Agenda Fpp 8 mars

lundi 8 mars 2021
par  Julie agenda

et on commence avec l’appel unitaire lancé pour aujourd’hui par de nombreuses organisations féministes parmi lesquelles L’APEL-Egalité, Collectif féminicides, le Collectif féministe Les Rosies, Collectif McDroits, le collectif national pour les droits des femmes, La Brigade Antisexiste, Les effronté-es, la Ligue des Femmes Iraniennes pour la Démocratie, la Marche Mondiale des Femmes, Osez le Féminisme !, Le Planning Familial ou encore le Réseau féministe Ruptures, SOS homophobie et le mouvement de la femme kurde de France, et Les Rojas Paris féministes anticapitalistes
Le 8 mars, nous serons en grève avec les femmes du monde entier pour refuser tou.te.s ensemble de payer le prix de la crise pandémique avec notre travail, notre salaire, notre corps. En France, comme en Pologne, au Chili comme en Italie et en Espagne, en Argentine comme au Nigeria, nous serons toutes et tous dans la rue pour dénoncer et arrêter une société patriarcale et raciste qui nous exploite, nous soumet et nous tue.
Les confinements ont mis en lumière que les femmes sont indispensables au fonctionnement de la société et invisibilisées en permanence : les femmes, et toujours plus les femmes migrantes, sont majoritaires dans les emplois du soin, de la santé, de l’éducation, du nettoyage, du commerce, elles sont sous-payées, et peu ou pas reconnues…Ce sont Les femmes qui subissent particulièrement la précarité, les temps partiels, les petits boulots précaires, l’écart de rémunération persiste à 25 % entre les femmes et les hommes… C’est comme si chaque jour à partir de 15h40, les femmes travaillaient gratuitement.
Alors Nous serons dans la rue pour réclamer la revalorisation des métiers à prédominance féminine et de réelles hausses de salaires ! Nous serons dans la rue pour nous élever contre notre exploitation, pour l’égalité salariale femmes/hommes et pour revendiquer un réel partage des tâches domestiques ! Nous serons dans la rue pour réclamer des logements décents et accessibles à toutes et tous, et des services publics accessibles à toutes sur l’ensemble du territoire.
De par le monde, nous nous sommes affranchies du silence pesant sur les violences sexistes et sexuelles. Aujourd’hui, des milliers de femmes et d’hommes dénoncent les violences sexuelles incestueuses ! Parce que dans notre vie, nous sommes une sur trois à subir du harcèlement sexuel au travail, 100 % à subir du harcèlement de rue, des milliers à subir des viols ou des agressions sexuelles, ou à risquer la mort par violences conjugales.
Alors Nous serons dans la rue pour réclamer un milliard pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles, pour obtenir une ratification ambitieuse de la convention de l’Organisation Internationale du Travail contre les violences et le harcèlement dans le monde du travail.
Les inégalités sociales et les violences font partie d’un même système que nous dénonçons. Alors Nous serons dans la rue pour dénoncer les discriminations, de genre, de classe, de race, et lesbo,-bi- transphobes cumulées par certaines. Nous serons dans la rue pour lutter contre la violence sexuelle, raciste et institutionnelle faite aux femmes migrantes, contre leur exploitation, pour réclamer la liberté de mouvement à travers les frontières et un permis de séjour illimité et sans conditions ! Nous serons dans la rue pour que l’accès à l’avortement soit possible partout et même pendant le confinement, pour que le délai légal soit étendu au-delà de 12 semaines.
Bref, Nous serons en grève ce 8 mars, comme les femmes de par le monde, nous serons dans la rue à manifester et revendiquer, car sans les femmes, le monde s’arrête !
Et si vous voulez retrouver ce communiqué, rdv sur : Télécharger l’appel en PDF en cliquant ici

Agenda08032021

toute la journée, Les galères d’un Panda propose des événements en ligne Pour un 8 mars inclusif !
Avec au programme :
· 13h-14h : une prise de parole sur le validisme, LGBTIphobie et classisme
· 14h-14h15 : une lecture de texte d’Aimé·e sur la pédocriminalité et le féminisme
· 14h30-15h30 : une discussion autour de la problématique du sexisme envers les personnes autistes
· 15h30-17h30 : un Arpentage
· 17h30-18h30 : une discussion autour du métier de travailleuse du sexe et de la trans-identité
· 19h30-20h : et un concert Dark Riot Queer par Judith Judah !
Et si vous voulez suivre ce 8 mars inclusif en ligne, rdv toute la journée sur : https://www.facebook.com/groups/399959194495747

depuis 10h ce matin, le Collectif McDroits, et la CGT Chronodrive organise une mobilisation dans le cadre de la JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA LUTTE POUR LES DROITS DES FEMMES  
Il y a un an, le collectif McDroits était constitué par des salarié.es de McDonald’s pour protéger les victimes de harcèlement et de discriminations, et lutter contre les violences sexistes et sexuelles endémiques au sein de l’enseigne. Depuis, le collectif s’organise et prend action face à la direction de McDonald’s qui refuse de prendre en considération ses demandes et remet sans cesse en cause les plus de 140 témoignages de viols, d’agressions sexuelles, de harcèlement sexuel et moral, de racisme, de grossophobie, d’homophobie et de transphobie, recueillis par McDroits.
Face au manque de changement chez McDonald’s et face aux éléments de langages de la direction qui ne se concrétisent jamais en actes, le collectif a décidé de se mobiliser à l’occasion de la journée internationale de la lutte pour les droits des femmes et de faire entendre les voix des victimes devant le McDonald’s de Denfert-Rochereau à 10h.
Des membres du collectif McDroits viennent de toute la France pour cette journée d’action. Une cinquantaine de salarié.es, d’ancien.nes salarié.es, d’activistes, de représentant.es syndicaux et de victimes de pratiques discriminantes au sein d’autres enseignes se relayeront pour prendre la parole et faire état de leurs luttes. Pour le collectif McDroits, ce sera l’occasion de faire une annonce importante au sujet de ses futurs recours face au manque de considération McDonalds...
Le rassemblement rejoindra ensuite le cortège général au départ de Port-Royal, et procèdera à des actions de collages dans les abribus pour alerter l’opinion public des pratiques graves qui se déroulent chez McDonald’s.
Et si vous voulez les soutenir, iels sont en marche vers port-royal où une action de collage est prévue avec : Le collectif des féministes révolutionnaires ; Les travailleuses de TUI France, qui luttent contre un plan de licenciement de 600 personnes (dont 80% de femmes) ; Les travailleuses de l’hôtellerie, qui luttent pour de meilleures conditions de travail et un système de sous-traitance raciste et sexiste ; et les Les travailleuses de Monoprix, qui dénoncent la dégradation de leurs conditions de travail et exigent notamment 300€ d’augmentation de salaire !

en ce moment aussi, Amnesty International France organise une mobilisation de solidarité avec les militantes iraniennes !
Le 8 mars 2019, Yasaman Aryani, 24 ans, a distribué des fleurs aux femmes dans le métro, à visage découvert, pour militer contre la loi injuste qui impose aux femmes de porter le voile en Iran. Pour cela, elle a été condamnée à 16 ans de prison !
Grâce à la mobilisation internationale, sa peine a été réduite à 9 ans. C’est toujours trop. Pour la soutenir, Amnesty International France organise donc une mobilisation près de l’ambassade d’Iran avec des milliers de fleurs en origami pour rappeler son action pacifique !
Et si vous voulez les soutenir, c’est en ce moment à la sortie du métro Iéna, à l’angle de l’Avenue Iéna et Pierre 1er de Serbie.

En ce moment aussi, à Mantes-la-Jolie, Le Collectif des FFFRAC du Mantois (Fortes Fières Féministes Radicales et en Colère) proposent un rdv pour un départ commun pour rejoindre la manif parisienne
et le rdv est donné en ce moment à a gare de mantes-la-jolie

à 12h, la Commission de Mobilisation du Travail Social Ile-de-France propose un rdv pour le cortège du travail social
et le rdv est donné au niveau du 145 bld St Michel (Métro Port Royal)

à 12h aussi, Ehess en lutte propose un rdv pour un départ commun et la formation d’un cortège contre les violences sexistes et sexuelles dans l’enseignement supérieur
et le rdv est donné devant le site du 54 bvd raspail

le rdv pour la manifestation parisienne des première de corvée, est donné à 12h à Port royal
sur place : des prises de paroles des femmes sans papiers et des soignantes sont prévues, avant un départ à 13h pour la manifestation en direction de République et sur le trajet plusieurs prises de paroles seront proposées : au niveau du mc do de St-Michel : stop aux violences sexistes et sexuelles au travail, sur l’ile de la cité la peur doit changer de camps, a chatelet les intermittentes du spectacle et les précaires défenderont le droit au congé maternité pour toutes ; sur le bvd sebastopol des prises de parole de caissières sont prévues, et sur la place de la sorbonne des prises de parole autour de la précarité étudiante et des violences

à 12h30, l’Iremmo - Institut de Recherche et d’Études Méditerranée Moyen-Orient propose une visioconférence sur les Femmes et les révolutions, quelle place pour les luttes féministes dans les révoltes de 2011 et 2019 ?
et si vous voulez en discuter avec : la journaliste et sociologue spécialisée en études féministes, Nadia Leila Aïssaoui, qui a été pendant plusieurs années secrétaire générale du Fonds pour les femmes en Méditerranée et a publié en 2019 son premier livre Non c’est non ! : contre le harcèlement sexuel (Actes Sud Junior). Il faut vous inscrire sur : https://bit.ly/2N8JWhV

le Laboratoire écologique Ødéchet, lance une semaine pour les femmes, à partir de 15h aujourd’hui, avec au programme :des ateliers, des massages, des temps de paroles et des distrib de colis avec des produits de soin destinés aux femmes qui vivent dans la précarité
et ça se passe toute la semaine au labo zero déchet qui se trouve au 20 avenue Édouard vaillant à Pantin

à 18h, la Cgt Spectacle propose une discussion en ligne autour des « Femmes dans le Spectacle et l’Audiovisuel, c’est essentielle !
Ce webinaire animé par Claire Serre-Combe pour le collectif fédéral « Femmes-Mixité », propose de revenir sur le problème de l’intégration professionnelle et de la mixité ;L’égalité salariale ; Ou encore la lutte contre les violences sexistes et sexuelles avec le Collectif « Les Matermittentes », le soutien du groupe de protection sociale Audiens et, avec une représentante du CNC, qui viendra présenter le protocole en matière de lutte contre les violences sexistes et sexuelles du centre national du cinéma ; et si vous voulez suivre ce webinaire, il faut vous inscrire via : https://docs.google.com/.../1FAIpQLSf8S2.../viewform...

à 18h, le collectif Convergences révolutionnaires propose une Réunion-débat en ligne sur l’émancipation des femmes, un combat révolutionnaire  
Ces dernières années, les femmes se sont fait entendre : manifestations pour le droit à l’IVG en Argentine ou en Pologne, les marches féministes contre Trump aux États-Unis ou encore mise sur le devant de la scène des violences faites aux femmes. Sans parler de la participation active des femmes dans la vague de soulèvements à travers le monde : Algérie, Liban, Chili et bien d’autres encore !
La libération de la parole ouverte par le mouvement MeToo et l’affaire Weinstein aux États-Unis en 2017, a entrainé partout dans le monde des dénonciations publiques qui se sont déclinées de différentes manières : BalanceTonPorc, MetooGay, MeTooInceste…. La quantité de témoignages a démontré que l’oppression des femmes est bien structurelle dans notre société capitaliste et patriarcale.
Au travail, dans la rue, à la maison, dans la famille, aucun domaine n’est épargné par les logiques de sujétion et de domination de la société bourgeoise. Qu’il s’agisse de travail précaire, d’inégalités salariales, de harcèlement de rue ou de violences sexuelles, jusqu’au féminicide… C’est la violence d’un même système qui s’exprime.
Contre ça, l’action collective est notre meilleure arme. Les manifestations contre les violences faites aux femmes ou les images des Argentines qui arrachent le droit à l’IVG nous montrent la force du nombre et de la lutte. Les vagues de dénonciations des harceleurs, des violeurs, et autres dominants nous montrent que la peur peut changer de camp, et que l’impunité se combat.
Mais comment aller plus loin ? Comment mettre fin aux violences ? Comment acquérir définitivement des droits aussi élémentaires que celui à disposer de son corps ? Comment mettre en place une véritable égalité et en finir avec l’oppression des femmes ?
Pour revenir sur l’actualité du mouvement féministe dans le monde, la situation des femmes au travail mais aussi sur les origines du 08 mars et sur les liens entre le féminisme et le mouvement ouvrier avec le collectif Convergence révolutionnaire, il faut vous inscrire avant 18h via : https://framaforms.org/inscription-zoom-etincelle-1604492263

à 18h, l’Observatoire Étudiant des Violences Sexuelles & Sexistes propose une Table ronde virtuelle sur le plafond de verre à l’Université.
Et si vous la suivre, il faut vous inscrire avant 18h via : https://forms.gle/gUZVxUByrT5Vzft37

18h aussi la SOAS Palestine Society organise une discussion en ligne, en anglais, sur la résistance des femmes palestiniennes et sur les expériences des prisonnières politiques palestiniennes avec Nahla Abdo
Nahla Abdo est une féministe canadienne palestinienne, militante politique et professeure de sociologie à l’Université Carleton. Elle a publié de nombreuses publications sur le féminisme anticolonial et anti-impérialiste, le racisme, le nationalisme et l’État colonial. Dans son livre de 2014 intitulé « Révolution captive : la lutte anti-coloniale des femmes palestiniennes », elle rend visible les histoires des femmes palestiniennes détenues dans le système carcéral israélien et leur rôle politique dans la résistance contre l’occupation.
Et si vous voulez en discuter avec elle, rdv donc à 18h sur :https://www.eventbrite.co.uk/e/palestinian-womxn-political-prisoners-discussion-with-nahla-abdo-tickets-141299609937?fbclid=IwAR08PfTFngiUs-GrUezswGjC9IcAGpFvV_TDtohakmJKUDLljXdItN0P35w

à 18h30, la confédération paysanne, la Semaine de l’Agriculture Paysanne, Agroparistech et l’assoc Au Cœur des Paysans proposent une table-ronde virtuelle sur la place des femmes dans l’agriculture  
Quelle difficulté à l’installation et à la transmission ? Comment faire pour assurer la continuité du travail lors d’un congé maternité ? Quelle reconnaissance sociale pour les femmes agricultrices ?
C’est à ces questions que tenteront de répondre : Elisabeth Lechenet qui a participé à l’écriture d’un recueil de 21 témoignages d’agricultrices de Bourgogne intitulé ’Vingt et une nuances de féminité à la ferme’, et paru aux éditions Scripta ; et Hélène Vendel, qui a repris la direction du GAEC familial d’élevage bovin laitier bio en Côte d’O, et si vous voulez en discuter avec elles rdv à 18h30 sur : https://www.facebook.com/SemaineAgriculturePaysanne

à 19h, la mairie du 10è propose une visioconf sur le plaisir au féminin
avec au programme des discussions libres autour du Plaisir et consentement, Plaisir et maternité et de la Culture de l’orgasme
et si vous voulez participer à cette visioconférence sur le plaisir féminin, il faut vous inscrire au préalable à l’adresse mairie10@paris.fr

à 19h, SOS MEDITERRANEE propose une visioConférence sur les : Femmes en Méditerranée, visages et parcours de migration
Longtemps les femmes ont été absentes du grand récit des migrations, on les voyait telles des Pénélope, à attendre leurs époux, patientes et sédentaires, tel que l’écrit Camille Schmoll dans son livre « Les damnées de la mer ».
Alors pour cette Journée internationale des droits des Femmes, l’association SOS MEDITERRANEE, qui a porté secours à 32 595 personnes depuis 5 ans, veut rendre hommage aux 5 028 femmes accueillies à bord de l’Aquarius et de l’Ocean Viking, qui ont quitté leur foyer pour entreprendre un parcours migratoire marqué par des violences multiples. L’objectif de cette conférence est de leur donner une voix et un visage et de rendre ainsi visible leur force.
Et si vous voulez suivre cette visioconf avec :
- Nejma Brahim, journaliste à Mediapart, en reportage à bord de l’Ocean Viking en janvier et février 2021
- Camille Schmoll, géographe, directrice d’étude à l’EHESS, autrice du livre « Les damnées de la mer : femmes et frontières en Méditerranée »,
- et Un.e représentant.e du département des opérations de SOS MEDITERRANEE
rdv à 19h sur la page facebook de sos méditerranée : https://www.facebook.com/sosmedfrance

à 19h aussi, Le Carreau du Temple, La Poudre Podcast et Paris Interprétation poursuivent leur émission spéciale autour de Lauren bastide qui reçoit des chercheuses de toutes disciplines pour mieux comprendre les systèmes d’oppression et surtout à mieux les combattre.
Et pour cette émission spéciale 8 mars, Lauren Bastide propose de Relire Virginia Woolf avec une invitée surprise, et si vous voulez participer à l’émission, il faut vous inscrire avant 19h sur : Inscrivez-vous : cliquez ici !

À 19h30, La Carmagnole et le Collectif féministes inter-organisations de Montpellier proposent une visioconférence sur les Droits des femmes à disposer de leur corps en Argentine, Pologne, et France
L’année 2020 a vu la victoire de la longue lutte des femmes en Argentine, une mobilisation exceptionnelle des femmes en Pologne pour empêcher la disparition de cet acquis. En France, si le droit est favorable, ce sont les résistances médicales ou le manque de moyens qui rendent difficiles l’exercice de ce droit.
Et si vous voulez en discuter avec 
Natasza Quelvennec de l’Association pour la défense de la démocratie en Pologne, avec des camarades d’Argentine membres des Sudakas de Montpellier et avec le Planning Familial, rdv à 19h30 sur la chaîne youtube de la carmagnole : https://www.youtube.com/channel/UCpx23wstibQBMbIl3x2nDjg

rdv culturels

toute la journée, pour ce 8 mars, le Festival de la Méditerranée en images propose la projection virtuelle du film-documentaire FEDERICA MONTSENY, L’INDOMPTABLE, réalisé par Jean Michel Rodrigo
Dirigeante anarchiste, Federica Montseny est élue ministre de la Seconde République espagnole en 1936. Pendant son mandat, elle tente d’instaurer un système de santé pour tous, ose des projets de lois sur la contraception, le contrôle des naissances, les droits des mères célibataires, des prostituées… Et elle impose le droit à l’avortement quarante ans avant Simone Veil en France. Après la Guerre d’Espagne, elle prend le chemin de l’exil vers Toulouse où elle poursuivra sans relâche son combat en faveur des idées libertaires, des « mujeres libres » et de l’éducation ; et si vous voulez découvrir ou redécouvrir ce film qui lui est consacré, rdv toute la journée sur : https://primed.tv/?fbclid=IwAR1hVmUJaOZXo49JNKMissO_vNRXyWDfqEgKHB3Qrki4oeB29NaTfqKJwvk

à 18h30, Amnesty Grenoble propose une Projection/Débat autour du film : Female Pleasure de Barbara Miller
et pour découvrir ou redécouvrir ce film qui suit le parcours de cinq héroïnes, dans cinq pays qui se battent pour le même combat : s’affranchir des préjugés, combattre les violences faites aux femmes, conquérir le droit à disposer de son propre corps.
Et si vous voulez en débattre en suite avec :
- une représentante d’Osez le Féminisme
- et Tess Kinski (artiste Grenobloise du roman graphique féministe ’Super Cyprine’)
il faut vous inscrire :
https://www.helloasso.com/.../projection-debat-female...

à 19h, l’assoc BOZAR, Le Monde selon les femmes et Oxfam Belgique propose une table-ronde virtuelle autour d’artiste femmes sur le thème destroy the patriarchy, not the planet !
Le changement climatique aggrave les inégalités mondiales, ce qui affecte de manière disproportionnée les femmes et les filles. Mais les femmes ne sont pas que victimes : Des activistes amazoniennes ou bruxelloises aux artistes qui créent de nouvelles utopies ou exposent les conceptions patriarcales, les femmes sont aussi des actrices du changement dans la lutte pour la justice climatique. Pour se pencher sur la domination des structures patriarcales et leur impact sur le changement climatique, les femmes et l’art et discuter écoféminisme avec des militantes-artistes , rdv à 19h sur : https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_wpQcnV-JSv2GBYsqcTHsTg?fbclid=IwAR1Y_MQoGhSggLlfKnkzIW1dIZUmMyiOppHNqwf7wVRtLfYR2CSUo6NJZt4

à 19h, La radio Cave Poésie et le Ciné-Palestine Toulouse proposent une rencontre en ligne autour de femmes cinéastes qui filment des Palestiniennes
et si vous voulez suivre cette rencontre avec Norma Marcos, cinéaste palestinienne, réalisatrice du documentaire L’Espoir voilé (1994) et Mariette Auvray, réalisatrice de la web-série Palestiniennes (2020), vous pouvez suivre l’émission sur radio cave poésie, sur le site : cave-poesie.com=AT3FcHW6JUd9_xVh3O6G_w_U-bfprwcLv-v0ctW7rKHO-w3bRGhjuONxYl7IZewQcB5RIQWvvGCMeFPRqeBehYaS8fRkOZRiNh71jLh3_5axXCju7-zS4mbCNSUkzpccEzImNhZqaOuTEVRVcpd7G2mg]

à 19h aussi, l’Institut Culturel Italien de Paris et l’Institut de Recherche et d’Études Méditerranée Moyen-Orient propose la Projection en ligne de ’Climbing Iran’ de Francesca Borghetti
Nasim Eshqi a des mains puissantes et des ongles peints avec un vernis à ongles rose shocking. Elle est une pionnière de l’escalade en plein air en Iran, où les femmes sont censées s’entraîner uniquement sur des murs ’indoor’, à des heures fixes, et exclusivement entre elles. Après avoir été championne dans plusieurs sports, du karaté au kickboxing, Nasim a suivi l’appel de la nature et a construit son propre chemin dans les montagnes d’Iran. Le film dresse le portrait de cette femme déterminée à surmonter les obstacles qui se dressent sur le chemin de sa passion, qu’ils soient physiques, sociaux, géographiques ou idéologiques. Engagée à changer les choses petit à petit, elle vit maintenant à Téhéran et enseigne à un petit groupe de filles et de garçons à grimper en plein air. Une révolution silencieuse qui commence avec le sport.
Et si vous voulez découvrir ce film et en discuter avec la réalisatrice Francesca Borghetti et Azadeh Kian, sociologue franco-iranienne et directrice du Centre d’enseignement, de documentation et de recherches pour les études féministes de l’Université de Paris, rdv à19h sur la chaîne Vimeo de l’Institut culturel italien : https://www.facebook.com/iicparigi

à 19h30, [La Vingt-Cinquième Heure propose une projection-débat virtuelle autour du film ANTIGONE de Sophie Deraspe
Antigone est une adolescente brillante au parcours sans accroc. En aidant son frère à s’évader de prison, elle agit au nom de sa propre justice, celle de l’amour et la solidarité. Désormais en marge de la loi des hommes, Antigone devient l’héroïne de toute une génération et pour les autorités, le symbole d’une rébellion à canaliser...Et si vous voulez voir ce film qui reprend la figure d’Antigone et son refus moral de l’autorité, rdv à 19h30 sur : https://sallevirtuelle.25eheure.com/seance/6848=AT3xobCNiOMbx-3JAKfrfy56PoPFQCRi0sh3DPpOobDQLb0IZYNZgTSzM7TjehRxZL8GWDmRDca6tsY0sOX23AFOSlsZw8i0pEnJPVvckUoL9-dOKDhadZRaynqqTdBX4BgXvf9f_FgNb9YwKR8wTQg6]

à 20h, la 25ème heure et le cinéma d’Argenteuil Le Figuier blanc proposent un Ciné-débat autour du film Adolescentes de Sébastien Lifshitz
Emma et Anaïs sont inséparables et pourtant, tout les oppose. Adolescentes suit leur parcours depuis leur 13 ans jusqu’à leur majorité, cinq ans de vie où se bousculent les transformations et les premières fois. A leur 18 ans, on se demande alors quelles femmes sont-elles devenues et où en est leur amitié. A travers cette chronique de la jeunesse, le film dresse aussi le portrait de la France de ces cinq dernières années.
Et si vous voulez le voir ou le revoir rdv à 20h sur : https://sallevirtuelle.25eheure.com/

enfin, à 20h aussi la 25ème heure et le Planning Familial du 77 libre et indépendant ! Proposent la Projection en ligne du film ’Mon nom est clitoris’ de Lisa Billuart-Monet
et si vous voulez voir ou revoir ce film qui fait dialoguer des jeunes femmes autour du thème de la sexualité féminine, et en discuter avec sa réalisatrice, rdv à 20h sur : https://www.helloasso.com/.../projection-en-ligne-du-film...=AT19tYMOiZjAtHMGUmedCrvAkab78BePm5eT4YFbZBT9zs0vQaWlnH2PI2UijVk0PWFiKGH—hMf0ptRkxfn5B1eWFZUKUknm34KEOERawDkDwp0DoaoH-0TFBhRs4SSg1eCht_lYIa7eYxRNs2XVEUW]

Musique :
Malika - le poids des traditions (poème)
Beyoncé - Who run the World (Girls !)

Agenda08032021

Documents joints

Et aujourd'hui, pas d'invité parce que (...)