Rue des Poissonniers, métro porte de clignancourt

à 18h aussi, l’association En avant toute(s) propose une formation en ligne pour apprendre à réagir en tant que témoin ou victime d’une scène de harcèlement de rue
Pour participer à cette formation en ligne, il faut s’inscrire sur :https://www.helloasso.com/associations/en-avant-toute-s/evenements/deuxieme-edition-stand-up-contre-le-harcelement-de-rue-avec-en-avant-toutes

de 17h à 19h, l’Association Sciences Po pour l’Afrique organise une table-ronde virtuelle intitulée ’Histoire coloniale et justice mémorielle : décoloniser l’espace public et le programme scolaire’
Les mobilisations sociales survenues récemment aux Etats-Unis, en France et dans les quatre coins du globe pour dénoncer le racisme systémique dont sont victimes les personnes racisées, ont permis de ranimer le débat sur la question raciale en France. Cette vague de soulèvements anti-racistes est marquée également par des mouvements de contestation des symboles colonialistes et esclavagistes érigés dans l’espace public.
C’est pourquoi, l’ASPA propose de revenir sur l’histoire coloniale et la justice mémorielle en France pour aborder les enjeux relatifs au déboulonnage des statues de figures esclavagistes et colonialistes, et analyser la façon dont l’histoire coloniale est enseignée dans le programme scolaire.
Pour suivre la discussion en direct, avec Françoise Verges, et l’historien spécialiste dupanafricanisme, Amzat Boukari-Yabara, rdv donc de 17h à 19h sur ZOOM, et pour avoir les codes zoom, il faut s’inscrire sur : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSeXIJyI4_uNP_NAmj2w7Xh2eO959oSo7PapfDTsAUUAFeSOBA/viewform?usp=pp_url

à 19h, Amzat Boukari-Yabara animera une discussion virtuelle sur les racines coloniales du racisme français organisée par Survie
Les mouvements actuels contre les crimes policiers en Europe ou en Amérique nous rappellent à quel point le racisme structure nos sociétés. En ciblant les statues d’esclavagistes et de colonialistes un peu partout dans le monde, ils désignent sa source : une histoire coloniale sanglante dont les ’héros’ continuent de hanter nos rues.
En France, quels sont les liens entre le racisme et le colonialisme ?
Comment peuvent-ils nous aider à contester la politique néocoloniale menée par la France en Afrique et dans les territoires d’outremer ? Comment structurent-ils sa gestion de l’immigration et des quartiers populaires ?
C’est à ces questions que tentera de répondre l’historien et militant panafricaniste, Amzat Boukari-Yabara, alors pour suivre la discussion en direct, rdv sur la page de Survie : https://www.facebook.com/SurvieFrance/live

on finit avec quelques infos et rdv culturels : et d’abord cet appel lancé par la société de production ZED.
dans le cadre de la réalisation d’un documentaire sur les vacances au Maghreb entre 1970 et 2000, la société de production ZED recherche des témoignages de personnes ayant effectué ce voyage et qui auraient filmé leur séjour.
L’histoire sera racontée à travers les souvenirs de 3 générations et illustrée par des images d’archives. Alors si vous avez des cassettes dans vos tiroirs, vous pouvez contacter Léa Peruchon de la société ZED, par téléphone au 01.40.57.40.58 ou par mail à l’adresse : temoignages@zed.fr

un autre appel, lancé cette fois, par un jeune réalisateur, Guillaume Creton, qui réalise actuellement un court-métrage sur le malaise des enseignants ironiquement intitulé “Les Exemplaires” pour faire un clin d’oeil à l’article 1 de « L’école de la confiance » du ministre Jean-Michel Blanquer.
S’inspirant du drame de la directrice d’école maternelle,Christine Renon, qui s’est suicidée en septembre dernier à Pantin, ce film plante le décor au lycée Jean Moulin : où une professeure d’anglais se suicide, au sein même de l’établissement. Avant sa mort, elle avait glissé dans les casiers de ses collègues une lettre où elle décrivait ses conditions de travail déplorables et accusait l’Education Nationale d’en être responsable. C’est alors que le recteur de l’académie vient à la rencontre des enseignants de Jean Moulin, pour protéger son institution et étouffer cette affaire. Mais face à une assemblée de professeurs endeuillés et en colère, sa vision du système qu’il sert et qu’il défend va être bouleversée.
Et donc si vous voulez soutenir, ce film rdv sur : https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/lesexemplaires/tabs/description

depuis hier et jusqu’au 14 juillet, la filmothèque du Quartier latin et les Films Potemkine proposent une rétrospective Werner Herzog
Pour voir ou revoir notamment : Le Pays où rêvent les fourmis vertes, qui évoque la résistance des Aborigènes d’Australie contre l’installation d’une compagnie minière anglaise ; ou encore Les nains aussi ont commencé petits dans lequel Un groupe de nains confinés dans un asile sur une île, se rebelle contre les gardes et le directeur dans un déchaînement de violence absurde ; rdv donc jusqu’au 14 juillet à la filmothèque du quartier latin, et c’est au 9 rue Champollion, métro Cluny-la Sorbonne ou odéon

et jusqu’au 21 juillet, La Filmothèque du Quartier latin propose aussi une rétrospective David Lynch à l’occasion de la réédition de BLUE VELVET en version numérique restaurée par le cinéaste lui-même.
Pour voir ou revoir : Blue Velvet, ERASERHEAD, TWIN PEAKS, ou encore LOST HIGHWAY, MULHOLLAND DRIVE et INLAND EMPIRE, rdv jusqu’au 21 juillet à la filmothèque du Quartier latin.

À 18h, les Grands voisins vous invitent au vernissage de l’exposition photo intitulée ’Nous ne sommes pas en voyage’ et proposée par Michaël Mosset
A travers cette série de Portraits et de témoignages de personnes à la rue, de demandeurs d’asile et réfugiés, ou encore d’usagers de l’accueil de jour des Grands Voisins pendant la crise sanitaire, le photographe met en lumière la pluralité des histoires et les difficultés d’hébergement pour ces personnes trop souvent invisibilisées.
Pour découvrir cette expo photo, rdv donc à partir de 18h aux grands voisins,au niveau du 72 Avenue Denfert-Rochereau, métro Raspail ou RER Port-Royal.

À 19h, la Librairie l’Atelier invite la comédienne Marie-Sohna Condé, pour une lecture publique d’extraits de ’Ce qu’il faut dire’, publié par Lénora Miano, aux éditions de l’Arche en 2019.
Ce qu’il faut dire est une invitation à habiter ses spiritualités. Dans un monde où les nominations sont enjeux de domination, Léonora Miano invite à prendre ses responsabilités et ses distances quant aux assignations, véhiculées par la langue et les grands récits nationaux. Requiem pour une vieille Europe des privilèges, ces trois chants sont à lire à voix haute, alors pour en écouter des extraits lus par Marie-Sohna Condé, rdv à 19h, à la librairie de l’Atelier qui se trouve au 2 bis rue du Jourdain, métro Jourdain.

À partir de 19h30 ce soir, le cinéma LaClef laisse carte blanche aux étudiantes et étudiants du DEMC Paris 7 avec au programme, 2 court-métrages d’Alice Diop en projection :
Vers la tendresse réalisé en 2016 qui explore le virilisme d’une cité de banlieue, et
et La mort de Danton, réalisé en 2011, qui raconte l’histoire de Steve qui rêve de jouer le rôle de Danton au Cours Simon.
Pour découvrir ou redécouvrir ces films, rdv donc à partir de 19h3à au cinélaClef, au 34 rue Daubenton, métro Censier.

À 19h30 aussi, les éditions Libertalia invitent Désirée et Alain Frappier pour une rencontre autour de leur roman graphique ’Le temps des humbles, Chili 1970-1973’
pour y participer, rdv à 19h3à aux Editions Libertalia, c’est au 12 rue marcelin Berthelot, à Montreuil, métro Croix de Chavaux.

Enfin, à 20h30, le collectif Feminist in the City organise un webinaire consacré aux héroïnes du Studio Ghibli
alors pour discuter avec le collectif de Princesse Mononoke, Chihiro, Kiki la petite sorcière ou encore de Ponyo, rdv à 20h30 et il faut s’inscrire sur : www.feministsinthecity.com

Musique : Zenzile - Transit

MP3 - 70.1 Mo

Documents joints

Aujourd'hui, on sera au téléphone avec Marie du (...)