Agenda des luttes confinées – 6 avril

mardi 7 avril 2020
par  Julie agenda

on commence cet agenda des luttes confinées avec quelques Appels à mobilisations, appels aux dons et pétitions à signer par thématiques et comme c’est à partir de cette semaine que le gouvernement introduit l’attestation numérique avec le fameux QR Code, on commence par la rubrique libertés individuelles.
A propos de Cette introduction du QR code qui est censée simplifier les contrôles effectués par les policiers, Le gouvernement se défend de vouloir mettre en place un système de surveillance généralisée. Pourtant, A Wuhan, Chaque citoyen a le sien par le biais de son smartphone dont l’usage est quasiment obligatoire. Quand tout va bien pour les autorités, votre QR code est vert. L’angoisse c’est que le QR code change de couleur et indique ainsi des restrictions de circulation en plus d’être déjà le mouchard qui stocke vos données de géolocalisation. Si vous avait croisé une personne atteinte du covid, les données sont croisées et votre QR code change, indiquant que vous même êtes peut-être contaminé. Vous êtes alors signalé aux autorités. Si, nous n’en sommes pas encore là en France, la Quadrature du Net alerte sur les risques potentiels de ces mesures de surveillance qui « relèvent en réalité d’une stratégie pour détourner notre attention de la cause réelle du problème que constitue l’abandon de l’hôpital public. [...] Plutôt que d’assumer les conséquences désastreuses d’une politique de santé défaillante, leur diversion consiste à inverser les rôles, à nous faire passer, nous, pour ceux qui refuseront d’aider les autres. Comme si nous devions être coupable de vouloir protéger notre vie privée, d’exprimer notre colère, ou simplement de suggérer des alternatives.’

alors que La police a depuis le 16 mars infligé 350 000 amendes pour non respect du confinement souvent pour des motifs abusifs et en exerçant dans certains cas des violences, l’Observatoire parisien des Libertés Publiques créé par la LDH et le Syndicat des Avocats de France rappelle que les contrôles de police ne doivent être ni abusifs, ni violents, et que le droit de filmer subsiste.
L’observatoire parisien des libertés publiques appelle à lui communiquer les abus commis par les forces de l’ordre à l’adresse : contact@obs-paris.org

Le groupe facebook « Confinés mais pas isolés 35 » a mis en ligne un document PDF qui permet de contester une amende forfaitaire infligée pour non-respect des mesures de confinement.
Cette présentation des voies de recours ouvertes à tous-tes pour contester, le cas échéant, une amende forfaitaire a pour simple objectif d’assurer à chacun le respect de ses droits, et ne vise en aucun cas à présenter une stratégie de contournement des règles du confinement, qui doivent être respectées par tous-tes, de façon responsable.
Pour retrouver le document, rdv sur la page facebook « Confinés mais pas isolés 35 »

et pour infos, sachez que les policiers n’ont pas le droit de :

  • demander la raison d’un rdv médical car le secret médical s’applique
  • de vous verbaliser parce que vous avez pris plus d’une heure pour faire vos courses. Cette limite de temps ne vaut que pour les activités sportives individuelles, les promenades ou les sorties d’animaux
  • de fouiller votre sac de courses, ils peuvent seulement vous demander de l’ouvrir devant eux,
  • de contester le caractère de première nécessité de vos achats puisqu’ils ont été achetés dans un magasin autorisé à ouvrir
  • enfin, ils n’ont pas le droit d’exiger que vous payez l’amende sur place car elle doit être envoyée par voie postale

Même durant le confinement, les demandeurs d’asile qui font l’objet d’une procédure d’expulsion Dublin doivent pointer dans les commissariats ou les gendarmeries, malgré les demandes de la Cimade de mettre fin à cette obligation.
Lorsqu’ils sortent pour pointer, les étrangers concernés doivent disposer d’une attestation avec la mention cochée « convocation judiciaire ou administrative », et pour retrouver des attestations en version multilingues, je vous rappelle qu’elles sont disponibles sur le site du Bureau d’accueil et d’accompagnement des migrants, à l’adresse : www.baamasso.org

Le virus n’a pas de frontière et circule aussi dans les CRA que le Conseil d’Etat refuse de fermer :
Pour soutenir celles et ceux qui sont retenus dans les CRA, je rappelle que vous pouvez rompre leur isolement et témoigner de votre solidarité en les appelant. Pour cela, le site A Bas les CRA a dressé la liste des numéros des cabines téléphoniques des CRA sur lesquelles vous pouvez appeler : vous pouvez retrouver la liste sur le site abaslescra.noblogs.org

militer en temps de confinement :

le secours rouge a publié un petit guide des militantes et militants confinés pur aider les organisations à poursuivre leur travail politique dans la crise.
Parce que S’organiser en ligne est loin d’être une solution idéale, du fait notamment de la surveillance et des problèmes techniques, ce petit guide donne des conseils utiles pour militer virtuellement en toute sécurité et en toute sérénité.
pour retrouver le lien du pdf dans son intégralité, rdv sur : https://secoursrouge.org/dev/wp-content/uploads/2020/03/petitguidedesconfinees.pdf

et en ces temps de confinement, si vous voulez affiner votre art de la navigation dans les eaux troubles du monde numérique, un autre guide peut être utile à lire ou relire, et à pratiquer, en solitaire ou à plusieurs :
c’est le guide d’autodéfense numérique que vous retrouverez sur le site : guide.boum.org

Hébergement et confinement :

on commence avec cette alerte lancée par le collectif pour l’avenir des foyers, le COPAF.
En effet, dans les Foyers de travailleurs à Montreuil, et plus globalement en Seine-Saint-Denis : la bombe sanitaire doit être désamorcée au plus vite !
Plus de deux semaines après le début du confinement, il existe à Montreuil plusieurs lieux d’hébergements et foyers de travailleurs migrants, officiels ou non, habités par plusieurs centaines de personnes qui courent un grave danger de contamination par le Covid-19 : à Montreuil, c’est le cas au foyer Rochebrune, au foyer informel dit des Sorins, ou encore au squat des ex du foyer Bara dans la rue de Stalingrad.
Face à cela, rien n’est fait pour désamorcer cette bombe sanitaire et les autorités semblent se contenter de se renvoyer la responsabilité les unes aux autres.
Ainsi, le 16 mars dernier : la Mairie de Montreuil affirmait avoir proposé au Préfet de « mettre à disposition des lieux vacants du patrimoine communal pour participer à l’accueil provisoire de ces populations. » Depuis, elle prétend que cette solution a été rejetée par la préfecture, or La préfecture a réquisitionné un gymnase aux Lilas, pourquoi ne pas vouloir le faire à Montreuil ?
Pour l’exiger, une pétition a été lancée par des Montreuillois.e.s : https://www.change.org/p/patrice-bessac-urgence-sanitaire-et-humaine-%C3%A0-montreuil

vous pouvez aussi toujours signer la pétition SOS Sans logis, mal logés et locataires ! Qui a été lancée pour exiger en plus de la réquisition immédiate des hôtels et location AirBnB :
la réquisition des logements vacants, un moratoire des loyers et un rétablissement renforcé des APL pour les locataires de HLM ou du secteur privé ; un Moratoire des factures d’énergie, d’eau, de téléphone et d’internet pour cause de revenus insuffisants ou en baisse ; et l’Arrêt du harcèlement des sans-abris et des mises à la rue qui continuent.
Pour signer la pétition, rdv sur :
https://www.change.org/p/emmanuel-macron-covid19-sos-sans-logis-mal-log%C3%A9s-et-locataires-d947ed4c-e333-4b0e-aa80-cd840eab96d6

Depuis le début de l’épidémie, les Gilets Noirs aussi organisent l’entraide et la protection des personnes les plus vulnérables dans les foyers et dans la rue.
Pour cela, Ils lancent un appel aux dons des produits de première nécessité suivant :
Savons liquides / Gel hydroalcoolique, Javel et vinaigre blanc, Gants, Lingettes désinfectantes / éponges, Doliprane, Thermomètre, Masques, et de la Nourriture non-périssable.
Vous pouvez déposer vos dons tous les vendredis et samedis de 15h à 18h, devant le : 5 passage du marché, dans le 10ème.
Une fois devant, vous devez contacter le numéro suivant : 07.53.21.31.42
et si vous ne pouvez pas vous déplacer, Une cagnotte en ligne a été ouverte : www.lepotsolidaire.fr/pot/hifhu12s

A saint-denis, le collectif Attiéké a créé une cagnotte pour aider les familles mal-logées face aux conséquences du confinement
le collectif assure depuis le début du confinement, le ravitaillement en denrées alimentaires, Mais pour que la solidarité puisse continuer, le collectif a besoin d’argent. Il a donc créé une cagnotte et pour la renflouer, rdv sur : [https://www.papayoux.com/fr/cagnotte/solidarite-face-aux-consequences-du-confinement-1?fbclid=IwAR1MuKnH7CKmrjAwOvqBkizp__TRZSulhjRSmbYah_y8yUfbowy3VythMtQ-

droit du travail.

Pour vous informer sur vos droits relatifs au travail en cette période de crise sanitaire, je rappelle que la CNT a préparé des fiches conseil mises à jour régulièrement
Pour retrouver toutes les fiches d’info, rdv sur le site du syndicat unifié du bâtiment : www.cnt-f.org

Contre le confinement des droits sociaux, l’Union syndicale Solidaires met en place un numéro vert, accessible à toutes et tous, syndiqué·es ou non, pour répondre aux questions des salarié·es sur leurs droits face à l’épidémie :
Alors que l’’état d’urgence sanitaire décrété le 23 mars s’est traduit par des dérogations au code du travail qui inquiètent à juste titre des salarié·es qui font déjà face à la maladie et à l’épidémie, cette permanence téléphonique doit permettre d’informer et de donner des réponses aux salarié·es se jugeant mis en danger au travail ou souhaitant connaître leurs droits ; et de trouver comment agir en fonction des réalités et des possibilités collectives existantes sur le lieu de travail.
Cette permanence téléphonique est ouverte 7j/7, de 9h à 19h et le numéro c’est le :
0 805 37 21 34.
par ailleurs, Solidaires propose :

droit du travail toujours : l’Ugict-CGT, les syndicats CGT de l’inspection du travail et de la Direction Statistique du Ministère du Travail et des avocat·e·s militant·e·s ont aussi lancé un site qui comporte des fiches détaillées sur vos droits :
c’est le site : luttevirale.fr

droit des femmes et des enfants

alors que les violences faites aux femmes et aux enfants explosent avec le confinement , je rappelle les numéros que vous pouvez joindre :
pour les enfants maltraités, le 119 qui est un numéro gratuit, et qui n’apparaît pas sur les relevés téléphoniques fonctionne toujours : il est ouvert 7j/7 et 24h/24. Je rappelle le numéro : c’est le 119.
pour les femmes victimes de violences conjugales : le numéro 3919 continue de recevoir les appels, et vous pouvez aussi plus discrètement envoyer un texto au 114.
Enfin, la fédération Nationale des Centres d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles a édité un listing des centres d’accueil ouverts en période de confinement disponible sur : http://www.infofemmes.com/v2/p/Actualites/p/Liste-Accueil-des-CIDFF-confinement-COVID-19-300320/3266

droit des femmes toujours : une pétition circule pour demander une loi d’urgence sur les avortements
Certains établissements hospitaliers et certains centres de planification n’assurent plus cette mission, soit pour prioriser les soins aux personnes atteintes gravement par le coronavirus, soit par manque de matériel de protection pour le personnel d’accueil et soignant. Dans ce contexte : Le Collectif « Avortement en Europe les femmes décident », qui regroupe de nombreuses associations féministes, syndicats et partis politiques, réclame Des mesures d’urgence pour garantir l’accès au droit à l’avortement.
Pour signer la pétition, et retrouver le texte dans son intégralité : https://www.change.org/p/gouvement-responsables-politiques-assembl%C3%A9e-nationale-s%C3%A9nat-covid-19-les-avortements-ne-peuvent-attendre-pour-une-loi-d-urgence?recruiter=25163084&utm_source=share_petition&utm_campaign=psf_combo_share_initial&utm_medium=whatsapp&utm_content=washarecopy_21049489_fr-FR%3Av2&recruited_by_id=c962c830-0aef-0130-ff29-4040acce234c&use_react=false

et pour avoir des informations sur l’IVG et la contraception, je rappelle le numéro vert qui existe :
c’est le 0800 08 11 11

et pour info : sachez que pendant le confinement le planning familial du 93 reste ouvert, sur rdv, pour les IVG médicamenteuses.
Pour obtenir un rendez vous, pour discuter d’une inquiétude ou pour demander un conseil, vous pouvez les appeler au : les animatrices vous 01 55 84 04 04 / La permanence téléphonique est ouverte le mardi de 14h à 17h, le mercredi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h et le jeudi de 14h à 17h.

En solidarité avec les parents d’enfants ayant des difficultés d’apprentissage, l’association école pour tous offre ses services de soutien scolaire pendant les 2 prochaines semaines de confinement.
pour en bénéficier, il faut les contacter au 06.28.06.20.48
ou leur envoyer un mail à : contact@ecolepourtous.fr

initiatives de Solidarité.

Pour les personnes vulnérables, confinées, testées Covid ou pas, et qui se trouvent en situation d’isolement social : la Croix-Rouge poursuit l’opération « Croix-Rouge chez vous » qui permet, jusqu’à la fin du confinement, d’être approvisionné à domicile en produits de première nécessité (denrées alimentaires, produits d’hygiène et médicaments sur ordonnance).
Pour en bénéficier, il faut appeler le 09.70.28.30.00, un numéro qui est non-surtaxé, et ouvert 7j/7, de 8h à 20h.
Et pour soutenir la Croix-Rouge, vous pouvez effectuer des dons sur le site internet : www.soutenir.croix-rouge.fr ou par chèque à l’attention de Croix-Rouge urgence Covid-19, à l’adresse postale : Croix-Rouge, CS20011- 59895 Lille cedex 9.

Près de 230 personnalités issues du secteur de la santé, du social, de l’éducation et de la culture, appellent toujours à retourner la « stratégie du choc » en s’auto-organisant face à la pandémie de Covid-19 et à rejoindre le réseau de solidarité COVID-ENTRAIDE FRANCE.

D’autres initiatives locales s’auto-organisent pour soutenir les personnes qui en ont besoin : en proposant de rompre l’isolement, de faire les courses, de garder les enfants des personnes qui doivent travailler etc..
Pour suivre ces initiatives de solidarité, pour partager vos propositions, ou poster vos besoins : vous pouvez vous rendre sur la page facebook « solidarité face au coronavirus-Paris »
Vous pouvez aussi suivre les appels relayés sur la page facebook « le lien social au temps du virus »

Sur le modèle des brigades d’autodéfense qui se sont montées d’abord à Milan, puis dans d’autres villes en Italie, en Espagne et en Allemagne, des brigades de solidarité populaire se sont créées pour organiser une autodéfense sanitaire en IDF :
A Paris, ces brigades d’autodéfense populaire mettent notamment en place des permanences mobiles avec des points de collecte et de distribution de produits de première nécessité.

  • la Brigade nord-est de Paris : tient une permanence les dimanches et lundis de 14h30 à 18h, au 5 passage du marché, dans le 10ème.
  • la Brigade Place des Fêtes : tient une permanence les mercredis et dimanches de 11h à 13h à la Fabrik, c’est au 23 rue du docteur Potain, bâtiment B, dont l’entrée se fait par l’allée Jean Quarré.
  • la brigade sud tient une permanence les Mardi, mercredi et Jeudi, de 14h à 18h au Jardin Denfert, qui se trouve au 1 villa Saint Jacques, Metro Denfert Rochereau
  • la Brigade Montreuil : tient une permanence les lundis et mercredi de 10h à 14h à l’AERI, 57 rue Étienne Marcel et les lundis et jeudis de 11h à 13h chez Natalia, au 68 rue des ramenas.
    pour rejoindre les brigades de solidarité populaires, il suffit d’envoyer un mail à : brigadepopulaire-idf@protonmail.com

Pour les habitants et habitantes du 19ème : l’association Esprit Savoir Sport Équité propose de livrer aux personnes isolées du quartier, des produits de première necessité comme les denrées alimentaires, les produits d’hygiène et les médicaments sur ordonnance
pour les solliciter, il faut les contacter via leur page Facebook : ESSE Esprit Savoir Sport Équité.

toujours dans le 19ème, pour les habitants et habitantes du quartier Solidarité : L’Eternel Solidaire propose aussi :

  • Un groupe d’entraide sur Facebook que vous retrouverez sur la page groupe d’entraide Danube/Solidarité 19ème
  • L’eternel solidaire met aussi en place des permanences téléphoniques pour rompre l’isolement : elles sont ouvertes du mercredi au vendredi de 10h à 18h, au 01.77.37.01.96
  • Des permanences numériques : si vous avez besoin de faire imprimer un document : vous pouvez l’envoyer à aide-mednum@assoD2L.org et vous pouvez ensuite venir récupérer vos documents au 1, rue de la solidarité
  • enfin le vendredi de 15h à 17h, l’eternel solidaire et l’association courte-échelle organisent une distribution solidaire de paniers de courses. Pour avoir plus d’infos et vous inscrire, vous pouvez appeler Robin au 01.77.37.01.96 ou lui envoyer un mail sur l’adresse : robin.girard@assoD2L.org

un espace réservé au dépôt de produits de première necessité a aussi été créé devant la Gare expérimentale :
vous pouvez déposer vos dons non périssables, tous les jours, de 14h à 20h et c’est donc devant la gare expérimentale qui se trouve au 18 bvd Serrurier, dans le 19ème.

Dans le quartier Saint-Blaise/porte de Bagnolet, une chaîne de solidarité s’est aussi mise en place
Si vous avez besoin, vous pouvez appeler au 06.12.39.94.76

a Saint-Denis, le collectif Précaires Déters 93 met en place une permanence téléphonique pour rompre l’isolement, et discuter des difficultés rencontrées avec la crise sanitaire, relatives au travail, à l’hébergement, à la vie quotidienne.
Cette permanence téléphonique est ouverte tous les jours, de 15h à 20h et le numéro c’est le : 06 05 57 18 49

Plusieurs structures proposent des distributions alimentaires à Paris et en banlieue en période de confinement.
Voici donc quelques adresses pour manger :
Le matin :

  • ptit dej solidaires proposent des petits dejeuner du lundi au dimanche à partir de 8h30 : ca se passe au jardin d’éole dont l’entrée se fait par la rue d’Aubervilliers, métro Stalingrad
  • L’armée du salut propose aussi un petit dejeuner du lundi au dimanche, à partir de 9h : c’est au 213 rue d’Aubervilliers, métro porte de la chapelle
  • les Grands Voisins proposent udes paniers repas entre 9h et 14h, tous les jours : c’est au 74 avenue Denert-Rochereau
  • le Barbès aussi propose des paniers repas tous les jours entre 9h et 14h : c’est au 70 bvd Barbès.
    le midi :
  • L’association Aurora propose une Distribution de repas chauds tous les jours de 9.00 à 14.00 : ça se passe au Carreau du Temple, 4 rue Eugène Spuller, métro Temple.
  • pour les mineurs isolés, les midis du MIE proposent un déjeuner les jeudi et vendredi à 12h et samedi et dimanche à 12h30 : c’est au jardin de la rue Pali-Kao, métro Couronnes
  • les restos du cœur proposent aussi un déjeuner du lundi au dimanche de 11h à 13h : c’est au 7-15 avenue de la porte de la villette, métro porte de la villette
  • les restos du cœur du 20ème proposent un déjeuner du lundi au vendredi de 11h à 13h : c’est au 29 rue du soleil, métro Télégraphe
  • tous les midis, la cantine des Pyrénées propose aussi un déjeuner pour les habitants du quartier qui n’ont pas la possibilité de cuisiner : rdv donc à la cantine des Pyrénées qui se trouve au 77rue de la Mare, métro Jourdain.
  • en banlieue, l’assiette migrante propose un déjeuner les mercredi, vendredi et dimanche à 13h : c’est rue Pierre Larousse à Aubervilliers, métro Front populaire
  • tous les jours à 12h, des paniers repas sont distribués dans les paroisses suivantes :
  • dans le 1er : la paroisse St-Eustache, les Halles
  • dans le 5ème : la paroisse St Médard, rue Daubenton, et la paroisse St-Séverin
  • dans le 10ème : la paroisse St-Vncent de Paul, rue de Belzunce
  • dans le 11ème : la paroisse St-Ambroise, rue St-Ambroise
  • dans le 13ème : la paroisse St-Rosalie au 50 bvd auguste Blanqui et la paroisse St-Albert Legrand, qui se trouve rue de la Santé
  • dans le 15ème : la paroisse St jean Baptiste qui se trouve au 70 rue Falguière ; la paroisse St Léon sur la place du général Amette, la paroisse ND de Nazareth, rue Lecourbe et la paroisse ND de la Sallette qui se trouve rue de Dantzig
  • dans le 17ème : la paroisse Ste Odile rue Mallarmée et la paroisse St Michel sur la place St Jean
  • dans le 18ème : la paroisse St Denys de la chapelle, rue saint luc ; la paroisse Ste Hélène au square Esclangon, l’église saint-bernard de la goutte d’Or et la paroisse ND de clignancourt sur la place de la mairie
  • dans le 19ème : la paroisse Ste Claire qui se trouve sur le bd Serrurier et la paroisse ND des Foyers de la rue de Tanger
  • et dans le 20ème : la paroisse ND de Lourdes qui se trouve dans la rue Pelleport
    le soir :
  •  le refuge Distribue des repas tous les soirs à partir de 17h45 : c’est au 17 rue Charles Fourrier, Metro Tolbiac
  • les restos du cœurs proposent un diner, du lundi au dimanche de 18h à 20h : et c’est au 7-15 avenue de la porte de la villette, métro porte de la villette
  • une chorba pour tous propose aussi un diner du lundi au vendredi à partir de 17h, c’est au 108 rue Cural, métro Jaurès
  • la Chorba L’un et l’autre propose une distrib tous les soirs de 18h à 20h au 7-15 avenue porte de la villette
  • l’armée du salut propose un diner du lundi au dimanche à partir de 18h30 : c’est au 11 rue Léon Jouhaux, métro République
  • les restos du cœur de Rosa Parks proposent un diner les mardi, mercredi, jeudi et vendredi de 20h à 21h30 : ca se passe au jardin Anais Nin sur le boulevard Mc Donald, métro porte de la chapelle ou porte d’Aubervilliers
  • les restos du cœur de la gare de l’est proposent un diner les lundi, mercredi, et vendredi de 20h à 21h30 et le dimanche de 19h30 à 21h : c’est au 1 avenue de Verdun, métro Gare de l’Est
  • les restos du Coeur proposent aussi une distribution alimentaire le mardi, jeudi, samedi et dimanche à 20h face au 45 quai d’Orsay, métro Invalides
  • lundi, mercredi et vendredi à 20h, les restos du cœur proposent une distribution dans la rue Joubert, au nveau du métro Havre-Caumartin
  • les restos du Coeur proposent une distrib le mardi, jedui et samedi à 20h au 16 bvd Richard Lenoir, métro bréguet sabin
  • à Nation, les restos du cœur proposent une distrib le lundi, mercredi et vendredi à 20h au niveau 42 cours de Vincennes
  • les restos du cœur toujours proposent un diner les mardi et jeudi de 20h à 21h30 et le samedi de 19h30 à 21h : ca se passe sur la place de la république, métro République.
  • Enfin Solidarité Migrants wilson maintient sa distribution alimentaire le soir à 20h, mais le lieu de rdv est modifié : il est donné devant le CAP18 de la porte d’aubervilliers.

Pour les quelques Rdv confinés à signaler :

Il y a le rdv quotidien A 20h tous les soirs à vos fenêtres ou vos balcons pour applaudir et remercier les personnels hospitaliers qui risquent leur vie à nous soigner, …mais aussi pour remercier : les caissières et caissiers, les éboueurs, les postiers, les agents de la Ratp etc...bref toutes celles et ceux qui sont sur le pont ! et juste après : sortez vos casseroles, vos banderoles, et vos plus beaux slogans pour dénoncer la casse de l’hôpital public !.

Les rencontres nationales du travail social en lutte se poursuivent aussi et des réunions téléphoniques sont organisées pour maintenir la mobilisation :
la 2ème AG dématérialisée, aura lieu lundi de 18h30 à 20h30 : il s’agira de faire le point sur la situation du secteur en région parisienne depuis le confinement.
Pour participer à cette réunion, rdv sur l’appli discord, dont vous retrouverez le lien sur le site de l’agenda : https://discord.gg/GQYHGE

les Gilets jaunes de Décla ta Manif poursuivent aussi leurs réunions téléphoniques de coordination en IDF :
la prochaine a lieu lundi à 21H et pour y participer, il faut contactez le groupe par mail à l’adresse : signataires@coordinationgiletsjaunes.fr

Mardi, les salarié.e.s du travail social restent mobilisé.e.s malgré le confinement et ils organisent une manif numérique !
Pour protester contre la marchandisation de la santé et de tous les secteurs, la commission de mobilisation du travail social en lutte IDF a préparé des visuels à diffuser massivement sur les réseaux sociaux, toute la journée de mardi.
Pour retrouver les visuels : rdv sur la page Facebook de la commission de mobilisation du travail social en lutte IDF

mercredi à 17h : le comité de mobilisation de Nanterre en lutte organise une réunion téléphonique pour maintenir la pression sur le ouvernement.
Pour participer à cette réunion qui se era donc mercredi à 17h sur Discord, il aut suivre la page acebook du comité de mobilisation de Nanterre en lutte.

enfin, mercredi de 18h30 à 21h, le mouvement écologiste Colibris organise une web-conférence sur les collectifs ruraux en transition
pour en parler : l’un des fondateur du collectif Terre de Liens en Aveyron, et lun membre de la coopérative Oasis fondée par Colibris, viendront présenter leurs expériences personnelles et professionnelles sur la vie en collectifs et l’accompagnement à l’installation agricole.
Pour en parler avec eux, il faut se connecter sur Zoom, sur le lien : https://zoom.us/j/443799713


Documents joints

OpenDocument Text - 40.8 ko