Agenda Fpp 3 mars

mercredi 3 mars 2021
par  Julie agenda

Aujourd’hui, on sera au téléphone avec Lila de PhilosophEs au féminin pour parler du colloque que le collectif organise demain
demain matin, à partir de 9h, et vendredi à partir de 10h : PhilosophEs au Féminin organise un colloque en ligne, avec au programme des discussions pour une phénoménologie féminine et féministe, une discussion sur les théoriciennes de la justice, sur le corps féminin, sur l’injustice et la domination épistémique, ou encore sur l’histoire féministe de la philosophie et sur l’éco-féminisme
et si vous voulez suivre ce colloque, rdv sur : https://www.facebook.com/PhilosophesAuxFeminins

AGENDA DU 2021-03-03

et on commence avec ce communiqué publié par le Collectif Abya yala, le Collectif Ivryen contre la loi « séparatisme », le Collectif Romain Rolland, et Convergence Citoyenne Ivryenne qui annoncent la Création d’un collectif antiraciste et décolonial à Ivry et l’organisation d’une semaine « Pour un monde décolonisé » consacrée à la mémoire et aux luttes d’aujourd’hui
En France, de trop nombreuses rues continuent de porter le nom de figures symboles du système colonial dont la pensée et les effets dévastateurs perdurent, et ont un impact sur nos vies dans nos sociétés contemporaines.
Une partie de l’histoire continue à être mise sous le tapis, le racisme issu de cette histoire est nié, les récits et la dignité de ses héritiers sont bafoués.
Refuser cette histoire, c’est refuser de voir la France telle qu’elle est, d’accepter l’ensemble de la société, de prendre en compte l’ensemble des mémoires pour construire une mémoire collective partagée.
Pour porter cette question sur la scène publique, plusieurs collectifs ont organisé une balade décoloniale à Ivry le 23 janvier dernier. Ils ont ainsi proposé de modifier symboliquement des noms honorant des figures du colonialisme et du néo-colonialisme, pour les remplacer par des noms de femmes et d’hommes ayant résisté à la colonisation.
Cette balade fut un franc succès, 90 personnes ont suivi le parcours dans Ivry, sans compter tous les soutiens qui se sont manifestés depuis. Cette balade a aussi provoqué des réactions d’incompréhension, d’agressivité, ou carrément d’hostilité.
Quelles que soient les positions exprimées, le bilan largement positif démontre la nécessité d’élargir le débat sur la place de la colonisation, de l’esclavage et de l’immigration dans notre mémoire collective, et de poursuivre cette action.
Au-delà de la question de la décolonisation de l’espace public, c’est un travail plus global de décolonisation des esprits et des systèmes de pouvoir qu’il faut mener pour construire un avenir plus serein, plus égalitaire et plus juste.
C’est pourquoi, les collectifs ivryens organisateurs ont décidé de créer un inter-collectif composé du collectif Abya yala, collectif Ivryens contre la loi « séparatisme », collectif Romain Rolland, Convergence Citoyenne Ivryenne (CCI).
Cet inter-collectifs continuera de proposer : balades décoloniales, rencontres-débats, ateliers d’éducation populaire, et tout outil éducatif, sportif, artistique, culturel, permettant de contribuer à ce travail.
Mais aussi, il travaillera ces prochains mois à la constitution d’une liste de noms symboles des luttes anticolonialistes, anti-esclavagistes, antiracistes et féministes. Destiné à la mairie d’Ivry, ce répertoire s’inscrira dans les travaux visant à diversifier et féminiser les prochains noms de rues, d’équipements et d’espaces publics.
Enfin, l’inter-collectif prévoit d’organiser une semaine « Pour un monde décolonisé » chaque année à Ivry dans laquelle pourront être abordés : Les questions liées à l’histoire et à la mémoire de l’esclavage, de la colonisation, de l’immigration ; ou encore L’actualité des luttes antiracistes et anticoloniales en France et dans le monde.
Et on suivra ça de près, en attendant si vous voulez vous joindre à l’inter-collectif vous pouvez leur écrire par mail à : ivrydecolonial@gmail.com

à 12h, la Cgt Spectacle et le SFA Île-de-France organisent une AG PARIS IDF
si vous voulez y participer, c’est en ce moment à la BDT de Paris, dans la grande salle Croizat, 3 rue du château d’eau, métro République

à 12h aussi, EHESS En LUTTE, Solidaires Étudiant-es EHESS et La Brêche EHESS organisent une CANTINE-RASSEMBLEMENT-AG pour lutter contre la précarité étudiante
et ça se passe en ce moment sur le site du 54 Boulevard Raspail, métro sevres bab

de 12:00 à 14:00 La Cantine des Gilets Jaunes de Montreuil sera ouverte
et pour rappel : Les GJ de Montreuil mettent à la vente à prix libre des exemplaires d’un ouvrage photographique intitulé : Gilets jaunes, une année d’insurrection et de révolte dans Paris, publié aux édition Yellowsphere, 2020
Les sommes récoltées participeront aux frais constitués par l’organisation de l’accueil montreuillois de la délégation féministe zapatiste à l’été 2021 (transports, nourriture, matériel d’hébergement...).
Et Si vous voulez en choper un, rdv directement sur place à la cantine des GJ de Montreuil et c’est dans les locaux de l’AERI, au 57 rue Etienne Marcel à Montreuil

à 12h30, l’UNEF - TACLE : Tendance Action Collective et Luttes Etudiantes organise un rassemblement de soutien à Balla menacé d’expulsion
Balla Bagayoko, étudiant à l’Université de Nanterre en Licence 1 Information-Communication grâce à la dernière mobilisation des sans-facs et membre de l’UNEF, est convoqué devant le Tribunal administratif. Étudiant malien, il vient de recevoir une Obligation de quitter le territoire français !
Demandeur d’asile, il a dû fuir le Mali après avoir subi des menaces de mort suite à son engagement politique en tant que secrétaire général de la section locale d’un parti dont les militant-e-s sont entré-e-s dans l’opposition après le coup d’Etat de 2012.
Alors que son intégrité est menacée au Mali, le préfet de l’Essonne demande aujourd’hui son expulsion !
Loin d’être isolé, le cas de Balla s’inscrit dans une offensive grandissante du gouvernement (procédure Dublin, loi Asile et immigration) visant à restreindre à chaque fois un peu plus la liberté d’installation et de circulation des migrant-e-s, au nom d’une prétendue ’’pression migratoire’’, notamment en restreignant toujours plus le droit d’asile et l’accueil des réfugié-e-s. Dans un contexte où le gouvernement cherche à diviser, en ciblant récemment les musulman-e-s avec sa loi contre le séparatisme ou par les procès en islamo-gauchisme, ce recours massif aux OQTF n’est qu’un des aspects du racisme d’État.
La nationalité ne doit pas remettre en cause le droit à des conditions de vie dignes et sûres et le droit à l’éducation ne peut pas être entravé par des lois xénophobes. Une carte d’étudiant-e doit pouvoir donner le droit à un titre de séjour, automatiquement !
Balla vit en France, il doit pouvoir continuer à y étudier !
Alors pour exiger l’annulation de son OQTF et le soutenir au moment de son audience, l’UNEF organise ce rassemblement à 12h30 devant le Tribunal administratif de Versailles

à 13h, les organisations syndicales étudiantes : Le Poing Levé Paris 8, Comité de Défense de la Fac de Paris 8 et Solidaires étudiant.e.s Saint-Denis organisent une ASSEMBLÉE GÉRÉRALE DE l’université PARIS 8 
Alors que les étudiant•e•s subissent de plein fouet la crise sanitaire et économique, que la misère se généralise et que l’isolement plonge une grande partie d’entre elles et eux dans la détresse psychologique, non seulement le gouvernement ne prend aucune mesure sérieuse mais il a en plus décidé de s’en prendre une nouvelle fois aux Universités. Frédérique Vidal a demandé une enquête sur les enseignements critiques, taxés d’ « islamo-gauchistes » par la ministre, qui recycle cette expression d’extrême droite pour faire la chasse aux études anti-racistes, de genre, post-coloniales, etc.
À Paris 8 comme partout, il faut s’organiser, développer des initiatives de solidarité et se mobiliser pour des moyens dans les universités et pour les étudiant•e•s afin de mettre fin à cette situation insoutenable.
Pour en discuter, les organisations syndicales étudiantes de l’Université paris 8 organise donc cette AG et ça se passe à 13h, dans l’amphithéâtre B2 de l’Université et vous pouvez y participer en distanciel via la page Facebook du Poing levé paris 8 : https://www.facebook.com/lepoingleveparis8

à 13h30, un rassemblement de soutien à E. qui a été interpellé lors du rassemblement contre GI le samedi 20 février dernier est organisé alors qu’il passe en audience au TGI de Paris
E. s’est fait arrêter lors d’un contrôle préventif à l’occasion de la contre-manif contre Génération Identitaire. Son refus de donner ses empreintes a servi de motif pour l’incarcérer en préventive dans l’attente de son jugement qui aura lieu le 29 mars.
La première audience de demande de mise en liberté est fixée à 13h3O aujourd’hui au TGI de Paris alors pour le soutenir un rassemblement est organisé devant le TGI à la porte de Clichy

à 13h30, le CNCD 11.11.11 Namur, et OxfamSolidarité proposent une Formation en ligne à la mallette pédagogique sur les (In)égalités mondiales
Complémentairement aux formations digitales, ces formations permettent aux professionnels de l’enseignement et de l’animation de découvrir et se former à des outils dédiés aux 15 ans et plus.
Produit d’un long travail avec un collectif d’associations coordonné par le CNCD-11.11.11, la mallette pédagogique [In]égalités mondiales rassemble une diversité d’outils (films, photo-langages, débat mouvant) destinés à comprendre les mécanismes à la source de ces inégalités, en réaliser les effets et identifier des leviers de changement. Les outils qui constituent cette mallette sont destinés à l’enseignement secondaire supérieur ou pour tout groupe constitué d’un public à partir de 15 ans.
Elle est destinée aux professionnel·le·s des secteurs de l’intégration, de la jeunesse, de la citoyenneté, et pour la formation d’aujourd’hui : il s’agira de faire un focus sur le jeu de la Bobine et sur les outils « A égalité » et « Silence, on braque un hôpital » d’Oxfam-Solidarité.
Et si vous voulez suivre la formation en ligne, il faut vous inscrire sur : https://www.cncd.be/Formation-a-la-mallette-2126

DE 14h à 18H , les brigades de solidarité populaire de ménilmontant ouvrent leur point de collecte et distribution
et c’est au 24 Rue Moret – métro Ménilmontant

à 15h, Paris sans voiture, Alternatiba Paris et La Voie est Libre organisent une visioconférence sur les Mégapoles sans voitures : comment réinventer Paris, Londres et New York
Aires piétonnes, pistes cyclables et clubs automobiles : comment les communautés peuvent-elles repenser et transformer leur ville ?
Changement de vitesse pour les habitants de Paris, Londres et New York ?Les voitures deviendront-elles la cinquième roue du carrosse des mégapoles mondiales ?
C’est autour de ces questions que les organisations écologistes proposent de réfléchir collectivement dans cette visioconférence, et si vous voulez y participer, rdv à 15h sur : https://action.wearepossible.org/page/76377/subscribe/1?fbclid=IwAR2KfossE8JhPYVAIas1FTiED8lfC0dbpIcW_LioM-hp3ySaYhKB31XgixI

à 15h, le CCFD-Terre Solidaire organise une visioconférence sur la solidarité internationale en Haïti
Depuis le 7 février 2021, Haïti est entré dans une période tourmentée, source de grandes inquiétudes.
Le refus de Jovenel Moïse de quitter le pouvoir, et sa volonté d’organiser un referendum constitutionnel – interdit par la Constitution –, le 25 avril 2021, et des élections, le 19 septembre et le 21 novembre 2021, constituent un défi considérable pour les organisations haïtiennes et les acteurs internationaux de la solidarité avec Haïti. D’autant plus que Jovenel Moïse continue de bénéficier du soutien international. Comment les organisations haïtiennes comptent-elles affronter ces prochaines échéances ? Quelles sont leurs stratégies à court terme (pour 2021) ? Et qu’attendent-elles des acteurs de la solidarité internationale ; comment pouvons-nous (mieux) les appuyer, relayer leur parole et leurs revendications ?
c’est à ces questions que tenteront de répondre : 
▪ Rosy Auguste, Responsable de Programmes du RNDDH (Réseau National de Défense des Droits Humains)
▪ Sabine Lamour, Coordonnatrice de SOFA (Solidarite Fanm Ayisyen)
▪ Colette Lespinasse, Représentante Co-EH (Coordination Europe-Haïti) en Haïti
▪ Jacques Letang, Président de la Fédération des Barreaux d’Haïti (FBH)
▪ Pascale Solages, Membre de Nèges Mawon et de Nou pap dòm
et si vous voulez en discuter avec eux, rdv à 15h sur : https://misereor.zoom.us/j/89928830358?pwd=Yjc3ZmFHVTBkM0NwWFBWeWE2Y25IZz09&fbclid=IwAR164MeR2cwCZjr0uXXxA02oVdzoViql9Snz9mlRv-91b1H4KUHCrgySiH8#success 

de 17h à 19h, le Séminaire sur les Approches Postcoloniales organisé par le CERI (Sciences Po) se poursuit avec une séance virtuelle autour de Matthieu Renault (Maître de conférences en philosophie à l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis) qui interrogera la possibilité d’une philosophie décoloniale de l’histoire ?
Et si vous voulez suivre cette séance en ligne, il faut vous inscrire sur : Lien d’inscription

de 17h à 19h aussi, le séminaire ’Du Socialisme en Amérique’, se poursuit avec une séance virtuelle autour de Grégory Bekhtari, qui reviendra sur la généalogie intellectuelle et politique du Black Feminism, avec un focus sur Shirley Graham-Dubois et sa quête d’un socialisme afrodiasporique
et si vous voulez suivre cette séance en ligne, il faut vous inscrire en envoyant un mail à : alice.beja@sciencespo-lille.eu

à 18h30, le Conseil national de la nouvelle résistance organise une réunion en ligne pour discuter collectivement des moyens de lutter contre la politique liberticide du gouvernement
Depuis des mois, une campagne de terreur se mène pour appeler à l’union sacrée derrière le gouvernement, au prétexte de la crise sanitaire.
Confinement, couvre feu, décret sur le fichage d’opinion, interdiction de filmer les violences policières... La spirale vers le régime autoritaire s’accentue alors que la politique du gouvernement est rejetée partout.
Aussi pour discuter des moyens collectifs à mettre en œuvre pour luter contre cette politique liberticide, le CNNR organise cette réunion publique en ligne et si vous voulez y participer, rdv à 18h30 sur : https://meet.jit.si/CNRR80

À 19h, la Maison Heinrich Heine organise une table-ronde virtuelle autour du thème de la haine
Quel est le véritable objet de la haine ? Dans le discours politique comme dans le débat public, la frontière du dicible s’est déplacée et le ton s’est durci ces dernières années. La haine y est bien présente, sous des formes directes ou plus diffuses. Que satisfait la haine chez celui qui l’éprouve et l‘entretient ? Quel effet a-t-elle sur celui qu’elle vise ? C’est autour de ces questions que les intervenantes et intervenants proposeront une perspective transdisciplinaire qui permet d’aborder en profondeur ce sujet à la fois intime et politique, et qui représente un véritable enjeu car les discours de haine pourraient balayer notre démocratie.
si vous voulez en discuter avec :
_ Anaëlle Lebovits-Quenehen est psychanalyste, membre de l’Ecole de la Cause freudienne et de l’Association mondiale de psychanalyse.
Caterina Froio est professeure Assistant Professor en science politique à Sciences Po et rattachée au Centre d’études européennes et de politique comparée.
Martial Foucault est professeur des universités en science politique à Sciences Po Paris, directeur du CEVIPOF et chercheur associé au Laboratoire Interdisciplinaire d’Evaluation des Politiques Publiques
Nelson Hellmanzik est doctorant en philosophie et résident de la Maison Heinrich Heine.
Nadia Pantel est correspondante de la Süddeutsche Zeitung à Paris (modératrice).
Il faut vous inscrire via le formulaire : : https://bit.ly/3u2Nu6e
à suivre sur : https://www.facebook.com/MaisonHeinrichHeine

à 20h, la coordination loi sécurité globale , Toulouse en Luttes, et le FSU31 proposent un débat en ligne intitulé : Une République… sans Libertés ?
Depuis Novembre 2020 la succession des textes législatifs et décrets liberticides sur fond d’état d’urgence sanitaire dont on ne voit jamais la fin est grave.
Convaincue qu’il est plus que temps de proposer une réflexion de fond sur les dangers qui pèsent sur des pans entiers de notre démocratie, La Coordination Régionale Toulousaine Stop Loi Sécurité Globale pose ouvertement la question des fondements de notre République alors que nos Libertés sont sans équivoque menacées.
Pour cela, elle invite :
- Arié ALIMI Avocat pénaliste, Membre du Bureau et du Comité Central de la Ligue des Droits de l’Homme. Il est l’auteur de l’ouvrage « Le Coup d’Etat d’Urgence- Surveillance, Répression et Libertés » publié aux Editions du Seuil en Janvier 2021.
- Christian EYSCHEN, Secrétaire Général de la Fédération Nationale de la Libre Pensée.
- Dominique PRADALIE, Secrétaire Générale du Syndicat National des Journalistes et Membre du Comité Exécutif de la Fédération Internationale des Journalistes.
Et si vous voulez en débattre avec eux, rdv à 20h sur : https://us02web.zoom.us/j/9282007931

à 21h, Révolution Permanente et Le Poing Levé Paris 8 proposent un débat en ligne avec Mathieu Rigouste et Omar Slouti qui reviendront sur l’Offensive islamophobe et la misère étudiante
et pour suivre ce débat en ligne, rdv à 21h sur : https://www.facebook.com/RevolutionPermanente.fr

rdv culturels

à 18h, l’association Russie-Libertés et Reporters sans frontières proposent une rencontre en ligne avec Isabelle Mandraud et Julien Théron, auteurs de « Poutine, la stratégie du désordre », paru aux éditions Tallandier
Au pouvoir depuis vingt ans, Vladimir Poutine a ouvertement annoncé son intention de replacer la Russie au centre de la politique mondiale, et pour cela il s’appuie sur une stratégie : celle de perturber les règles du jeu partout où il le pourra. Isolée par son intervention en Ukraine, la Russie s’est servie du conflit syrien comme d’un tremplin pour revenir en puissance dans les affaires internationales. Le chef du Kremlin use de méthodes de déstabilisation hors-champ et recourt à ses réseaux de l’ombre en Europe, aux États-Unis, dans l’espace post-soviétique, en Afrique, en Asie, et jusque dans le Grand Nord. Tous les moyens sont bons : ingérence dans des élections, élimination d’opposants, pressions politiques, économiques et énergétiques, cyber-attaques, interventions militaires… Face à cette offensive globale, les Occidentaux, divisés, hésitants, voire bienveillants, semblent incapables de trouver une parade efficace. Moscou façonne pourtant un monde plus instable et conflictuel. Un monde où le rapport de force s’impose sur la coopération, où les droits de l’homme s’effacent, où la démocratie cède devant l’autocratie. Un monde favorable aux ambitions du Kremlin que Vladimir Poutine impose par sa stratégie du désordre. Et si vous voulez discuter avec les auteurs de cet ouvrage consacré à cette stratégie du désordre adoptée par Poutine, il faut vous inscrire sur : https://us02web.zoom.us/meeting/register/tZctf-6sqTgvGtTt9x9llV2gYKU61eOtHDjH?fbclid=IwAR23Oq-GBsvihAMyAZ9ij7xX9APBWg_ClfL87hIFDkIP4MvA4pf4GLxS50w

la semaine afroféministe organisée par le collectif Mwasi se poursuit avec au programme aujourd’hui : une lecture jeunesse par la commission Art et éducation
et si vous voulez la suivre, rdv à 19h sur : https://www.mwasicollectif.org/blog/semaine-afrofeministe-2021/?fbclid=IwAR04M4FhMa0WHsGw23O9HRE6LMimvUYs9kWCEz3kJLMfWmvbH7zwy5k3zPw

le festival international de poésie et de Cri de femmes se poursuit aussi avec au programme aujourd’hui plusieurs courts-métrages sur les violences faites aux femmes en Argentine
et vous pouvez retrouver le programme et suivre le festival, sur le site : http://www.cridefemme.com/

dans le cadre de la 7ème édition de Ciné-Palestine Toulouse Occitanie qui se tient cette année en ligne, une projection-débat virtuelle est organisée ce soir à 19h autour du film : Son of the Streets, réalisé en 2020 par Mohammed Almughanni
et si vous voulez découvrir ou redécouvrir ce film qui retrace l’itinéraire d’Un jeune Palestinien, né dans un camp de réfugiés au Liban, et qui n’arrive pas à obtenir une carte d’identité prouvant son existence, rdv à 19h sur la page facebook du Ciné-Palestine Toulouse Occitanie : https://www.facebook.com/cinepalestinetoulouse

À partir d’aujourd’hui et jusqu’au 9 mars, les Documentaire sur grand écran, L’ACID, la Toile et la 25ème heure organisent la deuxième édition du Festival Best of Doc en ligne
au programme des films sélectionnés par le festival, vous pourrez voir ou revoir par exemple : Être vivant et le savoir d’Alain Cavalier ; M de Yolande Zauberman ; Quelle folie de Diego Governatori ; Adolescentes de Sébastien Lifshitz ; Si c’était de l’amour de Patric Chiha ; ou encore Toutes les vies de Kojin de Diako Yazdani
Et pour retrouver le programme complet du Festival et pour le suivre, rdv sur le site : www.bestofdoc.fr

AGENDA DU 2021-03-03

Documents joints

Aujourd'hui, on sera au téléphone avec Lila de (...)