Agenda des luttes 24 novembre

mardi 24 novembre 2020
par  Julie agenda

Aujourd’hui, on sera au téléphone avec Aminata du Collectif La permanence pour parler de la réunion en ligne sur les violences sexistes et sexuelles au travail organisée ce soir par le collectif les Féministes révolutionnaires
- rdv de 20:00 à 21:30, pour la réunion en ligne sur la question des violences sexistes et sexuelles au travail organisée par le Collectif des Féministes Révolutionnaires à l’occasion de la journée de lutte contre les violences sexistes et sexuelles de demain, avec :
Tiziri Kandi, de la CGT-HPE Hôtellerie
Une des femmes de chambre grévistes de l’Ibis Batignolles
Clarisse, infirmière et militante des Femrevs
et des femmes de La Permanence
https://www.facebook.com/events/1260162237699823/
- rdv demain midi, de 12h à 14h sur la place de la République pour le rassemblement à l’occasion de la journée de lutte contre les violences faites aux femmes
- Pour suivre La permanence  : https://lapermanence.home.blog/

AGENDA DU 2020.11.24

et on commence avec cette zone d’asile à défendre brièvement installée hier soir sur la place de la République avec le soutien de plusieurs associations parmi lesquelles Utopia 56 et le collectif Solidarité Migrants Wilson pour visibiliser les exilés qui ont été évacués du campement de la porte de Paris la semaine dernière et qui sont depuis traqués par les forces de l’ordre dans les rues de paris et Saint-Denis
Quelques minutes après l’installation de près de 500 tentes, la BAC et les gendarmes sont venus les démanteler et les saccager, et après avoir gazé et matraqué les réfugiés et leurs soutiens associatifs et politiques, ils ont traqué les migrants qui avaient pu s’échapper, jusque tard dans la nuit.
Quant à la liberté d’informer, elle a pris chère aussi avec : 1 député, plusieurs journalistes et photographes matraqués, et un journaliste a été menacé de mort.

Depuis l’évacuation du campement de la porte de Paris à St-Denis, je le disais les forces de l’ordre ont entamé une véritable chasse à l’homme dans les rues de Paris et St-Denis, alors le collectif Solidarité Migrants Wilson reprend ses maraudes mobiles et lance un appel à benevoles pour poursuivre les distrib !
Pour aider à la cuisine, rdv à 14h à la belle étoile qui se trouve au 14 rue St-Just à St-Denis et pour la distrib ça commence à 18h30
et comme POUR CIRCULER , il faut :
☑️ Un justificatif de bénévolat : vous pouvez le demander en envoyant un message au collectif à : wilsonsolidaire@gmail.com
☑️ et Une attestation de déplacement dérogatoire, Que vous pouvez télécharger sur : https://www.gouvernement.fr/info.../ressources-a-partager. La case à cocher est ’aide aux personnes vulnérables’.

Le personnel de la BNF qui s’est réuni en AG jeudi dernier a voté la grève alors que la bibliothèque devait rouvrir ses portes au public à partir d’aujourd’hui.
Face à cette réouverture prévue dans un contexte sanitaire toujours tendu, les personnels et organisations syndicales ont donc voté une grève de 3 jours qui prend effet à compter d’aujourd’hui !

A l’appel de l’Union Départementale CGT 78, les salariés de Blizzard Entertainment, une société qui développe des jeux en ligne, sont en grève por protester contre le plan de licenciements annoncé sur le site de Versailles

les agents territoriaux de la ville de Saint-Denis poursuivent leur grève lancée le 2 octobre dernier pour protester contre la réforme de leurs primes et de leur temps de travail imposée par le maire socialiste, Monsieur Hannotin
et depuis 11h30, ils organisent un rassemblement devant la mairie de St-Denis, alors si vous voulez les soutenir rdv devant la mairie, métro St-Denis Basilique
et pour les soutenir financièrement, ils ont ouvert une caisse de grève :https://www.papayoux-solidarite.com/.../caisse-de-greve..
vous pouvez aussi envoyer un chèque libellé à l’ordre de : ’ SUD CT 93 qui reverse à part égales aux grévistes syndiqué.es ou non syndiqué.es
et il faut envoyer le chèque à SUD CT 93, bourse du travail de St Denis
9 rue Génin 93200 St Denis

A partir de 12:30, l’association Noon : act, save, propose un webinaire autour de l’impact numérique sur le climat
4% des émissions de gaz à effet de serre est directement liée au numérique, et c’est plus que le transport aérien civil. Alors concrètement, qu’est-ce qu’on peut faire pour réduire cet impact et limiter la pollution numérique ?
Pour avoir des pistes, rdv donc à 12h30 sur :
https://www.facebook.com/events/415777066456537/

À 14h, et jusqu’à 19h, un rassemblement est organisé sur la Place Herriot près de l’Assemblée nationale alors que le projet de loi Sécurité globale y est aujourd’hui examinée
rdv donc à partir de 14h sur la place Herriot, derrière l’AN

A propos de la mobilisation contre cette loi, le média GJ Cerveaux non disponibles lance un appel à un mouvement offensif et propose quelques pistes parmi lesquelles la posture de revendication des libertés qui devrait être privilégiée plutôt qu’une réaction à la proposition de loi, une radicalité dans le fond avec l’idée de harceler le pouvoir et une coordination dans la forme avec la multiplication des canaux d’information et de discussion
Et pour lire le communiqué dans son intégralité, rdv sur : https://www.facebook.com/cerveauxnondisponibles/photos/a.378216892277202/3488348644597329/

À 14:00, le collectif Facs et Labos en Lutte et l’Université ouverte organisent un rassemblement à Jussieu pour protester contre le passage en force de la loi de programmation pour la recherche qui précarise davantage encore l’enseignement supérieur, confirme la recherche par projet et criminalise la mobilisation dans l’enseignement supérieur et la recherche
Alors rdv à 14h à Jussieu, et pour vous y rendre, l’université ouverte a mis en ligne une attestation de déplacement dérogatoire que vous retrouverez sur :https://universiteouvertedotorg.files.wordpress.com/...

A partir de 14h aujourd’hui, et demain à partir de 9h, l’Atelier d’Écologie politique organise deux journées d’étude virtuelle sur La fabrique d’un « droit climatique » au service de la trajectoire 1.5
avec au programme d’aujourd’hui : des discussions sur LES OBJECTIFS CLIMATIQUES ET LA TRAJECTOIRE 1.5 et des discussions sur LES INSTRUMENTS JURIDIQUES POUR L’HORIZON 2050
et demain matin, les discussions porteront sur Les droits de l’Homme au service de la lutte climatique, l’Agriculture et le climat, sur le Bâtiment et le climat ou encore sur L’entreprise, le consommateur et le salarié en tant qu’acteurs de la défense climatique
et si vous voulez participer à ces journées d’étude virtuelles, il faut s’inscrire sur : https://www.eventbrite.ca/e/inscription-la-fabrique-dun-droit-climatique-au-service-de-la-trajectoire-15-126383150405?ref=estw

à partir de 18:00, Les Grains de Sel proposent une réunion d’information publique virtuelle pour présenter leur magasin coopératif et participatif
alors si vous voulez découvrir les Grains de Sel et éventuellement participer à la vie de la coopérative, il faut s’inscrire sur :
https://framaforms.org/reunions-dinformation-en-ligne-les..=AT1XDKT5e00HsVtAQX-EFvcQHiojCMFrZ4qawbh2EO2ST9bbbYfmodzWn0XndmHr1AU8Zdpon5Cx7DQxSbxrXfO5SLucbqgkyo2t7XajdEZrwP2I5opqkDXHTVihVqd17uDYmbl7wt6Azbcne0ctBq3H]

de 18:30 à 20:00, Les Baladantes et la Cité Audacieuse proposent un atelier virtuel d’écriture créative au féminin, en non mixité
Pour y participer, il faut s’inscrire en envoyant un mail à : lesbaladantes@gmail.com

de 18:30 à 20:00, le Centre Arabe de Recherches et d’Études Politiques de Paris propose un Webinaire autour de l’Historienne et politiste, Stéphanie Latte Abdallah qui reviendra sur l’ Économie de la résistance et Intima’ citoyenne : ou comment refaire société face au colonialisme en Palestine
Depuis une quinzaine d’années, dans les Territoires palestiniens, les mobilisations se sont relocalisées et transformées. De la résistance populaire aux engagements pragmatiques de l’actuelle économie de la résistance (iqtisad al-sumud), qui fait écho aux modes d’action de la première Intifada, il s’est agi, pour les Palestiniens, de retrouver un usage des ressources naturelles, du patrimoine, et des moyens de production, et ainsi, de restaurer des formes de souverainetés locales dans une perspective d’autonomie. Ces engagements posent la question de la citoyenneté, délivrée des instances et des acteurs politiques institutionnels, au-delà – ou en deçà – de la question de l’État. Ils témoignent de la volonté de reconstruire d’autres formes de citoyenneté et de refaire société. Ils revêtent une dimension affective et mémorielle centrale, et une préoccupation immédiatement écologique, fondée sur l’appartenance et l’inscription dans l’histoire des lieux et des liens. Ils tissent de nouvelles subjectivités, en écho aux vécus et aux perceptions de la continuité de la colonisation et de la violence.
Pour en discuter avec elle sur zoom, il faut s’inscrire sur : https://www.carep-paris.org/.../webinaire-23-economie-de.../

à 18:30, l’UNEF TACLE Lille organise un MEETING INTERPROFESSIONNEL DEMATERIALISE pour préparer la riposte face aux plans sociaux
Depuis le début de la pandémie mondiale, une crise sanitaire et économique violente s’est mise en place. Le gouvernement et le patronat utilisent cette situation pour justifier des licenciements de manière massive. Ce même gouvernement qui a versé plus de 100 milliards d’euros aux grandes entreprises pour un plan de « relance » économique et qui ne fait rien pour empêcher les licenciements voire qui les accompagne. Partout, les plans de licenciement se multiplient. Et Les entreprises du Nord sont loin d’être en reste ; l’entreprise Cargill (usine d’amidon de maïs) avait déjà enclenché, l’an passé, un plan de licenciements de 186 emplois alors que l’entreprise avait produit 2,5 milliards de bénéfices en 2019. A Auchan ce sont près de 1500 emplois qui sont menacés, 1000 postes à Hop (filiale d’Air France) ou encore à Bridgestone à Béthune où ce sont plus de 800 emplois qui sont amenés à être supprimés.
Alors que certaines entreprises ont fait des bénéfices immenses pendant cette période de crise (5,2 milliards pour Amazon, 7,6 milliards pour Sanofi), ce sont les jeunes et les travailleurs.ses qui doivent payer la crise.
Pour sauvegarder les emplois et répondre aux impératifs de la crise sanitaire, il faut décider quoi produire, comment et à quel rythme.
Alors pour s’organiser l’UNEF Tacle Lille organise ce meeting interprofessionnel dématérialisé, Avec des interventions de travailleurs.ses en lutte (de Cargill, et de l’Union Locale Tourcoing...)
Pour suivre le meeting, rdv à 18h30 sur : https://www.facebook.com/events/2826745560976680/

de 19:00 à 21:00, l’ Association Hystérique propose un Café Queer des confiné.e.s
et pour y participer, il faut s’inscrire via le formulaire : docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScGaFhXw7r06hpVsOottPPEDc1gQvluGvfqKqX0TyPMyhjYFw/viewform

de 19:00 à 20:30, l’organisation International Globalize Solidarity propose une discussion en ligne, en anglais avec traduction en français simultanée, avec le chercheur Ubai Aboudi, qui vient d’être libéré après 11 mois passés dans les geôles israéliennes
Le 14 novembre 2019, Ubai Aboudi était arrêté chez lui, au milieu de la nuit, devant sa femme et ses 3 petits garçons et mis en détention sans jugement par les autorités israéliennes. Pendant ces longs mois d’emprisonnement, Ubai a vécu beaucoup de choses : l’horreur de l’arrestation, l’injustice de la détention administrative, la violence des stratégies de déshumanisation et d’oppression, la colère face aux tortures de ses camarades, l’impuissance face aux accusations sans aucune preuve dont il faisait l’objet, la peur du covid19. Ubai a aussi vécu la camaraderie entre prisonniers, les lectures engagées et le sport intensif comme moyen de s’évader, la mise en place d’un système d’éducation comme moyen de résistance, la force du collectif et de la solidarité internationale comme autant d’opportunités de vaincre les systèmes d’oppression économiques, politiques, culturels et sociaux.
Pour discuter avec lui de sa détention, rdv donc sur : https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_kIhcujWESK-4sQ2bv07IOw

à 20:30, le collectif Feminists in the City organise un webinaire sur le féminisme au Mexique
Au Mexique, les violations des droits humains, la corruption, la complicité de l’État avec le crime organisé, l’impunité des auteurs de violences envers les femmes et le racisme envers les populations indigènes rendent souvent très difficile la (sur)vie des femmes. Ce pays est aussi le lieu d’une mobilisation nationale contre la violence envers les femmes et pour les droits des populations indigènes.
Aujourd’hui le Mexique traverse une période cruciale sous l’impulsion des femmes qui se battent pour l’égalité dans multiples domaines, entraînant ainsi une lutte unique contre la violence sexiste, le machisme, le système patriarcal, l’indifférence du gouvernement et la liberté de penser.
Pour revenir sur l’histoire du féminisme au Mexique, avec les militantes féministes mexicaines : Greta Guzman de Vertvioelta et Alicia Leos de l’association « LATIR POR MEXICO LXM Paris », il faut s’inscrire sur :www.feministsinthecity.com

Les locaux de l’association Autremonde sont fermés, mais elle a mis en place des permanences téléphoniques et des permanences itinérantespour maintenir le lien social avec des personnes en situation de précarité, d’isolement et de migration
vous pouvez contacter l’assoc du lundi au vendredi, au 01.43.14.96.87
pour une question juridique, vous pouvez les contacter du mardi au vendredi de 10h à 19h au 07.66.66.04.39
et pour retrouver la permanence itinérante, le camion sera stationné de 21h à 23h dans la rue d’Alsace, près de la gare de l’Est

de 21:00 à 22:30, le Conseil national de la nouvelle résistance de Crest (dans la Drôme) propose une réunion publique d’information sur la question des pesticides
pour en débattre avec le conseil national de la nouvelle résistance de Crest, rdv donc à 21h sur le lien zoom : https://zoom.us/j/93979820630
LE CODE : 816495

demain matin : à l’occasion de la journée de lutte contre les violences sexistes et sexuelles la CGT Educ’action 93 et SUD Éducation 93 organisent un rassemblement devant la Direction des Services Départementaux de l’Éducation Nationale du 93 à Bobigny
rdv de 10h à 11h30 devant la DSDEN du 93 qui se trouve au 8 rue Claude Bernard, à Bobigny

enfin à partir de demain matin aussi, le centre de sociologie des organisations de Sciences Po et l’IRISSO de l’université de Dauphine organisent un colloque en ligne, consacré aux DomesticitéS en 2020 : travail d’aujourd’hui, perspectives de demain
Ce colloque propose d’interroger les domesticités contemporaines – définies en tant qu’activités qui consistent à être rémunéré·e en faisant des tâches domestiques pour des ménages autres que le sien – en portant l’attention sur les formes qu’elles prennent dans différents espaces nationaux et en situant ces variations nationales dans l’histoire de chacun des pays concernés. Il s’agira d’appréhender la complexité du travail rémunéré chez autrui et vise à contribuer à des réflexions et des débats qui concernent la sociologie du travail, de l’emploi et des professions, ou encore la sociologie des mouvements sociaux et les études de genre.
Et demain matin les discussion porteront sur : les marchés du travail domestique avec un focus sur l’industrie migratoire des travailleurs domestiques issus des Philippines et un focus sur les rapports de domination des ménages libanais avec leur domestiques étrangères.
Pour suivre ce colloque virtuel, il faut s’inscrire sur : https://forms.office.com/Pages/ResponsePage.aspx?id=3sTngckmMUWwdrcOLXWWbshTpqxDvidNi5kCuaOyMgNUN0UyU0pGQ1pKQVBVMVNDRUVYUFJQWFpDTy4u

Infos et rdv culturels :
de 15:00 18:00, l’association les Passeurs d’images propose une réunion en ligne sur la place des salles de cinéma dans les dispositifs d’éducation à l’image
et pour participer à cette discussion en ligne qui fait suite au lancement de la tribune pour le maintien des séances scolaires en salle de cinéma, rdv sur : https://vimeo.com/event/483310
et pour lire la tribune : http://www.passeursdimages.fr/.../www.../2018-wp/tribune/=AT10JwIDPczbzX08YWBUKlCEX5U1t6AU8zAz8s8DIu2zMz9vzVoBjoOhZZvpiy9hqEAP2dOZQls-PN_4XTTWQ1emFruwOBHmyZmQ4REX13ED_8YETLVppb1wM50fIXf-JFA5KilHjWEVibDQfbqQvRnk]

de 17:30 à 19:30, le Service culturel - Université Rennes 2 propose une projection-débat virtuelle autour du film documentaire Paye pas ton gynéco, réalisé par Nina Faure en 2018
Nina Faure pourrait être déprimée après de mauvaises expériences avec les gynécologues, mais elle découvre qu’elle n’est pas seule. Sur internet, des témoignages similaires au sien prennent une ampleur insoupçonnée, et se voient même regroupés sous un nom : « les violences gynécologiques ». Une journaliste vient de publier un livre d’enquête sur le sujet, des réunions publiques et des actions s’organisent. Les femmes et personnes trans remettent en cause la façon dont est conçu le rapport de la gynécologie à leur corps mais les réactions de la profession révèlent un profond sexisme qui semble d’un autre temps.
Pour découvrir ce film et en discuter avec Margaux Collet qui a piloté le rapport sur « Les actes sexistes durant le suivi gynécologique et obstétrical » (2018), rdv sur :
https://us02web.zoom.us/j/89445422343?pwd=Nk5ON2IvYVFoQWxFeGxFSEZDNzJtZz09

Dans le cadre des États Généraux du Droit à la Fête et des Territoires qui se tiennent jusqu’au 26 novembre, le collectif Culture Bar Bars et Technopol organisent deux débats en ligne sur le rapport entre fêtes, musiques électroniques, espaces publics et territoires.
A travers ces discussions en ligne, il s’agit de Nourrir une réflexion sur la relance de la culture et de la nuit en France et d’amorcer l’écriture d’un livre blanc qui sera remis au Président de l’Assemblée Nationale, ainsi qu’aux maires et à tou·te·s les élu·e·s des territoires.
Pour y participer, rdv donc à 18h sur : https://www.facebook.com/events/731622344374449/

à 20:00, le Forum des images invite la maitre de la SF, Alain Damasio, pour une visio-conf intitulée : Vers quels imaginaires (alternatifs, positifs) les œuvres de demain pourront-elles nous conduire ? ’Des GAFA à GAÏA
L’auteur des ’Furtifs’ et de ’La Horde du Contrevent’ dressera un large panorama des imaginaires propres à chaque format de création dont ceux nés des technologies numériques et virtuelles.
Pour en discuter en ligne, avec lui, rdv donc à 20h sur : https://bit.ly/MasterClassDamasio

enfin, pour les insomniaques : à partir de 1h du mat, le centre d’étude sur le MO de l’université de Chicago propose une visio-conf en anglais, autour de Alda Benjamenqui reviendra sur ’Les Assyriens dans l’Irak moderne : Négocier un espace culturel’
Spécialiste de l’histoire intellectuelle, culturelle et politique du XXe siècle de l’Irak et de la Syrie, elle reviendra sur la perspective de la périphérie irakienne et l’histoire du bilinguisme, remettant en cause le récit monolingue de l’État, en examinant la relation entre l’État irakien renforcé sous le régime Baʿth et les Assyriens. S’appuyant sur des sources orales et ethnographiques et des documents d’archives, en arabe et en araméen moderne, découverts aux Archives nationales irakiennes à Bagdad, ainsi que dans des bibliothèques et des collections privées dans le nord, elle explorera le rôle des minorités dans les mouvements intellectuels et d’opposition irakiens en la fin du XXe siècle.
Pour suivre cette visio-conférence, en anglais, rdv donc à 1h du mat sur : https://uchicago.zoom.us/meeting/register/tJcud-mvpj8vGtcIfPV_hSO9TeiZodbiuYsu

Musique : Peaches - Dick in the Air

AGENDA DU 2020.11.24

Documents joints

A propos de la mobilisation contre cette loi, (...)