Agenda des luttes 18 novembre

mercredi 18 novembre 2020
par  Julie agenda

Aujourd’hui, on sera au téléphone avec Adrien de la CGT Total pour parler de la situation à la raffinerie de Grandpuits
rdv demain 12h pour la Conférence de presse avec Philippe Martinez
rdv le 5 décembre pour la journée de grève nationale !

Agenda du 18112020

et au lendemain de la première manifestation contre la loi sécurité globale, on commence avec ce NON-LIEU CONFIRMÉ POUR LE POLICIER RESPONSABLE DE LA MORT DE LIU SHAOYAO
La cour d’appel de Paris a confirmé hier le non-lieu accordé au policier responsable de la mort de Liu Shaoyao en mars 2017. Ce père de famille d’origine chinoise avait été tué par balles, sous les yeux de ses enfants, lors d’une intervention policière à son domicile dans le 19ème arrondissement .
À l’époque, dans le sillage du mouvement contre les violences policières qui faisait suite au viol de Théo par la police à Aulnay-sous-Bois, plusieurs manifestations avaient été organisées pour exiger justice et vérité pour Liu Shaoyao.
Au cours de l’enquête, le policier mis en cause a tenté de se justifier en prétendant que Liu Shaoyao s’était jeté sur eux avec une lame, provoquant le tir de riposte...une Version contredite par la famille, ainsi que par un témoin de la scène qui a décrit une « intervention extrêmement violente et en décalage total avec la situation ».
Cette affaire reflète une nouvelle fois le mécanisme bien rodé de l’impunité policière qui se traduit par l’octroi aux forces de l’ordre d’un véritable permis de tuer, dont les personnes non-blanches sont les premières victimes : les policiers assassinent, la presse relaye leurs mensonges, et la justice les couvre.
La Loi de Sécurité Globale qui s’apprête à être votée par les parlementaires aggrave encore un peu plus cette impunité structurelle en criminalisant les images d’interventions policières et les personnes qui les diffusent - alors que l’on sait à quel point la diffusion d’images a constitué ces dernières années un outil de contre-pouvoir permettant de démontrer le caractère systémique et raciste des violences policières.
Et pour rappel, un deuxième rassemblement contre la loi sécurité globale est prévu samedi !

On poursuit avec ce communiqué relayé par le secrétariat international de la CNT, un communiqué publié le 5 octobre dernier par le Comité clandestin révolutionnaire indigène, Commandement général de l’Armée zapatiste de libération nationale qui annonce que Pour la toute première fois, depuis le soulèvement, une délégation zapatiste va sortir du Mexique pour parcourir les 5 continents.
Leur première étape sera en Europe. Il est prévu qu’une première délégation arrive fin mai pour préciser le programme de la délégation. La délégation sera composée de 120 zapatistes, au trois quart des femmes et restera en Europe au moins jusqu’au 13 août.
Depuis cette annonce, les différents comités européens de solidarité se
sont mobilisés et les choses ont commencé à avancer et pour continuer à organiser cet événement une réunion européenne en visio conférence est prévue le 18
décembre prochain.
D’ici là : Il faudrait donc que les syndicats, fédérations, union régionale qui
souhaiterait organiser quelque chose se manifestent auprès du secrétariat international de la CNT pour qu’il répertorie les différentes initiatives proposées.
Pour retrouver le texte intégral du communiqué, rdv sur le lien que vous retrouverez sur site agenda : http://www.cspcl.ouvaton.org/spip.php?article1494)

Plus de 100 Organisations maghrébines, parmi lesquelles agir pour le changement et la démocratie en Algérie, l’ Union générale tunisienne du travail, la Confédération générale autonome des travailleurs d’Algérie, la Confédération générale des travailleurs de Mauritanie, la Coordination maghrébine des organisations des droits de l’Homme ou encore le Réseau libyen pour la justice transitionnelle et la Plateforme euro-marocaine migrations Développement, Citoyenneté, et Démocratie : ont publié hier un communiqué pour condamner l’assassinat de la militante féministe libyenne Hanane Al-Barssi
L’avocate et militante féministe Hanane al-Barassi qui défendait les droits des femmes, les victimes de violence, et dénonçait la corruption et les exactions de l’entourage du maréchal Haftar dans l’est de la Libye, a été tuée en pleine rue à Benghazyi, le 10 novembre dernier.
Dans leur communiqué : Les organisations et associations maghrébines estiment que ce crime ignoble de la militante Barassi est la preuve supplémentaire des dangers auxquels sont confrontés les militants et militantes libyens qui s’activent au niveau politique et des droits de l’homme.
Pour faire la lumière sur ce crime odieux, les associations signataires réclament qu’une enquête impartiale et sérieuse soit menée sur cet assassinat et sur tous les assassinats qui l’ont précédé afin que l’impunité ne prévale pas dans un pays qui tente de panser ses blessures pour sortir du gouffre du conflit armé et de la domination des milices et des factions armés qui échappent à tout contrôle.

la grève des éboueurs se poursuit et s’amplifie : depuis hier, les éboueurs en grève le toit du 103 avenue de France
vous pouvez aller les soutenir sur place, au 103 avenue de France donc, métro BNF.

Aujourd’hui encore, l’université de Nanterre poursuit ses journées d’étude en visio-conférence sur l’Algérie du 19ème au 21ème siècle
au programme, d’aujourd’hui, les discussions porteront sur la colonisation et l’exploitation des territoires en Algérie avec une conf sur « Aïn Mokra (1845-1907) : un laboratoire du travail en situation coloniale » et une conf sur ’La mine de charbon de Kenadsa-Béchar et son importance comme réserve de guerre et comme base énergétique des projets de développement coloniaux (1917-1956), des discussions sur les institutions en situation coloniale avec une conf sur la fac de lettres de l’université d’Alger en situation coloniale, une conf sur l’assistance publique etc une conf sur les institutions judiciaires ; et enfin des discussions sur L’Algérie au prisme de l’enquête orale
Pour suivre cette journée d’étude consacrée à l’Algérie du 19ème au 21ème siècle, il faut s’inscrire sur : https://forms.gle/tw5YdGG6PUBWVNqm7

de 12h à 14h, L’Observatoire des Mondes Arabes et Musulmans de l’université libre de Bruxelles organise la deuxième séance de son cycle de séminaires, avec une séance intitulée : « Contester en Algérie dans les années 2010. Une entrée par les trajectoires étudiantes ».
À partir d’une enquête, menée entre 2010 et 2019 en Algérie, combinant récits de vie et observations directes de mobilisations, la sociologue Layla Baamara analysera les ressorts, les formes et les conséquences biographiques de l’engagement contestataire. En s’appuyant sur la restitution de quelques parcours d’enquêté.e.s, elle reviendra sur l’impact des engagements étudiants à la fois sur le rapport au politique et les formes de participation politique des jeunes Algérien.ne.s, mais aussi sur leurs mobilités et leurs trajectoires professionnelles.
Pour suivre ce séminaire en visio, il faut s’inscrire en envoyant un mail à : omam@ulb.ac.be.

DE 14h à 18H , les brigades de solidarité populaire de Ménilmontant ouvre leur point de collecte et distribution
et c’est au 24 Rue Moret – métro Ménilmontant

à 15h un rassemblement est organisé devant le commissariat du 10ème pour demander la libération de la photographe HANNAH NELSON qui a été interpellée hier soir dans la manif contre la loi sécurité globale et a passé la nuit en GAV.
Le bilan de la répression de cette soirée est d’ailleurs assez lourd puisque : 7 journaliste indépendants ont été matraqués, frappés ou menacés d’interpellation
alors pour demander la libération d’Hannah Nelson, rdv à 15h devant le comico du 10ème

A partir de 15h aujourd’hui et demain : l’organisation Third World Network-Africa organise un atelier virtuel, en anglais, sur la lutte pour la souveraineté des ressources naturelles en Afrique, de la période coloniale à aujourd’hui.
Aujourd’hui, les discussions porteront sur : les premières tentatives après l’indépendance pour transformer la dépendance du continent à l’égard des exportations de produits de base, notamment par la nationalisation des mines, la maximisation des revenus et la planification du développement. Et demain, les discussions porteront sur les cadres politiques contemporains tels que la Vision minière africaine et l’accord post-Cotonou, et sur la nécessité de transformer la place de l’Afrique dans l’ordre économique mondial.
Et pour participer à ces discussions avec notamment des intervenants de la Plateforme de justice sociale, de la Commission de l’Union africaine ou encore de l’Institut des alternatives africaines, il faut s’inscrire en envoyant un mail à postcolonialismstoday@regionsrefocus.org

de 17:30 à 20:00, La Ruche Qui Dit Oui organise une distribution alimentaire
et ça se passe de 17h30 à 20 à la Recyclerie qui se trouve au 83 bvd ornano, métro Porte de Clignancourt

a 18h plusieurs associations féministes parmi lesquelles, Apel-2galité, les Chiennes de garde, le collectif féministe contre le viol, ou encore les grenades, les effrontées et le planning familial organisent un rassemblement pour protester contre le jugement rendu par la justice dans l’affaire Julie, un jugement qui s’appuie sur le soit-disant consentement de l’adolescente
Entre ses 13 ans et ses 15 ans, Julie a subi des viols perpétrés par 20 pompiers. Seuls 3 pompiers sont poursuivis, et non pas pour viol mais pour ’atteinte sexuelle’ car la justice a estimé que Julie était consentante.
Alors pour demander que la justice ne prétende plus qu’une adolescente de cet âge soit consentante, un rassemblement est donc organisé à 18h devant le ministère de la justice, et le rdv est donné à l’angle de la rue de la paix et de la rue Danielle Casanova.

de 18h30 à 20h30, l’Institut de Recherches et d’études sur la méditerranée et le Moyen-Orient organise un webinaire intitulé : élections aux USA : quels enjeux pour le MO ?
Pour en discuter en ligne avec les politologues : Annick Cizel, Julien Zarifian et Philip Golub, il faut s’inscrire sur : [https://bit.ly/2GC5wIE]
et vous pourrez suivre la visio-conférence aussi sur la chaine Youtube : [https://bit.ly/369MWQG]

DE 18:30 À 21:00 L’Association des Étudiants de l’École de Droit de la Sorbonne organisent une visio-conférence sur Le tribunal populaire des réseaux sociaux : entre outil et menace démocratiques
et pour suivre la visio-conférence, rdv à 18h30 sur : https://www.facebook.com/events/1232016507176496/

de 19:00 à 22:00, la Coordination Action Autonome Noire organise uneCommémoration des luttes contre l’esclavage avec deux dates : 18 novembre 1803 jour de la bataille de Vertières en Haïti, et le 18 novembre 2017 jour de manif contre l’esclavage en Libye
Pour en savoir plus sur cette commémoration organisée par la Coordination Action Autonome Noire, rdv sur : https://www.facebook.com/events/2786379521651333

de 21:00 à 23:00, Extinction Rébellion Ile de France/Paris et Extinction Rébellion France proposent une visio-conférence intitulée ’pourquoi allons-nous vers notre propre extinction ?’
Quel lien entre effondrement de la biodiversité et pandémie ? Quel rôle a l’Humain face au covid-19 et comment le comprendre au-delà de la question sanitaire ?
L’effondrement de la biodiversité et le dérèglement climatique sont tels que la survie même de l’humanité est en jeu. Cette visio- conférence aborde avec lucidité les données scientifiques qui renforcent la probabilité d’effondrements proches, et esquisse des pistes pour accepter cet état de fait, puis pour entrer en action, ensemble, face à ce qui peut être décrit comme la plus grave menace ayant jamais pesé sur l’existence humaine et terrestre.
Pour la suivre, rdv donc à 21h sur :
https://www.facebook.com/events/2859572764367158/

de 21:00 à 00:00, le Cercle du Marronnage Île de France propose une émission spéciale dans le cadre de ses Cycles Marronnages et Réparations, pour célébrer la victoire de Jean-Jacques Dessalines, sur les troupes de Napoléon, à la bataille de Vertières en Haïti
avec Au programme
- Projections d’extraits vidéos, diaporamas documentés et d’interviews
- Présentation de l’histoire de la Bataille de Vertières et de Haïti hier et aujourd’hui.
- Inauguration en direct sur la Darse à Pointe-à-Pitre Guadeloupe, d’une fresque marquant la naissance de la 1ère République africaine et rendant Hommage au Combattants.
Pour suivre l’émission spéciale en direct, rdv à partir de 21h sur :https://us02web.zoom.us/j/86894188649...

a partir d’aujourd’hui et jusqu’à vendredi, le Comède, comité pour la santé des exilés propose une formation sur le droit au séjour pour raisons médicales
Cette formation s’adresse aux professionnel.le.s et bénévoles participant à la prise en charge médicale, psychologique, sociale ou juridique de personnes étrangères malades.
Pour y participer, il faut s’inscrire sur : [https://www.comede.org/formation-droit-au-sejour-pour.../]
et ça se passe dans les locaux du Comede à l’hôpital de Bicêtre au 78 rue du général Leclerc au Krémlin-Bicêtre

à 01:00, l’Internationalism From Below, la maison d’édition Haymarket, le magazine Tempest, le Boston Review et le New Politics magazine organisent une discussion en ligne, en anglais, sur les soulèvements, la répression et la solidarité en Thaïlande, au Nigeria, en Biélorussie
L’année dernière a été marquée par un tsunami de protestations et de soulèvements à travers le monde - en Algérie, au Chili, en France, en Guinée, à Hong Kong, en Inde, en Indonésie, en Irak, en Iran, au Liban, en Pologne, au Soudan, ou encore aux États-Unis....des millions de personnes sont descendus dans la rue pour protester contre l’austérité, l’autoritarisme, l’injustice raciale et la violence d’État, et pour exiger l’égalité, la démocratie, la justice et la libération.
Plus récemment, c’est en Thaïlande, au Nigéria et en Biélorussie que des soulèvements populaires ont immobilisé ces pays et les manifestations massives ont été réprimées avec brutalité.
Pour discuter de ces soulèvements populaires et de la répression qu’ils ont dû essuyer, avec des militantes et militants de ces pays, qui viendront expliquer leurs mouvements, leurs revendications et leurs débats stratégiques et tactiques, rdv donc à 1h du matin, et pour recevoir le lien vers la visio-conférence, il faut s’inscrire sur : https://www.eventbrite.com/e/internationalism-from-below-thailand-nigeria-and-belarus-tickets-128018624151

à 1h30 du matin, la tribune anarchiste propose une visio-conférence autour de Christian Tremblay pour parler de complicité avec les luttes autochtones, de leurs enjeux et de comment l’anarchisme peut et doit se redéfinir dans une optique de décolonisation
Pour rejoindre la discussion en ligne, rdv à 1h30 sur : https://meet.jit.si/latribuneanarchiste

Demain matin, de 10h à 13h , le Séminaire « Mouvements Sociaux » de l’Association Française de Sociologie proposera une séance virtuelle autour d’Alex Mahoudeau, qui reviendra sur l’Espace géographique et les grammaires de la politisation dans les camps de réfugiés de Beyrouth
pour suivre cette séance en visio-conférence, il faut s’inscrire en envoyant un mail à
louise.bollache@gmail.com ou mahoudeau.alex@gmail.com

à partir de demain matin à 10h, et jusqu’à vendredi, l’université de Nanterre organise un colloque virtuel intitulé : Les projets communautaires : Empowerment, action collective et solidarités en contexte néolibéral
et demain matin, les discussions porteront sur : les Projets communautaires et l’engagement : avec une réflexion sur l’empowerment à l’échelle locale
et pour suivre le colloque en visio, rdv sur les liens zoom :
lien du jeudi 19 novembre : ID de réunion : 824 4672 1013 ; Code secret : 273306

enfin, demain aussi : les syndicats Unsa, CGT, Sud SAT et Solidaires de la RATp appellent à la grève pour protester contre la privatisation des réseaux de bus en Ile de France ; et une grève intersyndicale est aussi lancée demain dans les crèches parisiennes.

rdv culturels
De 18h30 à 20h30, le collège international de philosophie propose une visio-conférence autour d’Abbed KANOOR sur l’Interculturalité en tant que situation vécue. Une approche phénoménologique
À l’encontre des théoriciens postcoloniaux comme Said ou Spivak, qui se préoccupent de la constitution de l’altérité à travers l’analyse du pouvoir, Homi Bhabha thématise les défis résultant d’une situation qu’il appelle « liminal », « interstitial » et « hybride ». Il se donne comme but l’investigation de l’hybridité culturelle dont l’idée fondamentale se cristallise dans l’attribution d’un rôle constitutif à la différence culturelle.
Cette démarche a deux aspects pour une enquête phénoménologique de l’interculturalité :
1) l’expérience de la situation interculturelle en tant qu’expérience limite ;
2) l’interculturalité dans son apparition en tant que situation limite.
Cependant, là où Bhabha aperçoit une problématique de l’ordre des « cultural studies » et la traite dans une perspective postcoloniale, nous voyons une problématique de l’ordre de la « Kulturphilosophie ». L’entre-deux de l’expérience interculturelle est un cas de κρίσις, à savoir un écart (Abgrund), qui revendique du même coup une prise en compte et fondation (Grund) du sens. Afin d’approfondir l’aspect susmentionné, nous nous adressons aux auteurs tels que Fanon, Césaire, Glissant et particulièrement à Daryush Shayegan.
Le présent projet rejoint aussi une constellation de philosophes de la pensée nomade. Le préfixe « inter » de l’interculturalité n’est ni spatial ni transitoire sous l’angle de la pensée nomade. Il est plutôt une situation authentique au sens d’un point de repère, qui, à l’encontre de la pensée de tabula rasa – toujours à la recherche de la « première certitude » et du « point d’origine » – reprend la « ligne interrompue » et ajoute un autre segment à la « ligne brisée » (Deleuze). Ces propos et surtout ce que Jean Borreil aborde en tant que « phénoménologie affective » de l’expérience limite, à travers laquelle il traite le champ d’apparition de l’« entre », nous fournissent un appareil pour décrire une expérience qui n’a jamais été suffisamment thématisée au cœur de la recherche philosophique.
pour suivre la visio-conf, rdv donc à 18h30 sur : https://us02web.zoom.us/j/89679877902

à 18h30, le collège international de philo propose aussi une visio-conf autour de Vicky SKOUMBI intitulée : Politiques du visible, de Paul Celan aux arts visuels
À l’intersection du poème et des arts visuels, nous aimerions questionner les modes d’apparition de l’inexistant dans l’art, poésie comprise. Face au déluge d’images qui sature notre vue, des poètes et des artistes tentent de mettre en lumière ce qui hante les marges d’une visibilité supposée sans reste. À l’hypervisibilité du flux continu d’images qui ne cesse de produire de nouvelles zones d’ombre, plusieurs artistes contemporains opposent des stratégies novatrices pour donner à voir le plus inapparent.
La première année de séminaire, nous avons examiné les modes d’inscription de l’inexistant dans les poèmes de P. Celan. Cette année, nous essayerons de cerner le rapport entre le regard et la voix dans l’œuvre de Celan ; dans un deuxième temps, nous poursuivrons en explorant les procédés adoptés par des artistes contemporains qui cherchent à mettre en évidence ce qui reste inapparent. Ils choisissent de faire recours à de procédures de soustraction et de temporalisation de l’image, pour arracher l’inexistant à son inapparence. Par les brèches et les écarts qu’ils introduisent au sein des images, celles-ci s’ouvrent vers une temporalité différée et décalée, au contre-pied de l’immédiateté de l’instantané. En opérant un « arrêt sur image », en travaillant par prélèvement et soustraction, des plasticiens transforment des images en instances d’interruption du flux. À l’inflation envahissante des images, ils opposent le battement apparition/disparition. Ainsi arrivent-ils à faire vaciller l’évidence de l’identité vers des zones d’indiscernabilité qui élargissent le champ des possibles. En même temps, l’effet de décomplétude, induit par une mise en œuvre en partie suspendue, leur permet d’enclencher un processus de dé-création. Ils inventent ainsi des modalités d’inscription dans le visible d’un « moins », qui s’avère le site d’émergence d’un « plus ». Ce sont justement celles-ci qui constituent l’objet de notre travail de recherche.
et pour suivre la visio-conf, rdv à 18h30 sur : https://us02web.zoom.us/j/82579064360

de 18h30 à 20h30, le collège international de philosophie toujours, propose une visio-conférence autour d’Olivier LE TROCQUER intitulée : Archive(s), événement(s), récit(s). Ce qui surgit, ce qui s’institue, ce qui s’écrit
Associer ensemble archive, événement et récit de soi pour l’épistémologie de l’histoire, pour les philosophes Jacques Derrida, Jacques Rancière ou Paul Ricoeur, pour les écrivains et cinéastes Claude Simon ou Jean-Luc Godard. Il est nécessaire d’y travailler à nouveau dans le cadre d’un séminaire au Collège international de philosophie. Ce projet s’inscrit dans un travail de longue durée sur l’événement, sur l’archive et sur les narrations par lesquelles de l’événement, collectif mais aussi singulier, nouvelle littéralement retournée en actes sociaux et politiques, est devenu un événement – ainsi la révolution du 4 septembre 1870, proclamation de la IIIe République, d’autres révolutions du XIXe siècle, Commune de Paris, 1848, ou le coup d’État du 2 décembre 1851.
Ces événements gardent leur actualité de circonstance – le 4 septembre 2020, le Président de la République va célébrer de Gaulle présentant la constitution de la Ve République le 4 septembre 1958. Leur longue durée et leur actualité croisent le travail de la philosophie : ce qui surgit est-il à comprendre autrement que par l’action de ses acteur.es, auteurs, autrices ? Comment articuler le « ça » de l’événement (Jean-François Lyotard, Discours, figure, 1971) et l’événement co-agi et médiatisé ? Comment analyser la relation de l’événement à l’archive, son mal d’archive, les archives dans leur matérialité plurielle et les Archives comme institution ? Que se joue-t-il dans la narration de l’événement : mise en ordre ou ressource inactuelle critique pour le présent et ses urgences, réserve d’expériences perdues et vivantes selon Walter Benjamin ?
Ce projet de séminaire se conçoit comme un temps nécessaire de l’écoute et de la discussion partagées : celle du lieu dont le Collège international de philosophie incarne la tradition et le renouvellement, l’ouverture attentive autant que le sérieux du savoir.
Et pour suivre cette visio-conf, rdv à 18h30 sur :
https://us02web.zoom.us/j/84795631887

Musique : Patti Smith - Pissing in A River

Agenda du 18112020

Documents joints

Aujourd'hui, on sera au téléphone avec Adrien (...)