Agenda Fpp 10 février

mercredi 10 février 2021
par  Julie agenda

Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’être en studio avec Alice et Elodie, parentes d’élèves FCPE pour parler du blocage hier de l’école élémentaire du 30 rue Manin pour protester contre la fermeture d’une classe
Signer la pétition : https://www.change.org/p/direction-acad%C3%A9mique-de-paris-non-%C3%A0-la-fermeture-d-une-classe-au-30-manin-paris-19?utm_content=cl_sharecopy_27291479_fr-FR%3A3&recruiter=52357061&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink&utm_campaign=share_petition

Agenda 10022021

et on commence par cette bonne nouvelle : après 7 semaines de lutte, le collectif féministe des garces de sciences Po a obtenu la démission du directeur Frédéric Mion, qui a couvert Olivier Duhamel accusé d’inceste.
En espérant que la justice s’inspirera de cette avancée alors qu’elle doit aujourd’hui réexaminée l’affaire Julie, qui a été violée par 22 pompiers entre ses 13 et 15 ans, après que la cour d’appel de Versailles ait décidé, en novembre dernier, d’amnistier 17 pompiers, et de n’inquiéter les 3 restants que pour le délit d’atteinte sexuelle sur mineure.

de 12:00 à 14:00 La Cantine des Gilets Jaunes de Montreuil sera ouverte
et pour rappel : Les GJ de Montreuil mettent à la vente à prix libre des exemplaires d’un ouvrage photographique intitulé : Gilets jaunes, une année d’insurrection et de révolte dans Paris, publié aux édition Yellowsphere, 2020
Les sommes récoltées participeront aux frais constitués par l’organisation de l’accueil montreuillois de la délégation féministe zapatiste à l’été 2021 (transports, nourriture, matériel d’hébergement...).
Et Si vous voulez en choper un, rdv directement sur place à la cantine des GJ : c’est dans les locaux de l’AERI, au 57 rue Etienne Marcel à Montreuil

À partir de 14h, Vie scolaire en colère IDF organise une AG en présentiel pour préparer la suite de la mobilisation
et pour y participer, rdv à 14h donc au 31 Rue de la Grange-aux-Belles, dans le 10ème

DE 14h à 18H , les brigades de solidarité populaire de Ménilmontant ouvrent leur point de collecte et distribution
et c’est au 24 Rue Moret – métro Ménilmontant

de 14h à 16h, le séminaire sur la démocratie organisé par l’ENS de Lyon, se poursuit avec une séance virtuelle autour d’Adèle PAYET, qui reviendra sur :« La démocratie comme attitude »
Peut-on définir la démocratie comme une certaine attitude ? A-t-on là un critère fiable et opératoire ? C’est à partir de ces questions qu’Adèle Payet essaiera de reconstruire le concept d’attitude démocratique au sein de la philosophie de John Dewey. Elle en repèrera les principaux aspects, définira les limites d’une psychologie de la démocratie et analysera les effets éducatifs que nous attendons d’une société, et les méthodes à partir desquelles elle peut espérer se maintenir.
Et si vous voulez suivre cette séance sur la démocratie comme attitude, rdv donc à 14h sur : http://desktop.visio.renater.fr/scopia?ID=724214***6132&autojoin

à 15h, SUD Éducation 93, CGT Educ’action 93, Sud éducation Paris et Sud Éducation 95 organise un rassemblement de soutien à Hélène, victime de répression syndicale et pédagogique
Hélène est professeure des écoles à l’école élémentaire Marie Curie depuis 2014. En tant que militante dans le mouvement ICEM-pédagogie Freinet : c’est pour le projet pédagogique qu’elle avait choisi cette école, où Véronique Decker, également militante Freinet et syndicale à Sud Education 93, a été directrice pendant près de 20 ans. Mais Depuis la rentrée 2019, après le départ de Véronique Decker à la retraite, l’inspectrice de l’éducation nationale de Bobigny 1 s’acharne sur une partie de l’équipe enseignante de l’école en usant de pratiques managériales autoritaires, culpabilisantes et infantilisantes qui remettent en cause le projet d’école instauré depuis de nombreuses années.
Les enseignant·es de cette école très fortement impliqué·es pour le progrès et la réussite de leurs élèves ont fait part de leur grande souffrance. Et Il leur devient impossible de mener à bien leurs missions qui sont rythmées par des pressions hiérarchiques continues avec une remise en cause claire de leurs choix pédagogiques.
Il s’agit d’une situation d’entrave à la liberté pédagogique avec des procédés d’intimidation des enseignant·es soit pour les faire changer de pratiques sur la base d’affirmations non avérées et mensongères (la pédagogie Freinet serait responsable des faibles résultats aux évaluations), soit pour les faire partir en cherchant à diviser un collectif par des pratiques de cooptation de personnels missionnées pour cela ; ce qui nuit à l’ensemble de l’équipe et aux élèves.
La répression pédagogique a même mené l’Inspection de l’EN à interdire à Hélène de prendre une classe de CP à la rentrée 2020 car elle avait osé remettre en question la pertinence des évaluations nationales, tout comme de nombreux·ses collègues.
Cette année, l’acharnement a continué : le 18 décembre dernier, elle a reçu une convocation officielle et le 4 février dernier, elle a reçu un courrier de la DSDEN du 93, lui demandant de venir consulter son dossier administratif aujourd’hui à 16h, en vue d’une décision de « mutation dans l’intérêt du service » au prétexte de sa prétendue responsabilité dans les dysfonctionnements de l’école.
Cette décision est une sanction déguisée qui fait écho à la répression qu’ont subi ses collègues du collège République, également à Bobigny.
Dans un département où Christine Renon s’est suicidée dans son école en mettant en cause la responsabilité de l’Éducation nationale dans la dégradation continue des conditions de travail et des missions des enseignant·es, cette décision est une nouvelle illustration de la politique délétère de Blanquer.
Aussi pour protester contre cet acharnement et pour soutenir Hélène, rdv dès 15h devant la direction des services départementaux de l’educ nationale de Bobigny où une conférence de presse aura lieu et c’est au 8 rue Claude Bernard, Bobigny
et d’ici là pour soutenir Hélène, vous pouvez aussi Signer la pétition : https://www.change.org/.../dsden-93-pas-de-r%C3...

La Permanence santé et conditions de travail sera ouverte à 15h à la BDT de Paris pour s’adapter au couvre-feu
Vous pouvez prendre rdv en leur envoyant un mail à l’adresse : permanence@neplusperdresaviealagagner.org
puis rdv à partir de 15h à la BDT de Paris, 3 rue du chateau d’eau, métro Répu

de 17h à 19h, le séminaire de Sociologie Politique de l’International se poursuit avec une séance virtuelle autour de Marion Fresia qui présentera l’ouvrage qu’elle a coordonné avec Philippe Lavigne-Delville intitulé : Au cœur des mondes de l’aide internationale : Regards et postures ethnographiques, et publié chez Karthala, aux éditions IRD, en 2019
A la croisée de la socio-anthropologie du développement et de l’anthropologie des organisations internationales, cet ouvrage permet de mieux comprendre les logiques politiques et institutionnelles des institutions de l’aide, la fabrique de leurs politiques et les modalités de leurs actions. Dans ce séminaire, Marion Fresia présentera surtout le chapitre qu’elle a rédigé et qui est intitulé : ’Enquêter au cœur de la bureaucratie transnationale de l’asile. Réflexions sur les rapports ambivalents entre le HCR et les milieux académiques’.
Et si vous voulez en discuter avec elle, rdv donc à 17h sur : ici.

de 17h à 19h, le seminaire sur la Mémoire et l’histoire en Amérique latine, en Espagne et au Portugal organisé par l’EHESS se poursuit avec une séance virtuelle autour de Fanny Chagnollaud (Université Paris 8), qui reviendra sur ’L’impossible émergence de mouvements indigènes dans les Andes péruviennes ?’
et si vous voulez suivre ce séminaire en ligne, il faut vous inscrire en envoyant un mail à : canal@ehess.fr

de 17h à 19h30, le séminaire Démasculiniser les sciences humaines et sociales se poursuit avec une séance virtuelle autour de Marie-Ève Thérenty qui proposera de « Démasculiniser l’histoire de la presse » et Julie Sauvage qui reviendra sur l’« Histoire de la presse féministe, et l’ histoire féministe de la presse »
et si vous voulez suivre ce séminaire en ligne, il faut s’inscrire en envoyant un mail à : demasculiniser@gmail.com

de 18h à 20h, le séminaire ’Pour une généalogie des concepts politiques’, organisé’ par, se poursuit avec une séance virtuelle autour de Christophe Bouton (Université Bordeaux) qui reviendra sur Le tribunal de l’histoire
et si vous voulez suivre ce séminaire n ligne, rdv à 18h sur le lien zoom : https://zoom.univ-paris1.fr/j/98280578582?pwd=alRvYXlvZ1prU3F5d0pFVmpCL1Ezdz09
ID de réunion : 982 8057 8582
Code secret : 398846

à 18h, l’association Espomena et l’AJ Amnesty organise une Visio-conférence avec le politologue Laurent Bonnefoy qui reviendra sur la crise oubliée du Yémen, dans le cadre de la campagne Act For Yemen
et pour en discuter avec lui, rdv donc à 18h sur : https://www.facebook.com/events/847528312472929/?acontext=%7B%22event_action_history%7D]%22%3A[%7B%22extra_data%22%3A%22%22%2C%22mechanism%22%3A%22calendar_tab_event%22%2C%22surface%22%3A%22bookmark_calendar%22%7D%2C%7B%22extra_data%22%3A%22%22%2C%22mechanism%22%3A%22calendar_interested_events_unit%22%2C%22surface%22%3A%22bookmark_calendar%22%7D]%7D%7D]

dans le cadre de la semaine antiraciste et anticoloniale, deux rdv sont proposés aujurd’hui  :
- à 18h un débat en ligne sur « L’ALGÉRIE, À NOUVEAU SUR LE DEVANT DE LA SCÈNE » est Organisé par L’Humanité, et si vous voulez en discuter avec Latifa MADANI, journaliste à L’Humanité Alain RUSCIO, historien spécialiste de la décolonisation, Yacine TEGUIA, membre de la direction du Mouvement Démocratique et Social
- et à 20h, le Comité de Solidarité avec le Peuple Basque - Paris propose une Interview en ligne en direct de Josu Urrutikoetxea, figure historique du mouvement de libération nationale du pays basque : https://www.youtube.com/channel/UC_9lgZMx8D5_o3U90MgMR_A

à 18h30, Survival International France et l’association Autres Brésils poursuivent leur cycle consacré aux : ’Résistances : nature, art et peuples autochtones’ et ils proposent une visio-conférence autour des Histoires de résistances autochtones amazoniennes : Exemples croisés au Brésil et en Guyane
Pour en discuter avec Ludovic Pierre, de Radioka, un média Autochtone et Amazonien et représentant le mouvement Jeunesse autochtone de Guyane ; et avec Glauber Sezerino, co-président de l’assoc Autres Brésils, rdv donc à 18h30 sur : B%22event_action_history%22%3A[%7B%22extra_data%22%3A%22%22%2C%22mechanism%22%3A%22calendar_tab_event%22%2C%22surface%22%3A%22bookmark_calendar%22%7D%2C%7B%22extra_data%22%3A%22%22%2C%22mechanism%22%3A%22calendar_interested_events_unit%22%2C%22surface%22%3A%22bookmark_calendar%22%7D]%7D%7D]

à 18h30, l’IRIS - Institut de relations internationales et stratégiques et Coordination SUDorganisent une visio-conférence sur les Relations Sud-Nord dans les réponses aux crises : comment les lignes bougent avec le COVID
Les pratiques des organisations de solidarité internationale ont été fortement impactées par les effets collatéraux de la pandémie. Cela a accéléré la montée en puissance et la reconnaissance du rôle des acteurs locaux dans les réponses aux crises puisqu’ils ont été en capacité de continuer à travailler au plus proche des populations malgré les restrictions des mobilités. Si les débats autour de la localisation de l’aide ne datent pas d’hier, ce qui a permis certaines avancées au niveau opérationnel dans les relations partenariales entre ONG internationales et acteurs locaux dans leur diversité, un plafond de verre demeure au niveau stratégique et la participation des acteurs locaux aux processus de décision reste largement améliorable. Potentiellement, la crise actuelle peut rebattre les cartes pour redéfinir les rôles et poids des acteurs. Sans langue de bois, cette table ronde apportera un éclairage concret sur l’évolution des relations inter-institutionnelles Nord-Sud, en croisant les points de vue entre professionnels de l’aide et analystes. Comment les lignes ont-elles bougé depuis mars dernier ?
C’est autour de cette question que discuteront Virginie LEFEVRE, de l’ONG AMEL International, et membre de la coordination des ONG libanaises et Sébastien RADISSON, coordinateur du CLONG-Volontariat ; et si vous voulez suivre cette visio-conférence, rdv donc à 18h30 sur : https://my.eudonet.com/XRM/frm?lbl=formulairevisioconfrelations-sud-nord-dans-les-r&tok=A604225B&cs=iTldE83tATZXuT2qzXlcIWqJegiurcn5&p=KEq9JKSPWalvB3asUjYxQcQwKSypmCh7zl36VdWQk34%3d=AT3tPEnTw2b0_7dPh_U2oMGxnIqhuUz4s5ZDof2Ix6IRF9sdtrKgRX5Bj-jeAi7Y5AckSKI5hWi9Kb4C2fiKMWZeeLS9k2sC4GZzCmSZaZz342mSPBgIuvMLS_CEcg0iSU0iAc5XL4Xzsid1sr8QIFZ1]

à 18h30 toujours, l’Iremmo - Institut de Recherche et d’Études Méditerranée Moyen-Orient et la revue Diplomatie proposent une visio-conférence sur la Libye, le « grand jeu » méditerranéen, à l’occasion de la parution du numéro 107 de la revue Diplomatie consacré à la « Libye, carrefour des ambitions impériales »
pour en discuter avec les politologue Nour Hedjazi, Aude Thomas, et Aurélie Vittot, il faut s’inscrire sur : https://bit.ly/362lG7z
vous pouvez suivre la conférence sur YouTube, en direct mais sans pouvoir interagir sur : https://www.youtube.com/watch?v=EjpJWRdk0TY

à 18h30 encore, le Cercle marxiste de Lyon propose une discussion en ligne autour de La Commune de Paris
Il y a 150 ans, les ouvriers de Paris prenaient le pouvoir dans leur ville. Mais cela ne s’est pas fait un beau matin par surprise. Tout un tas de facteurs économiques et politiques ont amené à cette situation inédite dans l’Histoire. Aussi le cercle d’études marxistes propose de revenir sur cette première tentative d’un gouvernement ouvrier, en en proposant une lecture marxiste, et si vous voulez en discuter avec eux, il faut vous inscrire via la formulaire : https://forms.gle/eoHLMQ5uKmyZWNXB8

à 19h30, l’association Pour une autre PAC et La base proposent un débat en ligne intitulé : A qui profite l’argent public de la Politique Agricole Commune ?
La Politique Agricole Commune, financée par les impôts des citoyen·ne·s européen·ne·s, est le plus gros budget de l’Union européenne. Alors que notre agriculture est en crise et que les attentes citoyennes en faveur d’un modèle respectueux des paysan·ne·s, de l’environnement et du bien-être animal sont de plus en plus fortes, la PAC continue d’encourager l’industrialisation de notre agriculture.
Comment expliquer ce paradoxe ? Qui sont les grands gagnants de ce système ? Comment impactent-ils notre quotidien ? Et Comment changer les choses dans la perspective notamment du Plan Stratégique National de la PAC, qui sera élaboré en ce début d’année par le Ministère de l’agriculture ?
C’est autour de ces questions que portera le débat et si vous vous voulez en discuter avec Amélie Poinssot, journaliste Agricultures à Médiapart ; Aurélie Trouvé, agroéconomiste et maître de conférence à AgroParisTech ; et Mathieu Courgeau, paysan en Vendée et président de la plateforme Pour une autre PAC, rdv à 19h30 sur le site : pouruneautrepac.eu/

à 20h30, le collectif Feminists in the City propose une visio-conférence sur l’écoféminisme ?
Et pour la suivre, rdv à 20h30 sur le site : www.feministsinthecity.com


RDV CULTURELS

à partir de 14h, l’Atelier Manjari ouvre ses portes pour le vernissage de l’expo Yojimbot proposée par Sylvain Repos
Avec ’Yojimbot’ (publié chez Dargaud, 2020), Sylvain Repos signe une première oeuvre au rythme effréné où le fracas des sabres s’entrechoquant au gré de combats dantesques, se mêlent avec maestria à un récit post-apocalyptique, inspiré d’’Akira’, ’Blade Runner’ ou de ’Mad Max’ ?
Et si vous voulez découvrir les planches originales et illustrations de Sylvain Repos rdv aujourd’hui à partir de 14h pour le vernissage et jusqu’ au 13 février à l’atelier Manjari qui se trouve au 9, Cité de l’Ameublement - angle du 31, rue de Montreuil – dans le 11ème - M° Faidherbe - Chaligny

De 18h à 20h : le séminaire Art et corporéité organisé par l’Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain de l’EHESS se poursuit avec une séance virtuelle autour d’ Agnès Callu et Arno Bertina, qui reviendront ensemble sur « Le corps de la rue. Comme Récit documentaire de la violence »
Et pour suivre ce séminaire en ligne et réfléchir au couple Art et Corps dans les effets interactifs qu’ils produisent l’un sur l’autre , il faut s’inscrire en envoyant un mail à : acallu@gmail.com

À 18h, le Collège International de Philosophie poursuit son cycle consacré à l’Histoire(s) de la visibilité selon Harun Farocki II
Arpenteur infatigable des diverses strates de visibilité de nos sociétés, le cinéaste, artiste et essayiste Harun Farocki a cherché aussi bien à nous dévoiler l’envers du visible ordinaire qu’à débusquer un visible opératoire qui innerve la réalité sociale en étant invisible pour tout un chacun. Il s’est intéressé aux images qui prennent la mesure du monde, celles du domaine de la technique, celles qui produisent comme celles qui détruisent (les techniques de production comme les techniques militaires). Une recherche qui se déploie dans l’horizon de la pensée de Marx, d’Adorno, de Heidegger et de Foucault. Artisan d’une archéologie de notre présent visuel, Farocki a également patiemment sondé les institutions pour y découvrir les « images opératoires » qui les font fonctionner et qui pilotent le comportement des individus ; on rencontre alors Foucault et ce qu’en dit Deleuze à propos des « sociétés de contrôle ». Grâce à ses fouilles, Farocki recueille les images produites par le monde d’aujourd’hui : photographies, images d’archives, images de synthèse, vidéosurveillance, imagerie militaire, cinéma et jeux vidéo, etc. Il explore ainsi divers milieux sociaux, l’usine, la prison, la communication, le marketing, la finance, mais aussi le sport et l’architecture… En tissant les unes avec les autres ces images provenant de sources hétérogènes, c’est une lecture critique de l’histoire du siècle dernier et du début du XXIe que nous offre son œuvre.
Et pour suivre ce séminaire en ligne qui lui est consacré, rdv donc à 18h sur : https://us02web.zoom.us/j/86475905832

à 19h30, l’AIM - Actions In the Mediterranean, et La Vingt-Cinquième Heure propose une projection virtuelle en Avant-première du film ’Israël Palestine : Cultures et Résistances’, suivie d’un débat avec son réalisateur Alexander K. Doyle
Israël Palestine, février 2020, avant l’explosion de la pandémie de Coronavirus en Europe. 45 lycéennes et lycéens issu·es de 4 écoles bruxelloises sont parti·es à la découverte de la complexité du terrain en Israël/Palestine, suite à une formation de plusieurs mois sur ce sujet aux côtés de l’association AIM – Actions in the Mediterranean. Ce film est le récit de leur voyage, de leurs expériences et de leurs échanges avec des jeunes israélien·nes et palestinien·nes, mais aussi de leur découverte mutuelle entre élèves issu·es de différents quartiers et origines.
Et si vous voulez découvrir ce film et en débattre avec son réalisateur, rdv donc à partir de 19h30 sur : https://sallevirtuelle.25eheure.com/seance/5524/

à 20h, le Kinograph, Financité, le Musée du Capitalisme et le CNCD-11.11.11 poursuivent leur cycle ’Le capitalisme dans tous ses états’, avec une projection-débat virtuelle autour du film l’époque, réalisé par Matthieu Bareyre
Du Paris de l’après-Charlie aux élections présidentielles, une traversée nocturne aux côtés de jeunes qui ne dorment pas : leurs rêves, leurs cauchemars, l’ivresse, la douceur, l’ennui, les larmes, la teuf, le taf, les terrasses, les vitrines, les pavés, les parents, le désir, l’avenir, l’amnésie, 2015, 2016, 2017 : bref l’époque.
Et pour voir ou revoir ce film et en discuter avec son réalisateur et Bélinda Croibien, Gilet Jaune de Namur, et Mirko Popovitch, membre du Gang des Vieux en Colère, rdv à 20h sur : https://sallevirtuelle.25eheure.com/seance/5403/

a partir d’aujourd’hui et jusqu’au 14 février, la 25ème édition du Festival Les Écrans Documentaires, se tient en ligne
et pour retrouver le programme complet, rdv sur le site : lesecransdocumentaires.org

Musique : VII - Capturées de bonne heure

Agenda 10022021

Documents joints

Aujourd'hui, j'ai le plaisir d'être en studio (...)