Agenda Fpp 8 octobre

vendredi 8 octobre 2021
par  Julie agenda

RDV MILITANTS

depuis 9h30 ce matin, l’Assemblée des sans-facs et l’Unef Tacle de Nanterre occupent LE BÂTIMENT DE LA PRÉSIDENCE de la Fac de Nanterre pour exiger l’inscription de toutes et tous les sans-facs
Après 4 semaines de cours, 8 rendez-vous d’échange, et une pétition signée par plus de 2500 étudiantes et étudiants, la présidence de Nanterre n’a inscrit que 30 sans-facs, et refuse d’accélérer le traitement et surtout d’inscrire les 100 dossiers de sans-facs restants !
Alors pour faire pression sur la présidence et exiger que Mr. Gervais-Lambony inscrive les sans-facs, l’Assemblée des sans facs et l’unef tacle occupent le bâtiment B ou bâtiment Grappin, et si vous voulez les soutenir, l’entrée se fait pa le 200 avenue de la République à Nanterre

Agenda du 08 10 2021

à 18h ce soir, la campagne Pour la Libération de Georges Abdallah organise un rassemblement pour exiger la libération du militant communiste libanais, détenu depuis 38 ans en France pour avoir résisté à l’invasion du Liban par l’occupant sioniste
et le rdv pour le rassemblement est fixé à 18h ce soir à Ménilmontant
et demain à 18‬h30, la Campagne Unitaire pour La Libération de Georges Ibrahim Abdallah, le Cercle Manouchian et l’UL CGT Paris 18 organisent une soirée de soutien pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah, avec la présentation du livre de Saïd Boumama et la projection du film FEDAYIN- Le combat de Georges ABDALLAH ; et c’est demain à 18h30 à L’UL CGT Paris 18, au 42 rue de Clignancourt
enfin, le we du 23-24 octobre, un rassemblement est organisé devant la prison où il est incarcéré, à Lannemezan et un départ en car est organisé depuis Paris, le vendredi 22 à 21h30, et si vous voulez réserver votre place il faut envoyer un mail à : campagne.unitaire.gabdallah@gmail.com

ce soir à 18h30, à l’occasion du 60ème anniversaires des massacres du 17 octobre 61, l’association les Oranges organise une réunion publique pour la reconnaissance des massacres du 17 octobre 1961 comme crime d’Etat.
Avec l’historienne Ludivine Bantiny, M’hamed kaki, fondateur de l’association les oranges et auteur de ’17 octobre 1961, je me souviens...’, le politologue Olivier Le Cour Grandmaison, qui préside l’association 17 octobre 61 contre l’oubli et Omar Slaouti ; et si vous voulez y participer, c’est ce soir à 18h30 la Bourse du travail, 3 rue du Château d’Eau, métro République

demain à 12h, les Gilets Jaunes et Citoyens en Colère organisent une Manifestation contre l’obligation vaccinale et le pass sanitaire. Pour une justice sociale et fiscale, et Contre la réforme de l’assurance chômage, et la hausse de la précarité
et le rdv est donné demain à 12h devant la Bibliothèque François Mitterrand pour un départ de la manif à 14h en direction de la Place de Clichy

demain à 13h, le collectif Justice pour Ibo et le Réseau d’Entraide Vérité et Justice organisent une marche pour Ibrahima Bah (IBO)
Le[ 6 octobre 2019, Ibrahima Bah s’engage, au guidon de son moto-cross bleu, dans la rue Faidherbe, à Villiers-le-Bel, où trois véhicules de police achèvent un contrôle routier. A l’arrivée du jeune homme de 22 ans, un fourgon de police lui barre la route, Ibrahima percute alors violemment un poteau et décède peu de temps après le choc.
Pour lui rendre hommage et exiger Justice et vérité sur sa mort, 2 ans après, le collectif Justice pour Ibo et le Réseau Entraide Vérité et Justice organisent donc cette marche, demain à 13h et le rdv est donné au niveau du 31 avenue du 8 mai 45, à Sarcelles

demain de 14h à 19h, l’Institut Kurde de Paris et l’association Syriens pour la Vérité et la Justice organisent un colloque international sur la situation des droits de l’Homme dans les territoires kurdes syriens sous occupation turque
Dans une première table ronde des spécialistes venant de plusieurs pays présenteront un bilan provisoire des violations des droits de l’homme et autres crimes de guerre perpétrés à Girê Spî / Tel Abiad et Serê Kaniyê / Ras al-Ayn, deux ans après l’invasion turque.
Et dans une deuxième table ronde, il s’agira d’aborder d’abord la situation dans le canton d’Afrin sous occupation turque, depuis mars 2018, objet d’une politique systématique de nettoyage ethnique et de crimes de guerre massifs perpétrés à huis clos, dans le silence de la communauté internationale. Enfin, il y aura un topo sur la situation actuelle dans la partie du Rojava sous administration kurde et ses perspectives
et si vous voulez assister à ce colloque, rdv demain de 14h à 19h, à la Mairie de Paris-Centre au 2 rue Eugène Spuller, Métro Temple ou République
et il faut s’inscrire au préalable sur le site de l’institut Kurde où vous retrouverez aussi le programme complet, c’est le site : https://www.institutkurde.org/

aujourd’hui et ce we, le collectif national Arrêt du nucléaire organise des journées d’études pour l’Arrêt du nucléaire au Lycée autogéré de Paris pour favoriser les échanges entre personnes d’âges et d’horizons divers, élèves du LAP, militants contre CIGEO, contre le réchauffement climatique etc., et des militants antinucléaires ; pour partager et actualiser les connaissances sur les questions du nucléaire ; et réfléchir aux actions communes, et élaborer collectivement des stratégies pour arrêter le nucléaire.
Et si vous voulez participer à ces journées d’étude, rdv à partir de 17h aujourd’hui, et à partir de 9h30 samedi et dimanche, au LAP qui se trouve au 393 rue de Vaugirard, Métro Convention ou Porte de Versailles

demain et dimanche, le Collectif Citoyen contre la ligne 18, France Nature Environnement Île-de-France, le Collectif pour le Triangle de Gonesse, le Collectif Stop Val Béton, les Jardins À Défendre d’Aubervilliers, la Confédération Paysanne d’Île-de-France, l’Association Retrouvons le Nord de la Gare du Nord, le Collectif Sauvons les Yvelines, le Collectif Oin Saclay, le Mouvement National de Lutte pour l’Environnement 93, et Les Soulèvements de la Terre organisent une grande marche des Terres Pour la préservation de notre bien commun et des terres nourricières et contre le Grand Péril Express
Partout en Île-de-France des milliers d’hectares de terres fertiles sont menacés : Grand Paris, J.O., entrepôts, data centers, spéculation, gares en plein champs, déblais polluants… Les nouvelles lignes de métro du Grand Paris Express battent tous les records : déjà 39 milliards d’euros engagés, 43 millions de tonnes de déchets. Le sol vivant est détruit sans souci des besoins des populations.
Pourtant, on sait que les infrastructures de transport rapides induisent l’étalement urbain, source d’inégalités sociales croissantes. On sait que l’autonomie alimentaire en Île-de-France n’est que de 3 jours. Les scientifiques signalent que la bétonisation des sols augmente la pollution de l’air, les canicules et inondations.
A la veille des JO de Paris qui vont faire couler à flot le béton et au lendemain de l’expulsion des Jardins À Défendre d’Aubervilliers, alors que 2000 hectares de surfaces agricoles disparaissent chaque année dans la région seule, les différents collectifs en lutte exigent un moratoire immédiat sur l’artificialisation des terres en Île-de-France.
Contre ce Grand Péril Express, et pour la préservation de notre bien commun et des terres nourricières, ils organisent donc une grande marche demain depuis les champs de Gonesse, la zad du plateau fertile de Saclay, le Val Breon et Thoiry en direction de Paris.
Et dimanche à 12h, un rassemblement est organisé devant l’Hôtel de Ville de Paris, pour une manifestation en direction de Matignon
et pour info, juste après l’agenda, l’équipe de l’actualité des luttes diffusera un reportage réalisé le 28 aout dernier sur le plateau de Saclay dans le cadre des dernières moissons

ce we aussi, l’association Les Oranges - Pour la reconnaissance de l’autre 8 mai 1945, le Réseau d’Entraide Vérité et Justice, le Collectif Vies volées, et le Collectif Angles morts organisent un we à la Parole errante intitulé : 17 octobre 1961 - 17 octobre 2021 : Vérité et Justice pour toutes les victimes des crimes d’État
Le 17 octobre 1961, des dizaines de milliers d’Algérien·ne·s de la région parisienne se rassemblent à Paris pour boycotter le couvre-feu raciste entré en vigueur quelques jours plus tôt. Organisée par la fédération de France du FLN, cette manifestation pacifique est réprimée dans le sang par les forces de l’ordre manifestement préparées. À leur tête, le préfet de police de Paris, Maurice Papon.
Des milliers de manifestant·e·s sont méthodiquement frappé·e·s, arrêté·e·s, parqué·e·s dans des lieux de détention, envoyé·e·s dans des camps en Algérie. Plusieurs centaines sont gravement blessé·e·s, exécuté·e·s, jeté·e·s dans la Seine. Sans compter les disparus… Ce massacre colonial au cœur de la capitale française précédait de quelques mois l’indépendance de l’Algérie.
60 ans plus tard, nous n’oublions pas. Nous attendons toujours la reconnaissance de ce crime d’État. 60 ans plus tard, les crimes policiers, le racisme d’État et le maintien de l’ordre (post-)colonial restent d’actualité. Les violences d’État se poursuivent dans les quartiers, les établissements pénitentiaires, la répression des mouvements sociaux…
Avec au programme, demain : à 12h un départ collectif pour la marche pour Ibo, puis à 15h : Présentation et signature du livre de Fabienne Serbah Le Jeannic, ’Les Trente Glorieuses ?’ ; 16h : Présentation de la pièce de M’hamed Kaki, ’17 octobre 1961, je me souviens…’ ; 17h : Présentation et signature du livre de Fabrice Riceputi, ’Ici on noya les Algériens. La bataille de Jean-Luc Einaudi pour la reconnaissance du massacre policier et raciste du 17 octobre 1961 ’ ; 18h : Performance musicale d’Erick Auguste sur des poèmes de Kateb Yacine ; 19h : Rencontre débat avec la sociologue Nacira Guénif, fille d’Algérien·ne soumis·e au code de l’indigénat par la France ; Samira Goual, fille de résistant algérien et contributrice au Bondy Blog
 ; Olivier Le Cour Grandmaison, universitaire et président de l’association 17 octobre 1961 contre l’oubli et Mathieu Rigouste, militant et chercheur en sciences sociales
et Dimanche : 12h : Cantine ; 14h : un débat avec L’Envolée et Fatou Dieng, du Réseau d’Entraide Vérité et Justice autour du livre : ’La peine de mort n’a jamais été abolie’ ; 15h30 : Chorale algérienne Elhane Bledi ; 16h : AG de préparation du départ montreuillois pour la marche du dimanche 17 octobre 2021
Exposition et Espace enfants
et si vous voulez participer à ce we, rdv demain à partir de 15h et dimanche à partir de 12h à la Parole errante, c’est au 9 rue François Debergue, à Montreuil, métro Croix de Chavaux

ce we encore, la Commission de Mobilisation du Travail Social Ile-de-France, le Collectif Travail Social du Gard et l’AG Travail Social en Lutte Grenoble organisent les 7èmes rencontres nationales du travail social en lutte !
Et si vous voulez y participer, rdv demain et dimanche toute la journée au CEMEA qui se trouve au 65 Rue des Cités, à Aubervilliers ; et il faut s’inscrire au préalable en envoyant un mail à : RencontresTSenlutte@gmx.fr

dimanche à 9h30, les grévistes des musées municipaux de la ville de Paris organisent un rassemblement pour défendre leurs conditions de travail contre la mise en application de la loi de transformation de la fonction publique, contre le sous-effectif et pour le recrutement prioritaire des collègues précaires.
et si vous voulez les soutenir, rdv dimanche à 9h30au Musée Carnavalet, 23 rue de Sévigné, métro St-Paul

dimanche de 12h à 18h, une journée de soutien aux médiathécaires de St-Denis en lutte contre le travail du dimanche, est organisée
avec au programme un point d’information sur la lutte des médiathécaires, le lancement d’un comité des usagers, un concert de soutien et un coin enfants
et ça se passe dimanche de 12h à 18h au Bassin de La Maltournée, à St-Denis, métro Porte de Paris

dimanche à 14h, le squat du Marbré organise son AG hebdomadaire
alors rdv dimanche à 14h au 39 rue des deux communes à Montreuil, métro Robespierre

dimanche, à 15h, le Collectif des Associations Kabyles de France qui regroupe notamment l’Association Culturelle Berbère de Paris, l’association franco-berbère de Pierrefitte, celles de Villeparisis et de Champigny, ou encore l’Association des Jeunes Kabyles de France, l’Association Maison amazigh Berbère de Saint Denis et le Collectif des Amazighs de France, organise une grande marche en solidarité avec la Kabylie
et suite à une interdiction de la préfecture de Paris qui a refusé le trajet Champs-de-Mars/AN qui avait été déposé par le collectif , le rdv est donné dimanche à 15h à Ménilmontant pour une manif en direction de Nation

dimanche à 16h, l’association Home Cinéma organise une AG extraordinaire Pour réfléchir ensemble à l’avenir et aux formes de la lutte pour préserver La Clef, le dernier cinéma associatif et indépendant de Paris
et si vous voulez y participer, rdv dimanche à 16h au ciné la Clef, 34 rue Daubenton, métro Censier
et pour la programmation de ce soir et ce we au ciné la clef : il y aura ce soir la projection de Silvia, en présence de la réalisatrice María Silvia Esteve ; demain il y aura la projection de PEAU DE COCHON de Philippe Katerine ; et dimanche la projection de SUBSTITUTE de Fred Poulet et Vikash Dhorasoo

RDV CULTURELS

Ce soir à 19h , Les Editions de l’Ogre et la Librairie Petite Égypte organisent une Rencontre croisée entre Marie Cosnay autour de son livre ’Des îles. Lesbos 2020 - Canaries 2021’ et Camille Louis pour ’La conspiration des enfants’, respectivement à paraître aux éditions de l’Ogre et aux Presses universitaires de France.
Et si vous voulez y participer, rdv à 19h ce soir à la librairie Petite Égypte, 35 rue des petits carreaux, métro Sentier

Ce soir à 19h aussi, la librairie El Ghorba mon amour organise une rencontre avec l’équipe de l’envolée et Fatou Dieng du comité Vérité et Justice pour Lamine Dieng, du collectif Vies Volées et du Réseau d’Entraide Vérité et Justice, pour une discussion autour du livre « La peine de mort n’a jamais été abolie, dits et écrits de prisonniers », paru aux éditions Editions du bout de la ville
et si vous voulez y participer, rdv à 19h à La librairie El Ghorba Mon Amour qui se trouve au 148-152, boulevard des Provinces françaises à Nanterre.

à partir de 19h encore ce soir, ‎La Cantine Syrienne de Montreuil propose une soirée projecton-débat autour du film-documentaire ’300 miles’, réalisé par Orwa Al Moqdad
Avec ce film, Le réalisateur tente à travers sa caméra de mettre la lumière sur les nouvelles distances qui se sont créées en Syrie suite à la révolution de 2011. Séparé de sa famille par une distance géographique et symbolique de 300 miles (500 kilomètres), le réalisateur s’efforce à répondre à ses questionnements ainsi qu’à celles de sa nièce sur ce qui se passe en Syrie, et ce en suivant deux personnes : Adnan, étudiant en philosophie et militant du mouvement civil, et Abu Yaa’rob, commandant dans l’Armée syrienne libre.
La projection sera suivie d’une discussion avec le cinéaste, originaire de Deraa, sur la situation de la ville en ce moment.
Et i vous voulez y participer, rdv à 19h à l’AERI, 57 rue Etienne Marcel, à Montreuil. Métro Croix de Chaveaux.

Ce soir à 19h30, la librairie le Pied à terre organise une rencontre avec ETIENNE DAVODEAU / autour de sa BD intitulée : LE DROIT DU SOL, journal d’u vertige, parue aux éditions Futuropolis
En juin 2019, Étienne Davodeau entreprend, à pied et sac au dos, un périple de 800 km, entre la grotte de Pech Merle et Bure. Des peintures rupestres, trésors de l’humanité encore protégés aux déchets nucléaires enfouis dans le sous-sol, malheur annoncé pour les espèces vivantes. Étienne Davodeau, sapiens parmi les sapiens, interroge notre rapport au sol. Marcheur-observateur, il lance l’alerte d’un vertige collectif imminent et invite à un voyage dans le temps et dans l’espace.
Et si vous voulez en discuter avec lui, rdv à 19h30 au pied-à-terre, c’est au 9 rue Custine

à 19h30 aussi ce soir, Le Monte-en-l’air organise une rencontre avec Fabrice Riceputi, Gilles Manceron, Edwy Plenel et Mathilde Larrère autour du livre de Fabrice Riceputi intitulé Ici on noya les Algériens / et paru aux éditions le Passager clandestin
Dans ce livre, Fabrice Riceputi retrace la bataille intellectuelle, judiciaire et politique menée par Jean-Luc Einaudi pour faire connaitre et reconnaitre le crime d’Etat du 17 octobre 61
et si vous voulez en discuter avec Fabrice Riceputi, Gilles Manceron de la LDH, Edwy Plenel de Mediapart et l’historienne Mathilde Larrère, rdv à 19h30 au Monte-en-l’Air, 71 rue de Ménilmontant, métro Ménilmontant

à 20h30 ce soir, le Tamanoir propose une soirée hommage en mode sound system au légendaire LEE SCRATCH PERRY avec MAD PROFESSOR, son disciple et compagnon de route, aux manettes, et EARL 16 au mic.
Et si vous voulez y participer, c’est ce soir au Tamanoir qui se trouve au 27 avenue Lucette Mazalaigue, à Gennevilliers

Dans le cadre du FestiVal de Marne, il y aura ce soir un concert de l’artiste malienne Oumou Sangaré
et si vous voulez la voir, c’est à partir de 20h30 ce soir au Centre Culturel Aragon Triolet , au 1 Place Gaston Viens à Orly, RER C Orly-Ville

demain de 10h à 17h, le Groupe d’Accueil Solidarité organise une brocante pour renflouer ses caisses
et ça se passe demain de 10h à 18h au 17 place Maurice Thorez à Villejuif, métro Villejuif Paul Vaillant Couturier

demain à 14h, le cinéma l’Ecran de St-Denis organise une Projection-débat en hommage à Fatima Bédar et aux victimes de la répression policière du 17 octobre 1961 à Paris.
Avec au programme la projo du film FATIMA BEDAR, réalisé par Ali Fateh Ayadi pour rendre hommage à cette Jeune lycéenne à Saint-Denis qui est l’une des nombreuses victimes de la répression de la manifestation pacifique du 17 octobre 1961 à Paris.
La projection sera suivie de la présentation de la deuxième édition du livre « Ici on noya les algériens », en présence de l’auteur Fabrice Receputi.
Et si vous voulez y participer, rdv demain à 14h a ciné l’Ecran, 14 passage de l’Aqueduc à St-Denis, métro St-Denis-Basilique

demain à 14h, la Galerie Lumière des Roses propose le Vernissage de l’exposition ’Visages du monde ouvrier, photographies 1880-1940’
Une exposition de photographies originales d’époque sur le monde ouvrier, de la fin du 19ème siècle aux années 40 ; et si vous voulez découvrir cette expo, c’est jusqu’au 29 janvier prochain, à la galerie Lumière des Roses qui se trouve au 12 rue jean jacques Rousseau à Montreuil, métro Robespierre

demain à 15h, le Collectif Clichois du 17 octobre 1961propose une projection-débat autour du film documentaire ’Le silence du Fleuve’ Réalisé par Mehdi Lallaoui & Agnès Denis, suivi d’un échange avec SAMIA MESSAOUDI co-fondatrice de « l’association au nom de la mémoire
et si vous voulez y participer, rdv demain à 15h à la maison des associations qui se trouve au 80 Bd du Général Leclerc, à Clichy

demain à 15h, Le collectif Sirènes propose une représentation en plein-air du spectacle ALICE AU PAYS DU FUTUR réalisé dans le cadre du projet VILLES DU FUTUR
Villes Du Futur est un projet franco-allemand lancé par le centre de recherche berlinois Polis180, développé par le collectif Sirènes à Bagnolet et par le théâtre de la Tafelhalle à Nuremberg.
L’idée était de créer en parallèle et en échange avec des habitant.e.s allemand.e.s et français.e.s, une visite guidée théâtralisée de la ville - Bagnolet ou Nuremberg - comme si nous étions projeté.e.s en 2030. En France, Sirènes a développé Villes du Futur sous la forme du spectacle ALICE AU PAYS DU FUTUR avec un chœur d’habitant.e.s bagnoletais.e.s de 10 à 80 ans. Veilleurs de la ville, ils se transforment au gré du voyage de la jeune Alice au Pays du Futur de Bagnolet.
Et si vous voulez découvrir ce spectacle, rdv demain à 15h, au Parc Jean-Moulin - Les Guilands DEVANT LA MAISON DU PARC et c’est à Bagnolet

demain à partir de 18h, le Bar Gallia de Pantin organise une soirée de soutien au collectif Solidarité Migrants Wilson
et si vous voulez y participer, rdv à partir de 18h demain au Bar Gallia, 35 rue Méhul à Pantin

Demain, à 19h30, le point fort d’Aubervilliers propose une soirée tzigane avec un concert de Goran Bregovitch & L’ORCHESTRE DES MARIAGES ET DES ENTERREMENTS
et c’est demain à 19h30 au Point fort d’Aubervilliers qui se trouve au 174 avenue Jean Jaurès à Aubervilliers

demain soir à 20h45 et dimanche à 14h30, Vive les Groues propose un concert de Jazz sous la Yourte, Une échappée impromptue sur les chemins du Jazz avec
Christophe Fredaigue au Saxo et Yves Esmelin à la Guitare
et si vous voulez y participer, il faut réserver en appelant le 06 62 91 65 07
et ça se passe demain soir à 20h45 et dimanche à 14h30, sur le site de Vive les groues, à Nanterre 284 rue de la garenne-Colombes

dimanche à partir de 16h, la Compagnie Le Fil et le Théâtre La Boutonniere proposent un Cycle de Lectures suivies de Tables Rondes sur les Violences Faites aux Femmes
avec au programme, une lecture publique des Quarante Cerfs-volants, un Recueil de poèmes de Salpy Baghdassarian traduit de l’arabe syrien par Souad Labbize (et paru aux Éditions des Lisières).
Quarante petits tableaux poétiques évoquant les violences subies par l’autrice.
Suivi d’une table-ronde sur les féminismes au nord et au sud de la méditerranée avec : Fatima Ezzahra Benomar, réalisatrice et militante féministe qui a fondé l’association « Les effrontées », Rana Khoury, féministe et activiste politique libanaise, Sarra Salemi membre et fondatrice de Azetta association d’entraide pour les femmes algériennes et Nadia Aissaoui sociologue et militante féministe, membre du Fond pour les Femmes en Méditerranée.
Et si vous voulez y participer, rdv dimanche à 16h au Théâtre La Boutonnière, 25 Rue popincourt, métro Voltaire

dimanche, à 17h, le Lieu-dit propose une soirée Projection débat autour autour du film JEUNES DE SERVICE réalisé en 2020 par Jérôme Polidor et de l’article « Et voila le travail » publié dans la Revue dessinée n°33 actuellement en librairies
Un an avec des volontaires de l’association Unis-Cité. Entre les discours et la réalité du terrain, quelles perspectives le service civique offre-t-il à la jeunesse ?
Si vous voulez découvrir ce film-documentaire et en discuter avec son réalisateur Jérôme Polidor, rdv donc dimanche à 17h , au Lieu dit, 6 rue Sorbier, métro Ménilmontant

dimanche à 17h aussi, La Cinémathèque du documentaire à la Bpi propose une projection-débat autour du film Notre mémoire nous appartient, réalisé en 2021 par Rami Farah
Yadan, Odai et Rani sont réunis par Rami sur la scène d’une grande salle de spectacle. Ces trois syriens exilés viennent de Deraa, l’épicentre de la contestation contre le régime de Bachar el-Assad. Rami projette sur grand écran, les films qu’ils ont clandestinement tournés presque dix auparavant.
Comment peut-on survivre à toute cette violence ? Par l’oubli ou la mémoire ?
Et si vous voulez découvrir ce film et en discuter avec son réalisateur Rami Farah, rdv dimanche à 17h à la cinémathèque de la BPI au Centre Pompidou

dimanche, toujours à 17h, il y aun concert de Punk en plein air à Montreuil, avec Biz, Stag, les Fossoyeurs et les Prouters
et si vous voulez pogoter, rdv dimanche à 17h, square de la République, métro Robespierre

Musique : Le grand krack · Francesca Solleville · Les Ogres De Barback · Corentin Coko sur un texte d’Eugène Pottier / extrait de l’album collectif La Commune refleurira que le label Irfan sort aujourd’hui

Agenda du 08 10 2021

Documents joints

Salut à toutes et à tous et bienvenue dans (...)