agenda des luttes 29-30 avril

mercredi 29 avril 2020
par  Julie agenda

Et on commence cet agenda des luttes, et ca devient une triste habitude, avec la repression policière dont la liste des victimes s’est encore allongée hier puisqu’une sixième personne, un jeune de 14 ans, est mort à Clermont-Ferrand alors qu’il tentait d’échapper à un contrôle de police....
depuis le 8 avril, 6 personnes sont donc mortes dans le cadre des contrôles de mesures de confinement, plus d’une centaine a été blessé, dont certains grièvement et 7 personnes ont porté plainte pour violences policières.
Pour soutenir ces plaintes, je rappelle que le collectif Urgence notre Police Assassine a mis en ligne une cagnotte : http://www.leetchi.com/fr/c/w38YMOb5

pour infos, je rappelle aussi, que la ligue des droits de l’homme signale que lors de leurs contrôles du respect du confinement : les policiers n’ont pas le droit de :

  • demander la raison d’un rdv médical car le secret médical s’applique
  • de vous verbaliser parce que vous avez pris plus d’une heure pour faire vos courses. Cette limite de temps ne vaut que pour les activités sportives individuelles, les promenades ou les sorties d’animaux
  • de fouiller votre sac de courses, ils peuvent seulement vous demander de l’ouvrir devant eux,
  • de contester le caractère de première necessité de vos achats puisqu’ils ont été achetés dans un magasin autorisé à ouvrir
  • enfin, ils n’ont pas le droit d’exiger que vous payez l’amende sur place car elle doit être envoyée par voie postale ; et comme Le parisien fait état de PV à la volée qui auraient été envoyés à des jeunes de la cité du Val-Fourré, à Mantes-la-Jolie, qui n’auraient jamais été contrôlé : je précise que les PV a la volée ne sont prévus par la loi que dans le cadre des infractions routières
  • enfin : il faut savoir que Sur la forme de l’attestation, rien dans le décret n’exige un support en particulier. Vous pouvez donc présenter une attestation sur votre smartphone si vous voulez, ou sur papier en version imprimée ou manuscrite, rédigée à l’encre ou non, et peu importe la couleur. Sur le contenu de l’attestation, le fait de ne pas avoir recopié l’attestation dans son intégralité n’est en principe pas sanctionnable non plus.

Pour contester une amende forfaitaire infligée abusivement pour non-respect des mesures de confinement, vous retrouverez la procédure à suivre :
D’abord, il faut demander que le motif de l’amende soit consigné sur l’avis de contravention qui vous sera envoyé ou le procès-verbal qui vous sera directement remis. Ensuite, bien sûr, Il Ne faut pas payer.
Puis : Si vous disposez d’un accès à Internet : il faut vous vous rendre sur le portail de l’Agence Nationale de Traitement Automatisé des Infractions.
Si vous ne disposez pas d’un accès à Internet, vous pouvez contester votre amende par voie postale en envoyant le formulaire de requête en exonération (que vous aurez reçu avec votre avis de contravention) : il faut y joindre l’avis de contravention original reçu par courrier, ou le procès-verbal rédigé par l’agent qui vous a verbalisé. Et vous envoyez le tout par lettre recommandée avec accusé de réception, en l’adressant à l’officier du ministère public, dont l’adresse figure en bas à droite de la première page de votre avis de contravention.

De même, En cas de violences policières survenant à l’occasion de ces contrôles, vous retrouverez la procédure à suivre ci-dessous.
Mais je rappelle que vous êtes en droit d’enregistrer ou de filmer les membres des forces de l’ordre et qu’à cet effet le collectif Urgence notre police Assassine a lancé une application : c’est l’application UVP. Elle est gratuite, elle permet votre géo-localisation lorsque vous filmez et les informations enregistrées sont stockées sur un serveur externe ce qui peut être utile Si votre téléphone est confisqué ou détruit.
Pour porter plainte : vous pouvez commencer par contacter Le Défenseur des droits dont la saisine est gratuite et confidentielle.
Vous pouvez le faire via un formulaire dont vous retrouverez le lien sur le site de l’agenda (https://formulaire.defenseurdesdroits.fr/code/afficher.php?ETAPE=accueil_2016)
vous pouvez aussi le saisir Par téléphone au 09 69 39 00 00 ;
ou Par courrier gratuit, sans affranchissement, en écrivant à : Défenseur des droits / Libre réponse 71120 / 75342 Paris CEDEX 07
En parallèle, vous pouvez aussi vous mettre en contact avec une association comme la coordination anti-repression, le collectif Urgence Notre Police Assassine ou encore l’ACAT.
Enfin, l’Observatoire parisien des Libertés Publiques créé par la LDH et le Syndicat des Avocats de France recense toujours les abus commis par les forces de l’ordre, alors si vous avez des témoinages audio ou vidéo, vous pouvez les envoyer à l’adresse : contact@obs-paris.org

Et pour un point complet sur la procèdure de contestation d’une amende abusive, sur le délit de violation répétée du confinement, sur vos droits en GAV, ou encore sur les demandes de mise en liberté ou d’aménagement de peines, la legual Team de Marseille a préparé un Guide d’autodéfense juridique en temps de confinement
et bien sûr vous retrouverez le lien vers le Pdf sur : https://mars-infos.org/IMG/pdf/guide_confinement_v1.pdf
et si vous avez des infos à partager pour compléter ce guide, vous pouvez leur écire à : legalteam-marseille@riseup.net

enfin, Des avocats volontaires proposent un suivi à distance pour donner des conseils face aux abus des forces de l’ordre.
Pour bénéficier de ces consultations juridiques gratuites, vous pouvez les contacter par téléphone : au 07.58.10.43.19 ou leur envoyer un mail sur l’adresse : deconfinement.juridique@gmail.com

Face à la repression des sans-papiers dont Une quarantaine a été empeché de se retrouver le we dernier pour lire publiquement leur appel intitulé : « Foyers, Centres de rétention, Sans-papiers, des mesures immédiates contre la bombe sanitaire », la solidarité s’organise aussi et leur appel est publié mercredi sur Médiapart.
Pour consulter l’appel, Rdv donc sur le blog de la marche des solidarités sur médiapart et si vous êtes une organisation et que voulez y apporter votre signature, il vous suffit d’envoyer un mail à : marche.des.solidarites@gmail.com
et pour les particuliers qui veulent signer, rdv sur la pétition en ligne : https://www.change.org/p/emmanuel-macron-foyers-centres-de-r%C3%A9tention-sans-papiers-des-mesures-imm%C3%A9diates-contre-la-bombe-sanita?utm_source=share_petition&utm_medium=custom_url&recruited_by_id=f9dc0450-8621-11ea-95ca-f3c244f4e1ee
Et pour rappel, la marche des solidarités appelle à participer à toutes les initiatives qui seront prises à l’occasion du 1er mai et prévoit d’organiser une journée de manifestations le samedi 30 mai.

enfin, alors que dans le Foyer de travailleurs migrants de Romain Rolland à Saint-Denis, on compte déjà 5 morts et qu’un autre résident a été tué par la police il y a quelques jours dans le parc de la Courneuve, les délégués et la Coordination des foyers alertent sur la situation dramatique à l’intérieur du foyer-tour où plus de 300 personnes vivent dans des chambres de 7m2.
Pour exiger une intervention urgente d’Adoma, une petition a été lancée : https://www.change.org/p/personnes-solidaires-urgence-au-foyer-de-travailleurs-immigr%C3%A9s-romain-rolland-de-saint-denis-u?recruiter=1081642455&utm_source=share_petition&utm_medium=email&utm_campaign=psf_combo_share_abi&utm_term=Search%3ESAP%3EFR%3EBrand%3EGeneral%3EBMM&recruited_by_id=a1595df0-87cf-11ea-8d08-9d042960883f

Comme la repression policière, la crise sanitaire touche d’abord les populations les plus précaires mais heureusement là aussi, face à l’incurie de l’Etat, la solidarité continue de s’organiser. Ainsi, l’association Watizat qui milite pour l’accès à l’information des personnes exilées a publié un guide spécial Covid qui peut être utile à toutes et tous
disponible en français, en anglais, en arabe, et en pashto : ce guide donne toutes les adresses utiles pour se soigner, manger et se laver, il fournit aussi des conseils pratiques pour se déplacer ou encore pour trouver des accès wifi, et il propose des conseils juridiques avec les adresses des permanences juridiques encore ouvertes
Pour télécharger le guide en format pdf, c’est sur le site : www.guideasile.wordpress.com
et pour soutenir Watizat : https://watizat.org/formulaire-dons/

Les brigades de solidarité populaire continuent d’organiser une autodéfense sanitaire en IDF : Et je rappelle les différentes permanences mobiles avec des points de collecte et de distribution que les brigades ont mis en place à Paris et en banlieue :

  • dans le 5ème arrondissement, le cinéma La Clef Revival ouvre un point de collecte de dons de produits de première necessité qui seront redistribués par les brigades. Le point de collecte est ouvert tous les mardis et jeudi de 17h à 19h au ciné la Clef qui se trouve au 34 rue Daubenton, métro Censier.
  • la Brigade nord-est de Paris tient une permanence les dimanches et lundis de 14h30 à 18h, au 5 passage du marché, dans le 10ème.
  • la Brigade Place des Fêtes tient une permanence les mercredis et dimanches de 11h à 13h dans le bâtiment B de la Fabrik, qui se trouve au 23 rue du docteur Potain
  • et dans le nord de Paris : deux nouvelles permanences sont ouvertes : une dans le 19ème arrondissement : les MARDI et VENDREDI, de 14h à 18h – et c’est au 92 rue d’Aubervilliers, et une autre dans le 20ème arrondissement : qui est ouverte les MARDI et VENDREDI de 14h à 17h et c’est dans le Local de la CNT, au 33 rue de Vignoles
  • la Brigade de Montreuil : tient une permanence les lundis et mercredi de 10h à 14h à l’AERI, 57 rue Étienne Marcel et les lundis et jeudis de 11h à 13h chez Natalia, au 68 rue des ramenas.
  • à Pantin : le vendredi de 14h à 18h chez Agnès au 21 rue Delizy
  • À Aubervilliers : les samedi de 14 à 18 heures à la blague, 126 rue Danielle Casanova
  • à Saint-Denis : une permanence est ouverte du lundi au samedi de 9 à 19 heures et le dimanche de 9 à 13 heures et c’est à l’épicerie Les Trois Poireaux, 21 rue Saint Denis
  • la brigade sud tient une permanence les Mardi, mercredi et Jeudi, de 14h à 18h au Jardin Denfert, qui se trouve au 1 villa Saint Jacques, Metro Denfert Rochereau, et une autre dans le 13ème : qui est ouverte les lundis et mercredis de 14h à 18h au 25 rue du Moulinet, métro Tolbiac ou place d’italie
  • enfin, quatre nouvelles permanences sont ouvertes dans la banlieue sud : à VILLEJUIF : tous les MERCREDI, de 14h à 18h, devant le 3 rue Jean Lurçat, à CACHAN : tous les MERCREDI et les SAMEDI, de 14h à 18h au 12, RUE GALLIENI, à FONTENAY-SOUS-BOIS : les MERCREDI et SAMEDI, de 14h à 17h – et c’est au Mille Plateaux, qui se trouve au 4 rue Alfred De Musset ; et enfin à IVRY, une permanence ouvre : les MARDI, VENDREDI et DIMANCHE, de 15h à 18h – et c’est à La petite pagaille, qui se trouve au 65 rue Molière.
    Par ailleurs, Les brigades d’éducation populaire ont mis en place un réseau de solidarité autour de l’aide aux devoirs qui permet la mise en relation entre des élèves et des accompagnateurs volontaires. Pour en bénéficier, Une adresse mail est maintenant ouverte : brig-ed-pop@protonmail.com
    et pour soutenir le projet d’éducation populaire des Brigades, vous pouvez donner dans les permanences : du matériel pédagogique, du matériel informatique , du matériel artistique ou encore des livres, jouets, jeux
    Pour aider les Brigades à poursuivre leurs actions, vous pouvez bien sûr tjr renflouer leur cagnotte en ligne : https://www.lepotsolidaire.fr/pot/ebnv1fg9?fbclid=IwAR2YV5NR74MCsd_t57eWhfWgjiJCg9LNZ3dhS3c4LW84ZqGRzi2EpvJ_u4E
    Les Brigades se sont aussi dotées d’un site internet : https://www.brigades.info/fr/
    et vous pouvez aussi les suivre sur twiter : https://twitter.com/BrigadesPop
    Enfin, pour rejoindre les brigades de solidarité populaires, il suffit d’envoyer un mail à : brigadepopulaire-idf@protonmail.com

D’autres initiatives locales s’auto-organisent pour soutenir les personnes qui en ont besoin : ainsi, dans le 19ème, pour les habitants et habitantes du quartier Solidarité : L’Eternel Solidaire propose :

  • Un groupe d’entraide sur Facebook que vous retrouverez sur la page groupe d’entraide Danube/Solidarité 19ème
  • L’eternel solidaire met aussi en place des permanences téléphoniques pour rompre l’isolement : elles sont ouvertes du mercredi au vendredi de 10h à 18h, au 01.77.37.01.96
  • Des permanences numériques : si vous avez besoin de faire imprimer un document : vous pouvez l’envoyer à aide-mednum@assoD2L.org et vous pouvez ensuite venir récupérer vos documents au 1, rue de la solidarité
  • enfin le vendredi de 15h à 17h, l’éternel solidaire et l’association courte-échelle organisent une distribution solidaire de paniers de courses. Et je rappelle que la radio Fréquence Paris Plurielle s’est associée à cette intitative en proposant une distribution de produits culturels : rdv donc vendredi de 15h à 17h au 1, rue de la solidarité.
    Et si vous voulez soutenir ces distributions, l’éternel solidaire a mis en ligne une cagnotte : https://www.helloasso.com/associations/eternel-solidaire-association-d2l/formulaires/1/widget?fbclid=IwAR0fyacdYXwoAUhhJ2EaQe0ea9x4WSatM6PPngjYZ82ZhkU8b59nXNnFX5c

dans le 20ème arrondissement, les Marmoulins du mesnil qui, depuis 2015, récupèrent des fruits et légumes venant de Rungis pour les redistribuer aux habitants et habitantes du quartier, voient la demande s’amplifier depuis le début du confinement.
Les Marmoulins du Mesnil se sont donc associés à la Cantine autogérée des Pyrénées et au restaurant le Quartier rouge pour distribuer plus de 250 repas/jours : le midi au gymnase de la rue des pyrénées, et le soir sur la place Saint-Marthe et à la nouvelle rôtisserie. Et pour faire face à l’accroissement de la demande, les Marmoulins du Mesnil ont mis en ligne une cagnotte :
https://www.helloasso.com/associations/les-marmoulins-de-menil

Dans le 20ème aussi, la Cantine des Pyrénées a rouvert ses cuisines et continue ses distributions alimentaires quotidiennes.
Elle propose aussi un soutien psychologique et juridique, un espace numérique pour poursuivre les ateliers de cours de français, d’éducation populaire, ou encore permettre à celles et ceux qui viennent manger et cuisiner à la Cantine de rester en contact et de s’entraider.
et pour continuer ses activités, Le collectif a besoin d’aide. Alors pour les soutenir, rdv sur le lien vers la cagnotte en ligne : https://www.helloasso.com/associations/les-pieds-sur-la-table-75020/formulaires/4/widget?fbclid=IwAR1aGdNZ86IcAqw94y501ECfBNSIs0b0oxJ5cw2SIMM-NYk5hOfwDwHf_7U

Pour aider les étudiants confinés dans les résidences CROUS à Paris, le collectif Solidarité alimentaire proposent des livraisons à domicile le dimanche.
Pour en bénéficier, il faut s’inscrire avant le vendredi 12h sur le framaform : https://framaforms.org/aides-etudiantes-bordeaux-2nd-appel-1584526491
pour aider le collectif, une cagnotte a été mise en ligne, et l’argent non-dépensé à la fin du confinement sera reversé à l’association La gamelle de Jaurès, rdv donc sur la cagnotte : https://www.papayoux-solidarite.com/fr/collecte/solidarite-alimentaire
et Pour contacter le collectif, vous pouvez leur écrire à : solidaritealimentaire@protonmail.com

Pour aider les étudiants de l’université de Paris 8 Saint-Denis qui sont nombreux à ne plus pouvoir se nourrir, Solidaires étudiant-es Paris8, RUSF Paris 8, et l’antenne du Secours Populaire de Paris8 se mobilisent pour leur distribuer des colis alimentaires
Et pour faire face à la demande qui explose, ils ont ouvert une cagnotte en ligne :https://www.papayoux-solidarite.com/fr/collecte/aide-alimentaire-etudiant-es-paris8

à Montreuil, dans le quartier la Boissière, le café associatif Le fait tout, les collectifs Ketanou et Récolte Urbaine, l’association Asphalte et l’Antenne Jules Verne, organisent des collectes de dons pour les redistribuer au quartier et en particulier aux baras qui sont toujours confinés dans un hangar rue de Stalingrad
pour déposer vos dons, rdv tous les mercredis et samedis de 9h30 à 11h30 au café associatif le Fait tout qui se trouve au 166 rue Edouard Branly, à Montreuil.
Et pour avoir plus d’informations, vous pouvez les contacter au : 07 83 74 92 59
ou via leur site Internet sur : www.lefait-toutboissiere.fr

Pour le Ramadan, de nombreuses associations proposent des distributions alimentaires pour l’iftar, tous les soirs, à Paris et en banlieue.
PARIS 19
Une chorba pour tous organise une distribution de repas (350 à 500 repas) à emporter devant le local
108 rue curial
Métro 7 Corentin Cariou
L’association AMATULLAH distribue des repas chaque soir devant le cimetiere Père Lachaise
COLOMBES 92
Tous les soirs les iftars sont à emporter de 18h à 19h30 à la mosquée ! 19-21 rue d’Épinay
NANTERRE 92
Association Dir el kheir à Nanterre, distribue des repas (iftar+colis alimentaires) à emporter pour les nécessiteux, à l’espace Chevreuil en face du théâtre des amandiers.
Tous les jours, à partir de 18h00.
GENNEVILLIERS 92
La mosquée organise une distribution de repas de 17h30 à 20h derrière la mosquée ( entrée du gymnase ), Réception des dons : 14h à 17h au 81 rue Paul vaillant couturier
CLAMART
Distribution de colis alimentaire par la mosquée de Clamart au 298 avenue du général de Gaulle
NANTERRE 92
L’institut ibn Badis organise une distribution de repas uniquement à emporter chaque jour de 17h30 a 19h30, 227 avenue Georges Clemenceau
SAINT OUEN 93
La grande mosquée de Saint Ouen organise une distribution de repas de 18h à 20h Réception des dons de 12h à 17h au 5 rue des docks
NOISY LE GRAND 93
Réception des dons :16h à 18h, à la mosquée du champy et du pavé neuf.
Distribution de colis alimentaire et distributions de repas à emporter à partir de 18h30 à 19h45 A la mosquée du Champy : 4 rue de la butte verte
Mosquee du Pavé Neuf au 8 rue de l’université
SEVRAN 93
Mosquée Ar-Rahma à Sevran Rougemont : Collecte et distribution de colis alimentaire à retirer à la mosquée Rougemont Pour les dons : 06.63.22.19.52
TREMBLAY EN FRANCE 93
Distribution IFTAR / REPAS
13h a 17h réception des dons/ 18h a 20h distribution
Les repas à emporter sont distribués à l’entrée côté parking de la mosquée de Tremblay en France, 30 avenue de la résistance
LA VERRIÈRE 78
La mosquée organise une distribution De repas au 1 allée Des chênes
MANTES LA JOLIE 78
Association mantes solidarité distribue des colis alimentaire.
AMS : ‪07 69 23 08 81‬
CHILLY MAZARIN 91
Distribution de colis alimentaire au Chemin des édouets/06 17 39 01 89
MASSY 91
La Mosquée de Massy organise des distributions de paniers solidaires ainsi que des iftars à emporter 01h30 avant la rupture du jeûne pour les plus démunis, 123 avenue de Paris
VIGNEUX 91
La mosquée de VIGNEUX organise une distribution à l’extérieur de la mosquée
repas à retirer entre 18h et 20h.
Réception des dons de 15h à 18h, 15 rue Galilée
L’HAŸ LES ROSES 94
Distribution de denrées alimentaires à la mosquée de l’haÿ les roses tous les jours de 19h30 à 20h30, Réception des dons de 18h à 19h/Contact 0651627313 ou 0665184374
23 rue Henri thirard
ARGENTEUIL 95
La mosquée assalam d’Argenteuil organise un iftar chaque soir sur le parking
Réception des dons : 12h à 17h/ Distribution : 18h à 20h au 5 Avenue du parc
ERMONT 95
La mosquée Ar Rahma distribue des repas chaque jour au 104 rue du 18 juin
GOUSSAINVILLE 95
La mosquée essalam de Goussainville distribue des colis alimentaire.
Pour bénéficier d’un colis : 0134049374/Collecte de denrées alimentaires de 18h à 20h, au 29 rue avenue Albert sarraut
DAMMARIE LES LYS 77
Distribution de colis alimentaire par la mosquée au 482 avenue du Colonel Fabien
SAVIGNY LE TEMPLE 77
La mosquée de savigny le temple organise une distribution de colis alimentaire au 14 rue Elsa triolet
MEAUX 77
La mosquée Al badr organise une distribution de repas de 18h à 20h (côte avenue dunant)
Réception des dons de 16h à 18h au 1 rue Sébastien de Brossard
CREIL 60
Mosquée Essalam de CREIL distribue des colis alimentaire aux familles dans le besoin au 31 rue Jean Moulin/Contact : 07.68.41.28.68

Dans la rubrique hébergement et confinement : alors qu’aux Etats-Unis, les organisateurs de la campagne Housing Justice For All annonce une grève des loyers record à New-York, le mouvement s’étend aussi en France.
Plusieurs campagnes ont en effet été lancées et vous pouvez les suivre sur facebook , par exemple sur les pages « paye pas ton confinement » ou « grève des loyers 2020 » ; et pour vous aider dans cette démarche de grève des loyers et des factures, Le site toulousain d’information anti-autoritaire a préparé un guide dont vous retrouverez le lien sur le site de l’agenda : https://iaata.info/Loyers-factures-ne-plus-payer-Mode-d-emploi-4194.html

je rappelle aussi que le Dal a lancé un appel pour un moratoire des loyer
Pour soutenir cette campagne, plusieurs actions sont possibles :

les Associations Paris d’Exil et la Gamelle de Jaurès montent Un projet de maison d’accueil autogérée pour des jeunes et des familles exilé.e.s pour pérenniser l’hebergement qu’ils assurent aujourd’hui à 14 jeunes et 56 adultes exilés dans des hôtels ou des appartements prêtés.
et pour cela, elles cherchent donc des soutiens. Si vous voulez avoir plus d’infos sur le projet, Vous pouvez suivre La Casa sur sa page facebook : https://www.facebook.com/lacasaparis.asso/
vous pouvez aussi les Contacter directement à l’adresse : lacasaparis.asso@gmail.com
et Pour renflouer la cagnotte : rdv sur : https://www.helloasso.com/associations/paris-d-exil/collectes/la-casa-projet-d-hebergement-post-confinement-avec-paris-d-exil?fbclid=IwAR1-BZvX-X8qN477bEr2Y-oIK__gWvbh1i7QpR03H92zJiC7mH2vZUFIs4c

droit des femmes et des enfants : alors que les violences faites aux femmes et aux enfants explosent avec le confinement, je rappelle les numéros que vous pouvez joindre :

  • pour les enfants maltraités, le 119 qui est un numéro gratuit, et qui n’apparait pas sur les relevés téléphoniques fonctionne toujours : il est ouvert 7j/7 et 24h/24.
  • pour les femmes victimes de violences conjugales : le numéro 3919 continue de recevoir les appels, et vous pouvez aussi plus discrètement envoyer un texto au 114.
    Et je rappelle que la fédération Nationale des Centres d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles a édité un listing des centres d’accueil ouverts en période de confinement : http://www.infofemmes.com/v2/p/Actualites/p/Liste-Accueil-des-CIDFF-confinement-COVID-19-300320/3266

Enfin je rappelle que l’association Femmes en lutte du 93 lance un appel à témoignages des femmes des quartiers populaires
que ce soit à la maison ou au travail, les femmes sont en première ligne de la crise sanitaire et de sa mauvaise gestion : c’est pourquoi Femmes en lutte du 93 leur donnent la parole.
Si vous voulez envoyer vos témoignages audio ou vidéos, vous pouvez leur écrire à l’adresse : femmesenlutte.93@gmail.com

dans la rubrique droit du travail : je rappelle que la CNT a préparé des fiches conseil mises à jour régulièrement
et vous pouvez les retrouver sur son site au : www.cnt-f.org
par ailleurs, la CNT-SO lance un appel au droit de retrait auprès des travailleurs sans-papiers, en particulier d’ONET, de Maintenance Industrie, de DEFI pour le nettoyage, ou d’Avenance, d’Api ou Scolarest pour la restauration où aucune mesure sanitaire n’est prise.
Pour contacter la CNT-SO, vous pouvez les appeler au : 09.87.53.87.56.

l’Union syndicale Solidaires a mis en place un numéro vert pour répondre aux questions des salarié·es sur leurs droits face à l’épidémie :
Cette permanence téléphonique est ouverte 7j/7, de 9h à 19h et le numéro c’est le :
0 805 37 21 34.
d’ailleurs, pour aider les militant-es qui tiennent les permanences du n°Vert, Solidaires ouvre 9 visio-formations dont vous retrouverez les liens ainsi que l’adresse à contacter pour s’inscrire, sur le site de l’agenda.
Pour s’inscrire a ces formations, il faut envoyer un mail à inscriptionscefi@solidaires.org

droit du travail toujours : L’Union régionale Île-de-France CGT a aussi mis en place un numéro vert pour répondre aux questions relatives au droit du travail :
le numéro c’est le 0805.38.48.22, et il est ouvert du lundi au vendredi : de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30.
Par ailleurs, l’Ugict-CGT, les syndicats CGT de l’inspection du travail et de la Direction Statistique du Ministère du Travail et des avocat·e·s ont aussi lancé un site qui comporte des fiches détaillées sur vos droits et sur lequel ils réalisent une enquête nationale sur les conditions de travail pendant la crise sanitaire.
Pour y participer, c’est sur le site : luttevirale.fr

Durant la période de confinement, la permanence Santé et conditions de travail est maintenue de manière dématérialisée du lundi au vendredi de 10h à 17h.
Pour les contacter, il faut envoyer un mail avec l’exposé de votre situation et vos coordonnées téléphoniques à l’adresse suivante :
permanence@neplusperdresaviealagagner.org

le collectif Précaires Déters 93 a mis en place une permanence téléphonique pour rompre l’isolement, et discuter des difficultés rencontrées avec la crise sanitaire : que ce soit des difficultés relatives au travail, à l’hébergement, ou à la vie quotidienne.
Cette permanence téléphonique est ouverte tous les jours, de 15h à 20h et le numéro c’est le : 06 05 57 18 49

enfin, toujours dans la rubrique droit du travail : je rappelle qu’une pétition a été mise en ligne pour soutenir Anthony Smith, inspecteur du travail de la Marne, ancien secrétaire général de la CGT-travail emploi formation professionnelle, membre de son bureau national et représentant des inspecteurs du travail, qui a été mis à pied par la Ministre du Travail Muriel Pénicaud, depuis le 15 avril, pour avoir prescrit l’utilisation de masques pour les aides à domicile.
Pour exiger l’abandon des poursuites à son encontre, rdv sur : http://chng.it/5cdSFxtFsM

Pour les Rdv confinés à signaler : Tous les midis, pour soutenir les retenus dans les CRA en IDF : Paris-lutte info appelle à harceler les préfectures en saturant leur boîte mail entre 11 h et 12h, et la ligue des Droits de l’homme lance le même appel pour enchaîner entre 12h et 13h.
Pour cela, des textes ont été préparés avec les adresses des prefectures sur lesquelles les envoyer.
Proposition de texte de Paris-lutte.info à envoyer :
“Au CRA du Mesnil Amelot, les retenus ont entamé une grève de la faim depuis le 30 mars pour protester contre l’enfermement et les conditions qui empirent avec le coronavirus ; les retenus de Vincennes restent également mobilisés. A l’intérieur comme à l’extérieur, on continuera à lutter contre vos politiques racistes et contre les CRA qui tuent, torturent, tabassent.
On demande la libération immédiate de tous les retenus et la fermeture du CRA.
Le communiqué des retenus :
Y a tous le bâtiment 9, 10 qui fait grève de la faim, et quelques personnes du bâtiment 11.
On demande notre libération immédiate et la fermeture du centre. On a peur de la contamination du coronavirus. Il y a encore de nouvelles arrivées Ici il n’y a pas d’hygiène, donc c’est plus risqué que dans d’autre endroit.
On a contacté la CIMADE, et on lui demande de faire une DML pour tout le monde (demande de remise liberté). Y a pas de vol, y a rien ici. Pourquoi on est là encore ? Y a des gens qui se coupent pour sortir d’ici. La police est encore violente avec nous. Depuis qu’on est en grève de faim les policiers n’ont toujours pas répondu.
On veut que des journalistes nous contacte, et que la préfecture décidé de nous libérer le plus rapidement possible.
Les retenus de Mesnil-Amelot le 30 mars 2020’
proposition de texte de la LDH à envoyer :
Au CRA du Mesnil Amelot, les retenus ont entamé une grève de la faim depuis le 30 mars pour protester contre l’enfermement et les conditions qui empirent avec le coronavirus ; les retenus de Vincennes restent également mobilisés. A l’intérieur comme à l’extérieur, on continuera à lutter contre vos politiques racistes et contre les CRA qui tuent, torturent, tabassent.
On demande la libération immédiate de tous les retenus et la fermeture du CRA.’
adresses :
pref-eloignement@seine-saint-denis.gouv.fr
pref-eloignement@val-de-marne.gouv.fr
pref-eloignement@hauts-de-seine.gouv.fr
pref-astreinte-eloignement@seine-et-marne.gouv.fr
Attention : Il faut envoyer le texte à chaque adresse séparément. Les envois collectifs finissent directement dans les spams. Copiez le texte dans le corps du message. Changer l’objet du mail peut être également une bonne technique.

Toujours pour soutenir les retenus des CRA : a bas les CRA a lancé un appel à crier tous les soirs, à 20h, pour exiger la fermeture des CRA et la libération des prisonniers sans papiers.
Vous pouvez leur envoyer vos photos de banderoles sur l’adresse : anticra@riseup.net

enfin, toujours concernant les CRA : 20 organisations dont l’ACAT, amnesty international, la Fasti ou encore la Cimade et le comité pour la santé des exilés, interpellent le Premier ministre pour défendre la liberté d’expression des associations dans les centres de rétention
et pour retrouver la pétition dans son intégralité et la signer, rdv sur :https://www.comede.org/20-organisations-interpellent-le-premier-ministre-pour-defendre-la-liberte-dexpression-des-associations-dans-les-centres-de-retention/

a 20h aussi, il y a tjr le rdv quotidien à vos fenêtres ou vos balcons pour applaudir et remercier les personnels hospitaliers qui risquent leur vie à nous soigner…mais aussi pour remercier toutes celles et ceux qui sont sur le pont !
Et Pour soutenir l’hôpital public, le collectif inter-urgences appelle aussi à signer la petition pour réclamer des mesures d’urgence : https://www.change.org/p/il-faut-un-plan-d-urgence-pour-sauver-l-h%C3%B4pital-public?fbclid=IwAR2IQ4MbRlCZ-yzKnMbdba4qGN-1jG44whf0TI5CuFePV_j_OOOLB4STNnw

à partir de mercredi : L’association DOC lance un appel à sons dans le but d’archiver le plus grand nombre d’enregistrements sonores de la métropole parisienne, dans ce moment inédit du paysage sonore urbain où les chants des oiseaux ont remplacé le bruit des voitures et où le silence de la rue offre un boulevard aux sirènes qui tournent.
Ces documents audios seront ensuite compilés et intégrés à un document web contenant une cartographie du Grand Paris et une exposition sera organisée autour de cette collecte pour réflechir à la mutation de l’espace public pendant le confinement.
Pour avoir plus d’infos notamment sur le format, et pour envoyer votre document audio, c’est sur l’adresse : parisinouie@doc.work

à partir de mercredi aussi, plusieurs cinémas franciliens proposent une projection en E-cinema du film SANKARA N’EST PAS MORT réalisé par Lucie Viver
Ce film retrace le parcours d’un jeune poète, Bikontine, sur les routes du Burkina Faso, après l’insurrection populaire d’octobre 2014. Du Sud au Nord, de villes en villages, d’espoirs en désillusions, il met à l’épreuve son rôle de poète face aux réalités d’une société en pleine transformation et révèle en chemin l’héritage politique toujours vivace d’un ancien président : Thomas Sankara.
Pour découvrir le film, le cinéma le Reflet Médicis proposent plusieurs projections quotidiennes : une à 16h et une à 20h30 avec la réalisatrice, et le dimanche à 18H.
Et ça se passe sur le site la 25ème heure : https://www.25eheure.com/
si vous habitez dans un rayon de 10km autour de St-Denis, le cinéma l’Ecran de St-Denis propose aussi plusieurs projections : Mercredi et samedi à 20h30, et il faut aller voir sur le site internet du cinéma l’Ecran pour avoir plus d’informations.

jusqu’à jeudi vous pouvez encore voir ou revoir le documentaire Black Panthers d’Agnès Varda mis en ligne gratuitement par Ciné-Tamaris.
En 1968, au moment où les ouvriers et étudiants français bouleversent l’ordre en place en France, Agnès Varda se tourne vers une autre révolte : celle du Black Panther Party aux États-Unis, à Oakland.
Pour découvrir ou redécouvrir le documentaire qui suit ses militants, rdv sur :
https://www.troiscouleurs.fr/le-festival-a-la-maison/court-metrage-black-panthers-dagnes-varda-a-voir-sur-mk2-curiosity/?fbclid=IwAR09TJ3LzOTgAcGmY9RNhZUpujQYychxAlJ-YcRayTytOCLI1Web60Dfzxg

jeudi à partir de 14h, Le groupe de travail politique Justice migratoire organise un Webinaire sur l’impact du COVID 19 sur la justice migratoire, qui sera consacré à la situation des personnes exilées dans les hotspots en Grèce et en Italie et en mer Méditerranée.
pour info : l’évenement sera retransmis sur Fpp dans les prochains jours mais si vous voulez y participer en direct, vous retrouverez le lien du Zoom ici : https://www.11.be/component/zoo/item/webinar-covid-19-at-the-borders-of-europe?fbclid=IwAR1QZNflkAWvPaFv5o8ICT8cdK6qnTTqWc97rm9rH38GXl9p2HCTMTyRlow

jeudi à partir de 15h, plusieurs organisations dont Attac, Europe Slidaire sans frontière, le Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Socaiux ou encore l’Institute for Policy Studies, organisent un webinaire consacré au monde après la pandémie.
Là encore, l’évenement sera retransmis en fin de semaine sur les ondes de Fréquence paris Plurielle et Pour y participer, rdv Sur Facebook ou sur le lien Zoom : https://us02web.zoom.us/j/81581984287?pwd=aUkwdkFjaEEvQU1qOXBZUGFBd3QrUT09

Jeudi, à partir de 18h, la Base organise un débat virtuel pour préparer le monde d’après
Alors que La crise sanitaire du coronavirus a révélé aux yeux du monde entier la fragilité du modèle de société actuel, la Base veut préparer le monde d’après sans retour à l’(a)normale.
Pour participer la discussion virtuelle, rdv donc jeudi à 18h pour le live sur Facebook : https://www.facebook.com/events/807478406752122/

jeudi aussi, à partir de 18h30, la commission de mobilisation du travail social en IDF organise une AG dématérialisée
pour y participer rdv sur le discord : https://discord.gg/gqYHGGe

jeudi à partir de 19h, les postières et postiers en lutte organise une réunion téléphonique
pour y participer, il faut les contacter à l’adresse : plateforme.laposte@gmail.com

jeudi, à partir de 19h the International Socialists et Québec Solidaire organise un débat virtuel sur le thème de La résistance en temps de pandémie, avec une perspective comparative franco-québécoise.
Pour y participer et obtenir le lien du Zoom, il faut les contacter à l’adresse : reports@socialist.ca

jeudi à 19h30, l’association Champ Libre poursuit son cycle de rencontres autour de la psychiatrie avec un apéro-visio consacré aux troubles psychiatriques entre quatre murs
Alors que le confinement dure depuis plus d’un mois déjà, l’association Champ libre propose de réfléchir au rôle de l’enfermement sur les troubles psychiatriques. Depuis le « Grand Renfermement » de l’âge classique décrit par Michel Foucault, jusqu’aux décisions prises par le gouvernement depuis le mois de mars pour lutter contre la pandémie de Covid-19, il s’agira de retracer ensemble les éléments qui motivent le législateur à choisir l’enfermement et d’envisager les conséquences que ce dernier a sur notre santé mentale.
Pour en discuter avec Champ libre, il faut les contacter sur Facebok pour avoir le lien du Zoom.

Jeudi et dimanche à 21h30, le collectif Cases rebelles propose la diffusion en ligne de son documentaire Dire à Lamine, qui retrace l’histoire de Lamine Dieng, mort en 2007 dans un fourgon de police.
Pour avoir plus d’informations, rdv sur la page Facebook du collectif Cases rebelles ou sur son site internet : www.cases-rebelles.org

Et pour vendredi : plusieurs appels à manifestations respectant les nouvelles normes de distanciation sociale et de protections désormais de rigueur dans l’espace public...sont lancés pour la journée internationale des travailleuses et travailleurs..
Et un premier rdv est donné à 10h à République par le Comité de solidarité avec les Grèves et la Résistance pour défendre le droit de retrait, pour exiger le chômage technique payé à 100 %, et pour construire une grève des loyers !
Rdv donc distancié.e.s et masqué.e.s, vendredi , dès 10h à République.

et on finit avec une info culturelle : une pétition a été lancée pour soutenir les intermittentes et intermittents du spectacle
et pour la signer, rdv sur : https://www.change.org/p/ministre-de-la-culture-pour-une-r%C3%A9mun%C3%A9ration-des-intermittents-du-spectacle-%C3%A0-hauteur-de-70-de-leur-salaire-brut?recruiter=687672797&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=psf_combo_share_initial&utm_term=psf_combo_share_initial&recruited_by_id=f23edbb0-fcfd-11e6-8f4d-5931802ffc99&utm_content=fht-21628086-fr-fr%3Av8


Documents joints

Et on commence cet agenda des luttes, et ca (...)