agenda des luttes 12 juin

vendredi 12 juin 2020
par  Julie agenda

Et on commence cet agenda des luttes par le communiqué du collectif d’organisation de la sixième Assemblée des Assemblées des gilets jaunes qui a été publié hier.
Ce document établit une continuité entre le mouvement des gilets jaunes, la séquence des soulèvements qui ont secoué le monde en 2019, et le soulèvement mondial actuel contre le racisme et les violences policières, des éléments structurels de l’État néolibéral et de ses politiques d’exploitation et de domination.
Le communiqué annonce également le travail de préparation d’une sixième Assemblée des Assemblées, en automne en Île-de-France, dans la continuité du mouvement des gilets jaunes et du processus de construction de contre-pouvoirs territoriaux. Cette sixième ADA pourrait donc être pour les gilets jaunes l’occasion de nouvelles rencontres avec les mouvements antiracistes, les sans papiers, les collectifs des quartiers populaires, et les luttes écologiques, si présentes en Île-de-France.
Le communiqué est aussi un appel à reconstituer des assemblées et des ronds-points partout en France et à reprendre les rues dès maintenant.
Et si vous voulez lire le communiqué dans son intégralité, rdv sur le lien vers la plateforme d’enquête militante :
http://www.platenqmil.com/blog/2020/06/11/communique-du-collectif-dorganisation-de-la-sixieme-assemblee-des-assemblees-des-gilets-jaunes

On poursuit avec cette alerte lancée hier par l’association Survie :
Alors que la deuxième consultation sur l’accession de la Nouvelle-Calédonie à la pleine souveraineté approche, le collectif Solidarité Kanaky dénonce la violation par l’État de ses engagements en tant que signataire de l’Accord de Nouméa qui depuis 1998, encadre juridiquement le processus de décolonisation et les relations entre la France et la Nouvelle-Calédonie.
Par ailleurs, Plusieurs mesures prises pendant la crise sanitaire viennent s’ajouter aux signaux nombreux et répétés indiquant une volonté de neutraliser le processus de décolonisation du territoire. À l’occasion de la pandémie de COVID-19, en effet, l’État français a repris en main la politique sanitaire de Nouvelle-Calédonie, imposant la même stratégie de gestion de crise qu’en métropole et refusant la fermeture des frontières de ce territoire insulaire. Or, c’est le gouvernement local et non la France qui a compétence en matière de santé publique et de contrôle sanitaire aux frontières et l’accord de Nouméa stipule que les transferts de compétence de la métropole à la collectivité sont irréversibles.
Toujours dans le cadre de la crise sanitaire : les autorités françaises sont également accusées d’avoir transgressé les mesures locales de protection face au coronavirus : en faisant entrer notamment des membres des forces armées françaises, contre l’avis du Sénat coutumier, sans contrôles à l’entrée et sans quarantaine ;
enfin, l’État entend déroger à l’article 5 de l’Accord de Nouméa qui prévoit un délai de deux ans entre chacune des trois consultations sur l’accession à la pleine souveraineté, cherchant ainsi à évacuer le processus d’autodétermination le plus vite possible pour préserver sa tutelle et ses intérêts dans le Pacifique, quitte à violer sa propre constitution.
Aussi : Le collectif Solidarité Kanaky demande le respect scrupuleux de l’Accord de Nouméa par tous ses signataires, y compris l’État et les partis anti-indépendantistes, en particulier.
Et pour retrouver le communiqué dans son intégralité, rdv sur le site internet du Collectif à l’adresse : https://solidaritekanaky.fr

On poursuit avec une autre condamnation de l’Etat français, émanant cette fois de la Cour européenne des Droits de l’Homme.
Hier, la CEDH a condamné la France pour violation de la liberté d’expression de militants pro-palestiniens qui avaient été condamnés en 2013 par la justice française pour leur appel au boycott de produits importés d’Israël.
Et pour en savoir plus cette affaire, vous pouvez lire l’article signé par Nadir Dendoune dans le Courrier de l’Atlas :https://www.lecourrierdelatlas.com/lappel-au-boycott-des-produits-israeliens-reconnu-par-la-cedh/?fbclid=IwAR0El83K3Z3xdcthfs3fRaVlgKdXTU7LgZXJpUCgOGo_k7tRhKupYcsy5-k

Toujours dans la rubrique répression des militants pro-palestiniens, mais une mauvaise nouvelle cette fois : après avoir fermé arbitrairement de nombreux comptes d’associations de soutien à la Palestine ces dernières années, comme ceux de l’Association France Palestine Solidarité et de BDS France en 2018, et du réseau international Samidoun en 2019, l’entreprise de payement en ligne Paypal vient de fermer le compte du collectif Palestine Vaincra pour une période de 180 jours.
Pour aider le Collectif à poursuivre ses activités, rdv donc sur le nouveau lien de la cagnotte en ligne : https://palestinevaincra.com/faire-un-don/

Malgré le déconfinement, Les brigades de solidarité populaire maintiennent leurs différentes permanences où elles distribuent encore des colis alimentaires et produits d’hygiène, des repas chauds, ou encore des masques et du gel hydroalcoolique qu’elles produisent : alors voici les points de collecte et de distribution qui seront ouverts aujourd’hui et ce we à Paris et en banlieue :

  • Dans le 10ème : une permanence est ouverte à la Nouvelle Rôtisserie où les Brigades préparent aussi des repas : vous pouvez y déposer vos dons tous les jours de 18h30 à 20h30 et c’est au 4 rue Jean et Marie Moinon
  • dans le 14ème : une permanence sera ouverte vendredi de 15h à 18h au jardin des Thermopyles qui se trouve au 4, rue des Thermopyles
  • la Brigade nord-est de Paris tiendra une permanence dimanche de 14h30 à 18h, au 5 passage du marché, dans le 10ème.
  • la Brigade Place des Fêtes tient une permanence le dimanche de 11h à 13h dans le bâtiment B de la Fabrik, qui se trouve au 23 rue du docteur Potain
  • la brigade du 18ème ouvre de nouvelles permanences : et pour ce we, une permanence sera ouverte samedi de 13h à 16h au Bar commun, qui se trouve au 135 rue des poisssoniers
  • une permanence sera ouverte dans le 12ème  : samedi de 15h à 17h et c’est au 249 rue de Charenton.
  • la Brigade de Montreuil : tient une permanence lundi de 10h à 14h à l’AERI, 57 rue Étienne Marcel et lundi aussi de 11h à 13h chez Natalia, au 68 rue des ramenas.
  • à Saint-Ouen : une permanence sera ouverte vendredi et samedi de 9h à 19h et dimanche de 9h à 13h et c’est à l’épicerie Les 3 Poireaux, 21 rue Saint Denis
  • à Pantin : vendredi de 14h à 18h chez Agnès au 21 rue Delizy
  • À Aubervilliers : samedi de 14 à 18 heures à la blague, 126 rue Danielle Casanova
  • enfin, dans la banlieue sud : une permanence sera ouverte à FONTENAY-SOUS-BOIS : samedi de 14h à 17h – au Mille Plateaux, qui se trouve au 4 rue Alfred De Musset ; et à IVRY, une permanence sera ouverte : VENDREDI et DIMANCHE, de 15h à 18h – et c’est à La petite pagaille, qui se trouve au 65 rue Molière.
    Par ailleurs, malgré la réouverture de certaines écoles, Les brigades d’éducation populaire maintiennent aussi leur réseau de solidarité autour de l’aide aux devoirs qui permet la mise en relation entre des élèves et des accompagnateurs volontaires.
    Et pour les contacter c’est toujours la même adresse mail : brig-ed-pop@protonmail.com
    Pour aider les Brigades à poursuivre leurs actions, vous pouvez bien sûr tjr renflouer leur cagnotte en ligne : https://www.lepotsolidaire.fr/pot/ebnv1fg9?fbclid=IwAR2YV5NR74MCsd_t57eWhfWgjiJCg9LNZ3dhS3c4LW84ZqGRzi2EpvJ_u4E

Dans le 18ème arrondissement, les Brigades de solidarité populaire se sont associées avec la ligue des Droits de l’Homme pour ouvrir un permanence juridique spéciale Amende
si vous avez reçu un avis de contravention relatif au non-respect du confinement ou aux règles du déconfinement, et que vous voulez la contester ou demander une remise, si vous avez besoin de conseils ou d’être orienté.e.s pour faire un recours, vous pouvez les contacter et prendre rdv :
soit par téléphone au 07.58.50.51.01
soit par mail en écrivant à : confinement@ouvaton.org
puis rdv à la permanence qui est ouverte tous les vendredis de 15h à 16h30 et c’est à la salle Saint-Bruno qui se trouve au 9 rue Saint-Bruno, dans le 18ème.

dans le 19ème, pour les habitants et habitantes du quartier Solidarité : L’Eternel Solidaire continue de proposer :

samedi et dimanche, la base et Alternatiba Paris tiennent une permanence de collecte et de distribution de produits alimentaires, produits d’hygiène et de vêtements.
Rdv donc samedi et dimanche de 14h à 19h à La Base qui se trouve au 31 rue Bichat, métro Goncourt
et si vous voulez rejoindre l’équipe bénévole pour tenir la permanence, rdv sur le framalink : https://frama.link/benevoleslabase

à Montreuil, plusieurs point de collecte et distribution sont organisés dans les quartiers Branly-Boissière, Ramenas, Léo Lagrange et Fabien :
pour les produits alimentaires et d’hygiène, vous pouvez déposer vos dons :

  • tous les samedis de 9h30 à 11h30 au café associatif le Fait tout qui se trouve au 166 rue Edouard Branly
    pour les fournitures scolaires, vous pouvez déposer vos dons :
  • lundi de 10h à 12h – au local de Ensemble Notre Quartier ; et le point de Contact c’est Marie au 06 17 56 86 62
    enfin, une cagnotte a été mise en ligne : https://www.cotizup.com/soutiendistribalimboissiere

à Pantin, les associations Têtes Grêlées et Solid19Pantin organisent une distribution gratuite de soupe et bricks, tous les vendredis de 17h à 20h
et c’est au 83 avenue Jean Lolive, à Pantin.
Et si vous voulez soutenir l’association Têtes Grêlées et Solid19Pantin, une cagnotte est en ligne : https://www.leetchi.com/c/venir-en-aides-aux-familles-en-difficultes?fbclid=IwAR3iXd82YEr85gbdn3s21veLJfY5siPHxJWCvg1i9mdS-CJxd4XyUzfkjJA

l’association Féminité Sans Abris Paris-IDF tient plusieurs points de collecte de produits de soin et d’hygiène qu’elle redistribue à des personnes sans-abri ou en situation de très grande précarité

  • à Paris, la permanence est ouverte du mercredi au dimanche de 14h à 19h30 et c’est chez Louisette au 29 rue Véron, dans le 18ème ; et vendredi et samedi de 9h à 17h30, une autre permanence est ouverte au Lamazuna qui se trouve au 31 rue Louis Blanc, dans le 10ème
  • dans les Yvelines, un point de collecte est ouvert du lundi au samedi de 9h à 19h, au bons soins d’Émilie qui se trouve au 3 rue Eric Tabaly à Carrière-sur-Seine ;
    un autre point de collecte est ouvert samedi de 9h30 à 13h à l’épicerie l’Epi-Plette qui se trouve au 14 route de Houdan au Perray-en-Yvelines ; et une autre permanence est ouverte samedi de 9h30 à 15h30 et c’est à la Grande Cave Terres de Vigne qui se trouve au 4 rue du Moulin à Vent à Coignières
  • dans l’Essonne, une permanence est ouverte vendredi et samedi de 9h à 19h a l’atelier Nature qui se trouve au 36 place de la république, à Draveil
  • en Seine-Saint-Denis, une permanence est ouverte vendredi et samedi de 9h à 17h au magasin un Look pour tous qui se trouve au 2 avenue jean Jaurès à Gagny
  • enfin, dans le Val-de-Marne, une permanence est ouverte vendredi et samedi de 10h à 18h au Pic qui se trouve au 84 rue Garibaldi à Saint-Maur des Fossés.

Enfin, samedi de 10h à 19h, l’association Autremonde organise une grande braderie spéciale enfants
Pour y participer, rdv samedi à partir de 10h au 30 rue de la mare, métro Pyrénées ou ménilmontant.

On poursuit avec les Rdv confinés et déconfinés pour aujourd’hui et ce we : et alors que le droit de manifester reste bafoué, un nouveau communiqué a été publié par plusieurs organisations parmi lesquelles Action Aid, ANV Cop 21, Alternatiba, Attac,Confédération paysanne, Convergences services publics, LDH, Les Amis de la Terre, Marche des Solidarités, ou encore la CGT et Solidaires, pour exiger le respect immédiat de ce droit, et l’engagement du gouvernement à cesser toute poursuite contre les initiateurs des manifestations et les participants
et si vous voulez retrouver le communiqué dans son intégralité, rdv sur : https://solidaires.org/Pour-le-droit-de-manifester?fbclid=IwAR0YKOjK9wY7sqBRUQ4-agxlHX3MqABROsYv0ICgn_lBht-oWhjGbSa6ZCA

aujourd’hui, de 13h30 à 16h30, le collectif facs et labos en lutte, l’université ouverte, le collectif des GJ de l’ESR, les organisations syndicales représentatives du personnel et des étudiant·e·s de l’enseignement supérieur et de la recherche et d’autres collectifs universitaires organisent un rassemblement et une conférence de presse sur la place de la Sorbonne pour protester contre le projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche.
Alors que le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche se réunit pour examiner le projet de loi LPPR, dont le texte doit être présenté en Conseil des Ministres le 8 juillet prochain, les organisations convoquent la presse pour faire entendre la voix de la communauté universitaire, largement opposée à ce projet de loi qui consacre, entre autres, la précarité à l’université et la recherche par projets.
Alors pour soutenir les universitaires, rdv à 13h30 sur la place de la Sorbonne, métro Clunny-La Sorbonne.
Plus d’infos : https://universiteouverte.org/2020/06/08/communique-de-la-rencontre-numerique-des-facs-et-des-labos-en-lutte-du-6-juin-la-lppr-est-de-retour-nous-aussi/
Sur le texte de la LPPR fraîchement paru : https://universiteouverte.org/2020/06/07/avant-projet-de-lppr-une-gigantesque-machine-a-precariser-et-privatiser/

Par ailleurs, pour information : La caisse de solidarité mise en ligne par le collectif facs et labos en lutte pour les étudiant·es et travailleur·ses précaires de l’ESR reprend du service, avec un dernier appel jusqu’au 20 juin ! 
Pour renflouer la caisse, rdv donc jusqu’au 20 juin sur : https://www.helloasso.com/associations/caisse-solidarite-universite/formulaires/1 

à 15h, La 3e séance du séminaire ’Penser l’expérience palestinienne dans ses contextes : variations d’échelles’ se tiendra en visioconférence et accueillera la chercheuse Dima Alsajdeya pour parler de ’La question israélo-palestinienne dans la politique étrangère de Moubarak (entre 1981 et 2011)’
Pour en discuter avec Dima Alsadjeya, et assister à ce séminaire virtuel, il faut envoyer un mail à véronique Bontemps sur l’adresse : verobontemps@protonmail.com

de 16h à 17h30, le collectif La Vulva organise une balade botanique féministe dans le bois de Vincennes pour partager des connaissances sur les bienfaits des plantes et des recettes naturelles pour soigner notamment les maux gynécologiques
Pour y participer, il faut s’inscrire sur : https://www.facebook.com/events/1330897750436315

de 18h à 19h, le Réseau IDD organise une dardacha virtuelle sur la question des femmes migrantes à l’heure de la vieillesse.
Quel est leur parcours migratoire ? Pourquoi sont-elles peu visibles et peu entendues ?
C’est à ces questions que répondront : la sociologue Fatima Aït Ben Lmadani, Souad Frikech-Chaouih : déléguée générale de l’association des Marocains en France et Zineb Doulfikar : assistante sociale et auteure de reportages sur les femmes migrantes
Pour Rejoindre leur discussion en direct, rdv à 18h sur la page facebook de l’événement : https://www.facebook.com/events/686136188888713

à 18h30, le Centre arabe de recherches et d’études politiques organise un webinaire sur le Covid-19 en Turquie et ses impacts sur sa politique étrangère avec Bayram Balci
Pour participer au Webinar en Direct, il faut s’inscrire via le site du CAREP Paris : https://www.carep-paris.org/evenements/conferences/webinar-4-covid-19-en-turquie-quels-impacts-sur-sa-politique-etrangere/

ce soir, de 19h à 20h, heures françaises, l’Annual Reviews organise une discussion virtuelle en anglais, autour de la Justice raciale, de la police et des protestations aux USA avec notamment Tim Newburn de l’École d’Économie et de sciences politiques de Londres, et Elizabeth Hinton de l’université de Yale.
Pour rejoindre la discussion en direct, rdv à 19h heure française, sur : https://annualreviews-org.zoom.us/webinar/register/4315913765861/WN_HtUL458QRruXEihUJ-zKGQ

demain toute la journée, le comité parisien Fora Bolsonaro organise une journée de mobilisation en ligne et de solidarité avec le peuple brésilien et pour la défense de la démocratie
toutes celles et tous ceux qui soutiennent la lutte du peuple brésilien sont invités à envoyer au comité des photos avec les affiches et autocollants de la campagne HORS Bolsonaro que vous pouvez retrouver sur : https://comitesdeluta.com.br
Pour envoyer vos photos, c’est à l’adresse : parisforab@gmail.com
et Pour plus d’informations sur cette journée de mobilisation, rdv sur la page facebook du comité parisien Fora Bolsonaro : https://www.facebook.com/comitedelutaforabolsonaro/

demain, de 10:30 à 13:30, la Commission de Mobilisation du Travail Social Ile-de-France et le Comité de mobilisation des étudiant.e.s en travail social organisent la 8ème rencontre nationale du travail social en lutte pour préparer la mobilisation du 16 juin prochain.
pour y participer, rdv donc demain matin à partir de 10h30, sur : https://discord.gg/4P7GvFc

demain matin, à 11h, un Rassemblement est organisé pour exiger l’annulation de la convention Assurance Chômage
le rdv est donné demain matin à 11h devant la Mairie de Montreuil, métro mairie de Montreuil

samedi à 14h30, le Comité Adama rejoint par de nombreux collectifs parmi lesquels le collectif Vies volées, vérité et Justice pour Gaye, Vérité pour Curtis, Justice et vérité pour babacar, Justice et dignité pour Zineb, le collectif Front de Mères, ou encore Cerveaux non disponibles qui a lancé un appel aux GJ, mais aussi l’Action Antifasciste paris-Banlieue, les Brigades de Solidarité populaire, ou encore Désobéissance écolo, organisent une manifestation pour réclamer vérité et justice pour toutes les victimes de violences policières
Le rdv est donné à 14h30 sur la place de la république pur une manifestation qui s’élancera vers l’Opéra.

et pour info, la coordination anti-repression paris-IDF rappelle la ligne sur laquelle on peut contacter la legual team en cas d’interpellation :
le numéro c’est le 07.52.95.71.11
et pour les avocats dispos ce we, vous pouvez désigner l’avocate : Servane MEYNIARD (barreau de Paris).
Et pour retrouver les bons conseils d’avant manif, rdv sur le lien vers paris-lutte.info : https://paris-luttes.info/conseils-d-avant-manif-en-cas-d-13006?lang=fr

samedi, à 16h30, le collectif Feminist in the city organise une visite guidée sur les traces historiques des quartiers rouges pour redécouvrir son histoire sous le prisme du féminisme.
Pour y participer, il faut s’inscrire sur : www.feministsinthecity.com

dimanche, DE 13:30 À 18:00, la 16ème coordination nationale des AG interpros, comités et coords se tiendra de manière dématérialisée pour préparer la mobilisation nationale du 16 juin prochain
pour y participer, il faut envoyer un mail avec votre nom, votre AG, coordination et/ou votre organisation syndicale en précisant si vous participerez à la coordination avec ou sans mandat : et l’adresse mail c’est : contact.coordnationaleinterpro@gmail.com

dimanche à 15h, le collectif des GJ d’Amiens baptisé Les réfractaires du 80, organise une discussion virtuelle autour des violences policières et de la repression judiciaire dans le cadre de la mobilisation de soutien à deux GJ amiénois convoqués devant la justice pour rebellion
Pour en discuter avec la sociologue Vanessa Codaccioni, l’avocat Raphael Kempf, la GJ Mélanie N’Goye Gaham, Ian du collectif Désarmons-les, et Christian et Laurent de l’Assemblée des Blessés, rdv sur la page facebook des réfractaires du 80 : https://www.facebook.com/lesrefractairesdu80
et pour info : la discussion sera également diffusée en direct sur la plateforme Radio l’Acentrale que vous pouvez suivre sur le site : https://acentrale.org/

dimanche, de 15:00 à 17:00, les mouvements Emancipation Collective et Écologie Populaire et Sociale organisent un meeting virtuel sur l’éducation au service de l’émancipation collective
Pour évoquer les luttes à mener pour qu’advienne une école émancipatrice et le rôle que peut jouer l’éducation populaire pour une société écologique émancipée des rapports de domination, avec l’historienne Laurence de Cock, des membres des collectifs Question de classe(s) et Lettres Vives, une lycéenne du Mouvement National des Lycéens, ou encore Fatima Ouassak, porte-parole du syndicat Front de Mères et fondatrice du Réseau Classe/Genre/Race, rdv donc dimanche à partir de 15h sur : https://www.facebook.com/events/644455876413698

enfin dimanche, à partir de 16h, l’association Menafrica propose une projection-débat virtuel autour du documentaire Forte, réalisée par Salim Saab
pour découvrir ou redécouvrir ce documentaire qui dresse des portraits puissants d’artistes femmes du Maghreb et Moyen-Orient, rdv donc dimanche à 16h sur : https://us04web.zoom.us/j/74099625369?pwd=bTNWZGZ4UUFqMHBYcXZQM1FBd0xXUT09
ID de réunion : 740 9962 5369
Mot de passe : Menafrica

c’est aujourd’hui que sort La révolte des Gilets jaunes – Histoire d’une lutte des classes, publié par le collectif Ahou ahou ahou aux éditions Niets.
Basé sur des expériences directes,ce livre interroge les pratiques qui se sont déployées – et parfois confrontées dans le mouvement des GJ. Alors que chaque nouvelle séquence de la lutte a semblé effacer la précédente, ce livreen retrace ici l’enchaînement : des blocages aux émeutes, des occupations de ronds points aux assemblées populaires, des appels à l’unité avec les forces de l’ordre à la critique de la répression. Surgie et demeurée en dehors des cadres des forces politiques classiques, que nous dit cette révolte du cours de la lutte des classes ? Quels sont les mouvements qui l’agitent ? Quels débordements de l’ordre social laisse-t-elle entrevoir ?
Et pour vous procurer le livre, rdv dans toutes les bonnes librairies et points de diffusion militante.

C’est aujourd’hui aussi que sort le livre de Silvia Federici intitulé par-delà les frontières du corps, publié aux éditions Divergences
Dans cet ouvrage,Silvia Federici entreprend d’extirper nos corps des pouvoirs et des dispositifs technologiques qui les aliènent et les transforment. Politiques de l’identité, chirurgie de transformation des corps, nouvelles technologies reproductives, ce livre examine avec lucidité ces questions brûlantes qui traversent le champ féministe.
Et pour retrouver le livre, idem rdv dans toutes les bonnes librairies.


Documents joints

Documents à télécharger sur : https://solidaires.org/