agenda des luttes déconfinées 11 mai

lundi 11 mai 2020
par  Julie agenda

Et on commence cet agenda des luttes avec une lutte mondiale car aujourd’hui c’est la journée mondiale des espèces menacées !
Chaque année en effet, le 11 mai est une journée internationale dédiée à sensibiliser sur les causes et les conséquences de cette menace vitale qui pèse sur la biodiversité.
D’après une étude de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature, plus de 20.000 espèces de plantes et d’animaux sont en danger de disparition imminente chaque année.
On y apprend par exemple qu’aujourd’hui : une espèce de conifères sur trois est menacée de disparition, une espèce d’oiseau sur huit, et une espèce de mammifères sur quatre...et c’est le pangolin qui tient la première place des mammifères menacés par le braconnage et le commerce illégal....avec plus de 200.000 pangolins braconnés chaque année dans le monde.
Alors que la pandémie de Covid-19 trouve son origine dans ses pressions que l’Homme exerce sur la biodiversité, l’UICN rappelle que la surexploitation des espèces sauvages est considérée comme la 2e grande cause de disparition de la biodiversité dans le monde, ce qui menace la survie de toutes les espèces...espèce humaine comprise !
Alors si vous voulez en savoir plus sur les liens entre biodiversité et covid-19, vous pouvez lire la tribune publiée par le directeur du comité français de l’UICN et dont vous retrouverez le lien sur le site de l’agenda : https://uicn.fr/tribune-biodiversite-il-faudra-tirer-les-consequences-de-cette-crise/

Ironie du calendrier, c’est aujourd’hui aussi, que le mammifère français est déconfiné !
À partir d’aujourd’hui donc plus besoin d’attestation pour sortir de chez soi dans un rayon de 100km à vol d’oiseau, plus de respect des mesures de confinement donc, mais le respect de l’état d’urgence sanitaire qui lui se poursuit puisque l’AN a voté sa prorogation jusqu’au 24 juillet.
Pour faire respecter, le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, avait déjà annoncé l’élargissement des pouvoirs des « agents de sécurité assermentés » dans les transports - pour contrôler le port du masque notamment - et la semaine dernière : La commission des Lois a approuvé une proposition d’amendement présentée par le député Jean-Michel Fauvergue, ancien patron du RAID, un amendement qui vise à donner la possibilité aux “gardes particuliers” de contrôler certaines règles du déconfinement. Et de dresser des procès-verbaux, le cas échéant.

Toujours dans la rubrique bienvenu dans le monde d’après : pour compléter le dispositif de déconfinement, l’Assurance maladie demande aux médecins généralistes de collecter des données personnelles sur leurs patient·e·s atteint·e·s du coronavirus, ainsi que sur leurs proches et les personnes avec lesquelles ils et elles sont en contact.
Ainsi, moyennant une rémunération supplémentaire (dont le coût est supporté par le patient puisque la consultation Covid est majorée), les médecins généralistes doivent transmettre ces données sur la plateforme numérique « contact Covid » 
et à propos de ce fichage, le syndicat de la médecine générale a publié une tribune intitulée : « Soigner n’est pas ficher », dans laquelle il rappelle que le secret médical doit être préservé et appelle les professionnel·le·s et les patient·e·s :

pour combattre aussi les dangers que représente la prolifération des outils informatisés pour les libertés individuelles et la qualité des soins et de l’accompagnement social, le collectif du Printemps de la psychiatrie lance une opération déconnexion : halte au codage des patients.
Alors que L’enquête militante sur les logiciels de recueil de données en Psychiatrie, conduite par la Commission contre les Outils Gestionnaires du Printemps de la Psychiatrie en avril 2020, a montré comment ces données permettent de renforcer et d’accélérer le processus de marchandisation de la santé, en passant par une multiplication des partenariats public/privés qui œuvrent notamment à la création de nouveaux produits d’e-santé mentale, le collectif du Printemps de la Psychiatrie appelle les secteurs de la santé, du social et du médico-social à :
▶ Cesser de coter les actes comme le collectif inter-hôpitaux appelle déjà à le faire à l’hôpital
▶ Informer massivement les patients et les familles de leur droit à refuser le Dossier Patient ou social Informatisé.
▶ Se mobiliser massivement afin d’empêcher que la crise du COVID-19 serve d’alibi pour le renforcement et l’accélération des réformes gouvernementales.
Enfin, Au lieu d’une célébration hypocrite de l’héroïsme des “premières lignes” et d’un appel à la résilience des français, le collectif exige la “résiliation“ de toutes les politiques publiques à caractère anti social, gestionnaire et financier.
Si vous voulez lire l’enquête sur les logiciels de recueil de données en psychiatrie, rdv sur : https://printempsdelapsychiatrie.org/2020/04/06/enquete-militante-sur-les-logiciels-de-recueil-de-donnees-en-psychiatrie/
Pour retrouver l’appel à la « grève » des données informatisées lancé par le Printemps de la Psychiatrie, rdv sur :
https://printempsdelapsychiatrie.org/2020/05/07/operation-deconnexion-halte-au-codage-du-soin/?fbclid=IwAR1Htd8X9ggvNLZ-C6nTAWjKCleLQxQvWcpQg2vY5XDimMPD-I-WZBROp8Y
et pour le signer, vous pouvez contacter le collectif du Printemps de la psychiatrie à l’adresse :printempsdelapsychiatrie@gmail.com

dans la rubrique droit du travail : alors que l’institut Montaigne propose pour faire face à la crise économique d’augmenter le temps de travail, de diminuer les RTT dans les services publics ou encore de supprimer un jour férié, je rappelle que les syndicats ont mis en place des dispositifs pour vous accompagner dans vos démarches de retour ou non au travail sur site

la CNT a préparé des fiches conseil mises à jour régulièrement
et vous pouvez les retrouver sur son site au : www.cnt-f.org

l’Union syndicale Solidaires a mis en place un numéro vert pour répondre aux questions des salarié·es sur leurs droits face à l’épidémie :
Cette permanence téléphonique est ouverte 7j/7, de 9h à 19h et le numéro c’est le :
0 805 37 21 34.
enfin, je rappelle que Solidaires propose aussi :

droit du travail toujours : L’Union régionale Île-de-France CGT a aussi mis en place un numéro vert pour répondre aux questions relatives au droit du travail :
le numéro c’est le 0805.38.48.22, et il est ouvert du lundi au vendredi : de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30.
Par ailleurs, je rappelle que l’enquête lancée par l’UGICT-Cgt avec le concours des agents CGT de l’inspection du travail et de la Direction Statistique du Ministère du Travail, a aboutit à la publication d’un rapport sur ’le travail sous épidémie’.
Et si vous voulez lire l’enquête dans son intégralité, rdv sur le site luttevirale.fr : https://luttevirale.fr/wp-content/uploads/2020/05/RAPPORT-ENQUETE-UGICT-CGT-ss-embargo-V2.pdf

malgré le déconfinement, la permanence Santé et conditions de travail se poursuit de manière dématérialisée du lundi au vendredi de 10h à 17h.
Pour les contacter, il faut envoyer un mail avec l’exposé de votre situation et vos coordonnées téléphoniques à l’adresse suivante :
permanence@neplusperdresaviealagagner.org

enfin, le collectif Précaires Déters 93 poursuit aussi sa permanence téléphonique pour discuter des difficultés rencontrées avec la crise sanitaire : que ce soit des difficultés relatives au travail, à l’hébergement, ou à la vie quotidienne.
Cette permanence téléphonique est ouverte tous les jours, de 15h à 20h et le numéro c’est le : 06 05 57 18 49

droit des femmes et des enfants : alors que les violences faites aux femmes et aux enfants ont explosé avec le confinement, je rappelle les numéros que vous pouvez joindre :

  • pour les enfants maltraités, le 119 qui est un numéro gratuit, et qui n’apparait pas sur les relevés téléphoniques fonctionne toujours : il est ouvert 7j/7 et 24h/24.
  • Par ailleurs, toujours pour les enfants maltraités : des avocats de l’antenne des mineurs du Barreau de Paris proposent :
  • Une permanence téléphonique gratuite qui est ouverte du lundi au vendredi de 9 h 30 à 12 h 30 et qui est joignable au 01 44 32 49 95
  • Une permanence téléphonique gratuite qui est spécifiquement dédiée au droit des mineurs : elle est ouverte du lundi au vendredi de 14 h à 17 h, et c’est au :
  • pour les femmes victimes de violences conjugales : le numéro 3919 continue de recevoir les appels, et vous pouvez aussi plus discrètement envoyer un texto au 114.
    Enfin, je rappelle que la fédération Nationale des Centres d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles a édité un listing des centres d’accueil : http://www.infofemmes.com/v2/p/Actualites/p/Liste-Accueil-des-CIDFF-confinement-COVID-19-300320/3266

hébergement et déconfinement : alors qu’avec le déconfinement les sans-abris vont être renvoyés sur le trottoir, en violation de la loi et en dépit du prolongement de l’état d’urgence sanitaire, je rappelle que le DAL a lancé un appel pour la réquisition des logements vacants et pour un moratoire des loyer
Pour soutenir cette campagne, plusieurs actions sont possibles :

Pour pérenniser l’hébergement qu’ils ont assuré pendant le confinement à 14 jeunes et 56 adultes exilés, les Associations Paris d’Exil et la Gamelle de Jaurès montent Un projet de maison d’accueil autogérée
et pour cela, elles cherchent des soutiens. Si vous voulez avoir plus d’infos sur le projet, Vous pouvez le suivre sur la page facebook La Casa : https://www.facebook.com/lacasaparis.asso/
vous pouvez aussi les Contacter directement à l’adresse : lacasaparis.asso@gmail.com
et Pour renflouer la cagnotte, rdv sur : https://www.helloasso.com/associations/paris-d-exil/collectes/la-casa-projet-d-hebergement-post-confinement-avec-paris-d-exil?fbclid=IwAR1-BZvX-X8qN477bEr2Y-oIK__gWvbh1i7QpR03H92zJiC7mH2vZUFIs4c

déconfinement ou pas, la misère reste là alors la solidarité continue de s’organiser pour aider les plus précaires : Pour les distributions alimentaires, et d’autres infos pratiques, je rappelle que l’association Watizat qui milite pour l’accès à l’information des personnes exilées a publié un guide spécial Covid qui peut être utile à toutes et tous
disponible en français, en anglais, en arabe, et en pashto : ce guide donne toutes les adresses utiles pour se soigner, manger et se laver, il fournit aussi des conseils pratiques pour se déplacer, et il propose des conseils juridiques avec les adresses des permanences juridiques qui sont ouvertes
Pour télécharger le guide en format pdf, c’est sur le site : www.guideasile.wordpress.com
et pour soutenir Watizat : https://watizat.org/formulaire-dons/

Malgré le déconfinement, Les brigades de solidarité populaire maintiennent leurs différentes permanences où elles distribuent encore des colis alimentaires et produits d’hygiène, des repas chauds, ou encore des masques et du gel hydroalcoolique que’lles produisent : alors voici les points de collecte et de distribution qui seront ouverts les prochains jours à Paris et en banlieue :

  • dans le 5ème arrondissement, le point de collecte au cinéma La Clef Revival sera ouvert mardi de 17h à 19h et c’est au 34 rue Daubenton, métro Censier.
  • la Brigade nord-est de Paris tient une permanence lundi de 14h30 à 18h, au 5 passage du marché, dans le 10ème.
  • Dans le 10ème : une nouvelle permanence est ouverte à la Nouvelle Rôtisserie où les Brigades préparent aussi des repas : vous pouvez y déposer vos dons tous les jours de 18h30 à 20h30 et c’est au 4 rue Jean et Marie Moinon
  • Toujours dans le nord de Paris : une permanence sera ouverte dans le 19ème arrondissement : MARDI de 14h à 18h – au 92 rue d’Aubervilliers, et une autre dans le 20ème arrondissement : sera ouverte le MARDI de 14h à 17h et c’est dans le Local de la CNT, au 33 rue de Vignoles
  • dans le 12ème, la permanence du local de Charenton où les brigades préparent et distribuent 80 repas/jour : sera ouverte mardi de 18h à 20h et c’est au 249 rue de Charenton.
  • la Brigade de Montreuil : tient une permanence les lundi de 10h à 14h à l’AERI, 57 rue Étienne Marcel et le lundi jusqu’à 13h chez Natalia, au 68 rue des ramenas.
  • à Saint-Ouen : la permanence sera ouverte lundi et mardi de 9 à 19 heures et c’est à l’épicerie Les Trois Poireaux, au 21 rue Saint Denis
  • la brigade sud de Paris tiendra une permanence Mardi de 14h à 18h au Moulin à café qui se trouve au 9, place de la Garenne, et une autre dans le 13ème : sera ouverte lundi de 14h à 18h au 25 rue du Moulinet, métro Tolbiac ou place d’italie
  • enfin, dans la banlieue sud : une permanence sera ouverte à IVRY, MARDI, de 15h à 18h – et c’est à La petite pagaille, qui se trouve au 65 rue Molière.
    Par ailleurs, malgré la réouverture de certaines écoles, Les brigades d’éducation populaire maintiennent aussi leur réseau de solidarité autour de l’aide aux devoirs qui permet la mise en relation entre des élèves et des accompagnateurs volontaires.
    Et pour les contacter c’est toujours la même adresse mail : brig-ed-pop@protonmail.com
    Pour aider les Brigades à poursuivre leurs actions, vous pouvez bien sûr tjr renflouer leur cagnotte en ligne : https://www.lepotsolidaire.fr/pot/ebnv1fg9?fbclid=IwAR2YV5NR74MCsd_t57eWhfWgjiJCg9LNZ3dhS3c4LW84ZqGRzi2EpvJ_u4E
    et vous pouvez toujours suivre Les Brigades sur leur site internet : https://www.brigades.info/fr/
    enfin, toujours pour soutenir les Brigades de Solidarité populaire, la Maison ouverte de Montreuil a lancé une pétition pour protester contre la répression policière qui s’est exercée contre des membres de la Brigade de Montreuil alors qu’ils distribuaient des denrées le 1er mai dernier.
    Pour la signer, rdv sur : https://framaforms.org/signature-notre-action-caritative-est-revendicative-1588504088

Pour le Ramadan, de nombreuses associations proposent des distributions alimentaires pour l’iftar, tous les soirs, à Paris et en banlieue.
PARIS 19
Une chorba pour tous organise une distribution de repas (350 à 500 repas) à emporter devant le local
108 rue curial
0140361750
L’association AMATULLAH distribue des repas chaque soir devant le cimetière Père Lachaise
COLOMBES 92
Tous les soirs les iftars sont à emporter de 18h à 19h30 à la mosquée !
19-21 rue d’Épinay
NANTERRE 92
Association Dir el kheir à Nanterre, distribue des repas (iftar+colis alimentaires) à emporter pour les nécessiteux, à l’espace Chevreuil en face du théâtre des amandiers.
Tous les jours, à partir de 18h00.
GENNEVILLIERS 92
La mosquée organise une distribution de repas de 17h30 à 20h derrière la mosquée ( entrée du gymnase )
Réception des dons : 14h à 17h
81 rue Paul vaillant couturier
CLAMART
Distribution de colis alimentaire par la mosquée de Clamart
298 avenue du général de Gaulle
06 49 23 48 71
NANTERRE 92
L’institut ibn Badis organise une distribution de repas uniquement à emporter chaque jour de 17h30 a 19h30.
Les familles désirant préparer des repas : contact 0628536989.
227 avenue Georges Clemenceau
SAINT OUEN 93
La grande mosquée de Saint Ouen organise une distribution de repas de 18h à 20h
Réception des dons de 12h à 17h, 5 rue des docks
NOISY LE GRAND 93
Réception des dons :16h à 18h, à la mosquée du champy et du pavé neuf.
Distribution de colis alimentaire et
distributions de repas à emporter à partir de 18h30 à 19h45
A la mosquée du Champy, 4 rue de la butte verte
Mosquee du Pavé Neuf 8 rue de l’université
SEVRAN 93
Mosquée Ar-Rahma à Sevran Rougemont.
Collecte et distribution de colis alimentaire à retirer à la mosquée Rougemont
pour les dons : 06.63.22.19.52
TREMBLAY EN FRANCE 93
Distribution IFTAR / REPAS
13h a 17h réception des dons/18h a 20h distribution
Les repas à emporter sont distribués à l’entrée côté parking de la mosquée de Tremblay en France
30 avenue de la résistance
LA VERRIÈRE 78
La mosquée organise une distribution. De repas.
Contact pour préparer des repas :
07 77 99 17 20
1 allée Des chênes
MANTES LA JOLIE 78
Association mantes solidarité distribue des colis alimentaire.
AMS : ‪07 69 23 08 81‬ Assmansol@gmail.com
CHILLY MAZARIN 91
Distribution de colis alimentaire
Chemin des édouets
06 17 39 01 89
MASSY 91
La Mosquée de Massy organise des distributions de paniers solidaires ainsi que des iftars à emporter 01h30 avant la rupture du jeûne pour les plus démunis. 123 avenue de Paris
VIGNEUX 91
La mosquée de VIGNEUX organise une distribution à l’extérieur de la mosquée repas à retirer entre 18h et 20h.Réception des dons de 15h à 18h
15 rue Galilée
L’HAŸ LES ROSES 94
Distribution de denrées alimentaires à la mosquée de l’haÿ les roses tous les jours de 19h30 à 20h30 Réception des dons de 18h à 19h
Contact 0651627313 ou 0665184374
23 rue Henri thirard
ARGENTEUIL 95
La mosquée assalam d’Argenteuil organise un iftar chaque soir sur le parking
Réception des dons : 12h à 17h
Distribution : 18h à 20h 5 Avenue du parc
ERMONT 95
La mosquée Ar Rahma distribue des repas chaque jour
104 rue du 18 juin 0134373385
GOUSSAINVILLE 95
La mosquée essalam de Goussainville distribue des colis alimentaire.
Pour bénéficier d’un colis : 0134049374
Collecte de denrées alimentaires de 18h à 20h
Mosquée de Goussainville, 29 rue avenue Albert sarraut
DAMMARIE LES LYS 77
Distribution de colis alimentaire par la mosquée 482 avenue du Colonel Fabien
SAVIGNY LE TEMPLE 77 La mosquée de savigny le temple organise une distribution de colis alimentaire. 14 rue Elsa triolet
MEAUX 77
La mosquée Al badr organise une distribution de repas de 18h à 20h (côte avenue dunant)
Réception des dons de 16h à 18h
1 rue Sébastien de Brossard
CREIL 60
Mosquée Essalam de CREIL distribue des colis alimentaire aux familles dans le besoin, 31 rue Jean Moulin
Contact : 07.68.41.28.68

Pour le Ramadan aussi, les Marmoulins de Ménil se sont associés avec l’association Diamants d’Afrique pour distribuer des repas solidaires à prix libre
la distribution se fait tous les soirs, pour l’iftar, sur la place Lénine à Champigny-sur-Marne

dans le 20ème arrondissement, les Marmoulins de Ménil poursuivent leur coopération avec la Cantine autogérée des Pyrénées et le restaurant le Quartier rouge pour distribuer plus de 250 repas/jours :
le midi au gymnase de la rue des Pyrénées, et le soir sur la place Sainte-Marthe et à la nouvelle rôtisserie. Et pour faire face à l’accroissement de la demande, les Marmoulins de Ménil ont mis en ligne une cagnotte :
https://www.helloasso.com/associations/les-marmoulins-de-menil

Dans le 20ème, la Cantine des Pyrénées propose toujours aussi un soutien psychologique et juridique, et son espace numérique est ouvert pour poursuivre les ateliers de cours de français, d’éducation populaire, et pour permettre à celles et ceux qui viennent manger et cuisiner à la Cantine de rester en contact et de s’entraider. Enfin, un atelier couture ouvre aussi à la Cantine pour fabriquer et distribuer gratuitement des masques
et pour continuer ses activités, Le collectif a besoin d’aide. Alors pour les soutenir, rdv sur le lien vers la cagnotte en ligne : https://www.helloasso.com/associations/les-pieds-sur-la-table-75020/formulaires/4/widget?fbclid=IwAR1aGdNZ86IcAqw94y501ECfBNSIs0b0oxJ5cw2SIMM-NYk5hOfwDwHf_7U

dans le 19ème, pour les habitants et habitantes du quartier Solidarité : L’Eternel Solidaire continue de proposer :

  • son groupe d’entraide sur Facebook que vous retrouverez sur la page groupe d’entraide Danube/Solidarité 19ème
  • l’éternel solidaire poursuit aussi ses permanences numériques : si vous avez besoin de faire imprimer un document : vous pouvez l’envoyer à aide-mednum@assoD2L.org et vous pouvez ensuite venir récupérer vos documents au 1, rue de la solidarité
  • enfin le vendredi de 15h à 18h, l’éternel solidaire et l’association courte-échelle continuent leur distribution solidaire de paniers de courses. Et je rappelle que la radio Fréquence Paris Plurielle s’est associée à cette inititative en proposant une distribution de produits culturels : alors si vous avez des livres, cds, dvds à donner, vous pouvez les déposer toute la semaine devant le 1, rue de la solidarité, et pour la distribution : rdv donc vendredi de 15h à 18h à la même adresse, au 1, rue de la solidarité.
    Et si vous voulez soutenir ces distributions, l’éternel solidaire a mis en ligne une cagnotte : https://www.helloasso.com/associations/eternel-solidaire-association-d2l/formulaires/1/widget?fbclid=IwAR0fyacdYXwoAUhhJ2EaQe0ea9x4WSatM6PPngjYZ82ZhkU8b59nXNnFX5c

à Montreuil, plusieurs point de collecte et distribution sont organisés dans les quartiers Branly-Boissière, Ramenas, Léo Lagrange et Fabien :
pour les produits alimentaires et d’hygiène, vous pouvez déposer vos dons :

  • le mardi de 10h à 13h AU COMITE DES FETES DES RAMENAS et le point de contact c’est Céline : comitedesfetesdesramenas@yahoo.fr
  • tous les mercredis de 9h30 à 11h30 au café associatif le Fait tout qui se trouve au 166 rue Edouard Branly
  • et le MERCREDI aussi de 15h à 18h, dans le local de l’ASFM au 1 av. Pdt Salvador Allende. Et le point de Contact, c’est : Philippe 01 48 57 67 12
    pour les fournitures scolaires, vous pouvez déposer vos dons :
  • les LUNDI et MERCREDI de 10h à 12h – au local de Ensemble Notre Quartier ; et le point de Contact c’est Marie au 06 17 56 86 62
  • ou les MARDI et JEUDI de 10h à 13h – au Comité de fêtes des Ramenas au centre de quartier Ramenas - et c’est toujours Céline le point de contact
    enfin, ces associations ont ouvert une permanence juridique téléphonique gratuite avec une avocate spécialisée en droit de la famille et droit du travail : la permanence est ouverte tous les mercredis et vendredis de 15H à 18H et c’est au 01.48.45.99.90
    enfin, une cagnotte a été mise en ligne : https://www.cotizup.com/soutiendistribalimboissiere

Pour aider les familles dont les enfants mangent habituellement à la cantine à faire face aux frais alimentaires supplémentaires qui s’accompagnent souvent d’une baisse de revenus, la mairie de saint-denis propose des chèques alimentaires
cette aide, d’un montant de 60, 90 ou 130 euros, est calculée en fonction du quotient familial.
Pour en bénéficier il faut envoyer OK par SMS au 07.55.54.01.56

Pour aider les étudiants dans les résidences CROUS à Paris, le collectif Solidarité alimentaire poursuit ses livraisons à domicile le dimanche.
Pour en bénéficier, il faut s’inscrire avant le jeudi 12h sur le framaform : https://framaforms.org/aides-etudiantes-bordeaux-2nd-appel-1584526491
pour aider le collectif, une cagnotte a été mise en ligne : https://www.papayoux-solidarite.com/fr/collecte/solidarite-alimentaire

pour les RDV confinés et déconfinés :
A partir d’aujourd’hui : la coordination nationale interpro qui s’est réunie sur la toile samedi dernier, appelle les salarié.es de tous les secteurs et de tous les départements, qu’ils soient verts ou rouges, à exercer leur droit de grève ou leur droit de retrait pour s’opposer au plan de déconfinement proposé par le gouvernement  : un plan qui ne respecte pas l’avis du Conseil scientifique au sujet de la réouverture des écoles, et qui ne répond pas à des considérations sanitaires ou sociales mais à l’objectif de relancer la machine à profits.

à 18h heure, le RESEAU POUR UN CHANGEMENT SYSTEMIQUE poursuit sa WEB-CONFERENCE hebdomadaire qui sera consacrée cette semaine à l’annulation des dettes publiques.
Alors que les conséquences économiques et sociales de la pandémie vont être dévastatrices pour de nombreux pays, certains économistes et politiques remettent à l’ordre du jour le débat sur l’annulation de la dette des pays du Sud que les mouvements sociaux n’ont cessé depuis de longues années de réclamer.
Pour en discuter avec des intervenants et intervenantes du Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux, du Conseil des ONG d’appui au développement et du réseau international du Comité pour l’abolition des dettes illégitimes, rdv donc lundi à 18h sur le lien Zoom : https://globaldialogue.online/zoom
et pour suivre ce réseau international de dialogue global pour une alternative systémique, rdv sur la page facebook : Réseau francophone pour un changement systémique.

Suite à la tribune intitulée « La colère des quartiers populaires est légitime » publiée simultanément dans Mediapart, le Bondy Blog et Regards, le 24 avril dernier, la trentaine d’associations et organisations signataires, parmi lesquelles le collectif du 10 novembre contre l’islamophobie, le collectif Vies volées, ou encore le comité Adama, appellent à former une chaîne humaine contre les violences policières dans les quartiers populaires
le rdv est donné à 18h30 sur le pont face à la mairie de l’île Saint-Denis, et c’est accessible par le RER D jusqu’à la gare de Saint-Denis.
Et Pour retrouver l’appel et la liste des organisations signataires, rdv sur :
https://www.bastamag.net/Une-chaine-humaine-contre-les-violences-policieres-dans-les-quartiers

on finit avec quelques infos culturelles : et cet appel à soutien d’abord de Jargon Libre, la Bibliothèque de consultation d’archives sur les mouvements révolutionnaires à travers le temps.
Le JARGON LIBRE est entièrement autogéré par les membres de l’Association et ne bénéficie d’aucune subvention ni d’aucune aide financière extérieure, et depuis 8 ans, il finance son loyer et ses charges grâce aux soutiens réguliers de différents membres qui organisent des concerts et des bourses aux livres, autant d’événements qui n’ont pas pu être organisés pendant le confinement. Aussi, l’équipe du Jargon Libre a décidé de lancer une cagnotte solidaire pour pouvoir poursuivre ses activités.
Alors Pour soutenir ce lieu culturel de Ménilmontant, rdv donc sur :
https://www.helloasso.com/associations/le-jargon-libre/collectes/pour-que-vive-le-jargon-libre

Dimanche, dans Médiapart : un appel a été publié pour soutenir l’édition indépendante
Signé par 121 maisons d’éditions, cet appel s’adresse aux lecteurs et lectrices, petits et grands, et les invite à revenir dans les librairies indépendantes dès leur réouverture pour les aider à surmonter la crise économique et sociale qui les menace.
Pour retrouver l’appel dans son intégralité, rdv sur : https://blogs.mediapart.fr/editeurs-independants-leur-public/blog/080520/ce-qui-de-pend-de-nous-appel-de-l-e-dition-inde-pendante-son-public?utm_content=bufferab76f&utm_medium=social&utm_source=Facebook_Page&utm_campaign=CM&fbclid=IwAR0NhJh7sODCFwbf3OLzSC-ny8YJtjczNhJ6oO2npaecfutyVzEMJ309A-w
et Si vous voulez rejoindre cet appel, vous pouvez envoyer votre signature à appeledition2020@gmail.com

et pour soutenir l’appel, rdv donc dans les librairies indépendantes qui rouvrent
à Paris :

  • la Brèche rouvrira lundi à 14h, au 27 rue Taine
  • la librairie Quilombo rouvre mardi aux horaires habituels (du mardi au samedi de 13h à 20h et c’est tjr au 23 rue Voltaire
  • la librairie Publico rouvrira aussi mardi, à 14h et jusqu’à 19h30, au 145 rue Amelot
    à Montreuil
  • la librairie des Editions Libertalia rouvre du lundi a vendredi de 11h à 19h30 et le samedi de 10h30 à 19h30/pour commander vos livres , vous pouvez envoyer un mail à : librairie@editionslbertalia.com ou au 06.03.80.47.78 et vous pouvez ensuite venir chercher votre commande à la libraire au 12, rue Marcelin-Berthelot
    pour les dionysiens, il faut attendre mardi matin, 10h, pour la réouverture de la librairie Folies d’Encre. Et la librairie n’a pas bougé, c’est tjs au 14 place du Caquet à St-Denis

Documents joints

Ironie du calendrier, c'est aujourd'hui (...)