Agenda Fpp 8 avril

jeudi 8 avril 2021
par  Julie agenda

depuis 9h ce matin, Le Collectif Réquisitions qui réunit des associations et collectifs de mal-logé.e.s, sans-abri, avec ou sans-papiers, comme le Collectif des jeunes tchadiens en France, Collectif La Vie là, Copaf, CSP 75, CSP 20eme, DAL, Enfants d’Afghanistan et d’Ailleurs, Marche des Solidarités, Paris d’Exil, Solidarité Migrants Wilson, Utopia 56…organisent un Rassemblement de soutien aux 8 militants du Collectif qui sont convoqués par la police pour de prétendues « violences et dégradations lors de la manifestation d’occupation de l’Hôtel-Dieu » !
vous pouvez encore aller les soutenir devant le commissariat du 14ÈME au 15 avenue du Général Leclerc, Denfert-Rochereau

Agenda du 2021-04-08

depuis 11h, un rassemblement devant le siège du groupe Ducasse est organisé pour protester contre les licenciements chez Ducasse Paris
Alain Ducasse se vante dans les médias d’être subventionné d’argent public pour ouvrir de nouveaux restaurants à Paris. Il remercie même Bruno le Maire de profiter sans vergogne du fric venant de nos impôts. Le 19 février dernier, son groupe annonce sans sourciller 23 licenciements dans trois filiales (neuf au Louvre, neuf à Orsay et neuf à Soferest).
Partout dans le secteur des Hotels Cafés Restaurants, c’est la même politique ignoble d’écraser les travailleurs afin de détruire les collectifs de travail, d’externaliser et précariser les services et détruire les syndicats représentatifs. La liste est longue : Pizza Pino, Westin, Marriott, Grand Hôtel, Elior, Sodexo, etc...
Face à cette offensive patronale, un rassemblement est donc organisé devant le siège du groupe Ducasse et c’est au 1 esplanade du Foncet, à Issy-les-Moulineaux RER C / Issy Val de Seine

à 12h, la Ligue des Droits de l’Homme soutenue par de nombreuses organisations comme l’Assemblée citoyenne originaires de Turquie, l’Association démocratique des Tunisiens en France, Attac, le Cedetim, la Fasti, ou encore les syndicats CGT, UNEF, la FSU et le syndicat des avocats de France organisent un rassemblement devant le Sénat pour protester contre le projet de loi séparatisme
La loi en discussion au Sénat inscrit dans une perspective sécuritaire une série de mesures touchant toutes les libertés publiques. Elle met gravement en péril l’équilibre réalisé par les grandes lois laïques de 1882, 1901 et 1905. Cette loi fourre-tout jette une suspicion généralisée sur les personnes de confession musulmane et propose des mesures tantôt imprécises, tantôt disproportionnées, mais globalement dangereuses pour les libertés, notamment au regard d’un certain nombre de libertés fondamentales.
Le préambule de l’exposé des motifs vise la liberté de conscience et de conviction et la liberté associative en mettant sous surveillance les idées qui, s’introduisant dans « le débat public », « détourn(eraient) le sens des mots, des choses, des valeurs et de la mesure ». Est ainsi mise en péril la liberté d’expression : la loi de 1881 sur la liberté de la presse est impactée. En ce sens, elle orchestre le séparatisme qu’elle prétend combattre.
Les articles 6 et suivants imposent une surveillance généralisée des associations et limitent les libertés des collectivités territoriales. Le contrat d’engagement républicain ouvre la voie dangereuse à un arbitraire administratif. Il pose une obligation nouvelle en rupture avec le climat de confiance nécessaire, encore plus en cette période de grave crise sanitaire et sociale.
Aussi, les organisations de la société civile, associations et syndicats signataires réaffirment leur profond attachement aux grands principes qui fondent notre République – la liberté, l’égalité, la fraternité – avec pleinement les droits et les libertés qui en découlent, traduits dans nos textes constitutionnels, nos normes juridiques et nos engagements internationaux, et elles demandent le retrait de ce projet de loi. Pour les soutenir, rdv donc en ce moment devant le Sénat, sur la place Pierre Dux

à 12h30, les organisations syndicales étudiantes organisent un rassemblement devant le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche
les étudiantes et étudiants réclament toujours
- Un plan d’urgence d’1,5 milliard d’euros contre la précarité étudiante avec une augmentation immédiate des bourses et des APL.
- La mise en place d’un filet de sécurité sociale pour l’ensemble des étudiant·e·s garantissant une protection sociale supérieure au seuil de pauvreté.
- La réouverture des universités à 50% avec les moyens économiques et humains
nécessaires et l’obligation d’enregistrer/filmer les cours et mettre un format écrit à disposition, afin de ne pas pénaliser les étudiant·e·s n’ayant plus de logement près de leur établissement.
- L’embauche de personnels éducatifs, leur titularisation, la construction d’infrastructures pour rattraper le retard accumulé et faire face au décrochage.
Pour les lycéen·nes :
- La fin de Parcoursup et de toute plateforme sélective post-baccalauréat.
- La non pénalisation des stages non réalisés au lycée et dans le supérieur.
- Un plan de recrutement massif d’enseignant·e·s pour rattraper le retard.
Et Pour l’emploi des jeunes :
- L’ouverture immédiate du RSA pour les jeunes de moins de 25 ans en insertion.
- La suppression des contrats précaires pour tendre vers le CDI et la titularisation comme norme d’embauche.
- L’interdiction de toute rémunération en dessous du SMIC, même pour les services civiques, stages et apprentissages.
- Un plan de recrutement pour les jeunes dans la santé, l’éducation, les transports et l’énergie.
- et La rémunération des stages minimum au SMIC dès la première heure travaillée.
Et pour exiger tout ça, le rdv est fixé à partir de 12h30 devant le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche (au croisement de la rue clovis et de la rue descartes) avec un départ du cortège en direction de la place de l’Odéon pour participer à l’agora quotidienne !

Comme tous les jours, l’agora de l’odéon est prévue à partir de 14h
alors rdv à 14h au Théâtre de l’Odéon, Place de l’Odéon, Métro Odéon

à 13h30, à l’initiative du syndicat Sud CT St-Denis, les agents de la municipalité de Saint-Denis se mobilisent : animateurs et animatrices, vacataires et ponctuelles qui s’occupent des enfants dionysiens toute l’année et ne sont pas payé pendant les confinements, organisent un rassemblement devant la mairie de Saint-Denis
Pour les soutenir , rdv à13h30 sur le parvis de la mairie, métro Saint-Denis basilique

Pour 18h, Solidarité Migrants Wilson a besoin d’aide pour ses maraudes mobiles du jeudi
ils ont besoin en particulier d’une voiture, de 5 cyclistes et de 7 piétons dispos pour aller distribuer des repas et si vous pouvez les aider, il faut les contacter par mail à : wilsonsolidaire@gmail.com

À 18h, le Réseau Autogestion Alternatives Altermondialisme Écologie Féminisme et la coopérative Cerises proposent une visio conférence intitulée : Des mobilisations et des pratiques alternatives au projet de société
La discussion s’organisera autour de deux questions : Comment une convergence et un dénominateur commun, pourraient-ils se construire dans les luttes contre les oppressions imbriquées ? En quoi et comment les mobilisations et pratiques alternatives évoquées, germes d’une autre société, permettent elles la construction d’un projet politique alternatif ?
Et si vous voulez en discuter avec :
■ Richard Abauzit, Gilet Jaune de Montpellier
■ Hélène Derrien, militante pour la défense des hôpitaux et pour l’accès aux soins
■ Khaled Gaiji, président des Amis de la Terre France
■ Fanny Gallot, syndicaliste et militante féministe
■ Omar Slaouti, militant du Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires
■ Arya Meroni, militante féministe et anticapitaliste
■ Kevin Vacher, à propos des pratiques d’auto-organisation dans les quartiers populaires de Marseille et de leur rapport aux institutions
rdv à 18h sur :
https://us02web.zoom.us/j/84974961222?pwd=cTY3YWVuRlEyMFBSWmdvNTJUSTFIdz09 

après 3 jours de grève nationale, la Commission de Mobilisation du Travail Social Ile-de-France organise une AG virtuelle pour faire le point sur la mobilisation du secteur social et médico-social et décider des suites du mouvement
et si vous voulez y participer, rdv à 19h sura : https://discord.gg/4P7GvFc

à 19h, l’organisation écolo Alternatiba Paris propose une rencontre virtuelle avec ses militantes et militants pour présenter les activités et la stratégie de l’organisation
et si vous voulez discuter avec eux, rdv à 19h sur : https://us02web.zoom.us/j/87512700226...=AT1_SGyeny2TZY3Cit8Bh5-MTVzOfkfrkf3D6w41Z35DdXxlNVO1qejkMw7lcbrXysoJLmAgOpQZZHetOpWG_7ZeebZuPJfEF_4vqMmzz8AUlMeQh4nmx0CvsjzRXeWcoF-ELDRxZUMx493Xkz5qJrZi]

à 19h, l’association Bi’Causepropose un groupe de parole en ligne autour des thématiques Bi Pan, de ses questionnements, et de toute autre question LGBTQIAP+.
Et si vous voulez y participer, rdv à 19h sur : https://discord.gg/sr4jKmP7=AT0YqAUMhnOvkPYfiwV9hmyiYw74nSo0ZeF_mGrlb7UhnYWgJyhqWIb9Sa_dAr1LrBsZ3BWcN65PzJ3ijefuU5HVTWSl09oxi8xxH_lm4oszee7ZmuxUbqEWz4EQfUK3HIxvGgbAJfUXBqO-PmmvulKW]

à 19h30, l’organisation Survie propose un webinaire sur le Tchad, une farce électorale en Françafrique
Parmi les États sahéliens, le Tchad fait figure de pays stable, militairement et politiquement fort, sur lequel s’appuie la France. Pourtant, la situation intérieure du pays est tout autre. Début février, l’autoproclamé Maréchal Idriss Déby a été investi par son parti pour la prochaine élection présidentielle, prévue le 11 avril, alors que des manifestations étaient réprimées et des militant.es arrêté.es. Un nouveau seuil dans la répression et l’impunité a été franchi qui en dit long sur l’état actuel du pays.
Devenu un allié incontournable de la ’lutte contre le terrorisme’ au Sahel, le régime de Déby bénéficie d’une rente diplomatique et militaire, au nom de la ’stabilité’.
Et si vous voulez en discuter avec :
- Makaila Nguebla, journaliste tchadien et exilé
- Gassim Chérif, journaliste tchadien et exilé politique
rdv à 19h30 sur : https://www.facebook.com/surviefrance

à 20h30, le collectif Feminists in the City propose un webinaire sur le lesbianisme politique ?
Le lesbianisme politique peut être rapidement défini comme une forme de politisation du lesbianisme à partir d’une critique de l’hétérosexisme, entendu comme une dimension essentielle de l’oppression des femmes.
Ce courant d’idée émerge au sein du féminisme radical des années 1970 dans le monde anglo-saxon et prend une plus grande importance au début des années 1980 dans le monde francophone où il s’inscrit dans le sillage des théories féministes matérialistes concernant les rapports sociaux de sexe.
Dans ce webinaire, Diane Lamoureux analysera les origines du phénomène, ses articulations théoriques et les pratiques politiques qu’il a pu inspirer. Et si vous voulez en discuter avec l’auteure de plusieurs ouvrages et articles sur le féminisme québécois, l’antiféminisme et les théories féministes, rdv à 20h30 sur le site : https://www.feministsinthecity.com/=AT3iphaPFoTJIKyZxelWfcGjOBf0NEX6DdtaG81yBYQlLde20s6_Pauaenx2k9e23re78Cr0y0Y2OP6C77Rer4a9sSTNF0fJH-k8o1XkxBMDDsSRRVorAK-e4d2LKSeexJKhZ_xEMUnX20pgl53ADwGn]

à 21h, Eric Bezou (ancien cheminot, révoqué pour son militantisme syndical) propose une discussion en ligne pour rendre hommage à Edouard Postal, cheminot de la Gare Saint-Lazare qui s’est suicidé sur son lieu de travail le 10 mars 2017 après avoir subi la répression patronale.
Et si vous voulez discuter de la souffrance au travail dans le cadre de la destruction des services publics, des suppressions d’emploi et de la sécurité au travail au service du profit, autour de l’exemple de Total
Avec :
Françoise François, psychologue du travail experte de la souffrance au travail.
Vincent Fournier, postier, militant CGT, réprimé pour son engagement syndical.
Benjamin Tange, raffineur, militant CGT à la raffinerie de Flandres, qui a subi un plan social.
Adrien Cornet, raffineur, militant CGT à la raffinerie de Grandpuits, en lutte contre un plan social.
Elsa Marcel, élève-avocate, elle a travaillé sur différents dossiers tels que le PSE de Grandpuits ou la la grève de l’Infrapôle SNCF Paris Nord
rdv donc à 21h sur la page Facebook de Révolution permanente : https://www.facebook.com/RevolutionPermanente.fr

demain matin, à 9h30, un rassemblement de soutien aux Monop’en lutte est organisé
30 000 euros d’amendes requis par un géant de la grande distribution contre des salarié·es en 1ère ligne, payés au SMIC ? Ça pourrait être une blague, Monoprix en a fait une réalité.
C’est en effet la somme que demande le groupe aux caissi·eres et agents de rayon du Collectif CGT Monoprix IDF. Leur crime : avoir organisé des rassemblements devant leurs lieux de travail, notamment pour exiger le versement de la prime COVID19 promise par Monoprix, puis contre les réorganisations et les suppressions d’emplois en pleine période de crise sanitaire.
Pour briser leur mobilisation, on les accuse d’avoir bloqué des magasins et de nuire à l’image de l’entreprise....
Tout comme le groupe Monoprix, la justice de classe déteste les regroupements bruyants, un rassemblement de soutien est donc organisé demain à 9H30, devant la Cour d’Appel de Paris qui se trouve au 34, Quai des Orfèvres, Métro Cité.
Et d’ici là, si vous voulez soutenir le Collectif face aux coûts de la procédure judiciaire, une cagnotte est en ligne : https://www.leetchi.com/c/solidarite-pour-le-collectif-cgt-monoprix-idf

RDV Culturels

et cet appel lancé par le collectif Sauvons les jardins ouvriers d’Aubervilliers aux dessinatrices/dessinateurs, graphistes et infographistes, pour réaliser des affiches pour la manif du 17 avril prochain pour défendre les jardins Ouvriers des Vertus menacés de destruction par le projet de solarium et d’une giga piscine d’entrainement pour les JO
et si vous voulez leur envoyer vos productions, vous pouvez le faire par mail à :
jardinpasdengin@riseup.net

jusqu’au 18 avril, les Artistes de Ménilmontant proposent leur exposition en hommage à la Commune de Paris
et vous pouvez la découvrir de 10h à 17h au Ménil’8 qui se trouve 8 rue Boyer, métro ménilmontant

dans le secteur aussi, mon petit 20ème lance des balades sonores à travers le 20ème arrondissement :
le principe est simple : vous regardez le trajet proposé sur le site avant, et vous vous équipez d’un casque audio pour écouter les commentaires au fil de la balade
et pour retrouver le trajet et le commentaire, rdv sur : https://www.mylittleparis.com/insolite/balade-sonore-menilmontant?fbclid=IwAR049vrqjtsgo0aqzR6PhXPUvcZSit1Lnaf_iC6D9weQRTr9nLnBw6vE02E

à 18h30, l’Ecole Nationale Supérieure d’Audiovisuel et la Cinémathèque du documentaire proposent la Projection en ligne du film : Le Grand Ordinaire de Mathieu Kiefer suivie d’une Rencontre avec le réalisateur
1998. Un enfant donne de petits coups avec son bassin sur chaque angle de son bureau. À voix haute, il énumère des multiples de 5. C’est l’espace entre le bureau et le mur qui l’obsède. Il n’est pas comme il devrait être. Et laisser les choses en l’état, accepter un léger décalage, ce serait faire courir un grand risque à son monde. Au monde tout court en fait.
2019. Mathieu a 33 ans. Parfois encore, son bassin cherche l’angle du bureau. Mais il a appris à y accorder moins d’importance, à accepter le léger décalage, découvrant ainsi qu’entre le bureau et le mur, effectivement, il y avait bel et bien le monde.
Et si vous voulez découvrir ce film, rdv à 18h30 sur : http://www.languedoc-roussillon-cinema.fr/content/projection-en-ligne-le-grand-ordinaire-0 ?fbclid=IwAR1DbQwyfmOPEGuIvQlIF3XS16niDxlOWG0nFvFrYUqnwfvycgG92rm8Mfw

à 19h, les Éditions Syllepse proposent une rencontre virtuelle autour de Matthias Schindler et de son livre : ’Nicaragua (1979-2019) - Du triomphe sandiniste à l’insurrection démocratique’, paru aux éditions syllepse
Retour sur la révolution sandiniste du Nicaragua, qui en 1979, faisait rêver l’Amérique latine et la gauche internationale. Quarante ans plus tard, ce pays est devenu, sous la houlette d’un de ses anciens dirigeants, Daniel Ortega, une des pires dictatures d’Amérique latine. Le Nicaragua avait pourtant tenté une voie à part : respectueux des libertés politiques et religieuses, le Front sandiniste prônait la participation des organisations populaires aux institutions, tout en tolérant l’économie mixte et en lançant une réforme agraire. La contre-offensive impérialiste, qui mit le pays à genoux sous Reagan, n’est pourtant pas la seule explication de la déroute du FSLN en 1990 puis de sa dérive après son retour au pouvoir, après 2007. Un autoritarisme qui a attisé les flammes du soulèvement démocratique qui, en 2019, a fait vaciller le pouvoir du couple Ortega-Murillo.
Pour revenir sur cette histoire avec Matthias Schindler, auteur du livre, et le politologue Silvio Prado, un ancien militant du FSLN qui a connu et participé à cette révolution mais qui en dénonce aujourd’hui les dérives dictatoriales, rdv donc à 19h sur : https://us02web.zoom.us/j/86854539448...

à 19h, La Brèche et Les Éditions sociales organisent une discussion en ligne avec Stathis Kouvélakis sur la Commune de Paris
et si vous voulez en discuter avec Stathis Kouvélakis qui a publié récemment une anthologie de texte Sur La Commune de Paris aux éditions sociales qui rassemblent l’essentiel des textes de Marx et Engels sur la Commune ainsi que les textes officiels de la Commune (décrets, manifestes, etc.) ; rdv à 19h sur : La Brèche

à 20h, La Cinémathèque du documentaire à la Bpi proposent la projection en ligne de : Notes pour un film sur L’Inde et Repérages en Palestine, dans le cadre de son Cycle Pasolini
Dans Notes pour un film sur L’Inde, Pasolini souhaite adapter dans l’Inde moderne une légende hindoue, qui raconte comment un Maharadjah donne son corps aux tigres pour calmer leur faim. Plein d’impressions et de questions, le film nous fait accéder de façon privilégiée à sa méthode de travail, à son point de vue sur le monde.
Et dans Repérages en Palestine : il se rend en Terre sainte en vue du tournage de L’Évangile selon Saint-Matthieu. Il s’agit du récit d’une quête spirituelle et esthétique, largement déçue – Pasolini trouvera sa Jérusalem en Italie, à Matera dans la province méridionale du Basilicate.
Et si vous voulez voir ou revoir ces films, rdv à 20h sur la page Facebook de la BPI : (1) La Cinémathèque du documentaire à la Bpi

Agenda du 2021-04-08

Documents joints

18 Germinal An 79, d'après le cri du peuple