Agenda des luttes 3 décembre

jeudi 3 décembre 2020
par  Julie agenda

Aujourd’hui on sera au téléphone avec Philippe Gauthier, secrétaire général du SNAM CGT pour parler de la mobilisation dans le secteur du spectacle
RDV à 12h pour un rassemblement "le Spectacle est toujours vivant" devant l"Opéra Garnier
et vous pouvez signer la pétition : https://www.change.org/p/emmanuel-macron-urgence-pour-le-spectacle

Agenda du 2020-12-03

Aujourd’hui, le secteur médico-social est en grève nationale et dans le cadre de cette journée de mobilisation, plusieurs rassemblements sont organisés à Paris et en banlieue :
à 14h, un Rassemblement est organisé devant l’ARS de Versailles.
Et à la même heure, à Paris, un Rassemblement est organisé devant le ministère de la solidarité, place Pierre Laroque.
Enfin, le collectif pas de bébé à la consigne qui depuis 2009 défend un accueil de qualité pour les jeunes enfants en accueil individuel et collectif, organise un évènement en ligne dans le cadre de cette journée de mobilisation, et vs retrouverez le lien sur le site de l’agenda : https://www.facebook.com/events/206381727668346/

les agents territoriaux de la ville de Saint-Denis poursuivent leur grève lancée le 2 octobre dernier pour protester contre la réforme de leurs primes et de leur temps de travail imposée par le maire socialiste, Monsieur Hannotin
et à 14h une manif est prévue de la bourse du travail de St-Denis à la mairie alors si vous voulez les soutenir rdv à 14h devant la BDT de St-Denis qui se trouve au 9 rue Génin, métro Porte de Paris, ou un peu plus tard devant la mairie, métro St-Denis Basilique
et pour les soutenir financièrement, je rappelle qu’ils ont ouvert une caisse de grève :https://www.papayoux-solidarite.com/.../caisse-de-greve

à partir de 12:00, l’Institut de recherche pour le développement organise une web-conférence autour de la sociologue et économiste, Isabelle Hillenkamp, qui reviendra sur le réseau RAMA
Depuis le début de la pandémie de Covid-19 au Brésil en mars 2020, le Réseau Agroécologique de Femmes Agricultrices RAMA, qui réunit environ 70 femmes de la zone forestière du Vale do Ribeira, au sud-est du pays, a triplé ses ventes.
Durant cette période, la fermeture des écoles et de multiples difficultés d’accès au système de soin ont par ailleurs considérablement accru le travail domestique et de care réalisé par ces femmes.
Quelles sont, d’une part, les conditions d’organisation (autonomie, diversification productive, solidarité et alliances, articulation en réseau) dans ce type de réseau féminin d’agroécologie qui permet la résilience observée dans le contexte de la pandémie ? Comment, d’autre part, évoluent les rapports de genre et quelles sont les marges de manœuvre, mais aussi les risques, notamment de surcharge de travail et de responsabilités, pour ces femmes ?
C’est à ces questions que tentera de répondre la sociologue et économiste Isabelle Hilenkamp en exposant les hypothèses qui émergent de recherches menées auprès de la RAMA et du mouvement brésilien d’agroécologie féministe depuis 2016 et d’une enquête spécifique sur la vulnérabilité et la résilience de la RAMA dans le contexte de la Covid-19.
Pour en discuter avec elle, rdv donc à 12h sur : [https://meet.jit.si/ConferenceIRDBondy-IsabelleHillenkamp]

De 12h à 14h, Le Centre d’étude de la vie politique de l’Université libre de Bruxelles organise un webinaire, en anglais, sur les polarisations politiques les disparités régionales et la géographie du mécontentement
Pour en discuter, en anglais, avec Luca Bettarelli de l’université de Milan, rdv donc sur : [https://teams.microsoft.com/dl/launcher/launcher.html?url=%2F_%23%2Fl%2Fmeetup-join%2F19%3Ameeting_NmU5MTRlYzktZjEyMy00NWZjLTkzM2MtZmYzMzI4OTcxMWU0%40thread.v2%2F0%3Fcontext%3D%257b%2522Tid%2522%253a%252230a5145e-75bd-4212-bb02-8ff9c0ea4ae9%2522%252c%2522Oid%2522%253a%252204cf700c-55e7-44d4-802c-7a8d8afd03a0%2522%257d%26anon%3Dtrue&type=meetup-join&deeplinkId=d158dc82-698d-4198-a477-92812c289b0e&directDl=true&msLaunch=true&enableMobilePage=true&suppressPrompt=true]

à partir de 12h aussi, Le centre de recherche The Culture of Grief propose un séminaire en ligne d’une journée en anglais, sur la philosophie, l’écologie et la politique de la perte au XXIe siècle, avec Judith Butler, Martin Hägglund, ou encore Jonathan Lear
Depuis la crise financière de 2007-2008, beaucoup de gens du monde entier ont perdu leur emploi, leur maison, leurs moyens de subsistance, et parfois leur mode de vie en raison du réchauffement climatique. Alors que la pandémie nous a fait (re)prendre conscience de la fragilité qui définit la vie sur Terre : comment comprendre ces pertes ? Quelles formes de deuil sont en jeu ? En quoi diffèrent-elles, ou pas, de l’expérience humaine « universelle » et « transhistorique » du deuil ?
Pour réfléchir à ces questions philosophiques et analyser la perte à l’époque contemporaine, ce séminaire entend explorer dans quelle mesure le deuil peut être considéré comme un concept existentiel et politique et comment il pourrait guider et même transformer notre pensée de la situation écologique actuelle.
Pour en discuter, en anglais, Avec Judith Butler, Martin Hägglund, Jonathan Lear, ou encore Arne Johan Vetlesen et Simon Critchley, rdv donc sur : [https://www.kommunikation.aau.dk/forskning/vidensgrupper/cqs/sorg/arrangementer/vis/the-culture-of-grief----philosophy--ecology-and-politics-of-loss-in-the-twenty-first-century.cid455301]

à partir de 12:30, l’Iremmo - Institut de Recherche et d’Études Méditerranée Moyen-Orient organise un webinaire intitulé : Algérie : quand le régime revendique le Hirak
Pour en discuter avec la politologue Farida Souiah, et le journaliste et historien Dominique Vidal, il faut s’inscrire sur : [https://bit.ly/2UdnXXa]
et vous pourrez aussi suivre la conférence sur Youtube, en live : [https://bit.ly/3eNl1Kk]

à partir de 13:00, l’association Ancrages lance un cycle de webinaires consacré aux rues d’Alger avec une première séance virtuelle sur les patrimoines postcoloniaux et minoritaires
En Méditerranée comme ailleurs, les sociétés portent les traces des matrices politiques et identitaires qui ont régi leur passé. Discrets ou flagrants, ces témoignages s’imposent dans les paysages comme dans les relations sociales, au point de sembler être un état des choses non questionnable. Pourtant, depuis plusieurs décennies déjà, de nombreux acteurs (militants, artistes, auteurs) cherchent à démontrer que les rapports inégaux du présent doivent être éclairés à la lumière de l’histoire afin que soient construites des lectures plus apaisées du passé ainsi que des sociétés plus soucieuses de la place de chacun. En ce début de XXIesiècle, les exemples se répondent aux quatre coins du monde pour que soient reconnues les souffrances comme les inégalités du présent. Ce mouvement, qui associe justice mémorielle et activisme politique, est au cœur des œuvres des artistes exposé.e.s dans Rue d’Alger ainsi que des contributions des invité.e.s de cette première séance de séminaire. Leur présence donnera l’occasion de débattre de ces nouveaux défis pour des États-nations dont la construction s’est souvent faite au mépris des particularités et dans le dénie de certaines oppressions. Qu’ils inquiètent (séparatiste), amusent (folklore) ou convainquent (progressisme), nous faisons l’hypothèse que l’importance contemporaine de ces mouvements, souvent regroupés sous le terme de postcoloniaux, mérite d’être évaluée afin de comprendre les mécanismes actuels d’appropriation du passé et de son patrimoine, ainsi que la puissance du rôle qu’ils jouent dans notre présent.
Pour en discuter sur zoom avec Samia Chabani, de l’Association Ancrages, Fabrice Denise du Musée d’histoire de Marseille, et le politologue Vincent Geisser, rdv sur : [https://univ-amu-fr.zoom.us/j/96183436174?pwd=U3ltd3lzZG9MN0lDbGF4dWxGelpXQT09&fbclid=IwAR0gs9bEKvcFI_wxdhwJjQknBBoUzC1vW9GWlFX5ddJuFkA779PNg3M86ag]

à 13h30, Stéphane Lhomme, Directeur de l’Observatoire du nucléaire et animateur du mouvement anti-Linky depuis son lancement en 2015 est convoqué en audience dans le cadre du procès qui lui est attenté de la part d’Enedis
alors pour le soutenir, rdv à 13h30 devant le TGI de Paris à Porte de Clichy.

à partir de 15h, la plateforme Addameer Prisoner Support & Human Rights et l’organisation al-Haq organisent un webinaire, en anglais, sur la menace d’expulsion de Jérusalem de l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri, et sur la responsabilité de l’État israélien
Pour en discuter avec Salah Hammouri, mais aussi avec Michael Lynk, Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l’homme dans le territoire palestinien occupé depuis 1967, Shahd Qaddoura, de l’organisation Al-Haq, et Anne Tuaillon, Vice-Présidente de l’Association France Palestine Solidarité, rdv donc à partir de 15h sur : [https://www.facebook.com/events/762765807652098/]

à 17h, le Collège d’Études Mondiales de la maison des sciences de l’homme poursuit son cycle de séminaires sur ’Les mouvements sociaux face à la pandémie’, avec une séance virtuelle consacrée aux mouvements au Liban et en Afrique du Sud
Pour en discuter avec Alexandra Kassir et Kate Alexander, deux sociologues qui ont pris une part active dans les mobilisations dans ces deux pays, rdv donc à 17h sur : h

à partir de 17:30, l’ENS Ulm poursuit son séminaire d’actualité critique en ligne avec une séance consacrée à l’essor du discours réactionnaire dans les médias
Éric Zemmour, Pascal Praud, Élisabeth Lévy, Eugénie Bastié, Charlotte d’Ornellas… Autant de journalistes marqués à droite ou à l’extrême-droite et qui occupent plus que jamais la scène médiatique. Pourtant, ces mêmes personnes présentent souvent leur parole comme marginalisée, voire censurée : paradoxe d’un discours médiatique anti-médiatique.
Après avoir replacé dans un contexte historique plus large cet essor du discours ’réactionnaire’ dans les médias, il s’agira d’ interroger ses logiques socio-économiques ainsi que ses conséquences politiques.
Pour en discuter, avec : l’historienne et la sociologue Isabelle Veyrat-Masson,spécialiste en communication médiatique et politique ; et le sociologue Samuel Bouron, spécialiste de l’extrême-droite et des médias, rdv sur : [https://www.gotomeet.me/BlaiseWILFERT]

de 18:00 à 20:00, les Brigades de solidarité populaire d’Aubervilliers ouvre leur point de collect-Distrib au laboratoire écologique zéro déchet
et vous pouvez déposer vos dons donc de 18h à 20h au labo zéro déchet qui se trouve au 20 avenue Édouard Vaillant, à Pantin
et de 19:00 à 21:00, tjr au labo zéro déchet : les GJ de Pantin tiendront leur AG hebdomadaire pour échanger sur les luttes en cours et préparer les prochaines

à 18:30, l’ Université populaire des Grands Moulins organise un webinaire intitulé : Face à l’épidémie de la Covid : apprendre et agir à partir de la lutte contre le sida
Sida et Covid-19 ne sont pas deux virus identiques. Ils ne se transmettent pas de la même façon, ils attaquent différemment les corps, et n’attaquent pas tous les corps de la même façon. Par ailleurs, les réponses des gouvernements face au sida et face au covid n’ont pas été de même nature. Et pourtant, comme l’épidémie du Sida, celle du coronavirus est tout autant une crise sanitaire que politique, sociale et démocratique.
Alors, que peut-on apprendre des luttes contre le Sida des 40 dernières années ? Comment s’en inspirer pour envisager une prise en charge collective, et tenter de lutter de manière efficace et juste non seulement contre ce virus, mais contre les pratiques autoritaires propres à la gestion de la crise par les États ? Comment faire face aux inégalités qui explosent avec la crise du covid ? Comment essayer d’en sortir fortifié.e.s avec de nouveaux outils de lutte ?
C’est à ces questions que tenteront de répondre : Gabriel Girard, militant de la lutte contre le VIH Et l’anthropologue Charlotte Pezeril, qui dirige l’Observatoire du sida et des sexualités de l’Université Saint-Louis – Bruxelles.
Pour en discuter avec eux, rdv donc à 18h30 sur le lien zoom : [https://u-paris.zoom.us/j/83124124270?pwd=aTVqMzZ3Nmt3dWY3RWd1ZktrY3U4UT09]

à partir de 18:30, La Cimade Bordeaux et La Clé Des Ondes organisent une Soirée débat virtuelle sur les « Enfermés et Expulsés » dans le cadre du festival Migrant’scène
pour la suivre, rdv à 18h30 sur :https[ ://zoom.us/j/94673814798...]
Code secret : 883084
N° webinaire : 946 7381 4798

à partir de 19:00, l’association Avaaz organise un débat dans le cadre de sa campagne Maintenant ou jamais !
L’État français vient d’être sommé par le Conseil d’État de justifier AVANT 3 MOIS que son action est à la hauteur de l’urgence climatique, sous peine de sanctions. Concrètement, cela signifie que pour tenir ses engagements, le gouvernement va devoir appliquer les 149 mesures de la Convention citoyenne pour le Climat.
Aujourd’hui pourtant, il écarte systématiquement ses propositions et s’apprête à déposer, dès janvier 2021, une Loi Climat sans aucune ambition.
Il faut donc profiter de cette brèche ouverte par le Conseil d’État pour proposer un projet, et pour en parler avec Cyril Dion, Agny Kpata, Marie Yared, ou encore Paloma Moritz, rdv sur : [https://frama.link/MaintenantOuJamais]

à 20:00, Histoire des luttes propose une soirée spéciale à l’occasion du Bicentenaire de la naissance du penseur et révolutionnaire communiste Friedrich Engels
et pour suivre cette soirée d’hommage virtuel, rdv à 20h sur la page Facebook d’Histoire des luttes

à 20:00, l’association Animal Save organise une Conférence-Débat virtuelle intitulée : Action directe-une étude ethnographique
La militante antispéciste Gemma reviendra sur l’action directe, l’anarchie et l’antispécisme, et poursuivra avec une discussion-débat.
Alors pour en discuter avec elle, rdv à 20h sur : https://www.facebook.com/events/1985638771577052/

À partir de 20h, Sciences Po Paris et le Département de philosophie de l’Université de Lorraine organisent un webinaire sur Le management, du privé au politique
Les théoriciens de l’économie du 20e siècle, ont tantôt présenté l’État comme une solution, tantôt comme un problème.
L’intégration, dans la pensée sur l’État, d’idées issues du management propres au secteur privé, est de plus en plus répandue au sein des démocraties libérales. Elles semblent ainsi être attirées par le prétendu idéal scientifique des théories et des pratiques managériales. Ce processus est connu sous le nom de New Public Management. Pour interroger ce qui a rendu possible ce mélange de genres, quelles sont ses difficultés et quelles sont les conceptions alternatives de la gestion étatique au 21e siècle, sciences Po Paris et le département de philo de l’université de lorraine organisent donc ce webinaire et pour le suivre, il faut s’inscrire sur : Inscrivez-vous ici pour participer à la discussion sur zoom

à partir de 20:30, la campagne d’Éducation Permanente du Centre d’Action Laïque, “Égaux, ensemble” propose un débat virtuel intitulé : La sécurité des femmes est avant tout sociale
Du confinement aux quarantaines, les mesures sanitaires s’appuient sur le surinvestissement individuel de la sphère privée, au détriment d’un renforcement de la sécurité sociale, des services publics, de la collectivité et du bien commun. Ainsi, les activités « naturellement » féminines – le travail domestique et le travail des soignantes, et tout ce qui relève du « care » – ont été mises au-devant de la scène sans que cela n’aboutisse, dans le « monde d’après », à leur revalorisation économique. La crise renforcera-t-elle une privatisation croissante des activités de soin « sur le dos des femmes » ? La sécurité des femmes est-elle forcément sociale ? Comment la sauvegarder et la rendre conforme aux besoins de toutes ?
C’est à ces questions que tenteront de répondre la socio-économiste Florence Degavre, les sociologue Maud Simonet et Caroline Ibos, et Fanny Dubois, secrétaire générale de la Fédération des maisons médicales
pour en discuter avec elles, rdv donc à 20h30 sur : https://www.facebook.com/events/2805405503116507/

demain matin, à partir de 9h, le centre arabe de recherche et d’étude du politique organise une journée d’étude virtuelle sur les villes arabes, avec au programme :
demain matin, des discussions sur les conflits armés et les reconstructions, avec un focus sur Raqqa, un autre sur Beyrouth après l’explosion d’aout dernier, ou encore sur La politique urbaine syrienne de reconstruction au prisme du traitement de l’informel et pour suivre cette journée d’étude qui se tient demain sur zoom, il faut s’inscrire sur : https://zoom.us/webinar/register/WN_M60VH9HtTrGTNbd-ln_1_A

enfin demain, l’ENS Lyon poursuit son cycle de séminaires sur les « Révolutions et les sciences sociales » avec une séance consacrée à la révolution et à la guerre civile en Syrie depuis 2011, avec Adam Bazcko, Gilles Dorronsoro et Arthur Quesnay
et pour y participer, il faut s’inscrire aujourd’hui, avant 18h, en envoyant un mail à : boris.gobille@ens-lyon.fr

infos et rdv culturels

et cet APPEL A SOUTIEN d’abord lancé par la Revue PD pour accroitre sa diffusion
étant donné que les moyens habituels de diffusion sont restreints puisque les bars sont fermés, et les concerts et festivals annulés, l’équipe de la Revue fait appel à toutes et tous pour diffuser par exemple en manif, dans les squats ou dans la librairie en bas de chez vous, son dernier numéro consacré aux alliances
Si vous êtes motivés pour leur filer ce coup de pouce, vous pouvez les contacter via leur page Facebook : PD La revue

à 14h, le théâtre dans les jardins propose une représentation en plein-air de la pièce intitulé ’le Flic de l’âme’, écrite par Yves Chevalier, animateur de théâtre sans frontières sur Fpp
Pour assister à cette représentation, rdv donc à 14h aux arènes du Parc Sainte-Périne dont l’entrée se fait par le 41 rue Mirabeau ou par le 120 avenue de Versailles, métro Mirabeau ou église d’auteuil.

de 16 à 17h , Fpp diffusera la deuxième partie de l’entretien avec Marcel Manville, avocat des membres du FLN, et compagnon de Frantz Fanon.
alors restez branchés sur le 106.3 !

À 18:30, le séminaire consacré à Hegel et la critique propose une lecture en ligne de la phénoménologie de l’esprit
et pour y participer, rdv sur : https://global.gotomeeting.com/join/231917349
ID réunion : 231 917 349

à 19:00, les Editions Grasset et Fasquelle et la Maison de la Poésie organisent une lecture publique en ligne de ’ JE SUIS UN MONSTRE QUI VOUS PARLE’ avec PAUL B. PRECIADO
En novembre 2019, Paul B. Preciado s’exprime devant 3500 psychanalystes lors des journées internationales de l’École de la Cause Freudienne à Paris et en appelle à une remise en question fondamentale : « Continuer à pratiquer la psychanalyse en utilisant la notion de différence sexuelle, avec des instruments cliniques comme le complexe d’Œdipe, est aussi aberrant que de prétendre que la terre est plate. » La conférence provoque un véritable séisme dans l’auditoire et depuis les associations psychanalytiques se déchirent. Filmé par des smartphones, le discours est mis en ligne et des fragments sont retranscrits, traduits et publiés sur internet sans souci d’exactitude. Le texte est désormais disponible dans son intégralité et le philosophe en propose ce soir, une lecture publique que vous pouvez suivre en ligne sur : https://www.facebook.com/events/424798452242707/

enfin, à partir de 19h, le PriMed - le Festival de la Méditerranée en images propose une projection en ligne du film ONE MORE JUMP, réalisé par Emanuele Gerosa
’Faut-il partir pour accomplir ses rêves ou rester pour se battre pour son pays ? Abdallah, athlète professionnel de parkour est parti, son ami Jehad, lui, est resté à Gaza.’
pour découvrir ce film qui met en scène deux choix différents, rdv donc à 19h sur : https://primed.tv/one-more-jump/

Musique : Les Wampas - Giscard complice !

Agenda du 2020-12-03

Documents joints

Aujourd'hui on sera au téléphone avec Philippe (...)