Agenda Fpp 23 mars

mardi 23 mars 2021
par  Julie agenda

Et aujourd’hui, j’ai le plaisir d’être en studio avec Samuel Churin et on aura aussi Karine de la CGT Spectacle, au téléphone, pour parler du mouvement d’occupation des théâtres lancé par l’occupation de l’odéon le 4 mars dernier
RDV de 14h à 15h pour l’agora quotidienne de l’Odéon, avec Fanfare et discussions autour des résistances locales et de l’écologie, Place de l’Odéon, Métro Odéon
RDV Vendredi à 13h pour une manifestation contre la réforme de l’assurance chômage, départ à 13h de Palais Royal en direction du ministère du Travail

Agenda du 2021-03-23

et on commence avec ce rappel historique : le 23 mars 1979, les sidérurgistes lorrains mettaient le feu aux beaux quartiers
Ce jour là : 80 000 personnes se réunissaient à l’appel entre autres de la CGT pour lutter contre le plan massif de licenciement de 20 000 sidérurgistes dans l’industrie lorraine.
Quand en décembre 78, le principal groupe sidérurgique français, Usinor, annonce ce plan de licenciements massif en Lorraine, c’est toute la région déjà fortement touchée par les fermetures successives des mines de charbon,qui est balayée d’effroi.
Face à ce chômage de masse annoncé : Ce vendredi de mars a constitué l’apogée d’un mouvement extrêmement dur contre la restructuration du capitalisme français.
Et si vous voulez en savoir plus sur cet épisode, rdv sur l’article publié sur Paris lutte Info : https://paris-luttes.info/23-mars-79-les-siderurgistes-11691

Depuis 9h ce matin, Le Barreau de Paris et le Réseau des Musiques Actuelles de Paris, organisent trois journées de conférences et d’ateliers en webinaire pour permettre à la filière culture, création et arts de la fête de mieux connaître ses droits en cette période de crise et de trouver des solutions juridiques pratiques aux difficultés auxquelles elle doit faire face.
Et si vous voulez suivre ces journées dédiées aux droits du travail dans le secteur culturel, rdv sur : https://www.facebook.com/Barreau2Paris

de 12h à 13h30, l’Atelier d’Économie Politique du Centre d’Économie de l’université Paris Nord se poursuit avec une séance virtuelle autour de Michel Husson qui reviendra sur Le capitalisme face au covid ’.
et si vous voulez suivre cette séance en ligne, rdv sur : https://zoom.us/j/95678505834?pwd=WmNiSzVDdWE0QXNvaHJQNEZHajVSUT09
ID de réunion : 956 7850 5834
Code secret : au3BRJ

le Procès des Gilets Jaunes dans l’affaire de l’Arc de Triomphe se poursuit aujourd’hui encore
Après deux ans d’instruction, 12 personnes sont renvoyées devant le Tribunal correctionnel de Paris pour avoir participé à l’Acte III des Gilets Jaunes dans et autour de l’Arc de Triomphe, le 1 décembre 2018. Le parquet leur reproche d’avoir, pour certain.es d’entre elleux, commis des « dégradations », du « vol », du « recel », d’avoir « participé à un groupement en vue de commettre des dégradations ou des violences », ou encore « de s’être introduit.e sans autorisation dans un lieu classé ou inscrit au patrimoine historique ».
et le procès qui se tiendra toute la semaine se poursuit donc aujourd’hui et pour soutenir les GJ qui comparaissent : La Legal team Paris-IDF appelle à un rassemblement de soutien aujourd’hui encore, à 13h30 au TGI de Paris,(Porte de Clichy)

à 13h30 aussi, au TGI de Paris, se tiendra le procès d’un manifestant interpellé lors du contre rassemblement de Génération identitaire le 20 février dernier
pour soutenir ce manifestant qui passe aujourd’hui en procès pour outrage et rébellion, refus de signalétique et refus de soumettre un code de chiffrement, rdv à 13h30 devant la 23e chambre 2 au TGI de Paris (Porte de Clichy).
Et la cagnotte en ligne pour l’aider à payer les frais d’avocat : https://www.papayoux-solidarite.com/fr/collecte/pour-des-frais-davocat-suite-a-la-manifestation-de-gi

à partir de 13h30 aussi, l’université libre de Bruxelles poursuit son colloque en ligne intitulé : « Entre déconfinement et vaccinations : L´Europe centrale et orientale face à la deuxième vague du Covid-19. »
avec au programme cet aprem des discussions autour du système de partis bulgare à l’aune du désastre sanitaire du Covid-19, des discussions sur La pandémie, raison ou alibi pour l’abstention électorale , à partir du cas des élections de 2020 en Roumanie, une discussion sur L’image de la pandémie dans la presse féminine en Pologne, une discussion sur La Pologne et les migrations internationales face à la crise du Covid-19 et une discussion sur La renaissance du nationalisme en temps de pandémie. À travers Les élections roumaines de 2020
et si vous voulez suivre ce colloque en ligne, il faut vous inscrire avant demain matin, en envoyant un mail : Jean-Michel.De.Waele@ulb.be

à partir de 14h, le centre universitaire de recherche sur l’action publique et le politique de l’université de Picardie poursuit son Colloque en ligne sur ’Le droit public à l’épreuve de la Covid-19’
et cet aprem, les discussions porteront sur : les libertés fondamentales en période de crise sanitaire, et sur le procès administratif à l’épreuve de la crise sanitaire
et si vous voulez suivre ce colloque en ligne il faut vous inscrire en envoyant un mail à : erwane.baziz@etud.u-picardie.f

à partir de 14h aussi, le groupe de travail MODCOV19 du CNRS organise un séminaire en ligne sur la Confiance dans l’État et l’adoption des gestes barrières
Et si vous voulez discuter avec eux de leurs résultats d’enquête sur la Confiance et les transgressions face aux autorités étatiques et scientifiques, et sur l’Expérience de la pandémie de COVID-19 chez les jeunes : perceptions, attitudes et confiance, rdv donc à 14h sur : [https://u-paris.zoom.us/j/84344264008?pwd=NGNtMEVKSSt4aEVIbGpOZUVtSnhwdz09]

À 17h, l’association Sexe et consentement organise un atelier sur le consentement pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles dans le milieu universitaire
et si vous voulez participer à cet atelier en ligne, il faut vous inscrire sur : https://evento.renater.fr/.../ateliers-consentement

à 17h aussi, l’organisation Darat al Funun organise une visioconférence en anglais et arabe autour de la géographe Muna Dajani qui reviendra sur l’écologie, le partage des ressources et l’héritage colonial dans le bassin du Jourdain
Dans cette visioconférence la géographe centrera le récit sur les communautés autochtones locales et leurs expériences vécues des transformations coloniales de leurs paysages et écosystèmes, en accordant une attention particulière aux petits actes banals et subtils de la vie quotidienne, et en prenant en compte les processus en cours de déplacement et de déracinement, intensifiés par la logique extractive capitaliste et les agendas néolibéraux des États-nations.
Et si vous voulez en discuter avec Muna Dajani, spécialiste de la cartographie des mémoires de la résistance dans les hauteurs du Golan syrien occupé, rdv donc à 17h sur : https://us02web.zoom.us/j/89226946647

à 18h, une réunion est organisée au Marbré pour préparer la contestation collective des amendes reçues le 27 février dernier lors de l’opération policière menée ce jour là sur le squat
Le Marbré c’est un squat d’habitation et d’organisation politique, ouvert depuis septembre 2020. Le 27 février dernier, y était organisée une cantine de soutien aux personnes incarcérées à Meaux suite à l’incendie du CRA du Mesnil Amelot en janvier, lorsque la police est intervenue sous le prétexte de « fête illégale » et « mise en danger de la vie d’autrui ».
La centaine de policiers avaient alors encerclé le lieu et avaient fini par rentrer en enfonçant la porte au bélier. La quarantaine de personnes à l’intérieur avaient été soumises à un contrôle d’identité et malgré une stratégie collective visant à refuser le contrôle ou à donner de faux noms, plusieurs personnes ont été fouillées et ont reçu des amendes. Ce contrôle a d’ailleurs été l’occasion de constater le pouvoir toujours plus grand des moyens technologiques à disposition de la police : alors que plusieurs personnes ont donné une identité « écorchée », les policiers ont pu retrouver leur vraie identité dans les fichiers TAJ etc ; et au moins une personne qui a refusé le contrôle, a été prise en photo et identifiée grâce à un logiciel de reconnaissance faciale sur les tablettes des flics.
Depuis, plusieurs personnes ont reçu des amendes pour « réunion interdite », alors pour contester collectivement ces amendes, une réunion est donc organisée ce soir à 18h et c’est au Marbré, 39 rue des deux communes, à Montreuil.

à 18h30, l’Observatoire international des prisons - section française propose une visioconférence à l’occasion de la sortie de l’ouvrage collectif intitulé : Pour que droits et dignité ne s’arrêtent pas au pied des murs, publié aux éditions du Seuil.
À l’initiative des éditions du Seuil, sept écrivains ont pris la plume pour venir en soutien à la section française de l’Observatoire international des prisons, confrontée depuis quelques années à une baisse inédite des subventions publiques. Mais au-delà de cette généreuse initiative, Ce livre reflète une ambition collective : celle de se réemparer d’un sujet, la prison, qui reste cruellement absent des débats publics, militants et intellectuels, alors même qu’il interroge profondément notre société.
Et si vous voulez discuter de cet ouvrage collectif avec quelques uns de ses auteurs et quelques unes de ses autrices, dont : Nancy Huston, Nathalie Quintane et Philippe Claudel,ainsi que : Serge Portelli, écrivain, membre du conseil d’administration de l’OIP ; Hugues Jallon, président des éditions du Seuil ; Cécile Marcel, directrice de l’OIP ;et le sociologue Arnaud Gaillard, il faut vous inscrire sur : https://www.helloasso.com/.../sortie-d-un-ouvrage

à 18h30 aussi, le Centre Arabe de Recherches et d’Études Politiques de Paris organise un webinaire sur La participation politique des femmes, une décennie après les révoltes arabes
Depuis quelques années, les quotas pour femmes ont fait leur apparition dans la vie politique de plusieurs pays arabes. Quel est l’impact de ces quotas sur les élections législatives dans le monde arabe ? Leur mise en place a-t-elle donné plus d’autonomie aux femmes arabes ? Dans cette présentation, Rola El-Husseini nous montrera que rien n’est moins sûr et que l’arrivée des quotas a plutôt conduit à une instrumentalisation des droits des femmes par la plupart des régimes en place. Dans quelle mesure les seules exceptions se trouvent-elles dans les pays à régime dit « confessionnel » comme le Liban et l’Irak ? C’est à ces questions que tentera de répondre : la politologue Rola El-Husseini, et si vous voulez en discuter avec elle, rdv donc à 18h30 sur : https://zoom.us/webinar/register/WN_c1jyXn4LSB2bwiri-hPE5A

demain matin, à partir de 11h, Le Poing Levé P1, Le Poing Levé Paris 8 et l’UNEF Paris 1 organisent une distribution solidaire pour lutter contre la précarité étudiante et l’isolement
et c’est à partir de 11h demain matin, sur la place de la Sorbonne, métro Cluny la Sorbonne ou St-Michel

demain matin à 11h aussi, le Droit au Logement organise une CONFÉRENCE de PRESSE en présentiel et en visio pour préparer la manifestation européenne pour le droit au logement prévue samedi prochain
et si vous voulez suivre cette conférence de presse avec des représentant-es des mouvements à l’initiative de la mobilisation en France, des témoignages de personnes mal logées, sans logis, menacées d’expulsion, et une intervention de Pierre Concialdi qui reviendra sur la hausse des profits locatifs et immobiliers et l’actu des nouvelles régressions et des luttes du logement...
vous pouvez soit y assister en présentiel, demain matin à 11h au 29 Av Ledru Rollin, dans le 12e - M° gare de Lyon / Quai de la Rapée, ou par visio en s’inscrivant sur : https://zoom.us/webinar/register/WN_WEyK-M86RBmzhzRgBWmGcg

enfin demain toute la journée, Le comité France de soutien à Maâti Monjib nous invite toutes et tous à mener une grève de la faim en solidarité avec l’historien et defenseur des droits humains au Maroc, qui a été condamné à un an de prison ferme pour « atteinte à la sécurité de l’Etat »
et si vous voulez vous porter gréviste de la faim, vous pouvez envoyer vos photos avec une pancarte mentionnant que vous le faites en solidarité avec Maati Monjib, et l’envoyer à : soutienmaatimonjib@gmail.com

RDV Culturels

à partir de 14h, le séminaire sur les cultures et les sociétés urbaines organisé par le Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris se poursuit avec une séance virtuelle autour de Kaoutar Harchi qui présentera son livre Je n’ai qu’une langue, ce n’est pas la mienne, publié chez Fayard
A tous ceux qui écrivent en français sans appartenir à la nation française, l’institution littéraire rappelle, de façon parfois violente, que la littérature est une expression nationale. Les écrivains algériens en ont fait et continuent d’en faire l’expérience jusqu’au paroxysme. Parce qu’à la différence de la Côte d’Ivoire, du Maroc, du Liban, mais aussi du Canada, de la Suisse, de la Belgique, l’Algérie fut française.
En retraçant les carrières de cinq écrivains algériens de langue française (Kateb Yacine, Assia Djebar, Rachid Boudjedra, Kamel Daoud et Boualem Sansal), Kaoutar Harchi révèle qu’en plus de ne s’obtenir qu’au prix d’authentiques épreuves, la reconnaissance littéraire accordée aux écrivains étrangers n’est que rarement pleine et entière. Car si la qualité du style importe, d’autres critères, d’ordre extra-littéraire, jouent un rôle important.Souvent pensée en termes de talent, de don, de génie, la littérature n’est-elle pas, aussi, une question politique ?
Et bien si vous voulez en discuter avec Kaoutar Harchi, il faut vous inscrire sur : https://zoom.us/meeting/register/tJIqd-GhrT4jGdXnlrMkYWgVU0pgOlG9jEN

de 14h à 15h, l’Institut de recherches et d’études sur les monde arabes et musulmans de l’université Aix-Marseille organise une rencontre en ligne autour de Françoise Lorcerie et de l’ouvrage : Éducation et diversité - Les fondamentaux de l’action (paru aux Presses Universitaires de Rennes, 2021).
La ’diversité’ questionne le principe universaliste égalitaire que l’École a pour mission de promouvoir et d’incarner. Cet enjeu gagnerait donc à s’inscrire dans la formation des personnels, initiale et continuée, mais aussi dans la régulation de l’institution scolaire. Ce livre offre une synthèse originale sur ces questions. Il a pour auteurs un collectif de chercheurs et formateurs spécialisés de quatre pays ou régions francophones : Belgique francophone, Suisse romande, Québec et France, associés dans un réseau dédié, le Réseau international Education et diversité, créé en 2013.
et si vos voulez en discuter avec l’une des autrice, Françoise Lorcerie, rdv donc à 14h sur : Lien Zoom

à partir de 14h aussi, le groupement d’intérêt scientifique sur le Moyen-orient et les mondes musulmans organise une journée d’étude en ligne intitulée Au-delà des frontières. La recherche française et les nouvelles circulations régionales des savoirs au Maghreb et au Moyen-Orient
avec au programme de cet aprem des discussions qui porteront sur La circulation des savoirs entre Europe et Maghreb, Moyen-Orient et Asie centrale à l’âge du numérique : traduction et édition, recherche et réseaux sociaux
et si vous voulez suivre cette table ronde virtuelle, il faut vous inscrire sur : https://framaforms.org/inscription-au-forum-2021-du-gis-moyen

À 16h, ‎l’organisation Palestine Land Society organise une visioconférence, en anglais, avec Salman Abu Sitta qui reviendra sur son ouvrage intitulé en français : cartographier mon retour, une mémoire palestinienne
Le géographe Salman Abu Sitta n’avait que dix ans lorsque la Nakba - l’expulsion massive des Palestiniens en 1948 - eut lieu, le forçant à quitter sa maison familiale près de Beer Sheva. Dans son livre, Abu Sitta évoque ce monde disparu en donnant un visage personnel et en livrant un témoignage intime sur ces événements dramatiques. Il raconte sa vie en exil, la fuite de sa famille à Gaza, son adolescence en tant qu’étudiant dans l’Égypte de Nasser, ses années de formation à Londres dans les années 1960, sa vie de père de famille et d’universitaire au Canada.
Et si vous voulez en discuter avec lui, en anglais, rdv à 16h, heure de paris, sur :
https://www.eventbrite.co.uk/e/mapping-palestine-a-conversation-with-salman-abu-sitta-tickets-141985896639?aff=ebdssbeac&fbclid=IwAR2g6_AL0zkMmhV5ig_IzcaEdot0YKxfOc1_hLSXyDIVotE-J1H-Yrm-

à 19h, l’ ACAF - Assemblée de Citoyens Argentins en France organise une rencontre numérique intitulée : lettres, mémoire et exil, en hommage aux 30000 disparus de la dictature (entre 1976-1983)
Histoires de témoignages, fiction littéraire, poèmes, peintures… constituent divers affluents qui contribuent au processus historique de reconstruction de la mémoire.
Des écrivains argentins résidant en France et en Suisse témoigneront de ce lien mémoriel entretenu par la correspondance épistolaire en exil ; et si vous voulez suivre cette rencontre numérique organisée par l’Assemblée des citoyens argentins en France, rdv à 19h sur :
https://www.facebook.com/ACAFasambl

de 19h à 21h, le PointCulture Bruxelles, et la Formation Léon Lesoil organisent une visio-conférence sur l’histoire de la Commune de Paris avec une visite virtuelle de l’exposition présentée au point culture de Bruxelles à l’occasion des 150 ans de la Commune de Paris
et si vous voulez suivre cette soirée spéciale Commune de Paris, rdv à partir de 19h sur : pointculture.be/Ajcc

et ce soir à 20h50, Arte diffuse les damnés de la Commune, un documentaire animé réalisé par Raphaël Meyssan qui a signé une BD du même titre chez Glénat et avec la voix de la Grande Yolande Moreau !

toute la journée encore, l’Institut Culturel Italien de Paris et l’Institut de Recherche et d’Études Méditerranée Moyen-Orient proposent une Projection virtuelle du film-documentaire ’The black sheep’ – réalisé en 2016, par Antonio Martino
Ausman, le ’black sheep’ auquel le titre fait référence, a grandi sous la dictature de Kadhafi, selon les préceptes du Livre Vert, le manifeste politique du colonel, et appartient par son origine à la minorité libyenne amazighe, aux Berbères ou aux hommes libres.
Il a été contraint de chercher sa liberté ailleurs, d’abord au Maroc, puis à New York, où il a été fasciné par la culture occidentale si éloignée de certains extrémismes qui dominent son pays. Lorsque la révolution éclate en Libye en 2011, à la suite des révoltes arabes de cette période, Ausman retourne dans son pays, espérant contribuer au changement. Cependant, malgré la chute du gouvernement de Kadhafi, les espoirs nés du printemps libyen se sont rapidement éteints au milieu de la violence des milices et de l’indifférence de l’Occident, laissant de plus en plus de place à des formes d’extrémisme religieux. Contraint de cacher son mode de vie moderne et occidental, alors que la guerre civile s’étend dans un pays de plus en plus en proie au chaos, Ausman est contraint de repartir à la recherche d’un avenir d’homme libre, avec l’espoir de vivre pleinement sa vie, en quittant une terre qui n’a désormais plus rien à lui offrir.
Et si vous voulez découvrir ou redécouvrir ce film-documentaire, il est dispo gratuitement pendant 1 mois, et pour obtenir le lien il faut s’inscrire via :http://bit.ly/BlackSheepIic

Agenda du 2021-03-23

Documents joints

Et aujourd'hui, j'ai le plaisir d'être en (...)