Agenda des luttes 5 janvier

mardi 5 janvier 2021
par  Julie agenda

Et aujourd’hui on sera au téléphone avec le photo-reporter Louis Witter pour parler de l’entrave à la liberté d’informer suite aux évacuations de camps de migrants de Grande-Synthe, Calais et Coquelles qu’il n’a pas pu couvrir les 29 et 30 décembre derniers
Avec son collègue, Simon Hamy, Louis Witter a déposé un référé-liberté devant le Tribunal administratif de Lille hier et la réponse est attendue pour aujourd’hui.
Photo Louis Witter

AGENDA DU 2020-01-05

L’Observatoire des Street-médics a publié son recensement des victimes de violence policières lors de la manifestation du 12 décembre contre le projet de loi Securite Globale
Ce rapport recense actuellement ​50 victimes prises en charge, dont ​14 traumatismes à la tête​, ​5 évacuations et extractions vers les urgences​, et 1 transfert aux secours institutionnels sans évacuation, ainsi que plusieurs enfants, passants et journalistes.
Par ailleurs, ce rapport fait état de violences nombreuses et graves de la part des forces de l’ordre envers les équipes de street-médics pendant leur action de secours.
Alors bien sûr, Ce bilan n’est pas exhaustif​. Il ne comprend que les prises en charge réalisées par les équipes de street-médics en contact avec l’Observatoire et ne comptabilise pas les victimes prises en charge par les autres équipes, décontaminées des gaz lacrymogènes ou blessées sans être prises en charge.
Ce bilan est provisoire et il continue d’être mis à jour à réception de nouveaux bilans d’intervention alors si vous avez des éléments à leur transmettre n’hésitez pas vous pouvez leur écrire via la page Facebook de l’observatoire des street-medics ou sur l’adresse : contact@obs-medics.org
https://obs-medics.org/.../securite-globale-bilan-des.../

Par ailleurs, toujours sur cette manifestation parisienne du 12 décembre dernier, Médiapart a publié une vidéo qui montre bien comment les forces de l’ordre ont délibéremment saboté la manif :
cette enquête démontre le caractère illicite de plusieurs dizaines de charges policières effectuées ce jour-là et elle documente les arrestations arbitraires de manifestants, les coups portés sans raisons et la communication mensongère de Gérald Darmanin, notamment au regard du bilan judiciaire.
Et si vous voulez la visionner, rdv sur : https://www.mediapart.fr/journal/france/030121/comment-les-forces-de-l-ordre-ont-sabote-la-manifestation-du-12-decembre-2020?onglet=full

hier, la Justice a rendu son verdict et a décidé l’expulsion immédiate des militantes et militants de Youth For Climate qui occupaient le local de l’Arche pour dénoncer la gentrification du quartier de la place St-Marthe
dès 16h : les habitant.es et collectifs du quartier se sont mobilisés pour vider l’Arche rapidement. La plupart du mobilier et autres outils ont été amenés dans un nouveau local squatté déjà depuis plus de 48h un peu plus haut dans le quartier, et qui a été baptisé « Le Nord ».
à 18h : La police s’est introduite dans le nouveau local et l’a réquisitionné. Les personnes présentes à l’intérieur ont été interpelées puis embarquées au commissariat du 10e arrondissement (qui se trouve rue de Nancy) : alors pour les soutenir, il y aura probablement un rassemblement aujourd’hui.

Depuis 11h30 et jusqu’à 16h, un rassemblement en fanfare et une cantine solidaire sont organisés à l’université paris 8
Alors que la situation de nombreux.ses étudiant.e.s était déjà alarmante avant la crise sanitaire, elle s’est encore dégradée avec l’épidémie et les confinements. Dans le même temps, plusieurs lois menacent nos libertés et notamment celles des étudiant.es et des enseignant.es d’universités : on peut citer la loi sécurité globale et la loi séparatisme, mais aussi la loi de programmation de la recherche qui a été votée pendant les vacances.
Dans ce contexte la fermeture des universités empêche les étudiantes et étudiants non seulement d’étudier dans de bonnes conditions, mais aussi de se mobiliser.
Alors pour demander la réouverture des universités dans de bonnes conditions sanitaires, la mise en place de cours en hybride (distanciel et présentiel) pour permettre d’adapter les solutions selon les situations des étudiant.es, et exiger l’abrogation de la LPR, rdv donc dans le hall d’entrée de l’université Paris 8, dont l’entrée se trouve en face de la station de métro St-Denis-Université.

Le collectif Solidarités migrants Wilson lance un appel à bénévoles pour ses maraudes d’aujourd’hui
ils ont BESOIN DE MONDE POUR : DISTRIBUER DES REPAS sur le Point fixe à la Porte d’Aubervilliers et pour les maraudes mobiles et si vus pouvez uy participer, le rdv est donné à 18h15 au Théâtre de la Belle Étoile, 14 rue Saint-Just.
Et ils ont besoin de monde aussi pour le nettoyage de la cuisine et le rangement des stocks. Et Le rendez-vous est donné à 18h30 au théâtre de la Belle Étoile aussi, jusqu’à 22h environ.
Enfin, si vous ne pouvez pas les aider physiquement, vous pouvez tjr renflouer leur cagnotte en ligne : https://www.helloasso.com/.../soutien-a-wilson/formulaires/1

à 14h, dans le cadre du séminaire « Mobilité urbaine durable et inclusive en Europe » organisé par l’université de Strasbourg, Leslie Belton-Chevallier, Nicolas Oppenchaim, et Stéphanie Vincent-Geslin, présenteront leur Manuel de sociologie des mobilités géographiques, publié en 2019.
Quelle place occupent les mobilités géographiques aujourd’hui dans nos sociétés ? Comment ont-elles évoluées au fil du temps ? Pourquoi les représentations de la mobilité sont-elles si ambivalentes ? Comment les mobilités géographiques s’articulent-elles avec les inégalités sociales et territoriales qui traversent nos sociétés ? Ou encore Comment la sociologie s’est-elle saisie de cet objet, longtemps réservé aux géographes et à la socio-économie des transports ?
C’est à toutes ces questions que tentent de répondre ce manuel de sociologie des mobilités géographiques qui dresse un large panorama de l’état des connaissances sur cette question, tout en ouvrant de nombreuses pistes de réflexion pour de futures recherches sur les mobilités géographiques, qui ont été particulièrement mises à mal par les confinements et couvre-feu.
Alors pour en discuter avec les auteurs du manuel, et suivre ce webinaire, il faut demander le lien et les codes en envoyant un mail à : phamman@unistra.fr

A partir de 14h30, et toute la journée aujourd’hui, demain et après-demain jusqu’à 18h, le réseau transatlantique sur l’Europe politique organise un colloque international en ligne sur l’Europe politique
au programme d’aujourd’hui, les discussions porteront sur : le régime politique de l’Europe avec un focus sur l’investiture de la Commission von der Leyen par le Parlement européen ; Et un focus sur les négociations autour du CETA ; et des discussions autour de La mondialisation à partir d’une analyse comparative qualitative des perceptions des citoyens européens
et pour suivre ce colloque en ligne, il faut s’inscrire sur : https://www.eventbrite.ca/e/billets-leurope-politique-bilans-et-perspectives-132446096841

de 16h à 18h, L’Observatoire National de la Protection de l’Enfance organise une conférence en ligne autour de la protection de l’enfance, avec une discussion autour du processus décisionnel en matière de protection de l’enfance, et une discussion sur La correspondance numérique dans les mesures de placement au titre de l’assistance éducative
et pour suivre cette conférence en ligne, il faut s’inscrire sur : https://onpe.gouv.fr/actualite/cycle-webinaires-onpe-reservez-votre-5-janvier-2021

de 16h à 19h, le Réseau d’étude des pratiques d’influence (le Répine) lance son séminaire en ligne sur Les pratiques d’influence aux XXe et XXIe siècles
Le domaine des pratiques d’influence est proliférant que ce soit dans : la publicité, la propagande, le marketing, les relations publiques, la communication, la psychologie sociale, ou encore à travers l’algorithmique appliquée… Aussi, Il importe de saisir non seulement sa portée, mais aussi son extension, ses dynamiques, ses pratiques, ses logiques, et ses techniques.
Où et sur qui s’exercent ces pratiques ? Quelles sont leurs histoires ? Qui sont leurs praticiens ? Quels sont leurs fronts pionniers ? Quelle est la contribution des pratiques d’influence à la production de la valeur (économique et politique) ? Du point de vue du présent tout comme de l’histoire de longue durée, le gouvernement par l’influence (qui est une forme de la gouvernementalité) n’est-il pas une dimension majeure de la bascule néolibérale que le monde connaît aujourd’hui ?
C’est autour de ces questions que le réseau Répine propose de travailler avec ce séminaire, et pour la séance d’aujourd’hui, il sera question des influenceurs et influenceuses sur les réseaux sociaux.
Et pour suivre ce séminaire en ligne, il faut s’inscrire sur : http://listsem.ehess.fr/courses/752/requests/new

de 17h à 20h, le collectif Prenons la ville poursuit ses rendez-vous mensuels
Le collectif Prenons la ville essaie de faire un suivi local et une analyse de ce qui se passe sur Montreuil-Bagnolet concernant les luttes de logement, les ouvertures/expulsions de squats, les occupations de terrains, l’urbanisme, la gentrification, les dispositifs anti-pauvres, etc.
Le collectif participe et organise aussi des actions, manifs, rassemblements en solidarité avec des collectifs en lutte ; et il propose un fanzine qui s’appelle L’En-ville ainsi qu’une cartographie des expulsions de squats sur Montreuil et Bagnolet.
Et une fois par mois, le collectif organise Des moments publics de rencontres pour discuter, échanger, partager des expériences et s’organiser collectivement.
Alors pour rencontrer et échanger avec le collectif Prenons la ville, Rdv donc à 17h à l’AERI, 57 rue Étienne Marcel, à Montreuil

à 17h, l’association Paris Animaux Zoopolis, la PAZ organise une opération tractage pour sensibiliser les citoyennes et citoyens sur la question de la marchandisation des animaux de compagnie
si vous voulez y participer, ou rencontrer des militantes et militants de l’association la PAZ, rdv à 17h sur la place Edmond Michelet, métro Châtelet

à 18h30, la Commission de Mobilisation du Travail Social Ile-de-France organise une AG virtuelle du Travail social en lutte en IDF
avec à l’ordre du jour : un Retour sur la dernière réunion nationale du travail social en lutte et la Préparation de la journée de grève prévue le 21 janvier prochain
Pour participer à cette AG en ligne, rdv donc à 18h30 sur le lien du discord : https://discord.gg/gqYHGGe

à 18h30, le Centre arabe de recherche et d’étude du politique de Paris organise un webinaire autour de Youssef Courbage, qui reviendra sur La démographie des Palestiniens dans le monde, comme recours contre l’invisibilisation ?
Depuis plusieurs décennies, la question palestinienne se trouve de plus en plus abandonnée par la politique internationale. Le « Deal du siècle » semble avoir enterré définitivement l’avenir et le droit du peuple palestinien à disposer de lui-même, comme le prévoit pourtant le droit international. C’est ainsi que 12 millions de personnes sont régulièrement passées sous silence. La démographie, cette pratique remontant à la Grèce antique, qui comptabilisait jadis les naissances et surtout les morts, constitue-t-elle aujourd’hui le seul recours des Palestiniens pour réclamer leur droit d’exister sur la scène internationale ? C’est ce postulat qu’exposera Youssef Courbage lors de ce webinaire en présentant les résultats de l’étude démographique qu’il a menée avec Hala Naufal sur la présence des Palestiniens dans le monde.
Pour en discuter avec lui et participer au webinaire, il faut s’inscrire sur : https://zoom.us/webinar/register/WN_zW1cEQ9DTXWbBdNK056afg

à 20h30, le collectif Feminists in the City propose un webinaire sur l’Art du Drag et son histoire
La Drag Queen professionnelle Calypso Overkill reviendra sur cette histoire du Drag et proposera une performance en ligne pour illustrer sa culture.
Pour suivre ce webinaire en direct, rdv à 20h30 sur le site : www.feministsinthecity.com

enfin pour les dates à venir et qu’on peut dores et déjà annoncer :

  • le 11 janvier, une grève illimitée des anesthésistes est prévue
  • le 16 janvier et le 30 janvier : des manifestations sont organisées pour protester contre la loi sécurité globale
  • Le 21 janvier une grève dans le secteur de la santé est prévue.
  • Le 23 janvier une marche nationale contre les licenciements est organisée par un collectif d’organisations de salariéEs concernéEs par la question des licenciements et suppressions de postes
  • Le 26 janvier une grève dans l’Éducation Nationale cette fois est prévue.
  • Et Le 28 janvier c’est dans le secteur de l’énergie.
  • Enfin, les syndicats CGT, FSU et Solidaires, ainsi que les organisations de jeunesse FIDL, MNL, UNEF et UNL, appellent à une journéede grève générale et nationale le jeudi 4 février

Infos et rdv culturels

à 12h, le séminaire organisé par le Centre Maurice Halbwachs de poursuit avec une séance virtuelle autour de Bernard Lahire, qui présentera le deuxième volume de son ouvrage sur l’Interprétation sociologique des rêves intitulé : La part rêvée et qui vient de paraitre aux éditions La Découverte
De quoi nous parlent nos rêves et pourquoi leur contenu nous déroute-t-il ? Dans le premier volume de L’Interprétation sociologique des rêves, Bernard Lahire élaborait un cadre général d’analyse de l’expression onirique nourri des apports de l’ensemble des disciplines qui ont abordé cette énigme. L’espace du rêve y apparaissait comme le lieu d’une communication de soi à soi, implicite et très peu censurée, mettant en jeu sous une forme transfigurée des problématiques existentielles profondément structurées par les expériences sociales des rêveurs.
Dans Ce second volume, il déploie le modèle et la méthode mis au point sur des corpus inédits de rêves. En reliant les fils de l’imaginaire nocturne de quatre femmes et de quatre hommes à des expériences récentes ou lointaines de leur vie, Bernard Lahire déchiffre les préoccupations que leurs rêves mettent en scène. Par-delà l’étrangeté ou l’incohérence apparente des pièces de ces puzzles oniriques construits nuit après nuit, il fait apparaître avec netteté l’image qui s’en dégage : l’épreuve de la domination masculine, les séquelles des abus sexuels, les affres de la condition de transfuge de classe, les heurts de la compétition scolaire, les rapports difficiles à l’héritage familial, les conséquences de la violence parentale physique ou symbolique, les effets d’une morale religieuse enveloppante ou les répercussions de l’abandon du père.
En s’emparant d’un objet traditionnellement considéré comme hors du champ de la sociologie, Bernard Lahire ne se contente pas de défaire un peu plus le mythe d’une intériorité préservée de toute influence sociale ; il nous donne les moyens d’accéder avec une plus grande lucidité à la part rêvée de nos existences.
Pour en discuter avec lui et suivre Ce séminaire, rdv donc sur : https://www.cmh.ens.fr/Seminaires-du-CMH-2020-2021

les Éditions Le monde à l’envers et la Librairie Quilombo proposent toujours une exposition des sérigraphies tirées du livre Personne ici ne sait qui je suis de Coline Picaud
dans ce livre, l’auteure-dessinatrice et professeure de français pour étrangers, Coline Picaud raconte en images, les histoires extraordinaires et banales de femmes et d’hommes ordinaires, au travers notamment d’interviews et de rencontres.
Pour découvrir cette exposition, rdv donc aujourd’hui encore entre 13h et 20h, à la librairie Quilombo, 23 rue Voltaire

à 13h30, FPP diffusera une archive avec Oreste Scalzone qui revient sur Gian Giacomo Feltrinelli, éditeur italien retrouvé mort au début des années de plomb

à 15h, Fpp diffusera une archive sur le dictionnaire du darwinisme de Patrick Tort et à 16h une archive sur la démocratie
alors restez branchés sur le 106.3

Musique : Gogo Bordello - Immigrant Punk

AGENDA DU 2020-01-05

Documents joints

Qu'est-ce que vous ne deviez pas montrer ? (...)