agenda des luttes 27 mai

mercredi 27 mai 2020
par  Julie agenda

invité du jour : Albert de la CGT Korian pour parler de la mobilisation dans les EHPAD lundi 25 mai.

Et on commence cet agenda des luttes par cette alerte lancée par le média Acta Zone sur la Loi Avia et ses effets que le média a mis en lumière dans un entretien avec l’activiste lesbienne Gwen Fauchois et l’activiste pédale Quentin Dubois qui se sont vu restreindre leur compte Facebook.
Depuis plusieurs jours, et dans la continuité directe du vote définitif de la loi Avia, les comptes Facebook ou Twitter de nombreux militants et militantes queers ont été la cible de restrictions, sous prétexte de publications allant à l’encontre des standards « relatifs aux discours haineux et aux insultes ». En cause : des statuts ou commentaires dans lesquels sont utilisés des termes comme « p*dé » ou « goui*e ». Des termes qui, s’ils sont effectivement utilisés comme insultes homophobes, ont aussi fait l’objet depuis des décennies de stratégies de réappropriation par les « p*dés » et les « goui*es » en question.
Dans cet entretien, les deux militant.e.s queers montrent que c’est tout un contrôle de la subjectivité collective qui est en jeu.
Pour lire cet entretien dans son intégralité, rdv sur : https://acta.zone/cest-tout-un-controle-de-la-subjectivite-collective-qui-est-en-jeu/
par ailleurs je rappelle qu’une manifestation est organisée pour exiger le retrait de la la loi Avia, le 20 juin prochain, et d’ici là vous pouvez aussi signer la pétition qui est en ligne : https://www.change.org/p/pour-le-retrait-de-la-loi-loi-avia?recruiter=1068148293&utm_source=share_petition&utm_medium=twitter&recruited_by_id=db19cf10-7349-11ea-bbc7-8913b0f849a7

Mardi, 20 organisations associatives et syndicales ont publié un plan de sortie de crise, intitulé Plus Jamais ça : 34 mesures pour un plan de sortie de crise.
Depuis janvier, les différentes organisations ont multiplié les rencontres et collaborations, convaincues qu’il n’est pas de réponse à l’urgence écologique sans une réelle justice sociale. Ce collectif qui a lancé le 27 mars une pétition intitulée "Plus jamais ça", n’a eu de cesse de souligner la nécessité d’une rupture avec les politiques menées jusqu’à présent, une nécessité dramatiquement rappelée par la crise actuelle.
C’est dans cette perspective que ces organisations associatives et syndicales ont publié mardi cette série de mesures concrètes pour répondre à la crise sanitaire et la crise économique qui suit, tout en posant les jalons d’un nouveau projet de société.
Ce plan est global - à l’image des crises actuelles - mais les mesures proposées se veulent concrètes et spécifiques. Car, pour le collectif, l’action est urgente et des décisions s’imposent dès aujourd’hui, en s’appuyant sur les luttes collectives et le développement de pratiques alternatives.
Alors si vous voulez retrouver la liste des organisations signataires de ce “plan de sortie de crise” et le Pdf du document, rdv sur :https://solidaires.org/Plus-Jamais-ca-34-mesures-pour-un-plan-de-sortie-de-crise?fbclid=IwAR29LZYDYCyj80m9_e1souAjQ1AJgllyFKv-RAxR6IyahXjixslfvSZ5NFc

Plusieurs collectifs et associations, parmi lesquelles Médecins du Monde France, la Ligue des droits de l’Homme, le GISTI, Utopia 56, ou encore Watizat, et Solidarité Migrants Wilson ont déposé, mercredi matin, un référé liberté pour demander un accès à l’eau et à l’hygiène, une mise à l’abri inconditionnelle, et l’arrêt des démantèlements sauvages pour les exilés vivant sur les campements du canal Saint Denis.
Compte tenu de la gravité des faits observés, du contexte d’épidémie, et de cette inaction politique, cette coalition d’associations a donc déposé mercredi matin, un référé liberté portant sur 3 demandes principales :

  • un accès à l’hébergement inconditionnel pour les personnes situées dans les lieux de campement du canal de Saint Denis ;
  • un accès à l’eau effectif et suffisant, ainsi que des conditions sanitaires correspondant à la réglementation (bennes à ordure, WC, douches, etc...) à proximité des lieux de campement tant qu’ils perdureront ;
  • l’arrêt des démantèlements et des expulsions sans mise à l’abri des personnes.
    Si vous voulez retrouver le communiqué dans son intégralité et la liste de ses 16 associations requérantes et des 14 collectifs et associations signataires, rdv sur : https://www.gisti.org/spip.php?article6418

Pour les distributions alimentaires, et d’autres infos pratiques, je rappelle que l’association Watizat qui milite pour l’accès à l’information des personnes exilées a publié un guide spécial Covid qui peut être utile à toutes et tous
Pour télécharger le guide en format pdf, un tout nouveau site internet vient d’ouvrir c’est le site : www.watizat.org
et pour soutenir Watizat, vous retrouverez le lien vers la cagnotte sur le site de l’agenda : https://watizat.org/formulaire-dons/

Malgré le déconfinement, Les brigades de solidarité populaire maintiennent leurs différentes permanences où elles distribuent encore des colis alimentaires et produits d’hygiène, des repas chauds, ou encore des masques et du gel hydroalcoolique qu’elles produisent : alors voici les points de collecte et de distribution qui seront ouverts mercredi et jeudi à Paris et en banlieue :

  • Dans le 10ème : une permanence est ouverte à la Nouvelle Rôtisserie où les Brigades préparent aussi des repas : vous pouvez y déposer vos dons tous les jours de 18h30 à 20h30 et c’est au 4 rue Jean et Marie Moinon
  • la Brigade Place des Fêtes tient une permanence le mercredi de 11h à 13h dans le bâtiment B de la Fabrik, qui se trouve au 23 rue du docteur Potain
  • la brigade sud de Paris tiendra une permanence dans le 13ème : qui sera ouverte mercredi de 14h à 18h au 25 rue du Moulinet, métro Tolbiac ou place d’italie
  • dans le 5ème arrondissement, le point de collecte au cinéma La Clef Revival sera ouvert jeudi de 17h à 19h et c’est au 34 rue Daubenton, métro Censier.
  • la Brigade de Montreuil : tient une permanence mercredi de 10h à 14h à l’AERI, 57 rue Étienne Marcel et jeudi de 11h à 13h chez Natalia, au 68 rue des ramenas.
  • à Saint-Ouen : la permanence sera ouverte mercredi et jeudi de 9 à 19 heures et c’est à l’épicerie Les Trois Poireaux, au 21 rue Saint Denis
  • enfin, dans la banlieue sud : une permanence sera ouverte à VILLEJUIF MERCREDI, de 14h à 18h, devant le 3 rue Jean Lurçat, à CACHAN MERCREDI aussi, de 14h à 18h au 12, RUE GALLIENI, et à FONTENAY-SOUS-BOIS : MERCREDI de 14h à 17h – au Mille Plateaux, qui se trouve au 4 rue Alfred De Musset.
    Par ailleurs, malgré la réouverture de certaines écoles, Les brigades d’éducation populaire maintiennent aussi leur réseau de solidarité autour de l’aide aux devoirs qui permet la mise en relation entre des élèves et des accompagnateurs volontaires.
    Et pour les contacter c’est toujours la même adresse mail : brig-ed-pop@protonmail.com
    Pour aider les Brigades à poursuivre leurs actions, vous pouvez bien sûr tjr renflouer leur cagnotte en ligne : https://www.lepotsolidaire.fr/pot/ebnv1fg9?fbclid=IwAR2YV5NR74MCsd_t57eWhfWgjiJCg9LNZ3dhS3c4LW84ZqGRzi2EpvJ_u4E
    et vous pouvez toujours suivre Les Brigades sur leur site internet : https://www.brigades.info/fr/

dans le 19ème, pour les habitants et habitantes du quartier Solidarité : L’Éternel Solidaire continue de proposer :

  • ses permanences numériques : si vous avez besoin de faire imprimer un document : vous pouvez l’envoyer à aide-mednum@assoD2L.org et vous pouvez ensuite venir récupérer vos documents au 1, rue de la solidarité
  • et pour vous accompagner dans vos démarches informatiques, l’éternel solidaire rouvre ses portes, sur rendez-vous, et avec des mesures d’hygiène renforcées.
    Pour prendre rdv, vous pouvez :
    Envoyez un SMS au 07 68 40 55 42
    Appelez le 07 68 40 55 42
    ou Envoyez un mail à aide-mednum@assoD2L.org
    en attendant vous pouvez consulter les guides que l’association a mis en ligne et que vous retrouverez sur le site : https://solidarite-numerique.fr/
  • enfin vendredi de 15h à 18h, l’éternel solidaire et l’association courte-échelle continuent leur distribution solidaire de paniers de courses. Et je rappelle que la radio Fréquence Paris Plurielle s’est associée à cette initiative en proposant une distribution de produits culturels : alors si vous avez des livres, cds, dvds à donner, vous pouvez les déposer toute la semaine devant le 1, rue de la solidarité, et pour la distribution : rdv donc vendredi de 15h à 18h à la même adresse, au 1, rue de la solidarité.
    Et si vous voulez soutenir ces distributions, l’éternel solidaire a mis en ligne une cagnotte : https://www.helloasso.com/associations/eternel-solidaire-association-d2l/formulaires/1/widget?fbclid=IwAR0fyacdYXwoAUhhJ2EaQe0ea9x4WSatM6PPngjYZ82ZhkU8b59nXNnFX5c

à Montreuil, plusieurs point de collecte et distribution sont organisés dans les quartiers Branly-Boissière, Ramenas, Léo Lagrange et Fabien :
pour les produits alimentaires et d’hygiène, vous pouvez déposer vos dons :

  • le MERCREDI de 15h à 18h, dans le local de l’ASFM au 1 av. Pdt Salvador Allende. Et le point de Contact, c’est : Philippe 01 48 57 67 12
  • le jeudi de 10h à 13h AU COMITE DES FETES DES RAMENAS et le point de contact c’est Céline : comitedesfetesdesramenas@yahoo.fr
    pour les fournitures scolaires, vous pouvez déposer vos dons :
  • JEUDI de 10h à 13h – au Comité de fêtes des Ramenas au centre de quartier Ramenas - et c’est toujours Céline le point de contact
    Les associations ont aussi ouvert une permanence juridique téléphonique gratuite avec une avocate spécialisée en droit de la famille et droit du travail : la permanence est ouverte tous les mercredis de 15H à 18H et c’est au 01.48.45.99.90
    enfin, une cagnotte a été mise en ligne : https://www.cotizup.com/soutiendistribalimboissiere

à Pantin, les associations Têtes Grêlées et Solid19Pantin organisent une distribution gratuite de soupe et bricks, mercredi et vendredi de 17h à 20h
et c’est au 83 avenue Jean Lolive, à Pantin.
Et tous les jeudi à partir de 18h15, Solid19Pantin ouvre son point de collecte de produits alimentaires et produits d’hygiène et pour déposer vos dons c’est aussi au 83 avenue Jean Lolive
Enfin, si vous voulez soutenir l’association Têtes Grêlées et Solid19Pantin, une cagnotte est en ligne : https://www.leetchi.com/c/venir-en-aides-aux-familles-en-difficultes?fbclid=IwAR3iXd82YEr85gbdn3s21veLJfY5siPHxJWCvg1i9mdS-CJxd4XyUzfkjJA

Pour aider les étudiants dans les résidences CROUS à Paris, le collectif Solidarité alimentaire poursuit ses livraisons à domicile le dimanche.
Pour en bénéficier, il faut s’inscrire avant le jeudi 12h sur le framaform : https://framaforms.org/aides-etudiantes-bordeaux-2nd-appel-1584526491
pour aider le collectif, une cagnotte a été mise en ligne : https://www.papayoux-solidarite.com/fr/collecte/solidarite-alimentaire

On poursuit avec les RDV confinés et déconfinés pour mercredi et jeudi :
mercredi à 18h, La BnF poursuit sa série d’entretiens avec des philosophes, des chercheurs et des personnalités du monde de la culture, Sur le thème « Sortir de l’esclavage » ; et pour ce troisième entretien, la Bnf recevra Souleymane Bachir Diagne, professeur dans les départements de Français et de Philosophie de l’Université de Columbia, à New York pour parler de Comment la philosophie africaine a pensé cette sortie de l’esclavage ?
Pour suivre cet entretien diffusé en direct sur la page Facebook de la BnF, rdv donc mercredi à 18h sur :
https://www.facebook.com/bibliothequebnf/

mercredi à 18h aussi, Survie et le CATDM organisent une rencontre virtuelle avec l’économiste Ndongo Samba Sylla pour parler de Macron et de la diplomatie de la dette
et pour suivre son intervention en direct, rdv donc mercredi à 18h sur la page Facebook de Survie :
https://www.facebook.com/surviefrance/live

mercredi toujours à 18h, le Musée national de l’Histoire de l’immigration propose un nouveau cycle de conférences en ligne, intitulé Le Musée part en live, pour amorcer une réflexion sur la crise sanitaire liée au Covid-19 et ses impacts sur les migrations et la vie de migrants
pour cette première séance, le sociologue François Héran et le géographe Michel Foucher interrogeront le retour des frontières.
Pour suivre en direct leur intervention, rdv donc mercredi à 18h sur la page facebook de l’événement : https://www.facebook.com/events/281862466318104

mercredi à 18h30, Le groupe Urgence écologique et sociale du CIEP-MOC Bruxelles, Avec le soutien du Réseau intersyndical sur l’environnement, organisent un arpentage 2.0 sur le thème du Covid-19, de l’écologie et du capital
A partir de 9 textes de différentes longueurs l’objectif est de travailler ensemble les liens entre le Covid19, les enjeux de classe, de justice sociale, et les enjeux écologiques.
Pour y participer, il faut s’inscrire en envoyant un message en privé via la page Facebook du MOC Bruxelles : https://www.facebook.com/MOCBXL
ID de réunion : 851 5208 1116

Mercredi de 19h à 20h30, Nogozon organise une émission radio sur la déclaration d’impôts avec une personne de la Coordination des Sans Papiers 75.
Pour suivre l’émission en direct, rdv sur la page Facebook de Nogozon : https://www.facebook.com/events/2863083410480428

mercredi, à 20h, Sciences Po Paris et le Département de philosophie de l’Université de Lorraine organisent une cinquième table ronde virtuelle sur La nécessité écologique après la crise
Sommes-nous vraiment dans un moment de bascule ? Et Comment le penser pratiquement ? C’est à partir de ces questions que les philosophe Anna Zielinska et Alexandre Monin et l’écrivain Nicolas Mathieu reviendront sur le nécessité écologique après la crise.
Pour les suivre en direct, rdv donc mercredi à partir de 20h sur la page Facebook de l’événement : https://www.facebook.com/events/190656172007182

mercredi à 20h aussi, l’émission hebdomadaire L’Anticapitaliste propose de revenir sur les menaces de fermetures d’entreprises, l’augmentation du chômage et les attaques contre les droits des travailleuses et travailleurs, et sur la reprise des mobilisations dans les hôpitaux, dans les quartiers populaires, et avec la marche des solidarités prévue samedi.
Pour suivre en direct les débats rdv sur la page Facebook : https://www.facebook.com/events/540672336816858

mercredi, à 20h15, ’Les cinémas Le Luminor et l’Entrepôt de Paris, le cinéma Jean Vigo de Gennevilliers, et les Trois Cinés Robespierre de Vitry-sur-Seine organisent une projection virtuelle de Nouvelle Cordée, suivie d’un débat avec la réalisatrice Marie-Monique Robin et Pauline Boyer d’Alternatiba.
Tourné pendant quatre ans à Mauléon dans les Deux-Sèvres, ce documentaire raconte l’expérimentation ’Territoire zéro chômeur de longue durée’ qui est devenue un véritable laboratoire d’innovation sociale, économique et écologique.
Pour découvrir ou redécouvrir ce film, rdv sur le site de la 25ème heure : https://www.25eheure.com/
il faut s’y inscrire, puis choisir le film Nouvelle cordée dans la liste des films proposés, et sélectionner le cinéma le plus proche de chez vous.

À partir de jeudi, et jusqu’au 7 juin, l’association Bobines Féministe propose une sélection de documents d’archives autour d’événements qui ont jalonné l’histoire du Mouvement de libération des femmes en France dans les années 1970.
Pour ce premier rdv : c’est la dénonciation frénétique de la fête des mères par le MLF qui sera évoquée à partir d’une Photographie de Catherine Deudon, Prise dans la Manifestation contre la fête mères, le 28 mai 1972.
Et donc pour échanger autour de cette photographie avec l’association Bobines Féministes, rdv jeudi sur leur page facebook : https://www.facebook.com/events/2987681774634282

jeudi à 13h15, la fédération Sud santé sociaux appelle le personnel de l’hôpital Casanova de Saint-Denis à débrayer et appelle à un rassemblement de soutien devant l’hôpital
Pour les soutenir, rdv donc jeudi, à 13h15, devant l’hôpital Casanova qui se trouve au 11 rue Danielle Casanova à Saint-denis, métro Porte-de-Paris

pour le 4ème jeudi de la colère : jeudi, à 13h30, un rassemblement de déconfinement des colères est organisé devant l’hôpital Robert Debré à l’appel des soignants et soignantes du Collectif Inter-Hopitaux et du Collectif Inter-urgences et soutenus par de nombreux collectifs comme le printemps de psychiatrie ou encore la coordination nationale Interpro et les Brigades de solidarité populaire
après une mobilisation importante jeudi dernier, malgré la répression démesurée de la police, qui a verbalisé plus de 50 personnes et fait 3 interpellations, un nouveau rassemblement est organisé pour soutenir le personnel soignant en lutte, Pour défendre l’hôpital public et exiger :
+ Lits ;
+ Personnels (régularisation des CDD) ;
+ De rémunération pour Toutes celles et tous ceux qui travaillent à l’hôpital qu’il s’agisse des : administratif, ouvrierEs, infirmierEs, aide-soignantEs, MANIPS, secrétaires médicales, agents hospitaliers, technicienNEs Labo, préparateur pharmacie. etc.. ;
+ Démocratie pour la gouvernance de l’hôpital.
Rdv donc jeudi à 13h30 devant l’hôpital Rober Debré au 48 boulevard Serrurier, métro Porte des Lilas

jeudi de 15h à 20h, le Laboratoire écologique Ødéchet rouvre ses ateliers d’auto-réparation de vélos pour apprendre à lutter ensemble contre l’obsolescence programmée par les industriels
Pour participer à l’atelier qui n’accueille qu’une personne à la fois et masquée, il faut prendre rdv en envoyant un mail à leo@lamachine.org

Jeudi à 18h, la marche des solidarités organise une conférence de presse pour présenter le dispositif prévu Pour respecter les mesures sanitaires et la distanciation physique, pour la manifestation de samedi prochain
Pour suivre la conférence de presse en direct, rdv sur la page Facebook : https://www.facebook.com/events/228919518406304/?post_id=240369603927962&view=permalink
pour soutenir la marche des solidarités, rdv sur la cagnotte en ligne dont vous retrouverez aussi le lien sur le site de l’agenda : https://www.lepotsolidaire.fr/pot/9r7q67y7
la présentation du dispositif :
les manifestantEs sont invités à accéder par différents points à la manifestation pour se répartir et s’installer sur une zone allant de la Place de la Madeleine à Strasbourg St Denis.
Après installation de tous les cortèges, l’ensemble du dispositif avancera en même temps. La tête du dispositif passera par la place de la République puis remontera par le Boulevard Magenta.
La manifestation s’arrêtera quand les cortèges des collectifs de Sans-Papiers arriveront à la place de la République. TouTEs les autres manifestantEs pourront alors rejoindre la place de la République pour s’y rassembler en tenant compte des distances physiques.
Les manifestantEs qui ne viennent pas dans un cadre collectif organisé sont invitéEs rejoindre un lieu d’accès en fonction de leurs affinités.
Nous demandons à tout le monde de venir à la manifestation avec un masque. Pour celles et ceux qui ne peuvent s’en procurer des masques seront fournis à chaque point d’accès.
Des référentEs se coordonneront à le long du dispositif pour que l’ensemble avance au même rythme pour conserver les distances.
Venez avec des panneaux, des banderoles et de quoi faire du bruit !
Lieux d’accès à la manifestation
Accès à Madeleine (Métro Madeleine)
Répartition des cortèges de manifestantEs sur boulevard de la Madeleine et Boulevard des Capucines jusqu’à Opéra
Collectifs locaux de soutien aux migrantEs
Collectifs contre les Centres de rétention
Associations de solidarité avec les migrantEs
Associations antiracistes
Associations de l’immigration
Comités de familles de victimes des violences policières
Accès à Opéra (métro Opéra)
Répartition des cortèges de manifestantEs sur Boulevard des Capucines et Boulevard des Italiens jusqu’à Richelieu Drouot
Collectifs de Sans-Papiers et MigrantEs
Collectifs des foyers de travailleurs immigrés
Collectif pour l’avenir des foyers
Accès à Richelieu-Drouot (métro Richelieu-Drouot)
Répartition des cortèges de manifestantEs sur Boulevard Montmartre et Boulevard Poissonnière jusqu’au Grand Rex
Associations pour le droit au logement
Collectifs Interpro
Gilets Jaunes
Syndicats
Accès à Bonne Nouvelle (métros Grands Boulevards et Bonne Nouvelle)
Répartition des cortèges de manifestantEs sur Boulevard Bonne Nouvelle et Boulevard St Denis jusqu’à Strasbourg St Denis
Associations féministes
Associations environnement
Associations altermondialistes et solidarité internationale
Associations de défense des libertés
Partis politiques
Lire l’appel et la liste des 200 organisations signataires :
https://blogs.mediapart.fr/marche-des-solidarites/blog/280420/foyers-cra-sans-papiers-des-mesures-immediates-contre-la-bombe-sanitaire=AT3ucNqtRpFvIVXi5yEX6XYdtYy_WUSI7R1nTv1S6-OtjC-tScBVgRWFYTT69uPw9FXHzrsEvLQb6fIjbcoSdNE1X8A_KOCVVEbjVBBnCd9z8lwGYCB_ylMxYw89vljJ6gsSdcvNUepcv3881IWFq3v8ES_ECz6DHhbrq9oIA_J9rCf-HA]

Jeudi, à partir de 18h, ATTAC France organise un webinaire sur les « Femmes et le féminisme face au covid-19 »
Pour en discuter avec Julie Ferrua, syndicaliste à la Fédération SUD Santé Sociaux, Christiane Marty, ingénieure, membre de la commission Genre d’Attac, et Rachel Silvera, économiste, spécialiste des questions d’égalité professionnelle, rdv donc sur la page Facebook d’Attac France : https://www.facebook.com/events/286447802751669
et si vous voulez retrouver les webinaires précédents d’Attac France, rdv sur : https://attac.org/l/covid19

jeudi à 18h30, la Bibliothèque publique d’information poursuit son cycle de webinaires sur l’intelligence des plantes avec Jacques Tassin, chercheur en écologie végétale au centre de coopération internationale et de recherche agronomique pour le développement
Pour suivre en direct son intervention sur l’écologie végétale et l’actualité de la recherche sur l’intelligence des plantes, rdv sur la page Facebook de la BPI : https://www.facebook.com/events/697771471073130

jeudi à partir de 19h30, la Librairie coopérative Envie de Lire organise une Rencontre autour de l’ouvrage « Notre pain est politique », publié aux éditions de la Dernière lettre, en 2019.
Rédigé par des membres de la revue de critique sociale Z et le Groupe Blé, qui regroupe plusieurs corps de métiers autour de l’autonomie des semences de blé et de leurs pratiques, le livre « Notre pain est politique, les blés paysans face à l’industrie boulangère », retrace l’histoire de l’industrialisation des blés, qui passe par leur sélection, leur récolte et la transformation. De quoi faire la lumière sur la pieuvre que sont les géants de la boulangerie industrielle, comprendre pourquoi il ne faut pas systématiquement accuser le gluten et écouter des militants qui se réapproprient leur savoir faire.
Pour en parler avec eux autour d’un pizza offerte par la Charrette pleine d’étoiles, rdv donc jeudi à partir de 19h30 à la librairie Envie de lire qui se trouve au 16 rue Gabriel Péri, à Ivry-sur-Seine

on finit avec quelques parutions récentes :
Le 33ème numéro de la revue D’histoire le Temps des médias qui vient de sortir, est consacré aux « Solidarités !Mobilisations politiques internationales » 
Le XIXe siècle marque l’émergence et le renforcement des processus de solidarité politique transnationale qui vont réaffirmer le peuple comme instance légitimatrice et comme acteur politique d’un vaste mouvement de politisation populaire par-delà les frontières. À la croisée de l’histoire des médias, de l’histoire des cultures et pratiques politiques et de l’histoire des circulations transnationales et de l’exil, ce dossier propose une approche comparative et diachronique du XIXe siècle à nos jours, afin d’étudier la manière dont les mobilisations militantes menées au nom de la solidarité internationale se sont appuyées à l’époque contemporaine sur des dispositifs médiatiques qui ont tout à la fois perduré d’une décennie à l’autre, tout en s’adaptant en grande partie à des contextes politiques, sociaux et technologiques, nationaux et internationaux, en constante mutation.
Pour retrouver tous les articles de ce numéro, rdv sur : https://www.cairn.info/revue-le-temps-des-medias-2019-2.htm 

Le 16ème numéro de la Nouvelle Revue du Travail propose un numéro spécial « en lutte » qui revient sur la lutte des revues des Sciences de l’Homme et de la Société contre le projet de transformation de la recherche française qui en modifie les orientations et réduit l’autonomie des chercheurs, et plus globalement sur les luttes sociales et politiques de l’hiver 2019-2020 en France, avec notamment un article sur l’Invisibilisation de la pénibilité au travail, de la mixité et des rapports de genre, un autre sur La protection sociale financiarisée selon BlackRock , ou encore un article sur Le covid-19, la guerre et les quartiers populaires.
Et pour retrouver cette dernière livraison de la Nouvelle Revue au Travail, rdv sur : https://journals.openedition.org/nrt/6477


Documents joints

Et on commence cet agenda des luttes par (...)