Agenda FPP 5 mai

mercredi 5 mai 2021
par  Julie agenda

Aujourd’hui, on sera au téléphone avec Jean-Michel de Réseau Educ Sans frontière et de la LDH pour parler du rassemblement organisé par le collectif IDF Bouge Ta Pref cet aprem
rdv 14h30 devant la préfecture de Nanterre, grande arche de la Défense.

AGENDA DU 2021-05-05

Aujourd’hui, l’organisation nationale syndicale des Sages-Femmes appelle à la grève, et depuis 11h30, les sages femmes manifestent depuis le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche pour réclamer :
- une Reconnaissance et positionnement auprès des autres professionnels médicaux, et non pas auprès des paramédicaux, ce qui est toujours le cas actuellement à l’hôpital et dans la classification de l’INSEE.
- Pour une Reprise des travaux sur les décrets de périnatalité et la réforme des autorisations d’exercice, avec un calendrier d’urgence pour la santé périnatale et la mise en place des unités et filières physiologiques.
- Pour une Réforme des études avec le cursus maïeutique en 6 ans, en lien avec le nombre d’heures de formation.
- Pour une Réforme de l’enseignement avec une réelle bi-appartenance des enseignant-chercheurs dans le cadre de l’universitarisation.
- Et pour Une rémunération décente à hauteur de leurs compétences, de leurs qualifications, et de leurs responsabilités.

de 12h30 à 14h30 La Cantine des Gilets Jaunes de Montreuil est ouverte et propose ses plats à emporter
et pour rappel : Les GJ de Montreuil mettent à la vente à prix libre des exemplaires d’un ouvrage photographique intitulé : Gilets jaunes, une année d’insurrection et de révolte dans Paris, publié aux édition Yellowsphere, 2020
Les sommes récoltées participeront aux frais constitués par l’organisation de l’accueil montreuillois de la délégation féministe zapatiste à l’été 2021 (transports, nourriture, matériel d’hébergement...).
Et Si vous voulez vous en procurer un, rdv directement sur place à la cantine des GJ de Montreuil et c’est dans les locaux de l’AERI, au 57 rue Étienne Marcel à Montreuil

de 13h à 16h, le séminaire « Handicap(s) et Sociétés » organisé par l’EHESS se poursuit avec une séance virtuelle autour d’Estelle Veyron la Croix, de l’Université Lumière Lyon 2, qui reviendra sur le « Handicap mental et la maternité : le parcours du renoncement » ; et Amandine Rochedy, de l’université Toulouse - Jean Jaurès, qui parlera des « (dé)socialisations alimentaires des enfants avec un syndrome de Prader-Willi dans le contexte familial »
et si vous voulez suivre cette séance en ligne, il faut vous inscrire sur http://listen.ehess.fr/courses/1021/requests/new

A 14h, la FCPE invite à un rassemblement devant l’assemblée nationale pour soutenir la jeunesse durement impactée par la crise sanitaire.
Depuis ce lundi 3 mai, des centaines de lycées sont occupés en France à l’appel de l’Union National Lycéenne et du Mouvement National Lycéen.
Leurs revendications sont :
- que cette année les examens soient validés par le contrôle continu ;
- que l’ensemble des personnels en contact avec les élèves et les étudiants soient prioritairement vaccinés, quel que soit leur âge, dès maintenant ;
- un plan volontariste de remise à niveau scolaire pluriannuel incluant l’investissement par l’État de moyens humains et matériels.
Alors rdv à 14h, devant l’assemblée nationale

De 14h à 18H, les brigades de solidarité populaire de Ménilmontant ouvrent leur point de collecte et distribution
et c’est au 24 Rue Moret – métro Ménilmontant

à 14h, l’agora quotidienne de l’Odéon occupé se poursuit
alors rdv dès 14h à l’Odéon, métro Odéon

à partir de 14h, l’Institut d’Etudes Transtextuelles et Transculturelles de l’université de Lyon 3 propose un colloque en ligne de deux jours, intitulé : Au-delà des frontières : cartographie des sexualités et sexualisation des espaces
Aujourd’hui, il sera question d’Homosexualité et d’espaces urbains avec Laurence Gervais (Université Paris Nanterre) qui reviendra sur les espaces queer, formes de résistance, activisme et manifestations non-violentes ; Clément Nicolle (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne) qui parlera de L’usage des applications de rencontres géolocalisées et de la reconfiguration des territorialités homosexuelles dans les grandes villes ; ou encore Monia Lachheb (CNRS, Tunis) qui parlera de L’expérience d’une sexualité non normative en mouvement
si vous voulez suivre ce colloque en ligne, il faut vous inscrire en envoyant un mail à : marie.moreau1@univ-lyon3.fr

à 16h, un rassemblement est organisé pour soutenir les 10 militantes et militants italiens de la lutte armée dont l’Italie réclame l’extradition.
Le rassemblement aura lieu à 16h devant l’ancien Palais de Justice de Paris (métro Cité) où la chambre d’accusation statuera sur la légalité de cette demande d’extradition.
par ailleurs pour info, je signale que lundi matin a publié un texte d’Oreste Sclazone qui revient sur Le soulèvement des années 70, et pour le consulter rdv sur Italie : comprendre le soulèvement des années 1970 (lundi.am)

à partir de 17h, Le Centre d’Histoire et de Sociologie des Gauches et l’Institut Marcel Liebman et l’Université libre de Bruxelles poursuivent leur colloque en ligne sur la Commune de Paris
Depuis l’écrasement de la Commune de 1871, des dizaines d’ouvrages ont été consacrés à son histoire. Mais chaque époque pose des questions différentes face à cet événement exceptionnel qui annonçait les révolutions du XXème siècle.
Dans cette perspective, ce colloque vise à donner la parole à des chercheurs et à des militants qui interrogent de manière novatrice la Commune et sa répression, à travers plusieurs conférences en ligne, et pour les conférences d’aujourd’hui : l’Historien Jean-Michel Dufays reviendra sur Les francs-maçons et la Commune ; et l’historien Francis Sartorius sur Les proscrits de la Commune présents en Belgique ;
et si vous voulez suivre ce colloque en ligne, rdv donc à partir de 17h sur https://www.youtube.com/channel/UCVZkZVRoG7h5f9dwSF_-FDQ)
ou sur Facebook (les vidéos en direct seront lancées sur les pages du Centre d’Histoire et de Sociologie des Gauches et de l’Institut Marcel Liebman
et pour retrouver le programme complet du colloque, rdv sur le site du Centre d’Histoire et de Sociologie des Gauches à l’adresse : [http://chsg.ulb.ac.be/]
http://www.institut-liebman.be/

à 17h, heure de paris, le Crown Center for Middle East Studies propose une visioconférence en anglais autour de Pouya Alimagham qui reviendra sur la contestation de la révolution islamique iranienne par le mouvement vert
Les manifestations du Mouvement vert en Iran après l’élection présidentielle de 2009 sont souvent décrites comme une « révolution ratée ». Dans cette visioconférence, Pouya Alimagham, proposera une analyse différente de ce mouvement en examinant comment ces militants ont coopté et subverti l’idéologie du gouvernement pour l’attaquer.
En s’appropriant et en reprogrammant les symboles et l’histoire de l’islam chiite, de la libération palestinienne et de la révolution islamique iranienne, ils ont remis en question la légitimité de la République islamique. Bien que le Mouvement vert n’ait pas suffi à annuler les résultats de l’élection présidentielle de 2009 ou à faire tomber l’État, l’historien montrera qu’il a réussi à en saper les fondements idéologiques et à poursuivre un héritage centenaire de lutte démocratique en Iran.


et si vous voulez suivre cette visioconférence en anglais,il faut vous inscrire avant 17h, sur https://brandeis.zoom.us/.../WN_Cpvp33oPTP-5W1U3Lm0wDA

à 18h, L’université Paris 1 propose une visioconférence autour de Pierre-François Laval qui reviendra sur son travail au sein de la Commission Duclert sur la politique “rwandaise” de la France entre 1990 et 1994.
La Commission Duclert est une commission d’historiens assignée par le Président Macron afin d’analyser le degré de responsabilité de la France dans la politique d’extermination menée par le gouvernement rwandais au pouvoir en avril 1994. Le rapport de la commission Duclert a été remis au Président de la République le 26 mars dernier, et sa publication a été suivie de la déclassification de près de 8 000 documents, et a également fourni une matière de référence dans les domaines du Droit international pénal et des Droits de l’homme. Ayant participé à ces travaux, Monsieur Pierre-François Laval discutera de la méthode choisie et des conclusions proposées par la Commission Duclert sur la politique “rwandaise” de la France entre 1990 et 1994.
et si vous voulez en discuter avec lui, rdv donc à 18h, sur https://zoom.univ-paris1.fr/j/94395945547
avec les codes :
ID de réunion : 943 9594 5547
Code secret : 814481

A partir de 19h, vous pourrez participer à un Apérœvolutions en visioconférence autour du thème : « Rojava / Chiapas / l’autogestion utopie concrète »
2021, planète terre, autant de raisons de désespérer... Au milieu de notre désarroi, de nos colères et de nos découragements, prenons le temps d’écouter et de réfléchir. L’occasion de faire le point sur ces raison d’espérer et de penser le monde via des mondes qu’on ignore trop souvent. Cette conférence reviendra sur le Rojava et sa révolution confédéraliste démocratique, sur le Chiapas zapatiste et insurgé pour finir par une réflexion sur le renouveau et l’actualité de l’autogestion.
Si vous voulez assister à cette conférence, c’est à 19h sur http://ezln30.revolublog.com/

A 20h ce soir, Générations Paris 20e vous invite à la 2e conférence de son cycle : “LA JUSTICE SOCIALE, CONDITION DE LA TRAJECTOIRE CLIMATIQUE ».
Cette deuxième conférence s’intitule : « territoires ruraux, quartiers... quelle transition climatique pour les oublié.e.s de la république ? »
La transition climatique, une affaire dont se désintéresseraient les plus démuni.e.s ?
Au contraire, celles et ceux qui vivent dans les conditions les plus difficiles, notamment dans les périphéries de la République, celles et ceux qui subissent de plein fouet la dégradation et la disparition des services publics sont celles et ceux qui ont le plus à gagner de la transition, mais aussi qui en sont tenu.e.s le plus à l’écart.
Comment faire pour qu’elles et ils soient les bénéficiaires prioritaires de la transition climatique ?
Comment organiser cette transition autour de leurs besoins, en partant de leurs possibilités et les transformer en actrices et acteurs de la transition ? ».
C’est à ces questions que tenterons de répondre Salah Amokrane, coordinateur général de tactokollectif, membre du collectif national de Génération.s, et Cédric Zasbo, directeur de l’associaion des maires ruraux de France.
Pour assister à cette conférence, c’est ce soir à 20h en direct sur YouTube https://www.youtube.com/watch?v=snjbMrArXoo

à 20h, solidaritéS Genève propose une visioconférence avec Annick Coupé d’ATTAC et du syndicat Solidaires ! (France), et Manolo Gari, syndicaliste et militant d’Anticapitalistas (Etat espagnol) qui reviendront sur le Monde du travail, le syndicalisme et le changement climatique
’Fin du monde, fin du mois, même combat’ a-t-on pu lire ou entendre sur des banderoles et dans les slogans lors des mobilisations de Gilets jaunes en France et dans le défilé de ce 1er mai à Genève. Qu’en est-il en Espagne ? La prise de conscience de l’urgence et de la nécessité de la convergence des luttes pour la justice sociale et climatique est une priorité partout en Europe mais... Comment réussir à mobiliser largement la population, comment construire un rapport de force pouvant faire changer les politiques climatiques, quels sont les nouveaux défis des syndicats, et quelles reconversions possibles pour les salarié.e.s.....
C’est autour de ces questions que Solidarité Genève propose de lancer le débat dans la perspective des mobilisations prévue dans le cadre de la Grève pour l’Avenir du 21 main Suisse, et si vous voulez suivre cette visioconférence, rdv à 20h sur la page Facebook de Solidarités Genève : solidaritéS Genève

RDV Culturels
et cet appel à soutien d’abord, lancé par La revue Contretemps, les Économistes atterrés, Frustration, Hors-Série, Bastamag, Attac, Acrimed, et l’Université ouverte pour soutenir leur projet de plateforme de podcasts, ’Spectre’, un site internet entièrement consacré à l’hébergement et la diffusion d’émissions sonores faites pour tracer collectivement des routes vers l’égalité et la justice.
Dans ce cadre, Contretemps prépare deux podcasts qui seront bientôt disponibles : l’un sur les pensées critiques (« Contresons ») avec l’historienne Ludivine Bantigny autour de la Commune de Paris, et l’autre sur les questions stratégiques.
mais Pour exister, Spectre a besoin de soutien financier alors si vous voulez les soutenir rdv sur https://www.helloasso.com/.../spectre-nouvelle-plateforme...

depuis ce matin, et jusqu’à vendredi, l’université Paris 8 et l’université de Nanterre organisent un colloque en ligne sur l’Éloquence révolutionnaire et les traditions rhétoriques (XVIIIe-XIXe siècles)
Quel rapport une révolution politique, moment tout entier tendu vers le changement, et donc vers l’avenir, entretient-elle avec les modèles du passé ? Est-il possible de « se passer du passé » ? Le changement brutal, la « régénération » et la « table rase », leitmotive du discours de la Révolution française, ne sont-ils que de vains mots ? Ce sont là autant de questions que ce colloque entend travailler, en prenant plus particulièrement comme objet de réflexion les formes et les contenus de l’éloquence révolutionnaire et le rapport qu’ils entretiennent avec les traditions et les modèles passés, de la Révolution française aux révolutions qui secouent la France tout au long du XIXe siècle. La question du rapport conflictuel et ambigu des révolutions politiques aux modèles du passé nous invite à réfléchir à la fois aux formes discursives, notamment rhétoriques, dont hérite la Révolution française, et à la manière dont cette dernière les récupère, les rejette ou les transforme, et à la fois à l’influence qu’exerce à son tour la Révolution française sur les discours des révolutions suivantes : là encore, s’agit-il d’une imitation (et, le cas échéant, de quel ordre  ?), d’un refus, ou d’une métamorphose ?
En posant ces questions, il s’agira de lier l’histoire des formes discursives mais également littéraires à celle des révolutions et de comparer ces contextes révolutionnaires à des formes d’éloquence différentes, intervenant dans des périodes plus calmes, entre les révolutions, afin d’en faire ressortir les traits spécifiques.
Au programme cet aprem, les discussions porteront sur L’invention d’un genre délibératif moderne ? Et demain matin les discussions porteront sur Éloquence révolutionnaire et action politique et sur L’éloquence révolutionnaire au prisme de ses représentations ; et si vous voulez suivre ce colloque en ligne, il faut vous inscrire en envoyant un mail à : pujol.stephan@gmail.com

cet après-midi, à partir de 14h et demain à partir de 9h, l’université Gustave Eiffel de Champs-sur-Marne organise un colloque en ligne sur La ville dans les fictions climatiques
Ce colloque consacré aux imaginaires urbains futuristes, propose de les observer au sein d’un corpus spécifique, les fictions climatiques, en les articulant aux concepts d’anthropocène et d’urbanocène.
Cet après-midi il sera question d’Écosystèmes artificiels ; demain matin, les chercheurs porteront un regard non littéraire sur la fiction climatique en proposant des Spéculations sonores : pour une écoute éco-critique.
Et si vous voulez suivre ce colloque en ligne, il faut vous inscrire en envoyant un mail à : sami@ecoloinfo.com

À partir de 14h30, le Musée du quai Branly propose une journée d’étude en ligne sur L’archive et le selfie : La continuité culturelle et son affirmation par les communautés autochtones d’Amérique du Nord
Cette journée d’étude, qui se déroule en ligne, sur deux après-midi, entend ouvrir la discussion sur la notion de continuité culturelle et son affirmation par les communautés autochtones d’Amérique du Nord, en interrogeant les stratégies de revitalisation, de réactualisation et d’expressions des cultures autochtones contemporaines.

à 15h, la Librairie Petite Égypte recevra la sociologue Sarah Mazouz, autour de son livre coécrit avec Éléonore Lépinard : Pour l’intersectionnalité, à paraître aux éditions Anamosa.
Non le concept d’intersectionnalité ne représente pas un danger pour la société ou l’université, ni ne fait disparaître la classe au profit de la race ou du genre. Bien au contraire, cet outil d’analyse est porteur d’une exigence, tant conceptuelle que politique. C’est à partir de ce postulat que Sarah Mazouz et Eléonore Lépinard proposent de revenir sur ce concept en en proposant une synthèse nécessaire, riche et argumentée, pour comprendre de quoi on parle.
Les attaques contre les sciences sociales se font de plus en plus nombreuses. À travers elles, ce sont certains travaux critiques qui sont particulièrement visés, notamment ceux portant sur les discriminations raciales, les études de genre et l’intersectionnalité.
Dans cet ouvrage, qui reprend leur article paru en 2019, dans la revue Mouvements, les deux sociologues s’attachent d’abord à rappeler l’histoire du concept élaboré il y a plus de trente ans par des théoriciennes féministes de couleur pour désigner et appréhender les processus d’imbrication et de co-construction de différents rapports de pouvoir – en particulier la classe, la race et le genre.
Elles interrogent ensuite les résistances, les ’ peurs ’, les discours déformants et autres instrumentalisations politiques que l’intersectionnalité suscite particulièrement en France.
Et si vous voulez en discuter avec l’une des autrices, Sarah Mazouz, rdv donc à partir de 15h à la librairie Petite Egypte qui se trouve au 35 rue des Petits Carreaux

à 18h30, la Bibliothèque nationale de France propose une immersion virtuelle : Dans le fichier de Roland Barthes  
Le ’Grand Fichier’ de Roland Barthes (1915-1980), conservé au département des Manuscrits de la BnF dans le fonds consacré à l’écrivain, se compose de plus d’un millier de fiches manuscrites, un ensemble exceptionnel qui suit, au jour le jour, les dernières années de la vie de l’écrivain. Entre journal intime et notes exploratoires en vue d’une œuvre nouvelle, le ’Grand fichier’ est organisé d’une façon singulière qui anticipe, par bien des aspects, nos habitudes de l’hypertexte informatique.
Mathieu Messager, maître de conférences à l’université de Nantes, explorera ce grand fichier, et si vous voulez suivre cette immersion virtuelle, rdv à 18h30 sur le c.bnf.fr/NqI

à 20h ce soir, la cinémathèque du documentaire à la Bibliothèque publique d’information lance sa rétrospective Dominique Cabrera, l’intégrale documentaire, avec plusieurs projections virtuelles dont :
Notes sur l’appel de Commercy, qu’elle a réalisé en 2019, en suivant les Gilets Jaunes de Commercy dans la Meuse et leur première Assemblée des Assemblées, les 26 et 27 Janvier 2019 ; et Je marche avec nous toutes qu’elle a réalisé en 2020, un film dans lequel : 250 personnalités, dont la réalisatrice, appellent à marcher pour dire stop aux violences sexistes et sexuelles, à la veille de la Journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes
Ces projections virtuelles seront suivies d’une Présentation du scénario du nouveau documentaire de Dominique Cabrera et d’une discussion sur son travail avec Frédérique Berth (romancière, chercheuse en historienne du cinéma).
Et si vous voulez suivre cette soirée de lancement de la rétrospective Dominique Cabrera, l’intégrale documentaire proposée par la cinémathèque du documentaire à la BPI, rdv à 20h ce soir sur le site dédié : Dominique Cabrera : l’intégrale documentaire - Agenda Bpi

enfin, à 20h, Nour Films, le CINÉMA JEAN VIGO, la plateforme la 25ème heure, en partenariat avec Lucy Nephile, l’association cinéma de Sciences Po Aix et Bobinophile, l’association cinéma de Sciences Po Lyon, proposent une projection virtuelle du film LA CRAVATE, de Mathias Théry et Etienne Chaillou, suivi d’un débat avec le réalisateur Etienne Chaillou
et si vous voulez voir ou revoir ce documentaire qui retrace le parcours du jeune Bastien, militant dans le principal parti d’extrême-droite qui s’y engage davantage encore au moment de la dernière campagne présidentielle, Rendez-vous à 20h sur la plateforme de la 25ème heure : https://sallevirtuelle.25eheure.com/

musique : DAVID WALTERS w/ Ballaké Sissoko, Vincent Ségal & Roger Raspail
 : Freedom
Le lien pour le concert : web.digitick.com/david-walters-ballake-sissoko-vincent-segal-roger-raspail-concert-la-cigale-paris-05-mai-2021-css5-davidwalters-pg101-ri756729 3

AGENDA DU 2021-05-05

Documents joints

Aujourd'hui, on sera au téléphone avec (...)