Agenda des luttes 21 janvier

jeudi 21 janvier 2021
par  Julie agenda

Aujourd’hui on sera au téléphone avec Samiha du collectif Abya Yala pour parler de la balade décoloniale prévue samedi prochain à Ivry-Sur-Seine
suite à un problème technique, Samiha nous appellera demain midi.

AGENDA 2021.01.21

Aujourd’hui, c’est l’acte 2 de la grève nationale du secteur social et médico-social et depuis 10h ce matin et jusqu’à 15h, un rassemblement est organisé devant le ministère de la Santé sur la Place Pierre Laroque où des prises de parole sont prévues

à 12h, en ce moment donc, l’association C’est Assez organise un rassemblement devant l’ambassade du Japon pour dénoncer le meurtre de la baleine de Minke à Taiji et demander aux autorités japonaises d’arrêter la chasse à la baleine
et ça se passe en ce moment devant l’ambassade du Japon à paris qui se trouve au 7 avenue Hoche

de 13h30 à 16h30, le séminaire Mémoires et patrimonialisations des migrations organisé par l’EHESS, se poursuit avec une séance virtuelle autour d’Olivier Chavanon qui reviendra sur les processus mémoriels des lieux de l’immigration : à travers l’exemple lyonnais
A l’échelle de l’agglomération lyonnaise, les ensembles de baraques précaires et insalubres dans lesquels résident les immigrés se multiplient à partir de 1920. Le phénomène prend encore davantage d’ampleur au cours des années 50-60, sous l’effet conjugué de la pénurie de logement et des nouvelles arrivées. L’action publique peine à résorber ces bidonvilles, enchaînant des victoires successives en trompe-l’œil pendant plus de vingt ans, jusqu’aux années 70. Pourtant, cette dimension importante de la réalité migratoire demeure amplement méconnue, au point que les baraques et bidonvilles font encore largement figure de ’non-lieux de mémoire’.
Et si vous voulez en discuter avec Olivier Chavanon, rdv donc à 13h30 sur : https://webinaire3.ehess.fr/b/rib-9n1-2ru
En cas de problème, nous basculerons sur zoom : https://zoom.us/j/9530445333?pwd=VlVQWDJETUZPNFhxWjVaNDFGMlllUT09
ID de réunion : 953 044 5333
Code secret : 375747

à 14h, l’université de Tours propose une vidéo-conférence autour de la politiste Stéphanie Tawa Lama-Rewal, qui présentera son dernier livre intitulé : Les avatars de la participation en Inde : formes et ambiguïtés de la démocratie participative et publié aux éditions du Croquant
Pour les observateurs de la plus grande démocratie du monde, le mot « participation » évoque surtout le pourcentage d’électeurs qui se rendent régulièrement aux urnes. Pourtant, depuis les années 1990 de nouvelles pratiques émergent et se développent en Inde, qui ont en commun d’organiser une interaction directe entre citoyens et autorités publiques, autour de la gestion des affaires locales. Mais à quoi ressemble la démocratie participative dans cette société profondément inégalitaire ? Comment la participation est-elle organisée, autour de quels types de dispositifs ? À quelles idées politiques est-elle associée ? À quels discours, à quelles expériences passées fait-elle référence ? Les dynamiques qui portent le développement des pratiques participatives indiennes sont-elles surtout endogènes ou exogènes ? Et que peut nous apprendre cette version indienne sur la démocratie participative en général ?
Pour répondre à ces interrogations, ce livre propose une analyse sérielle de quatre dispositifs élaborés et mis en œuvre dans la ville-État de Delhi, qui constitue un véritable laboratoire de la participation à l’indienne : les « comités de circonscription » ; les « audiences publiques » ; le programme Bhagidari (« participation » en hindi) ; et les assemblées de quartier. L’enquête montre comment les formes successives de la démocratie participative révèlent autant de définitions du « citoyen ordinaire » qui leur sont associées. À travers une analyse de l’incarnation, des transformations et des mésaventures de la participation depuis les années 1950, le livre raconte le lent et sinueux processus d’institutionnalisation de la démocratie participative en Inde.et si vous voulez en discuter avec son autrice, rdv donc à 14h sur : https://teams.microsoft.com/l/team/19%3a78cbcbe7cad34902babf1086eca7fa3a%40thread.tacv2/conversations?groupId=4e17fbad-4ae0-4d99-adb1-eb0eb1d95805&tenantId=16150599-ebb0-4fcf-94a5-6010823c7bd5 

à 15h, le mouvement de la Paix organise un rassemblement pour demander la ratification du Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires
Ce Traité sur l’Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN) qui a été voté à l’ONU le 7 juillet 2017, doit entrer en vigueur le 22 janvier , demain donc, alors pour demander aux parlementaires français de ratifier le texte, le mouvement de la Paix organise ce rassemblement ; et le rdv est donné à 15h sur l’Esplanade des Invalides
et si vous ne pouvez pas y aller, vous pouvez signer la pétition lancée par le mouvement de la Paix pour demander aux parlementaires français de ratifier ce texte : https://www.mvtpaix.org/wordpress/petitions/

de 15h à 17h, l’association Plastic Attack France organise une opération déplastiquage
le principe est simple : l’association vous donne un point de rdv dans un magasin où vous jouez les clients et après votre passage en caisse, vous enlever tous les emballages et suremballages inutiles pour vous déplastifier et pour sensibiliser les autres clients à faire de même.
Si vous voulez participer à cette opération déplastiquage et en profiter pour faire vos courses habituelles en même temps, pensez à prendre des bocaux pour mettre les produits débarrassés du plastique ; et pour connaitre le lieu de rdv il faut aller voir sur : Plastic Attack Paris%7D]

à partir de 17h, le Centre Internet et Société du CNRS poursuit son séminaire ’Hypertextes’ avec une séance virtuelle autour de Christophe Masutti qui présentera son livre intitulé Affaires privées. Aux sources du capitalisme de surveillance publié aux éditions C et F
Au quotidien, nos échanges numériques et nos comportements de consommateurs sont enregistrés, mesurés, et calculés pour construire des profils qui s’achètent et se vendent. Des débuts de la cybernétique aux big data, la surveillance a constitué un levier économique autant qu’idéologique. Dans son livre, Christophe Masutti retrace l’histoire technique et culturelle de soixante années de controverses, de discours, de réalisations ou d’échecs et offre un éclairage sur le capitalisme de surveillance et sur le rôle joué par le marketing dans l’informatisation de la société. Il y décrit la part prise par les révolutions informatiques et le marché des données dans les transformations sociales et politiques.
La surveillance est utilisée par les administrations à des fins de contrôle, et par les entreprises pour renforcer leurs capacités commerciales. Si les pratiques de renseignement des États ont souvent été dénoncées, la surveillance venue du monde des affaires n’a longtemps suscité qu’indifférence. Le business des données en a profité pour bousculer les cadres juridiques et réglementaires de la vie privée.
Comment développer une économie numérique qui respecterait la vie privée des individus ? Comment permettre à la vie privée d’échapper au pouvoir des affaires ? Christophe Masutti propose des pistes de réponses dans son ouvrage et y livre une réflexion historique et politique sur les conditions d’émancipation face à l’économie de la surveillance.
Et si vous voulez en discuter avec lui, il faut s’inscrire sur : https://cis.cnrs.fr/extras/inscriptions/hypertextes.php

à 18h, le séminaire ’Photographie et Surveillance’ organisé par l’ARIP se poursuit avec une séance virtuelle autour de Claus Gunti qui reviendra sur les Machines de vision et d’images automatisées : entre fantasme technologique, contre-surveillance et gouvernance algorithmique
Depuis une vingtaine d’années, le renseignement étatique et la guerre asymétrique prennent corps de manière croissante dans de nouvelles formes de surveillance autonome, dans lesquelles la vision « machinique » et les images « opératoires » (dont parle Farocki) jouent un rôle central. L’automatisation croissante de ces technologies, des drones à la reconnaissance faciale, soulèvent une multitude de questions éthiques et politiques, qui constituent le cœur d’un travail artistique de contre-surveillance, dont il s’agira de comprendre les modalités et les enjeux.
Alors si vous voulez en discuter avec Claus Gunti, qui travaille sur l’intersection entre art et technologie et qui a notamment fondé la revue Transbordeur, rdv donc à 18h sur : https://zoom.univ-paris1.fr/j/93114816902?pwd=dG9VcHUxdXlrWndhSlorT0xxZS9Udz09
ID de réunion : 931 1481 6902
Code secret : 218564

à 18h aussi, l’Institut historique allemand poursuit son cycle de visio-conférences sur l’histoire des féminismes en Europe, avec une séance virtuelle autour de Kristina Schulz de l’Université de Neuchâtel, qui proposera une Perspective européenne du Mouvement de libération des femmes.
En 2021, la Suisse commémore le cinquantenaire du suffrage féminin. En 1971, à l’exception du Liechtenstein et du régime totalitaire du Portugal, la confédération était le dernier pays en Europe occidentale à accorder des droits politiques à ses citoyennes. La même année, en France, en République fédérale d’Allemagne ainsi que dans de nombreux autres pays, y compris la Suisse, un vaste mouvement social en faveur des droits des femmes émerge : le mouvement de libération des femmes. Ces mouvements ne se contentent plus de demander les droits politiques pour les femmes mais opèrent une redéfinition du domaine même du politique. Si ’le privé est politique’, tout est à remettre en cause : la vie familiale et conjugale, le système de santé et le rapport au corps et à la sexualité, l’égalité des chances sur le lieu de travail, ou encore le système des représentations culturelles.
dans une perspective européenne, Kristina Schulz mettra en évidence la particularité de ce moment et de ce mouvement dont les effets se font sentir jusqu’à aujourd’hui ; et si vous voulez en débattre avec elle, rdv à 18h sur : zoom.

à 18h, l’association Trans-Ire et l’université populaire De Martino – Carpitella proposent une rencontre en ligne intitulée ’passage de frontière, entre transgression et tradition’
et pour y participer, il faut s’inscrire en envoyant un mail à : reexister@gmail.com

à 18h, heure française, l’Association France Palestine Solidarite propose un webinaire sur la vie malgré tout, en direct des camps de réfugiés au Liban
et pour suivre le webinaire sur Zoom, rdv sur : https://us02web.zoom.us/j/85321141836

‎à partir de 18h30 et jusqu’à demain, la cantine syrienne de Montreuil, le média GJ Cerveaux non disponibles et le dialogue global pour un changement systémique poursuivent la deuxième édition des rencontres internationalistes ’les peuples veulent’ en ligne
Si l’on semble s’accorder sur le fait que dans les quatre coins du monde « les peuples veulent la chute des régimes », La question de l’après reste bien souvent absente. C’est pourquoi cette deuxième éditions des rencontres internationalistes ’les peuples veulent’ sera consacrée à cette question de l’après....
alors que Pendant plus d’un siècle, révolution rimait avec socialisme(s)...qu’en est-il aujourd’hui ? Quelles propositions de transition ou de rupture réussissent encore à se frayer un passage dans ces soulèvements ? Faut-il convoquer La démocratie libérale pour remplacer les régimes autoritaires ? Des assemblées constituantes pour transformer la démocratie libérale ? Quelles perspectives dessinent les révoltés de nos jours. C’est autour de ces questions que ces rencontres proposent de réfléchir collectivement, et dans une perspective internationaliste.
Aujourd’hui, la discussion se fera autour de Vitrina Dystopica et du Syndicat de la Montagne du Limousin pour parler Communalisme et perspectives de victoire du Chili à la France ; et pour suivre cette discussion collective en ligne et y participer, rdv donc à 18h30 sur : [https://zoom.us/j/99856812008-]

à 18h30, le séminaire Hegel : lectures de la phénoménologie de l’esprit se poursuit avec une séance virtuelle autour d’Ariane Mintz qui reviendra sur « L’autoréflexion critique de la philosophie d’Adorno comme utopie de la connaissance »
et pour suivre ce séminaire en ligne, rdv donc à 18h30 sur : https://global.gotomeeting.com/join/856667749=AT1rTc1Z9pNzn_MhyOUU_EMYxgwdNaFl_l76juucfAmkwf3vN3JLie5y5j6kU2Bq-2XJ3PKZgmP6x3NiTMLdg2G34uG8rnOBva_FNf-n9YKz7zHeNoMz7PKzcuqjEQuejlo5xm9lLudnxlaOAXThCbr8]

à 19h, La Féministerie organise un Atelier en ligne d’introduction à la Transidentité
Qu’est-ce que qui constitue la transidentité ? Et comment les personnes transgenres peuvent appréhender leurs rapports sociaux ?
C’est autour de ces questions que la Féministerie vous propose de travailler collectivement dans cet atelier en ligne, et si vous voulez y participer, rdv donc à 19h sur : https://www.lafeministerie.com/ateliers-lgbtqia

à 19h30, l’organisation belge Révolution organise une visio-conférence intitulée : il y a 60 ans, la grève du siècle ! 
Il y a soixante ans, 35 jours de grève ont ébranlé la Belgique. La grève générale de l’hiver 1960-61, également connue comme « la grève du siècle », n’était pas simplement un conflit social interprofessionnel ou un arrêt de travail généralisé de cinq semaines. Cette grève était un « moment volcanique », une énorme épreuve de force politique – parfois insurrectionnelle - entre la classe ouvrière, d’une part, et toutes les institutions du statu quo capitaliste, d’autre part. Quels enseignements peut on tirer de cet événement pour les luttes d’aujourd’hui ? C’est autour de cette question que l’organisation belge Révolution vous propose de réfléchir collectivement et si vous voulez participer à cette discussion, il faut vous inscrire via le formulaire : https://docs.google.com/.../1ZrEhOGSE8d4uXYyeWpHT5CI.../edit

à 20h, le séminaire Apprendre la Palestine se poursuit avec une séance virtuelle consacrée à l’agriculture en Palestine
En Palestine, les agriculteurs sont soumis à des pressions de plus en plus fortes quant à l’accès aux ressources et à la main-d’œuvre...si bien que l’agriculture palestinienne se trouve plus que jamais exposée aux difficultés liées à l’occupation et à la colonisation continues. L’accès à l’eau, à la terre, aux intrants, et à la main d’œuvre est sévèrement contraint par l’occupation et Les petites surfaces agricoles, paysannes et souvent familiales sont particulièrement touchées par les destructions de l’armée et les violences des colons, d’autant qu’il leur est impossible de concurrencer les exploitations israéliennes et coloniales.
Quels sont les défis de l’agriculture palestinienne et de ses travailleurs ? Quelles sont les conditions de travail dans les colonies israéliennes ? Et Quels parallèles peut-on établir avec le devenir de l’agriculture dans le monde ? C’est à ces questions que tentera de répondre Ouessale el Assimi, membre d’une mission de la Via Campesina en Palestine.
Et pour suivre son intervention en direct, rdv à 20h sur la page Facebook du séminaire Apprendre la Palestine :
L’Agriculture en Palestine%7D]

à 20h30, le collectif Feminists in the City propose un webinaire avec Éliane Viennot sur L’engagement des hommes pour l’égalité à travers l’histoire 
L’historienne de la littérature et critique littéraire française démontrera que l’égalité entre les genres n’aurait pas pu progresser si des hommes n’avaient milité pour améliorer les droits et les conditions d’existence des femmes. Car Ce sont eux, en effet, qui avaient – et qui ont encore bien souvent – le pouvoir d’agir et de se faire entendre. Malgré tout, la plupart d’entre eux sont inconnus, car, tout comme les femmes féministes, ils ont été victimes d’hostilité et ont été considérés comme des traîtres.
Dans ce webinaire, Eliane Viennot évoquera les principales figures de ce petit groupe de courageux qui ont osé s’élever contre les discours et les obstacles que construisaient leurs semblables, dans le but de conserver le pouvoir, à la maison comme dans l’espace public et au travail.
Et pour discuter de cet engagement féministe au masculin avec Eliane Viennot, rdv donc à 20h30 sur le site : www.feministsinthecity.com

à 21h, la Ligue des droits de l’Homme de Nanterre organise un Café Philo en ligne sur la loi ’sécurité globale’
et si vous voulez décrypter ce projet de loi et discuter de ces enjeux juridiques avec Me Nathalie TEHIO, avocate au Barreau de Paris, fondatrice de l’Observatoire des Pratiques Policières du 75, et membre du Bureau National de la Ligue, rdv donc à 21h sur : Café Philo : la loi ’sécurité globale’ : décryptage et enjeux juridiques%7D]

RDV CULTURELS

à 18h30, la Librairie Torcatis propose une soirée lecture en ligne autour de l’oeuvre de Walter Benjamin
avec au programme : à 18h30, une Rencontre virtuelle entre l’historien Denis Peschanski, et le philosophe Bruno Tackels, autour de l’héritage de Walter Benjamin, et, en particulier, de la singulière pensée de l’histoire qui se dessine dans ses célèbres et énigmatiques thèses Sur le concept d’histoire ; et à 19h30, une intervention de Michael Löwy, grand défricheur de l’œuvre de Walter Benjamin
et si vous voulez suivre en direct, cette soirée spéciale Walter benjamin, rdv donc à 18h30 sur : Événement / Soirée Walter Benjamin%7D]

à 18h30 aussi, le Muséum de Toulouse propose une conférence en ligne intitulée : Épidémie de sorcellerie. L’histoire d’une répression
en Europe, entre 1480 - 1620. Des milliers de sorciers et sorcières ont été brûlés sur les bûchers, au nom de la lutte contre l’hérésie. cette diabolisation ne s’éteint qu’avec le siècle des Lumières mais l’idée et la pratique de la sorcellerie perdure encore..De l’émerveillement au soin en passant par le militantisme, quelles sont les pratiques de sorcellerie aujourd’hui et qui les sorciers et sorcières aujourd’hui ?
C’est à ces questions que tentera de répondre François Bordes, Conservateur général du patrimoine et Auteur du livre intitulé : ’Sorciers et sorcières. Procès de sorcellerie en Gascogne et Pays Basque’ ; et pour suivre la visio-conf en direct, rdv donc à 18h30 sur : https://bit.ly/3m9vEdk

à 18h30 aujourd’hui, et jusqu’à dimanche soir, la Bpi - Bibliothèque publique d’information propose plusieurs événements dans le cadre de la 5ème édition de la Nuit de la lecture qui se tiendra, cette année, en ligne autour du thème ’relire le monde’
Dans un quotidien confiné et tourmenté, la lecture permet de réenchanter le monde, de voyager de manière immobile et de partir à la découverte d’autres horizons. La Bpi vous propose de relire le monde contemporain à l’aune des grands classiques de la littérature mondiale, à travers des ateliers d’écriture et de dessin, et de rencontres.
Au programme d’aujourd’hui : un Atelier d’écriture poétique sur Sei Shōnagon sera animé par le poète Frédéric Forte, et si vous voulez y participer sur zoom, rdv donc à 18h30 sur : www.bpi.fr/nuitsdelalecture2021

dans le cadre de la 5ème édition de la nuit de la lecture aussi, l’association La Plume de Paon propose une soiré en ligne sur la tradition immémoriale de la lecture à voix haute et à ces moments de partage, que l’on appelait au Moyen Age les voces paginarum, ou les « voix des pages ».
et pour suivre cette soirée en ligne, rdv à 18h30 sur : La Voix des Pages

à 19h, la Gaité lyrique, la revue mouvement et Usbek et Rica poursuivent leur cycle de CONFÉRENCES ET PERFORMANCES en ligne intitulé Et bien dansez maintenant ! Du corps programmé au corps contrôlé, les nouveaux imaginaires esthétiques et politiques
Ce cycle de conférences et performances transdisciplinaires propose de retracer les premières expérimentations de mises en chiffres des corps et d’optimisation des mouvements à des fins d’efficacité, à l’aune des développements actuels de l’intelligence artificielle. Constitué de quatre rencontres entre artistes et chercheur·euse·s, ce cycle propose aussi d’ausculter le corps sportif - ces techniques de rationalisation et d’optimisation s’imposant aux corps dans les usines comme sur les terrains de jeux. De scruter le déploiement de la biométrie et des technologies de surveillance des corps dans l’espace public, et leur pouvoir techno-normatif visant à encadrer et à orienter les comportements.
Et pour la conférence performée d’aujourd’hui, intitulée Le corps halluciné, le chercheur Fabian Offert et l’artiste Francis Hunger, reviendront sur ces visages et ces corps de personnes qui n’existent pas et qui commencent à peupler les applications de rencontres et les magazines de mode... et ils se demanderont Comment les nouvelles techniques d’intelligence artificielle hallucinent le réel et comment hacker ces systèmes ?
Et pour suivre cette conférence-performée qui sera en anglais : rdv à 19h sur : https://us02web.zoom.us/j/87826311453.. .=AT0qCsshnOTlDm0nGU8BtTVoeYPgu2vy76TUAj4Noa9FR-TMDRFA1cu2dDRiMDQGRZqxeb1gC79Aa_RLh0hYyOnA9_sGBbA55aZZOCKhQ07fTZ6F5BC0MsOo8L1PaPY0leB8qEhxeZKCtJF3ab5LoUPX]
Mot de passe et infos sur : bit.ly/info-le-corps-hallucine=AT0qCsshnOTlDm0nGU8BtTVoeYPgu2vy76TUAj4Noa9FR-TMDRFA1cu2dDRiMDQGRZqxeb1gC79Aa_RLh0hYyOnA9_sGBbA55aZZOCKhQ07fTZ6F5BC0MsOo8L1PaPY0leB8qEhxeZKCtJF3ab5LoUPX]

enfin, à 20h, La Cinémathèque du documentaire à la Bpi et l’Institut français de Prague poursuivent leur cycle consacré au cinéma documentaire d’Héléna Třeštíková avec une projection-débat virtuel autour du film Marcela, qu’elle a réalisé en 2008
et pour découvrir ce film et en discuter avec sa réalisatrice, rdv donc à 20h sur :Helena Třeštíková, ligne de vie • Marcela%7D]

Musique : L’hippocampe fou - Chasse aux sorcières

AGENDA 2021.01.21

Documents joints

Aujourd'hui on sera au téléphone avec samiha du (...)