Agenda Fpp 16 mars

mardi 16 mars 2021
par  Julie agenda

Et aujourd’hui, on écoutera une intervention de Fatou Dieng enregistrée par le Collectif Cases Rebelles dans le cadre de la marche vérité et justice, prévue samedi prochain
et le Réseau d’Entraide Vérité et Justice donne rdv samedi à 13h12 sur la place Edmond Rostand, puis une convergence est prévue avec la marche des solidarités à 14h

Agenda du 2021-03-16

et on commence avec ce communiqué publié par L’Organisation Vraiment Hinfaillible, Un groupe malicieux qui revendique être à l’origine de l’incendie du centre d’OVH, un incendie qui s’est déclaré Le 10 mars dernier dans le site strasbourgeois du plus grand hébergeur français de sites internet.
OVH, c’est 400.000 serveurs, 32 data centers, 2.500 salariés, 600 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019. Pour combien de Kilowatts d’énergie consommée ? On ne le sait pas exactement. Mas ce que l’on sait c’est que le numérique consommait 10 % de l’électricité mondiale en 2015. Aujourd’hui ce doit être pire.
Dans ce communiqué, l’organisation dénonce les nuisances de l’industrie numérique, depuis les mines chinoises de métaux rares jusqu’aux décharges du Ghana et du Nigeria, en passant par la production d’électricité atomique, houillère, et renouvelable, partout sur la planète.
L’organisation s’oppose à ce mode de vie imposé par l’industrie numérique, qu’accélère l’épidémie de Covid, et dénonce la déshumanisation des rencontres et l’automatisation du travail. Elle refuse la 5G, la 4G, la fibre optique, et toutes ces technologies qui concourent au pilotage numérique de la planète et des comportements. Elle refuse la passivité imposée des écrans, l’enfermement sectaire et le genre de relations barbares engendrés par les bulles sociales que certains nomment encore « réseaux sociaux ». elle lutte contre notre obsolescence programmée.
Lle communiqué précise que La date de cette action n’a pas été choisie au hasard. L’incendie devait se déclarer le 11 mars, pour le dixième anniversaire de la catastrophe de Fukushima. Enfin, l’organisation précise son mode opératoire : Elle a remonté le flux numérique depuis un grille-pain connecté pour s’introduire jusqu’au data center d’OVH et déclencher un court-circuit.... et si vous voulez lire leur communiqué en intégralité, il a été publié sur reporterre : Reporterre, le quotidien de l’écologie=AZV06RmTBTC-12Y1yDij0U95-McVkeoVqPx0nrbta9eOhC-Idz0yPJZWPac_T3S9SoXvL1bD413QVZhboTlIFQ_GX-ZZZ39ML9pOvBCbdgabEtZ3pCO-NuTTuB4VSsf0dHIPFLslx_i7YVyFyKGA5Q-6&__tn__=kK-R]

depuis ce matin, l’Observatoire des Street-Médics lance un Recensement des victimes des violences policières
En prévision des nouvelles manifestations #StopSecuriteGlobale du 16 au 23 mars partout en France, l’Observatoire lance cette nouvelle campagne de recensement des victimes des violences policières auprès des street-médics et secouristes volontaires.
Et si vous voulez participer au recensement, vous pouvez passer par : obs-medics.org/formulaire-bilan=AT26kmcBnwdQtdXgWEpLST7R8iK98isOS8iTRoq2BbbhtRuzbS1k2UnvLnHdMEuxyiIoedtGrsutOlvPKGQe0zbbRVBDiK3c08SxZ1YGSYyxCs5Q9Bwwio9lXkJXnisQt-SqoXX7r1rvlRNDnA8uDvQO]

À 13h, Nanterre VNR en lutte, l’UNEF Tacle et FSE Nanterre organisent une AG avant un départ commun pour la manifestation étudiante contre la précarité
et le rdv est donné à 13h à la Fac de Nanterre, dont l’entrée se fait par le 200 avenue de la République, RER A Nanterre-Université

Bientôt un an après le début de la crise sanitaire, les jeunes et les étudiant·e·s sont parmi les plus impacté·e·s alors pour protester contre la précarité qui les touche, ils organisent une manif aujourd’hui encore
un pré-rdv est donné par solidaires à 13h30 au Square Samuel Rousseau
et le rdv pour la manif est donné à 14h pour une manifestation au départ du Ministère du travail en direction du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Cet aprem, à partir de 13h30, l’université de la Sorbonne Nouvelle et l’université paris 8 poursuivent leur journée d’étude en ligne intitulée : Être et naître victime(s) ? Constructions ultra-contemporaines de la figure de la victime de violences politiques
Avec au programme de cet aprem, des discussions autour de l’agentivité et de l’élaboration de soi, avec un focus sur « Lula en prison : un récit ultracontemporain de victime politique sous twitter », et un focus sur « Sabahattin Ali, Ahmet Altan : deux victimes de violences politiques en Turquie (1930-2020), puis des discussions autour de la figure de la victime Et des formes d’expression de l’agentivité, avec une discussions autour de Najah Albukai (Artiste syrien, réfugié politique), et d’Arthur Dénouveaux (Rescapé du Bataclan, Président de l’Association Life for Paris
et si vous voulez suivre cette journée d’étude en ligne, il faut vous inscrire avant demain en envoyant un mail à : je.figurevictime@gmail.com

À partir de 13h30 aussi, le Centre de recherche et de documentation sur les Amériques poursuit son colloque en ligne consacré à L’Amérique latine face aux crises passées, présentes et futures
Avec au programme, des discussions autour de L’environnement en crise(s) ? avec un focus sur Femmes autochtones face à la crise environnementale dans les Amériques, un focus sur l’ Action publique, changements climatiques et crise politique au Brésil ou encore sur les politiques environnementales dans le domaine de la pollution atmosphérique à Mexico et Téhéran. Une deuxième table-ronde sera consacrée aux dynamiques infra inter et transnationales avec des discussions autour de la crise de démocratie, comme constante dans le discours des promoteurs de la démocratie et une table-ronde autour de la violence et des crises, avec une discussion sur la reconfiguration sécuritaire des États en Amérique latine, une discussion autour de la notion de « crise » comme ressource mobilisable par les professionnels des centres de détention pour mineurs ou encore une discussion sur la situation des mineurs vénézuéliens migrants au Pérou ; et enfin une table-ronde autour des Culture(s) en crise, et culture(s) en temps de crise avec un focus sur Les chants kaapiwaya dans les mouvements messianiques contre l’exploitation coloniale du caoutchouc (Amazonie du Nord-Ouest, 1857-1883 », un focus sur Le néomuralisme argentin, et un focus sur les bibliothèques-coopératives dans un quartier populaire au Paraguay
Et si vous voulez suivre ce colloque en ligne, rdv cet aprem sur la Chaîne YouTubeIHEAL-CREDA

alors que l’occupation du théâtre de l’odéon tient toujours et que le mouvement d’occupation des théâtres s’est étendu dans toute la France, avec une quarantaine d’établissements occupés recensés, l’agora quotidienne de l’odéon est prévue de 14h à 15h
alors rdv à 14h au Théâtre de l’Odéon, Place de l’Odéon, Métro Odéon
et à 18h30, le collectif Occupation Odéon 2021 propose un Live Facebook pour expliquer leurs revendications
Et si vous voulez discuter avec le collectif qui occupe l’odéon, rdv donc à 18h30 sur la page Facebook de Occupation Odéon 2021 : https://www.facebook.com/OccupationOdeon2021

à 14h, L’Institut CGT d’histoire sociale propose un webinaire sur le Syndicalisme et le service public de la santé
Une détérioration des services publics s’observe depuis déjà plusieurs décennies. la crise sanitaire en cours a d’ailleurs particulièrement mis en lumière ce processus continu aux effets ravageurs. Dans ce contexte, l’IHS CGT propose une histoire croisée à la fois du syndicalisme et du service public de la santé.
Et si vous voulez suivre cette visioconférence avec l’historien Christian Chevandier, et le syndicaliste Daniel Prada, rdv à 14h sur la page Facebook de l’Institut CGT d’Histoire sociale : https://www.facebook.com/ihscgt

À 16h la Coord Stop Loi Sécurité Globale, Amnesty International France , la LDH, l’union syndicale solidaire, Paris d’Exil, la fédération nationale de la libre pensée, et la SNJ-CGT organise un rassemblement devant le Sénat alors que la loi dite ’Sécurité Globale’ sera soumise au vote du Sénat cet aprem
et le rdv est donné à 16h devant LE SENAT, au niveau du SQUARE FRANCIS POULENC, M Odéon – ou RER Luxembourg

Le collectif Solidarités migrants Wilson lance un appel à bénévoles pour ses maraudes mobiles d’aujourdhui
et si vous pouvez y participer, le rdv est donné à 18h15 au Théâtre de la Belle Étoile, 14 rue Saint-Just.
Par ailleurs, l’association relance son initiative de Coiffure solidaire : et pour cela elle lance un appel à dons de matériel (capes, tondeuse professionnelle, ciseaux, coupe-choux) et un appel à bénévoles ; et si vous voulez les aider, vous pouvez les contacter par mail à : wilsonsolidaire@gmail.com
Et vous pouvez tjr renflouer leur cagnotte en ligne : https://www.helloasso.com/.../soutien-a-wilson/formulaires/1

à 19h, le Collectif de soutien aux mouvements sociaux en Tunisie organise un Webinaire sur La situation sociale et économique à l’origine des mouvements de jeunes tunisiens
si vous voulez en discuter avec
• Mohamed KERROU : sociologue, qui proposera une perspective sociologique de la situation des jeunes dans les quartiers marginalisés.
• Najla ARFA : Coordonnatrice de l’observatoire social (FTDES) qui proposera un Panorama des mouvements de janvier dernier, leur ampleur et leurs causes...
• et Sami AOUADI : Économiste et Conseiller économique de l’UGTT qui reviendra sur La crise économique à l’origine des mouvements de jeunes dans les quartiers populaires et les régions marginalisées,
rdv donc à 19h sur : https://us02web.zoom.us/j/83633065800...
ID de réunion : 836 3306 5800
Code secret : 447255

à 19h aussi, Le Grand Continent propose une visioconférence intitulée : Comment raconter la Commune ?
Et si vous voulez discuter du rôle central de cet événement dans l’imaginaire politique européen et mondial, avec :
Ludivine Bantigny, historienne, et autrice de La Commune au présent, paru aux éditions la Découverte ;
Alice de Charentenay, co-éditrice de La Commune des écrivains, paru chez Gallimard ; et Raphaël Meyssan, auteur de la bande-dessinée historique Les Damnés de la Commune, rdv sur la page Facebook du Grand continent : https://www.facebook.com/leGrandContinent

à 19h30, La base, Greenlobby, Action Climat Paris et Alternatiba organisent un webinaire sur le Mouvement pour la justice sociale et climatique : on en est où ? On va où ?
Il y a deux ans jour pour jour, le 16 mars 2019, des milliers de personnes se sont réunies à travers la France pour dénoncer l’inaction climatique et sociale du gouvernement lors de la “Marche du Siècle’. Récemment, l’État a été condamné pour faute pour son manquement aux engagements pris lors des accords de Paris en 2015. La mobilisation paye Mais le chemin reste encore long. Alors pour faire le point avec :
- Hugo CARTALAS, co-fondateur de Greenlobby
- Théophile KEITA, membre de l’organisation Notre affaire à tous
- Meike FINK, responsable des Politiques Énergie - Climat pour Réseau Action Climat
- Théo ROUGIER, activiste chez Maintenant ou Jamais
- Gaspard, membre d’ANV COP21 ayant fait parti du mouvement des décrocheur de portraits
- Sandy OLIVAR-CALVO, militante et porte-parole d’Alternatiba
- et Léna LAZARE, coordinatrice nationale du mouvement Youth For Climate
rdv à 19h30 sur la page Facebook de la Base : https://www.facebook.com/labase.paris

à 19h30 aussi, la LDH Strasbourg et Attac Strasbourg organisent un Débat en ligne autour de la notion de sécurité globale alors que la proposition de loi revient au Sénat à partir d’aujourd’hui
Après que la proposition de loi « Sécurité globale » ait été adoptée le 24 novembre dernier par l’Assemblée nationale, le texte est arrivé en commission des lois au Sénat le 3 mars, où les débats en séance plénière se tiendront aujourd’hui, demain et jeudi.
Cette proposition de loi « Sécurité Globale », représente une atteinte gravissime à l’État de droit et aux libertés fondamentales. Aussi, la LDH et Attac Strasbourg proposent une soirée spéciale en ligne autour de cette proposition de loi, avec notamment une projection virtuelle du film « Sécurité globale – de quel droit », réalisé par Karine Parrot ; et si vous voulez suivre cette soirée spéciale, rdv sur la page Facebook de la LDH Strasbourg : https://www.facebook.com/ldh.strasbourg

à 20h, Gauche anticapitaliste, Formation Léon Lesoil, la revue Contretemps et le journal l’Anticapitaliste propose une soirée spéciale en ligne autour de La Commune de Paris et nous
Il y a 150 ans, les classes populaires de Paris se soulevaient contre l’oppression et l’exploitation. Dans un contexte social et politique très tendu, Paris bouillonne. L’Empire de Louis-Napoléon Bonaparte s’effondre en 1870 dans la défaite militaire face à la Prusse, et la Troisième République est sur le point de naître. Alors que la guerre se termine, après avoir transféré le siège de l’Assemblée nationale à Versailles, le 18 mars 1871, le gouvernement d’Adolphe Thiers tente de désarmer de force la Garde Nationale, composée en majeure partie des ouvriers et artisans de Paris. Ce jour-là, les soldats chargés de prendre les canons refusent de tirer sur le peuple de Paris et fraternisent avec la Garde Nationale. Dans tout Paris, des barricades se dressent et le pouvoir passe entre les mains du Comité Central de la Garde Nationale, composé d’officiers élus et révocables.
Ceux-ci décident d’organiser les élections le 26 mars, et, le 28 mars, la Commune de Paris est proclamée. La Commune interdit le cumul des mandats, pose les bases d’un enseignement gratuit, laïc et obligatoire, reporte l’échéance des loyers, crée des boucheries municipales subventionnées, supprime le travail de nuit des ouvriers boulangers, permet la réquisition des ateliers par la collectivité ouvrière, etc. Furieux, le gouvernement Versaillais revanchard va massacrer les Communards lors de la Semaine Sanglante du 21 au 28 mai 1871. Des communards s’exilent en Belgique où, suite à la célébration du quinzième anniversaire de la Commune à Liège, les grandes révoltes ouvrières de 1886 se déclenchent.
La Commune a aussi un impact important sur les débats de l’Association internationale des travailleurs et en particulier sur les écrits de Marx sur l’État et la démocratie. Plus largement, Les échos de cette révolution ouvrière ont résonné à travers l’histoire et inspiré tant la gauche que les mouvements sociaux aspirant à une démocratie radicale et populaire et à l’auto-organisation des travailleur.se.s.
150 ans après, Que reste-t-il de la Commune et que nous-dit elle sur le monde d’aujourd’hui ? C’est autour de ces questions que reviendront : l’historienne Ludivine Bantigny, la philosophe Isabelle Garo, et l’historien Julien Dohet, et si vous voulez en discuter avec eux, rdv à 20h sur la page Facebook de la Formation Léon Soil :https://www.facebook.com/LeonLesoilFormation

à 21h, heure de Paris, le Réseau québécois en études féministes poursuit son cycle ’ Penser les coalitions (éco)féministes’ avec une séance virtuelle consacrée aux luttes des femmes autochtones au Québec
Ce cycle de visioconférences propose de penser des points de rencontre, des solidarités présentes et potentielles et les possibles coalitions entre diverses perspectives féministes. Plus précisément, ce projet a pour objectif de rendre accessible un contenu présentant les approches et les militances écoféministes, décoloniales, antispécistes ainsi que les luttes des femmes autochtones à la fois dans le milieu académique ainsi qu’auprès du public et de cercles militants et communautaires.
Et, dans cette perspective, si vous voulez discuter des luttes des femmes autochtones au Québec avec : Viviane Michel, présidente Femmes autochtones du Québec qui reviendra sur les effets des changements climatiques sur les femmes autochtones et sur le dialogue entre écoféminisme et les luttes des femmes autochtones, rdv à 21h sur : https://uqam.zoom.us/.../tZIsd-ihrD8oHtcUoePYj-kXqV...

demain matin à partir de 9h, l’université de Lille organise un colloque en ligne sur “La juvénilisation des politiques publiques : Engagements, gouvernances et territoires. Interroger la catégorie “jeunesse” au prisme de la construction des politiques publiques ”.
Au programme demain matin, les discussions porteront sur les Politiques de la jeunesse et les représentations de la jeunesse avec une retour sur le RSA et la Garantie Jeunes et L’évolution de l’accès des jeunes Français au revenu minimum en perspective comparée, un focus sur les Politiques culturelles pour les jeunes et discours autour des conservatoires de musique et de danse en banlieue parisienne’ et une discussions autour de L’évolution de la prise en charge des mineurs confiés à l’Aide sociale à l’enfance.
Et si vous voulez suivre ce colloque en ligne, rdv donc à partir de 9h demain matin sur : https://univ-lille-fr.zoom.us/j/95784063292?pwd=V3pPS3hXelNMU3o3aVU4K3J6UCtpUT09

demain matin, de 10h à 12h, le Centre Alexandre-Koyré de l’EHESS poursuit ses débats en ligne, avec une séance virtuelle autour de Claude Rosental (du CNRS) et de son ouvrage La société de démonstration (paru aux Editions du Croquant, 2019).
Démos de Steve Jobs pour le lancement de produits Apple, démonstrations de force lors de grandes manifestations, ou encore preuves de l’existence d’armes de destruction massive en Irak à l’ONU : les démonstrations publiques sont omniprésentes dans la vie sociale et leurs enjeux tant politiques qu’économiques sont considérables.
et si vous voulez en discuter avec Claude Rosental, il faut vous inscrire avant demain matin, en envoyant un mail à : alice.jourdan@ehess.fr

enfin, demain à 12h, l’assc Ma zone contrôlée, et SUD Energie Samsic Cattenom organisent un rassemblement de soutien à Gilles REYNAUD, Président de l’Association Ma Zone Contrôlée qui suit les salarié.e.s exposé.e.s au risque nucléaire, et qui est sanctionné de 5 jours de mise à pied par la direction d’Orano ( ex-Areva), pour avoir témoigné sous serment devant la Commission d’Enquête Parlementaire pour l’amélioration du niveau de sécurité et de sûreté des installations nucléaires.
pour le soutenir rdv donc demain à 12h devant le TGI de nanterre, 6 rue Pablo Neruda, a nanterre ; et si vous voulez en savoir plus sur cette affaire : http://www.ma-zone-controlee.com/orano-v-s-mzc/

RDV Culturels
dans le cadre de la 21ème édition du Printemps des Poètes, sous le thème cette année, du désir, 2 évenements sont proposés aujourd’hui à Paris :
- à 13h30, le Réseau des médiathèques de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris propose une lecture publique de poèmes réunis sous le thème « Loin d’être sages ! » par les comédiennes Armelle Bossière et Carla Gondexon, et ça se passe à 13h30 donc à la Médiathèque des enfants et du personnel de l’hôpital Robert Debré, 48 boulevard Sérurier, Paris, dans le 19ème
- et à 15h30 le poète David Dumortier propose de faire une revue du désir en poésie ; et ça se passe à 15h30 donc à la Médiathèque des patients et du personnel de l’hôpital européen Georges Pompidou, 20-40 rue Leblanc, dans le 15ème
et pour retrouver toute la programmation de cette 21ème édition du printemps des Poètes, rdv sur le site dédié : https://www.printempsdespoetes.com/

enfin, à 18h30 le Cycle de conférences arts sonores et sound studies, reflexio organisé par l’université Paris 8, les Instants Chavirés et Synesthésie – MMaintenant en partenariat avec π-Node et La Générale se poursuit avec une séance virtuelle autour de Marc Baron, compositeur de musique pour haut-parleurs
Toute propagation du son s’accompagne d’une réflexion acoustique, dès lors que l’onde sonore rencontre une surface qui en partie l’absorbe et en partie la réfléchit. Dérivant de ce principe, ce cycle Reflexio propose une série de conférences où les paroles d’artistes, de musiciens et de chercheurs s’offrent à la réflexion partagée, dans des moments d’échange où les énoncés de chacun et chacune deviennent autant d’échos d’échos.
Et aujourd’hui ce sera donc Marc Baron qui interviendra pour présenter ses expérimentations des procédés de sur-magnétisation de bandes magnétiques à partir d’enregistrements variés (le plus souvent issus de son quotidien), des procédés simples qui entraînent effacement et chaos dans l’organisation du support. Et si vous voulez suivre cette visioconférence, rdv à 18h30 sur le site : [p-node.org]

Musique : Beside – Odéon

Agenda du 2021-03-16

Documents joints

Et aujourd'hui, on écoutera une intervention (...)