AGENDA du 22 novembre 2019 Aujourd’hui nous...

jeudi 22 novembre 2018
par  Agenda

AGENDA du 22 novembre 2019
Aujourd’hui nous recevions Chantal pour l’ AFPS (asso France Palestine solidarité) Gentily pour nous parler de l’évènnement "8 heures de solidarité avec la Palestine" qui se dérouleront le samedi 24 novembre.
zoom infos :
thème : « De Chatila à Gaza, des prisons à ciel ouvert »

Programme :
Accueil à partir de 14h45
Film à 15h00 précises
Conférence-débat à 17h30 avec Christophe Oberlin
Chirurgien orthopédiste et traumatologue, il s’est très tôt engagé en Centrafrique et en Algérie, créant un « Diplôme inter universitaire » de la pathologie chirurgicale de la main et formant des collègues locaux dans une quinzaine de pays. En 2001, il se rend à Gaza. Depuis, il va trois fois par an à Gaza pour opérer les handicapés victimes de blessures de guerre, et former des chirurgiens palestiniens à la chirurgie réparatrice.
Projection : "De Chatila, nous partirons " un film de Antoine Laurent.
"Tarek, Sobhe et Jalal sont réfugiés palestiniens. Ils sont nés dans les camps de Sabra et Chatila au Liban, dans les années 80. En 2011, ils y ont créé un centre de soutien scolaire et une maternelle Rêves de réfugiés. Durant les cours, lors des projets qu’ils mènent à l’intérieur des camps comme dans leur quotidien, les trois amis donnent l’exemple. Ils sont persuadés qu’en attendant de revenir en Palestine, une vie citoyenne est possible, à l’intérieur des camps.
Lors de sa création, Rêves de réfugiés accueillait 40 enfants. Ils sont plus de 600 aujourd’hui. Ce film documentaire est le fruit de trois années de tournage au cœur du centre.
CMAC
, 2, rue Jules-Ferry
94250 GENTILLY, au fond de l’impasse perpendiculaire à l’avenue Jean Jaurès,
station du bus 125 : RASPAIL-JAURÈS (direction Maison Alfort).
RER B Gentilly (sortie en queue de train quand on vient de Paris), puis prendre le bus 125.

http://www.france-palestine.org/8-heures-pour-la-Palestine-34521
https://plateforme-palestine.org/IMG/pdf/affiche_8h_2018_gentilly.pdf

Au reste du programme :

De 13h30 - 18h30 : Le jugement de Nicolas Fensch. Le 27 septembre dernier paraissait son témoignage, le livre s’intitule Radicalisation express. Au même moment, une audience judiciaire longtemps repoussée a lieu pour statuer sur sa liberté conditionnelle. Les juges s’entendent pour confirmer cette liberté, qu’il n’y a aucune raison de mettre en cause. À l’occasion de la sortie du livre, Nicolas Fensch est contacté par l’AFP pour une interview. Il y dit ce qui figure déjà dans le livre, rien d’outrancier, rien de sensationnel.
Malheureusement pour lui, l’interview est abondamment reprise par des médias de tout bord. Manifestement son histoire parle à beaucoup. Il n’en aura pas fallu plus pour que, trois jours plus tard, le 22 octobre dernier, le parquet se décide soudain à faire appel de sa liberté. En se rendant au tribunal pour retirer sa convocation, sa juge d’application des peines lui glisse : « Faites attention à ce que vous dites sur Twitter ! ». On a manifestement jugé qu’il était libre, mais pas libre de raconter son histoire.
RDV à 13h30 à la Chambre de l’application des peines
Pôle 2 - 10e chambre de la cour d’appel
au TGI de Paris (île de la Cité)
10 Boulevard du Palais,
75001 Paris
M°Cité

De 17h30 - 20h00 Conférence : armes de la police et blessures de guerre
Au delà des équipements et moyens classiques du maintien de l’ordre (matraque et gaz lacrymogène), les années 2000 et 2010 ont apporté leur lot de nouvelles armes, dites « non létales », qui occasionnent depuis deux décennies des dommages corporels irréversibles, pouvant être considérées comme des blessures de guerre, que les services d’urgence et de chirurgie classiques ne peuvent ou ne savent souvent pas prendre en charge.
IANB, membre fondateur du collectif Désarmons-les ! et participant à l’Assemblée des blessés par la police, interviendra pour faire un tour d’horizon détaillé de cette nouvelle génération d’armes et de leurs impacts sur les corps de celles et ceux qui en sont victimes.
LAURENT THÉRON, membre de l’Assemblée des blessés, mutilé par une grenade de désencerclement le 15 septembre 2016, interviendra pour aborder la question des suites psychologiques de la blessure.
CHRISTIAN TIDJANI, membre de l’Assemblée des blessés et père de Geoffrey, blessé par un tir de lanceur de balles de défense le 14 octobre 2010, interviendra pour aborder l’impact de la blessure sur l’environnement social et la vie des personnes blessées et de leurs proches.
Adresse :
15 Rue de l’ecole de médecine,
75006 Paris
Métro Odéon
Amphi portier


19h00 - 21h00 AG du comité de soutien Bure Paris IDF

Dans la Meuse et la Haute Marne, l’État cherche depuis plus de 20 ans à creuser sa poubelle atomique à coups d’intimidations. Des élu.e.s acceptent le projet en échange de subventions supplémentaires (déjà 1Milliard € distribué sur place alors qu’il n’y a encore aucun déchet radioactif). Dans un territoire souffrant encore de la désindustrialisation et du chômage, l’État installe des activités de sa filière nucléaire. Cette illusion de création d’emplois pour ses habitant.e.s renforce l’acceptation sociale du projet. L’ANDRA se drape de technicité et de science mais des rapports et des contre-enquêtes ont dévoilé les faiblesses et mensonges du projet CIGEO !
fin de retarder sa chute, l’industrie nucléaire a besoin de dire qu’elle a trouvé une solution aux plus toxiques des déchets radioactifs : les enterrer à 500m sous terre à Bure. La répression contre les militants.e.s et les habitant.e.s autour de CIGEO n’est qu’un prétexte pour disqualifier toute remise en cause des fondements mêmes de l’énergie nucléaire.
Centre Social Autogéré de La Parole Errante,
9 rue François Debergue,
93 Montreuil,
Métro 9 Croix de Chavaux

Ce soir à 19h : Survie, Migreurop et BDS France s’associent pour
unesoirée autour de la coopération sécuritaire française
. Externalisation
du contrôle migratoire européen, militarisation du Sahel,
coopération policière et militaire en Françafrique,
coopération militaire avec Israël : ne devrait-on pas parler
d’aide publique à la répression ? intervenant·e·s :
Brigitte Espuche (Migreurop), Thomas Borrel (Survie), Jean-Guy
Greilsamer (BDS France) et Julien Moisan (Survie) à la
modération.
CICP
21ter, rue Voltaire,
75011 Paris, M° rue des Boulets
tél. +33-1.43.72.15.73

Samedi 24 novembre de 11h du matin à 2h du matin :
RENCONTRE POUR LA VIE ET POUR LA PAIX
organisée par Maison pour la paix en Colombie.
Le panel sera axé sur l’analyse de la situation actuelle en Amérique latine et des répercussions de la montée des gouvernements d’extrême droite dans la région. Donc, la persécution et le coup d’Etat blanc à travers la cooptation de l’appareil judiciaire aux gouvernements progressistes.
"La Parole Errante"
9 Rue François Debergue
93100 Montreuil
Metro Croix de Chavaux

A 19h30 Apéro POPulaire #11 Le corps et la santé en détention. Nous avions reçu Fiona une des organisatrices lundi dernier (le 19) et vous pouvez retrouver l’émission avec l’interview de Fiona sur le site agenda.rfpp.net
Maison Bistrot, 65 blv de la Villette, 10e
M° Colonnel Fabien

A 19 heures 30 à la librairie scop Envie de lire rencontre avec Sandrine Garcia
autour de "Le goût de l’effort. La construction familiale des dispositions scolaires"
Editions La Découverte, 2018
L’association des ami·e·s de la librairie Scop Envie de lire
16 rue Gabriel Péri
94200 Ivry-sur-Seine
(métro 7 - RER C - vélib 42010)
01.46.70.35.03

MP3 - 68.5 Mo

Commentaires