Agenda FPP 18 mai

mardi 18 mai 2021
par  Julie agenda

Aujourd’hui, on sera au tel avec Vincent de la CGT-FAPT de Versailles pour parler de la grève nationale à la Poste aujourd’hui
rdv en ce moment devant le siège de La Poste à Issy -les-Moulineaux

Agenda du 2021-05-18

en ce moment, et jusqu’à 13h30, l’Atelier d’Économie Politique se poursuit avec une séance virtuelle autour de Pierre Baudry qui reviendra sur ’Le néo-mercantilisme et le rôle des idées ordolibérale’
et si vous voulez suivre cette séance en ligne, rdv en ce moment et jusqu’à 13h30 sur :
https://zoom.us/j/98194149515?pwd=eHVqcGpFSVVneHZpVnppSnFBY3VvZz09
ID de réunion : 981 9414 9515
Code secret : Vr4WDd

A l’appel de l’intersyndicale CGT FO FSU UNSA CFTC UCP, lasemaine d’actions se poursuit contre le projet d’Hidlago d’augmenter le temps de travail des agent.e.s de la mairie de paris
et dans ce cadre : depuis 9h un piquet de grève est organisé avec la Direction de la Jeunesse et des Sports) au 25 Bd Bourdon (siège de leur direction) dans le 4eme (Métro Bastille) ; et à 13h avec les collègues du Centre d’Action Sociale de la ville du paris 11e au 130 avenue Ledru Rollin Paris 11, déplacement jusqu’à la mairie du 11e.
Demain matin, à partir de 9h30, un piquet de grève est organisé avec les collègues des Catacombes et de Paris Musée au 1 avenue du colonel Rol-Tanguy (Métro Denfert)
et une manifestation est prévue jeudi !

aujourd’hui et demain matin, les Brigades de solidarité populaire ouvrent plusieurs points de collectes et distribution de produits alimentaires et produits d’hygiène
jusqu’à 14h Chez Natalia au 68 rue des Ramenas à Montreuil
de 14:00 – 18:00 : au 92 rue d’Aubervilliers dans le 19ème
15h à 18h : à La Petite Pagaille, 65 rue Molière, à Ivry
de 18:00 – 20:00 : au 102 bis rue de Bagnolet dans le 20ème
et de 18:00 – 20:00 aussi : au 249 rue de Charenton dans le 12ème
et demain matin, à partir de 10h dans les locaux de l’AERI au 57 rue Etienne Marcel
et demain aussi à partir de 11:00 : à La Fabrik, 23 rue du docteur Potain (entrée par la rue Jean Carré) dans le 19ème

à 14h, l’agora quotidienne de l’Odéon occupé se poursuit
alors rdv dès 14h à l’Odéon, métro Odéon

à 14h aussi, le séminaire du Centre de recherches sociologiques et Politiques de Paris se poursuit avec une séance virtuelle autour de Romuald Bodin qui présentera son livre :L’institution du handicap. Esquisse pour une théorie sociologique du handicap, paru aux éditions La Dispute en 2018
Lorsque l’on s’intéresse à la question du handicap, il apparaît rapidement que ce terme recoupe une pluralité de situations extrêmement différentes. Mais alors, qu’est-ce qui fait l’unité de ce que l’on appelle le handicap ? Dans son ouvrage, Romuald Bodin répond à cette question de manière sociologique en rompant avec l’approche médicale qui prévaut actuellement sur le sujet. Le handicap est en effet considéré par le plus grand nombre, ainsi que par les travaux scientifiques, comme étant une réalité avant tout biomédicale. En déconstruisant cette apparente évidence, l’auteur développe une problématique classique de la sociologie – mais novatrice sur ce sujet – en démontrant que le handicap est une réalité avant tout sociale, dont les dimensions médicales sont loin d’être si évidentes.
Et si vous voulez en discuter avec Romuald Bodin, il faut vous inscrire sur :https://zoom.us/meeting/register/tJYvd-6tpj0oGNT9GsWwJTqeRRWqsHgxWk2j

À 14h, l’institut français du Proche-Orient et le Programme de recherche interdisciplinaire, SHAKK qui propose de mobiliser les sciences sociales pour penser les bouleversements que connait la Syrie depuis 2011 , poursuivent leur cycle de webinaires, en anglais, consacré à la révolution syrienne, 10 ans après, avec une séance qui sera consacrée aux disparitions forcées
et pour cette deuxième visioconférence du cycle, ce sera autour de Yasmin Fedda, cinéaste et artiste primée qui présentera son film « Ayouni » dans lequel Noura et Machi cherchent des réponses sur leurs proches - Bassel Safadi et Paolo Dall’Oglio, qui sont parmi les plus de 100 000 de personnes qui ont disparu de force en Syrie. Tourné pendant 6 ans et dans plusieurs pays à la recherche de réponses, Ayouni est une tentative de donner des visages aux chiffres, de donner une voix au silence et de rendre indéniablement visible l’invisible.
Et si vous voulez en discuter avec elle et l’activiste et journaliste, Wafa Mustafa, rdv à 14h sur :
https://zoom.us/.../tJUkcumhrz4sHtMuE6gLpjWtjULB58p_udua=AT2GC16RDN4hiSIOwFi-dFjNE6JMtI0r7RRV3k5oUh1JMb34AmOpT7SqgOv_iT1VqO6HQURXDZ9RDCnnSNrePgGYLzq0-q07jMjOrW-73F7lJQaF-a4M3mjrI7KpqvKvJfc]

A partir de 16h, l’université de Salamanque organise son troisième séminaire sur les « Réflexions politiques et juridiques sur les politiques de protection de l’environnement et de développement en Amazonie »
Le biome amazonien, qui couvre 9 pays américains, en particulier le Brésil, a récemment acquis une importance particulière au niveau mondial. La nécessité de lutter contre le réchauffement climatique à l’échelle internationale soulève l’obligation de préserver les conditions environnementales des forêts tropicales et en particulier de la plus grande d’entre elles, l’Amazonie. D’autre part, l’Amazonie n’est pas un espace vide, mais est habitée par des peuples autochtones, avec leur propre culture étroitement liée au maintien de leurs conditions environnementales.
A 16h, Rodrigo Fuziger et Nuria Matellanes aborderont la « Réglementation de la protection de l’environnement. Les exemples de l’Espagne et du Brésil : deux réalités et deux modèles. Contenu et défis »
et à 18h Giovana Dutra de Paiva et Luis Arroyo Zapatero parleront de « La réaction de la loi aux grandes catastrophes environnementales »
et si vous voulez suivre Ce séminaire, exclusivement en espagnol, : il sera retransmis en direct sur facebook et youtube, sur les liens que vous retrouverez sur :
https://www.facebook.com/brasilesmucho.masquesamba/
https://www.youtube.com/channel/UCnldlLlKbddCPjDbYa83Ovw

De 17h à 19h, Le séminaire : ’Politique des (in)hospitalités. Us, abus et refus de l’accueil’ organisé par l’université libre de Bruxelles se poursuit avec une séance virtuelle intitulée : Des espaces publics aux problèmes publics  
Dans un contexte de manque d’infrastructures d’accueil pour les migrants, on observe dans différentes villes européennes que ces derniers tendent à occuper certains espaces publics urbains. Par conséquent, ces espaces deviennent des lieux centraux où se jouent les pratiques et les politiques d’hospitalité. Tel est le cas du parc Maximilien à Bruxelles, où la présence de migrants est manifeste, et où les enjeux d’hospitalité gagnent dès lors en visibilité.
A l’inverse à Genève, la présence des migrants est moins perceptible dans les espaces publics ; afin de conduire à une prise en compte et en charge politique des enjeux d’hospitalité, des opérations de visibilisation dans l’espace public sont ainsi mises en place, avec plus ou moins de succès. La situation pandémique est venue largement redistribuer les cartes en matière de visibilité publique des situations de précarité mais aussi d’occupation des espaces publics. Quelles sont les qualités et les pratiques d’hospitalité que l’on peut observer dans ces espaces, comment les migrants en font-ils l’expérience ? Comment se lient, plus largement, les enjeux publics d’hospitalité et les espaces d’accueil des arrivant..e.s en situation précaire ? 
C’est à ces questions que tenteront de répondre : l’anthropologue Samuel Lempereur ( membre du Action Research Collective for Hospitality), Serge Longère (du collectif CAUSE, Genève), et Milena Doytcheva, Université de Lille & de l’Institut Convergences Migrations (CNRS) ; et si vous voulez en discuter avce eux, rdv à 17h sur : https://epfl.zoom.us/j/89156075011?pwd=bTBLWFhoYVBZNjA0M2p1ZHpUWG51QT09#success

Le collectif Solidarités migrants Wilson lance un appel à bénévoles pour ses maraudes mobiles d’aujourd’hui
et si vous pouvez y participer, le rdv est donné à 18h au Théâtre de la Belle Étoile, 14 rue Saint-Just.
Par ailleurs, l’association a relancé son initiative de Coiffure solidaire : et pour cela elle a toujours besoin de matériel (capes, tondeuse professionnelle, ciseaux, coupe-choux) et un appel à bénévoles ; et si vous voulez les aider, vous pouvez les contacter par mail à : wilsonsolidaire@gmail.com
Et vous pouvez tjr renflouer leur cagnotte en ligne : https://www.helloasso.com/.../soutien-a-wilson/formulaires/1

À partir de 18h, La coordination féministe, la commission féministe du Front Contre L’islamophobie Pour L’égalité Des Droits Pour Tou-Te-S, Héroïnes 95 et le collectif des féministes révolutionnaires organisent une visioconférence intitulée : Lutte contre l’islamophobie et féminisme : quelles solidarités politiques ?
Alors que l’islamophobie prend de l’ampleur en France depuis des décennies et que le projet de loi contre ledit séparatisme marque une accélération dans les discours, la réglementation et les violences islamophobes.
Alors que les femmes et particulièrement celles portant le voile sont parmi les premières victimes de cette islamophobie.
Alors que cette loi vise à renforcer la précarité sociale et économique des femmes musulmanes et alimente les débats médiatiques autour du voile et de la visibilité des femmes musulmanes dans l’espace public, en faisant des cibles privilégiées des agressions.
Alors que le projet de loi prévoit de renforcer le contrôle sur nos associations et notre capacité à nous organiser entre nous.
Cette visioconférence veut porter la voix et le féminisme des collectifs, assoc et assemblées réunis dans la Coordination Féministe, en opposition au pseudo feminisme raciste du gouvernement, de la classe politique et des médias.
Il s’agira de revenir sur la dimension sexiste de la loi contre ledit séparatisme et de réfléchir ensemble à la manière dont nous pouvons agir contre les offensives sexistes et racistes du gouvernement.
Et si vous voulez suivre cette visioconférence, rdv à 18h sur la page Facebook de la coordination féministe : https://www.facebook.com/CoordinationFeministe

A 19h, le CCFD et extinction rébellion organise une table ronde virtuelle « pour une écologie décoloniale » avec Jessica OUBLIE et Aneth HEMBERT
’Dire officiellement que la colonisation est terminée ne fait pas immédiatement disparaître l’imaginaire, l’histoire, la culture, la répression, les lois, les relations, les politiques et les traumatismes coloniaux’ écrit Seumboy Vrainom, militant à XR. Cette histoire a façonné des privilèges et les dominations dont nous héritons et qui impacte l’organisation mondiale aujourd’hui. Mais la colonisation n’est pas seulement une domination entre humains. ’C’est une domination entre humains dans le but d’exploiter des sols et de maintenir ou d’atteindre un certain niveau de confort’. La colonisation est indissociable de l’ écologie et nous pousse à l’intersectionnalité des luttes.
A propos des intervenantes :
Jessica Oublié est l’auteure de la BD reportage Tropiques Toxiques, le scandale du chlordécone, parue en octobre 2020. Elle accompagne également depuis 10 ans des organisations dans leur montée en compétences (intelligence collective, structuration etc.), dans les DOM et en Afrique subsaharienne
Aneth Hembert est co-secrétaire fédérale des Jeunes Écologistes, mouvement qui dédie l’année 2021 aux notions d’écologie décoloniale, populaire et féministe. Elle est également diplômée de sociologie anthropologie et d’urbanisme aménagement, et réalise une thèse sur le changement climatique dans la planification territoriale.
Pour participer à cette table ronde « pour une écologie décoloniale » à 19, vous devez vous inscrire sur : https://cutt.ly/rbjSi3H

A 19h également, Amnesty international organise une formation pour « DEVENIR MILITANT·E·S POUR LES DROITS HUMAINS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX »
Facebook est un espace public virtuel et un terrain supplémentaire à l’expression de valeurs et de propos contraires aux droits humains. Il importe donc de proposer une nouvelle lecture de son usage, de faire émerger de nouvelles pratiques de modération et de nouvelles façons d’agir en ligne. À l’initiative d’Amnesty International, un groupe d’activistes digitaux ouvert à toutes et à tous a été créé en février 2020 afin de lutter contre les commentaires contraires aux droits humains sur Facebook. Visant les pages médias belges francophones, le groupe #jerésiste agit sur des fils de discussion afin d’en inverser la charge négative, et d’invisibiliser les commentaires discriminants.
A travers Cette formation théorique et pratique, il s’agira de :
Comprendre en quoi consiste l’e-activisme, les diverses formes qu’il emprunte et comment il peut servir l’objectif de sensibilisation aux droits humains sur les réseaux sociaux.
Et Comprendre le fonctionnement du groupe #jerésiste et une simulation d’action collective.
Pour participer à cette formation, vous devez vous inscrire sur : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScC7aNwFy0SnvRiPmHMKxDDIHZdXJ4MtE4J8Rfmn_jRtlDb1w/viewform

à 19h, la section locale du PCF à Montreuil propose une visioconférence autour de Michèle Audin sur La Commune à Paris par celle et ceux qui l’ont faite
et si vous voulez la suivre, rdv à 19h sur : https://www.facebook.com/PCFsectionMontreuil

à 20h, solidaritéS Genève propose une visioconférence autour de Patrick Le Moal qui reviendra sur L’actualité de la pensée de Daniel Bensaïd, 10 ans après sa mort
Malgré leur diversité, ses écrits ont un fil rouge : la mémoire des luttes – sans occulter les défaites - du passé, l’intérêt pour des nouvelles formes d’anticapitalisme et la préoccupation pour les problèmes qui se posent à la stratégie révolutionnaire...Une réflexion théorique qui était inséparable de son engagement militant.
Et si vous voulez revenir sur la pensée et le parcours de cet “engagé intellectuel” avec Patrick Le Moal, il faut vos inscrire avant 20h en envoyant un mail à : info@solidarites.ch

A 20h30, Feminists in the City organise une Masterclass en ligne avec Claudine Monteil autour de son dernier livre intitulé MARIE CURIE ET SES FILLES-Libres, géniales, pionnières, inspirantes, puissantes, à paraitre aux éditions Calmann-Lévy
Marie Curie est une combattante : malgré des débuts difficiles en Pologne occupée, avec une mère malade puis des études à Paris sans le sou, elle révolutionne la médecine et les recherches sur la radioactivité aux côtés de Pierre Curie.
Mais si on connaît bien la scientifique, la femme et mère aussi est passionnante – l’éducation qu’elle dispense à ses deux filles les mènera chacune vers un grand destin. Irène suivra la voie scientifique de sa mère : Prix Nobel de chimie à son tour, c’est en femme engagée qu’elle prend part à la lutte pour les droits des femmes.
Eve, sa cadette, choisit les lettres et la diplomatie : auteure du primé Madame Curie, elle côtoie les plus grands, de Gandhi à Roosevelt en passant par Churchill, et joue un rôle essentiel au sein des Forces françaises libres auprès de de Gaulle.
Claudine Monteil nous parlera – avec le talent de conteuse que nous lui connaissons - de ces trois femmes aux destins fulgurants et complexes qui ont marqué leur siècle.
Et si vous voulez suivre cette rencontre en ligne avec Claudine Monteil, rdv à 20h30 sur le site : www.feministinthecity.com

rdv culturels

de 15h à 16h30, le séminaire Intelligence artificielle, art et créativité se poursuit avec une séance virtuelle autour de Filipe Vilas-Boas
Artiste conceptuel jouant de la porosité entre les mondes IRL et URL, ses créations combinent récupération, détournement et nouveaux médias. Sans tomber dans l’écueil de la technophilie naïve, ni dans la technophobie, il nous interroge collectivement sur nos pratiques numériques et ses implications éthiques et esthétiques. Dans cette séance, Filipe Vilas-Boas reviendra les usages et les critiques qu’il a développés à travers des projets déjà réalisés ou en cours de réalisation.
Et si vous voulez en discuter avec lui, il faut vous inscrire avant 15h sur : https://cis.cnrs.fr/extras/inscriptions/sem_ia_art.php

à partir d’aujourd’hui, Romain DUTTER propose son exposition de photographies DES MURS ET DES LUTTES, une expo consacrée aux graffitis politiques en Amérique latine
Fruit de très nombreux séjours en Amérique latine depuis 2000, l’exposition DES MURS ET DES LUTTES s’intéresse aux graffitis politiques, à tous ces slogans, inscriptions, revendications informelles, peints et gribouillés à la va-vite (parfois au péril de la sécurité de leurs auteurs) sur les murs du territoire urbain latino-américain. Elle a pour but de tracer, à partir de cette communication originale, un panorama général mais non-exhaustif des problématiques, des enjeux et des luttes qui secouent une partie de ce continent ces dernières années.
Et s vous voulez découvrir cette expo : elle est visible à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 18 juin (en semaine uniquement) DANS LE HALL DU BÂTIMENT DE RECHERCHE SUD DU NOUVEAU CAMPUS CONDORCET, et c’est au 5 cours des Humanités - à AUBERVILLIERS, métro Front Populaire

à 18h, la Cité internationale des arts et les Portes ouvertes sur l’art proposent une rencontre en ligne autour de Bady Dalloul (France/Syrie) & Majd Abdel Hamid (Palestine), une rencontre organisée dans le cadre de l’exposition ’Répare, Reprise’
L’exposition Répare Reprise donne la voix à des artistes provenant du Moyen-Orient ou d’Afrique, qui ont, pour la plupart, connu l’exil. L’exposition s’inscrit dans la continuité des missions de l’association Portes ouvertes sur l’art, et dans la nature même du projet de la Cité internationale des arts, lieu d’hospitalité et d’accueil d’artistes internationaux en résidence depuis 1965. Non pas préoccupés de thématiser la migration ou de présenter un témoignage, les artistes ici réuni.es tentent plutôt, dans un monde éclaté, de recomposer des imaginaires politiques et de réparer des espaces intimes. Ces espaces se déclinent depuis la maison comme refuge, en détournant objets et pratiques associées au domestique (couture, tissage, broderie), à des communs plus vastes, tels que des fonds d’archives publics patiemment dépouillés et décolonisés, et des cartographies nouvelles pour des territoires meurtris par les guerres. Ils et elles récupèrent et transforment des objets composites, doubles de psychés en reconstruction, évident ou recouvrent des iconographies coloniales tenaces, élèvent des monuments faussement figuratifs à des mémoires tues.
Les œuvres récentes ou inédites que rassemble Répare Reprise convoquent la sculpture, l’installation vidéo, la peinture, la gravure, les arts textiles et la photographie ; elles proposent une traversée autour de la ruine, de la répression et du trauma, pour s’ouvrir sur des détricotages poétiques ou rapiéçages salvateurs de drapeaux, de linge, de journaux, et, dans le champ de l’image en mouvement, sur des paysages aimés réinvestis.
Objets vivants, les œuvres de l’exposition souvent appartiennent à des séries en cours perpétuel de production, parce que le geste seul, sans doute, peut circonscrire l’onde de choc, et réparer les récits fauchés comme les images qui, la nuit, reviennent encore.
et si vous voulez suivre cette rencontre en ligne organisée dans le cadre de cette expo ’Répare, reprise’, c’est à 18h30 sur : http://bit.ly/rencontreRR3=AT13_z9sQc5de-7p3kEk6f07I57hsYowphMjtZz7-wpXfFEK2vw8pgjvoXPrX09OKnGD-K-E50sG-7N5HRrQVsMOGuSl7C6615d3kgKs7AK3wzXscMcwy6nS_uf2MSFgIWK40rTfNn1oAvFmlZP_KofG]
et pour découvrir l’Expo c’est jusqu’au 10 juillet à la cité internationale des Arts, 18 rue de l’Hôtel de ville

A 19h, l’Espace Jeunes Anne Frank et Le Temps des Cerises organise une conférence en ligne : « des portraits de femmes racontent la commune de paris en BD
Épisode sanglant, très court et dont les effets immédiats sur l’histoire sont dérisoires, la Commune de Paris conserve encore aujourd’hui, un caractère éminemment symbolique dans l’histoire des révolutions socialistes. On l’oublie mais parmi les insurgés se trouvaient des femmes.
Les éditions Glénat raconte le destin de ces « communardes » dans une grande série historique et romanesque portée par des auteurs de talents.
Au cours de cette soirée, les dessinateurs Lucy Mazel et Xavier Fourquemin se pencheront sur les étapes de la création d’une bande dessinée historique et aux différents rôles des artistes et professionnels impliqués de sa conception à sa sortie en librairie.
Si vous souhaitez participer à cette conférence en ligne, c’est à 19h sur :
https://zoom.us/j/97013095029?pwd=SjBjZzFUR1RkYmdRTm0rV1REbWxGZz09&fbclid=IwAR2A0R2q-wCTwel3ACK8VtBuP4IpKxYL5puKN9kvx5cn7LAbzuZQ-mUy-PA#success
ID de réunion : 970 1309 5029
Code secret : 134332

enfin, à partir de demain matin, à 10h : l’association AWARE : Archives of Women Artists, Research and Exhibitions et le Laboratoire d’études de genre et de sexualité - Paris 8 Vincennes Saint-Denis / Paris Nanterre, organisent un colloque international en ligne de plusieurs jours dans le cadre de l’exposition :Elles font l’abstraction, une autre histoire de l’abstraction au 20ème siècle proposée au centre Pompidou
avec au programme demain des discussions qui porteront sur : L’abstraction d’après-guerre : action et transmission
et si vous voulez suivre ce colloque en ligne, il faut vous inscrire avant demain sur : http://bit.ly/Colloque_Ellesfontlabstraction=AT3xMyoS0JEFxJFqrhvQYRw0v8VT3V-EtwWDiw47UtjdzLV77c1Pm-yTc3ykWKGjOvKh1vfKD-tdkOgtUiKLzGWaGk1WbRSRkv7bnhQBzsiu4JNcomVX5qqbkvUgx4TrW_zY9hVI2UJuMsPdoNTKgWUa]

Musique : Edouard Nenez et les Princes de Bretagne – Kitlapost

Agenda du 2021-05-18

Documents joints

Aujourd'hui, on sera au tel avec Vincent de (...)