FPP-Agenda des luttes du 4 décembre 2018

mardi 4 décembre 2018
par  Agenda

Agenda du mardi 4 décembre 2018

Aujourd’hui nous avions en studio, Malika, poétesse et comédienne, voisine et amie de la radio depuis des années. Nous lui avons proposé de nous dire un poème en résonance à cet agenda des luttes.

Les infos et rendez vous militants :

A 12h (Heure à confirmer : l’affiche indique 11h, l’événement Facebook 12h).
Assemblée Générale : rejoignons la colère contre Macron
L’université française est en ce moment sous le feu des politiques néolibérales de destruction d’un enseignement supérieur ouvert à tous et presque gratuit. La semaine dernière, Edouard Philippe annonçait vouloir augmenter les frais d’inscription pour les étudiants étrangers non européens à 2770€ en licence et 3770€ en master et doctorat. Cette mesure n’est ni plus ni moins que l’instauration de la préférence nationale à l’université, une conception discriminatoire que nous refuserons toujours. Par ailleurs, c’est la porte ouverte à l’augmentation des frais d’inscription pour tous : la Cour des Comptes a sorti un rapport préconisant l’augmentation des frais d’inscription en master à 965€.
Les étudiant·e·s mobilisé·e·s de Tolbiac
Université Paris-1 Tolbiac
Centre Pierre Mendes-France (PMF)
90, rue de Tolbiac
Métro Olympiades ou Tolbiac

A 12h30 à Saint-Denis- Assemblée générale pour s’informer et s’organiser contre la hausse des frais d’inscription.
devant la maison des étudiants
Université Paris 8 - Saint Denis
Devant la Maison des Étudiants
2, rue de la Liberté
Saint-Denis (93)
Métro Saint-Denis-Université

A 13h à Plaisir rassemblement Centre Hospitalier de Plaisir en lutte.
Le Centre Hospitalier de Plaisir (fusion entre l’hôpital psychiatrique JM CHARCOT et l’hôpital Géronto Médico Social HGMS) n’est pas épargné par les politiques dévastatrices à seule visée comptable :
Casse de la communauté hospitalière :
Fusion de tous les services administratifs, techniques et logistiques depuis 3 ans (Standard cette année avec 6 suppressions de postes)
Externalisation de tout ce qui peut l’être (Ménage l’an dernier avec 47 licenciements, Blanchisserie cette année avec 15 suppressions de postes)
L’effectif cumulé de l’établissement a diminué de 187 personnels non médicaux entre 2014 et 2018, sans compter les suppressions en cours.
Après plus de 15 ans de réformes austéritaires et autoritaires : L’hôpital est malade !
2 rdv :
aujourd’hui le 4 décembre à partir de 13h00 devant l’entrée ex-CHARCOT
le 7 décembre à partir de 9h00 lors du vote du Comité Technique d’Etablissement devant le Bâtiment « la Roseraie » de l’ex-HGMS.
Hopital Charcot
30 avenue Marc Laurent
Plaisir (78)
Transilien-N Plaisir-Grignon

A 18h Coordination contre la répression et les violences policières
pour renforcer les solidarités et les soutiens contre la répression et les violences dans les quartiers et les manifs
Contact : stoprepression@riseup.net
Bourse du travail de Paris
3 rue du château d’eau
Métro République

A 19h30 Rencontre Front Social « Pour bloquer Paris et sa banlieue »
Oui, la colère est bien là : Et si on s’y mettait tous et toutes pour bloquer l’économie ?
Le mouvement des « Gilets Jaunes » percute la situation politique avec force. Elle percute tout sur son passage : les directions syndicales, les directions politiques, la gauche révolutionnaire, le mouvement autonome et le Front Social. Pour le Front Social, Il s’agit, d’une nouvelle séquence au sein d’un mouvement de contestation plus global qui s’est ouvert par les mobilisations contre la loi travail en 2016.
Le front social déclare également : "Nous, syndicalistes lutte de classes, autonomes, militantes et militants "antifas", des quartiers populaires, des différents fronts de lutte..., nous avons une responsabilité sur Paris et sa banlieue pour participer au blocage de l’économie."
Bourse du travail de Paris
3 rue du château d’eau
Métro République

Mercredi 5 décembre à 15h Rassemblement « Contre la vie chère : Non au logement cher ! » « 1er Mercredi du logement »
Le logement est le 1er poste de dépense, et il augmente…à cause de la spéculation et des politiques du logement cher. Nous sommes chassés des centres urbains ou obligés de vivre dans des taudis mortels comme à Marseille
Pour la Baisse des loyers, zéros SDF, réquisitions, loi DALO…
Ministère du Logement
20 Avenue de Ségur
Métro Saint François-Xavier

Mercredi 5 décembre à 14h30 à Beaumont-sur-Oise
Rassemblement pour sauver 300 postes menacés à l’hôpital de Beaumont sur Oise et pour interdire la fermeture des services :
Urgences pédiatriques
Pédiatrie et Néonatologie
Réanimation
lits de chirurgie et médecine
Stoppons cette hémorragie imposée par l’Agence Régionale de Santé Ile de France dont les objectifs comptables n’ont comme but que de sacrifier le service public
Hôpital de Beaumont sur Oise
25 Rue Edmond Turcq
Beaumont-sur-Oise (95)
Transilien-H Persan Beaumont

FPP 106.3 FM invite toutes et tous à une soirée de débat
autour de l’émergence du mouvement des « gilets jaunes » et des questions / réponses que cela pose
vendredi 7 décembre à 20h
au Bar de Solidarité attenant à nos locaux sis 1, rue de Solidarité M° Ourcq ou Danube, Tramway Butte Rouge. Le bar associatif sera ouvert

à 20h ce soir Discussion :Gilets jaunes : guerre civile ou guerre sociale ?
A partir du livre Le pari de l’autonomie. Récits de luttes dans l’Espagne des années 70. Regroupant différents textes et témoignages, ce livre revient sur le contexte de luttes qui a secoué aussi bien l’appareil franquiste vieillissant que la jeune démocratie chargée d’assurer une transition politique sans remous dans l’Espagne des années 70. Grèves générales, comités d’usines, mutineries dans les prisons, mobilisations massives face à la répression, apparitions de groupes autonomes : de l’exploitation salariée à la vie quotidienne, tout allait être remis en cause. Dans une large mesure, ce mouvement refusait d’être dirigé. La méfiance envers toute forme de représentativité était la règle plus que l’exception. La solidarité, l’auto-organisation et l’action directe s’opposaient aux tentatives de récupération ou de prises de pouvoir menées par les partis et les syndicats.
À travers les récits et les analyses rétrospectives de plusieurs protagonistes de cette époque, ce livre participe au travail de mémoire et de transmission de l’histoire des luttes autonomes. Loin de toute nostalgie envers une période révolue, il offre des pistes de réflexion pour qui cherche aujourd’hui encore à se confronter au pouvoir sous toutes ses formes.
Bibliothèque anarchiste Libertad
19 rue Burnouf
Métro Colonel-Fabien

mercredi 5 décembre à 10h Journée « Maitron »
Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier et du mouvement social
de 10h-18h- Entrée libre. Comme chaque année, le Maitron (le plus grand dictionnaire biographique en langue française) réunit sur une journée ses auteurs, lecteurs et amis. L’occasion d’échanger sur deux siècles d’histoire sociale, sur les acteurs qui les ont fait vivre, et de puiser dans ce passé de quoi nourrir nos engagements futurs.
Au programme également les interventions d’historiens, tels que Gérard Noiriel et Gilles Manceron, et, tout l’après-midi, quatre chercheurs apporteront leur contribution sur le thème « Après 1968 : nouvelles mobilisations, nouveaux engagements, nouveaux militants ? » (Sophie Béroud, Renaud Bécot, François Prigent, Ismaël Ferhat).
Le programme de la journée en détail
Annexe Varlin de la Bourse du travail
(annexe Charlot / Temple)
Salle Eugène Henaff
29 boulevard du Temple, ou
85 rue Charlot
Métro République ou Filles-du-Calvaire

Pour réécouter c’est ici :

MP3 - 67.2 Mo

Commentaires