Agenda Fpp 17 février

mercredi 17 février 2021
par  Julie agenda

Aujourd’hui on sera au téléphone avec Franck du syndicat de la médecine générale pour parler de la pétition lancée par une quarantaine d’organisations pour demander la réquisition des brevets des vaccins contre le covid et qu’ils deviennent un bien commun
Signer la pétition avec le QR Code ou ici : Brevets sur les vaccins anti-covid, stop. Réquisition !
et demain matin à 11h, une conférence de presse est organisée pour parler de la pétition

Agenda du 2021.02.17

et on commence avec ce communiqué publié par plusieurs organisations du monde du spectacle parmi lesquelles : la Fédération des Lieux de Musiques Actuelles, Les Forces Musicales, France Festivals, la fédération internationale de festivals, le Syndicat des Musiques Actuelles, le Syndicat National des Scènes Publiques, ou encore Technopol : qui s’opposent à l’article 25 DE LA LOI « SÉCURITÉ GLOBALE » : relatif au port d’armes À FEU DANS LES lieux rassemblant du public
La proposition de loi relative à la sécurité globale a déjà fait grand bruit lors de son étude à l’Assemblée nationale il y a quelques semaines. Celle-ci est à présent sur le point d’être étudiée au Sénat et nous souhaitons interpeller haut et fort au sujet de son article 25.
Celui-ci prévoit en effet : Le fait qu’un fonctionnaire de la police nationale ou un militaire de la gendarmerie nationale porte son arme hors service, dans des conditions définies par arrêté du Ministre de l’Intérieur, ne peut lui être opposé lors de l’accès à un établissement recevant du public.
les organisations signataires de ce communiqué rassemblent des centaines d’Établissements Recevant du Public : qu’il s’agisse de salles de concert, de spectacle, festivals, centres de formation, etc. Ces établissements accueillent des centaines de milliers de spectateur·trice·s chaque année : ce sont des espaces pacifiques de fête, de rencontre, d’échanges, de création de lien social et d’expression artistique... et : aucune arme n’y a sa place.
Si, depuis 2016, le port d’armes par les forces de l’ordre est autorisé hors service, il est alors opposable dans les établissements recevant du public, mais avec l’adoption de l’article 25, la présence d’armes au sein d’ERP et donc de lieux culturels serait facilitée voire banalisée, et cela représente un grave danger.
D’abord parce qu’introduire des armes dans un espace festif est extrêmement dangereux. Une arme qui serait mise à découvert par inadvertance pourrait avoir des conséquences dramatiques.
Mais aussi parce que les équipes et les agents de sécurité privés des établissements recevant du public ne sont pas en mesure de contrôler la validité d’une carte de police, possiblement falsifiable. Rien de plus simple, dès lors, pour qui souhaiterait commettre une tuerie de masse.
Enfin, parce qu’un policier en civil qui n’est pas en service est un citoyen comme un autre, et que les citoyens demeurent libres et égaux en droits, cette différence de traitement constitue une atteinte aux principes fondateurs de notre République.
Aussi, pour toutes ces raisons les organisations signataires de ce communiqué s’opposent à l’article 25 de la proposition de loi sécurité globale et enjoignent les représentantes et représentants élu·e·s au Sénat à voter contre cet article. Et je rappelle que ce texte liberticide passera le 3 mars devant la commission des lois du Sénat, puis les 16, 17 et 18 mars en hémicycle.
et si vous voulez lire le communiqué dans son intégralité, rdv sur : [http://www.ufisc.org/politiques.../download/173/405/20.html-]

de 12:00 à 14:00, La Cantine des Gilets Jaunes de Montreuil sera ouverte
et pour rappel : Les GJ de Montreuil mettent à la vente à prix libre des exemplaires d’un ouvrage photographique intitulé : Gilets jaunes, une année d’insurrection et de révolte dans Paris, publié aux édition Yellowsphere, 2020
Les sommes récoltées participeront aux frais constitués par l’organisation de l’accueil montreuillois de la délégation féministe zapatiste à l’été 2021 (transports, nourriture, matériel d’hébergement...).
Et Si vous voulez en choper un, rdv directement sur place à la cantine des GJ de Montreuil et c’est dans les locaux de l’AERI, au 57 rue Étienne Marcel à Montreuil

de 13h30 à 17h, la Maison des mobilités de Marne-et-Gondoire, en collaboration avec les mécaniciens de l’association M2ie proposent un atelier d’auto-réparation de vélos
et si vous voulez y participer, rdv donc à partir de 13h30, avec votre vélo, ça se passera sur le skatepark, de Bussy-Saint-Georges

DE 14h à 18H , les brigades de solidarité populaire de Ménilmontant ouvrent leur point de collecte et distribution
et c’est au 24 Rue Moret – métro Ménilmontant

À partir de 17H, France Assos Santé Ile-de-France organise une visioconférence pour présenter son plaidoyer-action sur les conséquences en matière de santé publique des violences sexuelles faites aux personnes mineures.
Et si vous voulez la suivre, rdv donc à 17h sur : https://www.facebook.com/FRANCEASSOSSANTE.IDF2017

à 18h, la Fondation Copernic, la Fondation Gabriel Péri, la Fondation de l’écologie politique, la Fondation pour un Autre Monde, et la Fondation Espaces Marx proposent une réunion-débat en ligne autour de l’altermondialisme et du Forum Social Mondial qui vient de se terminer
le Forum Social Mondial qui s’est tenu en ligne cette année a été un succès. Il a démontré la vitalité du mouvement altermondialiste. Par la participation (avec plus de 9500 participants de plus de 144 pays) et par la qualité des débats. De nombreux réseaux internationaux ont mis en avant la présence nécessaire d’une dimension internationale en réponse à la situation sanitaire et climatique alors que ces problématiques mondiales sont traitées du point de vue national et étatique. A l’inverse, les mouvements sociaux et citoyens ont réaffirmé leur refus d’une mondialisation néolibérale et capitaliste et lui ont opposé une mondialisation solidaire. Pour faire le point sur le forum social mondial, plusieurs fondations proposent donc cette réunion-débat en ligne , et si vous voulez en discuter avec : Boaventura de Sousa Santos et Carminda Mac Lorin, et Chico Whitaker : tous trois membres du Conseil International du FSM, il faut vous inscrire avant 18h sur : https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_T0Ms4ywORrKPzx4n8iEyHQ

de 18h à 20h, l’association Astérya propose un Café Envie d’agir en ligne sur le thème : Comment agir pour lutter contre le décrochage scolaire ?
Chaque année, des élèves quittent le circuit scolaire avant d’avoir obtenu un baccalauréat, un diplôme professionnel ou une qualification. L’accumulation des lacunes, la peur de l’échec, le manque d’intérêt porté à l’école peuvent être des éléments déclencheurs de ce qu’on appelle le décrochage scolaire. À cela s’ajoutent d’autres éléments déterminants tels que la motivation et l’engagement, l’estime de soi, l’encadrement parental, le climat scolaire et les ressources du milieu. Face à ces inégalités et cet abandon progressif du milieu scolaire, quels·les acteurs·rices du milieu associatif réfléchissent de manière partagée et cohérente aux actions possibles pour aider ces jeunes ?
Et si vous voulez réfléchir collectivement aux solutions possibles pour lutter contre ce décrochage scolaire, à ce café débat en ligne, il faut vous inscrire : [https://www.weezevent.com/cafe-envie-d-agir-comment-agir...-]

de 18h à 20H, le cycle de webinaires sur les Féminismes dans les Amériques latines organisé par le GeFemLat propose une séance virtuelle exceptionnelle en coopération avec le Séminaire Théories féministes et temporalités interrompues, une séance qui sera consacrée au féminicide au Mexique et dans les Amériques latines
et si vous voulez en discuter avec Tania ROMERO BARRIOS (de l’université Paris 8), l’artiste féministe Paula SERPIENTE, et la documentaliste Tereza LARRUZEA, il faut vous inscrire via :https://urlz.fr/eRrU ou en envoyant un mail à : feminismesameriqueslatines@gmail.com

à partir de 18h, la section locale du PCF Paris 12è arrondissement organise un débat en ligne autour du projet Hercule
et si vous voulez discuter de ce projet Hercule par lequel le gouvernement veut achever le service public de l’énergie, avec Valérie Goncalves, rdv donc à 18h sur : https://visio.pcf.fr/b/pcf-842-jmh-ywc/

de 19h à 20h30, une Web-conférence sur les enjeux de la 5g est organisée autour de Gauthier Roussilhe, auteur de La controverse de la 5G.
Dans son rapport intitulé la controverse de la 5G , Gauthier Roussilhe fait le point sur les problématiques environnementales et sanitaires que soulève cette nouvelle technologie, mais il pose aussi la question de la souveraineté numérique et de la protection des données personnelles à l’heure où les acteurs des télécoms du monde entier mènent la course pour gagner les parts de marché.
Et si vous voulez discuter avec lui de ces problématiques posées par la 5G, il faut vous inscrire sur :[https://www.eventbrite.fr/.../billets-webconference-la-5g...-]

À 19h, le Collectif de soutien aux mouvements sociaux en Tunisie organise un webinaire sur la responsabilité de l’État tunisien et les Arrestations arbitraires, la détention juvénile et les Tortures
et si vous voulez en discuter avec le Docteur Bouthaina Louhichie, Membre de la ligue tunisienne des droits humains, Benoit Gosset:Referent Tunisie à la section française d’Amnesty international , Moez Cherif:Président de l’association de défense des droits de l’enfant et Mondher Cherni : président de l’organisation contre la torture en tunisie, rdv donc à 19h sur :
https://www.facebook.com/Collectif-de-soutien-aux-mouvements-sociaux-en-Tunisie-100198785429741

À 19h30, le Café-Débat de l’IREMAM et de la revue Moyen-Orient se tiendra en ligne autour de Laura Ruiz De Elvira & Léon Fourn qui reviendront sur la Syrie au delà des chiffres, des destins de femmes et d’hommes
et si vous voulez participer à ce café-débat en ligne, rdv à 19h30 sur : Page évènement Facebook ou A retrouver sur le site de l’IREMAM
ou sur : https://meet.jit.si/Cafedebat-IREMAM-3C

à 20h, l’Anticapitaliste propose une émission spéciale sur les suppressions et destructions d’emploi avec l’économiste Henri Wilno, un gréviste de la raffinerie de Grandpuits, et Tiziri Kani de la CGT HPE qui accompagne les grévistes de l’IBIS Batignolles
et pour suivre l’émission en direct, rdv à 20h sur a page Facebook : https://www.facebook.com/anticapitaliste.presse

À 20h30, le collectif Feminists in the City propose un atelier virtuel sur le collage féministe
et si vous voulez participer à cet atelier qui sera animé par l’artiste Clémence Vazard, rdv à 20h30 sur le site : https://www.feministsinthecity.com/ateliers

pour les insomniaques, à 1h du mat heure française, la tribune anarchiste de Montréal propose une discussion collective en ligne sur la décroissance et le travail
et si vous voulez en discuter avec Bengi Akbulut de l’université Concordia et Yves-Marie Abraham du HEC Montréal, rdv donc à 1h du mat sur : https://www.facebook.com/latribuneanarchiste

demain matin, à 9h, SUD Industrie Francilien organise un rassemblement de soutien à Olivier qui a porté plainte contre l’État pour violences policières
Le 18 MAI 2015 avait lieu un rassemblement sur le parvis du tribunal de Bobigny pour attendre le verdict dans l’affaire des policiers qui avaient poursuivi Zyed et Bouna en 2005 et les avaient laissés mourir électrocutés dans le transformateur EDF où ils s’étaient réfugiés. Lors de ce rassemblement, Olivier a été sauvagement agressé, recevant notamment un coup de matraque à l’oreille, alors qu’il tentait de porter secours à une personne à terre. Ce coup de matraque à la tête aurait pu lui être mortel à quelques millimètres près et a entrainé 17 points de sutures à l’oreille et 15 jours d’ITT. Olivier a porté plainte contre les policiers, mais La juge a conclu à un non-lieu, car les auteurs du délit n’ont pu être reconnus sur les vidéos (les fonctionnaires étant tous casqués et la juge n’ayant comme par hasard techniquement pas pu visionner l’enregistrement de la caméra du tribunal qui avait dû filmer toute la scène). Olivier a donc porté plainte contre l’État au tribunal administratif et c’est donc demain matin qu’aura lieu l’audience, aussi pour soutenir Olivier un rassemblement est organisé, et le rvd est donné à 8h50, devant le Tribunal Administratif de Montreuil, 7 rue Catherine PUIG au niveau du 206 rue de Paris, à Montreuil

RDV CULTURELS

de 13h à 17h30, le centre d’art Ygrec-ENSAPC ouvre ses portes pour une double exposition « Where Do We Go From Here » avec Ibai Hernandorena, NML et Mickey Pujolar Leray et « Futures récoltes » avec Marie Ouazzani & Nicolas Carrier
Dans ces deux expos s’entremêlent une peinture murale associée à un lexique d’objets collectés dans la ville d’Aubervilliers et une sculpture-mobilier-paysage s’adaptant à différents usages, des récits de vie collectés a Aubervilliers qui matérialisent une parole peu audible qui vient qualifier le rapport entretenu à cette ville singulière au 103 langues et multiples nationalités, une vidéo intitulée « L’oeil » qui s’inscrit dans un questionnement plus vaste quant aux fragilités des sociétés multiculturelles et une installation qui fait écho à la disparition programmée des platanes du square de la Maladrerie...
Et pour découvrir ces expos, il faut réserver en envoyant un mail à : ygrec@ensapc.fr
puis rdv au centre d’art Ygrec-ENSAPC qui se trouve au 29 rue Henri Barbusse à Aubervilliers

à partir de 19h, le Manège, scène nationale-Reims et science Po Reims poursuivent leur Cycle de conférences autour du cabaret avec une séance virtuelle consacrée à la Politique au cabaret à travers l’exemple du cabaret berlinois
et si vous voulez discuter de la dimension politique du cabaret berlinois avec l’historienne Nathalie Coutelet, rdv donc à 19h sur : https://www.facebook.com/manegedereims/live/=AZUJXey3-FH5MgvlngdkGbWTD01BcL8y_6zPKKxCfqul622qhod30SWbLCQeDJjYzC_btU_kolbT3qvtPzkZlEbD47-JfJV0l4znekl58JpZP77yaPc8gu8408_d-TLc9Ew&__tn__=q]

Jusqu’à ce soir, ciné mutins et les mutins de Pangée mettent en ligne le film Josep de Aurel
Février 1939. Submergé par le flot de Républicains fuyant la dictature franquiste, le gouvernement français les parque dans des camps. Deux hommes séparés par les barbelés vont se lier d’amitié. L’un est gendarme, l’autre est dessinateur. De Barcelone à New York, l’histoire vraie de Josep Bartolí, combattant antifranquiste et artiste d’exception.
Et si vous voulez voir ou revoir ce film, rdv sur : https://www.cinemutins.com/a-partir-du-3-fevrier-josep

à partir de 9h demain matin et toute la journée de demain, le BOZAR CINEMA propose la projection virtuelle du film Welcome to Sodom réalisé en 2018 par Christian Krönes & Florian Weigensamer
Sodom est comme un monstre. ’Parfois tu tues le monstre, parfois c’est le monstre qui te tue.’ À Accra, Agbogbloshie est l’un des endroits les plus toxiques sur terre. C’est la plus grande décharge électronique au monde. Près de 6.000 femmes, hommes et enfants travaillent et vivent ici. Ils l’appellent ’Sodom’. Chaque année, près de 250.000 tonnes d’ordinateurs, smartphones, climatiseurs et autres appareils usagers d’un monde électrisé et numérique lointain aboutissent ici. Expédiés au Ghana en toute illégalité.
Intelligemment entremêlées, les destinées de différents protagonistes dévoilent l’histoire complexe d’une société apocalyptique. Leurs voix intérieures, très personnelles, permettent de mieux comprendre la vie et le travail dans cette immense décharge de produits électroniques. Le film dresse le portrait de personnes dont l’existence et la vie quotidienne ne sont pas seulement façonnées par la technologie moderne, mais aussi menacées par elle. Et si vous voulez découvrir ou redécouvrir ce film, rdv à partir de 9h demain matin sur : bit.ly/EUGreenDealOxfam=AT0EafKx9cX1LVJ-RkQ829qk22X6bo2TA-Ep332jDCOTONx4jr6R6eLYHdXUo5eJpNQmlhx_nQyLHnRd4JH3uV-6Zjk7W_yACmGgdLiDtaLLp-I7lnJIPji-Z1q8en1_7fsrYaQ9npNGaLygdiFSjT0L]

jusqu’au 23 février : la 32ème édition du Festival Clair Obscur/Travelling se tiendra en ligne sur le thème cette année de la Nouvelle-Orléans
et pour Retrouver le programme complet rdv sur le site : https://www.clairobscur.info/

parution :

le numéro 35-36 de la revue Émulations vient de sortir avec un dossier spécial consacré à la « Santé, inégalités, discriminations ».
Loin d’être une donnée purement biologique ou naturelle, inscrite dans l’ordre des choses, la santé est profondément façonnée par l’ordre social et les rapports de domination qui structurent nos sociétés. Ce double numéro invite à renouveler le regard sur ce phénomène bien connu des sciences sociales et à approfondir les questionnements sur les inégalités et les discriminations en santé à partir d’une multitude d’objets : l’accueil et le tri des patients aux urgences, le diabète, le VIH/sida, la relation médecin-malade, les refus de soins, le suivi de grossesse et les parcours de contraception.
En faisant la part belle aux approches empiriques et ethnographiques, l’ensemble des textes réunis contribue à mettre au jour le jeu des mécanismes, formels et informels, structurels et organisationnels, ainsi que les interactions, la pluralité d’acteurs et les différents espaces qui interviennent dans la fabrique des inégalités.
Et si vous voulez consulter ce numéro est disponible en accès libre, rdv sur : https://ojs.uclouvain.be/index.php/emulations/issue/view/4993

Musique : Tonton David - Blues des racailles

Agenda du 2021.02.17

Documents joints

Zone contenant les pièces jointes