agenda des luttes 8-9 juin

lundi 8 juin 2020
par  Julie agenda

Et on commence cet agenda des luttes par cet appel à témoins lancé par un membre de la Ligue des droits de l’Homme suite à l’interpellation violente de deux jeunes mineures lors du rassemblement de samedi au champ de Mars
Suite au nassage du rassemblement contre les violences policières au Champs de Mars, samedi, des FdO du groupe 322 et 323 ont escorté une dizaine de manifestants de la place Joffre vers l’avenue de la Motte Picquet ; et ont interpellé brutalement 2 jeunes filles mineures.
Les faits ont eu lieu vers 20h50 devant la Brasserie SUFFREN, au niveau du 84 Avenue de Suffren dans le 7ème, à l’angle Rue de Suffren et de l’avenue de la Motte Picquet. Les témoins ayant asisté à la scène ont demandé leur RIO aux FDO qui ont refusé de le donner.
Ces témoins sont prêts à porter l’affaire avec le soutien de la Ligue des Droits de l’Homme devant les juridictions compétentes, mais pour compléter le dossier, ils cherchent à recueillir un maximum de témoignages. Si vous avez des infos, vidéos, enregistrements sonores etc à partager, vous pouvez les envoyer à Fabrice Lecorbeau en le contactant en privé sur Facebook ;
vous pouvez aussi toujours envoyer vos témoignages à l’observatoire des pratiques policières de la LDH, en envoyant un mail à : contact@obs-paris.org
et pour la seine-Saint-Denis en écrivant à temoignage@obs93.org

On poursuit avec la décision du tribunal administratif de Paris vendredi, suite au référé-liberté déposé le 27 mai dernier par 16 collectifs et associations (parmi lesquels Médecins du monde, Gisti, Ligue des droits de l’homme, ou encore Utopia 56…) estimant que l’Etat et les collectivités avaient été « défaillants », dans le contexte d’urgence sanitaire, et qu’ils n’avaient pas pris les mesures pour répondre aux besoins élémentaires des migrants sans-abri, le long du canal Saint-Denis.
Le juge des référés leur a partiellement donné raison et ordonne aux municipalités de Saint-Denis et Aubervilliers, « d’installer, dans un délai de huit jours […] et jusqu’à la fin de la période d’état d’urgence sanitaire » des points d’eau, des cabines de douches et des toilettes, et de renforcer le dispositif de collecte des ordures, à proximité de trois campements, aux abords des ponts de Stains, du Landy, et du bassin de la Maltournée. Il enjoint également au préfet de la région Ile-de-France et au préfet de Seine-Saint-Denis « d’assurer la distribution, en quantité suffisante, de masques et de gel hydroalcoolique aux personnes vivant dans les campements situés le long du canal », dans un délai de huit jours. Le Juge des référé n’a en revanche pas donné suite à la requête portant sur un « accès à l’hébergement inconditionnel » pour les sans-abri vivant au bord du canal. Le tribunal ne reconnaît donc pas l’existence d’une « carence grave » de l’Etat dans ce domaine.

Autre dossier qui avance : celui du chercheur François Graner, membre de Survie, qui demande depuis 5 ans l’ouverture des archives de François Mitterrand et de ses conseillers avant, pendant et après le génocide des Tutsis au Rwanda en 1994
Alors que François Hollande avait promis en 2015, d’ouvrir les archives aux chercheurs avant la fin 2016, et que son successeur, Emmanuel macron ne les a ouvertes qu’à quelques chercheurs triés sur le volet, François Graner livre une bataille judiciaire pour avoir accès aux archives de l’Elysée sur le Rwanda.. Après un avis négatif du Conseil constitutionnel en 2017, François Graner avait alors saisi la Cour européenne des droits de l’homme, qui a renvoyé le dossier devant le Conseil d’Etat. Vendredi dernier, au Conseil d’Etat, la rapporteuse publique, Madame Anne Iljic, a donné un avis favorable pour l’ouverture des archives, ce qui pourrait d’une part faire jurisprudence pour l’accès des citoyens aux archives gouvernementales, et d’autre part, faire avancer la recherche sur le rôle de la France auprès des génocidaires. La rapporteuse publique du Conseil d’Etat a ansi souligné que l’intérêt d’informer le public sur le rôle de la France au Rwanda, et d’en débattre, primait sur la protection du secret des décisions des gouvernants. Reconnaissant le rôle de Survie comme étant d’intérêt général, elle a confirmé que les refus de consultation des archives sont une atteinte à leur liberté d’expression protégée par la Cour européenne des droits de l’homme. Le Conseil d’État doit rendre sa décision d’ici trois semaines.

Alors que samedi dernier, la rencontre numérique des Facs et Labos en Lutte a réuni jusqu’à 150 personnes, représentant 42 établissements, le texte du projet de loi pour la Recherche, la fameuse LPPR, qui sera présenté en conseil des ministres le 8 juillet prochain, est enfin connu. Et il s’agit bien de mettre en oeuvre une précarisation accélérée et accentuée dans la recherche et l’enseignement supérieur.
Aussi, le collectif facs et Labos en lutte et l’Université ouverte préparent deux journées d’actions : les 12 et 17 juin prochains et appellent à se joindre massivement à la mobilisation nationale du 16 juin prochain pour défendre l’hôpital public.
Si vous voulez lire le projet de loi LPPR, rdv sur : https://universiteouverte.org/2020/06/07/avant-projet-de-lppr-une-gigantesque-machine-a-precariser-et-privatiser/
Le projet de loi :
http://www.groupejeanpierrevernant.info/LPPR_PROJET_DE_LOI.pdf
L’exposé des motifs :
http://www.groupejeanpierrevernant.info/LPPR_EXPOSE_DES_MOTIFS.pdf
Le rapport annexé :
http://www.groupejeanpierrevernant.info/LPP_RAPPORT_ANNEXE.pdf
Modifications du titre II :
http://www.groupejeanpierrevernant.info/LPPR_TABLEAU_TITRE_II.pdf
Modifications du titre III :
http://www.groupejeanpierrevernant.info/LPPR_TABLEAU_TITRE_III.pdf
Modifications du titre IV :
http://www.groupejeanpierrevernant.info/LPPR_TABLEAU_TITRE_IV.pdf
Modifications du titre V :
http://www.groupejeanpierrevernant.info/LPPR_TABLEAU_TITRE_V.pdf

enfin, un an après l’arrestation en Iran, de la chercheuse Fariba Adelkhah, son comité de soutien lance un appel à soutiens pour exiger sa libération immédiate et inconditionnelle
Affaiblie par une grève de la faim de 49 jours, Fariba Adelkhah a refusé de troquer sa libération conditionnelle sous bracelet électronique contre la renonciation à l’exercice de son métier de chercheur, et entend recouvrer son droit à récupérer ses notes de terrain et son ordinateur et à aller et venir entre ses deux pays, l’Iran et la France, dont elle est également citoyenne, mais le 16 mai dernier, elle a été condamnée à 6 ans de prison.
Pour rejoindre la campagne de soutien et exiger la libération de cette prisonnière scientifique, rdv sur : https://faribaroland.hypotheses.org/8498

Malgré le déconfinement, Les brigades de solidarité populaire maintiennent leurs différentes permanences où elles distribuent encore des colis alimentaires et produits d’hygiène, des repas chauds, ou encore des masques et du gel hydroalcoolique qu’elles produisent : alors voici les points de collecte et de distribution qui seront ouverts lundi et mardi à Paris et en banlieue :

  • la Brigade nord-est de Paris tient une permanence lundi de 14h30 à 18h, au 5 passage du marché, dans le 10ème.
  • Dans le 10ème aussi, les Brigades tiennent une permanence à la Nouvelle Rôtisserie où elles préparent aussi des repas : et vous pouvez y déposer vos dons tous les jours de 18h30 à 20h30 et c’est au 4 rue Jean et Marie Moinon
  • Toujours dans le nord de Paris : une permanence sera ouverte dans le 19ème arrondissement : MARDI de 14h à 18h – au 92 rue d’Aubervilliers, et une autre dans le 20ème arrondissement : sera ouverte le MARDI de 14h à 17h et c’est dans le Local de la CNT, au 33 rue de Vignoles
  • dans le 12ème, la permanence du local de Charenton où les brigades préparent et distribuent 80 repas/jour : sera ouverte mardi de 18h à 20h et c’est au 249 rue de Charenton.
  • dans le 5ème arrondissement, le point de collecte au cinéma La Clef Revival sera ouvert mardi de 17h à 19h et c’est au 34 rue Daubenton, métro Censier.
  • la Brigade de Montreuil : tient une permanence lundi de 10h à 14h à l’AERI, 57 rue Étienne Marcel et lundi jusqu’à 13h chez Natalia, au 68 rue des ramenas.
  • à Saint-Ouen : la permanence sera ouverte lundi et mardi de 9 à 19 heures et c’est à l’épicerie Les Trois Poireaux, au 21 rue Saint Denis
  • la brigade sud de Paris tiendra une permanence Mardi de 14h à 18h au Moulin à café qui se trouve au 9, place de la Garenne, et une autre dans le 13ème : sera ouverte lundi de 14h à 18h au 25 rue du Moulinet, métro Tolbiac ou place d’italie
  • enfin, dans la banlieue sud : une permanence sera ouverte à IVRY, MARDI, de 15h à 18h – et c’est à La petite pagaille, qui se trouve au 65 rue Molière.
    Pour aider les Brigades à poursuivre leurs actions, vous pouvez bien sûr tjr renflouer leur cagnotte en ligne : https://www.lepotsolidaire.fr/pot/ebnv1fg9?fbclid=IwAR2YV5NR74MCsd_t57eWhfWgjiJCg9LNZ3dhS3c4LW84ZqGRzi2EpvJ_u4E

dans le 19ème, pour les habitants et habitantes du quartier Solidarité : l’Éternel Solidaire continue de proposer :

  • ses permanences numériques : si vous avez besoin de faire imprimer un document : vous pouvez l’envoyer à aide-mednum@assoD2L.org et vous pouvez ensuite venir récupérer vos documents au 1, rue de la solidarité
  • et pour vous accompagner dans vos démarches informatiques, l’éternel solidaire rouvre ses portes, sur rendez-vous, et avec des mesures d’hygiène renforcées.
    Pour prendre rdv, vous pouvez :
    Envoyez un SMS au 07 68 40 55 42
    Appelez le 07 68 40 55 42
    ou Envoyez un mail à aide-mednum@assoD2L.org
    en attendant vous pouvez consulter les guides que association a mis en ligne : https://solidarite-numerique.fr/

à Montreuil, plusieurs point de collecte et distribution sont organisés dans les quartiers Branly-Boissière, Ramenas, Léo Lagrange et Fabien :
pour les produits alimentaires et d’hygiène, vous pouvez déposer vos dons :

  • le mardi de 10h à 13h AU COMITE DES FETES DES RAMENAS et le point de contact c’est Céline : comitedesfetesdesramenas@yahoo.fr
  • mercredi de 9h30 à 11h30 au café associatif le Fait tout qui se trouve au 166 rue Edouard Branly
  • le MERCREDI de 15h à 18h, dans le local de l’ASFM au 1 av. Pdt Salvador Allende. Et le point de Contact, c’est : Philippe 01 48 57 67 12
    pour les fournitures scolaires, vous pouvez déposer vos dons :
  • le MARDI de 10h à 13h – au Comité de fêtes des Ramenas au centre de quartier Ramenas - et c’est toujours Céline le point de contact
  • MERCREDI de 10h à 12h – au local de Ensemble Notre Quartier ; et le point de Contact c’est Marie au 06 17 56 86 62
    enfin, ces associations ont ouvert une permanence juridique téléphonique gratuite avec une avocate spécialisée en droit de la famille et droit du travail : la permanence est ouverte tous les mercredis de 15H à 18H et c’est au 01.48.45.99.90
    enfin, une cagnotte a été mise en ligne : https://www.cotizup.com/soutiendistribalimboissiere

à Pantin, les associations Têtes Grélées et Solid19Pantin organisent une distribution gratuite de soupe et bricks, tous les lundis, mercredis et vendredis de 17h à 20h
et c’est au 83 avenue Jean Lolive, à Pantin.
Et si vous voulez soutenir l’association Têtes Grêlées et Solid19Pantin, une cagnotte est en ligne : https://www.leetchi.com/c/venir-en-aides-aux-familles-en-difficultes?fbclid=IwAR3iXd82YEr85gbdn3s21veLJfY5siPHxJWCvg1i9mdS-CJxd4XyUzfkjJA

Dans le 18ème arrondissement, les Brigades de solidarité populaires se sont associées avec la ligue des Droits de l’Homme pour ouvrir un permanence juridique spéciale Amende
si vous avez reçu un avis de contravention relatif au non-respect du confinement ou aux règles du déconfinement, et que vous voulez la contester ou demander une remise, si vous avez besoin de conseils ou d’être orienté.e.s pour faire un recours, vous pouvez les contacter et prendre rdv :
soit par téléphone au 07.58.50.51.01
soit par mail en écrivant à : confinement@ouvaton.org
puis rdv à la permanence qui est ouverte tous les vendredis de 15h à 16h30 et c’est à la salle Saint-Bruno qui se trouve au 9 rue Saint-Bruno, dans le 18ème.

La FASTI reprend ses permanences juridiques et accueille du public, sans rdv mais e nombre limité et avec les précautions nécessaires
Les permanences seront ouvertes Tous les mardis et jeudis, de 14h à 17h, et c’est au 58 rue des Amandiers, métro Père lachaise

Par ailleurs, le Bus de la Solidarité du Barreau de Paris Solidarité reprend ses permanences juridiques sur rdv
Pour prendre RDV, vous pouvez les contacter le lundi et le jeudi entre 14h et 16h au 07.54.41.75.88

enfin, l’association Féminité Sans Abris Paris-IDF tient plusieurs points de collecte de produits de soin et d’hygiène qu’elle redistribue à des personnes sans-abri ou en situation de très grande précarité

  • à Paris, la permanence est ouverte du mercredi au dimanche de 14h à 19h30 et c’est chez Louisette au 29 rue Véron, dans le 18ème ; et du mardi au samedi de 9h à 17h30, une autre permanence est ouverte au Lamazuna qui se trouve au 31 rue Louis Blanc, dans le 10ème
  • dans les Yvelines, un point de collecte est ouvert du lundi au samedi de 9h à 19h, au bons soins d’Émilie qui se trouve au 3 rue Eric Tabaly à Carrière-sur-Seine ;
    un autre point de collecte est ouvert mercredi de 10h à 13h à l’épicerie l’Epi-Plette qui se trouve au 14 route de Houdan au Perray-en-Yvelines ; et une autre permanence est ouverte du lundi au vendredi de 9h30 à 19h30, et c’est à la Grande Cave Terres de Vigne qui se trouve au 4 rue du Moulin à Vent à Coignières
  • dans l’Essonne, une permanence est ouverte du mardi au samedi de 9h à 19h a l’atelier Nature qui se trouve au 36 place de la république, à Draveil
  • en Seine-Saint-Denis, une permanence est ouverte du mardi au samedi de 9h à 17h au magasin un Look pour tous qui se trouve au 2 avenue jean Jaurès à Gagny
  • enfin, dans le Val-de-Marne, une permanence est ouverte du lundi au samedi de 10h à 18h au Pic qui se trouve au 84 rue Garibaldi à Saint-Maur des Fossés.

et on poursuit avec les rdv confinés et déconfinés pour lundi et mardi : lundi à 13h, le Collectif des livreurs autonomes de paris organise un rassemblement et une conférence de presse pour protester contre la direction de frichti
pour les soutenir, rdv donc lundi à 13h devant le hub central parisien de frichti paris 01 qui se trouve au 40 rue Croix des petits champs, métro

lundi, de 17h à 18h30, Attac France, le Dialogue Global pour une Alternative Systémique et le média Basta organisent un webinaire sur le thème de l’agriculture et de la sécurité alimentaire intitulé : après la pandémie, la faim !
Ce webinaire sera dédié à une analyse des approches et méthodes des politiques agricoles, au Nord comme au Sud, pour comprendre les impacts que provoque une crise sanitaire comme celle qui secoue le monde actuellement.
Quels sont les impacts directs à court et moyen termes de cette pandémie sur l’agriculture et sur le droit à l’alimentation ?
C’est à cette question que tenteront de répondre : Najib Akesbi, enseignant-chercheur à l’Institut d’agronomie de Rabat, Mamadou Cissokho, président d’honneur du ROPPA et du CNCR (Sénégal), et Josie Riffaud, paysanne en Gironde, ancienne déléguée européenne de Via Campesina
Pour suivre leur discussion en direct par Zoom, rdv donc lundi à partir de 17h sur :https://us02web.zoom.us/j/83847411112

lundi, A 18h, le collectif On arrête toutes organise une remise de médailles aux premières de corvées à l’Hôpital Tenon
Le Président l’a dit : il veut réactiver la « médaille de l’engagement face aux épidémies » afin de « récompenser les personnes qui se sont dévouées pendant la crise du Covid-19 » .
le collectif féministe on Arrête toute prend donc le président au mot et décernera des médailles pour toutes les femmes qui se sont trouvées en 1ere ligne durant la crise sanitaire et sociale et qui gagnent des salaires dérisoires : dans la santé, le para-médical, l’aide à la personne ( soins, assistance ), le nettoyage, la grande et moyenne distribution, le petit commerce, la Poste, l’Éducation Nationale, l’agriculture... et Aussi pour celles à la maison, pour beaucoup en télétravail, qui ont géré le plus souvent seules les enfants confiné.es, les courses, le ménage, l’éducation, l’école, les loisirs, le stress et l’angoisse... 
le Président n’a pas prévu de médaille pour les femmes victimes de violences conjugales confinées 24 h sur 24 h avec l’agresseur... 
Pas plus pour les femmes qui voulaient avorter et pour lesquelles la seule réponse a été de permettre l’IVG médicamenteuse à 9 semaines à domicile malgré la mobilisation des associations et le succès de la pétition pour une loi d’urgence.
Pour toutes ces femmes, le collectif organise donc cette cérémonie symbolique de remise de médaille qui sera l’occasion de soutenir la mobilisation des personnels hospitaliers, et d’exiger l’égalité salariale et une revalorisation immédiate de toutes les professions féminisées et sous- payées : que ce soit dans la santé, soin, aide aux personnes, éducation, nettoyage, grande et petite distribution.
Le collectif exige aussi l’augmentation du délai légal pour avorter de 8 semaines, et les moyens nécessaires pour que les femmes puissent avorter et réclame toujours qu’un milliard d’euros soit mis sur la table pour lutter contre les violences masculines à l’encontre des femmes.
Pour participer à la remise des médailles, rdv donc lundi à 18h devant l’hopital Tenon, qui se trouve au 4 rue de la Chine, métro Gambetta.

Lundi à 20h30, le comité ForaBolsonaro de Paris et l’Alerte France-Brésil organisent une réunion virtuelle pour préparer la journée d’action prévue le 13 juin prochain
alors que samedi prochain, le Frente Brasil Popular et le Frente Povo Sem Medo, rejoints par plus de 300 organisations politiques et syndicales, lancent une journée de mobilisation contre Bolsonaro, le comité parisien Fora Bolsonaro prévoit d’organiser une mobilisation à Paris. Et pour préparer cette mobilisation, le comité organise une réunion virtuelle et invite tous les groupes et organisations qui luttent pour la défense de la démocratie au Brésil et pour la chute du gouvernement fasciste de Bolsonaro.
Pour participer à cette réunion en visioconférence, rdv donc lundi à 20h30, sur : https://www.facebook.com/events/257537991999869
et d’ici là si vous voulez plus d’infos sur la campagne politique ordonnée autour du programme d’action qui unifie les consignes : « Sauver des vies, stopper les licenciements, renforcer le Système Unique de Santé, taxer les grandes fortunes, Bolsonaro Dégage ! », vous pouvez lire l’article publié par Valério Arcary dans Contretemps : https://www.contretemps.eu/bresil-bolsonaro-covid19-gauche/?fbclid=IwAR0Hh-zU0-r0zZN5gxsBYR_A2NXrBYrg5YWw2tPQeRBb5p4uuLQm1nTHY7A

Mardi à 13h15, le collectif des hospitaliers de Saint-Denis poursuit ses mardis de la colère sur toute la période du segur de la Santé et appelle à un rassemblement devant l’hôpital Delafontaine pour porter leurs revendications, à savoir :
- L’embauche immédiate de tous les CDD
- La titularisation de tous les contractuels
- 300 euros d’augmentation de salaire pour toutes et tous
- Un recrutement massif dans les services
- La réouverture des lits
- Démocratisation du fonctionnement de l’hôpital
- Financement des hôpitaux à la hauteur des besoins sanitaires et sociaux du département
Pour les soutenir, rdv donc mardi à 13h15 devant l’entrée de l’hôpital Delafontaine,qui se trouve au 2 rue du docteur delafontaine, à Saint-Denis.

Mardi, de 14h à 16h, le Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques organise un atelier virtuel autour des travaux de Rodrigo Martins, de l’Université Fédérale de São Carlos (Brésil), sur le thème de « La construction sociale de l´économie politique des eaux au Brésil ».
Pour retrouver la discussion en direct, il faut demander les codes, en envoyant un mail à : boris.samuel@ird.fr

Mardi à 14h30, l’Union départementale de la CGT 92 organise un rassemblement devant l’hôpital Beaujon de Clichy, pour protester contre la fermeture de l’hôpital
pour les soutenir, rdv à 14h30 mardi devant l’hôpital beaujon qui se trouve au 100 bvd du général Leclerc à Clichy, métro Mairie de Clichy.

Mardi à 17h, l’association Histoire d’en parler organise une webconférence sur le thème de la transition agricole et alimentaire avec l’ingénieur Arthur Grimonpont, co-fondateur des Greniers d’Abondance
Pour suivre sa conférence en direct, rdv mardi à partir de 17h sur : https://us02web.zoom.us/j/88926573863
Vous pouvez également vous connecter par téléphone en appelant le +33 1 7095 0103 et en tapant le 889 2657 3863

mardi de 17h à 19h, le séminaire DEMOSERIES consacré à l’éthique et à la politique des séries télévisées se tiendra sous forme virtuelle et invitera Christophe Wasinski pour une intervention intitulée : « Justifier l’état d’exception à travers le scénario de la ’ticking-time bomb’ : Les Centurions, La Bataille dAlger et les séries télévisées. »
Pour rejoindre la discussion en ligne, il faut envoyer un mail à contact@demoseries.eu

mardi à 18h, l’Institut des relations Internationales et Stratégiques organise une webconférence sur l’Union européenne face à la crise économique
Pour en discuter avec les économistes Jézabel Couppey-Soubeyran et Pierre Jaillet, rdv donc mardi à 18h sur : https://www.iris-france.org/evenements/lunion-europeenne-face-a-la-crise-economique-enjeux-et-risques-dinitiatives-inedites/

Mardi à 18h, jour des obsèques de George Floyd, la LICRA appelle chacun, là où il se trouve, à cesser toute activité durant 8 minutes et 46 secondes, correspondant à la durée de son calvaire, afin de se recueillir et de témoigner sa solidarité avec toutes les victimes du racisme.

Mardi, à la même heure, SOS Racisme, l’unef, la fage, la CGT, l’UNSA, la FSU, et des organisations politiques appellent à un rassemblement à République, en hommage à Georges Floyd
pour y participer, rdv donc mardi à 18h sur la place de la République.

Mardi de 18h30 à 19h30, la Base et le mouvement Utopia organisent une webconférence intitulée : Crise environnementale et sanitaire : en quoi le féminisme peut-il nous aider à esquisser le monde d’après ?
Pour en parler avec Avec Fatima Ben-Omar porte-parole du collectif les effronté.es et Charlotte Marchandise, Co-présidente de GUAPO – l’observatoire de la pollution urbaine globale , rdv sur la page facebook de la base : https://www.facebook.com/events/177998236962922/

mardi, de 19h à 20h30, France Amérique Latine organise une visioconférence autour de la révolte populaire et des luttes féministes au Chili.
Pour suivre les discussions en direct, avec notamment Claudia Marchant, éditrice et membre de la Coordination féministe du 8 mars, rdv sur la page Facebook de France Amérique Latine  : https://www.facebook.com/events/252674579487518/

Mardi de 19h30 à 22h, la coordination contre la repression et les violences policières reprend ses réunions hebdomadaires pour renforcer les solidarités et les soutiens contre la répression et les violences, dans les quartiers et les manifs.
Pour les rencontrer ou les retrouver, rdv donc mardi à 19h30 à l’AERI qui se trouve au 57 rue Etienne Marcel à Montreuil, métro Croix-de-Chavaux.

On finit avec quelques infos et rdv culturels : Lundi à 18h30, La Bibliothèque Octavio Paz invite Melisa Chali-Guerrien de la Librería-Café Cariño de Belleville, pour une rencontre en ligne avec les lecteurs autour du métier de libraire et de la necessité de maintenir dans nos villes et dans nos quartiers, ces espaces essentiels de culture vivante, de résistance et de rencontre.
Pour participer à cette échange virtuel, il faut vous inscrire en envoyant un mail à bibpar@cervantes.es

lundi à 20h15, le cinéma le Méliès de Montreuil, l’agence du court-métrage et la 25ème heure organisent une soirée de projection en e-ciné autour des meilleurs courts-métrages repérés en festivals, suivie d’une discussion avec les réalisatrices et réalisateurs.
Au programme :
JE SERAI PARMI LES AMANDIERS de Marie Le Floc’h, LA GUERRE DES CENTIMES de Nader Ayache qui retrace la vie de deux coursiers à vélo à Paris, RAOUT PACHA d’Aurélie Reinhorn qui propose une réflexion sur la notion de travail et MÉMORABLE de Bruno Collet
pour voir ou revoir ces courts-métrages et discuter avec leur réalisatrices et réalisateurs, rdv donc lundi à 20h15 sur le site de la 25eheure : www.25eheure.com

mardi à 18h, la BNF propose une projection commentée du making-of ’Irlande terre promise’, réalisé en 1981 par Hélène Châtelain.
Célèbre pour son visage qui hante mystérieusement le héros de ’La Jetée’ de Chris Marker, Hélène Châtelain a suivi Armand Gatti, en 1981, lorsqu’il réalisait ’Nous étions tous des noms d’arbres’, un film de ’fiction documentaire’ avec des habitants de l’Ulster, au plus fort de la guerre inégale entre les forces de l’ordre britanniques et la rébellion républicaine. ’Irlande, terre promise’ arpente ce film, son tournage et son contexte. 
Pour découvrir ou redécouvrir des extraits commentés de ce film que la BNF a restauré, rdv sur la page facebook de l’événement : https://www.facebook.com/events/262261255019896

mardi à 18h30, ATD Quart Monde France organise une rencontre en ligne autour d’Eugen Brand et Michel Sauquet et de leur ouvrage d’entretiens intitulé ’la dignité pour boussole. Un engagement avec ATD Quart Monde’
Dans cette série d’entretiens, Eugen Brand retrace son engagement à ATD Quart-Monde, et à travers son parcours c’est l’histoire de la gouvernance d’ATD Quart Monde qui est dressée, dans ses tâtonnements et ses évolutions.
Pour en discuter avec lui et son co-auteur Michel Sauquet, rdv donc mardi à 18h30 sur : https://www.facebook.com/events/242842163686239
Pour vous procurer le livre : https://www.atd-quartmonde.fr/produit/la-dignite-pour-boussole/

Et on finit avec cette info : pendant deux semaines, The International Journal of Press and Politics donne accès gratuitement à une douzaine d’articles consacrée aux protestations et à leur traitement médiatique à travers le monde.
rdv sur :https://journals.sagepub.com/page/hij/news-coverage-of-protests 
Protests, Media Coverage, and a Hierarchy of Social Struggle by Danielle K. Kilgo, Summer Harlow
Social Movements, Political Goals, and the May 1 Marches : Communicating Protest in Polysemous Media Environments by Louisa Edgerly, Amoshaun Toft, and Mary Lynn Veden
Fanning the Flames of Racial Discord : The National Press and the Black Panther Party by Jane Rhodes
Adherence to the Protest Paradigm : The Influence of Protest Goals and Tactics on News Coverage in U.S. and International Newspapers by Michael P. Boyle, Douglas M. McLeod, Cory L. Armstrong
Protesting the Paradigm : A Comparative Study of News Coverage of Protests in Brazil, China, and India by Saif Shahin, Pei Zheng, Heloisa Aruth Sturm, Deepa Fadnis
Covering Protests on Twitter : The Influences on Journalists’ Social Media Portrayals of Left- and Right-Leaning Demonstrations in Brazil by Rachel R. Mourão, Weiyue Chen
A Journalists’ Protest ? Personal Identification and Journalistic Activism in the Israel Social Justice Protest Movement by Doron Shultziner, Aya Shoshan
Producing Protest News : An Inquiry into Journalists’ Narratives by Keren Tenenboim-Weinblatt
Media as Social Accountability : The Case of Police Violence in Argentina by Michelle D. Bonner
Protest and Accountability without the Press : The Press, Politicians, and Civil Society in Chile by Sallie Hughes, Claudia Mellado
Less than Expected ? How Media Cover Demonstration Turnout by Ruud Wouters, Kirsten Van Camp
The Mediation of Insurrectionary Symbolic Damage : The 2010 U.K. Student Protests by Bart Cammaerts 
Current Chinese Protests and the Prism of Tiananmen by Jeffrey N. Wasserstrom


Documents joints

Et on commence cet agenda des luttes par cet (...)