Agenda Fpp 16 juin

mercredi 16 juin 2021
par  Julie agenda

Bonjour à toutes et à tous et bienvenu dans l’agenda de FPP, aujourd’hui nous aurons au téléphone Katy de la CGT éduc action 93 st Denis pour parler du rassemblement contre les expulsions de cet après midi à 16h devant la sous préfecture de st Denis
RDV à 16h devant la sous-préfecture de Saint Denis, au 28-30 bd de la commune, métro basilique de st Denis

Agenda 16 06 2021

RDV militants

On commence avec la traditionnelle cantine des Gilets Jaunes de Montreuil qui vous accueille tous les mercredis à 12h30 pour leur cantine solidaire
Alors pour discuter politique, vous renseigner sur leurs actions et manger à petit prix, rdv à l’AERI, 57 rue Étienne Marcel à Montreuil, métro croix de chavaux

A 12h30, l’association 360 degrés Sud organise un repas solidaires et anti-gaspillage, préparés avec les fruits et légumes récupérés auprès de commerces locaux, à prix libre.
ça se passe au chapiteau de la Fontaine aux Images, au stade Roger Caltot, avenue de sévigné, à Clichy sous bois

A 16h30, le mouvement de la paix organise une vigie pour l’abolition des armes nucléaires à Paris
En plus de celles de tous les 1ers vendredis du mois devant le Ministère de la Défense, un cycle de vigies a lieu tous les 2 mercredis après-midi, de 16h30 à 18h, Place St Michel devant la Fontaine.
Les personnes qui souhaitent venir sont invitées à en informer l’organisateur, par sms au 06 87 30 31 69

A 17h30, le marbré organise sa deuxième discussion sur les liens entre écologie et anarchie
Dans la continuité de la première discussion, ils proposent d’approfondir des notions, ressentis et pratiques à la croisée de ces deux courants de pensée et d’actions. Les thèmes discutés seront :
- l’effondrement écologique et les réactions survivalistes ou individualistes ;
- la critique des réponses d’un État « écologiste » et du capitalisme vert dont les politiques sont au mieux inefficaces et au pire nuisibles aux formes de vie et aux écosystèmes qu’elles composent
- les sentiments d’urgence et de sidération que créent la prise de conscience écologiste qui peuvent pousser à l’action politique pour dépasser l’inefficacité des petites gestes individuels
- les moyens qui engendrent la prise de conscience de la catastrophe écologique : des chiffres et rapports statistiques aux approches sensibles de l’effondrement de la biodiversité
Cette discussion portera plutôt sur les pratiques de résistance et d’organisation des luttes.
Pour participer à cette discussion, c’est au squat du marbré, au 39 rue des deux communes à Montreuil, métro Robespierre ou bérault

A 18h30, le 104 organise une conférence autour du thème : Repenser le droit à l’heure de l’Anthropocène
La question du droit comme voie de réparation a émergé fortement au cours du processus de création de l’exposition de Mireille Delmas-Marty. Elle explore dans ses travaux les processus de transformation du droit face à la mondialisation et invite à débattre de cette hypothèse du droit comme lieu et levier possible d’un nouveau changement global.
cette conférence sera donc assuré par Mireille Delmas-Marty qui est aussi juriste, elle sera suivie d’une discussion avec Michel Lussault, géographe, et elle sera animée par Lucas Tiphine
Pour assister à cette conférence, rdv au 104, 5 rue Curial, métro crimée
et vous devez réserver sur : https://www.104.fr/fiche-evenement/conference-repenser-le-droit-a-l-heure-de-l-anthropocene.html?fbclid=IwAR3kPwcXpCEmQIfyt4-UBQHfZnUTsIDCRJbyQkix0FYUpQjcd2spwH7Gc1g

A 19h, l’Union des savoirs organise une visioconférence sur autour du thème : économie et écologie : les limites à la croissance
La « Grande Accélération » est une période récente au cours de laquelle les activités humaines et leur impact sur l’environnement ont augmenté exponentiellement. À quoi cela peut-il mener dans un monde fini ? Touche-t-on à des limites, ou peut-on encore les repousser ? Faut-il croire à un effondrement comme les collapsologues ? Cette visioconférence, animée par Cyrus Farhangi, tentera également de répondre à des questions telles que : quelles sont les limites non-environnementales (démographiques, sociales, culturelles, technologiques…) à la croissance ? Comment les acteurs publics et le monde de l’entreprise appréhendent-ils ces enjeux ? Quels sont les principaux leviers d’action pour s’adapter à un monde contraint en ressources, et que pouvons-nous faire chacun à notre échelle ?
Pour assister à cette conférence en ligne, vous devez vous inscrire sur : https://union-des-savoirs.fr/event/economie-ecologie-limites-croissance/?fbclid=IwAR272lEXt1v7RzUr6npXrOs_jQqgg6OY6f2ify_HOBvuupfzaaVNE6oQiXo

A 19h30, la parole errante organise une rencontre autour de l’ouvrage ’Mesures contre nature’ de Benoît Dauguet, aux éditions Grevis
La compensation écologique se présente comme la solution permettant de concilier développement économique et protection de la nature. Sa logique est simple : si un projet d’aménagement dégrade l’environnement, il suffit de mettre en place un certain nombre de mesures environnementales qui permettraient de compenser ces dommages.
Loin d’être politiquement neutre,ce dispositif repose en fait sur une logique mortifère faisant des aménageurs les principaux acteurs de la protection de la nature.
Ce livre permet de comprendre comment les bétonneurs du monde se saisissent de la question environnementale pour la reformuler à leur avantage, hypothéquant durablement un avenir réellement écologique.
Pour participer à cette rencontre, rdv à La Parole errante à La Maison de l’arbre, au 9 rue François Debergue à Montreuil, métro croix de chavaux.

A 19h45, le cercle affectio societatis organise une conférence autour du thème : La peste et le covid : les juges face à l’épidémie en 1720 et 2020
Pour y assister, rdv au 49 rue des renaudes, métro Pereire
et vous devez vous inscrire sur : [https://www.cercle-affectiosocietatis.com/events/la-peste-les-parlements-et-les-libertes?fbclid=IwAR0g7Itjj-lWI8yZVfYXDHY6tYJWR_Osp--XSbc_p131K3OD3SdCl4sMVOE]

A 20h, orient 21 organise une discussion autour de la questions : Palestine, un soulèvement pas comme les autres ?
’N’arrêtez pas de parler de la Palestine’. C’est le message que transmettent les Palestiniens sur les réseaux sociaux depuis la signature du cessez-le-feu. Si la question palestinienne ne fait plus les gros titres, si les habitants de Gaza et des territoires occupés retournent à un quotidien rythmé par une violence banalisée, le dernier soulèvement des Palestiniens contre les violences coloniales israéliennes se distingue indéniablement des précédents. De Gaza à Ramallah en passant par Jérusalem et les territoires de 1948, un sentiment d’unité a redonné espoir à la jeunesse palestinienne malgré l’apartheid israélien - désormais reconnu par des organisations israélienne et internationales -, malgré les destructions et les morts à Gaza, malgré les arrestations massives et une classe dirigeante israélienne de plus en plus à droite.
Qu’est-ce que ce dernier épisode a révélé des sociétés palestinienne et israélienne ? Comment les Palestiniens vont-ils poursuivre le combat pour leurs droits ? Que peut encore la classe politique palestinienne ?
Pour répondre à ces questions, il y a donc une discussion entre
- Alain Gresh, directeur d’Orient XXI et auteur du livre ’De quoi la Palestine est-elle le nom ?’ (Actes Sud, 2012)
- Inès Abdel Razek, directrice du plaidoyer pour le Palestine Institute for Public Diplomacy
- Sylvain Cypel, journaliste, membre de la rédaction d’Orient XXI et auteur de ’L’État d’Israël contre les Juifs’ (La Découverte, 2020)
Pour assister à cette discussion, rdv sur la page Facebook : https://www.facebook.com/events/597611434467128/?acontext=%7B%22event_action_history%22%3A[%7B%22extra_data%22%3A%22%22%2C%22mechanism%22%3A%22calendar_tab_event%22%2C%22surface%22%3A%22bookmark_calendar%22%7D%2C%7B%22extra_data%22%3A%22%22%2C%22mechanism%22%3A%22calendar_interested_events_unit%22%2C%22surface%22%3A%22bookmark_calendar%22%7D]%7D%7D]

A 20h30, Feminist in the city propose une rencontre avec Lilyluciole
Lilyluciole est une street artiste féministe, co-fondatrice de l’association Sortir les femmes de l’ombre. Sa stratégie de lutte contre le sexisme : Le street art, qui lui permet de célébrer la diversité des femmes et minorités de genre, des corps et des visages féminins dans l’espace public, et de se ré-approprier la rue.
Pour assister à cette rencontre en ligne, vous devez vous inscrire sur www.feministsinthecity.com

Enfin demain à 9h30, le collège de France organise un colloque sur les Politiques de la vie : crises et critique
Comment traite-t-on les vies ? Que fait-on avec les morts ? Ou plutôt : Que dit d’une société la manière dont on y traite les vies, certaines vies, vies de travailleurs, vies d’exilés, vies de prisonniers, vies rendues vulnérables, inégales ? Et que révèle de ses valeurs la façon dont meurent certains de ces travailleurs, de ces exilés ou de ces prisonniers, dont on les laisse mourir ou dont on les expose à la mort, dont on détourne les yeux de leur condition ou dont se mobilise pour les protéger ? Au fond, qu’est-ce que l’économie morale de la vie et de la mort dans le monde contemporain ? Telle est la question que pose ce colloque, question à laquelle chacun des intervenants et chacune des intervenantes s’efforce d’apporter des éléments de réponse.
Pour le suivre, rdv sur : https://www.college-de-france.fr/site/didier-fassin/symposium-2020-2021.htm?fbclid=IwAR2OLWG_OB7frVCyLCPTFxs0WcH9AdW53a61KflwTtE4YOF4lSwDOZx5gJA

RDV culturels

Depuis ce matin et jusqu’à dimanche, le festival « et l’été » célèbre les arts dans la rue
Les compagnies qui participent à ET 20 L’ÉTÉ font de la ville leur terrain de jeu et parfois même des riverains de possibles acteurs ou co-créateurs.
Au programme de cet après midi : Bounce Back de la compagnie Kivuko à 17 et 19h
Pour aller voir ces spectacles, c’est à la mairie du 20e

A 12h30, la comédie oberkampf organise le spectacle pour enfant « une drôle de sorcière »
Les enfants participent, il y a des chansons, des tours de magie..
Pour assister à ce spectacle, c’est à 12h30 à la comédie oberkampf au 115 rue du chemin vert, métro père lachaise

A 14h, l’association « villa mais d’ici » organise un atelier création de décors avec Chloé Bucas et Tintin Orsoni
Il consistera à réaliser une fresque et des marionnettes représentant les paysages et les personnages défilants par les fenêtres d’un train qui voyage.
Cet atelier est le premier d’un parcours artistique encadré par une vingtaine d’artistes.
Pour participer à cet atelier, vous devez vous inscrire au 01 41 57 00 89
Si vous souhaitez vous y rendre, c’est au 77 rue des Cités à Aubervilliers, métro Aubervilliers pantin 4 chemins

Pour les 150 de la Commune de Paris, l’association Faisons Vivre la Commune ! & Home Cinema proposent une programmation spécifique, mêlant histoire, fiction, documents d’archives et luttes actuelles.
Durant cette journée du 16 juin, deux longs métrages et deux courts métrages seront projetés dans le cadre de deux séances, suivies chacune d’un temps d’échanges entre les réalisateurs-trices, un comédien, un historien du cinéma et la salle.
A 14h30, le cinéma la clef propose donc deux séances : « bataille de la plaine » de Sandra Ach, Nicolas Burlaud et Thomas Hakenholz, sorti en 2020 et « la boite noire », un court-métrage d’animation de Joris Clerté
A 18h30 il y aura ensuite « la commune de paris sur les écrans rouges et noirs », suivi de « rives d’exil », un court métrage de Céline Légeret et maxime Lamotte
Pour participer à cet après midi cinéma sur la commune de paris, c’est à partir de 14h30 au cinéma la clef, au 34 rue daubenton, métro censier

A 18h, la librairie le merle moqueur propose une Lecture musicale et la projection du documentaire ’Homme des tempêtes’ de Frédéric Brunnquell
Pour participer à cette soirée, c’est à 18h au merle moqueur, 51 rue de Bagnolet, métro Alexandre Dumas, et vous devez réserver en envoyant un mail à merlemoqueur75020@gmail.com ou en appelant le 01 40 09 08 80

A 18h30, la librairie violette and co présente la BD de MAUD BENEZIT, CELINE BERTHIER et MARION BOISSIER : ’Il est où le patron ?’
Cette bande dessinée basé sur des faits réels raconte avec humour la vie de trois paysannes pendant une saison agricole dans un village de moyenne montagne. Elles se lient d’amitié et s’entraident, notamment face au sexisme lié à leur profession. Jo, jeune diplômée, s’installe dans une ferme caprine. Anouk, ancienne citadine, est apicultrice depuis cinq ans. Coline, mariée et mère, a repris la ferme de ses parents. En partageant leurs expériences, elles se donnent la force de faire entendre une autre voix que celle du patriarcat, au sein d’une profession dans laquelle, trop souvent, on leur demande ’il est où le patron ?’
Pour assister à cette signature, rdv à la librairie violette and co au 102 rue de Charonne, métro Charonne

A 19h, l’INALCO propose le film « je m’appelle humain » de la réalisatrice abénaquise Kim O’Bomsawin.
Cette projection se déroule ans le cadre de la 2e édition du cycle ciné Amériques organisé par l’association Amériques de l’INALCO qui a invité De la Plume à l’Écran, en tant que partenaire programmation
la projection sera suivie d’une rencontre avec Sophie Gergaud, programmatrice indépendante et présidente de De la Plume à l’Écran et Violaine Harchin, distributrice du film
Pour assister à cette projection, vous devez vous inscrire sur : https://framaforms.org/inscription-cine-ameriques-2021-1623432323?fbclid=IwAR238B3fuhP0BIWg2MamfNtbe9KuLZY5qQNtuDpDG2cT_8SdkLyb4xL0Z8o
et c’est à l’amphithéâtre 7 de l’INALCO, 65 rue des Grands Moulins, métro BNF

A 20h, l’entrepôt projette LES RACINES DU MONDE de Byambasuren Davaa
En Mongolie, le père d’Amra, chef des derniers nomades, s’oppose aux sociétés minières internationales à la recherche d’or dans les steppes. Après sa mort dans un tragique accident, son fils entreprend de continuer son combat mais avec les moyens d’un garçon de 12 ans…
La séance sera suivie d’une discussion avec Charlotte Marchina, anthropologue et spécialiste de la Mongolie.
Pour assister à cette projection, rdv à l’entrepôt, au 7 rue Francis de Pressensé, métro pernety

A 20h également, le cinéma les 3 luxembourgs projette le film PARIS STALINGRAD en présence de la réalisatrice Hind Meddeb et de la photographe, réalisatrice et autrice, Anne Paq, en partenariat avec Bastamag
Ce film est un portrait de Paris vu par Souleymane, 18 ans, réfugié du Darfour. Arrivé en France après un périple de cinq longues années, la ’ ville lumière ’ dont il avait rêvé, loin de répondre à ses attentes, lui inflige de nouvelles épreuves. À la dureté des situations, répond sa poésie douce-amère. En suivant Souleymane, le film retrace le parcours des migrants dans Paris : les campements de rue, les interminables files d’attente devant les administrations, les descentes de police et la mobilisation des habitants du quartier pour venir en aide aux réfugiés. La caméra témoigne de la métamorphose d’une ville et nous montre l’émergence de nouvelles frontières intérieures : des kilomètres de grillages pour rendre inaccessibles les allées sous le pont du métro aérien, des pierres pour empêcher les migrants de s’allonger, des rondes de vigiles pour les déloger
Pour assister à cette séance, rdv à 20h au 67 rue monsieur le prince, métro Cluny la sorbonne

Comme tous les mercredis, vendredis et samedis, la cyklette propose une permanence auto-réparation vélos
Ça se passe au 6 rue des Goncourt, métro Goncourt
Pour connaître les modalités et pour réserver son créneau, rdv sur : http://www.lapetiterockette.org/atelier_velo_cooperatif_cycklette/?fbclid=IwAR2SpYSphvor52u5u7l7lrxoLtmbgl-xaeeMerwZyhYXnEI0A9X7U4BgELc

Pour rappel, la piscine Eaux z’ons le Genre est ouverte, pour les personnes trans, intersexes et leurs proches
Vous pouvez vous baigner torse nu, peu importe votre identité de genre et les vestiaires ne sont pas genrés
La piscine des amiraux se trouve au 6 Rue Hermann-Lachapelle, métro Simplon

Les artistes de Ménilmontant organise aujourd’hui et jusqu’à Dimanche l’exposition rétrospective de Patrick Blanchard l’imagier
L’IMAGIER vous présente un ensemble de ses plus belles IMAGES : Collages, Photomontages, Photographies, Objets, Livres, Cartes Postales…qui ont rythmés sa vie d’artiste, depuis presque 50 ans et lui ont toujours permis, quoi qu’il arrive, de prendre le temps de RÊVER
Pour aller voir cette expo, c’est de 15h à 20h à la Galerie Ménil’8, au 8 rue boyer, métro ménilmontant
Il y aura aussi un vernissage demain entre 18h et 21h

Le cafézoide propose une Exposition des photos de Yves Flatard
Jadis, dans le « tissu » des villes, le territoire de jeu des enfants était constitué par les interstices que « laissait » le territoire de vie et d’activité des adultes, il y avait toujours un terrain vague, un jardin en friche, une ruelle propice. Mais il n’y a presque plus d’interstices dans nos villes, l’aviez—vous remarqué ?
Cette exposition donne à voir des enfants libres dans ces espaces interstitiels d’autrefois, et nous font rêver !
Pour l’instant, l’expo est visible au Cafézoide, 92 bis quai de la Loire, métro et sur les Rues aux Enfants, métro Laumière

Musique : Hk et les Saltimbanques - l’Étranger

Agenda 16 06 2021

Documents joints

Agenda 16 06