Agenda des luttes 19 janvier

mardi 19 janvier 2021
par  Julie agenda

et on commence avec cette CAGNOTTE qui vient d’être mise en ligne par le comité de soutien de Rennes, en SOLIDARITÉ AVEC LES CAMARADES ACCUSÉS DE « TERRORISME »
Le 8 décembre dernier, le gouvernement mettait en scène une « opération anti-terroriste » visant des « membres de l’ultra-gauche ». Un grand spectacle visant à faire peur et à attaquer les luttes sociales. En guise de « terroriste », une poignée de personnes soupçonnées d’avoir eu en leur possession « des produits pouvant entrer dans la composition d’un explosif, le TATP ». Au conditionnel, car il suffit d’avoir de l’acétone ou de l’eau oxygénée, des produits courants, pour être accusé de posséder ces éléments.
Les autorités le reconnaissaient d’ailleurs : « aucun projet précis de passage à l’acte n’a été identifié à ce stade ». Mais cinq personnes sont quand même en taule car elles sont « soupçonnées d’avoir envisagé » un « éventuel » projet d’action violente. Et Un mois plus tard, elles sont toujours derrière les barreaux. Un collectif de soutien a donc lancé une cagnotte pour aider les inculpés.
Le lien vers la cagnotte : https://www.cotizup.com/soutien-8-12

Agenda 19/01/2021

RDV MILITANTS

à l’appel de la coordination nationale des AED, une grève reconductible est lancée à partir d’aujourd’hui pour demander que le métier d’éducateur scolaire soit pleinement intégré à l’éducation nationale et exiger une revalorisation salariale
et dans le cadre de ce mouvement, une AG est organisée demain après-midi à la parole errante, et deux journées de mobilisation sont prévues : jeudi avec le secteur social et le 25 janvier prochain dans le cadre de la mobilisation de l’éducation nationale

aujourd’hui aussi, les agents EDF sont en grève pour protester contre le projet Hercule
L’intersyndicale CGT, CFE-CGC, CFDT et FO lance ainsi sa 4ème journée de mobilisation contre ce projet qui prévoit une séparation entre le parc nucléaire existant d’EDF et une grande partie de ses activités liées aux énergies renouvelables, ce qui ouvre la voie à un démantèlement et à une privatisation du groupe.

Depuis 9h30, ce matin, et pendant trois jours, l’association Ressources Alternatives, La Maison Ouverte, Montreuil et La Fabrik coopérative proposent une formation sur l’éducation populaire et ses outils
L’éducation populaire, héritée des pratiques culturelles du mouvement ouvrier, œuvre pour une éducation de tous et par tous, qui vise tant l’émancipation individuelle et collective des individus, que le progrès social. Ce qui passe notamment par la lutte contre toutes les formes d’oppressions, ainsi que par la déconstruction des cadres et des habitudes qui nous aliènent, et restreignent notre façon d’agir et de penser. Son ambition est aussi de favoriser l’émergence de dynamiques collectives qui permettent aux dominés de développer ensemble une compréhension critique de la société afin de mieux la transformer.
Cette formation est pensée comme une découverte et une mise-en-discussion des idées de l’éducation populaire, mais aussi comme une initiation à des méthodes qui permettent de libérer l’expression populaire, de confronter les points de vue, de partager les expériences et les analyser.
Cette formation propose de présenter et d’expérimenter plusieurs outils qui permettent de réintroduire du politique dans les pratiques, comme : théâtre-forum, arpentage, groupes d’interview mutuelles, conférence gesticulée, porteur de parole, enquête conscientisante, débat mouvant…
et si vous voulez participer à cette formation de 3 jours, qui commence aujourd’hui, il faut s’inscrire en envoyant un mail à : formation@ressources-alternatives.org

depuis 10h ce matin , l’INALCO organise une journée d’étude en ligne intitulée ’Voisinages en Asie : enjeux politiques, mobilisations, et pratiques sociales’
avec au programme, cet aprem des discussions sur les Voisinages et les lieux de socialisation avec un focus sur : les Figures du lien social dans les rassemblements de retraités d’un parc pékinois, et un focus sur les grands ensembles d’habitat social au Japon, puis des discussions sur les Voisinages, mobilisations, contrôle avec un focus sur les Classements patrimoniaux de quartiers anciens au Japon, et un focus sur Les “relations de voisinage” en période d’épidémie ; et si vous voulez suivre cette journée d’étude en ligne, il faut s’inscrire en envoyant un mail : jdevoisinage@gmail.com

Dans le cadre de la mobilisation nationale du secteur de la culture aujourd’hui, la Snam Cgt, SFA Île-de-France et la CGT Spectacle organisent un rassemblement sur la Place de l’Opéra
À l’appel d’une multitude d’organisations, le 15 décembre dernier, près de 20 000 professionnel.le.s du spectacle et de la Culture se sont mobilisés à travers la France pour dénoncer la politique irresponsable menée par le Gouvernement à l’encontre du secteur culturel. À ce jour, les comédien.ne.s, les musicien.ne.s, les chanteuses et chanteurs, les danseuses et danseurs, les circassien.ne.s, les marionnettistes, les artistes auteurs, les technicien.ne.s du spectacle ou les enseignant.e.s artistiques, se trouvent toujours dans l’impossibilité de travailler en raison des interdictions imposées au spectacle vivant et aux salles de cinéma.
Lors de la réunion du 13 janvier avec Madame Roselyne Bachelot en présence des organisations patronales et syndicales du secteur, la ministre a annoncé que les premières mesures de soutien à l’emploi d’artistes et de techniciens ne verront pas le jour avant octobre 2021 (!) et sans annoncer aucune nouvelle enveloppe budgétaire. Alors qu’à l’annonce du confinement, à la fin du mois d’octobre, elle invitait les artistes empêchés d’être sur scène à ’ continuer à créer, répéter, enregistrer et diffusé leurs spectacle ’ elle n’y a toujours pas consacré un seul centime. Pourtant 115 millions d’euros sont aujourd’hui nécessaires pour assurer ne serait-ce que 10 journées de travail aux salarié.e.s intermittent.e.s du spectacle. Aussi pour protester toutes et tous les professionnel.le.s du spectacle sont appelés à rejoindre le rassemblement qui se tient en ce moment devant l’opéra Garnier

De 13h à 14h, la CGT Ingés Cadres Techs - UGICT, et la Federation CGT des Sociétés d’Etudes proposent une Heure d’info syndicale sur le télétravail à suivre en ligne
Comment savoir si j’ai le droit au télétravail ? Est ce que l’employeur peut refuser ma demande de télétravail ? Combien de jours puis je télétravailler ? Et si j’ai envie d’arrêter le télétravail ? Quels sont les frais pris en charge par mon employeur ?
Dois je être disponible toute la journée devant mon écran ? Quelles données sont récupérées par mon employeur ? Quelle est ma responsabilité concernant les données pros ? Que faire en cas d’accident ? Comment recevoir les infos des syndicats ?
Pour répondre à toutes ces questions, l’UGICT et la fédération CGT des sociétés d’études proposent donc cette heure d’info syndicale en ligne et si vous voulez la suivre, rdv à 13h sur : https://www.facebook.com/UGICT/live/=AZVBTUNM-34sydLTvRDzCAulZpHdrxIx-F9O5y1fuj983Y9cOFfTk2T_j4pbFhrQS9_P7gqje0F211UKLxVBlF5ivXQMIr8OlMmdBdeZQr3oB807nDYsZrpzklTvjRJwB3I&__tn__=q]

de 17h à 18h30, le séminaire ’Environnement et Relations Internationales’ organisé par le CERI de Sciences Po se poursuit avec une séance virtuelle autour de Daniel Compagnon, qui reviendra sur ’La gouvernance problématique de la géo-ingénierie et des émissions négatives’.
Pour suivre ce séminaire en ligne, il faut s’inscrire sur : https://www.sciencespo.fr/agenda/fr/civicrm/event/register?v=69643d323332372672657365743d31266374783d657874&id=2327&reset=1&ctx=ext

à 18h Une AG en présentiel devait se tenir au squat du Marbré pour parler autonomie et anticapitalisme, mais étant donné le couvre-feu pas sur que ça soit maintenu
vous pouvez vérifier en envoyant un mail à : assembleeautonome@riseup.net
et si c’est maintenu ce sera donc à 18h au 39 rue des Deux Communes à Montreuil

à 18h, l’association Astérya poursuit ses cafés envie d’agir en ligne et propose aujourd’hui de lancer un cycle de débat sur la réappropriation de l’espace public avec une première séance consacrée à la construction d’une ville plus durable ?
La ville durable est une ville qui met en jeu un projet environnemental, social et économique, qui respecte les écosystèmes humains et naturels et qui assure une utilisation durable des ressources. Dans ce café, nous nous intéresserons aux questions d’aménagements et de développements urbains. Comment repenser l’espace urbain de manière plus écologique et comment participer à son échelle à sa conception ? Quels·les acteurs·rices du milieu associatif réfléchissent de manière partagée et cohérente à l’avenir de ce territoire ? Des enjeux de mobilités douces aux politiques de logements et projets de quartier, quelles transitions sont possibles pour les villes de demain ?
C’est à partir de ces questions que l’assoc Astérya propose de réfléchir collectivement à cette réappropriation de l’espace public pour participer à la construction d’une ville plus durable ; et si vos voulez en débattre avec eux, rdv à 18h sur : https://www.weezevent.com/cycle-rep-1-comment-participer...=AT3vEkNqa49riNbcLgMb9Y8iqq8pzm1LbEHUiECx7TBWPVoLjnBOL6242ASc1uWu3o9NOfOol9uKeN08QAN5DHKIzg88m9UWbZOANvXrN6dSOEMb902RTddFhcUxABav0Bq4V22TbIM1eijuSa9j2WsG]

à 18h, le séminaire ’Co-production sociale de la ville et recherche citoyenne. Regards croisés sur les quartiers populaires et précaires en France et au Brésil’ organisé par le Co-Polis, se poursuit avec une séance virtuelle autour de Marie Hélène Bacqué qui reviendra sur la recherche participative et les quartiers populaires au prisme de la jeunesse
et si vous voulez suivre ce séminaire en ligne, il faut s’inscrire sur le formulaire : https://framaforms.org/seminaire-public-de-lanr-copolis-1604763020?info=republished

à 18h30, le Centre Arabe de Recherches et d’études Politiques de Paris organise un webinaire intitulé : Quelle politique pour l’administration Biden ?
Contrairement à ce que les puissances régionales attendent, l’élection de Biden ne marquera pas de rupture totale avec la politique de son prédécesseur. Le retour de l’establishment de Washington devra s’inscrire dans un nouveau contexte et l’administration Biden ne pourra pas faire figure de troisième mandat de Barack Obama. Quels sont les principaux défis à relever et les nouvelles priorités stratégiques au Moyen-Orient de la nouvelle équipe de la Maison Blanche ? Comment pourra-t-elle composer avec l’héritage trumpiste ? C’est à ces questions que tentera de répondre le politologue américain Joe Macaron ; et pour en débattre avec lui rdv donc à 18h30 sur : https://www.carep-paris.org/.../quelle-politique-pour.../=AT1NKU9VI7LWdAImTMfJ_RF8QciEyxqgHcrp-iA2rlQCbVUePQTvYrJrjJQ0-xckSeeOY3Z6_l19lFE7-VJiTE9lHqF0klMefPwUT3NFyCbXp8rse99FnXwUeKANb0C1ygzxz3OT41Gmuf4XfD42Xwlv]

à 18h30 toujours, le Séminaire ’scènes de la division politique’ organisé par le collège international de philo et la parole errant se poursuit en ligne
La séance d’aujourd’hui, animée par Bernard Aspe, sera consacrée au virus et à la pandémie actuelle. Il s’agira dans cette séance de qualifier les opérations de pouvoir qui prennent figure, ou qui se consolident, justement à l’occasion de cette gestion. Pour y parvenir, il reviendra sur le concept de ’biopolitique’ très discuté depuis le début de la crise sanitaire (souvent pour le convoquer de façon très vague, ou pour l’évacuer rapidement). L’objectif de la séance sera donc d’identifier la forme du pouvoir contemporain, en sachant que le problème n’est pas de lui donner un nom, mais de dessiner les traits, en variation continue, de sa figure métastable.
Et si vous voulez suivre ce séminaire en ligne, rdv à 18h30 sur : https://us02web.zoom.us/j/83150811643

à partir de 18h30 et jusqu’à vendredi, la cantine syrienne de Montreuil, le média GJ Cerveaux non disponibles et le dialogue global pour un changement systémique poursuivent la deuxième édition des rencontres internationalistes ’les peuples veulent’ en ligne, avec cette année l’intervention de militantes et militants du Liban, de Tunisie, du Soudan, de Syrie, du Chili ou encore des USA
Un désir de vie, de dignité et de justice parcourt de nombreuses villes et campagnes du monde entier. Et Malgré la répression, le courage des peuples qui se soulèvent défient partout le statu quo. Mais Si l’on semble s’accorder sur le fait que dans les quatre coins du monde « les peuples veulent la chute des régimes », La question de l’après reste bien souvent absente. C’est pourquoi cette deuxième éditions des rencontres internationalistes ’les peuples veulent’ sera consacrée à cette question de l’après....
alors que Pendant plus d’un siècle, révolution rimait avec socialisme(s)...qu’en est-il aujourd’hui ? Quelles propositions de transition ou de rupture réussissent encore à se frayer un passage dans ces soulèvements ? Faut-il convoquer La démocratie libérale pour remplacer les régimes autoritaires ? Des assemblées constituantes pour transformer la démocratie libérale ? Quelles perspectives dessinent les révoltés de nos jours. C’est autour de ces questions que ces rencontres proposent de réfléchir collectivement, et dans une perspective internationaliste.
Aujourd’hui, alors que la Tunisie connait un nouveau soulèvement politique, la discussion se fera autour du caricaturiste WillisFromTunis qui reviendra sur les alternatives possibles après la chute du régime en Tunisie et au Soudan ; et pour suivre cette discussion collective en ligne et y participer, rdv donc à 18h30 sur le lien zoom : [https://zoom.us/j/93783724676]

à 19h, la Cité des sciences et de l’industrie organise un webinaire intitulé : Face à la crise sanitaire : des stratégies contrastées
Près d’un an après le début de la pandémie, peut-on faire un bilan, au moins provisoire, des stratégies mises en place, à l’échelle mondiale et dans notre pays ? Quelles leçons en tirer pour l’avenir ? C’est à ces questions que tenteront de répondre : le sociologue Olivier Borraz et l’épidémiologiste William Dabet pour en dicuter avec eux, rdv à 19h sur :
https://www.youtube.com/citedessciences

à 20h, la Coalition Solidarité Brésil, et Autres Brésils organisent une soirée débat, à l’occasion de la parution du second Baromètre d’alerte sur la situation des droits humains au Brésil.
A mi-mandat de la présidence de Bolsonaro, quel bilan peut être fait de la situation sociale au Brésil ?
Pour répondre à cette question, Plusieurs représentant.e.s d’organisations de la Coalition présenteront les principales conclusions et données du Baromètre, tout en se faisant l’écho des efforts de résistance de la société civile sur les territoires.
Pour rejoindre la discussion, rdv à 20h sur :
https://www.facebook.com/events/1071561776680207/?acontext=%7B%22event_action_history%22%3A[%7B%22mechanism%22%3A%22calendar_tab_event%22%2C%22surface%22%3A%22bookmark_calendar%22%7D]%7D%7D]

à 20h30, le collectif Feminists in the City organise un webinaire sur les femmes révolutionnaires
pour revenir sur l’histoire des femmes, de leurs actions et de leur place dans la Révolution française, d’Olympe de Gouges à Charlotte Corday, en passant par Pauline Léon, rdv donc à 20h30 sur [www.feministsinthecity.com]

à partir de 23h, l’historien Matt Siegfried propose une visio-conférence en anglais sur l’histoire du syndicat américain United Auto Workers qui a été fondé dans le cadre du Congrès des organisations industrielles dans les années 1930
Des droits des travailleuses à la lutte contre la ségrégation, en passant par la lutte pour le logement et les services en milieu rural, l’historien reviendra sur l’histoire de l’UAW et son ancrage local dans le comté de Washtenaw ; et si vous voulez suivre cette visio-conférence, il faut envoyer un mail à : msiegfr@gmail.com.

RDV CULTURELS

de 13h à 19h, la galerie Fatalitas vous ouvre encore ses portes pour présenter l’expo de Jokoko
et si vous voulez découvrir son univers féérique et Punk, rdv donc à la galerie Fatalitas qui se trouve au 31 rue de l’église à Montreuil.
Woueb : https://www.jokoko.fr

de 16 à 17h : Fpp rediffusera une émission de Naïves Question de Philosophie, sur Rosa Luxembourg et la prison, à l’occasion des 102 ans de sa mort.
alors restez branchés sur le 106.3

à 19h30, Amnesty International Belgique francophone et l’assoc Action Syrie proposent une projection-débat virtuelle du film documentaire For Sama, réalisé par Waad al-Kateab et Edward Watts (2019), suivi d’un discussion avec des représentants de l’assoc Action Syrie
et pour rejoindre cette séance virtuelle, rdv sur le lien vers la plateforme la 25e heure : sallevirtuelle.25eheure.com

enfin, à 20h30, La Vingt-Cinquième Heure et le ciné Jean Vigo de Gennevilliers proposent aussi une séance projection-débat virtuelle autour du film LA PREMIÈRE MARCHE, de Hakim Atoui et Baptiste Etchegaray suivie d’une rencontre avec les réalisateurs.
Le 9 juin 2019, quatre étudiants mènent à Saint-Denis la première Marche des fiertés en banlieue. 50 ans après Stonewall, ils imposent le combat LGBT là où personne n’avait voulu l’imaginer. Une immersion trépidante parmi les organisateurs de la pride, banlieusards et fiers. Les enjeux d’intersectionnalité et d’inclusivité des luttes sont clairement posés. Les jeunes militants débordent d’une énergie communicative dans un documentaire plein d’humour et d’engagement, qui inspire une volonté d’unité face aux oppressions.
Pour découvrir ou redécouvrir Ce documentaire qui retrace la manifestation de la première Marche des fiertés à Saint-Denis, et en débattre avec les réalisateurs, rdv donc à 20h30 sur : https://sallevirtuelle.25eheure.com/seance/5163/=AT3T-4eet6iR6H44LrpBXBGwwQTBAyTHWZnLVNda5vHkBaO7RHGkEJizbhhy0rdqVulNPnRAXUq58eHuTYf0yqsOSCcr1AKSnQnf2y2s_AVlBi84MjdpUHp_5wzz8mjQJmSdD6sh-QQ6lV-kB07f0VLW]

Musique :
La Brigade – Chacun fait c’qu’il lui plait
Jundi Majhul – Walla la’a

Agenda 19/01/2021

Documents joints

et tout de suite les infos et rdv militants (...)